Pourquoi y a-t-il des crampes?


Se réveiller au milieu de la nuit ou le matin de douleurs insupportables à la jambe à cause des crampes qui la retenaient - la situation est familière à beaucoup de gens non par ouï-dire. Douleur et confusion, que faire pour se débarrasser des sensations douloureuses et vaut-il la peine de s’inquiéter de ce qui se passe?

Obtenez des réponses à toutes les questions, vous pouvez trouver la nature de la survenue de crises et les causes qui provoquent leur apparition.

Qu'est-ce qu'une crampe et qu'est-ce que cela pourrait être?

Les crampes sont le résultat d'une contraction musculaire aiguë et incontrôlée. Elles perturbent donc le plus souvent une personne de manière inattendue et provoquent une douleur aiguë et intense.

La seule consolation pour les victimes est la courte durée de l'attaque, généralement dans les cinq minutes. Mais même dans ce court laps de temps, une personne a le temps de ressentir une douleur intense, des picotements dans les muscles durcis, lorsqu'il fait noir dans les yeux et qu'il est impossible de déplacer la partie «réduite» du corps.

Parfois, au lieu de la localisation de la douleur, une rougeur ou un gonflement apparaît et les muscles continuent à faire mal pendant plusieurs heures ou plusieurs jours. Un spasme douloureux d'un ou de plusieurs groupes musculaires peut être perturbé à tout moment de la journée, dans n'importe quelle position du corps et à n'importe quel âge.

Les muscles impliqués dans le mouvement des articulations sont les plus vulnérables aux crampes:

Le travail des organes internes peut également souffrir de la contraction involontaire des muscles lisses de la paroi vasculaire. Plus souvent qu'autrement, les personnes âgées et les nouveau-nés, les athlètes et les personnes soumises à un stress physique important pendant une longue période sont sujettes à des convulsions.

Les contractions musculaires diffèrent. Les crampes dans les jambes, caractérisées par des douleurs prolongées et des muscles pétrifiés, sont des spasmes toniques. Les convulsions cloniques ou convulsions se présentent sous forme d'attaques, lorsque les spasmes douloureux alternent avec des périodes de relaxation.

Causes des crises

La médecine connaît des centaines de facteurs qui provoquent une contraction active et incontrôlée des muscles, même chez les personnes en bonne santé. Fondamentalement, le problème se pose pour des raisons faciles à identifier et à éliminer à temps. Classiquement, ils peuvent être divisés en groupes suivants.

Manque de minéraux et de vitamines

Pour un fonctionnement normal des muscles, une alimentation équilibrée est nécessaire: eau, protéines, magnésium, potassium, calcium, fer, vitamines B et D. Ces substances sont impliquées dans les processus cellulaires des tissus musculaires, sont responsables de la consommation de suffisamment de liquide et d'oxygène, régulent l'activité musculaire.

La vitesse d'assimilation des micronutriments contenus dans les aliments en dépend, de même que la cohérence de l'interaction de tous les systèmes vitaux humains avec le système nerveux central. Le manque de nutriments dans le corps entraîne une stimulation musculaire douloureuse.

Dans quels cas peut-il y avoir une menace de déséquilibre dans la composition électrolytique du sang?

  • Avec les médicaments à long terme (diurétiques, psychotropes, contraceptifs, pilules pour réduire le cholestérol dans le sang et la pression artérielle), le potassium, le calcium et le magnésium sont excrétés par le corps, leur absorption n’est pas totale.
  • Pendant la grossesse, les besoins en calcium et en magnésium sont doublés. L'absence de ces oligo-éléments se fait particulièrement sentir la nuit, réduisant les crampes du mollet et dérangeant les futures mères avec des pensées effrayantes au sujet de maladies inconnues.
  • Stress - amène le corps à se défendre par la production active de cortisol, une hormone. Le rôle négatif de cette hormone double est qu’elle n’est pas «amicale» avec le calcium, empêchant ainsi son absorption dans l’intestin et aidant les reins à le retirer du corps.
  • L'empoisonnement, y compris l'alcool, accompagné de vomissements et de diarrhée graves, conduit à une déshydratation musculaire et à une perte d'électrolytes.
  • Une consommation excessive de café, de thé fort, de boissons énergisantes et d'un additif biologique pour la croissance musculaire, une protéine, provoque l'apparition d'un manque de calcium en raison de son excrétion active dans l'urine.
  • À un âge avancé, le ralentissement des processus métaboliques entraîne une diminution des ions calcium et potassium dans les muscles. La plupart des personnes âgées souffrent de crampes des mollets et des pieds la nuit lorsque le flux sanguin est faible et que le nombre d'éléments nécessaires aux muscles ne correspond pas à la norme.

Effort physique et stimuli externes

Selon les statistiques, 80% des personnes vivant sur Terre souffrent de crampes périodiques dans les muscles des jambes. Entrer dans ce nombre est particulièrement à risque pour les athlètes et les personnes qui, en raison de leurs activités professionnelles, sont obligées de passer le plus clair de leur temps sur leurs pieds.

Les muscles débordés, obligés de rester constamment en forme, atténueront leur excitation par des spasmes, ce qui fera se réveiller la nuit de douleurs dans les jambes, lorsque le tissu musculaire sera détendu et ne sera pas prêt pour une «attaque».

Un entraînement intense en salle de sport, une activité physique ou des mouvements actifs par temps chaud s'accompagnent d'une transpiration accrue, en particulier chez les personnes en surpoids. Dans le même temps, le corps perd fortement les sels de potassium et de liquide extracellulaire, ce qui peut être un facteur dans le développement de convulsions.

Les crampes musculaires causées par l'hypothermie - la cause de nombreux accidents lors de la baignade dans l'eau froide. La basse température de l'eau rétrécit considérablement les vaisseaux sanguins et les muscles, n'ayant pas reçu la nutrition nécessaire, se contractent. En conséquence, certaines convulsions peuvent provoquer une tragédie.

Convulsions en tant que manifestation de la maladie

Si vous n'arrêtez pas votre attention sur les maladies génétiques et auto-immunes rares (épilepsie, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, maladie d'Alzheimer), les causes du spasme convulsif peuvent être:

  • des problèmes du système musculo-squelettique (ostéochondrose, arthrite, radiculite lombaire) - des processus pathologiques de la colonne vertébrale perturbent l'apport sanguin aux muscles;
  • varices - la stagnation du sang dans les veines empêche les muscles de se nourrir; la maladie se complique souvent pendant la grossesse;
  • maladies neurologiques - les fibres nerveuses endommagées ne peuvent pas transmettre l'influx nerveux du système nerveux central aux tissus musculaires;
  • maladies du foie - des substances toxiques non transformées par l'organe malade s'accumulent dans le sang et provoquent des spasmes;
  • maladies endocrinologiques - déshydratation, déficit électrolytique, conduction nerveuse altérée et mauvaise circulation créent un déséquilibre dans le mécanisme de contraction musculaire et de relaxation;
  • pied plat - une voûte plantaire déformée crée une tension dans les muscles de la jambe et gêne la circulation sanguine normale.

