Syndrome d'hypotonie musculaire chez les enfants: symptômes et traitement


Chez les enfants, la faiblesse des fibres musculaires, qui est réduite très lentement en réponse aux signaux nerveux, est souvent diagnostiquée. L'hypotonie musculaire se développe le plus souvent chez les enfants: ils ne peuvent pas maintenir leurs membres dans une position particulière pendant longtemps. Une telle diminution du tonus musculaire peut être due à diverses raisons.

Causes de la maladie

Seul un médecin, après un examen médical complet, est à même de déterminer avec exactitude ce qui a provoqué le syndrome d'hypotonie musculaire chez un enfant et pourquoi il a développé une dystrophie des tissus musculaires. Les causes les plus probables peuvent être:

  • Le syndrome de Down;
  • la myasthénie grave;
  • Syndrome de Prader-Willi;
  • ictère réactif dû à des facteurs de conflit rhésus de la mère et de l'enfant;
  • ataxie cérébelleuse en tant que complication d'une maladie virale infectieuse;
  • botulisme: une toxine paralysant les fibres musculaires est produite dans le corps de l’enfant;
  • Le syndrome de Marfan, une maladie héréditaire grave dans laquelle les fibres de collagène sont détruites, est nécessaire au développement musculaire normal;
  • la dystrophie musculaire;
  • achondroplasie en tant que violation de la croissance des os de l'enfant;
  • la septicémie;
  • hypothyroïdie congénitale;
  • hypervitaminose avec consommation excessive de vitamine D;
  • rachitisme, provoquant la destruction du tissu osseux chez les enfants;
  • atrophie musculaire spinale;
  • effets secondaires de la vaccination.

L'hypotonie des muscles chez les enfants, causée par l'une des raisons ci-dessus, impose une empreinte sur leur apparence. Par conséquent, les symptômes de cette pathologie peuvent être vus à l'œil nu dès l'enfance.

Symptômes de l'hypotonie musculaire

La maladie survient avec la défaite de diverses parties du cerveau. S'il s'agit du cervelet, une hypotonie musculaire diffuse se développe lorsque la faiblesse s'étend à tous les groupes musculaires. Plus rarement, une diminution du tonus n'est diagnostiquée que dans la zone du foyer pathologique, c'est-à-dire que seuls certains muscles sont affectés. Dans tous les cas, les parents attentifs remarqueront immédiatement les signes d'hypotonie musculaire chez leur bébé:

  • Les enfants malades utilisent non comme un support les enfants courbés (comme les bébés au tonus musculaire normal), mais les coudes et les genoux séparés;
  • ils ne peuvent pas tenir la tête pendant longtemps sur un cou redressé à cause de la faiblesse des muscles occipitaux: il sera constamment projeté en arrière, en avant, de côté;
  • si vous soulevez le bébé en le tenant sous les aisselles, un enfant en bonne santé se posera avec confiance sur les mains des parents et le patient se glissera entre eux, ses mains se soulevant involontairement vers le haut;
  • la maladie peut même se manifester dans un rêve: les enfants au tonus musculaire normal souvent, pour plus de commodité, les bras et les jambes pliés aux coudes et aux genoux - les enfants atteints du syndrome d'hypotension musculaire les suspendent le long du corps.

Chez les nourrissons souffrant d'hypotension, il y a un retard dans l'activité physique, qui peut se manifester de différentes manières. Enfants atteints du syndrome de faiblesse musculaire:

  • ils ne peuvent pas se retourner indépendamment du ventre au dos;
  • ne peut pas ramper;
  • tenir la tête avec beaucoup de difficulté;
  • incapable de tenir un jouet dans leurs mains;
  • en position assise, ne maintenez pas l'équilibre;
  • il est très difficile pour eux de tenir leur propre poids sur leurs jambes.

