Goutte chez les femmes - causes, symptômes, diagnostic, médicaments et régime alimentaire pour le traitement


Si la goutte progresse chez les femmes, le traitement réservé aux symptômes et aux signes est la mauvaise approche d'un problème de santé. Il est nécessaire de consulter un rhumatologue et un thérapeute pour déterminer le tableau clinique, l'étiologie du processus pathologique par des moyens cliniques. Les crises de goutte, aggravées une fois, plusieurs fois vous rappelleront une rechute avec rémission. Par conséquent, les patients à risque devront adhérer à des mesures préventives au quotidien.

Qu'est-ce que la goutte chez les femmes?

Ceci est une maladie chronique causée par un métabolisme altéré. Dans la goutte, le métabolisme de la purine est perturbé et l'indice d'acide urique augmente dans le sang. Des tophi (glandes goutteuses) se forment dans les tissus des articulations. Les complications potentielles de ce diagnostic sont un dysfonctionnement des structures articulaires et des reins. Goutte dans le corps pendant longtemps est asymptomatique (il y a un processus d'accumulation de sels), commence à se manifester dans le corps de la femme prononcé syndrome de douleur.

Raisons

Si, sous l’influence de facteurs provoquants, les processus naturels d’excrétion de l’acide urique et de son absorption dans le corps sont perturbés, le taux d’urée dans le sang augmente de manière pathologique. Ceci est dû à une production insuffisante d'œstrogène, qui commence dans le corps de la femme pendant la ménopause. Par conséquent, l'inflammation des articulations affecte souvent les femmes après 50 ans avec une pénurie aiguë d'hormones féminines et des problèmes du système endocrinien. Les autres causes de la maladie sont:

  • hypertension artérielle;
  • insuffisance rénale (problèmes d’excrétion rénale d’acide urique);
  • diabète sucré;
  • processus infectieux et inflammatoires;
  • déséquilibre hormonal;
  • utilisation à long terme d'analgésiques;
  • mauvaise nutrition (trop manger);
  • une forme d'obésité;
  • prédisposition génétique;
  • blessure articulaire;
  • exercice excessif, stress transféré;
  • changements liés au vieillissement dans le corps d'une femme.

Premiers signes

Lorsque des crises douloureuses se produisent, le patient commence à rechercher la cause de ces affections. Auparavant, il n’était même pas au courant de l’existence d’une goutte chronique. Douleur intense dans l'hyperuricémie due aux dépôts de sel locaux, à l'embonpoint et à d'autres processus pathologiques, mais un symptôme:

  • la formation de tophi (accumulation d'urates dans les tissus);
  • néphrolithiase (accumulation d'urée dans le rein avec formation de calculs);
  • néphropathie goutteuse (urate).

Les symptômes

En cas de problèmes lors de l'échange de purines, une femme se plaint de douleurs aiguës aux articulations, qui augmentent le matin (après le réveil). La goutte affecte souvent la première articulation métatarsophalangienne du pied, mais la localisation atypique de la lésion au niveau de la cheville et des petites articulations de la main n'est pas exclue. Les autres symptômes de la maladie sont présentés ci-dessous et se reproduisent à différents moments de la journée:

  • rougeur et gonflement de la zone touchée;
  • raideur dans les membres;
  • mouvement limité;
  • perte d'appétit grave;
  • la pression artérielle saute;
  • sentir la sensation de chaleur (peau chaude de la pathologie);
  • légers sauts de la température corporelle;
  • sautes d'humeur fréquentes.

Les formulaires

La maladie peut toucher les articulations des patients âgés, mais il est important de ne pas oublier les facteurs héréditaires et de suivre les règles élémentaires de prévention dès le plus jeune âge. Pour réduire la gravité des symptômes désagréables liés aux exacerbations aiguës de la goutte, il est important de déterminer quels types de maladie existent, comment ils se manifestent et en quoi ils diffèrent les uns des autres. Donc:

  1. Goutte primaire. Il s'agit d'une maladie indépendante dans laquelle le processus pathologique est causé par un régime alimentaire anormal et une fonction rénale diminuée.
  2. La goutte secondaire étant considérée comme une complication de la maladie sous-jacente, une tendance positive est impossible sans l'élimination rapide du facteur pathogène.
  3. Si nous parlons des formes de la goutte, une liste avec une brève description est présentée ci-dessous:
  4. Goutte aiguë. Une femme se plaint de douleurs aiguës dans les articulations touchées par le processus inflammatoire, une augmentation de la température corporelle.
  5. Goutte rhumatoïde. Le plus souvent, les mains sont impliquées dans le processus pathologique et les symptômes de la maladie sont légers.
  6. Malosymptomatique. Les symptômes de la goutte apparaissent dans les tableaux cliniques complexes - avec complications.
  7. Subaiguë. La douleur et l'inflammation causent une gêne interne, mais ne deviennent pas la cause principale de la douleur.
  8. Rénal. L'accumulation de sels d'acide urique dans les reins prédomine, ce qui entraîne la formation de calculs. Cette forme de goutte provoque une insuffisance rénale.
  9. Priartricheskaya. L'inflammation s'étend aux muscles, limite la mobilité des articulations, promet une invalidité.
  10. Goutte allergique. La maladie survient extrêmement rarement, surtout chez les femmes.

Diagnostics

Il est possible de déterminer la goutte aiguë par palpation, car les tophi se durcissent et ont l'aspect d'une pierre au toucher. En outre, inflammation visible évidente, douleur intense lorsque vous essayez de toucher le gros orteil. Cependant, pour poser un diagnostic final, il est nécessaire de passer une série d’examens cliniques et de tests de laboratoire. C'est:

  • numération globulaire complète (saut marqué ESR);
  • analyse d'urine (saut marqué des leucocytes);
  • test sanguin pour l'acide urique;
  • études sur le liquide synovial;
  • un test sanguin pour les tests hépatiques et rénaux, les triglycérides, le cholestérol;
  • étude du tofus sous-cutané (les cristaux d'acide urique sont visualisés);
  • radiographie des articulations enflammées.

Les premiers signes de la goutte

La goutte souffre plus souvent que les hommes. Quant aux femmes, elles peuvent alors se manifester pendant la ménopause, généralement après 50 ans. Goutte - une maladie de nature chronique, qui se manifeste sous la forme d'une rechute d'arthrite aiguë, qui conduit à la formation de ganglions (tophi). Tous ces changements dans le corps humain sont dus au fait que le métabolisme de l’acide urique est sujet à des troubles, le taux d’acide urique dans le sang augmente de manière significative, car ses sels se déposent dans les tissus. Goutte - une maladie spécifique, provoquer et aggraver le cours de ce qui peut être, même manger mal.