En outre, les convulsions peuvent être surmontées avec des blessures aux jambes et des lésions musculaires, une forte augmentation de la pression artérielle et de la température corporelle.

Chez le nouveau-né, l’apparition de convulsions est due au système nerveux qui n’a pas été complètement formé et aux facteurs qui l’affectent (infections, maladies maternelles, intoxication médicamenteuse).

Que faire s'il y a une crampe? Comment réduire la douleur?

Rendre détendu, détendu, comprimé en une masse douloureuse de muscles facilitera les actions visant à leur relaxation et à la restauration de la microcirculation sanguine:

  1. Tout d'abord, vous devez arrêter le mouvement qui a provoqué le spasme, étirer le muscle spastique et l'étirer. Pour renforcer l'effet du massage, vous pouvez utiliser une pommade chauffante et analgésique, des huiles aromatiques de lavande, de genièvre et de romarin.
  2. L'alternance de compresses froides et chaudes améliorera et accélérera la circulation sanguine dans le muscle touché, ainsi qu'un bandage serré appliqué sur le site de durcissement.
  3. S'il y a des crampes dans les extrémités inférieures, ce qui arrive souvent la nuit, vous devriez vous lever, prendre une position verticale et tirer fortement les orteils sur le pied «aplati» ou taper le talon sur le sol.
  4. Dans le même temps, pincer, tapoter et picoter les muscles aidera à réguler le flux sanguin.
  5. Après avoir arrêté l’attaque, il est recommandé de s’allonger doucement avec les jambes surélevées pour ne pas en provoquer la répétition.

Prévenir la récurrence des crises

Sur la question de savoir quoi faire pour prévenir la récurrence des crises, tout le monde doit répondre, en fonction des caractéristiques de son corps, de son style de vie et des maladies associées.

Si vous constatez des crises convulsives fréquentes et prolongées chez vous ou votre enfant, inscrivez-vous dès que possible pour un rendez-vous avec un thérapeute ou un pédiatre. Il est probable que les crampes récurrentes aux jambes ou à d’autres parties du corps sont causées par la présence d’une maladie nécessitant un traitement ou des médicaments.

Si vous ressentez rarement des contractions involontaires et des spasmes musculaires, essayez d’éliminer les facteurs qui les déclenchent.

Cela nécessitera:

  1. Équilibrez votre menu quotidien en incluant des aliments riches en calcium, potassium, magnésium, fer, vitamines B et D: légumes verts, fruits secs, grains entiers, fruits de mer, lait, volaille. Ayant reçu les substances nécessaires à la nutrition, les muscles se «calment» et cessent de se réveiller la nuit.
  1. Pour exclure ou limiter l’utilisation du café, du thé noir fort, des boissons alcoolisées, tout en surveillant le débit d’eau suffisante pour que la composition du sang contienne des électrolytes normaux.
  2. Contrôlez la charge en renforçant progressivement les muscles et les ligaments. Avant l'entraînement, effectuez des exercices qui réchauffent les muscles et accélèrent l'apport de sang et d'oxygène.
  3. Donner aux muscles la possibilité de se détendre complètement et de réduire les tensions pendant le sommeil dans une posture confortable et des conditions de température agréables.
  4. Pour effectuer des procédures qui activent la circulation sanguine et le métabolisme: gymnastique pour les jambes, massage, appareils de physiothérapie, douche à contraste, bains de pieds avec décoctions d'herbes (menthe, prêle, valériane).

Si les mesures énumérées ci-dessus ne permettent pas de résoudre le problème, contactez votre médecin. Ne supportez pas la douleur, réduisant votre qualité de vie, vos performances et votre humeur. Prenez le temps et l'énergie nécessaires pour vous concentrer et découvrir ce qui vous empêche de dormir la nuit ou de vous déranger pendant la journée de travail.

Vous pouvez vous débarrasser des moments désagréables. Agissez et soyez en bonne santé!

Crampes dans les jambes

La contraction involontaire d'un groupe musculaire, accompagnée d'une douleur aiguë et d'un engourdissement, est appelée spasme ou spasme. Les crampes aux jambes sont un problème pour beaucoup d'hommes et de femmes, nécessitant un diagnostic, un traitement obligatoire. De nombreuses causes de spasmes musculaires sont bien étudiées par la médecine, facilement corrigées, traitées rapidement. Si vous souffrez constamment de coupures de membres, consultez un médecin qui vous aidera à résoudre ce problème. Quelles sont les causes des crampes aux jambes?

Causes de crampes dans les jambes

En médecine, on distingue les spasmes musculaires toniques, caractérisés par une tension prolongée des muscles et des contractions cloniques-à court terme alternant avec la relaxation. Crampes dans les jambes appartiennent à la première catégorie, se produisent dans les pieds et les muscles du mollet. Les spasmes des membres inférieurs sont accompagnés de sensations aiguës et douloureuses de pétrification d'une partie du corps, ils apparaissent soudainement, le syndrome douloureux dure de 2 à 5 minutes et ne se dissipe que lorsque les muscles se relâchent.

Causes de crampes dans les jambes:

  • Manque de vitamines et d’oligo-éléments - magnésium, calcium, potassium, vitamine D, responsables de la transmission des impulsions nerveuses aux muscles. Le manque de micro et macroéléments peut être dû à une alimentation déséquilibrée, à un excès de substances nocives (nicotine, caféine, tanin, sucre), à ​​un régime protéiné, à la prise de médicaments empêchant leur absorption.
  • Déshydratation du corps. La transpiration active entraîne une perte importante d’oligo-éléments qui assurent le bon fonctionnement des muscles. Par conséquent, il est important de boire jusqu'à 2,5 litres d'eau par jour, en particulier pendant la saison chaude et les activités sportives actives.
  • Exercice. Tension excessive pendant les activités sportives, charge inégalement répartie, échauffement et échauffement insuffisants avant l'entraînement, un travail physique lourd et monotone entraîne la surmenage d'un groupe musculaire, un dysfonctionnement des muscles du corps, des convulsions. Pour le fonctionnement efficace de la masse musculaire, il est important d’alterner tension / relaxation pendant l’activité physique.
  • La température baisse. L'hypothermie en nageant ou par le froid provoque une forte réduction des muscles des membres, l'apparition de crampes musculaires. Par conséquent, il est important de surveiller la température du corps pour éviter des chutes de température allant jusqu'à 10 degrés.
  • La maladie. Un métabolisme incorrect, des maladies vasculaires, des blessures aux membres sont une cause fréquente de crampes musculaires. Pour l'élimination des spasmes, consultez un spécialiste (endocrinologue, neuropathologiste, phlébologue, orthopédiste) pour recevoir le traitement prescrit.
  • Le stress. Lors d'un stress émotionnel, d'une dépression nerveuse, il existe une charge intense sur tout le corps humain, principalement sur les terminaisons nerveuses responsables de la contraction musculaire. Une surabondance de l'hormone de stress (cortisol) entraîne un déséquilibre des micro et macro-éléments, entraînant un manque de calcium dans le corps, nécessaire au bon fonctionnement, au stress et à la relaxation musculaire.

