Fasciite plantaire


La fasciite plantaire est une maladie du ligament surmené qui tapisse l'intérieur de la fosse. Il relie les os du pin et du talon, permet de former le pli nécessaire de la voûte plantaire, améliore la stabilité lors de la marche. Populairement, le nom de la maladie est populaire - épine de talon.

Dans la Classification internationale des maladies (CIM-10), la pathologie est incluse dans la classe des maladies du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif, dans le groupe «Autres maladies des tissus mous» présentant des troubles fibroblastiques. A le code M 72.2.

Qu'est-ce qui se passe dans le pied?

Les modifications initiales du fascia sont associées à une inflammation. Il est situé plus près du calcanéum. La fasciite plantaire résulte de la perte de la capacité du fascia à faire face de manière autonome aux microfractures lors de tensions et de lésions mécaniques du pied.

Au fil du temps, des changements dystrophiques commencent dans ce domaine. Le fascia perd son élasticité, ne réagit pas à l’étirement, est compacté. Les sels de calcium se déposent dans les tissus. Cela forme une saillie osseuse supplémentaire. C'est le "talon".

Le fascia tire sur lui-même et sur le tendon d’Achille, ce qui affecte les muscles de la jambe.

Ce n'est pas «l'éperon» qui cause la douleur, mais l'inflammation aseptique du ligament le plus puissant du corps. Les modifications de la base osseuse sont une conséquence. Il est nécessaire de traiter les manifestations initiales sans attendre de complications.

Raisons

La fasciite plantaire se développe après une surcharge ligamentaire forte et prolongée. Par conséquent souffrir des symptômes de la maladie dans le moyen et le vieil âge. La maladie est très souvent observée chez les personnes du métier de ballet, les athlètes, les athlètes, les haltérophiles.

Les principales raisons contribuant aux changements de l'aponévrose sont les suivantes:

  • surpoids;
  • travailler avec un long séjour "sur les pieds";
  • Le pied plat et la voûte plantaire élevée sont tout aussi dangereux.
  • mauvaise position du pied avec une rotation vers l'extérieur (pronation) lorsque les chaussures sont portées de l'intérieur;
  • maladies inflammatoires et dégénératives des articulations des jambes (arthrose-arthrite);
  • porter des chaussures serrées avec ou sans talons hauts;
  • affaiblissement de l'apport sanguin aux membres inférieurs en raison de l'athérosclérose oblitérante;
  • ostéochondrose de la colonne lombaire.

Manifestations cliniques

Les symptômes de la maladie sont si typiques que le diagnostic est posé de manière indépendante. La fasciite plantaire survient:

  • Douleurs au talon qui surviennent lorsque vous essayez de marcher sur votre pied le matin après le sommeil, après une position assise prolongée. L'homme crie dans une douleur soudaine. Après une longue marche, ils s'intensifient, le soir il est impossible de marcher sur la jambe.
  • Lorsqu'un «éperon» osseux est formé, la douleur est vive, tout comme lorsqu'elle entre en contact avec des objets coupants. Les patients sont obligés d'utiliser des bâtons ou des béquilles.
  • Douleur dans la région des chevilles, du pouce et de la voûte plantaire.
  • Une modification de la forme du pied, se manifestant dans la déformation (contracture) due au raccourcissement et à la compaction du fascia, à la flexion forcée des doigts.

Parfois, les patients remarquent des crampes au pied lorsqu’ils essaient de se lever ou la nuit.

Diagnostics

Le diagnostic repose sur un examen médical qui révèle des points douloureux sous le talon, le gonflement.

Sur la radiographie, des excroissances visibles sur les bords du calcanéum.

Les patients ne savent pas quel médecin contacter s'ils présentent ces symptômes. Dans les cliniques territoriales, les traumatologues orthopédiques traitent de cette pathologie. En l'absence d'un tel spécialiste, prenez rendez-vous avec le chirurgien.

Comment traiter la fasciite plantaire?

Le traitement de la fasciite plantaire doit être associé à l'élimination des facteurs à l'origine de la maladie:

  • suivez le poids, organisez les jours de jeûne;
  • vous devrez peut-être changer de travail et même abandonner la profession;
  • réduire ou arrêter l'activité sportive;
  • changez la taille de la chaussure pour une chaussure plus libre, le talon est nécessaire, mais pas plus haut que 3 cm;
  • Des semelles-orthèses spéciales permettront de restaurer artificiellement la voûte plantaire désirée, réduisant ainsi la charge sur le fascia.

Il y a des chaussures orthopédiques portées la nuit (pneus). Cela vous permet de relâcher les ligaments du pied.

Massage pour étirer le fascia

Pour étirer un ligament épais et épaissi, un massage de la voûte plantaire est appliqué, ce qui peut être fait indépendamment plusieurs fois par jour. Pour ce faire, serrer la main dans un poing serré et avec les articulations avec de très forts mouvements circulaires, masser la voûte plantaire, puis alternativement plier et tirer les orteils.

Exercices d'étirement

Les exercices sont dans la charge sur les extenseurs. Ils devraient être faits pendant 10 minutes 2 à 3 fois par jour.

  1. Rouler une balle de tennis ou un rouleau à pâtisserie sur une surface dure.
  2. Jetez une serviette sur la voûte plantaire et utilisez-la pour tirer la chaussette vers vous. Maintenez cette position pendant quelques secondes, puis plus longtemps.
  3. Reposez vos mains sur le mur, mettez un pied l'un à côté de l'autre, replacez l'autre sur l'orteil. Essayez d’étirer le tibia de la jambe «arrière» en le laissant tomber sur le talon et en pliant légèrement le genou du membre «avant».

Physiothérapie

La physiothérapie aide à soulager l'inflammation du fascia et à normaliser les processus métaboliques. Appliquer des cours:

  • échographie
  • thérapie au laser
  • procédures d'ondes de choc
  • applications de boue avec des substances bioactives naturelles.

Fonds locaux

Dans le traitement de la fasciite plantaire, il est nécessaire d’utiliser des antidouleurs et des anti-inflammatoires sous forme de comprimés, de pommades.

L'ibuprofène et le naproxène ont des propriétés similaires. Selon la prescription du médecin, des préparations hormonales sont utilisées.

À la maison, vous pouvez vous frotter le pied avec des onguents contenant des ingrédients végétaux et naturels, faire des compresses la nuit.

  • La crème "Arrêt fasciste" comprend de la consoude à base d’huile de requin.
  • "Moustache d'or" contient, en plus de l'huile de requin, de l'extrait de sabelnik, de plantain, de laurier, de propolis, d'huile de sapin, d'eucalyptus et de maïs.

La méthode chirurgicale est rarement utilisée seulement si une rupture complète du ligament menace.

Méthodes folkloriques

La thérapie avec des remèdes populaires complète le massage et la physiothérapie, à base de substances naturelles éprouvées. Les guérisseurs recommandent l'utilisation locale de pommades et de compresses après un bain de pieds de 15 minutes au sel de mer. Il détend les muscles et améliore la pénétration des composants de la pommade à travers la peau.
Vous pouvez ajouter quelques gouttes d'iode à l'eau.

