Étirement gastro-intestinal du mollet


Tout le monde le sait: le mouvement c'est la vie et le sport, la santé et la beauté. Mais il est également indiscutable que plus le mode de vie est actif, plus le risque de blessure est grand. Pour que l'exercice et l'activité physique ne soient pas nocifs, vous devez connaître votre corps, pouvoir l'écouter et, bien sûr, le soigner de manière appropriée, si la blessure ne peut être évitée.

Dans cet article, nous aborderons un traumatisme aussi fréquent, tel que des entorses du muscle gastrocnémien et la manière de traiter correctement cette blessure.

Le muscle biceps gastrocnémien est le muscle le plus puissant et le plus important du point de vue fonctionnel du corps humain. Avec le muscle soléaire situé en dessous, il forme le triceps du mollet.

Le muscle gastrocnémien est constitué de deux faisceaux de fibres charnus (tête latérale et médiale), qui proviennent de l'épicondyle du fémur et se terminent par la transition, avec le muscle soléus du tibia, dans le tendon d'Achille commun attaché à l'os du talon. Avec l'aide des muscles du mollet, une personne maintient l'équilibre vertical de tout le corps, ainsi que son équilibre pendant le mouvement, plie le genou dans l'articulation du genou et plie le pied.

Le muscle du mollet est impliqué dans tous les types de mouvements verticaux (marche, course, sauts, squats), donc dans presque tous les sports, du karaté au volleyball en passant par le tennis, le patinage artistique, l'aérobic et la musculation, ainsi que dans de nombreux types d'activités de plein air (tourisme, alpinisme)., escalade, ski) son succès et sa réussite dépendent de sa santé et de sa force.

Mais, malgré le fait que le muscle gastrocnémien soit capable de résister à des tensions prolongées et à des charges lourdes, et présente également une élasticité élevée et la capacité de s’étirer puis de se contracter rapidement et considérablement, il est très vulnérable et le plus souvent sujet à de telles blessures. Ainsi que des entorses des bras et des jambes.

L'extension du muscle gastrocnémien est une rupture partielle (dans de rares cas complète) des fibres du muscle lui-même ou des ligaments plus denses du tissu conjonctif le reliant au tendon d'Achille.

Causes d'entorse musculaire du mollet

1 L'amplitude de mouvement donnée est supérieure à l'élasticité des ligaments ou des fibres musculaires imposées par la nature. En termes simples, le ligament musculaire est endommagé à la suite d'une tension excessive. Par exemple, en cas de chute, atterrissage infructueux après un saut ou une poussée du sol, tout en effectuant des exercices d'étirement sans réchauffer les muscles au préalable (échauffement).

2 Effort physique intense sur le muscle gastrocnémien mal réchauffé. Dans ce cas, la rupture des fibres survient à la suite d'une très forte contraction musculaire.

3 Stress intense prolongé sur le muscle, entraînant fatigue et surmenage de la fibre musculaire.

4 Coup fort à la jambe, entraînant des lésions ouvertes ou fermées des tissus musculaires, des ligaments et des tendons.

Symptômes d'entorse musculaire du mollet

Avec un léger étirement des muscles, le seul symptôme est une douleur douloureuse, qui est légèrement aggravée par la tension dans la jambe inférieure et le fait de pousser le pied du sol. Un novice ressent souvent de telles sensations après le premier entraînement. Cette douleur est même considérée comme bénéfique, car les micro-larmes qui se produisent dans de petites zones de la fibre musculaire grossissent rapidement ensemble et le muscle lui-même devient de plus en plus fort.

Si l’entorse de la jambe (muscle gastrocnémien) est plus grave, immédiatement après la blessure, une douleur aiguë se manifeste, qui ressemble à un coup direct à la jambe et qui s’aggrave au fur et à mesure de la détérioration du tissu musculaire, par exemple lorsque vous répétez l’exercice. Il est difficile pour une personne qui a subi cette blessure de se tenir sur la pointe des pieds et de plier le pied.

En cas de blessures plus graves (rupture du tendon, rupture complète du ligament ou du muscle), on entend une fissure ou un cliquet caractéristique, la contractilité est complètement perdue (il est impossible de se tenir debout, de ramener le pied).

Souvent, lorsque le ligament musculaire du mollet est tendu, un hématome, un œdème (gonflement) de la jambe et de la cheville apparaissent en raison de lésions internes des vaisseaux sanguins.

Traitement de l'entorse musculaire du mollet

La réponse à la question de savoir comment traiter une entorse musculaire du mollet dépend de la gravité de la blessure. Lorsque vous «étirez un débutant», il suffit de ne pas charger le muscle jusqu'à ce qu'il soit complètement restauré (jusqu'à ce que la douleur disparaisse), ce qui prend entre 3 et 5 jours. Ensuite, vous pouvez continuer à vous entraîner, en commençant par les charges minimales sur le muscle chauffé.

Les tronçons du premier degré (micro-déchirures d'une quantité insignifiante de fibres musculaires) et du deuxième degré (rupture partielle des fibres musculaires) sont traités de manière conservatrice pendant 2-3 semaines et 1-2 mois. Les entorses du muscle gastrocnémien au troisième degré (rupture complète du muscle ou du tendon) sont souvent traités par une intervention chirurgicale et la récupération complète dure entre trois et six mois.

Immédiatement après la lésion du muscle gastrocnémien, c’est-à-dire avec une sensation de douleur caractéristique, il est nécessaire d’arrêter tous les mouvements associés à la charge exercée sur la jambe et la cheville. Afin d'éviter les hémorragies internes et le développement d'hématomes, ainsi qu'un analgésique externe, il est nécessaire d'appliquer du froid (glace, une bouteille d'eau froide, aliments surgelés) pendant au moins 20 minutes sur le site de la douleur. N'appliquez pas de glace sur la zone ouverte de la peau pour éviter les dommages (effet de gelure). Pour éviter l'enflure et l'enflure de l'articulation, le bas de la jambe doit être enroulé fermement avec un bandage élastique. N'imposez pas un pansement trop serré, car cela pourrait nuire à la circulation et à l'hypoxie des tissus musculaires.

Si les symptômes indiquent une rupture complète des ligaments du mollet, fixez la jambe pliée à l'articulation du genou avec un longon et contactez immédiatement le service des urgences. Après une série d'examens (IRM, rayons X), la complexité de la blessure sera déterminée et un traitement qualifié sera prescrit.

Si une entorse se produit chez un enfant, vous devez immédiatement consulter un médecin qui déterminera professionnellement les symptômes.