Caractéristiques de la goutte chez les femmes

En menant diverses études et expériences, des médecins spécialistes sont parvenus à la conclusion qu'une femme était atteinte de la goutte, bien que légère, mais plus compliquée. Tout cela parce que la maladie n'agit pas "seule", provoquant le développement d'autres maladies graves. Souvent, les femmes souffrant de goutte, en parallèle, font de l'embonpoint, ce qui conduit au développement du diabète. Le prochain «satellite» de la goutte féminine est la maladie rénale chronique.

Une élévation du taux de cholestérol est une caractéristique distinctive de la goutte féminine. Chez les hommes, la goutte provoque l'alcool, chez les femmes l'ennemi dans cette situation est le médicament diurétique.

Causes du développement de la maladie chez les femmes

Généralement après 50 à 60 ans, les femmes courent un risque de maladie de la goutte car, à cet âge, la ménopause commence, la production d'oestrogènes par les ovaires se termine et ce sont les premiers signes de goutte chez la femme. L'œstrogène est une hormone qui agit avec les sels d'urates - les urates. Les cas de maladie de la goutte chez les femmes en bas âge sont rares.

Les causes du développement de la goutte peuvent être des maladies du système cardiovasculaire: hypertension artérielle, le nombre de patients hypertendus augmente chaque année. En effet, l'hypertension provoque des lésions d'un organe important, les reins, ce qui a un effet négatif sur les échanges d'acide urique. Souvent, les femmes ignorent que prendre des médicaments pour réduire leur pression ne fait qu’exacerber le développement de la goutte. Les principaux ennemis de la goutte sont les médicaments diurétiques (un groupe d’hypothiazides), ainsi que les bloqueurs. Prendre un ou deux de ces médicaments peut considérablement aggraver le processus de la goutte.

Les fournisseurs de goutte peuvent être des médicaments qui sont proches de la composition de l'acide acétylsalicylique et elle-même en premier lieu. Beaucoup de femmes ne soupçonnent même pas qu’elles provoquent la formation de la goutte en abusant d’analgésiques, notamment de salicylates.

La deuxième raison du développement de la goutte chez les femmes est l’abus de produits à base de viande, à savoir les saucisses, les produits fumés, la viande, la viande en conserve et les plats préparés. La combinaison de tous les produits énumérés avec l'utilisation de café, thé fort, chocolat et gâteaux aggrave la situation. Le problème est que ces produits augmentent le niveau d'acide urique dans le corps.

La goutte menace les femmes qui mangent souvent trop et ont un surplus de poids. Tout cela parce que, dans cette situation, il existe un risque de tomber malade du diabète, compagnon fidèle de la goutte féminine. En outre, diverses maladies infectieuses affectant négativement les hormones peuvent provoquer la goutte.

Comment la goutte se produit chez les femmes

À mesure que le temps passait, manger avant la goutte était considéré comme une maladie masculine, alors aujourd'hui, nous pouvons affirmer sans risque que les femmes sont de plus en plus souvent malades. Il vaut mieux détailler pour comprendre ce qui a déclenché la tendance de la goutte chez les femmes. La manifestation de la goutte chez les femmes est à peu près la même que chez les hommes - la formation de nœuds goutteux et le développement de l'arthrite goutteuse. Mais les femmes ont des symptômes spécifiques.

Les signes de la goutte chez les femmes:

  • le plus souvent, la goutte chez les femmes est bénigne, on peut affirmer sans risque qu'il n'y aura pas de complications à l'avenir;
  • les symptômes de la goutte féminine sont légers, de sorte que la maladie est plus difficile à diagnostiquer;
  • une femme souffrant de goutte ne souffre pas de douleurs nocturnes, ne ressent pas la contrainte des mouvements;
  • l'arthrite goutteuse chez la femme est principalement localisée dans la première articulation métatarsophalangienne du pied;
  • moins communément, la goutte se manifeste dans l'articulation de la cheville et se manifeste également sous la forme de polyarthrite des articulations des mains;
  • les femmes atteintes de polyarthrite sont souvent exposées à d'autres maladies du système métabolique et cardiovasculaire;
  • Les femmes atteintes de goutte se manifestant par une polyarthrite se caractérisent par des traits faciaux grossiers, un timbre de voix faible, des muscles en relief prononcés dus à une défaillance hormonale.

Les étapes de la goutte chez les femmes

L'évolution clinique chez les femmes atteintes de goutte se caractérise par quatre étapes, qui diffèrent par les symptômes et le niveau de distribution et le développement du processus.

  1. Le stade de l'hyperuricémie asymptomatique ou préclinique. Première étape de la formation de cette maladie caractérisée par la formation et l’accumulation d’urates dans le sang. Selon les statistiques, sur 100 cas, seulement 20 entrent dans la phase de développement de la goutte. Souvent, ce stade de la maladie sans symptômes survient chez les femmes jusqu'à 30 ans.
  2. Stade de l'arthrite goutteuse aiguë. À ce stade du développement de la maladie, la femme peut déjà ressentir une légère douleur aux articulations. Les symptômes de la deuxième phase de la goutte sont les suivants:
  • douleur nette dans les articulations et les tissus, souvent le matin et plus près de la nuit;
  • la zone de l'articulation et autour d'elle gonfle;
  • les phanères souffrent d'hyperémie et d'hyperthermie;
  • fièvre, parfois des frissons corporels.
  1. Stade de goutte monoarticulaire. A ce stade de la progression de la maladie, seule une articulation spécifique en souffre. Les statistiques disent que la plupart des cas de goutte se produisent à ce stade de la lésion de l'articulation du pouce, moins souvent des changements dans la cheville, l'articulation du genou.
  2. Stade de la goutte polyarticulaire. A cette époque chez les femmes, les petites articulations des doigts des extrémités d'un côté souffrent, un symptôme distinctif de cette étape est une attaque progressive de la douleur. Les écarts intercliniques s’allongent, le bien-être général des femmes s’aggrave et la fièvre de faible intensité augmente légèrement.

    Méthodes de traitement de la goutte chez les femmes

    Le traitement de la maladie de la goutte chez la femme peut être basé sur plusieurs méthodes suggérées par le médecin après le diagnostic. Chaque méthode a ses propres caractéristiques et particularités, tout dépend de l’individualité du développement et de l’évolution de la maladie, ainsi que de ses symptômes et de ses manifestations.