Aux fins de traitement, il est conseillé d'utiliser un bain de décoction de la peau de noix non mûres.

La compresse d’herbe pour la compresse doit d’abord être préparée. Pour ce faire, écraser la racine, verser 2 cuillères à soupe de tasse d'eau chaude et laisser infuser pendant 2 heures. Après cela, les racines cuites à la vapeur se sont frottées dans la masse molle et ont imposé sur le talon. La compresse est fixée avec un bandage, entourée de cellophane et enfilée dans une chaussette serrée. Il est préférable d'effectuer le traitement la nuit.

Comme principe actif des remèdes populaires sont recommandés: raifort râpé, ail broyé, purée de pommes de terre chaude.

La teinture rouge de sureau à broyer est élaborée à partir de baies mûres ou sèches. Ils sont versés avec de la vodka et préinsistent dans un endroit sombre pendant 2 semaines. Frotter les zones douloureuses plusieurs fois par jour.

La même teinture peut être préparée à partir de la pulpe de la tête du tournesol.

Il est nécessaire de rappeler la possibilité d’une réaction allergique aux médicaments et aux combinaisons de plantes. En cas de démangeaisons, d'éruptions cutanées, l'utilisation de l'agent doit être interrompue et consulter un médecin.

Différentes sources promettent une amélioration après 6 à 9 mois de traitement. Ne désespérez pas! Soyez patient et le résultat attendu viendra.

Symptômes, causes et remèdes pour la fasciite plantaire

Nous apprenons quelles sont et quelles sont les causes et les facteurs de risque de la fasciite plantaire, les symptômes, la différence entre le distal et le proximal et les moyens de soulager la douleur et les difficultés de la marche.

Qu'est-ce que la fasciite plantaire?

Le terme "fasciite plantaire" désigne l'inflammation du fascia plantaire, également appelé ligament aponévéral ou cambré, qui se situe dans la partie inférieure de la jambe.

Ce groupe de structures fibreuses, semblable au tendon, commence dans la région médiale du calcanéum et se termine à la base des doigts; elles ont pour tâche de maintenir la voûte plantaire, formant une sorte de tampon entre le talon et l'orteil, principalement lors de la marche.

L'inflammation de cette bande peut causer des problèmes de marche et des douleurs dans la région du talon. Elle doit être distinguée des métatarsalgies, c'est-à-dire des inflammations du calcanéum situées entre les os constituant la cheville et ceux formant les doigts, ainsi que de la fasciite nécrosante, cette dernière est de nature infectieuse et se développe lorsque l'agent pathogène pénètre dans le tissu.

Pourquoi apparaît-il et comment se développe l'inflammation?

La physiologie de la fasciite plantaire est principalement due à la tension de cette partie du pied, qui se produit pendant la marche ou la course: lorsque le talon se soulève du sol, l'angle entre l'os du talon et les orteils augmente, entraînant un étirement du fascia plantaire.

On pense que, lors de la marche, l'aponévrose plantaire sans conséquences peut supporter un poids deux fois plus important, des microtraumatismes, des blessures mineures se forment, une élasticité ligamentaire diminue, ainsi que tous les facteurs conduisant à une inflammation du périoste et à l'apparition d'une douleur.

La fasciite plantaire est une maladie réversible: dans des conditions favorables et, généralement, environ six mois / an de traitement sans intervention chirurgicale, le patient est complètement guéri.

La pathologie est divisée en deux étapes principales:

  • Aigu ou algique, lorsque la douleur est très intense et se situe principalement dans le ligament du talon.
  • Étape suivante stade aigu où la douleur se déplace à l'avant-pied et s'étend à la plante du pied.

Si la fasciite plantaire non traitée n'est pas traitée, elle peut devenir chronique, ils parlent alors de l'état chronique d'inflammation du fascia. Dans ce cas, l'ablation chirurgicale de la pathologie est nécessaire.

Types de fasciite - zones enflammées

La fasciite plantaire peut être de différents types, en fonction du lieu et des manifestations.

On peut distinguer les formes suivantes de fasciite plantaire:

  • Distal: localisée dans le fascia plantaire et le médio-pied, douleur ressentie dans tout le pied, en particulier dans les orteils.
  • Proximal: phénomènes inflammatoires dans l'aponévrose plantaire, proche du talon. Aussi appelée fasciite par insertion, la douleur est localisée autour du talon.
  • Avant: Une fasciite plantaire plutôt dangereuse, car dans ce cas, la douleur s'étend du calcanéum à l'avant du pied et aux orteils.
  • Nodal: également appelée maladie de Ledderchosis ou fibromatose des jambes, - est caractérisée par la formation de nodules sur le fascia plantaire, qui provoquent son épaississement.
  • Bilatéral: Dans ce cas, l'inflammation affecte les deux jambes et peut être associée à des problèmes de posture entraînant un stress excessif au niveau du fascia plantaire.

Douleur et symptômes de la fasciite plantaire

La fasciite plantaire, à la fois proximale et distale, étant une inflammation, est le principal symptôme de la douleur dans la région du talon, qui est particulièrement aiguë le matin, dès que vous mettez votre pied au sol, puis continuez, en fonction du degré d'inflammation, en alternance avec les moments où la douleur s'intensifie.

Parfois, des symptômes tels que gonflement et hyperthermie peuvent se joindre à la douleur, auquel cas, en particulier en cas de fasciite bilatérale, un examen doit être effectué pour rechercher une cause systémique possible (par exemple, la goutte ou la polyarthrite rhumatoïde).

La fasciite plantaire peut également provoquer une sensation de brûlure lors de la marche, des maux de dos (probablement dus à une posture inappropriée), des douleurs qui empêchent la pose normale des jambes et, parfois, un gonflement dû à une accumulation de liquide. niveau du calcanéum et de la cheville.

Diagnostics - Méthodes et tests

Le diagnostic de la fasciite plantaire comprend plusieurs niveaux:

  • Premier niveau consiste à étudier les antécédents médicaux du patient, à fournir des informations sur la douleur (à ses débuts, dans quelle zone il est localisé, à quel moment est le plus puissant), à collecter des informations relatives au mode de vie du patient (faire du sport, de quel type de sport, combien d’heures le patient passe-t-il, par exemple), pendant le travail) et des informations sur les conformations anatomiques héréditaires (pieds plats ou tendons minces).
  • Deuxième niveau - le médecin, à l'aide de la palpation, examine le lieu de localisation de la douleur, détermine le type et la cause.
  • Troisième niveau - des études de diagnostic, telles que l'échographie, les rayons X, la tomodensitométrie et l'IRM, afin de confirmer le diagnostic suggéré précédemment par le médecin.