Si la motricité de la cheville n'est pas altérée et que les symptômes indiquent une gravité modérée de la blessure, la rupture du muscle gastro-méningé doit être traitée selon le schéma suivant:

1 Dans les deux jours suivant la lésion, il est nécessaire d’exclure toute contrainte sur les muscles de la jambe (repos complet). Des analgésiques (analgésiques) peuvent être utilisés pour soulager la douleur, mais l'aspirine et l'ibuprofène sont contre-indiqués en cas de gonflement grave des articulations, car ils affectent la coagulation du sang. Pour réduire le développement des poches, le membre blessé doit rester légèrement au-dessus du niveau du cœur (par exemple, allongé sur un canapé, placez votre pied sur l'oreiller ou sur les oreillers). Toutes les 4-6 heures, appliquez à froid pendant 15-20 minutes. Portez un bandage élastique tout au long de la journée. La nuit, appliquez une pommade ou un gel rafraîchissant (apizartron, voltaren emulgel, cétonal, quickmgel).

2 Pas plus tôt que 5 à 7 jours plus tard, après la disparition complète de la douleur, afin de restaurer l'élasticité et la fonctionnalité des fibres musculaires, il est nécessaire de frotter deux fois par jour avec des pommades chauffantes (Ben-Gay, Viprosal, Capsicum), qui améliorent la microcirculation dans les tissus. Vous devriez également pétrir le muscle du mollet avec un léger massage et de simples exercices d'échauffement (par exemple, la rotation du pied).

3 Les procédures de physiothérapie, telles que la thérapie diadynamique, la thérapie magnétique et le traitement par ultrasons, accélèrent considérablement le processus de récupération.

4 Il est nécessaire de reprendre l'entraînement et le repos actif après une récupération complète du muscle (manque de douleur et d'inconfort lors des mouvements complets des articulations du genou et de la cheville). Cela devrait commencer par une charge minimale sur les muscles préchauffés. Si vous ressentez un inconfort ou des douleurs dans le bas des jambes, arrêtez immédiatement de faire de l'exercice afin d'éviter toute blessure supplémentaire.

Prenez soin de vous et rappelez-vous que le muscle blessé a sa propre mémoire et que le négliger pour l'avenir est lourd de conséquences graves.

Étirement gastro-intestinal du mollet

L'entorse du mollet, ou entorse du muscle du mollet, est une rupture fragmentaire des fibres musculaires du mollet. Ce muscle est un élément puissant et fonctionnel du processus moteur du bas du corps. Le muscle est impliqué dans de nombreux types de mouvements verticaux, qu’il s’agisse de squats ou de divers types de marche. Il est capable de supporter des charges à long terme et possède des propriétés élastiques exceptionnelles.

Le muscle est constitué de deux faisceaux de fibres musculaires distincts mais interconnectés, provenant des éléments de l'os de la cuisse et ensuite attachés au tendon d'Achille. Le muscle est situé au-dessus de la surface du muscle soléaire et, en général, ces deux structures forment le triceps du mollet. Les causes d'étirement peuvent être:

  1. Sur fond de tissu mal chauffé, un effort physique intense est imposé au muscle;
  2. Surmenage et tension excessive des fibres musculaires due à un exercice prolongé;
  3. Impacts ou autres effets mécaniques sur les muscles des jambes entraînant des dommages physiques aux fibres;
  4. Étirement puissant et incontrôlé des muscles au fond d’un saut ou d’une chute manquant.

Les symptômes

En cas de blessure, la victime commence à ressentir une douleur persistante dans la région du muscle gastrocnémien, aggravée par les tentatives de mouvement. Cependant, l'intensité du syndrome douloureux dépend de la zone touchée des fibres musculaires: plus il y a de micro-fractures, plus la douleur est ressentie. Lors d'un étirement grave, la victime ressent une douleur vive et aiguë, comme si un coup violent était porté au muscle, après quoi il est difficile pour une personne de se tenir debout sur la jambe affectée.

Dans les formes d'étirement sévères, l'entourage et la personne blessée peuvent entendre un craquement ou un craquement spécifique. Ces sons reflètent une rupture complète des muscles et éventuellement des tendons environnants. En plus de la douleur, une peau bleue et gonflée se développe dans la région musculaire. Si les gros vaisseaux ont été endommagés lors de l’étirement, la peau devient gonflée et généralement froide.

Premiers secours: que faire

Les premiers secours dépendent de l'état général de la victime. Cependant, il y a un certain nombre de points dont la mise en œuvre est nécessaire:

  • Aider une personne à prendre une position confortable dans laquelle les sensations de douleur seront réduites au minimum. Il est important de supprimer toute tension des muscles de la jambe.
  • Un rhume doit être appliqué sur la zone endommagée. Pour cette glace peut servir. Il est important de se rappeler que la glace doit être enveloppée dans un chiffon pour éviter les engelures causées par les tissus. Les températures froides soulagent partiellement la douleur locale;
  • S'il n'y a aucune possibilité d'aider les autres, ou s'ils n'existent pas du tout, le patient devrait se faire une béquille avec des moyens improvisés pour davantage de mouvement indépendant;
  • Après l'incident, vous devez mettre un bandage compressif sur le muscle endommagé. Un tel bandage peut servir de bandage élastique. Il est important de contrôler le degré de tension du pansement, afin de ne pas conduire à un arrêt complet du flux sanguin local. L'utilisation rationnelle du matériel de fixation empêchera le développement de l'œdème.

Traitement

La thérapie par étirement au caviar implique une approche intégrée non seulement de la blessure locale elle-même, mais également du patient lui-même. En outre, le traitement spécifique dépend du degré d'endommagement des fibres musculaires. Ainsi, lors de l'étirement, les méthodes de traitement conservateur des premier et deuxième degrés sont appliquées dans un délai d'un mois. Les entorses du troisième degré sont traitées chirurgicalement, car il y a une déchirure du muscle et des tendons adjacents. Le traitement complet comprend les points suivants:

  1. Repos complet du patient. Il est important d'exclure pour le moment du mouvement du mode de vie;
  2. Soulagement régulier de la douleur. Ceci est réalisé en prenant des analgésiques tels que l'ibuprofène ou l'aspirine. Pendant tout ce temps, le muscle affecté devrait rester au dessus du niveau du coeur;
  3. Toutes les 5 heures, vous devez mettre un rhume jusqu'à 20 minutes;
  4. Car, s’il est impossible d’exclure un mouvement, le patient doit porter un bandage élastique sur sa jambe;
  5. La méthode de traitement au courant électrique avec une fréquence allant jusqu’à 100 Hz est un bon moyen d’accélérer la récupération des faisceaux musculaires. Le traitement diadynamique a les effets suivants: soulagement de la douleur, nutrition musculaire, relaxation vasculaire;
  6. Avec un tel traumatisme, une autre méthode de physiothérapie est efficace - la thérapie magnétique. Ce type de traitement soulage la douleur, réduit l'enflure et a un effet anti-inflammatoire.

Le traitement avec des onguents devrait être appliqué après 7 jours. Cette substance est un tissu frotté. Cela devrait être fait 2-3 fois par jour. Les pommades soulagent la douleur, réchauffent les muscles et améliorent le flux sanguin.

Remèdes populaires

La bière est un moyen efficace de soulager la douleur à la maison. Il faut faire bouillir, puis réinitialiser la température à 50 degrés.

