Hypotonie musculaire chez les enfants, méthodes de diagnostic et de traitement


Dans un corps sain, la position des membres du système nerveux central est surveillée en permanence. Chez les enfants atteints d'hypotonie musculaire, cette relation est rompue et les signaux des neurones sont retardés.

Causes de l'hypotension musculaire chez les enfants

Le syndrome d'hypotonie musculaire peut être causé par un très grand nombre de raisons. Ils peuvent être divisés en 2 grands groupes: congénital et acquis.

Les maladies congénitales surviennent avant la naissance: pendant la grossesse ou même lorsqu'un ovule ou un spermatozoïde est mature. Ceux-ci comprennent:

  • génétique (dans ce cas, l'hypotension n'est qu'une partie du tableau clinique global)
  • associées à des malformations (par exemple, cardiopathie congénitale chez l’enfant).

Acquis, c'est-à-dire résultant d'événements postérieurs à la naissance, sont divisés en:

  • neurologique (traumatisme obstétrical, accouchement difficile, paralysie cérébrale et autres)
  • post-infectieux (après avoir souffert d'encéphalite, de botulisme, de méningite, de sepsie et autres chez les jeunes enfants)
  • toxique (intoxication par le mercure et substances contenant du mercure)
  • avec des troubles métaboliques (rachitisme, jaunisse physiologique du nouveau-né, hypervitaminose, hypothyroïdie)
  • auto-immune (myasthénie, complications post-vaccinales)
  • manifestations d'anomalies génétiques (dystrophie musculaire appropriée, atrophie musculaire spinale, leucodystrophie métachromatique, etc.).

Diagnostic de la maladie

Le diagnostic d'hypotonie musculaire peut être posé littéralement dès les premières heures de la vie du bébé. Un bébé en bonne santé, âgé de moins de 3,5 à 4 mois, a les muscles fléchisseurs plus toniques, de sorte que les bras et les jambes sont pliés, les cames sont serrées et les orteils en position appuyée. En cas d'hypotonie musculaire chez un bébé, les bras et les jambes de l'enfant sont étendus, la tête est inclinée.

Lorsque vous vous tenez sur le dos, la posture de la grenouille se pose: les jambes des articulations de la hanche sont écartées jusqu'à 180 degrés, c’est-à-dire que, au niveau des genoux et des chevilles, les articulations sont complètement en contact avec la surface, les bras sont écartés.

À l'examen, l'enfant ne fournit pas de résistance physique. Au toucher, les membres sont exceptionnellement mous, dans un état négligé, la circonférence en diamètre est grandement réduite.

Types d'hypotonie musculaire chez les enfants

L'hypotonie musculaire peut être:

  • seulement d'un côté du corps (asymétrique) ou des deux (symétrique)
  • locale (mouvement perturbé dans une partie du corps avec atteinte des nerfs périphériques) ou diffuse (lésion de deux zones ou plus).

Il est également classé par gravité: d’une diminution presque imperceptible du tonus à une immobilité totale.

Dans un état extrêmement grave, les réflexes de succion, de mastication, de déglutition sont perturbés (l'alimentation se fait par sonde, forte salivation), l'enfant a de très fréquentes luxations dues à la faiblesse croissante de l'appareil ligamentaire.

Mais même une légère dystrophie musculaire affecte la posture et les capacités motrices.

Au fil du temps, le développement physique du bébé commence à prendre du retard, car il ne parvient pas à garder la tête droite, à s'asseoir, à ramper, à marcher, etc. La parole tardive apparaît - à la suite de la faiblesse des muscles pectoraux.

Le diagnostic clinique est établi lors de l'examen pendant:

  • Échantillons pour la traction - l'enfant est serré par les bras en position assise. Avec la maladie, la tête en raison de la faiblesse des muscles du cou et le cou se balance d'un côté à l'autre, rejette en arrière.
  • La définition d'un ton passif - a étudié l'amplitude des mouvements et l'angle entre le corps et les membres.
  • Accrocher verticalement - si vous le soulevez sous les bras, il sera difficile de le tenir - les poignées se soulèvent, l'enfant s'en échappe
  • Suspendu horizontalement - l'enfant dans ses bras se baisse en raison des jambes et de la tête faiblement abaissées.
  • La mesure de la masse musculaire est une étude conditionnelle, car il n'y a pas de limites claires de la norme. Dans les cas graves, il y a une courbure de la colonne vertébrale, une courbure des articulations et une réduction des tendons.
  • Détermination du ton actif - en observant des mouvements volontaires, leur vitesse et leur force sont enregistrées.

Traitement et rééducation

Le traitement consiste à stimuler les muscles endommagés de différentes manières:

  • Massage: professionnel et à domicile - l'élément le plus important pour la rééducation.
  • exercice thérapeutique
  • physiothérapie: électromyostimulation
  • cours de développement moteur fine
  • menu spécial qui répond à tous les besoins en nutriments.
  • traitement médicamenteux (médicament pour le traitement de la myasthénie grave, traitement tonique, antiviral et antibiotique).
  • contrôle de la posture et de la démarche correctes, portant un corset.

Les chances de rétablissement complet dépendent entièrement de la persistance des parents, d'un traitement opportun et approprié. Un examen mensuel par un pédiatre et une visite aux spécialistes recommandés éviteront des conséquences irréversibles.

Causes et signes du syndrome d'hypotonie musculaire chez les nourrissons

L'hypotonie musculaire est souvent diagnostiquée chez les enfants. Les fibres musculaires se contractent faiblement et lentement. Les nourrissons dans cet état ne peuvent pas maintenir le membre pendant une longue période dans une position. Les raisons du développement de l'état sont dues à de nombreux facteurs. Les parents ne devraient pas paniquer, car l'État n'est pas dangereux, mais la menace porte une raison. Par conséquent, vous devez consulter un médecin et obtenir des recommandations.

Pourquoi l'hypotension est-elle formée?

Le syndrome d'hypotonie musculaire nécessite l'intervention d'un médecin, car seul ce dernier peut déterminer la cause qui a provoqué la maladie. La dystrophie des tissus musculaires peut survenir dans les cas suivants:

  1. Présence du syndrome de Prader-Willi.
  2. Avec le syndrome de Down.
  3. Le développement de formes réactives de la jaunisse, qui est une conséquence du conflit du facteur Rh du bébé et de sa mère.
  4. Formation de myasthénie.
  5. Dystrophie musculaire
  6. Syndrome de Marfan, dans lequel la destruction des fibres de collagène. Ils sont nécessaires pour le tissu musculaire normal.
  7. Effets secondaires de la vaccination.
  8. La présence d'une atrophie musculaire de type spinal.
  9. Le développement du rachitisme et la destruction des os.
  10. Forme congénitale de l'hypothyroïdie.
  11. Sepsis

De plus, l'hypotonie chez les enfants peut être une conséquence du botulisme, dans lequel une certaine toxine est produite dans le corps. C'est cette substance qui conduit à la paralysie du tissu musculaire. L'ataxie cérébelleuse cause des problèmes avec les muscles du nourrisson. Cette condition est une complication après une maladie infectieuse ou virale. L'achondroplasie peut entraîner une perturbation de la croissance osseuse, ce qui entraîne également une hypotension. En cas d'utilisation excessive de vitamine D, l'hypervitaminose se forme et affecte le développement des muscles.

Ces raisons conduisent à un changement dans l'apparence des nourrissons à un degré faible ou fort. Pour cette raison, il est assez facile de reconnaître les symptômes des changements. Il est important que les parents consultent un médecin en temps voulu jusqu'à ce que la pathologie soit passée à une forme grave.