L'hypotonie musculaire chez l'enfant a l'effet le plus négatif sur la posture et la mobilité. En conséquence, le niveau de réflexes requis de l'enfant diminue, l'appareil ligamentaire s'affaiblit et les dislocations des articulations (hanches, os de la mâchoire, genou, cheville) sont souvent diagnostiquées. Dans les formes sévères de la maladie, il existe des problèmes de mastication et d’avalement des muscles.

Un enfant hypotendu ne peut souvent pas sucer, avaler ou mâcher de la nourriture. Dans de tels cas, ils doivent être nourris par voie parentérale ou au moyen d'une sonde spéciale.

Les enfants présentant une faiblesse musculaire risquent de ne pas parler longtemps. Mais leurs déficiences de la parole ne sont en aucun cas liées à une déficience des capacités mentales, de l'intelligence. Ceci est une conséquence du faible développement des muscles de la poitrine, des troubles respiratoires.

Il est très important que les parents connaissent les symptômes de la maladie pour pouvoir consulter un médecin à temps et commencer le traitement à temps. Plus un traitement est prescrit et administré rapidement, meilleur sera le pronostic pour l’enfant malade.

Traitement de l'hypotonie musculaire

Le traitement de l'hypotonie musculaire chez les enfants commence par un massage réflexe, qui est effectué à la maison ou en consultation externe. Le traitement principal est prescrit et administré de manière strictement individuelle, car il dépend des causes de la pathologie, des maladies concomitantes, de l’âge et de l’état général du bébé au moment du traitement. Plusieurs spécialistes sont impliqués dans le processus - un neuropathologiste, un pédiatre, un cardiologue, un physiothérapeute, un orthopédiste, un orthophoniste et un spécialiste travaillant uniquement sur les maladies génétiques. Les traitements comprennent:

  • exercices thérapeutiques;
  • physiothérapie;
  • cours d'orthophonie pour un discours correct;
  • thérapie pour le développement et la coordination de la motricité fine (coupe, modelage, mosaïque, dessin et de nombreux autres exercices et jeux);
  • traitement de la démarche et de la posture correctes;
  • alimentation équilibrée, un menu spécial, adapté aux besoins individuels d'un petit patient;
  • médicaments (préparations pour la musculation, antibiotiques, myasthénie grave).

Lorsqu'ils diagnostiquent une hypotonie musculaire chez un enfant, les parents ne doivent pas désespérer ni abandonner: ils sont obligés d'aider le bébé à s'adapter au monde extérieur et à faciliter son rétablissement rapide.

La santé des enfants est très fragile, il faut donc en prendre tout particulièrement soin. Le choix des produits cosmétiques utilisés pour les soins hygiéniques de l’enfant est important. Malheureusement, la plupart des fabricants bien connus de shampooings et de gels pour enfants ajoutent à leurs produits des conservateurs synthétiques et d'autres ingrédients susceptibles de s'accumuler dans l'organisme, ce qui peut entraîner de graves problèmes de santé, des irritations et des réactions allergiques.

Des études indépendantes menées à la demande de nos lecteurs ont montré que la société russe Mulsan Cosmetic fabrique des cosmétiques entièrement naturels. Ses produits cosmétiques sont complètement hypoallergéniques et sans danger pour les enfants et les femmes enceintes.

Tout ceci est confirmé par les certificats de qualité appropriés et par le fait que la durée de conservation des produits de Mulsan Cosmetic n'excède pas 10 mois. Ce dernier fait indique que l'entreprise n'utilise pas de conservateurs synthétiques, ce qui signifie que l'on peut faire confiance pour prendre soin de vous et de votre enfant.

Hypotension chez les enfants (nouveau-nés) et les adultes: symptômes, complications et traitement

L'hypotonie musculaire est une maladie caractérisée par un affaiblissement des fibres musculaires. Cela conduit à une violation de la conduction de l'influx nerveux. Dans la très grande majorité des cas, l'hypotonie des muscles est la conséquence d'autres pathologies, notamment congénitales. La maladie est diagnostiquée dans l'enfance, mais pour un certain nombre de raisons, il existe un risque de développer une hypotension chez l'adulte.