Causes et facteurs de risque d'inflammation du fascia plantaire

Nous avons constaté que la fasciite plantaire est la conséquence d’une blessure, mais, s’agissant de causes réelles, nous devons également parler de facteurs de risque, c’est-à-dire de conditions prédisposant à la formation de microtraumatismes et de lésions mineures du fascia plantaire.

  • Debout: quiconque coûte cher ou marche beaucoup est très stressant pour le fascia plantaire. Cela peut provoquer une inflammation. Il existe des cas dans lesquels la fasciite plantaire a été reconnue comme maladie professionnelle.
  • SportR: C'est l'un des principaux facteurs de risque. En particulier pour ceux qui pratiquent des sports tels que la course à pied, le cyclisme, le basketball, l’aérobique et tous les sports dans lesquels il existe des mouvements répétitifs, une surcharge de fascia plantaire. Dans ce cas, la fasciite plantaire et la tendinite se produisent souvent en même temps, c'est-à-dire une inflammation des tendons.
  • Genre et âge: La fasciite plantaire touche principalement les femmes âgées de 40 à 60 ans. L'origine de cette prédisposition n'est pas claire, mais l'âge et le sexe sont des facteurs de risque assez importants.
  • Maladies métaboliquesCertaines maladies métaboliques, telles que le diabète, la goutte et l’insuffisance rénale, peuvent entraîner une inflammation du fascia plantaire. Cependant, les mécanismes biochimiques impliqués dans ce processus ne sont pas clairs.
  • Maladies inflammatoires systémiques: Ceux qui souffrent de maladies inflammatoires auto-immunes, telles que la polyarthrite rhumatoïde ou le lupus, peuvent souffrir de fasciite plantaire.
  • Talon éperon: la fasciite plantaire, dans 20% des cas, est associée à une affection appelée épi calcanéen, qui se forme lors de la calcification du muscle sur le calcanéum.
  • Problèmes de pieds: Ceux qui ont des problèmes de jambes, héréditaires ou génétiques, tels que les pieds plats ou une faiblesse du tendon d’Achille, sont plus susceptibles de rencontrer une fasciite plantaire.
  • L'obésité et l'embonpoint: personnes obèses ou en surpoids, jambes lourdes, cela peut entraîner le développement d’une inflammation du fascia plantaire.
  • Les chaussures: porter des chaussures qui ne correspondent pas à la forme et à la taille du pied, qui ne sont pas conçues pour absorber les chocs pendant le sport et lors de la marche normale, les chaussures équipées d'une semelle souple peuvent toutes entraîner une inflammation du fascia plantaire.

Remèdes naturels pour réduire l'inflammation

Pour traiter ou améliorer les symptômes de la fasciite plantaire, vous pouvez recourir à la médecine alternative.

Analysons-les plus en détail:

Loisirs: pour soigner la fasciite plantaire, le repos est nécessaire. Gardez vos pieds au repos, évitez les charges de l'aponévrose plantaire, cela seul aide à réduire la douleur et l'inflammation, et aide également à accélérer le processus de guérison.

Glace: c'est un vieux remède contre les inflammations. En cas de fasciite plantaire, il est recommandé de fixer un sac de glace sur le point sensible pendant un quart d'heure et de répéter l'opération au moins 3 à 4 fois par jour. Vous pouvez également faire un «massage de glace», auquel cas vous devriez mettre de la glace dans le sac et masser la région endolorie pendant 5 à 10 minutes.

Bains de pieds: Même les bains de pieds peuvent être un excellent traitement pour la fasciite plantaire. Idéalement, ils doivent être préparés en utilisant des anti-œdèmes ou des sels (sel de Cervia ou sel amer) dissous dans de l’eau chaude (plus chaud facilite l’absorption des substances).

Les chaussures: Le port de chaussures appropriées peut atténuer les symptômes de la fasciite plantaire. Les chaussures doivent être sans talon, avec une semelle dure, pas trop fines et, si nécessaire, avec une semelle orthopédique pour réduire les chocs lors de la marche.

La nutrition: Bien sûr, le régime alimentaire ne peut pas affecter directement l'évolution de la fasciite plantaire, mais son optimisation est utile pour réduire le poids et, par conséquent, réduire la charge sur la voûte plantaire.

Acupuncture Il est souvent utilisé en médecine alternative pour le traitement de la fasciite plantaire, le point 7PC est le plus optimal dans cette direction.

Traitements orthopédiques et physiothérapeutiques

La thérapie, qui est prescrite par un chirurgien orthopédique ou un physiothérapeute, consiste en une variété d’outils qui agissent au niveau du fascia plantaire et au niveau de la posture du corps.

Pendant la période de traitement orthopédique, l'utilisation des produits suivants est recommandée:

  • Semelles intérieures: les semelles orthopédiques utilisées à l'intérieur de la chaussure améliorent le soutien du pied et réduisent ainsi l'inflammation du fascia plantaire. Pour obtenir un effet maximal, la semelle intérieure doit être fabriquée sur commande conformément à la prescription orthopédique.
  • Pneus de nuit: Les pneus de nuit orthopédiques sont utilisés dans le cas de la fasciite plantaire au jour le jour. Des pneus de nuit sont nécessaires pour détendre les tissus fibreux et atténuer ainsi la douleur au réveil.
  • Soutien orthopédique: En règle générale, à partir d'un gel qui est placé sous le talon et sert à réduire les chocs lors de la marche. La réduction des charges de choc sur l'aponévrose plantaire favorise la guérison de l'inflammation.
  • Bandages et pansements: Il existe des bandages et des pansements orthopédiques utilisés pour accélérer la guérison du fascia plantaire. Ces médicaments orthopédiques exercent une pression dans la zone touchée et aident à réduire les symptômes.

Les outils orthopédiques peuvent être complétés par des méthodes de physiothérapie:

  • Échographie: Cette forme de physiothérapie utilise l'effet des ultrasons pour traiter l'inflammation. Lorsque le tissu enflammé forme un fluide, l'action locale des ultrasons aide le fluide à absorber plus rapidement.
  • Thérapie magnétique: Cette méthode utilise l'influence des champs magnétiques pour stimuler la régénération cellulaire, soulager la douleur, réduire l'inflammation et stimuler la réabsorption des liquides.
  • Ondes de choc: ondes acoustiques élevées utilisées pour traiter la douleur. Appliquez dans une région où vous ressentez de la douleur. Les ondes ont un effet mécanique, ce qui entraîne une réduction de l'inflammation et de la douleur.
  • Ionophorèse: Cette méthode réduit l'inflammation et la douleur par exposition au courant continu.
  • Mésothérapie: Également connue sous le nom d'iontophorèse, il s'agit d'une méthode de physiothérapie utilisée pour administrer des anti-inflammatoires. En cas de fasciite plantaire, il est recommandé d'utiliser de la cortisone pour réduire l'inflammation, la douleur et le gonflement.

Gymnastique d'étirement et posturale servent à réduire l'inflammation et la douleur en développant une posture correcte et, en conséquence, en réduisant la charge sur la voûte plantaire. Un exemple est un exercice qui consiste à s’asseoir sur le sol, à écarter les jambes, à mettre une serviette sous l’arcade et à la tirer des deux côtés avec les mains.