    1. Traitement médicamenteux. Cette méthode de traitement de la goutte chez la femme vise à geler le syndrome douloureux, à arrêter le développement du processus inflammatoire et à excréter intensément l'acide urique du corps par la miction.
    2. Stade aigu de la maladie. Dans le cas où une femme souffre de la phase aiguë de la goutte, son traitement consiste essentiellement en plusieurs médicaments:
    • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens qui éliminent tout signe de goutte (diclofénac ou ibuprofène);
    • La colchicine, qui aide à soulager la douleur et à soulager l'inflammation, même dans le cas d'une crise aiguë, selon une méthode personnalisée, est prise jusqu'à ce que les symptômes de la goutte soient complètement réduits;
    • les médicaments du groupe hormonal, qui sont prescrits en cas d’abus des médicaments susmentionnés (injection intraveineuse de méthylprednisolone ou de bétaméthasone).
    1. Maladie chronique. Dans cette situation, le traitement consiste à:
    • médicaments urolithiques qui empêchent la réabsorption de l'acide urique par les reins (fébuxostat ou allopurinol);
    • Les injections de pegloticase, à savoir une enzyme qui réincarne les molécules d’acide urique en d’autres substances qui sont rapidement et efficacement excrétées par la miction.

    Traitement de goutte d'iode

    En étudiant les signes de la goutte chez la femme et les méthodes de traitement, en plus de la méthode médicale, les médecins proposent d'appliquer des méthodes de traitement de la goutte avec de l'iode à la maison. Pour ce faire, suivez les recommandations suivantes:

    1) Écrasez à l'état de poudre des comprimés d'acide acétylsalicylique (10 morceaux), ajoutez-y une cuillère à soupe d'iode. Tout en remuant, apportez le mélange pour compléter la décoloration de la solution d'iode et, chaque jour avant d'aller au lit, lubrifiez les articulations touchées avec ce produit.

    2) Pour le traitement des jambes souffrant de goutte, vous devez préparer un bain spécial. Dissolvez 9 gouttes d'iode dans trois litres d'eau tiède, puis versez 15 grammes de soda. Prenez de tels bains de pieds ont besoin de 14 jours.

    3) Pour préparer une pommade spéciale, vous devez mélanger 500 grammes de sel iodé dans un litre d'eau pure, amener à ébullition et attendre jusqu'à ce que le liquide ait bouilli. Dans les sédiments restants, dissolvez 200 ml de vaseline liquide, mélangez soigneusement la composition. Cette pommade dans le rôle d'une compresse est appliquée sur les articulations touchées pendant la nuit.

    Cure thermale de la goutte

    Souvent, les patients souffrant de goutte sont envoyés en traitement dans des institutions spécialisées - des sanatoriums. Dans de tels endroits, les experts définissent le plus souvent deux points principaux:

    1. Balnéothérapie.
    2. Traitement de la goutte en buvant de l'eau minérale.

    En Russie, il existe plusieurs sanatoriums appropriés pour aider les patients souffrant de goutte - Yangan-Tau dans le Bachkortostan, Yalta dans la Crimée et Tinaki dans la région d'Astrakhan.

    Nutrition diététique contre la goutte

    En matière de traitement de la goutte, la dernière place n’est pas le point essentiel d’un bon régime alimentaire. Il est nécessaire de respecter les règles les plus importantes du régime alimentaire:

    • refuser les produits à base de viande rouge (agneau, bœuf, gibier et porc);
    • ne pas utiliser d'abats;
    • refuser les bouillons;
    • ne mange pas de fruits de mer;
    • éviter les produits contenant de la levure.

    Produits laitiers dégraissés, la vitamine C à environ 500 mg par jour peuvent être des produits prophylactiques pour la goutte. Si vous avez déjà diagnostiqué la goutte, vous devez comprendre qu'il est impossible de l'éliminer complètement. Mais vous devez absolument essayer de détruire les symptômes et les foyers d’inflammation.
    Je propose également de visionner une vidéo cognitive avec Elena Malysheva sur le traitement de la goutte.

    Symptômes de la goutte chez les femmes

    L'arthrite goutteuse est une maladie très dangereuse. Son traitement absolu est impossible. La maladie provoque de graves attaques de douleur et un gonflement des articulations. Si vous ne l'exposez pas au traitement et si vous ne respectez pas le régime alimentaire approprié, la structure articulaire peut perdre complètement la capacité de bouger et de se déformer.

    Qu'est-ce que la goutte et comment se manifeste-t-elle chez les femmes?

    La maladie de la goutte survient en raison de problèmes de métabolisme dans le corps. Cependant, les causes de son développement peuvent être idiopathiques. La maladie s'exprime par l'accumulation dans de grands volumes de cristaux d'acide urique dans les tissus des articulations. Sujet prédisposé à la pathologie du cartilage articulaire et des tendons. La goutte s'étend des doigts aux coudes et aux genoux. Les leucocytes, trouvant des corps étrangers, commencent à se battre avec eux. Il est difficile de traiter les urates dans les globules blancs, ce qui entraîne une inflammation. La forme chronique de la goutte entraîne une modification de la forme des articulations.

    Chez les femmes, la maladie n'affecte qu'une seule articulation. La maladie passe au suivant s'il n'y a pas de traitement. En plus des signes typiques, des signes spécifiques peuvent être suivis:

    • diminution ou absence complète de mobilité des membres avec lésion;
    • nervosité;
    • la mort et la desquamation de l'épithélium dans la région de l'articulation touchée;
    • mauvaise santé générale.

    Qu'est-ce que l'aggravation dangereuse de la goutte chez les femmes?

    Si vous ignorez le traitement, les symptômes de la goutte chez la femme peuvent devenir plus dangereux. La maladie peut entraîner des complications:

    • se développant dans une forme chronique;
    • changer la forme du joint;
    • destruction du cartilage et du tissu osseux;
    • l'articulation peut être immobilisée;
    • difficulté à marcher;
    • douleur constante;
    • l'acquisition d'invalidité due à la croissance de tophus;
    • apparition possible de maladie rénale, l'apparition de calculs;
    • les femmes ont une voix grossière;
    • l'hypertension se développe, la pression artérielle augmente;
    • peut apparaître la cataracte, le diabète;
    • dans de rares cas, des cristaux d'acide urique pénètrent dans le tissu pulmonaire.

    Symptômes de la goutte dans les jambes

    Les membres inférieurs sont le plus souvent le reste du squelette affecté par la goutte. La zone la plus vulnérable est l'articulation du pouce et du genou. Pour éviter toute immobilisation complète de cet élément du pied, vous devez connaître les symptômes cliniques caractérisant la goutte chez la femme. La réaction du corps du beau sexe est légèrement différente de celle du mâle.

    Les femmes sont plus susceptibles d'être touchées par la ménopause et la ménopause, lorsque la concentration en œstrogènes dans le corps diminue. Cette hormone crée des obstacles pour que les sels d'acide urique ne commencent pas à se déposer. L'obésité peut également causer une arthrite goutteuse. La particularité des symptômes de la goutte chez les femmes est que la maladie peut survenir sans causer de signes aussi aigus que chez les hommes.

    Inflammation du gros orteil

    Il y a des signes cliniques de goutte dans les jambes, exprimés dans le processus inflammatoire du gros orteil:

    • sensations de douleur;
    • gonflement de la région articulaire;
    • augmentation de la température et des rougeurs de la peau sur l'articulation malade.