Qu'est-ce que l'hypotension?

L'hypotonus musculaire n'est pas une maladie indépendante, mais une pathologie qui se manifeste contre d'autres maladies. Le désordre est causé par une diminution du tonus musculaire, ce qui conduit à une perturbation de la régulation nerveuse des fibres musculaires. Néanmoins, le syndrome d'hypotonie musculaire est souvent décrit comme une maladie indépendante, mais se croise toujours avec d'autres troubles. L'isolement d'un trouble dans une maladie distincte est dû à l'ensemble des symptômes qui nécessitent un traitement séparé.

En outre, l'attribution de la violation dans un diagnostic distinct est due au fait que le syndrome de trouble de la tonicité musculaire est un symptôme d'un très grand nombre de maladies différentes. À ce jour, plus d'une centaine de pathologies accompagnées d'hypotonie musculaire ont été identifiées.

L'hypotonie musculaire peut être due à des anomalies congénitales. Il peut également s'agir d'un symptôme de maladies acquises, telles que la septicémie ou la méningite chez l'adulte.

La maladie est le plus souvent diagnostiquée chez les enfants.

Classification et espèce

Les muscles hypotonos sont classés en raison du développement, de la localisation de la lésion et de la forme du flux.

Par localisation, on distingue le syndrome d'hypotonie musculaire diffuse et l'hypotension musculaire locale. Dans l'hypotonie musculaire diffuse chez les enfants et les adultes, un trouble commun est diagnostiqué dans toutes les fibres musculaires. La forme locale de la maladie est une lésion d'un petit groupe de muscles.

En raison du développement de formes distinctes congénitales et acquises de la maladie. L'hypotonie congénitale chez les nourrissons est une conséquence d'anomalies du développement. La violation se développe dans la période prénatale de croissance de l'enfant.

L'hypotonie acquise chez un enfant et un adulte est une conséquence de maladies graves. Dans la plupart des cas, l'hypotension musculaire acquise est associée à des lésions du système nerveux central, à des troubles neurologiques ou à des processus auto-immuns. De plus, une hypotonie peut se développer en raison de maladies infectieuses.

De par la nature de l’apparition du processus pathologique, l’hypotension musculaire est aiguë et se développe progressivement. Dans le premier cas, les symptômes de l'affaiblissement musculaire se manifestent nettement. Dans le second, la faiblesse des muscles augmente progressivement. Premièrement, il y a un léger dommage à un groupe de muscles, qui progresse. Dans la forme diffuse de la maladie, il y a une aggravation constante des symptômes, allant jusqu'à une perte totale de la capacité à bouger les muscles affectés.

Par la nature du cours, la maladie est divisée en 4 types:

  • épisodique, manifestant une fois;
  • hypotension intermittente, dans laquelle les périodes d'aggravation des symptômes sont remplacées par des périodes d'affaiblissement;
  • récurrent, dans lequel la récurrence de l'hypotonie est possible;
  • hypotonie musculaire progressive, dans laquelle le trouble affecte de nouveaux groupes musculaires, ou les symptômes se détériorent rapidement.

Le traitement et le pronostic dépendent du type de lésion musculaire. Le traitement le plus difficile est la forme diffuse de la maladie.

Causes du développement de l'hypotone

Comme déjà mentionné, les causes du développement du syndrome d'hypotonie musculaire chez un enfant sont vastes. Les médecins identifient plus de 40 types de pathologies différentes parmi des troubles congénitaux et génétiquement déterminés. Les causes les plus courantes du développement du syndrome d'hypotonie musculaire chez le nouveau-né:

  • Le syndrome de Down;
  • Syndrome de Robinova;
  • syndrome de patau;
  • Maladie de Niemann-Pick;
  • achondroplasie;
  • atrophie musculaire spinale.

Le syndrome de Down est la cause la plus fréquente d'hypotonie musculaire.