Comment identifier l'état?

Les symptômes d'hypotension chez les nouveau-nés et les nourrissons sont associés à des lésions du cerveau. Ces enfants utilisent les genoux et les coudes placés sur les côtés comme support. Les bébés en bonne santé utilisent généralement des membres non pliés.

Un bébé malade a de la difficulté à tenir la tête pendant longtemps, ce qui s'explique par la faiblesse du tissu musculaire. Dans ce cas, la tête sera rejetée dans différentes directions. La maladie peut être détectée même pendant le sommeil. Les bébés en bonne santé plient les jambes et les bras aux genoux et aux coudes pour plus de commodité. Chez les enfants malades, les membres pendent le long du corps.

Un enfant malade a un retard dans son développement physique. Il apparaît une variété de signes. Ces enfants peuvent non seulement se tenir la tête, mais aussi se tourner le dos ou le ventre. Eux aussi ne savent pas ramper, l'équilibre est mal maintenu en position assise. Dans certains cas, il leur est difficile de tenir des jouets à la main.

Pendant longtemps, l'enfant a des problèmes d'élocution. Ces enfants commencent à parler tard et avec difficulté. Cela n'indique pas la présence de perturbations dans le cerveau ou un faible niveau de capacités intellectuelles. Les problèmes d'élocution sont dus à des problèmes respiratoires et à un développement médiocre des muscles de la poitrine.

Il convient de prêter attention à ces signes, car les nouveau-nés et les enfants plus âgés ont besoin d'un traitement. Avec un traitement médical rapide, le pronostic sera purement positif, évitant ainsi les complications et les problèmes de santé.

Thérapie: comment traiter?

  1. Âge
  2. L'état général du bébé.
  3. Maladies concomitantes.
  4. Causes de la pathologie.

Le traitement est effectué par plusieurs médecins: un orthophoniste, un orthopédiste, un pédiatre, un neuropathologiste, un cardiologue et un médecin spécialisé dans les maladies génétiques. Il existe plusieurs traitements. Chaque tactique a un objectif spécifique.

Les médicaments sont utilisés, mais pas dans tous les cas. Ils sont appliqués en fonction de la cause. Par exemple, si un enfant est atteint de myasthénie grave, les médicaments nécessaires sont sélectionnés. En outre, des antibiotiques peuvent être utilisés si le bébé a une infection. Parfois, recourir à des médicaments pour améliorer le tonus des tissus musculaires.

L'enfant doit suivre un régime spécial, car la nourriture doit être rationnelle. Le menu étant adapté aux besoins du bébé, la consultation d'un médecin et le diagnostic sont obligatoires. Pour prévenir le développement de troubles, la thérapie consiste à adopter une posture et une démarche correctes. Il est également nécessaire de garder une trace de la motricité fine; par conséquent, la modélisation, le dessin, la mosaïque, la coupe et d'autres exercices sont utilisés pour développer et coordonner les actions d'un petit patient. Assurez-vous de désigner des exercices thérapeutiques. Selon les indications, la physiothérapie peut être utilisée. Pour le développement de la parole, l'enfant doit consulter un orthophoniste.

Ainsi, la présence d'un diagnostic n'indique pas de graves problèmes pour la santé du bébé. Il est important de rechercher rapidement une aide médicale pour que le développement de la pathologie puisse être arrêté. De nombreuses techniques permettent de corriger la santé d’un enfant malade.

Il est nécessaire de ne les sélectionner que individuellement.

Hypotension chez les enfants (nouveau-nés) et les adultes: symptômes, complications et traitement

L'hypotonie musculaire est une maladie caractérisée par un affaiblissement des fibres musculaires. Cela conduit à une violation de la conduction de l'influx nerveux. Dans la très grande majorité des cas, l'hypotonie des muscles est la conséquence d'autres pathologies, notamment congénitales. La maladie est diagnostiquée dans l'enfance, mais pour un certain nombre de raisons, il existe un risque de développer une hypotension chez l'adulte.

Qu'est-ce que l'hypotension?

L'hypotonus musculaire n'est pas une maladie indépendante, mais une pathologie qui se manifeste contre d'autres maladies. Le désordre est causé par une diminution du tonus musculaire, ce qui conduit à une perturbation de la régulation nerveuse des fibres musculaires. Néanmoins, le syndrome d'hypotonie musculaire est souvent décrit comme une maladie indépendante, mais se croise toujours avec d'autres troubles. L'isolement d'un trouble dans une maladie distincte est dû à l'ensemble des symptômes qui nécessitent un traitement séparé.

En outre, l'attribution de la violation dans un diagnostic distinct est due au fait que le syndrome de trouble de la tonicité musculaire est un symptôme d'un très grand nombre de maladies différentes. À ce jour, plus d'une centaine de pathologies accompagnées d'hypotonie musculaire ont été identifiées.

L'hypotonie musculaire peut être due à des anomalies congénitales. Il peut également s'agir d'un symptôme de maladies acquises, telles que la septicémie ou la méningite chez l'adulte.

La maladie est le plus souvent diagnostiquée chez les enfants.

Classification et espèce

Les muscles hypotonos sont classés en raison du développement, de la localisation de la lésion et de la forme du flux.

Par localisation, on distingue le syndrome d'hypotonie musculaire diffuse et l'hypotension musculaire locale. Dans l'hypotonie musculaire diffuse chez les enfants et les adultes, un trouble commun est diagnostiqué dans toutes les fibres musculaires. La forme locale de la maladie est une lésion d'un petit groupe de muscles.

En raison du développement de formes distinctes congénitales et acquises de la maladie. L'hypotonie congénitale chez les nourrissons est une conséquence d'anomalies du développement. La violation se développe dans la période prénatale de croissance de l'enfant.

L'hypotonie acquise chez un enfant et un adulte est une conséquence de maladies graves. Dans la plupart des cas, l'hypotension musculaire acquise est associée à des lésions du système nerveux central, à des troubles neurologiques ou à des processus auto-immuns. De plus, une hypotonie peut se développer en raison de maladies infectieuses.

De par la nature de l’apparition du processus pathologique, l’hypotension musculaire est aiguë et se développe progressivement. Dans le premier cas, les symptômes de l'affaiblissement musculaire se manifestent nettement. Dans le second, la faiblesse des muscles augmente progressivement. Premièrement, il y a un léger dommage à un groupe de muscles, qui progresse. Dans la forme diffuse de la maladie, il y a une aggravation constante des symptômes, allant jusqu'à une perte totale de la capacité à bouger les muscles affectés.

Par la nature du cours, la maladie est divisée en 4 types:

  • épisodique, manifestant une fois;
  • hypotension intermittente, dans laquelle les périodes d'aggravation des symptômes sont remplacées par des périodes d'affaiblissement;
  • récurrent, dans lequel la récurrence de l'hypotonie est possible;
  • hypotonie musculaire progressive, dans laquelle le trouble affecte de nouveaux groupes musculaires, ou les symptômes se détériorent rapidement.

Le traitement et le pronostic dépendent du type de lésion musculaire. Le traitement le plus difficile est la forme diffuse de la maladie.