Ensuite, une serviette doit être trempée dans de la bière et appliquée sur le muscle pendant 15 minutes. Cela devrait être fait toutes les 20 minutes, 4 fois par jour.

Que faire pour étirer (forcer) le muscle gastrocnémien

De nombreux athlètes ont souvent une entorse au muscle du mollet. Ce type de blessure est assez courant, il est donc très important d’aborder de manière responsable son traitement. Les dommages au ligament peuvent toucher non seulement les athlètes, mais également les personnes ordinaires qui font de l’exercice physique ou bougent beaucoup.

Le sport fait partie intégrante d'un mode de vie sain. Mais chaque personne doit comprendre qu’il est souhaitable de pratiquer une activité physique avec modération. Plus le mode de vie est actif, plus le risque de blessure est grand.

Que peut conduire à la rupture

Le muscle biceps gastrocnémien est le plus puissant et le plus multifonctionnel de tout le corps humain. Sa fonction principale est de soutenir l'équilibre du corps. Pour cette raison, une personne peut garder son corps en position verticale et ne pas tomber en mouvement.

Le succès de tout sport dépend de la puissance et de la force du muscle gastrocnémien. La raison principale en est sa participation à tous les types de mouvements verticaux. La marche, la course à pied, le saut d'obstacles et les squats sont utilisés en volleyball, football, tennis, boxe et autres sports. Le muscle du mollet participe à de nombreux types d'activités de plein air, telles que la randonnée, l'escalade, le ski, le surf, le snowboard, etc.

Le muscle du mollet peut tolérer de fortes tensions pendant un certain temps. Malgré cela, en raison de sa grande élasticité, il est capable de s'étirer et de se contracter rapidement, ce qui le rend très vulnérable. Avec une manipulation imprudente et des charges élevées, le risque de blessures diverses est élevé.

La plus douloureuse des lésions possibles est considérée comme la rupture des ligaments du muscle gastrocnémien. Par cette expression, on entend une rupture complète ou partielle des fibres qui constituent le muscle ou les ligaments qui le fixent au tendon d’Achille.

Le problème principal lié à la détection des étirements est que les symptômes ressemblent à une simple surcharge. Si vous continuez l'activité physique, les conséquences peuvent être très graves. Par exemple, vous pouvez déchirer les ligaments, ce qui entraînera une perte de la fonction motrice. L'écart guérit pendant longtemps. À l'avenir, le muscle sera plus vulnérable aux blessures de toutes sortes.

Les causes des entorses sont différentes. Les facteurs les plus communs sont:

  1. Charges excessives. Dans tous les sports, la technique correcte pour faire des exercices est importante. En cas de non-respect de la technologie de poussée pour un saut ou un atterrissage, l'amplitude donnée sera supérieure à l'élasticité des ligaments. Cela peut dépasser la capacité de la tête de fibre interne et causer des blessures. En d'autres termes, casser les fibres musculaires. Exemple: une vitesse soudaine à partir d'une position fixe lorsque vous parcourez une courte distance.
  2. Manque d'échauffement. Avant de commencer à charger des charges de toute nature, vous devez être échauffé. Elle travaille sur le muscle et le prépare pour les charges à venir. Sans exercices préliminaires, un muscle qui n'est pas préparé à une activité quelconque est fortement réduit et peut être déchiré.
  3. Surmenage Assez souvent, des athlètes inexpérimentés, voulant obtenir un résultat élevé dans les plus brefs délais, commencent à travailler de manière trop intensive. Pour cette raison, il y a un excès de charges naturelles sur les articulations.
  4. Ecchymose Un coup direct sur le muscle du mollet peut toucher le tissu.
  5. Fractures du tibia. Les os blessés peuvent affecter les ligaments et les déchirer. Dans un tel cas, la rupture musculaire devient un effet secondaire de la lésion elle-même.

Les signes d'étirement peuvent facilement être confondus avec une fatigue normale. C'est pourquoi il est nécessaire de comprendre les symptômes.

Symptômes d'étirement

Les symptômes de ligaments déchirés sont liés au type et à la gravité de la blessure. Plus la douleur est grande, plus les dégâts peuvent être difficiles.

La plupart des débutants après la première séance d’entraînement ressentent une légère douleur au bas de la jambe. Il devient plus intense lorsque vous poussez le pied du sol en marchant ou en courant. Ces sensations sont le symptôme d'un étirement partiel des muscles de la jambe. Malgré le fait qu'avec une telle douleur, les fibres sont déchirées, cela est reconnu comme étant utile. Les larmes mineures émergentes grossissent très rapidement, ce qui rend le muscle plus durable et plus fort. Plus on s'entraîne, moins on ressent un tel sentiment.

Avec une blessure dangereuse après une rupture, il y a une forte douleur aiguë. Avec une telle lésion, une personne ressent un sentiment comparable à un coup violent à la jambe. Si vous répétez l'exercice qui a conduit à ce résultat, la douleur augmente. Une personne qui a reçu un tel écart ne peut pas se tenir sur la pointe des pieds ni bouger son pied sans causer de douleur intense.

Le plus sévèrement toléré est une rupture du tendon ou une entorse ou un muscle. Lors de ce type de blessure, il y a une fissure ou un clic. En conséquence, le muscle perd complètement sa capacité à se contracter. Une personne ne peut plus simplement marcher sur son pied. Toute tentative de mouvement est accompagnée d'une douleur insupportable.

Distinguer un écart d'un tronçon est assez simple Dans le premier cas, les symptômes apparaissent généralement presque immédiatement.

Premiers secours

Afin d'empêcher l'aggravation de la situation, chaque athlète doit savoir quoi faire lors des étirements. Certains peuvent dire que vous devriez immédiatement aller chez le médecin. Mais la spécificité de cette blessure est telle qu’il sera même difficile de faire un pas. Dès qu'une personne se rend compte qu'elle a blessé un muscle ou a présenté des symptômes d'étirement, il est nécessaire d'effectuer certaines manipulations:

  1. Pour ne pas aggraver la situation, vous devez laisser votre pied reposer. Vous ne pouvez pas effectuer d'actions qui peuvent conduire à une rupture encore plus grande. Vous devez vous abstenir de courir, sauter et marcher sur de longues distances.
  2. Fixez la glace. Pour éviter les hémorragies internes ou l'apparition d'hématomes, le froid est nécessaire. C'est un bon moyen de réduire la douleur. L'application de tout objet glacé sur une zone de peau ouverte n'est pas autorisée. Sinon, les engelures vont se produire. Il est nécessaire de rembobiner le site de la blessure avec un bandage ou un chiffon élastique, mais pas trop serré.
  3. Après avoir retiré le pansement glacé, il est nécessaire de partir. Cela évitera un œdème supplémentaire.
  4. Il est nécessaire de minimiser le flux sanguin. Pour cela, vous devez donner à vos jambes une position sublime.
  5. Ne prenez pas d'analgésiques. De tels médicaments affectent la coagulation du sang. Leur réception peut entraîner un gonflement de la partie endommagée.