Le développement de l'hypotonie musculaire chez les enfants du premier mois de la vie est le plus souvent une conséquence de malformations fœtales, mais pas de troubles génétiques. Parmi les raisons possibles:

  • ataxie cérébelleuse;
  • l'hypothyroïdie;
  • infirmité motrice cérébrale;
  • hypoxie intra-utérine sévère.

En outre, l'apparition d'une hypotension chez les nourrissons au cours des premiers jours de leur vie peut être associée à une intoxication intra-utérine avec des médicaments que la femme a pris pendant la grossesse. L'hypoxie musculaire fœtale est souvent causée par des médicaments psychoactifs prescrits pour le traitement de l'épilepsie et des troubles anxieux.

Le développement de l'hypotonie musculaire chez l'adulte est une conséquence de maladies graves et de troubles chroniques apparus pour la première fois à l'âge adulte. Les raisons possibles incluent:

  • méningite;
  • encéphalite;
  • la myasthénie grave;
  • la septicémie;
  • intoxication au mercure et aux métaux lourds;
  • l'hypervitaminose.

L'hypotonèse musculaire chez les enfants d'âge préscolaire peut être provoquée par la poliomyélite, une réponse inadéquate à la vaccination et le rachitisme. Des symptômes d'hypotonie peuvent également apparaître sur le fond de diverses pathologies auto-immunes.

Symptômes chez les nouveau-nés et les enfants

Dans leur développement physique, les enfants avec un tel diagnostic sont en retard sur leurs pairs.

L'hypotonus des muscles chez le nourrisson se caractérise par une activité motrice altérée, une activité réflexe et un développement physique retardé. Une hypotension musculaire chez les nouveau-nés peut être suspectée par les symptômes suivants:

  • réflexes faibles;
  • salivation accrue;
  • violation du réflexe de saisie;
  • flaccidité générale et faiblesse des muscles.

En cas d'hypotension chez les nourrissons, une altération du tonus musculaire ne permet pas au bébé de garder sa tête normalement. Faiblesse observée des muscles du cou. Il est difficile pour l'enfant de se rouler seul sur le ventre, le réflexe de préhension est très faible et, par conséquent, le bébé ne peut rien tenir dans ses mains pendant une longue période. En règle générale, les bébés ayant un muscle hypotonique ne peuvent normalement pas se reposer sur leurs membres. En essayant de soulever la moitié supérieure du corps, le bébé ne se repose pas sur la paume mais sur les coudes.

À un âge plus avancé, lorsque les enfants commencent à faire leurs premiers pas pour se lever, les bébés souffrant d'hypotension musculaire ont beaucoup de difficulté. L'enfant ne peut pas tenir le corps en position verticale pendant une longue période, il est difficile pour lui de saisir le support avec ses mains. Même ramper à quatre pattes s'accompagne d'un manque de coordination des mouvements en raison de l'affaiblissement des muscles.

Le trouble hypotonique musculaire chez l’enfant est toujours accompagné d’un retard de développement. Ces enfants grandissent plus lentement, se souviennent plus mal des nouvelles informations, ils commencent à parler aux autres plus tard. Avec l’hypotonie musculaire à l’âge de deux ans, la socialisation de l’enfant pose des problèmes.

Symptômes de la maladie chez l'adulte

Caractéristiques de l'hypotonie musculaire acquise chez l'adulte:

  • l'apparition d'une faiblesse dans tout le corps sans raison apparente;
  • maux de tête graves;
  • tachycardie épisodique;
  • malaise dans le coeur;
  • difficulté à dormir;
  • changement dans l'amplitude de mouvement des membres dans l'articulation;
  • engourdissement des bras et des jambes;
  • transpiration excessive.

L'hypotonie des muscles chez l'adulte s'accompagne souvent de symptômes de troubles cardiovasculaires - douleurs dans la région du cœur, essoufflement, tachycardie.

Les maux de tête paroxystiques graves ne répondent pas au traitement médicamenteux. Quels que soient les analgésiques pris par le patient, le mal de tête ne diminue pas.