Causes du développement de l'hypotone

Comme déjà mentionné, les causes du développement du syndrome d'hypotonie musculaire chez un enfant sont vastes. Les médecins identifient plus de 40 types de pathologies différentes parmi des troubles congénitaux et génétiquement déterminés. Les causes les plus courantes du développement du syndrome d'hypotonie musculaire chez le nouveau-né:

  • Le syndrome de Down;
  • Syndrome de Robinova;
  • syndrome de patau;
  • Maladie de Niemann-Pick;
  • achondroplasie;
  • atrophie musculaire spinale.

Le syndrome de Down est la cause la plus fréquente d'hypotonie musculaire.

Le développement de l'hypotonie musculaire chez les enfants du premier mois de la vie est le plus souvent une conséquence de malformations fœtales, mais pas de troubles génétiques. Parmi les raisons possibles:

  • ataxie cérébelleuse;
  • l'hypothyroïdie;
  • infirmité motrice cérébrale;
  • hypoxie intra-utérine sévère.

En outre, l'apparition d'une hypotension chez les nourrissons au cours des premiers jours de leur vie peut être associée à une intoxication intra-utérine avec des médicaments que la femme a pris pendant la grossesse. L'hypoxie musculaire fœtale est souvent causée par des médicaments psychoactifs prescrits pour le traitement de l'épilepsie et des troubles anxieux.

Le développement de l'hypotonie musculaire chez l'adulte est une conséquence de maladies graves et de troubles chroniques apparus pour la première fois à l'âge adulte. Les raisons possibles incluent:

  • méningite;
  • encéphalite;
  • la myasthénie grave;
  • la septicémie;
  • intoxication au mercure et aux métaux lourds;
  • l'hypervitaminose.

L'hypotonèse musculaire chez les enfants d'âge préscolaire peut être provoquée par la poliomyélite, une réponse inadéquate à la vaccination et le rachitisme. Des symptômes d'hypotonie peuvent également apparaître sur le fond de diverses pathologies auto-immunes.

Symptômes chez les nouveau-nés et les enfants

Dans leur développement physique, les enfants avec un tel diagnostic sont en retard sur leurs pairs.

L'hypotonus des muscles chez le nourrisson se caractérise par une activité motrice altérée, une activité réflexe et un développement physique retardé. Une hypotension musculaire chez les nouveau-nés peut être suspectée par les symptômes suivants:

  • réflexes faibles;
  • salivation accrue;
  • violation du réflexe de saisie;
  • flaccidité générale et faiblesse des muscles.

En cas d'hypotension chez les nourrissons, une altération du tonus musculaire ne permet pas au bébé de garder sa tête normalement. Faiblesse observée des muscles du cou. Il est difficile pour l'enfant de se rouler seul sur le ventre, le réflexe de préhension est très faible et, par conséquent, le bébé ne peut rien tenir dans ses mains pendant une longue période. En règle générale, les bébés ayant un muscle hypotonique ne peuvent normalement pas se reposer sur leurs membres. En essayant de soulever la moitié supérieure du corps, le bébé ne se repose pas sur la paume mais sur les coudes.

À un âge plus avancé, lorsque les enfants commencent à faire leurs premiers pas pour se lever, les bébés souffrant d'hypotension musculaire ont beaucoup de difficulté. L'enfant ne peut pas tenir le corps en position verticale pendant une longue période, il est difficile pour lui de saisir le support avec ses mains. Même ramper à quatre pattes s'accompagne d'un manque de coordination des mouvements en raison de l'affaiblissement des muscles.

Le trouble hypotonique musculaire chez l’enfant est toujours accompagné d’un retard de développement. Ces enfants grandissent plus lentement, se souviennent plus mal des nouvelles informations, ils commencent à parler aux autres plus tard. Avec l’hypotonie musculaire à l’âge de deux ans, la socialisation de l’enfant pose des problèmes.

Symptômes de la maladie chez l'adulte

Caractéristiques de l'hypotonie musculaire acquise chez l'adulte:

  • l'apparition d'une faiblesse dans tout le corps sans raison apparente;
  • maux de tête graves;
  • tachycardie épisodique;
  • malaise dans le coeur;
  • difficulté à dormir;
  • changement dans l'amplitude de mouvement des membres dans l'articulation;
  • engourdissement des bras et des jambes;
  • transpiration excessive.

L'hypotonie des muscles chez l'adulte s'accompagne souvent de symptômes de troubles cardiovasculaires - douleurs dans la région du cœur, essoufflement, tachycardie.

Les maux de tête paroxystiques graves ne répondent pas au traitement médicamenteux. Quels que soient les analgésiques pris par le patient, le mal de tête ne diminue pas.

Souvent, l'hypotension musculaire cause des problèmes de sommeil. Dans ce cas, une personne peut souffrir d'insomnie ou ressentir constamment le besoin de dormir. Certains patients commencent à dormir 10 heures par jour, mais un long repos n'apporte pas de soulagement et une fatigue constante continue de gêner le patient.

En plus de la fatigue et des maux de tête, les symptômes peuvent être absents. La personne ne va pas chez le médecin, écrivant la maladie pour la fatigue. Cela complique le diagnostic et aggrave l'évolution de la maladie car, au fil du temps, l'hypotension des muscles commence à progresser. Dans les cas graves, développez une parésie à court terme dans les membres.

Il est important de se rappeler que l'hypotonie musculaire est une maladie grave qui doit être traitée. Plus tôt le patient voit un spécialiste, plus le pronostic est favorable.

Chez l'adulte, les manifestations de la pathologie peuvent être limitées par un sentiment incessant de fatigue.

Diagnostics

À l'apparition d'une indisposition, il est nécessaire de s'adresser au thérapeute ou au neurologue. Le bébé doit être montré d'urgence à un pédiatre et à un neurologue pédiatre.

Tout d'abord, le médecin mène une enquête et analyse les plaintes du patient. Les antécédents familiaux et toutes les maladies récemment transférées sont nécessairement pris en compte. Examens nécessaires pour confirmer le diagnostic:

  • examen des muscles;
  • test réflexe;
  • imagerie par résonance magnétique et calculée;
  • étude de la composition du liquide céphalo-rachidien;
  • électromyographie.

Parfois, une analyse génétique est également prescrite, car l'hypotonie musculaire peut être due à des troubles génétiques. En outre, le médecin prescrit un test sanguin général et biochimique.

Qu'est-ce qu'une hypotension musculaire dangereuse?

Hypotonus nécessite un traitement rapide, sinon des complications peuvent apparaître. Chez l’enfant, l’hypotonus devient une cause de réflexe de déglutition altéré, de parole incorrecte, de problèmes de posture.

À un âge plus avancé, l’hypotonie peut entraîner une courbure de la colonne vertébrale et des troubles métaboliques. L'obésité est l'une des complications les plus courantes de ce trouble.

Principe de traitement

Un massage régulier améliore le tonus musculaire du bébé.

L'hypotonie musculaire diffuse chez les enfants étant difficile à corriger, il est nécessaire de consulter un médecin dès l'apparition des premiers symptômes. Le traitement est généralement complété par une gymnastique corrective.

Lorsque l'enfant souffre d'hypotonie, on lui prescrit:

  • physiothérapie;
  • massage
  • Thérapie par l'exercice (enfants plus âgés);
  • traitement de la toxicomanie.

Un nouveau-né a besoin d'un massage pour normaliser le tonus musculaire. Les enfants plus âgés ont prescrit une physiothérapie visant à améliorer la conductivité de l'influx nerveux dans les muscles. Pour améliorer la posture et normaliser la circulation sanguine cérébrale, on prescrit aux enfants une thérapie physique visant à renforcer les muscles.

Pour les troubles de la parole, un cours avec orthophoniste est requis. Les enfants suivent également des cours spéciaux sur le développement de la motricité fine.