    Une inflammation non traitée peut empêcher l'articulation de bouger. Pour restaurer cette fonction, il devra effectuer l'opération. Si l'arthrite goutteuse se manifeste sous une forme aiguë, les sensations douloureuses sont caractérisées par la fréquence et la force, elles surviennent périodiquement. Lors d'une exacerbation de la maladie, une inflammation survient dans l'articulation du gros orteil, ce qui entraîne une douleur aiguë, pulsante et brûlante. Une augmentation de la gêne est observée la nuit. Une rougeur et un gonflement du site de la lésion se produisent.

    Attaque d'arthrite goutteuse

    Les changements caractéristiques de l'arthrite goutteuse se produisent lorsqu'une crise survient en l'espace de quelques heures. L'articulation enflée gonfle, les phanères à son emplacement se rougissent, s'étirent et deviennent brillants. La température de surface de l'épiderme augmente. Cette période est caractérisée par une douleur intense, qui ne se prête pas aux analgésiques; le syndrome peut être renforcé même avec une légère pression sur la zone touchée. L'appareil articulaire devient presque immobile. Les symptômes de la goutte sur les jambes des femmes s'affaiblissent avec le début de la matinée.

    Les symptômes d'exacerbation durent en moyenne environ 2 jours, les cas les plus graves pouvant durer jusqu'à 1 semaine. L'émergence d'une nouvelle attaque se produit dans environ un an. Si la maladie n'est pas traitée, la fréquence des attaques augmentera. L'alcool, la consommation excessive de viande, les maladies catarrhales, la surmenage nerveuse ou physique, les blessures et certains médicaments peuvent être des facteurs provoquants de l'exacerbation.

    Fièvre

    L’un des principaux symptômes de la goutte chez la femme est une augmentation de la température de la peau au niveau des articulations, ce qui fait mal. Cela est dû à une inflammation localisée dans le tissu articulaire. Les cellules du corps commencent à combattre les facteurs dommageables de la maladie. À la suite de ce processus, il se produit un gonflement, un réchauffement et une rougeur de la peau sur l'articulation. L'augmentation de la température dans l'arthrite goutteuse peut atteindre 40 ° C.

    Tofus Gouteux

    Les sites d'accumulation de granules d'acide urique dans la goutte sont appelés tophi. Ils peuvent se former à l'intérieur des structures articulaires des pieds, des hanches et des genoux. Les principaux signes de tophus sont:

    • rugosité de la peau sur le lieu de l'apparition de l'inflammation;
    • la goutte tophi ont des contours clairs;
    • la tumeur est plus dense que le tissu qui l’entoure;
    • l'éducation au toucher ressemble au cartilage;
    • si le tophi est peu profond, son contenu, qui a une teinte blanche ou jaunâtre, peut être vu.

    Comment la goutte se manifeste dans les mains des femmes

    Sur les mains des membres inférieurs, les symptômes de la goutte chez la femme apparaissent comme sur les jambes. Le système hormonal féminin est conçu de manière à ce que la majorité des urates soient excrétés indépendamment du corps, de sorte qu'ils souffrent moins souvent de la maladie que les hommes et que les symptômes ne soient pas aussi clairement exprimés. La goutte sur les mains affecte principalement la structure articulaire du pouce. À l'intérieur de la lésion, une inflammation se forme, ce qui entraîne une douleur, une diminution de la mobilité, un gonflement et une rougeur de l'articulation. Car le beau sexe se caractérise par des sautes d'humeur et une dépression générale.

    Diagnostic précoce de la goutte

    Plusieurs symptômes constituent le diagnostic principal d’une maladie:

    • plus d'une attaque d'arthrite;
    • l'inflammation articulaire maximale se produit au jour 1 de la maladie;
    • l'arthrite est monoarticulaire;
    • la peau pendant une attaque devient rouge sur la structure articulaire;
    • gonflement et douleur apparaissent dans la première articulation métatarsophalangienne;
    • dommages à l'appareil articulaire unilatéral;
    • la formation de tophi est suspectée;
    • hyperuricémie;
    • La radiographie montre des changements dans la structure articulaire de forme asymétrique;
    • lors de la collecte du liquide synovial, l’absence de flore est détectée;
    • Les brosses à rayons X sont sous-corticales, mais l’érosion n’est pas détectée.

    Goutte - ce que c'est, signes, symptômes, schéma thérapeutique, nutrition et causes de la goutte

    La goutte est une maladie métabolique chronique (métabolique) caractérisée par une altération du métabolisme de la purine (dégradation excessive des protéines) et par l'incapacité des reins d'excréter de l'acide urique. La maladie survient généralement après 40 ans chez l'homme et après la ménopause chez la femme. La goutte affecte toutes les articulations: doigts, mains, coudes, genoux, pieds.

    De quel type de maladie il s'agit, les causes et les premiers signes, ainsi que les symptômes et les méthodes de traitement utilisés dans la phase aiguë de la goutte chez l'adulte - nous en discuterons plus en détail dans cet article.

    Goutte: Quelle est cette maladie?

    La goutte est l'un des types de maladies des articulations, dans lequel il y a un dépôt de sels d'acide urique en eux. On l'appelle la "maladie des rois", car la maladie prévalait plus tôt dans les cercles les plus élevés et était le plus souvent due à une immodération dans les aliments et les boissons alcoolisées.

    Les signes de la goutte sont l'apparition sur les bras ou les jambes d'une sorte de croissance, alors que le niveau d'acide urique est significativement élevé.

    En d’autres termes, lorsque les tophi éclatent, une personne peut voir des cristaux blanchâtres d’acide urique. Le patient peut ressentir une douleur assez intense dans les zones touchées. Ces dépôts de sel dans les articulations rendent difficile une vie bien remplie.

    La goutte est une maladie liée à l'âge. Chez les enfants et les adolescents rarement diagnostiqués. Habituellement, les premières agressions chez les hommes surviennent à 40 ans, chez les femmes après le cinquantième anniversaire.

    Chez les personnes âgées de plus de 60 ans, la maladie survient dans 97% des cas. Les représentants du sexe fort, la maladie est plus commune, parce que leur sang est initialement un niveau plus élevé d'acide urique.

    Classification

    La classification clinique identifie sept formes de maladie de la goutte:

    • attaque typique (classique) de l'arthrite goutteuse aiguë,
    • polyarthrite de type allergique-allergique,
    • subaiguë
    • rhumatoïde,
    • pseudophlegmoneux,
    • variants périarthritiques et oligosymptomatiques.

    Il y a 4 étapes de formation de la goutte:

    1. L'accumulation d'acide urique dans le corps, qui est fixée par une augmentation de son contenu dans le sang.
    2. La formation de cristaux de sel dans les articulations.
    3. Agression des cellules immunitaires contre les formations d'urates et inflammation de l'articulation endommagée.
    4. Manifestations lointaines de goutte, de lésions rénales, de malformations articulaires.