Souvent, l'hypotension musculaire cause des problèmes de sommeil. Dans ce cas, une personne peut souffrir d'insomnie ou ressentir constamment le besoin de dormir. Certains patients commencent à dormir 10 heures par jour, mais un long repos n'apporte pas de soulagement et une fatigue constante continue de gêner le patient.

En plus de la fatigue et des maux de tête, les symptômes peuvent être absents. La personne ne va pas chez le médecin, écrivant la maladie pour la fatigue. Cela complique le diagnostic et aggrave l'évolution de la maladie car, au fil du temps, l'hypotension des muscles commence à progresser. Dans les cas graves, développez une parésie à court terme dans les membres.

Il est important de se rappeler que l'hypotonie musculaire est une maladie grave qui doit être traitée. Plus tôt le patient voit un spécialiste, plus le pronostic est favorable.

Chez l'adulte, les manifestations de la pathologie peuvent être limitées par un sentiment incessant de fatigue.

Diagnostics

À l'apparition d'une indisposition, il est nécessaire de s'adresser au thérapeute ou au neurologue. Le bébé doit être montré d'urgence à un pédiatre et à un neurologue pédiatre.

Tout d'abord, le médecin mène une enquête et analyse les plaintes du patient. Les antécédents familiaux et toutes les maladies récemment transférées sont nécessairement pris en compte. Examens nécessaires pour confirmer le diagnostic:

  • examen des muscles;
  • test réflexe;
  • imagerie par résonance magnétique et calculée;
  • étude de la composition du liquide céphalo-rachidien;
  • électromyographie.

Parfois, une analyse génétique est également prescrite, car l'hypotonie musculaire peut être due à des troubles génétiques. En outre, le médecin prescrit un test sanguin général et biochimique.

Qu'est-ce qu'une hypotension musculaire dangereuse?

Hypotonus nécessite un traitement rapide, sinon des complications peuvent apparaître. Chez l’enfant, l’hypotonus devient une cause de réflexe de déglutition altéré, de parole incorrecte, de problèmes de posture.

À un âge plus avancé, l’hypotonie peut entraîner une courbure de la colonne vertébrale et des troubles métaboliques. L'obésité est l'une des complications les plus courantes de ce trouble.

Principe de traitement

Un massage régulier améliore le tonus musculaire du bébé.

L'hypotonie musculaire diffuse chez les enfants étant difficile à corriger, il est nécessaire de consulter un médecin dès l'apparition des premiers symptômes. Le traitement est généralement complété par une gymnastique corrective.

Lorsque l'enfant souffre d'hypotonie, on lui prescrit:

  • physiothérapie;
  • massage
  • Thérapie par l'exercice (enfants plus âgés);
  • traitement de la toxicomanie.

Un nouveau-né a besoin d'un massage pour normaliser le tonus musculaire. Les enfants plus âgés ont prescrit une physiothérapie visant à améliorer la conductivité de l'influx nerveux dans les muscles. Pour améliorer la posture et normaliser la circulation sanguine cérébrale, on prescrit aux enfants une thérapie physique visant à renforcer les muscles.

Pour les troubles de la parole, un cours avec orthophoniste est requis. Les enfants suivent également des cours spéciaux sur le développement de la motricité fine.

Il est nécessaire de traiter l’hypotonie complexe chez l’enfant. Le traitement est également complété par des préparations spéciales. La thérapie de vitamine est effectuée, les enfants sont prescrits des moyens d'augmenter le tonus musculaire.

Le traitement de l'hypotension musculaire chez l'adulte est effectué avec des médicaments. Médicaments prescrits en fonction de la cause de la violation. Habituellement, on montre aux patients des médicaments du groupe des nootropes pour la normalisation de la circulation cérébrale et l'amélioration des fonctions cognitives du cerveau. En règle générale, il est utile de se débarrasser d'un mal de tête.