Après cela, vous devriez certainement consulter un médecin. Le spécialiste déterminera le degré de contrainte et conseillera toute action ultérieure.

Ainsi, un traitement à domicile a lieu.

Avec toutes les recommandations, la récupération des ligaments se fera assez rapidement.

Le choix d'un traitement efficace

Le type de traitement dépend du degré de blessure. Un léger étirement des muscles de la jambe, des micro-déchirures ou une déchirure partielle des fibres musculaires sont traités pendant 2 à 3 semaines, soit 2 à 3 mois, respectivement. Plus lourd - jusqu'à six mois. Dans ce dernier cas, la nécessité d'une intervention chirurgicale peut apparaître.

Après la fourniture des premiers secours est nécessaire pour contacter la salle d'urgence. Certaines enquêtes y sont menées pour identifier l’ampleur de l’écart. L'IRM et les rayons X sont couramment utilisés.

Ensuite, le spécialiste prescrit des analgésiques. Par exemple, l'aspirine ou le paracétamol. Ils aideront à soulager la douleur jusqu'à la guérison complète.

Il est nécessaire de faire attention à la gêne résultant de l'utilisation de médicaments.

Le retour au sport n'est possible qu'avec l'autorisation du médecin.

En prenant ces médicaments, il y a une douleur dans les muscles du mollet. Lorsque la rééducation est terminée, vous devriez consulter un spécialiste sur la possibilité de reprendre les cours.

Thérapie traditionnelle et soin des muscles blessés

Le traitement des remèdes populaires augmentera le temps de récupération après une blessure, mais améliorera l'état des muscles. Les méthodes les plus couramment utilisées sont:

  1. Faire bouillir le lait, mouiller la gaze ou un pansement. Attachez ensuite à la zone touchée. Changer l'application est nécessaire car ils refroidissent.
  2. Faites cuire 2 tasses de baies de sureau dans 5 litres d'eau, puis ajoutez 1 c. l soda La souche de médicament qui en résulte, humidifiez-la avec un pansement et placez-la dans le muscle touché.
  3. Couper l'oignon, mélanger avec le sucre, mettre le mélange sur un morceau de tissu. Compresser le correctif sur la zone touchée.
  4. Combinez les cendres de sarments de vigne avec de l'huile d'olive (1: 4). La masse résultante doit être appliquée sur la zone touchée sous la forme d'une compresse.
  5. 20 g d'arnica de montagne pour 250 ml d'alcool à 70%, insistez pendant 21 jours. Ensuite, humidifiez la gaze dans la préparation et appliquez-la sur le point sensible.

Une personne qui a subi une rupture du ligament tibial devrait surveiller l'état du muscle, même après sa guérison complète.

Après une période de rééducation, vous devez être sensible à tout type de stress et prendre soin de la jambe recouvrée. Le retour à l'effort physique devrait être progressif. Après la disparition de la sensation de douleur aiguë, un léger étirement est autorisé. Renforcer les muscles favorise une récupération saine.

Comment éviter les blessures

Pour éviter la possibilité d'étirement du muscle gastrocnémien, il suffit de suivre certaines règles de préparation à un effort physique intense. Cela nécessite:

  1. Faire des étirements. Après l’entraînement, vous devez étirer les muscles du mollet. Vous ne pouvez pas vous arrêter aux exercices statiques, lorsque les muscles sont dans la même position pendant une longue période sans pause. Requis pour effectuer des étirements dynamiques: fentes, balancer les jambes.
  2. Développer la puissance des muscles du mollet. Cela aidera à éviter les blessures lors de l'admission des erreurs.
  3. Ne pas forcer pendant longtemps un groupe musculaire. Changer l'impact donne du temps pour se détendre et se mettre au travail avec une nouvelle force.
  4. Il est nécessaire d'exercer correctement à l'entraînement. La précision dans la technique d'exécution de tout élément aidera à éviter les situations prédisposées aux blessures.


En adhérant à toutes les règles de traitement d'étirement, vous pouvez éliminer cette pathologie en peu de temps.

Entorse gastro-intestinale du mollet - Blessure douloureuse

La plupart des gens marchent, courent, pointe sur les pieds, rebondissent et s’accroupissent de façon purement automatique et ne pensent absolument pas à ce qui leur permet de le faire facilement, librement et pratiquement sans effort. Jusqu'à ce qu'un traumatisme assez désagréable et très douloureux se produise - une entorse du muscle du mollet.

Vous devrez oublier de courir, vous ne pourrez pas vous tenir sur la pointe des pieds et vous ne pourrez que marcher en boitant très fort et en surmontant la douleur qui perce toute la jambe. Parfois, on ne sait même pas comment cela s'est passé. Juste à un moment, pratiquement à l'improviste, le caviar est tombé malade et ne va pas se calmer. Même marcher sur cette jambe est problématique et, naturellement, se pose la question suivante: qu'est-ce que c'est: l'étirement du muscle gastrocnémien, que faire et, bien sûr, comment guérir?

Facteurs et causes d'étirement

Malgré le cas décrit au paragraphe précédent, que tout le monde peut confirmer, le muscle gastrocnémien lui-même ne peut pas être blessé. Il est assez élastique et a la propriété de très rapidement comprimer et desserrer. Par conséquent, il est impossible de subir une telle blessure en étant allongé sur le canapé ou en marchant lentement. Mais dès qu'une personne commence à faire du sport, à faire du camping ou à se précipiter après le bus qui est sur le point de fermer la porte, le risque d'étirement augmente instantanément. Les blessures musculaires du mollet ont quatre causes principales.

  • Tension excessive des ligaments du muscle gastrocnémien. En termes simples, le muscle a été conçu pour s'étirer plus qu'il ne le pouvait.
  • Réduction nette du muscle gastrocnémien. Mouvement inverse. Les fibres musculaires ne résistent pas à la compression.
  • Charge monotone à long terme, entraînant une fatigue musculaire, un affaiblissement de l'élasticité et des blessures.
  • Effets externes physiques. En termes simples, un coup porté au muscle du mollet peut entraîner non seulement des étirements, mais également une rupture des ligaments.

Après avoir soigneusement analysé les quatre points, on peut affirmer avec certitude que les blessures sportives, les loisirs actifs en plein air ou tout simplement des mouvements inattendus et soudains peuvent entraîner des lésions du muscle gastrocnémien. Cela ne signifie pas qu'il ne faut plus aller au stade ni à la salle de sport, mais oublier les longues promenades à la campagne avec un sac à dos derrière les épaules. Aucun moyen. Il vous suffit de commencer chaque cours par un échauffement et un échauffement de tous les groupes musculaires, non seulement du veau, mais également de la route touristique, de manière à minimiser les chutes, les sauts et autres sports extrêmes.