Enfin, vous pouvez vous adresser à un ostéopathe qui, à l'aide de techniques de massage spéciales, d'étirements et de manipulations, contribuera à réduire la douleur et l'inflammation.

Médicaments contre la fasciite - Pommades, pansements et anti-inflammatoires

Le traitement médicamenteux de la fasciite plantaire repose sur l’utilisation d’anti-inflammatoires et d’analgésiques.

  • Pommade: appliqués directement sur la partie dans laquelle la douleur est ressentie, ils contiennent le principe actif - agent anti-inflammatoire. Parmi les pommades anti-inflammatoires les plus connues, Voltaren contient du diclofénac diéthylammonium comme principe actif.
  • Pansements, trempé dans une substance anti-inflammatoire, généralement du flurbiprofène, qui pénètre dans la plaie. Cependant, les onguents locaux peuvent ne pas être efficaces en cas de douleur très forte ou chronique.
  • Oral: Des médicaments anti-inflammatoires à action systémique, tels que le naproxène, et des analgésiques, tels que l'ibuprofène, souvent utilisé en association avec des médicaments anti-inflammatoires et des agents topiques (onguents et patchs) pour augmenter l'effet de ce dernier et réduire plus rapidement la douleur.
  • Interne: Le médicament est injecté directement dans le point sensible à l’aide d’une seringue. Les médicaments anti-inflammatoires, tels que la cortisone, un gel plaquettaire qui aide à régénérer les tissus endommagés, et l'acide hyaluronique associé à la cortisone, qui aident à restaurer les tissus et à combattre l'inflammation, sont généralement injectés à l'intérieur.

Le choix et la posologie du médicament définissent le médecin dans chaque cas, en fonction des besoins et de l'état du patient.

La chirurgie comme seule solution

La chirurgie s'adresse aux personnes souffrant de fasciite plantaire chronique, lorsque l'inflammation ne régresse pas malgré le traitement et dure plus de 12 mois.

L'intervention chirurgicale est effectuée par la méthode endoscopique afin de "soulager" l'état de stress dans lequel se trouve le fascia et de faciliter le processus de guérison.

Fasciite plantaire: symptômes et traitement

Fasciite plantaire - principaux symptômes:

  • Douleur au pied
  • Spasmes des muscles gastrocnémiens
  • Propagation de la douleur à d'autres domaines
  • Rougeur de la peau au site de la blessure
  • Déformation du pied
  • Gonflement de la zone endommagée
  • Crampes des muscles du pied

Beaucoup de gens sont conscients du fait que la fasciite plantaire n'est pas par ouï-dire - on appelle cette pathologie un autre moyen que «l'épine à talon». Cette maladie se développe à la suite d'une surcharge ligamentaire qui recouvre la face interne de la fosse du pied. Ce ligament relie le calcanéum et le métatarse, créant ainsi la voûte plantaire nécessaire à la stabilité pendant la marche.

La fasciite plantaire ou autrement plantaire est un phénomène inflammatoire. Elle est initialement localisée dans la région du calcanéum et, avec le temps, des modifications déformationnelles se produisent sur le site de la lésion avec compactage des tissus et apparition d'une saillie osseuse due au dépôt de sels à cet endroit, appelé «éperon de talon».

Notez que ce fascia du pied est l’un des plus puissants du corps humain, de sorte que les processus inflammatoires qu’il entraîne entraînent une perturbation de la démarche, allant jusqu’au développement d'une boiterie permanente. En outre, une personne atteinte d'une telle pathologie ressent une douleur intense en marchant, puis dans un état de repos.

Raisons

Le plus souvent, cette maladie affecte les personnes âgées, sa cause principale étant la surcharge prolongée et excessive des ligaments. En outre, certaines personnes ont une prédisposition professionnelle à une telle pathologie, par exemple les athlètes et les professionnels du ballet.

Les principales raisons sous l'action desquelles se produisent d'abord dans le fascia du pied des changements inflammatoires, puis dégénératifs, sont les suivantes:

  • poids excessif (et, par conséquent, une charge excessive sur les pieds);
  • ostéochondrose de la colonne lombaire;
  • des chaussures à talons hauts, des chaussures étroites et inconfortables;
  • maladies dégénératives inflammatoires des articulations;
  • pieds plats et autres troubles de la démarche;
  • altération de l'apport sanguin dans les membres inférieurs en raison d'une maladie telle que l'athérosclérose oblitérante.

Le traitement de cette maladie commence par l'établissement de la cause de son apparition, car «l'éperon de talon» est lui-même une conséquence de changements inflammatoires et dégénératifs du fascia. Si vous essayez de le traiter avec diverses méthodes, y compris une méthode populaire, vous ne pouvez obtenir le résultat. En agissant sur la cause de la pathologie, on peut la traiter avec succès, en outre avec des méthodes conservatrices.

Manifestations cliniques

Les symptômes d'une maladie telle que la fasciite plantaire sont prononcés, de sorte qu'il est généralement assez facile de poser un diagnostic. Le symptôme principal est la douleur, qui est:

  • augmente avec la marche prolongée;
  • se produit lorsque vous essayez de marcher sur le talon le matin et le soir il devient si fort que cela force une personne à utiliser une canne ou des béquilles;
  • localisé à l'arrière du pied, mais donne aux doigts et aux muscles de la jambe;
  • porte un caractère acéré, comme si un homme a marché sur une sorte d'objet tranchant.

Bien entendu, il existe d'autres symptômes de cette maladie, qui ne sont pas si évidents, mais permettent au médecin de se faire une idée complète de la cause de la pathologie chez l'homme. En particulier, il s'agit de symptômes tels que:

  • développement de déformations du pied avec formation de contractures, dues au raccourcissement du fascia et à la réduction de sa mobilité;
  • des crampes dans les muscles du mollet, ainsi que des muscles du pied, qui peuvent survenir la nuit et le matin lorsqu'une personne tente de se lever du lit après une longue période de repos.

Il faut également dire que les symptômes d’une pathologie telle que la fasciite plantaire peuvent être complétés par des manifestations visuelles. Dans la région de la lésion du fascia, un gonflement et une hyperémie de la peau peuvent survenir. L'état général de la personne n'est généralement pas cassé.

Tous ces symptômes aggravent la qualité de la vie humaine. Et si la maladie n’est pas traitée à temps, cela peut entraîner une invalidité du patient.

Diagnostic et traitement

Avant de commencer un traitement pour une maladie, il est nécessaire de poser un diagnostic. Une personne présentant les symptômes ci-dessus doit contacter le chirurgien orthopédique ou le traumatologue. Si une personne habite dans une petite ville où il n’ya pas de tels spécialistes, vous devez contacter le chirurgien, qui procédera à un examen visuel, testera le pied pour déterminer l’endroit de la douleur et lui prescrira une radiographie. Sur la photo, vous verrez des croissances osseuses dans l'os du talon.