Il est nécessaire de traiter l’hypotonie complexe chez l’enfant. Le traitement est également complété par des préparations spéciales. La thérapie de vitamine est effectuée, les enfants sont prescrits des moyens d'augmenter le tonus musculaire.

Le traitement de l'hypotension musculaire chez l'adulte est effectué avec des médicaments. Médicaments prescrits en fonction de la cause de la violation. Habituellement, on montre aux patients des médicaments du groupe des nootropes pour la normalisation de la circulation cérébrale et l'amélioration des fonctions cognitives du cerveau. En règle générale, il est utile de se débarrasser d'un mal de tête.

En outre, peuvent être affectés:

  • des moyens pour la normalisation du tonus vasculaire;
  • médicaments neurométaboliques;
  • complexes de vitamines;
  • antibiotiques.

Un traitement antibactérien est effectué si l'hypotension musculaire est due à des infections bactériennes graves récentes. Ce traitement est également utilisé dans la détection d'agents pathogènes dans le corps. Les adultes montrent également une thérapie physique, y compris l'acupuncture.

Mesures préventives

Il n’existe pas de prévention spécifique du développement de l’hypotonie musculaire, car il n’est pas possible de prévoir le développement de cette pathologie. La prévention est réduite au respect des recommandations générales pour le renforcement de la santé:

  • pas de mauvaises habitudes;
  • alimentation équilibrée;
  • activité physique régulière;
  • traitement en temps opportun de toute maladie.

Si des symptômes d'hypotension musculaire se produisent chez un nourrisson ou un adulte, vous devriez faire appel à un expert dès que possible.

Syndrome d'hypotonie musculaire chez le nouveau-né. Signes d'hypotonie chez les nourrissons

Le syndrome d'hypotonie musculaire est une diminution du tonus des fibres musculaires, en raison de l'affaiblissement de leur réaction aux impulsions nerveuses. Un tel tableau clinique peut devenir une maladie indépendante ou, plus souvent, une composante d'une maladie plus complexe.

La classification internationale des maladies considère l'hypotonie musculaire comme une diminution du tonus musculaire, souvent associée à une parésie - une diminution de la force. Dans la CIM-10, il appartient à la classe P94 Troubles du tonus musculaire du nouveau-né et porte le code P94.2.

Raisons principales

On croit qu'il n'y a pas de cause unique du syndrome d'hypotension musculaire. Différentes maladies pouvant provoquer des symptômes similaires, l'hypotonie chez le nourrisson est exposée au niveau syndromologique:

  • Myasthénie Maladie associée à une sensation de faiblesse dans les muscles, qui diminue après le repos. L'enfant est souvent fatigué et ne peut supporter une activité physique prolongée (marcher, courir).
  • Syndrome de Pradela-Willie. Il indique également une pathologie génétique de 15 paires de chromosomes, qui se manifeste par une obésité sévère, une hypotension et même un retard mental.
  • Syndrome de Down. Il s'agit d'une maladie génétique caractérisée par l'apparition d'un chromosome supplémentaire. Ces enfants en ont 47 à un taux de 46.
  • Ataxie cérébelleuse. Il se manifeste par une hypotonie et des troubles du mouvement. Souvent observé après des maladies infectieuses graves.
  • Botulisme Une maladie infectieuse causée par le Clostridia produit une toxine qui paralyse les fibres musculaires.
  • Syndrome de Marfan. Maladie génétique du tissu conjonctif du corps de l'enfant, qui affecte l'appareil articulo-ligamentaire et provoque une hypotension musculaire.
  • Dystrophie musculaire La maladie se caractérise par une perte de tonus musculaire, une violation de leur apport sanguin, de sorte qu'ils s'atrophient progressivement et diminuent en masse et en volume.
  • L'hypothyroïdie. Cette maladie se caractérise par une altération de la production d'hormones par la thyroïde et, par conséquent, par une diminution du taux métabolique de base dans le corps de l'enfant, une perte de tonus musculaire.
  • Rachitisme La maladie, qui est associée à la destruction du tissu osseux du squelette de l'enfant, en raison d'un manque de vitamine D, de calcium et de phosphore.

Types d'hypotoneus

L'hypotonie musculaire chez le nouveau-né peut évoluer différemment selon la maladie, le complexe symptomatique dont elle fait partie et la gravité du processus pathologique.

Selon la prévalence, il convient de distinguer deux groupes d'hypotension musculaire chez l'enfant:

  1. Généralisé. Lésion diffuse de tous les muscles, quels que soient leur emplacement et leur fonction. C'est un dur.
  2. Isolé Elle affecte des groupes musculaires individuels, la ceinture scapulaire ou pelvienne, des groupes spécifiques de fléchisseurs ou d'impacteurs.

Selon la forme du début de la maladie, une hypotension aiguë et chronique est isolée. Ceci est important dans le diagnostic différentiel des causes de l'hypotonie.

Tous les types d'hypotonie musculaire chez les jeunes enfants peuvent également être divisés en fonction des causes de leur survenue. Les facteurs étiologiques sont pris en compte avant et après l'accouchement:

  • Hypotension congénitale. Observé dans le complexe symptomatique de maladies génétiques chromosomiques pouvant être causées par des mutations génétiques ou héréditaires. Un enfant naît immédiatement avec cette maladie et cela peut être confirmé en étudiant le caryotype.
  • Maladie acquise. Les facteurs intranatals et postnatals qui influent sur la santé de l’enfant jouent ici un rôle important. Selon la fréquence de développement de l'hypotonie musculaire, la première place devrait être donnée aux maladies neurologiques (paralysie cérébrale, par exemple). Ensuite, allez maladies infectieuses transférées, troubles métaboliques, processus auto-immunes.

En outre, l'hypotonie musculaire est divisée en parties centrale et périphérique, en fonction de la localisation du processus pathologique qui l'a provoquée. Les principales incluent toutes les maladies du cerveau et de la moelle épinière, ainsi que leur défaite par des agents infectieux ou des facteurs traumatiques. L’hypotension périphérique est causée par des lésions locales du tissu nerveux.

Tableau clinique

Il est possible de suspecter la présence d'une hypotension chez un enfant dès les premières semaines de sa vie. Cela peut être fait par les parents ou par une infirmière visiteuse, car il n'est pas trop difficile de diagnostiquer les premiers signes. Mais seul un pédiatre ou un néonatologiste qualifié sera en mesure d'identifier et de diagnostiquer correctement l'hyper- ou l'hypotension musculaire chez le nourrisson et de prescrire un traitement efficace. En outre, la consultation du neuropathologiste, de la génétique, de l’orthopédiste et de certains tests de laboratoire est nécessaire.