Crampes musculaires

Les crampes musculaires dans les jambes sont dues à une transmission réduite de l'influx nerveux au muscle en vue d'une relaxation. Ces spasmes sont soumis aux muscles de la jambe, à la surface antérieure et postérieure de la cuisse. L'intensité des crampes peut aller d'une légère contraction à une réduction significative, accompagnée d'une douleur intense. Les muscles cramponnés sont comme la pierre: fermes, bien comprimés, se détachent nettement du corps. Une crise convulsive dure de 1 à 15 minutes, avec plusieurs répétitions de spasmes sur une période donnée.

Crampes dans les jambes: causes et traitement

Crampes dans les jambes - un problème commun qui cause beaucoup de problèmes. Les gens s’inquiètent des crampes aux jambes pour de nombreuses raisons. Nous parlerons du plus commun d'entre eux et vous expliquerons également comment traiter les crampes.

Que disent les crampes aux jambes

La crampe est une contraction involontaire des muscles, souvent accompagnée de douleur. Il y a des convulsions cloniques et toniques. Avec les convulsions cloniques, un mouvement soudain comme un tic nerveux se produit. Lorsque les convulsions toniques se durcissent, le muscle durcit et cette affection s'accompagne de douleur.

Le plus souvent, les crises toniques se produisent dans la région des jambes et des mollets. Les convulsions peuvent perturber des personnes d'âges différents, mais le plus souvent, elles sont affectées par des personnes d'âge moyen et avancé.

En règle générale, les crampes dans les jambes surviennent en violation de la composition biochimique et électrolytique du sang. En cas de pénurie d'un certain nombre de substances régulant l'activité de l'appareil neuromusculaire, des crises peuvent survenir. Cette condition peut se développer en raison d'un certain nombre de maladies ou de malnutrition.

Symptômes associés:

Crampes dans les jambes: manque de minéraux essentiels

Le manque d'éléments clés nécessaires au fonctionnement normal des muscles peut être dû aux raisons suivantes:

  • Acceptation de certains médicaments. Les adsorbants et les antiacides empêchent l'absorption normale du magnésium et du calcium. Et lors de la prise de médicaments diurétiques, le potassium est éliminé de force par le corps. L'absence de magnésium, de calcium et de potassium entraîne un dysfonctionnement du système neuromusculaire, ce qui provoque l'apparition de convulsions.
  • La grossesse Les crampes aux jambes sont l'un des symptômes les plus fréquents chez les femmes enceintes. Cela est dû à la fois au manque de minéraux essentiels et à la détérioration de la circulation sanguine dans les jambes et les organes du petit bassin, ce qui est à l'origine des convulsions.
  • Le stress. Lorsque nous sommes nerveux, une grande quantité de cortisol, une hormone du stress, est libérée dans le sang. Cette hormone nous aide à "grouper" et à nous préparer au danger (mécanisme développé au cours de l'évolution). Cependant, cette hormone a des effets secondaires. L'un d'eux est la détérioration de la digestibilité du calcium dans l'intestin et l'augmentation de l'excrétion de ce minéral par les reins.
  • Transpiration abondante. Les personnes sujettes à la transpiration perdent avec la transpiration beaucoup de minéraux, notamment le calcium, le potassium et le magnésium. À cet égard, le nombre de crises épileptiques augmente par temps chaud, ainsi que chez les personnes en surpoids, qui transpirent même lors de travaux physiques mineurs.
  • Carence en vitamine D On sait depuis longtemps qu’une quantité suffisante de vitamine D est nécessaire à l’absorption du calcium, laquelle est produite dans le corps sous l’influence des rayons ultraviolets. Une journée ensoleillée suffit à 20-30 minutes de marche pour développer suffisamment de vitamines dans le corps. En automne-hiver, lorsque la durée de la journée est réduite, de nombreuses personnes souffrent d'un manque de vitamine D, ce qui peut provoquer des crampes aux jambes.

Maladies entraînant des crampes dans les jambes

Les crampes dans les jambes peuvent indiquer certaines maladies, notamment:

  • Les varices, ce qui entraîne une détérioration de la nutrition des muscles.
  • Troubles circulatoires chroniques des membres inférieurs et insuffisance veineuse chronique.
  • Maladies métaboliques, telles que le diabète.
  • Maladies du système endocrinien humain, par exemple maladie de la thyroïde.
  • Maladie rénale.
  • Hémorroïdes (souvent avec des hémorroïdes, des crampes dans les jambes dérangent la nuit).
  • Radiculite
  • Pieds plats et blessures du système musculo-squelettique.

Maladies connexes:

Aide d'urgence en cas de crampes dans les jambes

Si vous avez souvent des crampes aux jambes, voici quelques conseils pour vous aider à résoudre rapidement le problème:

  • Détends ta jambe. S'il ne s'agit pas de votre premier spasme, vous ressentirez sûrement son avance.
  • Pendant une crampe, tirez la chaussette vers vous, puis relâchez les fringales. Si la crampe n'est pas passée, il faut répéter la procédure.
  • Si la crampe n’est pas passée après le passage de la chaussette, il est recommandé de marcher pieds nus sur le sol (de préférence PAS sur le tapis, afin que les pieds soient froids).
  • Masser doucement le spasme musculaire. Pour améliorer l'effet, vous pouvez utiliser la pommade avec un effet chauffant. Si le massage ne vous aide pas, vous pouvez pincer le muscle ou même le piquer avec une aiguille (pré-stérilisez-le!).
  • Une fois la crampe aux jambes passée, il est recommandé de s’allonger pendant un moment, jambes en l'air, afin que le sang puisse mieux refluer. Cela aidera à prévenir la récurrence des spasmes.

Crampes aux jambes: traitement

Le traitement des crises dépend de la cause du développement de cette pathologie. Si les crampes aux jambes sont causées par un manque banal de minéraux, on prescrit alors à la patiente une alimentation équilibrée et des complexes de vitamines et de minéraux. En règle générale, cela suffit pour éviter que les crampes aux jambes ne soient dérangées par une personne.

Si la cause des crampes aux jambes est due à la prise de certains médicaments, le médecin peut remplacer le médicament par un autre ou vous prescrire un traitement de remplacement. Par exemple, lorsqu’il prend des médicaments diurétiques, on prescrit également au patient des médicaments à base de potassium pour compenser la perte.

En cas de maladies métaboliques et de troubles endocriniens, un ajustement du fond hormonal du corps est nécessaire. Dans de tels cas, il est nécessaire de consulter un endocrinologue, qui aidera à éliminer la véritable cause des crampes dans les jambes.