Le traitement d'une maladie telle que la fasciite plantaire est conservateur et chirurgical. Heureusement, les médecins n'ont recours aux méthodes chirurgicales que dans des cas extrêmes, lorsque les méthodes conservatrices n'ont aucun effet ou lorsque la maladie est trop avancée. Dans la plupart des cas au cours de l'année, le traitement de cette maladie donne de bons résultats avec le rétablissement complet du patient.

Comme mentionné ci-dessus, le traitement d'une maladie doit commencer par l'élimination de sa cause. En particulier, s'il s'agit d'un excès de poids, vous devez adopter une nutrition appropriée et ajouter de l'activité physique à votre routine quotidienne. Si la maladie est apparue dans le contexte sportif, vous devez réduire le nombre de brassées ou abandonner complètement ce type d'activité sportive et la remplacer par une autre.

Parfois, vous devez changer de profession, par exemple, si une maladie est apparue en raison du fait qu'une personne passe beaucoup de temps debout en raison de la nature de son activité. En outre, il porte des chaussures orthopédiques spéciales ou des semelles orthopédiques spéciales réduisant la pression exercée sur le talon.

En outre, le traitement implique l'utilisation de plâtre Longuet, pour la fixation des jambes pendant le sommeil, ou, en cas de déformation sévère, l'utilisation d'un plâtre.

Le massage du fascia donne également un excellent résultat, vous permettant d’éliminer les zones à mobilité réduite et de développer un faisceau. Il existe également un certain nombre d'exercices pour étirer les extenseurs du pied, ce qui permet d'améliorer l'apport sanguin dans cette zone et d'augmenter la mobilité du fascia. Les exercices doivent être effectués tous les jours avant la récupération, pendant 10 minutes par jour, et après la récupération, pour éviter la réapparition de la pathologie.

Si vous pensez souffrir de fasciite plantaire et des symptômes caractéristiques de cette maladie, des médecins peuvent vous aider: médecin orthopédiste, traumatologue orthopédique, chirurgien.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

Pieds plats - C’est le genre de déformation du pied, dans lequel l’abaissement de ses arches entraîne une perte complète des fonctions inhérentes d’absorption des chocs et de ressort. Les pieds plats, dont les symptômes se manifestent dans des manifestations majeures telles que douleur aux muscles du mollet et sensation de raideur, fatigue accrue pendant la marche et la posture debout prolongée, douleur accrue aux jambes en fin de journée, etc., sont les maladies les plus courantes qui affectent les pieds.

La tendinite est une lésion inflammatoire aiguë des structures tendineuses ou musculaires. Le processus pathologique peut affecter n'importe quel tendon ou muscle. Mais le plus souvent, la maladie est diagnostiquée dans la région des grosses articulations. Selon les statistiques, la maladie est plus sensible aux hommes. Le plus souvent, la maladie est le résultat d'efforts physiques excessifs ou de blessures sportives réguliers. Restrictions relatives à l'âge, non. La tendinite peut provoquer d'autres affections plus complexes.

La lymphadénite est un processus inflammatoire localisé dans les ganglions lymphatiques. Dans de rares cas, il s’agit d’une pathologie indépendante; sa présence est le plus souvent une sorte de symptôme signalant la présence de réactions pathologiques dans le corps humain. Il est à noter que les symptômes de la lymphadénite peuvent être variés - tout dépend du type de pathologie qui évolue chez l'homme.

L'arthrose de la cheville est un état pathologique caractérisé par une lésion de l'articulation articulaire avec une perturbation ultérieure de son fonctionnement. Les personnes âgées souffrent principalement de la maladie, mais les personnes en surpoids peuvent être atteintes de cette pathologie même à un jeune âge. Cette maladie affecte non seulement l'articulation, mais aussi les tissus environnants - ligaments, cartilage, os, de sorte que la maladie cause de gros désagréments à une personne, car non seulement elle ressent de la douleur, mais elle présente également des troubles de la démarche dus à une malformation de la cheville - parler de l'arthrose déformante de la cheville.

La sialadénite est un processus inflammatoire des glandes salivaires. Peut être chronique et aiguë. Une maladie affecte souvent la glande parotide, beaucoup moins souvent une sous-maxillaire, une sublinguale ou une petite. Dans le corps humain, il existe un grand nombre de petites et trois paires de grosses glandes salivaires, qui remplissent de nombreuses fonctions. La maladie se forme dans le contexte de virus ou de bactéries pénétrant dans la cavité d’une glande salivaire.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Fasciite plantaire: causes, symptômes et traitement du fascia plantaire

La fasciite plantaire est une maladie qui se forme à la suite de processus inflammatoires et dégénératifs du fascia plantaire. La maladie est accompagnée d'une douleur au talon, qui devient plus forte avec la charge exercée sur le pied. En outre, la fasciite est due à des lésions des tissus mous et à la croissance des os. Cette maladie est communément appelée "l’éperon de talon", mais ce nom n’est pas fiable, car la croissance osseuse apparaît en raison de la maladie.

Les femmes les plus vulnérables sont les femmes de plus de 40 ans. La fasciite plantaire peut également se produire chez les athlètes soumis à de fortes contraintes au niveau du talon.

Causes de la maladie

Une fasciite plantaire peut survenir en raison d'une surcharge ligamentaire prolongée et grave. Cette maladie touche principalement les personnes d'âge moyen et avancé. Les fasciites sont très souvent rencontrés chez les haltérophiles, les ballerines et les athlètes en raison de charges spéciales.

La liste des principaux problèmes à l'origine de la maladie comprend:

  • fortes et longues charges sur les jambes;
  • lorsque les chaussures sont usées, la position du pied prend une mauvaise position, également appelée pronation, c'est-à-dire rentrer le pied en marchant à l'intérieur;
  • longues chaussures étroites et à talons hauts;
  • ostéochondrose dans la colonne lombaire;
  • problèmes d'irrigation sanguine insuffisante des jambes, dus à l'athérosclérose oblitérante;
  • surpoids;
  • une voûte plantaire élevée et des pieds plats sont également des facteurs dangereux;
  • maladies inflammatoires et dégénératives (arthrose et arthrite);
  • Dans le contexte des changements liés à l’âge, un amincissement de la couche de graisse sous-cutanée peut se produire dans la région du talon;
  • la goutte et le diabète amincissent la couche de tissu dans la région du talon, ce qui provoque l'apparition de la maladie.

Facteurs provoquant le développement de la maladie

Ces facteurs peuvent contribuer au développement de la fasciite, de sorte qu'ils doivent également examiner et corriger les erreurs éventuelles.

Le premier facteur est la chaussure inconfortable et exiguë. Il est donc préférable d’utiliser des chaussures de sport ou de mettre une semelle souple.

Le deuxième facteur est la marche pieds nus. Si vous aimez marcher pieds nus, arrêtez-vous. À la maison, vous devez marcher uniquement en pantoufles.