Symptômes d'étirement

Un symptôme de légères entorses peut facilement décrire un athlète débutant. C'est ce qu'on appelle la "douleur utile", qui survient presque toujours après le premier entraînement. La douleur n'est pas grave, les mouvements et la tension du muscle blessé augmentant. La raison en est les micro-ruptures des fibres musculaires, qui se développent très rapidement.

Avec un étirement plus fort, la victime a l'impression d'être frappée au mollet. Si à la fois le champ ne cesse pas de tendre le muscle, la blessure continuera à se propager et il sera impossible non seulement de se tenir sur la pointe des pieds, mais également de plier et de plier le pied.

Si vous entendez une fissure caractéristique désagréable ou un simple clic et que votre capacité contractile a disparu, l'écart est assez grave et nécessite un traitement assez long.

Un hématome ou un gonflement montre que la jambe doit être fixée et contacter immédiatement la salle d'urgence.

Types et degrés d'étirement

Les types d'étirement sont décrits dans la section précédente, mais le degré de complexité fait l'objet d'une discussion séparée.

  • 1er degré. Ce sont les micro-lacunes. Le traitement n'est pratiquement pas nécessaire. Il est recommandé de réduire l'intensité de l'entraînement et des autres charges pendant 1-2 jours.
  • 2ème degré. Rupture partielle des fibres musculaires. Un traitement comme celui-ci, seulement 1-2 jours ne suffira pas.
  • 3ème degré Une rupture complète des muscles et des tendons, qui nécessite une intervention chirurgicale, et une récupération complète peuvent prendre six mois.

Premiers secours

Si vous ressentez clairement la douleur caractéristique et réalisez que vous avez étiré le muscle gastrocnémien, vous devez tout d’abord arrêter les charges sur la jambe blessée. De la glace doit être appliquée sur le muscle endommagé ou sur une bouteille d’eau froide. Cela évitera les hématomes et réduira le risque d'hémorragie intramusculaire. Bandez le mollet avec un bandage élastique, mais pas trop, pour éviter le gonflement.

Si vous soupçonnez un troisième degré de dommage, il est alors nécessaire de fixer la jambe dans une position pliée et de consulter immédiatement un médecin.

Diagnostics

Un chirurgien et traumatologue expérimenté et professionnel déterminera l'étirement du muscle gastrocnémien en quelques minutes seulement. Mais ici, la complexité et l'étendue des dommages, dont dépendront la qualité et la durée du traitement, ne peuvent être jugées que par un examen aux rayons X ou une IRM.

Traitements

Les exemples d'opération et de syndrome du premier entraînement dans cette section doivent être omis. Dans le premier cas, le traitement aura lieu à l'hôpital, où le personnel médical sait bien quoi faire et quand et n'a pas besoin de conseils de l'extérieur. Et dans le second cas, en règle générale, aucun traitement n'est requis, seul le repos relatif du muscle blessé.

Si, en cas d'étirement ou de luxation d'un degré modéré, vous décidez de vous soigner à la maison, vous devez suivre les règles suivantes:

  • Au cours des deux premiers jours, il est nécessaire de fournir un repos complet à la jambe blessée.
  • Vous pouvez réduire la douleur en prenant des analgésiques. Dans ce cas, vous devez être prudent et en cas d'œdème grave, exclure l'ibuprofène et l'aspirine qui fluidifient le sang.
  • Pour abaisser la pression artérielle sur le muscle blessé, vous devez garder la jambe juste au-dessus du niveau du cœur.
  • Une fois toutes les 5 heures, appliquez une compresse froide pendant 15-20 minutes.
  • Étendez le lieu endommagé pendant la nuit avec un gel ou une pommade rafraîchissant.
  • Dans 5-7 jours, il sera possible de frotter deux fois par jour avec des onguents chauffants.
  • Dans le même temps, il est intéressant de commencer à faire des exercices légers et des massages.
  • Il ne serait pas superflu de suivre un traitement physiothérapeutique prescrit par un médecin.

Prévention

Personne n'est assuré contre les chutes accidentelles, les dislocations imprudentes et les coups inattendus, en particulier les personnes qui mènent une vie active, pratiquent un sport et aiment passer du temps à la nature. Cela ne signifie pas que l'étirement des muscles du mollet leur est garanti à un degré ou à un autre. Des méthodes élémentaires de prévention peuvent minimiser ce risque. Tout athlète vous dira qu’en aucun cas il ne faut donner la charge maximale aux muscles non chauffés. Donc, avant toute action active, vous devez faire plusieurs exercices d’échauffement. En général, les exercices quotidiens du matin n'ont pas encore été annulés. Cela réchauffera non seulement tous vos muscles, ouvrira vos poumons après le sommeil et fera couler le sang plus rapidement. Le fait de vous charger vous procurera de la bonne humeur toute la journée et constitue un élément important du succès.

Symptômes et traitement de l'entorse musculaire du mollet

Les personnes qui mènent une vie active et pratiquent une activité sportive sont plus susceptibles que quiconque de se blesser à différentes parties du corps. Mais néanmoins plus souvent que d'autres types de blessures d'étirement du muscle gastrocnémien.

En conséquence, une blessure similaire au mollet peut survenir, quels sont les symptômes de la fatigue musculaire, un traitement est-il nécessaire dans ce cas et une période de récupération est-elle nécessaire? Et aussi comment éviter un destin similaire et garder vos muscles intacts - c'est plus loin dans le texte.

Qu'est-ce que le muscle gastrocnémien et de quoi est-il responsable?

Le muscle ci-dessus est le plus résistant et le plus fort de tout le corps humain. Son importance est indéniable. La position verticale, le corps dans n'importe quelle position verticale, tous les mouvements dans la position verticale, ainsi que la capacité de maintenir votre propre équilibre, dépendent de l'état de santé de cette partie du corps et de son bon fonctionnement.

Le muscle du mollet est le biceps - il se compose de deux fibres, qui sont les têtes médiale et latérale. Ce dernier, à son tour, commence à partir des capuchons nasaux du fémur. Leur fin est la transition, dans laquelle ils sont reliés, ainsi que le muscle soléaire de la jambe inférieure (située directement sous le mollet), au tendon d’Achille, qui est fixé à l’os du talon. Le muscle du mollet offre la possibilité de plier les membres inférieurs dans les articulations du genou et est également responsable de la flexion des pieds dans les articulations.