Les signes généraux d'hypotonie musculaire diffuse sont assez faciles à remarquer avec le temps, lorsque l'enfant se développe et commence à lever la tête, placez les jouets dans les poignées, asseyez-vous, rampez, redressez-vous debout:

  • Les muscles de l'enfant se sentent doux au toucher, la flexion passive ou l'extension des articulations ne provoque pas de résistance. De tels enfants ne peuvent pas tenir la tête pendant longtemps, l'invitant constamment à se pencher sur quelque chose.
  • Les enfants hypotonés dorment en redressant tous les membres, ce qui n’est pas typique chez un enfant en bonne santé, qui plie souvent les bras et les jambes. Les bébés hypotendus dorment en plaçant les membres supérieurs le long du corps.
  • La motricité fine et grossière ne se développe pas selon les normes d'âge. L'enfant tarde à apprendre à passer du ventre à l'arrière de façon autonome. Pas capable de tenir de petits objets, des jouets dans ses paumes.
  • Lorsque ces enfants apprennent encore à se tenir debout et essaient de marcher, ils utilisent peu le système musculaire, s’appuyant de plus en plus sur leurs jambes, ce qui les différencie.
  • Le médecin peut révéler une diminution des réflexes non conditionnés caractéristiques des nourrissons. Les réflexes tendineux augmentent.
  • De plus, les bébés allaités sucent du lait ou mâchent d'autres aliments. Au cours de l'examen, une hypotension peut être détectée à la suite de la perte de la couche musculaire des vaisseaux artériels d'un enfant.
  • Dans les cas plus complexes, la respiration se détériore en raison d'un travail inadéquat des muscles respiratoires, la mâchoire inférieure se bloque. Dans de rares cas, la langue tombe.

Traitement de l'hypotonie musculaire

Les principales approches du traitement de ce trouble diffèrent en fonction du facteur étiologique. Le traitement par hypotonus peut être effectué à la maison et en consultation externe. Dans certains cas, une hospitalisation est requise.

Le traitement de l'hypotonie musculaire chez les nourrissons devrait commencer par un massage. Il doit être de nature réflexe et doit être effectué exclusivement par un technicien qualifié.

Le massage avec hypotonie a un effet stimulant. Chez un nouveau-né, les muscles ne sont pas encore complètement formés, il est donc facile d’influencer leurs fonctions avec l’aide d’un chiropracteur.

Les techniques physiothérapeutiques sont largement utilisées, par exemple l'électrophorèse, la thérapie magnétique. Avec leur aide, vous pouvez rétablir la réponse normale des fibres musculaires à l'influx nerveux. Comme le caractère invasif de la procédure revêt une grande importance pour le nouveau-né, l'électrophorèse est excellente, en tant que méthode indolore et non invasive ne provoquant pas d'effets secondaires.

De plus, l'électrophorèse a un certain nombre d'effets positifs sans utiliser nécessairement de préparations pharmacologiques. Le traitement avec cette méthode a un effet bénéfique général sur le métabolisme des tissus sous-cutanés.

L'électrophorèse normalise le métabolisme, dilate les vaisseaux sanguins et lymphatiques en fournissant le flux sanguin. De plus, avec l’influence d’un champ électrique, il est possible de réduire les processus inflammatoires et de normaliser le fonctionnement des glandes endocrines.

Souvent, l'électrophorèse est utilisée avec des préparations pharmacologiques pour le traitement de l'hypotonie musculaire. Ainsi, l’effet des drogues injectées va augmenter en raison de la proximité du site du processus pathologique.

L’électrophorèse a pour avantage que le bébé ne ressent aucune gêne au cours de cette procédure et qu’il est beaucoup plus facile d’administrer des médicaments que, par exemple, à l’aide d’injections ou de compte-gouttes.

Un rôle important dans le traitement de l'hypotonus chez un enfant est joué par les jeux de plein air, qui visent à développer la motricité fine et grossière, des exercices spéciaux entraînent le travail musculaire et restaurent les fonctions musculaires.

Si l'hypotonie musculaire chez les enfants est causée par des maladies métaboliques, il convient d'ajuster la concentration et leur nombre dans le corps. En l'absence de vitamines, les micro-éléments peuvent être reconstitués avec des préparations complexes spéciales.

La pharmacothérapie est présentée sous la forme de nootropes, d’agents neurométaboliques. Sa nomination devrait être sous la supervision d'un professionnel qualifié.

L'hypotension chez les enfants peut être le symptôme d'une maladie grave. Chaque parent doit donc savoir reconnaître l'hypotonie ou en suspecter les conditions préalables à son développement chez son enfant. Comme pour beaucoup d'autres maladies, la règle s'applique: plus le traitement commence tôt, plus il fonctionnera efficacement.

Hypotonie musculaire chez les enfants

L'hypotonie musculaire chez les enfants est une diminution du tonus musculaire et se développe principalement chez les enfants. Les fibres musculaires affaiblies en réponse à la stimulation nerveuse se contractent très lentement et ne peuvent pas fournir le degré de réponse musculaire de la même manière que le tissu musculaire normal. L'hypotension musculaire chez les enfants est un symptôme pouvant être provoqué par de nombreuses maladies d'étiologies diverses.

L'hypotension chez les enfants, également appelée syndrome de faiblesse musculaire, est l'une des causes de la dystrophie musculaire. Un faible tonus musculaire peut être causé par diverses raisons. Souvent, cette condition indique la présence de troubles du système nerveux central, de troubles génétiques ou de malformations musculaires. Le tonus musculaire est une tension ou un degré de résistance au mouvement dans les muscles. L'hypotension n'est pas un analogue de la faiblesse musculaire, qui se manifeste par une diminution de la force musculaire, mais peut s'accompagner de ce symptôme. Dans un état normal, le tonus musculaire détermine la capacité des muscles à réagir à l'étirement des fascias et des fibres musculaires. Par exemple, les bras courbés d'un enfant ayant un tonus normal se redressent rapidement, les muscles fléchisseurs de l'épaule (biceps) se redressant rapidement en réponse à cette action. Dès que l'action est terminée, les extenseurs se détendent et retrouvent leur état de repos normal.

Chez un enfant avec un faible tonus musculaire des fibres, les muscles ne sont pas pressés de commencer la contraction. Ils répondent lentement à un stimulus nerveux et ne peuvent pas tenir un membre dans une certaine position pendant une longue période.

Les principaux signes d'hypotension chez les enfants

L'hypotonie des bébés affecte leur apparence. Les principaux signes d'hypotension chez les enfants sont visibles à l'œil nu. Ils reposent avec les coudes et les genoux légèrement écartés, tandis que les enfants ayant un tonus musculaire normal ont tendance à utiliser comme soutien les coudes et les genoux pliés d’amplitude suffisante. Un tel enfant depuis longtemps ne peut pas garder la tête en raison de la faiblesse des muscles du cou. La tête est constamment projetée en avant, en arrière ou sur les côtés.

Les enfants dont le tonus est normal peuvent être élevés en plaçant leurs mains sous leurs bras et les bébés hypotoniques ont tendance à glisser entre leurs bras. Dans ce cas, leurs poignées se lèvent involontairement, parallèlement au plan du corps.

La plupart des jeunes enfants, tout en dormant et en se reposant, plient les bras et les jambes aux genoux et aux coudes. Les enfants présentant des symptômes d'hypotension les pendent mollement pendant la relaxation.

Comment l'hypotonie musculaire chez les enfants

Les personnes souffrant d'hypotension ont un retard dans l'activité physique. L'hypotension musculaire chez les enfants peut se manifester sous la forme des symptômes suivants:

  • ils ne peuvent pas se déplacer indépendamment du ventre au dos;
  • ne peut pas apprendre à ramper;
  • à peine tenir la tête;
  • ne pas être capable de tenir un jouet;
  • ne gardez pas l'équilibre en position assise;
  • à peine garder leur poids sur leurs pieds.