Pour les varices et les problèmes de circulation sanguine dans les membres inférieurs, des préparations spéciales sont utilisées (par exemple, des agents veinotoniques, des préparations qui renforcent les parois des vaisseaux sanguins et autres). Seul le médecin devrait être engagé dans un tel traitement.

Crampes dans les jambes: prévention

Si vous êtes sujet à des crampes aux jambes, veillez à ce que les spasmes vous dérangent le moins possible. Parmi les mesures préventives contre les convulsions des membres inférieurs, les plus efficaces sont les suivantes:

  • Régime équilibré. Les crampes musculaires peuvent être évitées avec un régime alimentaire équilibré. Il convient d’augmenter l’utilisation d’aliments riches en potassium, calcium, magnésium et vitamine D. Les minéraux sont présents dans de nombreux fruits et légumes. Le calcium est abondant dans les produits laitiers et le brocoli.
  • Rejet des mauvaises habitudes. L'un des éléments de la prévention des convulsions des membres inférieurs est le rejet des mauvaises habitudes. Le tabagisme et la consommation excessive d'alcool nuisent à l'absorption des nutriments essentiels et des oligo-éléments, et ont également un effet néfaste sur l'état des parois des vaisseaux sanguins.
  • Exercice modéré. Pour que les muscles fonctionnent bien, ils doivent recevoir une charge dynamique quotidienne. La marche rapide, la natation, le jogging et d'autres types de brassées vous seront utiles. Essayez d'éviter les charges statiques prolongées (par exemple, debout longtemps, être assis, etc.).
  • Bonne sélection de chaussures. Les chaussures doivent être hautes et avoir un support de cheville serré. Le beau sexe est préférable d'abandonner les talons hauts au profit de petits mais stables. Dans de telles chaussures, vos pieds ne seront pas fatigués, ce qui réduira le risque de convulsions.
  • Procédures contrastées. Si vous êtes sujet à des crampes aux jambes, il est recommandé de se coucher avant de procéder à des opérations contrastées - bain ou douche. Dans le bain de pieds, vous pouvez ajouter des décoctions d'herbes à action anticonvulsive, telles que menthe, valériane ou prêle.
  • Auto massage des pieds. Le massage des pieds doit être effectué avec des mouvements de massage légers. Commencez par des mouvements puis passez à gifler et à malaxer la zone sujette aux spasmes.

Crampes musculaires dans les jambes

[caption id = "attachment_1485" align = "alignright" width = "330"] crampes dans les jambes [/ caption]

Tout au long de leur vie, de nombreuses personnes ont été confrontées (certaines à plusieurs reprises) à un phénomène plutôt déplaisant, lorsque les muscles des jambes commencent à se contracter spontanément. Tout cela s'accompagne d'une douleur intense, qui est grandement renforcée lorsque vous essayez de faire des mouvements actifs dans les membres. Il est possible que quelqu'un ne sache pas qu'il a eu une crampe.

Le spasme est toujours une contraction involontaire d'un groupe musculaire ou d'un seul muscle, accompagnée d'une douleur intense. Pratiquement tous les muscles du corps, y compris la paroi intestinale, peuvent tellement se contracter, mais le terme "crampe" est utilisé de manière active en relation avec les extrémités.

Heureusement, la plupart des gens doivent faire face à une option de pathologie simple, lorsque tout se passe en quelques dizaines de secondes et qu’il est rare. Pour certains, un tel état entraîne de nombreux inconvénients, du fait de sa gravité et de sa fréquence. En outre, une crise d'épilepsie peut mettre la vie en danger si elle dépasse une personne dans une situation inappropriée. Tout le monde à l'école était effrayé par le fait qu'une crise de convulsions pouvait survenir en eau froide et qu'il serait très difficile de rester à flot. Cependant, le danger peut aussi guetter une personne à terre: vous pouvez très facilement tomber la tête sur une surface dure et avoir de gros problèmes de santé par la suite.

Classification des saisies et leurs causes

Causes des crises non épileptiques

  • La surmenage physique est la cause la plus courante de crampes dans les jambes. Quelqu'un a vu sur l'écran de télévision comment un athlète ne pouvait pas continuer sa performance en raison d'un spasme pathologique. Beaucoup eux-mêmes, après un dur entraînement, ont expérimenté tout le «charme» de leur condition après leur entraînement intense.
  • Traumatisme cérébral - à la suite de cela, les structures cérébrales individuelles ne peuvent pas exécuter correctement leurs fonctions et envoient les mauvais signaux aux muscles.
  • Le rétrécissement marqué des vaisseaux sanguins à la suite d'une exposition à des températures froides est la principale cause du développement de spasmes des muscles gastrocnémiens dans l'eau froide.
  • La température corporelle élevée - dans la plupart des cas, provoque des crampes non seulement dans les jambes, mais vous ne devriez pas l'oublier. Les jeunes mères devraient s'en souvenir particulièrement bien, car les jeunes enfants ont un système de thermorégulation imparfait et que, plus souvent, les adultes souffrent de crises fébriles.
  • Les néoplasmes du cerveau et de la moelle épinière peuvent apporter des modifications importantes à l'état de santé du patient, notamment sous la forme de crises.
  • La gestose est une complication terrible du déroulement de la grossesse qui, dans les cas graves, peut entraîner des convulsions de différents groupes musculaires, y compris les jambes.
  • Augmentation non spécifique de l'excitabilité des neurones qui composent les segments du cerveau. Parfois, ils sont provoqués par des modifications pathologiques au niveau des arcs réflexes dans les structures du système nerveux central.
  • La perturbation de la fonction des neurones avec un manque d'oxygène peut entraîner l'apparition d'impulsions excessives et de contractions incontrôlées.
  • L'empoisonnement par certains poisons conduit souvent à l'activation pathologique de structures cérébrales individuelles. Ces convulsions sont dites toxiques et peuvent survenir lors de la prise d'un grand nombre de médicaments.
  • La violation du contenu dans le corps d'hormones individuelles (très souvent la glande thyroïde ou les glandes parathyroïdes) peut provoquer une crise convulsive.
  • Une déviation significative du contenu en ions dans le sang humain (calcium, potassium, etc.) - ils participent à la réduction du tissu musculaire et peuvent avoir un effet stimulant sur des groupes musculaires entiers.
  • Carence en vitamine B6 ou hypoglycémie.
  • Perturbation du fonctionnement des mécanismes activement impliqués dans l'organisation du sommeil et du repos du système nerveux central.
  • Malformations congénitales du système nerveux central.
  • Maladies infectieuses affectant le cerveau (méningite, encéphalite, etc.).
  • Toute maladie, en raison de la progression de laquelle beaucoup de toxines pénètrent dans la circulation sanguine du patient, est susceptible de déclencher une chaîne pathologique.
  • Facteurs psychogènes et lésions cérébrales organiques, de sorte que le système nerveux central ne peut normalement pas contrôler toutes les structures situées en dessous.
  • Des convulsions iatrogènes apparaissent à la suite de la prise de certains médicaments. La convulsion dans ce cas peut être l’un des effets secondaires et peut être due à un surdosage. Les convulsions peuvent compliquer les interventions sur les organes du système nerveux pour le traitement d'autres maladies (ablation d'une tumeur cérébrale ou d'un nerf périphérique), les structures cérébrales étant très sensibles au stress mécanique. Les neurochirurgiens, à leur tour, sont bien conscients de ce qui peut arriver à un patient et ne prennent ce risque que lorsque cela est justifié. Par exemple: un médecin effectue une opération radicale pour enlever une tumeur, sauve la vie du patient et empêche la maladie de se reproduire, mais les convulsions deviennent des complications.