Que peut causer l'étirement musculaire

Le muscle du mollet est très élastique et a la capacité de supporter des charges énormes. Il peut s'étirer et se contracter soudainement, mais parfois une charge excessive ou un mouvement soudain et incorrect du membre inférieur peuvent entraîner un étirement de ce dernier. Mais pas moins souvent, une telle blessure survient, comme une rupture complète du muscle gastrocnémien. Quelles actions ou situations peuvent causer ceci:

  1. Une mauvaise préparation du système musculaire (en particulier des muscles des membres inférieurs) avant de commencer une activité sportive ou avant un travail physique pénible - une charge soudaine sur les jambes, dont les muscles ne sont pas encore suffisamment chauffés, entraîne des étirements ou des déchirures en raison de la compression soudaine du muscle gastro-méningé.
  2. Effectuer des exercices physiques pour étirer le tissu musculaire sans préparation préalable, c.-à-d. échauffement
  3. Un changement radical dans le tact du fonctionnement du muscle, dans lequel le dernier est obligé de diminuer considérablement - cela se produit avec des chutes, des sauts, des frappes, etc.
  4. Charge excessive sur les jambes, entraînant une surmenage des muscles et une conséquence de leur tension excessive.
  5. Blessure à la jambe, accompagnée de lésions au tissu musculaire interne et aux tendons.

Pour que vous sachiez comment bien préparer votre muscle pour un travail plus dur et le rendre plus étiré et plus élastique, nous avons préparé une vidéo spéciale à votre intention.

Comment déterminer l'étirement du muscle ou sa déchirure indépendamment

Les symptômes de rupture du muscle gastrocnémien commencent avec l'apparition de douleurs dans la jambe blessée. Avec une légère tension du membre inférieur blessé, la douleur augmente. De tels phénomènes suggèrent que les tissus musculaires ont subi de nombreux étirements. Les experts estiment qu'un tel étirement est utile, car ce dernier conduit à un renforcement des muscles du mollet.

Si le tissu musculaire, responsable de l'activité motrice des jambes et des pieds, a été exposé à une blessure plus que minimale, une personne ressentira une vive sensation de douleur dans la zone d'extension. Lorsque le tibia blessé ou le pied correspondant bouge, il se produira de graves symptômes de douleur dans la zone de blessure, ainsi qu'une douleur intense lorsque vous essayez de vous tenir debout sur les orteils.

Une rupture musculaire complète se caractérise par l'apparition d'un son correspondant, ressemblant à un clic, un pop ou un coton. La blessure peut être accompagnée d’une rupture simultanée du tendon ou des ligaments. Dans le même temps, les symptômes douloureux sont très forts. Les hématomes peuvent être dus à une hémorragie sous-cutanée. Sous la peau, lors du sondage, une petite bosse peut être ressentie. Si le temps ne s'écoule pas, il est possible de s'étendre sur l'œdème de la jambe endommagé.

À la suite d'une blessure de ce type, une personne ne peut effectuer aucun mouvement vers le bas de la jambe et le pied correspondant. La raison en est la perte des fonctions contractiles du muscle endommagé. Dans ce cas, il est important de fixer la jambe à temps (pour cela, elle est pliée au genou) à l'aide d'un longuet et d'un bandage élastique.

Comment soigner les muscles endommagés et si nécessaire

Le traitement de l'étirement des muscles de la colonne vertébrale n'est pas nécessaire dans tous les cas. Si la blessure est minime et de type léger, aucun traitement n'est nécessaire. Il suffit de laisser reposer le membre inférieur blessé pendant plusieurs jours (en général jusqu'à cinq jours - ce temps est suffisant pour que les micro-déchirures des fibres musculaires guérissent et que la douleur dans la jambe s'atténue) et pour ne pas l'exercer lors d'un effort physique, il est également déconseillé de faire des travaux durs. Après quelques jours de repos, vous pouvez revenir progressivement au rythme de la vie ou au sport, mais avant le dernier, vous devez faire des exercices pour réchauffer tous les tissus musculaires.

En cas de blessure plus grave et d'étirement plus sévère du tissu musculaire du mollet, accompagné de fréquentes fractures des fibres musculaires et des fractures partielles, il est également recommandé d'abandonner les activités sportives et les efforts physiques exercés sur le membre blessé.

Mais dans ce cas, la période de reprise peut être retardée d’environ six mois - cela dépend de la gravité de la situation et des capacités individuelles à sortir de l’écart.

Comment traiter une rupture musculaire complète? Vous devez d'abord contacter un spécialiste et décrire en détail la situation dans laquelle l'écart s'est produit. Après cela, le patient sera dirigé vers une radiographie du membre inférieur blessé et, si nécessaire, également vers une imagerie par résonance magnétique. Les études réalisées par la victime aideront le médecin à déterminer la nature de la blessure et le lieu de sa localisation, ainsi que la complexité de la situation.

Le traitement d'une rupture musculaire complète est impossible sans intervention chirurgicale. Après une opération réussie de 2 à 3 semaines, des antalgiques sont prescrits au patient. Quelques mois après la chirurgie, une personne doit porter des chaussures spécialement conçues à cet effet, mais il est également nécessaire de ne bouger qu'avec une béquille. Après environ 3-4 mois, vous pouvez commencer à visiter la salle de physiothérapie, dans laquelle les procédures sont conçues pour accélérer la guérison et la réparation des muscles. Après avoir suivi un ensemble d'interventions physiothérapeutiques prescrites par un médecin, vous pouvez progressivement commencer à faire du sport et à développer un membre blessé. Mais cela doit être fait très soigneusement, sans trop forcer la jambe, afin de ne pas provoquer une répétition de la situation.

Symptômes et traitement de l'entorse musculaire du mollet

Un mode de vie actif détermine la possibilité de blessures diverses. Un effort physique excessif ou une approche inepte augmente le risque de blessures plusieurs fois. Le plus souvent, les membres supérieurs et inférieurs sont touchés, dans 20 à 25% des cas, les déchirures musculaires sont diagnostiquées, dans 50% des cas - entorse et pourcentage d'équilibre - il s'agit d'autres types de blessures.

Après avoir un peu pénétré profondément dans l’anatomie, il est nécessaire de préciser que le muscle gastrocnémien est considéré comme le plus développé dans le corps humain. Sous ce muscle se trouve un autre, le soléus, qui forment ensemble un faisceau de muscles à trois têtes. Composants internes: tête latérale et médiale (plexus musculaire et tissulaire). Ces composants commencent au niveau de la hanche et se terminent au tendon du talon (achille). Le muscle du mollet est nécessaire pour permettre à une personne de se tenir droite sur ses jambes, de contrôler sa position dans l'espace et de se déplacer.

L'étirement du muscle gastrocnémien est dû à la fourniture d'une charge supérieure au seuil d'élasticité des fibres et des ligaments. Les blessures sont plus sensibles aux athlètes (athlètes, footballeurs, lutteurs) et aux touristes (alpinistes et autres).

Les causes

  • L’étirement du caviar résulte des facteurs suivants:
  • tension excessive des fibres (en tombant, en plaçant la jambe dans une position non naturelle, à l'impact);
  • charge instantanée et forte (provoque la contraction des muscles de la jambe au point de provoquer une rupture partielle ou complète);
  • surcharge de travail des tissus conjonctifs (charge constante et incontrôlée);

Symptomatologie

Des dommages mineurs se manifestent sous la forme de douleurs et de malaises douloureux au repos sur un membre. Les micro-ruptures sont considérées comme bénéfiques, car sans elles, la croissance musculaire est impossible. Les blessures les plus graves sont accompagnées d'un gonflement, d'une douleur croissante, d'une perte partielle ou totale de la capacité de mouvement. Une rupture du muscle gastro-méningé peut entraîner un choc douloureux. La blessure est accompagnée d'un clic caractéristique ou de craquement (des hémorragies sous-cutanées et des hématomes étendus sont également possibles).