En raison de l’hypotonie musculaire, la faiblesse musculaire se développe rapidement chez l’enfant, ce qui affecte négativement la posture et la mobilité du bébé. Le niveau des réflexes diminue, une faiblesse de l'appareil ligamentaire apparaît et des dislocations permanentes d'articulations grandes et petites peuvent être provoquées. Les luxations habituelles les plus courantes des os de la mâchoire, des hanches, des genoux et de la cheville. Dans les cas graves, des problèmes d'ingestion et de muscles masticateurs peuvent survenir. De tels enfants ne peuvent pas sucer, mâcher ou avaler des aliments de manière indépendante. Ils doivent être nourris à l'aide d'une sonde spéciale ou d'une voie parentérale.

L'incapacité prolongée de la parole chez les patients hypotendus n'est pas associée à une altération de l'intelligence et des capacités mentales. Cette affection est directement liée au faible développement des muscles pectoraux, de la glotte et des troubles respiratoires.

Quand l'hypotension se développe chez les enfants

La propagation de cette maladie n’est pas liée au sexe du bébé et au lieu de sa résidence permanente. Un lien faible est observé entre le développement de l'hypotension et le comportement de la mère de l'enfant pendant sa grossesse. En même temps, selon les observations pratiques des groupes témoins d’enfants malades, on peut affirmer que l’âge auquel les premiers symptômes de l’hypotension sont apparus est important. L'âge le plus dangereux d'un enfant est une période de 3 à 7 ans. C’est à ce stade qu’un bébé risque d’avoir des capacités physiques limitées en raison du développement d’une hypotension musculaire.

Dans la petite enfance, la maladie peut être mieux adaptée grâce à l’utilisation d’installations modernes de réadaptation médicale. L'hypotension est une affection extrêmement rare à l'âge de 7 ans et est directement liée à l'influence de la maladie sous-jacente. Dans ce cas, un traitement efficace de la maladie sous-jacente entraîne la disparition complète des symptômes de l'hypotension chez les enfants.

Causes de l'hypotension chez les enfants

Les médecins ne connaissent pas les raisons fiables du développement de l'hypotension. Les scientifiques pensent que cela peut être dû à un traumatisme, à des facteurs environnementaux défavorables ou à d'autres modifications génétiques des muscles et à des troubles du système nerveux central.

Les causes de l'hypotension chez les enfants peuvent être les suivantes:

  • Syndrome de Down, dans lequel les chromosomes de l'ADN prennent une apparence altérée, généralement due à des copies supplémentaires du vingt-et-unième chromosome.
  • Myasthénie grave: Les troubles neuromusculaires de cette maladie sont caractérisés par une faiblesse musculaire variable, qui s’améliore souvent après un bon repos et augmente en raison de l’activité physique. La condition peut être causée par des troubles immunitaires.
  • Le syndrome de Prader-Willi est une anomalie congénitale caractérisée par l’absence d’environ 7 gènes du 15ème chromosome de l’hélice de l’ADN. Accompagné d'obésité, d'hypotension grave, de déclin mental.
  • Les formes graves d'ictère réactif résultant du conflit sont le facteur rhésus de la mère et de l'enfant.
  • L'ataxie cérébelleuse accompagnée de troubles du mouvement, caractérisés par une apparition soudaine, est souvent une complication d'anciennes maladies virales infectieuses. Peut provoquer une hypotension dans les cas graves de la maladie.
  • Botulisme, dans lequel les bactéries Clostridium peuvent se multiplier dans le tractus gastro-intestinal de l’enfant. Au cours de la vie, ils produisent une toxine qui paralyse les fibres musculaires et met potentiellement la vie en danger.
  • Le syndrome de Marfan est une maladie héréditaire des cellules du tissu conjonctif entraînant la destruction des fibres de collagène qui forment les ligaments musculaires et les appareils de soutien. Cela a un effet négatif sur le système locomoteur, le système cardiovasculaire, l'état des yeux et de la peau.
  • La dystrophie musculaire est un groupe de troubles caractérisé par une faiblesse musculaire progressive et une perte de volume des fibres musculaires.
  • Achondroplasie sous la forme d’une violation de la croissance physiologique des os du squelette de l’enfant, qui est à l’origine du type de nanisme le plus répandu. Accompagné d'une hypotension modérée sévérité.
  • Sepsis et autres maladies graves pouvant mettre la vie en danger chez l'enfant, entraînant un massage de l'intoxication du sang par des toxines et des formes vivantes de bactéries.
  • L’hypothyroïdie congénitale provoque une hypotension à la suite d’une diminution du niveau de production d’hormones thyroïdiennes.
  • L'hypervitaminose D est une affection qui apparaît complètement quelques mois après avoir pris des doses excessives de vitamine D pour prévenir le rachitisme.
  • Le rachitisme provoque un ramollissement et une destruction du tissu osseux chez les enfants. Elle est causée par une carence en vitamine D, en calcium ou en phosphate. Accompagné de symptômes d'hypotension.
  • Le premier type d’atrophie musculaire de la colonne vertébrale - un groupe de maladies héréditaires à l’origine de la dystrophie musculaire progressive et de leur faiblesse entraîne la mort de l’enfant.
  • Effets secondaires de la vaccination.

Symptômes fréquents d'hypotension chez les enfants

Les symptômes d'hypotension courants chez les enfants sont les suivants: Chaque enfant peut présenter diverses manifestations de cette maladie, en fonction de la cause sous-jacente de l'hypotension:

  • diminution du tonus musculaire - la structure des muscles au toucher est douce et lâche;
  • la possibilité de reproduire des membres dans des directions opposées dépasse les limites de la norme physiologique;
  • l'incapacité d'acquérir les habiletés motrices correspondant aux étapes du développement (telles que la capacité de garder la tête sans aide parentale, l'inversion de soi, la capacité de s'asseoir sans soutien, de ramper, de marcher);
  • l'incapacité à sucer soi-même du lait ou à mâcher de la nourriture pendant une longue période;
  • respiration superficielle sans possibilité d'effectuer plus de deux respirations profondes consécutives;
  • la mâchoire inférieure peut s'affaisser, il y a perte de langue.

Quand voir un docteur

Normalement, les enfants en développement ont tendance à développer la motricité, à contrôler leur propre posture conformément aux normes médicales à un âge donné. Les habiletés motrices sont divisées en deux catégories. Les habiletés vasomotrices comprennent la capacité du nourrisson à lever la tête, couché sur le ventre, se retournant du dos au ventre. En règle générale, à un certain âge, l'enfant développe ses habiletés motrices de manière à rester assis, à ramper, à marcher, à courir et à sauter. La vitesse de réaction inclut la capacité de voir rapidement le transfert des jouets d'une main à l'autre. Le gamin pointe l’objet en regardant le jouet ou les actions d’une personne avec ses yeux. Les enfants atteints d'hypotonie musculaire ne sont pas pressés de développer ces compétences et les parents devraient consulter un pédiatre s'ils constatent de tels retards de développement.

Si leur enfant n’a pas de contrôle musculaire, en particulier si de telles conditions n’ont pas été observées auparavant, une visite chez le médecin doit être immédiate.

Nous reconnaissons et combattons l'hypotus chez les nourrissons

Lors d’un examen régulier effectué par un neurologue, les parents d’enfants peuvent entendre une anxiété liée au diagnostic, appelé hypotonie ou dystonie musculaire. Vaut-il vraiment la peine d’avoir peur d’une telle conclusion d’un médecin? Et l'hypothalus chez les nourrissons est-il si dangereux que son nom semble effrayant? Les parents doivent bien comprendre ce problème afin d’avoir une idée des sources de cet état, des conséquences possibles et des procédures recommandées pour éliminer le syndrome.