    Les principales manifestations de la maladie au moment de l’exacerbation sont des douleurs atroces prononcées dans la région de l’articulation enflammée, son gonflement et sa rougeur. Tout mouvement augmente la douleur, ce qui entraîne une perte temporaire de la fonction articulaire.

    Alors, quelle est la goutte, si vous regardez la radiographie d'un patient? Ce sont des substances étrangères - des microcristaux d'urates (sels d'acide urique) qui se déposent là où il n'y a pas de circulation sanguine: dans les articulations, les tendons. L'inflammation se produit en eux.

    Les premiers signes de la goutte

    Les signes de la goutte ne peuvent pas être confondus avec une autre maladie, tant ses manifestations sont spécifiques. Les premiers symptômes apparaissent dans la zone articulaire des gros orteils (un ou les deux). C'est cette articulation du pouce que la goutte choisit comme première cible.

    Signes d'inflammation (dans 97% des cas, l'articulation du gros orteil du pied est atteinte en premier):

    • douleur atroce intense;
    • rougeur et gonflement de la peau;
    • la présence de nodules blanchâtres dans les articulations (tophi) préalablement enflammées;
    • fièvre
    • signes de calculs rénaux (douleur dans la région rénale, sang dans les urines, etc.).

    Plus spécifiquement, les symptômes de la goutte varient selon le sexe:

    • chez les hommes, il y a une douleur vive, presque intolérable, dans l'articulation touchée, un gonflement et une rougeur de la peau. La maladie progresse plus rapidement et affecte plus souvent les articulations des mains.
    • chez les femmes, une seule articulation est souvent touchée et les voisins ne sont touchés par la goutte qu'en cas de traitement tardif. En plus des symptômes typiques, les femmes éprouvent un malaise général, une nervosité, une desquamation de la peau au niveau du site de l'articulation touchée, une raideur du membre affecté.

    Raisons

    La cause de la maladie est le dépôt de cristaux d'acide urique (urates) dans le tissu cartilagineux de l'articulation. Leur accumulation entraîne une inflammation accompagnée de fortes douleurs.

    L'accumulation d'acide urique dans l'organisme est l'une des principales causes de la maladie. Par sa structure chimique, il ressemble à la caféine. En conséquence, il est interdit aux patients de boire du café et du thé fort afin d'éviter les exacerbations.

    En quantité normale, les urates se désintègrent et sont excrétés par les reins avec l'urine. Mais avec l'augmentation de la production d'acide urique, les reins ne suffisent pas pour évacuer complètement les produits métaboliques, et certains d'entre eux restent dans le corps sous forme de cristaux denses denses qui entourent et endommagent le tissu cartilagineux.

    L'acide urique peut s'accumuler dans le corps en raison de deux facteurs principaux:

    1. À la suite de troubles génétiques ou de facteurs hormonaux qui exacerbent l'abus d'alcool et un régime alimentaire inapproprié.
    2. En raison d'une violation du métabolisme ou, à la suite d'un médicament incorrect.

    La forme aiguë se manifeste par une augmentation constante de la concentration d'acide urique dans le sang, supérieure à 60 mg / l. Des écarts par rapport à cette norme peuvent provoquer:

    • suralimentation systématique;
    • dépendance à la nourriture de viande grasse;
    • l'obésité;
    • passivité physique, immobilité;
    • prédisposition génétique.

    Goutte - en particulier une maladie liée à l'âge. Presque toutes les personnes âgées de 65 ans montrent des signes de cette maladie. Et chez les enfants et les jeunes, des changements goutteux sont enregistrés dans des cas exceptionnels.

    Les principaux facteurs de risque d’exacerbation de la goutte sont:

    • sexe masculin;
    • plus de 50 ans;
    • faiblesse musculaire squelettique;
    • l'obésité;
    • intoxication alcoolique;
    • les fluctuations du pH sanguin;
    • réduction du rein d'acide urique.

    Goutte Symptômes et Photos

    La clinique de la maladie dépend du degré de progression de la pathologie. La classification suivante de la goutte est adoptée:

    • Stade 1 de la maladie - asymptomatique dans 80% des cas, n'est détecté que par l'analyse d'urine, lorsque le taux d'acide urique est élevé;
    • Stade 2 - les sels dans les articulations provoquent une douleur aiguë;
    • Troisième étape, chronique - la cristallisation des urates déforme les articulations et forme des calculs dans les organes internes.

    Les symptômes de la goutte incluent:

    • Douleur soudaine et sévère dans l'articulation;
    • Raideur et gonflement;
    • Rougeur;
    • Compactage des tissus autour du foyer;
    • Plus de la moitié des patients présentant un foyer principal de la maladie est un gros orteil.

    La douleur ne provient pas tant de la "blessure mécanique" provoquée par les cristaux des tissus environnants que de la pénétration d'une quantité énorme de "substances inflammatoires" directement dans l'articulation. En d'autres termes, la cause de la douleur lors d'une attaque arthritique n'est pas mécanique (cristaux tranchants), mais chimique (substances irritantes).

    Un trait caractéristique est l'apparition de tophus goutteur. C'est le dépôt de cristaux d'acide urique dans les tissus mous, comme indiqué sur la photo.

    Goutte au doigt

    Comment commence l'attaque?

    Avant une crise, les patients ont tendance à se sentir complètement en bonne santé, mais beaucoup remarquent une sensation de picotement dans l'articulation touchée. Beaucoup de fatigue marquée, irritabilité.

    1. En règle générale, la maladie commence par une attaque de soi-disant. arthrite goutteuse. Initialement, le processus inflammatoire n'affecte qu'une seule articulation.
    2. Habituellement, le gros orteil est touché en premier (moins souvent - l'articulation de la cheville ou du genou).
    3. L'attaque commence le plus souvent la nuit ou le matin.
    4. La douleur apparaît soudainement; Il a un caractère pressant et se caractérise par une intensité élevée.
    5. L'articulation touchée gonfle rapidement, et dans sa projection, il y a une hyperémie de la peau et une augmentation locale de la température.

    Une crise de goutte répétée se développe chez la majorité des patients de 6 à 24 mois après le premier, mais chez un certain nombre de patients, cette période est beaucoup plus longue (elle atteint parfois 10 à 20 ans). Au fil du temps, la fréquence des crises de goutte aiguë en l'absence de traitement augmente.

    L'apparition de la goutte dans les jambes

    Le tableau clinique de la phase aiguë de la goutte:

    • L'apparition d'une douleur intense dans l'articulation;
    • La douleur survient le plus souvent pendant la nuit ou tôt le matin;
    • L'apparition d'œdème à la place de l'articulation et autour de celle-ci;
    • La fièvre;
    • Perte d'appétit, frissons, détérioration générale.