Types de crampes dans les crampes aux jambes

Symptômes de crampes dans les jambes

  • Dans la plupart des cas, une personne subit des contractions involontaires des muscles de la jambe, ce qui, dans les situations les plus difficiles, peut provoquer un mouvement du membre dans son ensemble.
  • Il semble que tout le muscle entre en une petite boule et peut même se briser en morceaux. Tout est accompagné d'une douleur intense, qui s'aggrave lorsque vous essayez de plier une jambe ou d'effectuer un autre mouvement. Vous pouvez choisir une position du corps dans laquelle il ne devient ni plus facile ni plus difficile, et la douleur disparaît avec la contraction continue.
  • Progressivement, tout passe, le muscle se détend lentement et il ne reste qu'une douleur légèrement prononcée, qui disparaît aussi progressivement. En même temps, une personne peut sentir que si elle fait un certain mouvement, la crampe va revenir.
Heureusement, rarement lors de crampes aux jambes, les patients doivent faire face à des complications et à des symptômes plus graves. Cependant, ils doivent être rappelés par tous.
  • Un léger assombrissement de la conscience ou l'apparition d'hallucinations sous forme de sons, d'odeurs et d'autres phénomènes sont tous des précurseurs d'une crise d'épilepsie, dans laquelle une personne a des convulsions non seulement dans les muscles des jambes, mais également dans d'autres parties du corps. Connaître ce fait peut aider à se préparer à une attaque et à éviter de graves conséquences.
  • Incontinence d'urine ou de matières fécales - se produit avec des convulsions tonico-cloniques prononcées. Si nous parlons de simples crampes aux jambes, alors une personne n’a rien à craindre d’une telle complication.
  • Perte de conscience ou opacité - dans la plupart des cas, accompagnée de crises d'épilepsie.

Règles d'action lors de convulsions

Diagnostic des crises

Un neurologue examine une personne, vérifie l'état de ses réflexes, effectue des tests de coordination des mouvements, etc. Sur la base de ces seules données, nous pouvons supposer que le diagnostic est correct et déterminer quelles méthodes de diagnostic seront les plus pertinentes et les plus informatives.

  • L’étude du sang et la détermination du contenu en hormones ainsi que de certains ions vous permettent d’identifier la pathologie des glandes endocrines et d’affecter ensuite le traitement approprié.
  • L'électromyographie est une méthode de diagnostic spéciale extrêmement sensible, qui permet de déterminer les muscles recevant des impulsions pathologiques et leur propension aux contractions.
  • Électroencéphalographie - étude du cerveau qui permet d'étudier l'activité de ses structures individuelles et d'identifier les foyers d'activité pathologique.
  • L'imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie sont des méthodes de diagnostic précises et modernes. Sur la base de leur image obtenue couche par couche du corps humain, qui montre clairement toutes ses structures. Ainsi, vous pouvez détecter une tumeur, en comprimant le tissu cérébral ou un seul nerf et en provoquant des convulsions.

Convulsions: pourquoi les jambes, les bras et d'autres muscles se contractent nuit et jour, norme et lien avec des maladies

En gros, ils viennent la nuit, dans un rêve, même s'ils réveillent toujours une personne, la font tordre de douleur. «Korca» est ce que les personnes âgées appellent un phénomène lorsqu'il s'agit de réunir les jambes, les bras ou d'autres parties du corps. Or, un tel mot n'est plus utilisé et les contractions musculaires qui ne dépendent pas de la volonté d'une personne portent leur propre nom (convulsions, spasmes) ou sont simplement exprimées: une jambe (un bras) s'est contractée.

Les crises apparaissent souvent comme les symptômes d’une pathologie donnée, c’est-à-dire qu’elles ont toujours une cause et que, en conséquence, elles sont rarement fréquentes, constantes, affectent un muscle ou un groupe entier, se développent au niveau des muscles squelettiques ou préfèrent les muscles lisses...

Pierre musculaire

Les spasmes ne sont pas seulement une réduction soudaine du muscle gastro-méningé, qui peut empêcher une personne de se baigner dans un étang froid, ou une contraction convulsive des muscles de tout le corps, caractéristique d'une crise d'épilepsie.

Les types de crises sont variés et diffèrent de nombreuses manières:

  • Selon les muscles qui souffrent: lisses ou striés;
  • Les crises d'épilepsie ou ont une pathogenèse différente;
  • Basé sur la cause;
  • Compte tenu du temps de tension musculaire et de la nature d'une crise convulsive.

Nous n'entrerons pas dans les détails d'une maladie aussi grave que l'épilepsie, dont la description figure déjà sur notre site Web, mais considérons le sujet: les convulsions, manifestations du mode de vie ou symptômes d'une autre maladie.

Pour ceux qui ont oublié ce qu'est une crampe, rappelons ses symptômes:

  1. Soudainement raidi dans une position, un muscle dur comme une pierre dépasse au-dessus de la surface du corps;
  2. Souvent, la douleur est si intense que la personne ne peut pas arrêter le cri;
  3. La durée d'une attaque convulsive est différente: d'une minute à un quart d'heure.

La douleur dans le muscle s’explique comme suit: dès lors que des contractions continues ont commencé qui ne peuvent pas être arrêtées par la volonté, le tissu musculaire cesse de recevoir de l’oxygène et des nutriments en quantités suffisantes, c’est-à-dire qu’il est affamé. De plus, au cours d'une courte période de travail intensif, le tissu musculaire sécrète une quantité importante de déchets qui, étant en excès, ont un effet négatif sur les terminaisons nerveuses. L'irritation des terminaisons nerveuses lors d'un spasme est la sensation de douleur ressentie par une personne qui a contracté une jambe, un bras ou une mâchoire.

Les principales causes de contractions musculaires pointues

Il y a toujours une explication à ce comportement du système musculaire, qui, dans l'intervalle, n'est pas toujours facile à trouver (vous devez consulter un médecin, vous faire tester, passer un examen médical).