Hypotonus chez les nourrissons

L'hypotonus des muscles chez le nouveau-né n'est qu'un état musculaire affaibli lorsque la manifestation du tonus est nécessaire. Un neurologue peut poser ce diagnostic à ceux qui, après exposition et stimulation des muscles, n’observent pas de réponse.

Par exemple, si un médecin plie les poignées d’un bébé, alors qu’il a un tonus musculaire sain, il attend son redressement réciproque et retrouve un état de repos confortable pour les miettes. Chez les enfants atteints du syndrome d'hypotonie, cette réaction sera absente ou ne se manifestera pas instantanément, mais après un certain temps.

L'explication de cette faiblesse est que l'enfant n'a pas la capacité de produire normalement des contractions musculaires.

Comment hypotoneus est-il détecté?

Lors de la consultation d’un spécialiste, il est facile de diagnostiquer une réduction du tonus musculaire en effectuant plusieurs manipulations avec l’enfant. Les actions effectuées par le neurologue visent à identifier des anomalies dans la performance des réflexes physiologiques innés:

  1. Étape réflexe et réaction de soutien du pied. Lorsque l'enfant est soutenu et abaissé sur une surface dure, il doit, s'appuyant sur un pied complet, se redresser et faire des pas, comme lorsqu'il marchait. À l'état affaibli, la miette refusera de redresser ses jambes et de marcher, mais il s'assiéra plutôt sur ses jambes fléchies. Un tel réflexe se produit normalement pendant deux mois au maximum, puis disparaît. Par conséquent, il peut être vérifié avant le délai recommandé.
  2. Assis par les poignées. De la position "couché sur le dos sur un avion dur", bébé, en soutenant les poignets des poignées, essayez de vous relever en position assise. La mie sera tirée par les bras, provoquant des contractions musculaires, ce qui provoquera une sensation de résistance chez le vérificateur. Sinon, il y a une faiblesse et la miette est suspendue à ses mains, son ventre fait saillie vers l'avant, son cou retient faiblement la tête et son dos est arrondi.

Les parents peuvent identifier eux-mêmes les signes du syndrome en surveillant attentivement leur bébé à la maison:

  1. Un signe d’hypotonie n’est pas seulement l’inertie des muscles de l’enfant, il affecte également son état général. Les parents peuvent noter que leurs bébés sont très silencieux et calmes. Ils ne sont pas faciles à amener à l'état excité. Très probablement, ils passeront beaucoup de temps à dormir et pendant leur veille, ils seront caractérisés par une activité lente et lente.
  2. La position des bras et des jambes pendant le sommeil sera caractérisée par leur relaxation complète et leur extension. Les mains seront également grandes ouvertes et non rassemblées dans une caméra. Redresser les jambes à un angle de 180 degrés ne causera absolument aucun inconvénient à l'enfant. S'il y a un tonus normal, les membres de l'enfant et les paumes seront légèrement pliés, car ils sont maintenus dans cet état par l'activité musculaire.
  3. Les plaintes de maman au sujet de problèmes d’allaitement sont possibles en raison du refus de la poitrine du bébé ou de son apathie prononcée pendant la tétée.
  4. Il est très difficile pour les bébés avec un tel diagnostic de se tordre le cou pour fixer la tête, il leur est difficile d'apprendre à ramper, à saisir des objets, il est presque impossible de se retourner et de tenir le corps en position assise

Ne tirez pas prématurément des conclusions sur la maladie, mais si vous constatez des symptômes, vous pouvez poser des questions au pédiatre local. Obtenir des conseils et éliminer toute pathologie grave rassurera les parents et permettra de prendre des mesures opportunes pour améliorer la situation.

Causes de

Hypotonus par rapport à l'hypertonus plus commun chez les nourrissons est moins commun, mais a également ses causes.

Signes de muscle hypotonique chez les nourrissons et méthodes de traitement: massage, gymnastique et thérapie par l'exercice avec un enfant

Ce n'est pas si rarement que de jeunes parents, en visite chez un neurologue, entendent parler d'un tel diagnostic d'hypotonie. Syndrome de dystonie musculaire - est-ce si terrible? Cela fait-il peur, ou n'y a-t-il rien à craindre? Être averti en la matière, c'est se sauver de troubles inutiles et déraisonnables. Nous vous dirons d’où proviennent les muscles hypotoneus, quelles en sont les conséquences sur le corps du bébé et nous partagerons également des traitements efficaces contre ce syndrome.

L'hypotonus chez un nourrisson excite de nombreuses mamans

Détermination de l'hypotonie

L’hypotonie est l’absence du tonus musculaire nécessaire. Les muscles sont fortement affaiblis et le médecin ne reçoit pas sa réaction à des actions stimulantes de sa part. Le neurologue plie les jambes de l’enfant et répond en conséquence à son désir de les redresser, c.-à-d. ils retournent à leur état habituel. L'hypotonus ne permettra pas que cela soit fait ou ralentira considérablement cette réaction. L'enfant n'est pas capable de faire indépendamment les contractions musculaires nécessaires - c'est la raison de la faiblesse.

Diagnostic d'hypotus

Un spécialiste peut facilement diagnostiquer la présence d'un syndrome donné chez un enfant, une fois qu'il a effectué certaines manipulations. La tâche principale des actions médicales est d'identifier la présence d'anomalies éventuelles dans le fonctionnement des réflexes congénitaux chez le nouveau-né:

  1. Étape réflexe. Le bébé est élevé au-dessus de la surface dure afin que ses jambes touchent la table avec un pied complet. Ayant senti un soutien, l'enfant devrait montrer un réflexe congénital et faire de petits pas. Avec hypotoneus, l’enfant ne sera pas capable de redresser les jambes et ne sera pas capable de faire des pas ou d’essayer de s’asseoir. Un tel réflexe congénital est propre aux enfants de moins de 2 mois et s’efface ensuite. Pour tester le réflexe, l'examen doit être effectué avant la date limite spécifiée.
  2. Assis d'une position couchée. La cacahuète repose sur une surface dure et plane dans une position couchée. Un adulte prend les deux mains du bébé et lève l'enfant en position assise. Un nouveau-né à la fois s’aide avec ses mains, s’est levé, tout en contractant ses muscles. Un adulte, au contraire, sentira que l'enfant tire dans la direction opposée. Dans le cas de muscles faibles, l'enfant est simplement suspendu à ses bras, le ventre bombé en avant. Les muscles du cou retiennent à peine la tête et le dos est sensiblement arrondi.
Le diagnostic de l'hypotonie peut être effectué par un médecin ou indépendamment.

Auto-diagnostic

Puis-je tirer des conclusions tout seul? Le pédiatre Komarovsky pense qu'il est nécessaire de surveiller attentivement le bébé pendant la journée:

  1. La faiblesse musculaire n'est pas le seul signe, bien qu'indicateur, d'hypotonie. Le syndrome affecte l'état général du corps. Les enfants dotés de cette fonctionnalité sont plus calmes et plus difficiles à émouvoir. Lents et lents pendant les périodes de veille, ils dorment beaucoup.
  2. Les bras et les jambes pendant le sommeil sont complètement détendus et redressés. La compression caractéristique des mains dans la came, particulière à tous les nouveau-nés, est absente de ce syndrome. Ladoshki entièrement divulgué. Une position inhabituelle et inconfortable pour les autres enfants dont les jambes se nichent jusqu'à un angle de 180 °, sera tout à fait à l'aise pour les nourrissons à tonus réduit. Les enfants ayant une activité musculaire normale pendant le sommeil gardent leurs jambes et leurs bras légèrement pliés et leurs paumes partiellement fermées.
  3. Un autre signe de ce syndrome chez les enfants est que les bébés ne mangent pas bien, ce dont leurs mères se plaignent souvent lorsqu'elles consultent un médecin. La karapuz tète le sein de manière lente et non initiale ou refuse complètement l'allaitement.
  4. L'absence du tonus musculaire nécessaire empêche les bébés de tenir la tête. Cette fonctionnalité rend difficile l'apprentissage de l'exploration et complique également d'autres processus: prendre des objets, se retourner ou s'asseoir.