    Le plus souvent, au début, la douleur ne se manifeste que dans une articulation - généralement le premier orteil (la goutte du gros orteil) souffre en premier, moins souvent - du genou ou de la cheville.

    Des complications

    L'hyperuricémie et l'accumulation de sels d'urate dans la goutte entraînent leur déposition dans les reins avec le développement de:

    • néphropathie;
    • néphrite goutteuse caractérisée par une protéinurie, une microhématurie, une cylindrurie;
    • hypertension artérielle avec transition ultérieure à une insuffisance rénale chronique.

    Chez 40% des patients, on observe un développement d'urolithiase avec une colique rénale au plus fort d'une crise de goutte et des complications sous la forme d'une pyélonéphrite.

    Quelles maladies peuvent être prises pour la goutte?

    Quelles autres maladies surviennent selon un scénario similaire à la goutte? En particulier, ces informations seront utiles à ceux qui sont habitués à poser un diagnostic en utilisant des ouvrages de référence ou des informations provenant d’Internet.

    • arthrite septique (purulente).
    • arthropathie pyrophosphate;
    • arthrite réactive;
    • la polyarthrite rhumatoïde;
    • l'arthrose (souvent associée à la goutte);
    • le rhumatisme psoriasique (inflammation des articulations associée à une maladie de la peau - psoriasis).

    Diagnostics

    Si au moins une fois les articulations se sont fait sentir - un appel au médecin est nécessaire. Et peu importe la rapidité avec laquelle l'attaque a passé et l'intensité de la douleur. Sinon, vous pouvez porter le cas à handicap.

    Quel médecin traite la goutte? Rhumatologue. Lors de la première réception, il procédera à un examen externe des articulations et diagnostiquera l'état du patient.

    Le diagnostic lui-même repose sur des examens cliniques et paracliniques (de laboratoire et instrumentaux). Chez certains patients, le diagnostic ne prend pas beaucoup de temps, tandis que d'autres doivent subir une série de tests et d'examens.

    Dans le diagnostic de la goutte peut distinguer les étapes suivantes:

    • histoire (enquête auprès des patients);
    • évaluation du tableau clinique de la maladie;
    • études instrumentales;
    • tests de laboratoire.

    Dans le diagnostic de la goutte, les méthodes suivantes sont utilisées:

    • test sanguin biochimique (augmentation du niveau d'acide urique; l'étude de la créatinine dans le sang permet de déterminer la pertinence de l'insuffisance rénale);
    • les rayons X (les modifications articulaires topiques sont examinées dans le cadre de l'examen de la forme chronique de l'arthrite goutteuse);
    • l'étude du liquide synovial prélevé dans l'articulation, affecté par l'absence de flore bactérienne et la présence de cristaux d'acide urique;
    • Échographie (l'étude examine la présence de calculs dans les reins).

    Le diagnostic de goutte est établi sur la base de la présence de deux critères parmi les suivants:

    • la teneur en acide urique dans le sang est supérieure à 416,4 µmol / l chez l'homme et supérieure à 356,9 µmol / l chez la femme;
    • la présence de tophus;
    • la détection de cristaux d'acide urique dans le liquide synovial ou les tissus;
    • arthrite aiguë transitoire.

    Traitement de la goutte

    Le traitement complexe de la goutte devrait être étape par étape. Il se compose de trois étapes:

    1. soulagement de crise aiguë (arthrite goutteuse);
    2. correction médicamenteuse de l'excès d'acide urique;
    3. régime alimentaire et prévention des exacerbations récurrentes.

    Lorsque le traitement de la goutte est effectué à la maison. Une attaque aiguë est une indication du respect d'un repos strict au lit. Le membre, dont les articulations sont affectées par le processus inflammatoire, il est conseillé de rester en position surélevée en plaçant un objet mou (une couverture ou un oreiller enroulé).

    Principes de traitement avec des médicaments:

    • Le traitement par des médicaments spéciaux, dont l'action vise à réduire l'hyperuricémie, ne peut être instauré lors d'une exacerbation de la maladie.
    • Ces fonds sont utilisés pendant une longue période, pendant des années, faisant de petites pauses (pas plus de 4 semaines) pendant la normalisation de la teneur en acide urique dans le sang.
    • Lors du choix des médicaments, il est extrêmement important de prendre en compte le type de perturbation métabolique des purines (mixte, métabolique, rénale).

    Le traitement médicamenteux de la goutte vise à résoudre deux problèmes principaux:

    • Réduire le niveau d'acide urique chez le patient;
    • Soulagement de l'inflammation aiguë et du soulagement de la douleur.

    Plus tôt le patient passe l'examen, réexamine ses habitudes et commence le traitement, plus il est susceptible d'obtenir une rémission stable.

    1. Allopurinol. L'utilisation de l'allopurinol réduit le nombre d'exacerbations de l'arthrite goutteuse, tout en éliminant le risque de formation de calculs d'urate dans les voies urinaires. La dose minimale efficace du médicament est choisie individuellement pour chaque patient afin de réduire les éventuels effets indésirables.
    2. Febuxostat - agit comme l'allopurinol. Il est recommandé aux patients présentant des lésions des reins et du foie modérées et légères.
    3. La pegloticase est une solution intraveineuse contenant des enzymes qui dissolvent les cristaux d'acide urique. Il est utilisé pour un traitement progressif, difficile à contrôler de la goutte.
    4. Probénécide - pris par voie orale, contribue à l'élimination accélérée de l'acide urique par les reins.

    Avec attaque goutteuse, ses manifestations sont d'abord arrêtées:

    • se reposer;
    • froid sur le joint;
    • AINS (naproxène, diclofénac) en comprimés ou en injections;
    • dans les cas graves, injection intra-articulaire de glucocorticoïdes ou de colchicine IV.

    Cours de traitement pour prévenir les rechutes:

    • AINS (niveau d'inflammation, affecte le tractus gastro-intestinal);
    • corticostéroïdes (avec une utilisation à long terme, réduisent le système immunitaire et fluidifient le tissu osseux);
    • Colchicine (affecte le sang et le tractus gastro-intestinal);
    • vitamines C et P (contribuent à l'élimination des urates);
    • urikodepressivnye signifie (Allopurinol, acide orotique) réduire la concentration d'acide urique, sont prescrits pour l'hyperuricémie;
    • Les médicaments uricosuriques (kétazone, salicylates) améliorent l’évacuation de l’acide urique hors du corps avec un taux d’excrétion inférieur à 3,56 mmol / jour.

    Physiothérapie

    Les procédures de physiothérapie aident à arrêter complètement l'inflammation des articulations avec la goutte. Ils sont prescrits exclusivement après réduction médicale des symptômes de l'arthrite. Dans la période aiguë de la maladie, toute méthode de physiothérapie est strictement contre-indiquée.