En outre, peuvent être affectés:

  • des moyens pour la normalisation du tonus vasculaire;
  • médicaments neurométaboliques;
  • complexes de vitamines;
  • antibiotiques.

Un traitement antibactérien est effectué si l'hypotension musculaire est due à des infections bactériennes graves récentes. Ce traitement est également utilisé dans la détection d'agents pathogènes dans le corps. Les adultes montrent également une thérapie physique, y compris l'acupuncture.

Mesures préventives

Il n’existe pas de prévention spécifique du développement de l’hypotonie musculaire, car il n’est pas possible de prévoir le développement de cette pathologie. La prévention est réduite au respect des recommandations générales pour le renforcement de la santé:

  • pas de mauvaises habitudes;
  • alimentation équilibrée;
  • activité physique régulière;
  • traitement en temps opportun de toute maladie.

Si des symptômes d'hypotension musculaire se produisent chez un nourrisson ou un adulte, vous devriez faire appel à un expert dès que possible.

Vue moderne sur le syndrome d'hypotonie musculaire

L'hypotonie musculaire est le plus souvent diagnostiquée chez l'enfant. Bien que, les cas où l'hypotonie musculaire est diagnostiquée chez un adulte ne sont pas exclus.

La maladie se manifeste par des symptômes désagréables. Au cours de son développement, les fibres musculaires s'affaiblissent en premier et cessent ensuite de répondre rapidement aux signaux entrants des terminaisons nerveuses.

Divers facteurs peuvent provoquer une hypotension. En fonction des causes du trouble, un traitement efficace est sélectionné, ce qui permet au patient de se déplacer normalement et d’exécuter diverses actions et mouvements physiques.

Quelle est cette violation?

L'hypotonie musculaire est une affection particulière dans laquelle le tonus de certains groupes musculaires est réduit. Très souvent, il est étroitement lié au développement de la parésie (réduction de la force dans les muscles).

L'hypotension peut indiquer la survenue de maladies résultant d'une lésion du motoneurone. De nombreux experts médicaux estiment que cette pathologie devrait être attribuée à des troubles musculaires non standard.

La maladie a été identifiée, étudiée et décrite pour la première fois en 1900 à Oppenheim. À cette époque, la maladie s'appelait myotonie Oppenheim.

Mais, l'hypotonie musculaire devenant dans la plupart des cas une conséquence d'autres maladies, il a déjà été décidé en 1918 d'appeler cet état de l'organisme un «syndrome de l'enfant molle».

Étiologie et pathogenèse

L'hypotonus musculaire est considéré comme un symptôme de plus de 100 maladies différentes. C’est pour cette raison que l’étiologie de la maladie est assez stéréotypée et nécessite une observation et des recherches plus approfondies.

Les mécanismes physiopathologiques sont la manifestation d'une forte diminution du tonus musculaire. Dans la correction et la régulation du travail de tous les groupes musculaires, toutes les structures du cerveau humain, du cervelet et du système striopallidaire sont impliquées.

Pour toute lésion pouvant être localisée dans l'appareil réflexe, un certain décalage se produit, ce qui a pour conséquence que les signaux envoyés par les fibres nerveuses au cerveau sont mal reconnus et intempestifs.

L'image de l'évolution de l'hypotonie musculaire est prononcée:

  • développement de faiblesse musculaire grave;
  • au cours d'une longue évolution de la maladie, une atonie complète se développe;
  • tous les mouvements des membres et du corps sont réduits ou complètement absents;
  • diminution ou absence de réflexes non conditionnés.

Avec le développement progressif de l'hypotension, le patient présente également les signes suivants:

  • processus difficile de respiration et de succion (surtout chez les petits enfants);
  • les positions d'assise habituelles deviennent impossibles à exercer, une personne tombe simplement dans une position horizontale;
  • les articulations des membres inférieurs et supérieurs deviennent plus lâches et peuvent se plier.