Si vous remarquez des symptômes, vous ne devriez pas être pressé de tirer des conclusions et de diagnostiquer vous-même l'enfant. Dissiper les doutes aidera le pédiatre, qui devrait demander conseil. Plus tôt le problème sera soulevé, plus le traitement sera facile et rapide ou les éventuelles pathologies seront exclues.

Avant d’autodiagnostiquer un enfant, consultez un pédiatre.

Les causes

Hypotonus chez les nourrissons n'est pas aussi commun que l'hypertonus, qui est beaucoup plus fréquent. Il y a plusieurs raisons à la faiblesse musculaire. La circulation sanguine dans le corps est altérée et il existe des dysfonctionnements dans le système nerveux central. Nous énumérons les principaux facteurs suivants ayant une incidence sur l'apparition du syndrome:

  1. Problèmes pendant l'accouchement: asphyxie, hypoxie, traumatisme à la naissance.
  2. Livraison d'urgence.
  3. Pendant la grossesse, la mère a souffert de plusieurs maladies et une grossesse grave.
  4. Habitudes néfastes de la mère.
  5. La nutrition du nouveau-né n'était pas organisée correctement.
  6. Le bébé est né prématuré ou de poids faible.
  7. Les conséquences des maladies virales et infectieuses, caractérisées par un appauvrissement général du corps.
  8. Vices et pathologies en développement.
  9. Maladies génétiquement causées.
  10. Consommation excessive de vitamine D

Les dangers de l'hypotonie

Quelles sont les conséquences de l'hypotus? La diminution de l'activité musculaire conduit à une maîtrise ultérieure de la capacité à tenir la tête, à tenir les jouets. Le manque de force musculaire suffisante retarde le processus de maîtrise de la marche et de l’assise. Les organes internes connaissent une forte tension due au fait que le bébé ne peut pas se tenir debout. Pas de force - pas de mouvement, ce qui signifie que la croissance osseuse sera ralentie et que les muscles ne recevront pas la charge nécessaire au développement. Le développement physique d'un tel bébé est en retard sur la moyenne. Tout ce qui précède contribue à l'apparition d'une scoliose ou d'autres déformations du squelette. Les enfants peuvent avoir une mauvaise démarche.

Pour prévenir les effets dangereux de l'hypotonie, il est nécessaire de traiter rapidement la maladie.

Un traitement en temps opportun est en mesure d'empêcher le développement d'infractions plus graves. La formation du corps de l'enfant dans son ensemble sera ralentie à cause de ce syndrome. La posture souffre, la colonne vertébrale est courbée. Les enfants qui ont connu une hypotension dans leur enfance sont extrêmement flexibles et flexibles à l'âge adulte. La progression de la maladie conduit à une relaxation complète du système musculo-squelettique. L'une des conséquences les plus dangereuses peut être la dystrophie musculaire complète.

Recommandations de traitement

La première chose qui est habituellement prescrite pour l'hypotonie est des exercices spéciaux et des massages. Pour commencer, il conviendra de faire appel à des professionnels dans ce domaine. Ayant reçu quelques connaissances et compétences, les mères seront en mesure de mener à bien toutes les procédures à la maison.

Bonne gymnastique sera des exercices dans l'eau. Lorsque vous nagez, la plupart des muscles du corps sont impliqués, ce qui signifie qu'ils sont parfaits pour traiter ce syndrome. Les traitements à l'eau sont combinés avec le durcissement. Cela se produit en refroidissant progressivement la température de l'eau.

Massage de tous les groupes musculaires - une méthode importante et presque principale pour traiter la maladie. Le corps du bébé reçoit une excellente charge pendant la séance. Pour commencer, les exercices de massage doivent être effectués avec des mouvements légers et en frottant alternativement toutes les parties du corps. Les accidents vasculaires cérébraux sont nécessaires au début de la procédure pour réchauffer les muscles et à la fin, pour supprimer l'activité après la séance. La tâche principale d'un massothérapeute est de pétrir toutes les parties du corps du bébé.

Procédures aquatiques - Excellente gymnastique pour les enfants hypotonisés

Massages

L'enfant pendant le massage fait un grand effort physique. En raison du rapport optimal entre la peau et la masse corporelle totale, il est possible de stimuler le travail de chaque organe. Les mouvements de massage visent à renforcer les bras et les jambes et, en général, tout le système nerveux central de l’enfant se développe énormément. Au cours de la séance, il est important de changer périodiquement la position du bébé afin de maximiser l’utilisation de toutes les places disponibles. La position de l'enfant: sur le dos ou sur le ventre. Effectuez tous les mouvements nécessaires des bords vers le centre. Le nombre minimum de procédures est de 10. Ce nombre peut être augmenté si nécessaire. Il est important de tenir compte de l'humeur générale du bébé pendant la séance. Voyant que l'enfant ne tolère pas un massage, exprime son mécontentement et son irritation, nous vous recommandons d'essayer de déplacer l'exercice à un autre moment.

En ce qui concerne la gymnastique, les mères peuvent faire les exercices suivants à la maison, qui sont très efficaces et populaires:

  • aplatissement et écartement des mains;
  • simulation de boxe;
  • l'exercice "vélo";
  • en soulevant le haut du corps, en tenant les miettes par les poignées.

Un neurologue peut inclure dans la thérapie non seulement des exercices de gymnastique et des massages, mais également des médicaments et des procédures physiothérapeutiques spéciales. Les bébés affaiblis dans ce cas sont exemptés de vaccination pendant un certain temps. Le renforcement des muscles sera stimulé par le massage, la gymnastique et les autres procédures prescrites. Quelques mois seulement de travail ardu et régulier donneront d’excellents résultats. Le bébé deviendra plus actif et plus gai. Maman remarquera une amélioration de l'activité cérébrale. Les mouvements des bras et des jambes vont devenir plus énergiques. La maîtrise de nouvelles compétences ira plus vite et plus facilement.

Prévention

Existe-t-il des mesures préventives? Bien sûr, bien qu'ils ne soient pas nombreux. Avant la naissance du bébé, une future mère doit se soumettre à un examen médical complet et, si nécessaire, à un traitement. Pendant la grossesse, vous devriez consulter régulièrement un gynécologue et faire des échographies en temps voulu. Il est important de surveiller non seulement votre santé, mais également l'évolution favorable du bébé dans l'utérus.

En remarquant que quelque chose ne va pas et en supposant que l'enfant souffre d'hypotension, ne paniquez pas. Vous devez toujours vous rappeler que si vous commencez à traiter votre bébé rapidement, vous pouvez éviter d'aggraver le problème et le résoudre le plus rapidement possible.

Doutant de l'exactitude de la procédure de massage et des exercices de gymnastique, nous vous recommandons de regarder un certain nombre de documents vidéo. Ils aideront à maîtriser une nouvelle entreprise afin d'apporter le maximum d'avantages à l'enfant.



Article Suivant
Comment se débarrasser des fissures sur les talons - traitement des remèdes populaires