    Quelles techniques sont utilisées:

    • applications de paraffine et d'ozokérite,
    • boue de guérison
    • UHF
    • thérapie magnétique
    • électrophorèse
    • phonophorèse de médicaments.

    Chirurgie de la goutte

    Une mesure extrême dans le traitement - l'opération pour enlever les tophus. Ils y ont rarement recours, uniquement dans les cas où:

    • Les dépôts d'Urat sont très importants;
    • Le traitement n'est pas efficace - les tophas ne se dissolvent pas;
    • Le tofus a germé dans les tissus mous;
    • Les déformations de l'articulation sont si grandes que celle-ci est supposée être détruite.

    La reconnaissance précoce et l'initiation d'un traitement rationnel donnent des résultats pronostiques favorables. Les facteurs aggravant le pronostic de la goutte sont l’âge jeune (jusqu’à 30 ans), une combinaison d’urolithiase et d’infections des voies urinaires, des antécédents somatiques aggravés (diabète sucré, hypertension artérielle), une progression de la néphropathie.

    Comment supprimer une attaque de goutte?

    1. Lors d'une crise aiguë, il est recommandé de se reposer, en particulier pour le membre affecté.
    2. Le pied est pourvu d’une position légèrement surélevée, de la glace peut être appliquée sur l’articulation douloureuse et remplacée par une compresse chauffante après l’atténuation de l’attaque.
    3. Dans le traitement d'une attaque, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont utilisés, le médicament spécifique, ainsi que sa posologie, sa fréquence d'utilisation et sa durée sont déterminés par le médecin traitant.

    Vous pouvez soulager l'inflammation et soulager la douleur dans les bras et les jambes avec des compresses. Aspirine dans la quantité de 5 comprimés combinés avec le volume d'iode de 10 ml. L'outil doit être appliqué sur les pieds et mis à chauffer. Il est recommandé d'effectuer la manipulation 2 fois par jour.

    Après avoir retiré une crise de goutte aiguë, vous devez effectuer un traitement complet. Le traitement complexe de la goutte comprend:

    • Méthode médicale;
    • Physiothérapie;
    • Massages

    Afin de contrôler la santé de la goutte et d'empêcher la survenue d'attaques détaillées, vous devez:

    • subissent constamment des tests sanguins biochimiques pour la teneur en sels d'acide urique;
    • si nécessaire, faire une ponction du liquide intra-articulaire;
    • Respectez scrupuleusement les instructions du médecin et le régime goutteux.

    Pouvoir

    Pour établir une ration quotidienne de nourriture, vous devez contacter un spécialiste qui, tenant compte du stade de développement de la maladie et de la présence de pathologies chroniques, élaborera un tableau des aliments autorisés et interdits.

    • Vous ne pouvez pas: manger beaucoup de viande, abats, poisson, champignons, légumineuses. Le bouillon riche, le caviar, la viande fumée et les conserves, aspic, sont interdits. Café, thé, cacao, chocolat non recommandés.
      L'alcool est exclu, en particulier la bière.
    • Vous pouvez: du lait et des produits laitiers, des œufs, du poulet, des légumes, des céréales, des pâtes, des noix.
    • Vous devez boire le plus de liquide possible, de préférence 2,5 à 3 litres par jour. Ce peut être juste de l'eau, de l'eau minérale, alcaline mieux, comme Slavyanovskaya et Smirnovskaya, jus de baies et d'agrumes,

    Le régime alimentaire pour la goutte, comme vous l'avez déjà compris, est la partie la plus importante du traitement. La thérapie complexe de cette maladie comprend également des médicaments et des procédures de physiothérapie. Ils sont prescrits par le médecin individuellement pour chaque patient, compte tenu de la gravité de la goutte et de la présence de maladies concomitantes.

    L'utilisation de remèdes populaires à la maison

    Avant d'utiliser des remèdes populaires pour la goutte, assurez-vous de consulter votre médecin.

    1. 15-20 g (environ 1 cuillère à soupe) de céleri-rave haché brasser 0,4 litre d'eau bouillante, infuser jusqu'à ce que l'infusion soit refroidie, filtrer. Posologie: boire 0,5 verre 3 fois par jour avant les repas (20-30 minutes).
    2. Chicorée 2 cuillères à café de chicorée versez 200 ml d'eau bouillante et insistez 4 à 5 heures. Infusion boire un demi-verre 2 - 3 fois par jour avant les repas. La chicorée est également efficace pour contrôler l'hyperuricémie.
    3. Utile pour la goutte et le bain de pieds avec de l'iode. À 3 l d'eau tiède, ajoutez 3 c. bicarbonate de sodium (soude comestible) et 9 gouttes d’iode. Les procédures régulières pour ce type de traitement réduisent la quantité de dépôts de sel.
    4. Pour le broyage peut être appliqué la teinture de camomille et de sureau. Les plantes sèches versent un verre d'eau bouillante et insistent 2 heures. Le produit filtré devrait traiter les zones touchées.
    5. Les racines de la garance rouge. Il est nécessaire de verser une cuillerée à thé de ces racines dans un verre d'eau bouillante et de laisser infuser, il est préférable de faire bouillir 10 minutes dans un bain-marie.Prenez la perfusion matin et soir pour une demi-tasse.

    Prévention

    Le principal outil de prévention de la goutte est le régime amaigrissant mentionné plus haut. Cependant, en plus de la nutrition, il est important d'éviter d'autres facteurs de risque. Cela aidera à prolonger les périodes de rémission, à éviter les exacerbations ou à les affaiblir.

    La prévention de la goutte inclut:

    • Surveillez la nutrition, n'abusez pas des aliments riches en purines.
    • Faire du sport. Ne pas exposer le corps à des charges lourdes. La marche, le jogging matinal et les exercices légers abondent. L'essentiel est que les articulations ne reçoivent pas une charge importante.
    • Buvez beaucoup de liquides, ce qui contribue à l'élimination complète et en temps utile de l'acide urique en excès du corps.
    • Lorsque le travail sédentaire tente de compenser les lacunes de l'activité par des séances d'entraînement régulières. En outre, cela vous aidera à vous débarrasser des kilos en trop qui chargent les articulations.
    • Abandonnez vos chaussures et vêtements étroits et inconfortables. De tels articles sont nocifs pour les articulations.

    Maintenant, vous savez quelle est la maladie, quelles sont les caractéristiques et les méthodes de traitement à utiliser pour la goutte. Soyez en bonne santé et surveillez votre santé en permanence!

    Les premiers signes et causes de la goutte chez les femmes

    La goutte est une maladie inflammatoire des tissus mous et des articulations associée au dépôt de sels d'acide urique en eux. Il peut s'agir d'une pathologie indépendante et d'une complication d'autres affections.