Le troisième et dernier facteur est le surpoids. En raison de cet excès, il peut y avoir de nombreux problèmes graves, tels que des maladies du système cardiovasculaire, mais cela crée également une charge énorme sur le talon, de sorte que la maladie peut s'aggraver. Par conséquent, il vaut la peine de commencer un mode de vie sain en éliminant les aliments gras et en farine de l'alimentation et en faisant régulièrement de l'exercice.

Symptômes de la fasciite plantaire

Le symptôme le plus commun de la maladie est une douleur aiguë dans la région du talon, qui survient généralement lors de la marche. Cette pathologie présente un trait caractéristique, à savoir une douleur dans les premières étapes, immédiatement après le réveil. Ce facteur semble être dû au fait que la nuit, avec un long repos, des micro entorses des ligaments commencent à cicatriser et que, lorsqu'une personne commence à marcher, les ligaments s'étirent à nouveau et provoquent une douleur.

De plus, la douleur peut survenir après un long séjour dans une position, après un effort physique particulier et, en principe, dans la pratique de sports actifs. Selon les descriptions des patients, la douleur causée par la fasciite est semblable à la sensation ressentie lors de la perforation du pied avec une épingle. En outre, avec le développement de la maladie peut apparaître une douleur sourde. En règle générale, la douleur ne se manifeste que dans la région plantaire du talon. Mais dans certains cas, la surface arrière de l'os peut également commencer à faire mal.

Si la fasciite se présente sous une forme négligée, une personne peut alors arrêter de marcher car il est très difficile de bouger sans marcher sur le talon, elle peut également causer d'autres maladies associées aux chaussettes et à la partie externe du pied.

Diagnostic de la fasciite

Ostéophyte régional du calcanéum (éperon calcanéen) sur la radiographie du pied

Si vous rencontrez les symptômes décrits ci-dessus, vous devriez immédiatement consulter un spécialiste. Cela, à son tour, devrait examiner le pied du patient et être sûr de procéder à un examen aux rayons X. Ce n’est qu’alors que le médecin sera en mesure de déterminer avec précision la gravité de la maladie et de prescrire une méthode de traitement efficace.

Au cours de l'examen, le médecin examine les talons pour détecter les gonflements et les points douloureux. Mais sur les résultats de la radiographie seront visibles les excroissances du calcanéum. Souvent, avec des symptômes de fasciite, les patients ne savent pas à quel spécialiste s'adresser, cette maladie est traitée par des traumatologues et des orthopédistes. Toutefois, si ce spécialiste n'est pas disponible à la clinique la plus proche, vous pouvez contacter un chirurgien.

Traitement de la fasciite plantaire

Les médicaments anti-inflammatoires et analgésiques sont utilisés pour la maladie. En règle générale, utilisez une variété de massages et une thérapie physique. Dans les cas plus graves, le traitement au laser est également utilisé.

Traitement de la toxicomanie

Pour guérir la fasciite, prenez des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Des analgésiques, vous pouvez prendre:

  • Le naproxène;
  • Pommade à l'hydrocortisone;
  • L'aspirine;
  • Ibuprofène (pommades et comprimés);
  • Pommade d'indométacine.

Les remèdes élimineront l'inflammation de la jambe et réduiront la douleur. Vous avez également le choix d'utiliser des comprimés ou de la crème. Si vous décidez de vous faire soigner avec des pilules, ne les prenez qu'après un repas. Et si vous avez recours à des crèmes, alors sans aucune recette, appliquez-les simplement à la zone enflammée.

Si les symptômes deviennent gravement exacerbés, vous devez utiliser des corticostéroïdes (diprospan, phostérone). Les injections de ce médicament à ce moment-là soulageront la douleur, mais n'oubliez pas qu'il ne s'agit que d'une solution temporaire à ce problème. Les coups sont assez douloureux et même si vous en abusez, vous pouvez sérieusement endommager le talon.

Interventions chirurgicales

Avant de recourir à une intervention chirurgicale, vous devez consulter un physiothérapeute. Il vous dira quoi faire et pourra vous dire si vous devez recourir à des méthodes aussi sérieuses pour guérir la maladie. Contactez un physiothérapeute uniquement après avoir utilisé tous les autres traitements (non médicaux). Vous n’êtes pas obligé d’aller à la table chirurgicale du tout, et d’autres moyens aideront à éliminer la fasciite plantaire.

Si, malgré tout, aucune méthode ne pouvait arrêter le développement de la maladie, il était bien sûr nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale, car il ne restait que cette méthode. Cette procédure permettra d'éliminer complètement l'inflammation des ligaments et de soulager la tension. Pendant la chirurgie, certains ligaments sont enlevés, ce qui élimine la fasciite.

Mais tout ne va pas bien, vous devez vous rendre compte qu'il existe un certain nombre de risques au cours de l'opération. La liste des risques associés à la chirurgie comprend:

  • développement du neurome;
  • les infections;
  • syndrome du tunnel tarsien;
  • douleur aiguë constante et gonflement.

Il existe également un risque que la capacité de régénération des plaies ralentisse longtemps après la chirurgie.

L'opération doit être abordée avec sérieux et fera appel à de très bons spécialistes, rappelez-vous que la santé est plus précieuse que l'argent. Par conséquent, vous devez vous rendre dans une clinique de bonne réputation.

Utilisation de la thérapie par ondes de choc extracorporelles

Cette méthode est une option plus sûre que la chirurgie. Le traitement consiste à diriger les ondes sonores vers la zone touchée. La méthode vise à détendre les muscles des jambes.

Ce type de traitement n'est utilisé que si les symptômes de la fasciite ne disparaissent pas après 6 mois de traitement. La procédure a également des effets secondaires tels que gonflement de la zone traitée, engourdissement des jambes et contusions. La méthode n’est pas aussi agressive que la chirurgie, mais moins efficace.

Divers traitements alternatifs et artisanaux de la fasciite

Semelles pour chaussures

Pour réduire la charge exercée sur le pied, vous devez utiliser différents types de semelles intérieures et de talonnettes. Il est conseillé d'utiliser des semelles orthopédiques. Ce type de semelles est un support supplémentaire pour les jambes.

Vous devez mettre des semelles orthopédiques dans deux chaussures. Si vous n’avez qu’une jambe douloureuse, vous ne devez pas utiliser de semelles intérieures sur une jambe. Après tout, les chaussures doivent être équilibrées, ce qui peut prévenir l'apparition de douleurs au talon.

Pour choisir les bonnes semelles, vous devez contacter le spécialiste approprié, qui à son tour connaîtra les paramètres de vos pieds et rédigera une commande de chaussures orthopédiques spéciales.

Vous pouvez également utiliser les orthèses, les prothèses, sous forme de bottes. L'orthèse est un fixateur pour les jambes pendant le sommeil, le pied étant rigidement placé à un angle plus proche du bas de la jambe. Cette méthode aidera à développer ensemble les micro-pauses qui se forment pendant la journée.