Premiers secours

Dès que vous vous êtes blessé et que vous avez commencé à ressentir une douleur aiguë, arrêtez toute pression sur les membres inférieurs. Essayez de prendre une position horizontale (si possible) ou au moins asseyez-vous. Demander l'aide d'autres personnes, à savoir appliquer un pansement froid ou de la glace. Après avoir bien enveloppé la zone endommagée avec un bandage élastique (dans les cas extrêmes, comme d'habitude). En cas de douleur intense, prenez un analgésique (analgine, panadol ou autres analgésiques). Ensuite, vous devriez contacter la salle d'urgence.

Diagnostics

Souvent, inspection visuelle et contrôle (à la suite desquels les dommages ont été subis). S'il y a des imprécisions dans le diagnostic, le médecin peut vous prescrire un examen aux rayons X ou une imagerie par résonance magnétique. Après un examen complet, un traitement approprié est prescrit, des exercices sont sélectionnés pour une rééducation future, une cure de vitamines et d'autres médicaments (méthylsulfonylméthane, glucosamine et sulfate de chondroïtine).

Traitement

Les mesures visant à restaurer la fonctionnalité normale des membres sont sélectionnées en fonction de la gravité des étirements et de l'heure à laquelle ils sont reçus (le meilleur moyen consiste à se rendre immédiatement au poste de secours ou à la clinique).

La classification médicale divise, sous certaines conditions, les dommages considérés en trois degrés (léger - micro-fractures, deuxième degré - moyen et troisième - lourd). Dans les deux premiers cas, le traitement est représenté par des méthodes conservatrices (application d’un arc élastique, application de glace, limitation des charges). Le troisième degré nécessite une intervention chirurgicale et la période de rééducation peut être retardée de 6 à 7 mois.

Conseils de récupération rapide

  • Au cours des prochaines 48 heures, essayez d’être en décubitus dorsal, limitant l’activité physique au minimum.
  • Sous la jambe blessée, placez quelques oreillers ou une couverture roulée, cela aidera à réduire les poches.
  • Appliquez une compresse froide toutes les 3-4 heures en utilisant des onguents spéciaux (Apizartron, Ben-Gay, Heparoid, Traumel).
  • La physiothérapie (ultrasons, magnétothérapie, massages) revêt une grande importance.
  • Après une récupération complète (sans douleur ni inconfort), chargez le muscle progressivement, en commençant par des exercices légers (sans squat, jogging, etc.).

La zone endommagée est plus susceptible aux blessures à l'avenir, essayez d'éviter la surcharge, prenez soin de votre propre santé.

Prévention

Afin de ne pas vous étirer ni vous casser un muscle, vous devez suivre les recommandations suivantes:

  • réchauffer avant un entraînement intensif, les muscles doivent être chauffés et bien alimentés en sang;
  • faire de l'exercice régulièrement (de longues pauses mènent à une stase musculaire);
  • toute charge augmente progressivement (les transitions intermittentes ne sont pas autorisées);
  • Choisissez des chaussures confortables.

Les procédures d'auto-traitement et de récupération sont fortement recommandées, car sans connaissances particulières, vous ne serez pas en mesure de déterminer avec précision l'étendue des dégâts et de choisir la technique de rééducation nécessaire. Ignorer la douleur peut entraîner de graves pathologies et des difficultés à marcher à l'avenir. Les premiers soins correctement décrits (décrits ci-dessus) raccourcissent la période de récupération de deux fois ou plus.

Symptômes et traitement des étirements et des déchirures du muscle gastrocnémien

L'étirement et la rupture du muscle gastrocnémien sont des lésions qui se produisent dans des situations similaires, mais dont le degré d'atteinte tissulaire diffère. Le plus souvent, les blessures de ce type se produisent chez les athlètes, rarement dans la vie quotidienne. Comme les fibres musculaires sont assez élastiques et s’étirent bien, les fractures sont moins fréquentes que les entorses. La méthode de traitement et la période de récupération dépendent du degré de lésion et des symptômes associés. À ce stade, il est recommandé au patient de limiter son activité physique, ce muscle étant impliqué dans tous les types de mouvements des membres inférieurs.

Étirement et déchirure des muscles - quelles sont les différences?

Le muscle du mollet est situé à l'arrière de la jambe. Il est constitué de fibres musculaires minces mais longues enfermées dans une capsule de tissu conjonctif. La formulation du diagnostic dépend de l’ampleur des dégâts:

  • étirement - déchirure partielle des fibres, l'intégrité anatomique du muscle est maintenue;
  • écart - l'intégrité anatomique du muscle est cassé.

Sur le plan anatomique, ces deux diagnostics représentent une lésion similaire, mais à des degrés de gravité différents. Selon la Classification internationale des maladies (CIM-10), ces deux blessures appartiennent au même sous-groupe (S86.1 - Blessures d'autres muscles et tendons du groupe des muscles du dos au niveau du tibia, à l'exception du tendon d'Achille).

Le muscle du mollet est responsable de tous les types de mouvements verticaux (marche, course à pied, squats, sauts), sa structure anatomique lui permet de résister à de lourdes charges. Dans la partie supérieure, il est attaché au fémur. En outre, ses fibres sont divisées en 2 grands faisceaux et, au-dessus de la cheville, le muscle gastrocnémien se connecte au soléaire. Ces deux muscles forment le triceps de la jambe et se terminent par le tendon d’Achille commun.

Les principales causes de blessure

Toutes les causes possibles d'étirement du muscle gastrocnémien peuvent être divisées en blessures sportives et domestiques. Ils se produisent si les fibres musculaires sont forcées de s'étirer au-delà de leurs capacités. Parmi les causes et les facteurs les plus fréquents figurent plusieurs:

  • forte tension des fibres à la suite de chutes ou de mouvements négligents;
  • surcharge unique sur le tibia;
  • entraînement simple prolongé entre lequel le muscle du mollet n'a pas le temps de récupérer (y compris la marche);
  • coup de pied à l'arrière du tibia.

Les lésions du muscle gastrocnémien sont fréquentes si l’activité professionnelle du patient est associée à une marche prolongée. Cependant, les gens ne sont pas assurés contre cette blessure et mènent une vie sédentaire sans rapport avec le sport. Au contraire, dans de telles conditions, les fibres musculaires perdent leur force et leur élasticité et sont donc plus sensibles aux blessures.

Symptômes de rupture musculaire du mollet

Les signes cliniques de lésions du muscle gastrocnémien sont une réaction protectrice du corps qui, avec l'aide de la douleur, protège le membre de tout effort supplémentaire. Les microfibres de fibres provoquent le développement du processus inflammatoire et l'apparition d'un œdème des tissus mous.