    La goutte survient 7 fois moins souvent chez les femmes que chez les hommes et se développe généralement au cours de la sixième décennie de la vie. L'évolution de la maladie est chronique, avec des épisodes de rémission et des exacerbations.

    Raisons

    La principale raison du développement de la goutte est la teneur élevée en acide urique et ses composés dans le sang (hyperuricémie). C'est un produit issu du traitement des bases azotées - les purines et les pyrimidines - qui pénètrent dans le corps humain avec les aliments. L'accumulation d'acide urique se produit soit avec le renforcement de sa synthèse, soit avec une excrétion insuffisante avec l'urine.

    Les composés d'acide urique (urates) se déposent sous forme de cristaux à l'intérieur de l'articulation, ce qui provoque son inflammation - l'arthrite. Au cours de la maladie, les urates s’installent dans d’autres tissus: cartilage, périoste, os, peau, poumons, où ils forment des tubercules - tophi denses, qui font également partie des signes de goutte chez la femme. Dans les voies urinaires, les cristaux forment des calculs qui provoquent une lithiase urinaire.

    L'hyperuricémie se développe sous l'influence des facteurs suivants:

    • teneur élevée en érythrocytes dans le sang (érythrocytose):
    • manque d'oxygène;
    • travail physique épuisant;
    • consommation excessive d'aliments riches en purines (fromage, viande, vin rouge);
    • insuffisance rénale chronique;
    • utilisation à long terme de diurétiques;
    • la déshydratation;
    • intoxication au plomb;
    • hypertension artérielle.

    On remarque que dans tous les cas, l'hyperuricémie, même à long terme, ne conduit pas au développement de la maladie, ce qui signifie qu'il existe d'autres raisons pour son apparition.

    Les symptômes

    Chez la femme, le début de la goutte survient généralement après 60 ans ou à un âge précoce, en cas de pathologie héréditaire. Dans la variante classique, la première attaque de la maladie développe une arthrite aiguë au niveau du premier orteil. Cependant, chez la femme, la goutte se manifeste plus souvent par une inflammation de plusieurs articulations à la fois (polyarthrite), il peut s’agir de la cheville, du poignet, des articulations des doigts. Le plus souvent, une attaque survient la nuit après avoir consommé de l'alcool, de l'exercice, une opération chirurgicale ou une hypothermie.

    La douleur dans l'articulation touchée est intense, fortement aggravée par la pression exercée sur l'articulation. Elle change de configuration à cause du gonflement, la peau au-dessus est rouge vif et chaude au toucher. Souvent, la température corporelle s'élève à 38-39 ° C. Même sans traitement, les symptômes de la goutte chez la femme disparaissent sans laisser de trace en 3 à 7 jours et pendant un certain temps, ils oublient la maladie.

    Une crise récurrente chez la plupart des patients se développe tout au long de l'année. Chaque crise successive dure plus longtemps et saisit un nombre croissant d'articulations.

    Après le passage de la goutte au stade chronique, les crises deviennent moins douloureuses, mais la mobilité des articulations est perturbée. Il y a leur déformation persistante, à la suite de la réaction inflammatoire, un resserrement se fait entendre pendant le mouvement. Les tofus apparaissent progressivement sous la peau dans la zone des doigts et des orteils, des genoux et des coudes et des oreillettes. Dans certains cas, ils sont ouverts avec la libération d'une masse pâteuse blanche. Sur la photo, vous pouvez voir les symptômes typiques de la goutte chez les femmes.

    Au fur et à mesure que la maladie progresse, une insuffisance rénale se développe. Il se manifeste par des œdèmes qui apparaissent d'abord sur le visage, puis capturent d'autres parties du corps. Une femme remarque qu'elle doit souvent se lever la nuit dans les toilettes, la quantité d'urine a changé. Il y a souvent une crise de colique rénale si les sels d'acide urique forment des calculs dans les voies urinaires. Dans cette condition, la douleur aiguë est localisée dans le bas du dos, l'abdomen, se perd dans le périnée ou la cuisse. Dans ce cas, hospitalisation urgente du patient.

    Traitement

    Le traitement de la goutte chez la femme est effectué par un rhumatologue, mais en cas d'altération marquée de la mobilité articulaire, un chirurgien orthopédiste peut être nécessaire. Une hospitalisation est nécessaire pour le choix d’un traitement médicamenteux ou lors d’une attaque prolongée.

    Régime alimentaire

    Les principes de base de la nutrition pour la goutte:

    • restriction des aliments riches en purines (viande brune, abats, légumineuses, épinards, fromage);
    • exclusion de la viande d'agneau, graisse de boeuf;
    • utilisez au moins deux litres de liquide par jour;
    • consommation réduite de sel;
    • introduction dans l'alimentation d'un grand nombre de fruits (en particulier d'agrumes) et de légumes;
    • minimiser la consommation d'alcool, éliminer complètement le vin rouge.

    Le jeûne contre la goutte est contre-indiqué - il entraîne une forte augmentation de la concentration d'acide urique et de ses composés dans le sang.

    Des médicaments

    Lors d'une attaque d'arthrite goutteuse, un rhume est appliqué à l'articulation touchée et assure un repos complet. Le traitement médicamenteux doit commencer le plus tôt possible - cela accélérera le rétablissement. Pour soulager une attaque, utilisez:

    1. médicaments anti-inflammatoires - soulagent la douleur et l’enflure (diclofénac, nimésulide);
    2. colchicine - soulage bien la douleur et l'inflammation, mais en raison du grand nombre d'effets secondaires, il est utilisé lorsqu'il n'est pas possible de prescrire d'autres anti-inflammatoires;
    3. glucocorticoïdes - ont un effet anti-inflammatoire prononcé, injectés directement dans l'articulation avec une exacerbation prolongée.

    Après avoir apaisé le phénomène de l'arthrite aiguë, des médicaments sont prescrits pour réduire la concentration d'acide urique dans le sang:

    Le tissu cartilagineux va commencer à se régénérer, le gonflement va diminuer, la mobilité et l'activité des articulations vont revenir. Et tout cela sans interventions chirurgicales ni médicaments coûteux. Il suffit de commencer.

    • l'allopurinol;
    • la sulfinpyrazone;
    • le fénofibrate;
    • Losartan.

    Ils sont pris à vie, mais en cas d'amélioration, une pause de 2-3 mois est possible. Afin de prévenir la formation de calculs rénaux au cours des premières semaines de traitement, un médicament supplémentaire est prescrit - un médicament qui réduit l'acidité de l'urine et augmente la solubilité de l'urate.

    Le traitement est effectué sous contrôle médical et de laboratoire minutieux. Avec un régime alimentaire et un traitement adéquat, le pronostic de la goutte est généralement favorable.



Article Suivant
Comment choisir les sous-vêtements de compression