Physiothérapie (6 exercices efficaces pour l'aponévrose plantaire)

Il existe des exercices complexes pour la prévention de la fasciite plantaire. La liste énumérera un total de 6 exercices.

1 exercice

Lors du premier exercice, vous devez vous appuyer sur le mur et étirer vos bras. Lorsque vous êtes sûr que la jambe est tendue aussi loin que possible, tandis que l'autre doit être légèrement en avant, transférez le poids sur votre jambe arrière. Ensuite, avancez le corps sans soulever les talons et restez dans cette position pendant 30 secondes, jusqu'à ce que vous sentiez l'étirement.

2 exercices

Dans cet exercice, vous devez étendre vos pieds autant que possible, puis utiliser vos mains pour plier tous vos orteils en arrière. Une attention particulière doit être accordée au gros orteil. Cet exercice doit être effectué en alternance, c’est-à-dire qu’il faut d’abord plier le genou, puis le faire déjà avec une jambe droite. Stop doit être maintenu dans un état de tension, pour une plus grande efficacité. L'exercice est effectué pendant 10 répétitions, 2 à 3 fois par jour.

3 exercices

Pour effectuer cet exercice, vous devez prendre un petit tabouret. Tenez-vous sur un tabouret, appuyez vos mains sur un support stable, le mur est l'option idéale. Lorsque vous êtes sûr de pouvoir maintenir l’équilibre, commencez l’exercice.

Debout sur vos orteils et tendez votre pied, vous devez rester 30 secondes dans cette position, puis revenir à la position de départ. L'exercice est effectué pendant 10 répétitions, 3 fois par jour.

4 exercices

Pour faire cet exercice, prenez une petite serviette et étendez-la sur le sol. Ensuite, essayez de le soulever en utilisant uniquement les orteils. Tenez la serviette pendant environ 30 secondes, puis relâchez doucement et détendez vos jambes. Effectuer 10 répétitions, 3 fois par jour.

5 exercices

Cet exercice consiste à étirer vos pieds afin que vos orteils soient en tension. Ensuite, appuyez doucement sur la zone du fascia et faites des mouvements circulaires.

Cet exercice doit être effectué plusieurs fois par jour, jusqu'à ce que vous ressentiez une sensation de détente dans la voûte plantaire.

6 exercices

Pour cet exercice, vous devez prendre un bocal froid, par exemple avec un soda ou une petite balle, puis appuyez dessus avec votre pied et commencez à rouler sur le sol afin de détendre la voûte plantaire. Il est conseillé de faire de 30 à 50 répétitions par jour pour garder les pieds détendus.

Autres traitements pour la maladie

Autres traitements peuvent inclure des massages, des bains de boue et minéraux et des frottements de réchauffement. Parfois aussi recourir à la thérapie gamma. La gamma-thérapie est réalisée dans des installations de radiothérapie largement utilisées dans le domaine de l'oncologie.

Prévention des maladies

Certains traitements sont également appliqués à l'avance pour prévenir la fasciite. Parmi ces méthodes, vous devez en sélectionner quelques-unes:

  • soutien du corps sous une forme appropriée;
  • porter des chaussures confortables, et mieux obtenir un orthopédique;
  • ne faites pas l’exercice excessif des jambes;

Prévision du fascia plantaire

Cette maladie a un pronostic très favorable et ne peut constituer un danger pour la santé que sous une forme négligée. En outre, avec une fracture de la formation osseuse dans le fascia, la maladie peut prendre une forme grave.

Qu'est-ce que la fasciite plantaire: symptômes et traitement du processus pathologique du système musculo-squelettique

La fasciite plantaire se développe lorsqu'un tissu conjonctif dense est endommagé dans la zone de fixation aux phalanges des orteils et du calcanéum. L'aponévrose plantaire se forme, soutient la voûte longitudinale du pied.

Avec des microtraumatismes fréquents du tissu conjonctif, une charge importante sur le pied, une inflammation aseptique se produit, l'état de l'aponévrose plantaire s'aggrave et une fasciite plantaire se développe. Les symptômes et le traitement de la pathologie, les mesures préventives sont décrites dans l'article.

Causes de la pathologie

L'aponévrose plantaire est fortement sollicitée. La plus grande pression est enregistrée sur le site de fixation à la cuspide du talon.

Les symptômes négatifs au niveau du pied sont plus fréquents chez les personnes d'âge moyen et plus avancé. Après quarante ans, beaucoup ont un "tas" de maladies chroniques, de problèmes articulaires et de la colonne vertébrale. Les divisions du système musculo-squelettique affaibli sont plus vulnérables à l'action de facteurs négatifs.

La fasciite plantaire se développe dans le contexte de certaines pathologies, signes et conditions:

  • arthrose et arthrite des membres inférieurs;
  • l'obésité;
  • voûte plantaire haute;
  • ostéochondrose;
  • charge prolongée sur les pieds (une personne passe la majeure partie de la journée debout);
  • pathologies vasculaires (varices, thrombophlébite);
  • pieds plats;
  • pronation (déviation) du pied au-dessus de la norme.

Des chaussures inconfortables et étroites, usées du bord intérieur - un autre facteur négatif qui provoque des problèmes avec l'aponévrose plantaire. Les gens ignorent souvent ce que portent de vieilles chaussures ou des chaussures usées. Les microtraumatismes constants du fascia plantaire sous l'action de facteurs négatifs provoquent des processus dégénératifs et inflammatoires. Il y a souvent des ostéophytes marginaux ou des éperons de talon.

Apprenez les instructions d’utilisation de l’onguent Finalgon contre les douleurs articulaires et vertébrales.

Découvrez les symptômes caractéristiques et le traitement de la myalgie avec des médicaments à cette adresse.

Signes et symptômes caractéristiques

La fasciite plantaire présente les caractéristiques suivantes:

  • Il est douloureux de marcher sur le talon et le pied après une longue position assise en position assise;
  • le syndrome douloureux augmente le soir, après une forte charge sur les membres inférieurs;
  • souvent des douleurs au niveau de la semelle et du talon apparaissent le matin;
  • la douleur gêne après les montées et les descentes sur les marches, lors de la marche sur une surface dure, si nécessaire pour rester longtemps au même endroit.

Si non traité, des symptômes supplémentaires apparaissent:

  • la douleur s'étend jusqu'aux chevilles, à la région du gros orteil, à la voûte plantaire;
  • le tyazh serré du tissu conjonctif dans l'aponévrose plantaire provoque la contracture des doigts;
  • le pied gonfle. La palpation manifeste une douleur, des formations denses se font sentir;
  • Les radiographies montrent une prolifération de tissu osseux dans la zone du talon - des éperons, qui provoquent une gêne notable.

Méthodes et principales directions de thérapie

Comment traiter la fasciite plantaire? Le patient doit demander de l'aide dès les premiers signes de la maladie. Le diagnostic est établi sur la base d'un examen de la zone touchée, d'une clarification des manifestations cliniques de la pathologie et d'une radiographie du pied. Reporter une visite chez un traumatologue orthopédique provoque la progression des processus dégénératifs et destructeurs dans la région du pied.