Si vous abordez brièvement les principales causes des contractions musculaires involontaires, elles peuvent être caractérisées comme suit:

  • L'épilepsie susmentionnée est le plus souvent associée à des convulsions;
  • Les convulsions graves sont caractéristiques d'une maladie mortelle comme le tétanos (opisthotonus);
  • Les crises convulsives peuvent se former à la suite d'états névrotiques (névrose hystérique, convulsions psychogènes);
  • Une contraction musculaire involontaire est observée en cas d'intoxication par des poisons d'origine organique et inorganique;
  • Un déficit ou un excès de certains oligo-éléments (potassium, sodium, magnésium, calcium), résultant d'une entrée insuffisante dans l'organisme ou de troubles du métabolisme, ainsi que d'un manque de vitamines, peut entraîner de graves tensions musculaires;
  • Dysfonctionnement du système endocrinien.

Bien entendu, il n’est pas facile d’énumérer tous les facteurs qui peuvent conduire à de telles sensations désagréables. Le spasme en tant que symptôme peut accompagner des maladies qui ne sont pas liées dans la nature. Mais comme les lecteurs sont plus intéressés par les crampes qui réduisent les membres que par les spasmes des fibres musculaires lisses qui causent des douleurs dans le corps, notre récit ultérieur sera consacré à ce problème particulier (causes des crampes dans les jambes et d'autres parties du système musculo-squelettique, leurs symptômes et leur traitement). ). En outre, les convulsions chez les enfants sont particulièrement préoccupantes pour les adultes - elles ne peuvent pas non plus être ignorées.

Vidéo: expert sur les causes et le traitement des crises

Lui-même à blâmer...

Les contractions convulsives sont plus perturbées la nuit, ce à quoi la posture prédispose: le dormeur est couché sur le côté, les genoux légèrement fléchis, les pieds détendus et légèrement abaissés - dans cette position, le muscle gastrocnémien est raccourci et montre une aptitude au spasme. On observe plus souvent des contractions convulsives des muscles des membres inférieurs chez les athlètes, ce qui oblige les jambes à travailler très activement pendant la journée, ainsi que chez les personnes âgées atteintes de troubles circulatoires dans les vaisseaux des extrémités. Assez souvent, on observe des contractions involontaires et des tressaillements à la température chez un jeune enfant (généralement de moins de 6 ans).

Les crampes dans les jambes et les bras peuvent être dues au comportement ou au mode de vie de la personne elle-même:

  1. Activité professionnelle: on sait que les personnes restées au comptoir ou à la table d’opération toute la journée, transportant des charges ou vérifiant les billets des passagers, souffrent souvent de crampes nocturnes.
  2. Les gros fumeurs souffrent de spasmes musculaires 5 fois plus souvent que ceux qui ne supportent pas la cigarette. À propos, l'alcool et le café sont parmi les causes de crampes dans les jambes.
  3. Une journée passée dans la course ou une promenade rapide de quelques kilomètres - la nuit, elle a eu une crampe au mollet. Les crampes nocturnes font souvent demi-tour et constituent un travail physique pénible le jour même (il a déterré le jardin, déplacé les meubles). Il est nécessaire de veiller à ce qu'un seul groupe de muscles ne se raidisse. Si possible, le travail et la relaxation devraient alterner.
  4. Se baigner par temps chaud dans un étang frais peut malheureusement entraîner non seulement de nombreuses émotions positives, mais aussi de nombreux cas tragiques sont enregistrés chaque année - de fortes convulsions ont entraîné une personne au fond. À propos, nager dans la piscine n'exclut pas non plus l'apparition soudaine de spasmes musculaires, les nageurs, bien sûr, le savent. La chute de la température est à l'origine de la contraction de la jambe, rendant impossible tout mouvement dans l'eau. L'appareil musculaire chauffé, qui rencontre des conditions inattendues, rétrécit.
  5. Il provoque des crampes dans les jambes et les mains lors de la déshydratation (transpiration excessive et manque de liquide). Par temps chaud, il est nécessaire de vous approvisionner entièrement en eau, en particulier pour les personnes qui pratiquent un sport, qui travaillent sur le terrain et qui aiment explorer les latitudes tropicales chaudes.
  6. Le stress psycho-émotionnel, les états stressants peuvent se rappeler, même dans un rêve, lorsque, semble-t-il, le patient s'est calmé. Cette hormone de stress cortisol "essayé" - sa quantité excessive dans le corps a conduit à la redistribution du calcium, nécessaire à l'activité normale du système musculaire.
  7. Les spasmes des fibres musculaires du pied peuvent résulter de la présence de pieds plats combinés à une charge excessive de la cheville et du port de chaussures inconfortables et serrées.
  8. Réduit les crampes dans un rêve et pas seulement avec une utilisation incontrôlée de médicaments (par exemple, certains groupes de diurétiques, statines, antibiotiques et autres médicaments qui éliminent ou redistribuent des oligo-éléments dans le corps). Par conséquent, le traitement individuel de ces médicaments nécessite une surveillance obligatoire de la composition biochimique du sang.

Les personnes en bonne santé qui ne se chargent pas d’activités inutiles, évitant le stress et les situations extrêmes, remarquent soudainement que des crampes se sont formées dans les muscles de la jambe, du pied, des orteils... Non, non, oui, et réduisent la crampe le matin, laissant une sensation douloureuse le matin. Tout d’abord, vous devriez vous demander s’il ya suffisamment de magnésium et d’autres oligo-éléments dans votre corps et, bien sûr, reconsidérer votre régime alimentaire: peut-être que la famine ou un apport insuffisant d’autres causes de calcium, de magnésium, de sodium et de vitamines garantissent le bon fonctionnement des fibres musculaires? L'hypomagnésémie se manifeste souvent par des crampes et des douleurs dans les muscles du cou, du dos, des membres, des fourmillements au bout des doigts. Le manque de vitamines A, B, D, E affecte la contractilité des muscles, ce qui doit être pris en compte lors de crampes dans les jambes.

Aide rapide et traitement simple

Les contractions musculaires de ce type ne nécessiteront probablement pas de traitement spécial. Cependant, la douleur ne durera pas longtemps. Nous pouvons donc vous recommander plusieurs solutions pour faire face à une telle surprise:

  • Essayez de masser le muscle "raide" ou de le frapper;
  • Vous pouvez éliminer le spasme, les injections sous tension avec une aiguille;
  • Lorsque vous réduisez le muscle gastrocnémien et / ou les fibres musculaires du pied, asseyez-vous, tendez la main vers les gros orteils et tirez-les vers vous;
  • Pour soulager la tension du muscle gastrocnémien, il peut être: une posture droite, les pieds touchant les genoux, le membre douloureux appuyé sur le talon, les mains essayant d’atteindre les orteils;
  • Si la crampe réduit les muscles de l'avant de la cuisse, prenez une position verticale, pliez le genou de la jambe endolorie, saisissez le pied avec votre main et tirez-le dans la direction des fesses.