Les dommages au muscle gastrocnémien peuvent être divisés en 3 degrés:

  • 1 degré - un léger étirement des fibres musculaires. La douleur est modérée, elle se manifeste quelque temps après la blessure. Il y a un léger gonflement, l'amplitude du mouvement du membre est légèrement réduite en raison de la douleur accrue pendant le stress.
  • 2 degrés - une rupture d'une partie des fibres. Le traumatisme s'accompagne de douleurs aiguës et de l'apparition rapide d'un œdème. Il y a des hématomes. Le mouvement du membre blessé provoque une douleur, mais l'articulation reste mobile.
  • Grade 3 - rupture musculaire complète. Le muscle est séparé du tendon d’Achille, l’apparition d’une mobilité pathologique de la cheville est possible. Le traumatisme provoque une douleur aiguë jusqu'au choc douloureux, un hématome étendu se forme sur la zone endommagée.

Si les symptômes commencent à apparaître immédiatement au moment de la blessure, il y a lieu de suspecter une rupture musculaire. Lorsqu'elle s'étire, la victime peut ne pas la sentir et la douleur et le gonflement apparaîtront au bout de quelques heures. Il est très important de pouvoir distinguer la rupture du muscle gastro-méningé des lésions d'autres structures situées à l'arrière de la jambe - les ligaments et le tendon d'Achille.

Méthodes de diagnostic


Avant le traitement, il est important de déterminer quels tissus sont endommagés et lesquels ont conservé leur intégrité. Il est également nécessaire d'effectuer une radiographie de l'os pour s'assurer qu'il n'y a pas de fissures, ce qui est particulièrement important après une chute. En combinaison avec d'autres méthodes de diagnostic, il est possible d'utiliser des méthodes matérielles:

  • Échographie - le moyen principal d’évaluer l’état des tissus mous;
  • Rayon X - est prescrit en cas de suspicion de fissure ou de fracture des os de la jambe;
  • L'IRM est une méthode de diagnostic supplémentaire dans les situations douteuses.

Lors de l'étirement des muscles, il est important de bien diagnostiquer. Le traitement à domicile n'est possible que si la fonction motrice du membre est préservée et si le syndrome douloureux est modérément exprimé.

Premiers secours

Le traumatologue traite du traitement de la souche du muscle gastrocnémien. Mais, il est très important de fournir les premiers soins à temps et d'observer des règles simples.

Même si, au moment de la chute, la victime ne ressent pas la douleur, vous ne devez pas essayer de vous lever immédiatement - dans certains cas, les symptômes commencent à apparaître après un certain temps.

Visuellement, on peut évaluer le degré de dommage causé aux muscles et aux autres structures par la vitesse d'apparition de l'œdème et par la présence ou l'absence d'hématome.

Premiers secours est de faire ce qui suit:

  • Appliquez une compresse froide ou de la glace sur la zone endommagée afin de réduire le risque de gonflement et d'hématome;
  • Fixer un bandage élastique serré aux membres (s'il n'y a aucun signe visible de rupture musculaire ou de fracture osseuse);
  • Prenez des analgésiques si nécessaire.

Dans certains cas, il est préférable de faire appel à une brigade d’ambulances. Blessures accompagnées de rupture du muscle gastrocnémien, souvent accompagnées de fractures ou de fractures osseuses, de lésions des ligaments et des tendons. De plus, la possibilité d'une hémorragie étendue dans les tissus mous n'est pas exclue.

Les principales approches de traitement

Les premiers jours après la blessure, vous devez vous reposer au lit ou décharger le membre, si nous parlons du premier degré d’étirement. Appliquez de la glace sur la zone douloureuse périodiquement. Les pommades ou les crèmes chauffantes au cours de cette période sont contre-indiquées car elles dilatent les vaisseaux sanguins et peuvent aggraver l’inflammation.

À l'avenir, le patient peut développer du caviar avec des exercices simples, mais cela se produit une fois l'intégrité des fibres musculaires rétablie et la douleur aiguë disparue. À la maison, il est recommandé d'utiliser un bandage élastique ou un bandage si, à la décision du médecin, ne pas appliquer de plâtre. Une autre méthode de fixation du muscle du mollet consiste à coller. La bande est un pansement élastique sur une base en caoutchouc collée à l'arrière de la jambe et ne permettant pas au muscle de s'étirer.

La thérapie médicamenteuse pour étirer ou rompre le muscle du mollet consiste à utiliser des onguents ou des gels contenant des composants anti-inflammatoires et analgésiques, pénétrant dans l’épaisseur des tissus qui favorisent la régénération rapide des fibres:

  • Traumel est un remède naturel à base de plantes pour une utilisation en extérieur qui vous permet de soulager rapidement la douleur et l’inflammation, de normaliser la circulation sanguine dans la zone endommagée et de démarrer les processus de réparation cellulaire.
  • Apizartron est un produit pharmaceutique à base de venin d'abeille qui absorbe les hématomes.

Pendant la période de récupération, il est utile de suivre des cours de thérapie physique et de massage. Cela améliorera la circulation sanguine et la nutrition musculaire, préviendra la formation de cicatrices. En outre, à la maison, vous devez développer un membre n'est pas des exercices difficiles. Ils sont effectués en douceur, la douleur ne devrait pas se produire.

La durée du traitement dépend de la gravité de la blessure et de la responsabilité du patient.

Pour récupérer complètement d'un léger étirement, 5 à 10 jours suffisent. Avec une rupture complète des muscles, la rééducation peut prendre plusieurs mois.

Prévention des entorses et des larmes

Les conséquences d'une chute négligente, d'une surcharge musculaire ou d'une ecchymose sont une récupération à long terme, la fixation d'un membre, l'abandon des formes actives de repos. Il est plus facile de prévenir les traumatismes que de les traiter. En prenant soin de la santé du système musculo-squelettique, n'oubliez pas quelques règles simples:

  • il vaut mieux ne pas avoir le temps de faire d’exercices lors de l’entraînement que de les commencer pas assez étirés;
  • plus les muscles sont forts, moins ils ont tendance à s'étirer - un exercice régulier aide à rester en bonne forme physique;
  • une nutrition adéquate affecte l'état des vaisseaux qui nourrissent les muscles;
  • la glace est une période de blessures accrues, vous devez donc pré-choisir des chaussures confortables à semelles antidérapantes.

Étirer ou déchirer le muscle du mollet est considéré comme l’une des blessures sportives les plus fréquentes. En effet, ce muscle est impliqué dans presque tous les types d’activité physique et supporte le poids d’une personne lorsqu’il marche. Tirez le muscle peut être à l'entraînement ou à la maison avec n'importe quel mouvement imprudent. Le traitement chirurgical de ce type de blessure n’exige que dans des cas particulièrement difficiles.



Article Suivant
Fissures dans les orteils: causes et traitement