Une thérapie complexe aidera à se débarrasser des symptômes négatifs. Cela nécessite non seulement de prendre des pilules, d'appliquer des pommades, mais aussi d'éliminer les charges excessives sur les membres inférieurs. Il est important de revoir le régime alimentaire et de perdre ces kilos en trop: un poids élevé aggrave le pronostic de nombreuses pathologies des articulations et de la colonne vertébrale.

Les objectifs principaux de la thérapie:

  • réduire la charge sur l'aponévrose plantaire;
  • soulagement du processus inflammatoire.

Une thérapie compétente améliore le pronostic: une guérison complète des effets complexes du degré de pathologie précoce et modéré est possible. Dans les cas avancés, la fasciite est compliquée par la croissance d'ostéophytes, douleurs atroces dans la région du talon. La fracture du talon est une complication dangereuse qui augmente le risque d’invalidité du patient.

Gymnastique thérapeutique

Des exercices spéciaux étirent le tissu conjonctif de la partie inférieure du pied, augmentent l'élasticité de l'aponévrose plantaire. Une gymnastique régulière allonge le fascia plantaire, réduit le risque de mini-blessures, renforce le tissu conjonctif, prévient le développement de la fasciite. Un autre point positif - la charge mesurée sur l'aponévrose plantaire réduit la douleur de la zone à problème.

Le moment optimal pour diriger des cours est le matin. Tout d'abord, vous avez besoin d'un échauffement des articulations après que le patient a effectué une série d'exercices prescrits par le médecin.

Il est important de respecter scrupuleusement les règles, ne pas ajouter de nouveaux exercices sans l'autorisation du traumatologue orthopédique. Pendant les cours, il ne devrait pas y avoir de douleur intense: quand un inconfort prononcé apparaît, vous devez réduire la charge dans le temps, réduire le nombre de répétitions.

Appareils orthopédiques

Pour fixer le pied à angle droit, les médecins prescrivent le port de dispositifs spéciaux - orthèses ou orthèses. Le patient les porte toute la nuit, pendant le jour, il est recommandé de porter des chaussures orthopédiques ou des semelles spéciales avec une encoche au niveau du talon.

Les orthèses ne permettent pas de raccourcir l'aponévrose plantaire, elles maintiennent l'élasticité du tissu conjonctif. La technique améliore le pronostic dans le traitement de la fasciite plantaire.

Schéma général de thérapie

Outre une gymnastique spéciale, des orthèses (orthèses) et des chaussures orthopédiques, le patient reçoit d'autres types d'effets thérapeutiques. Le choix des méthodes de traitement est effectué par un orthopédiste et traumatologue. La fasciite plantaire est traitée par un physiothérapeute et un massothérapeute.

Si vous avez des problèmes de poids, vous aurez besoin de l'aide d'un nutritionniste pour élaborer un menu contenant le nombre optimal de calories, un ensemble complet de vitamines et de minéraux. Le patient doit consommer régulièrement des produits bénéfiques pour la santé du tissu osseux, des muscles, du cartilage et des ligaments.

Pour éliminer les symptômes négatifs de l'aponévrose plantaire, un traitement complexe est effectué:

  • massage des pieds;
  • applications de boue;
  • plateaux avec décoction de camomille, élixir de conifère, sel de mer;
  • appliquer à froid;
  • appliquer des onguents et des gels ayant un effet réchauffant et anti-inflammatoire pour activer la circulation sanguine dans la zone touchée: Viprosal, Hondroksid;
  • l'analgésie avec l'utilisation d'analgésiques de différentes forces d'action - de l'aspirine au naproxène;
  • traitement des anti-inflammatoires non stéroïdiens des pieds pour utilisation locale: Fastum-gel, Voltaren-emulgel, Deep Relief, Diclofenac, Zinepar-active.

En savoir plus sur les avantages et les règles de la gymnastique Norbekov pour la colonne vertébrale et les articulations.

À propos de ces règles de rééducation après fracture de la cheville après le retrait du pansement est écrit à cette adresse.

Suivez le lien http://vseosustavah.com/bolezni/lechenie/almag.html et lisez le mode d'emploi du dispositif médical Almag 01 pour le traitement des pathologies articulaires.

Dans les cas avancés de fasciite plantaire, processus inflammatoire actif, des méthodes d'exposition supplémentaires sont utilisées:

  • thérapie par ondes de choc pour la destruction progressive des excroissances osseuses dans la région du talon;
  • thérapie par ultrasons et laser;
  • injection de médicaments puissants dans le pied (analgésiques + glucocorticoïdes).

Le manque de traitement compétent en temps opportun provoque la croissance des ostéophytes, un syndrome douloureux accru. Un moment désagréable est une diminution de la mobilité due à l'impossibilité de circuler librement sans l'utilisation de béquilles. Lorsque la gravité du cas, la faible efficacité du traitement conservateur, une opération est réalisée, au cours de laquelle le chirurgien supprime les excroissances osseuses et les zones touchées du fascia.

Directives de prévention

Protéger l'aponévrose plantaire des influences négatives est assez simple. Des mesures simples empêchent les microtraumatismes fréquents du tissu conjonctif.

Le risque de développer une fasciite plantaire diminuera plusieurs fois si les règles suivantes sont suivies:

  • porter des chaussures confortables. Se procurer des sandales, des chaussures, des bottes avec une bonne semelle intérieure, la bonne chaussure, en un matériau de qualité, avec une hauteur de talon raisonnable;
  • se conformer aux recommandations de l'orthopédiste et du traumatologue, porter des chaussures orthopédiques, ne pas abandonner les semelles correctrices spéciales;
  • posez la charge sur le pied, ne restez pas longtemps au même endroit. Il est nocif de s'asseoir sans se lever pour se réchauffer: l'activité physique est une condition préalable au fonctionnement normal du corps, un bon état du système musculo-squelettique;
  • suivre le régime, maintenir un poids normal. Les médecins sont sans équivoque dans leur opinion: ces kilos superflus sont la solution idéale aux problèmes du système musculo-squelettique. Une charge excessive sur la voûte plantaire augmente le risque de microtraumatismes, accélère la défaite de l'aponévrose plantaire;
  • temps pour traiter les maladies des articulations et de la colonne vertébrale, régulièrement examinées par des médecins traitant des problèmes de l'appareil articulaire-ligamenteux, du cartilage et du tissu osseux. Si des changements négatifs sont détectés, ne retardez pas le début du traitement, suivez un traitement complet. Il est important de prévenir la transition des maladies du système musculo-squelettique vers la forme chronique, afin de guérir à un stade précoce.

Regardez la vidéo dans laquelle Elena Malysheva donnera d'autres conseils utiles pour traiter la fasciite plantaire:



Article Suivant
Il y a des taches bleues sur les jambes: que faire