Parmi les autres activités visant à prévenir les spasmes dans les rêves ou pendant la journée, il faut d’abord inclure:

  1. Un régime enrichi en micro-éléments et en vitamines (ce qui manque montrera la biochimie du sang);
  2. L'élimination des addictions nocives (alcool, tabac, café fort et autres boissons toniques);
  3. Consommation de liquide suffisante;
  4. Exercices physiques contribuant à l'amélioration de la circulation sanguine et à la relaxation des muscles squelettiques;
  5. Pour éviter les crampes nocturnes, il est bon de prendre une règle: une douche chaude le soir ou un bain aux huiles aromatiques qui détendent les muscles.

Si ces mesures semblent minimes, vous pouvez acheter un complexe vitaminé spécial avec des oligo-éléments (y compris nécessairement du magnésium) dans une pharmacie et le prendre. Il ne faut pas oublier que même en l'absence de carence en magnésium dans le corps du patient, les préparations contenant du Mg n'interféreront pas pour la simple raison que, en passant entre les fibres nerveuses, cet élément chimique réduit l'excitabilité neuromusculaire. En un mot, utilisez des préparations de magnésium - vous ne le regretterez pas.

Convulsions - un symptôme de la maladie

Il apporte les mains, les jambes et d'autres parties du corps, souvent à cause d'une maladie. Les crampes nocturnes sont particulièrement courantes chez les personnes qui ont accumulé diverses pathologies chroniques dans leur vie, ce qui explique pourquoi la tension musculaire involontaire est plus importante chez les personnes âgées. Les contractions convulsives de certains muscles ou de tout le groupe peuvent être le résultat de nombreuses pathologies:

  • Les crampes diurnes et nocturnes qui se produisent dans différentes parties des muscles du corps accompagnent souvent des lésions du foie (hépatite, cirrhose);
  • Avec d'autres symptômes (fièvre, déshydratation, intoxication), le corps entier se cramponne en cas d'intoxication grave;
  • Le diabète (angiopathie diabétique) peut être à l’origine des crampes dans les jambes;
  • Réduit les jambes la nuit chez les personnes atteintes de varices des extrémités inférieures;
  • Des convulsions sévères surviennent avec une thrombophlébite;
  • La forme lombo-sacrée de la SLA (sclérose latérale amyotrophique) au début de son développement se manifeste par une faiblesse des muscles des extrémités inférieures et la survenue de convulsions chez eux, avec une variante cervico-thoracique de la maladie du motoneurone, des bras se détachent, une atrophie musculaire des doigts se produit;
  • Une diminution du taux d'hémoglobine (anémie), qui ne peut pas fournir suffisamment d'oxygène aux tissus, peut provoquer un spasme des fibres musculaires.
  • Au début de la période postopératoire, le début d'une attaque convulsive est également dû à la faible concentration en oxygène dans les tissus;
  • Les crampes dans les jambes sont également caractéristiques de maladies vasculaires des membres inférieurs telles que l'athérosclérose et l'endartérite oblitérante;
  • Les secousses et les crampes surviennent lors d’un déséquilibre hormonal (augmentation de la production d’hormones thyroïdiennes);
  • La cause des crampes dans les jambes peut être une insuffisance cardiaque chronique (stase sanguine, manque de nutrition du système musculaire des membres inférieurs).
  • Les contractions involontaires (tics) sont caractéristiques de certaines anomalies génétiques (heureusement rares) (mutation des gènes qui contrôlent la synthèse de certaines protéines contractiles).

Étant donné que les crises d'épilepsie ne sont qu'un des symptômes des affections pathologiques énumérées, parfois assez graves, le traitement en sera réduit à la correction de la maladie sous-jacente.

Lorsque des spasmes musculaires sont utilisés, bien sûr, des médicaments anticonvulsifs, par exemple des dérivés de l'acide valproïque (dépakine, conjulex) et de la dibenzazépine (finlepsine), des barbituriques (phénobarbital), des benzadiazépines (phénazépam), mais ils ne sont pas librement disponibles à la pharmacie, leur but devrait être raisonnable, Et c'est le cas du médecin traitant. En cas de convulsions, le sulfate de magnésium aide, mais il doit être administré par voie intramusculaire ou intraveineuse, ce qui ne fonctionne pas non plus. Mais les préparations contenant du magnésium et d'autres oligo-éléments (ortocalcium + magnésium) et des complexes de vitamines (Orto Taurin Ergo) peuvent également être très utiles.

Crampes chez un enfant: à une température et d'autres raisons

Les crises chez les enfants se produisent souvent en comparaison avec la population adulte. Le système nerveux immature d'un jeune enfant peut réagir de la même manière à tous les stimuli, qui sont en premier lieu des maladies aiguës et chroniques:

  1. Infections affectant le système nerveux
  2. Blessures de localisation différente, mais surtout - cerveau traumatique;
  3. Augmentation de la pression intracrânienne (hydropisie, hydrocéphalie);
  4. Formations kystiques et tumeurs du cerveau, comprimant les voies conductrices de l'alcool et les vaisseaux sanguins;
  5. Diverses pathologies génétiques;
  6. Troubles endocriniens;
  7. Décalage électrolytique (manque de potassium, carence ou excès de sodium, etc.);
  8. Empoisonnement;
  9. États fébriles;
  10. Attaques hystériques afin d'obtenir le résultat souhaité de quelque manière que ce soit (même en roulant sur le sol);
  11. Variante convulsive évanouissement;
  12. Les crises d'épilepsie sont distinguées dans un groupe distinct, mais l'épilepsie établie représente une petite fraction de la population totale (pas plus de 1%).

Parallèlement, malgré la variété de facteurs qui induisent une augmentation de la capacité convulsive, ils ont dans la plupart des cas une base commune: la perturbation de l’approvisionnement en sang du cerveau et, en conséquence, la famine, l’acidose et d’autres troubles métaboliques du système nerveux central. Par convulsions chez les enfants, on entend généralement leur nature généralisée, bien que les spasmes musculaires qui se produisent dans l'eau froide lors de sports actifs ou d'autres exercices ne soient pas non plus exclus. Bien entendu, ce type de contractions musculaires survient plus souvent chez les écoliers, c'est-à-dire à un âge plus avancé.

Convulsions fébriles chez les enfants à une température

Le plus grand nombre d'états convulsifs se produit dans un contexte de température élevée chez un enfant (les convulsions fébriles, selon l'opinion de différents auteurs, représentent de 25 à 85% des cas) et il n'est pas du tout nécessaire que le thermomètre soit porté à 39 - 40 degrés. Certains bébés ne tolèrent pas les températures de 38 ° C et légèrement plus élevées. Les crises fébriles peuvent se manifester de différentes manières:

  • Légers mouvements à court terme des membres, qui roulent des yeux;
  • Relaxation dans tout le corps, indifférence pendant une courte période, selles involontaires et miction;
  • La tension de tout le système musculaire: les bras sont portés à la poitrine, les jambes sont étendues, la tête est rejetée en arrière, les yeux sont relevés, le corps frissonne.

Les convulsions fébriles durent généralement quelques minutes. Toutefois, si un quart d'heure se passe, rien ne change, vous devez composer le «103».

En général, les convulsions à la température de l'enfant ne nécessitent pas de traitement spécial et les parents de ces enfants, inquiets pour la première fois, tentent d'empêcher le thermomètre de dépasser la marque critique. En règle générale, à 6 ans, tout est normalisé et l'élévation de la température à des valeurs subfébriles ne provoque plus une telle réaction de l'organisme.

Vidéo: Dr. Komarovsky à propos des convulsions chez les enfants et de leur sevrage

La raison est la grossesse

La grossesse n’est pas une maladie, mais elle ne peut pas non plus être négligée, car les processus se produisant dans le corps de la femme enceinte, qui ont pour tâche de fournir au fœtus tout le nécessaire, conduisent à des troubles métaboliques, modifient les hormones, entravent la circulation sanguine dans les organes pelviens et les membres inférieurs, et contribuent ainsi à le fait que les muscles se contractent périodiquement. Ainsi, la cause des crises convulsives pendant la grossesse est considérée:

  1. Manque de vitamines et de minéraux;
  2. Développement de l'anémie;
  3. Augmentation de la glycémie (diabète gestationnel);
  4. Varices des extrémités inférieures et congestion veineuse;
  5. Non-respect du régime alimentaire, du travail et du repos prévus pour les femmes enceintes;
  6. Limitation de l'effort physique (soin de la préservation de la grossesse - contrainte sur recommandation d'un médecin ou organisée de sa propre initiative).

Il serait préférable qu'un médecin prescrive un traitement pour un tel malheur chez les femmes enceintes. Il collectera soigneusement l'anamnèse, effectuera une analyse sanguine biochimique, vérifiera la circulation sanguine dans les vaisseaux, évaluera l'état général du corps et indiquera la direction à suivre: il suffira d'équilibrer le régime alimentaire, de le saturer en oligo-éléments manquants ou de subir un traitement dans des conditions stationnaires.

Spasmes et crampes musculaires - y a-t-il une différence?

Crampes Les gens ordinaires sont plus susceptibles d'appeler une contraction involontaire des muscles squelettiques. Dans cette catégorie, les gens attribuent des épisodes de raideur et de douleur, comme dans le muscle du mollet pendant le sommeil, dans l’eau froide ou après un travail musculaire intense.Pour expliquer leur état de santé, les patients utilisent une terminologie courante et donc compréhensible dans tous les domaines: convulsions sont entrées dans la jambe, a commencé une forte convulsions des doigts... ". Tout est correct, mais les réductions des muscles lisses des parois vasculaires, des intestins, des bronches et d'autres organes qui surviennent sans commande humaine sont également des convulsions, communément appelées spasmes.

Les maux de tête et les crampes de ce type (spasmes) et autres (tensions musculaires tendues) sont également étroitement liés. Les attaques de céphalées conduisent à:

céphalée de tension due aux spasmes des muscles de la tête

Les spasmes des vaisseaux cérébraux, qui ne sont rien de plus qu'une contraction des fibres musculaires lisses de la paroi vasculaire;

  • Un spasme de l'œsophage, provoquant des tensions et une vive douleur à la poitrine, au cou, aux oreilles et à l'ensemble de la tête, entraîne toutefois des sensations extrêmement désagréables pendant une période relativement brève;
  • Tension des muscles du cou lors de la rotation de la tête chez les patients atteints d'ostéochondrose de cette partie de la colonne vertébrale.
  • En outre, d’autres facteurs (rhume, stress, maladies du cerveau et des organes internes) peuvent provoquer simultanément des maux de tête et des crampes. Ainsi, une personne n’a souvent pas le temps de comprendre: les spasmes ont d’abord provoqué des problèmes de santé ou des maux de tête, puis d’autres symptômes.

    Ainsi:

    1. Les spasmes peuvent affecter les muscles lisses, provoquer des douleurs et des troubles fonctionnels des organes internes: le bronchospasme est à la base d'une maladie telle que l'asthme bronchique, le spasme coronaire provoque des crises d'angine, la colique intestinale résulte d'une forte tension des parois intestinales, et le mal de tête est la conséquence d'un spasme des vaisseaux cérébraux ;
    2. Les spasmes sont dus à une réduction soudaine des muscles squelettiques (bras, jambe, doigts, etc.). La capacité motrice d'un organisme souffre le plus souvent de telles contractions musculaires.

    convulsions: tonique (ci-dessus) et clonique (ci-dessous)

    Compte tenu de la nature d'une crise convulsive et de la durée de la contraction musculaire dans le temps, les convulsions sont divisées en:

    • Tonic - les muscles restent tendus pendant longtemps;
    • Clonic - les phases de tension et de relaxation se remplacent, forçant le muscle à effectuer des secousses caractéristiques;
    • Tonic-clonic.

    Les coupes push, couvrant tous les muscles du corps (en même temps, réduit les jambes, les bras, les doigts), les gens sont souvent appelés convulsions.

    N'importe où, n'importe quand

    Il est clair que des spasmes musculaires peuvent se produire n'importe où dans le corps humain où des fibres musculaires sont présentes, mais si chaque personne a déjà eu des crampes dans les jambes au moins une fois dans sa vie, certaines ne surviennent qu'en raison de circonstances généralement désagréables. Pendant ce temps, l’attitude des gens vis-à-vis des signaux envoyés par le corps à travers les tissus individuels est ambiguë:

    • Trizmy relativement rare - convulsions des muscles masticateurs, dont le début donne une irritation du nerf trijumeau avec épilepsie, tétanos, méningite, néoplasme, sans aucun doute, sont des symptômes terribles;
    • Les blépharospasmes, lorsque les muscles circulaires de l'œil sont réduits en raison de lésions de l'organe de la vision, du nasopharynx, ou en raison d'une pathologie dentaire, sont signalés comme un symptôme de ces maladies, mais un tic nerveux (contractions de la paupière) qui survient parfois chez des personnes particulièrement sensibles est perçu comme inoffensif transitoire le phénomène
    • Les autres tics nerveux, le hoquet, les contractions involontaires des muscles du cou, des bras et du dos sont rarement associés à la pathologie. Ce sont également des spasmes musculaires qui ne sont généralement pas accompagnés de douleur et qui surviennent le plus souvent en raison d'un manque de magnésium dans le corps.

    Il convient de noter que les secousses convulsives à court terme, qui ne causent pas tant de souffrances, constituent également une variante de la pathologie décrite. Elles s’écoulent simplement plus facilement et souvent, les gens n’y attachent pas beaucoup d’importance, mais en vain, elles peuvent indiquer que quelque chose ne va pas dans le corps.



    Article Suivant
    Symptômes de luxation des jambes et façons de traiter les blessures