Classification des maladies

Étant donné que l'hypotension est généralement attribuée au nombre de symptômes de diverses maladies, elle est généralement divisée en les types suivants:

  • diffus et local;
  • se développant progressivement et coulant de manière aiguë;
  • épisodique, intermittent, récurrent et progressif.

En outre, l'hypotension est divisée en types distincts en fonction des raisons qui l'ont provoquée:

  • congénitale devient due à des anomalies génétiques;
  • Acquis se développe à la suite de troubles neurologiques, de maladies infectieuses, de maladies auto-immunes et de la paralysie cérébrale.

Selon le niveau d'origine, le trouble affecte les systèmes nerveux central et périphérique.

Les causes qui déclenchent le développement du syndrome

Il est possible d’établir la raison pouvant causer le développement d’une hypotension uniquement après un examen médical approfondi. Étant donné que, dans la plupart des cas, l’hypotonie est diagnostiquée chez les nourrissons et les enfants, les principales raisons sont probablement cachées par la présence d’anomalies congénitales pouvant se faire sentir au cours des premières années de la vie du bébé.

Les causes les plus courantes d'hypotension sont les maladies génétiques suivantes:

  1. Le syndrome de Down fait référence à la pathologie génomique du développement. La raison en est qu'au lieu de 46 chromosomes, 47 fonctionnent dans le corps, ce qui entraîne la formation de 21 paires de chromosomes.
  2. Syndrome d'Aicardi. Il s'agit d'une maladie génétique très rare dont l'étiologie n'a pas encore été étudiée en détail. Au cours de la maladie, le patient développe des crises d'épilepsie qui ressemblent davantage à des spasmes infantiles. Cela augmente également la probabilité de développer un retard mental chez un enfant.
  3. Syndrome de Robinova. Il est extrêmement rarement diagnostiqué. Les enfants avec ce diagnostic naissent avec une hypoplasie et ont une macrocéphalie. Aussi pour la structure de leur crâne se caractérise par un large front et le nez.

Hypotension provocateurs à l'âge adulte

Le diagnostic d'hypotonie musculaire peut être posé non seulement pendant la petite enfance, mais déjà à l'âge adulte.

Il semblerait qu'il n'y ait aucune raison pour la manifestation de la maladie.

Cependant, les plus importantes sont les maladies qu’une personne a été malade au cours de sa vie. Ceux-ci incluent les suivants:

  • développement de la dystrophie de divers groupes musculaires;
  • leucodystrophie métachromatique;
  • atrophie du muscle rachidien;
  • encéphalite transférée, méningite;
  • poliomyélite;
  • la septicémie;
  • la myasthénie grave;
  • réaction négative à la vaccination dans l'enfance;
  • maladie coeliaque;
  • l'hypervitaminose;
  • jaunisse d'origine nucléaire (transférée dans l'enfance);
  • rachitisme
  • Syndrome de Sandifer.
  • hernie de l'oesophage.

Facteurs de bébé

L'hypotonie musculaire chez les enfants peut être déclenchée par les facteurs suivants:

  • Le syndrome de Down;
  • la myasthénie grave;
  • Syndrome de Prader-Willi;
  • jaunisse d'origine réactive;
  • ataxie cérébelleuse (après une maladie virale);
  • le botulisme;
  • Syndrome de Marfan;
  • dystrophie de divers groupes musculaires;
  • achondroplasie;
  • septicémie différée;
  • hypothyroïdie (congénitale);
  • un surplus de vitamine D;
  • diagnostic du rachitisme (destruction du tissu osseux chez un enfant);
  • atrophie du muscle rachidien;
  • effets négatifs après la vaccination.

Caractéristiques et causes de la maladie chez les nourrissons

L'hypotonie musculaire chez le nouveau-né se manifeste presque par les mêmes symptômes que chez l'enfant plus âgé. En raison du développement de la maladie, il devient difficile pour le nourrisson de respirer et de bouger avec les bras et les jambes.

Cependant, si la maladie est identifiée rapidement, le traitement augmente les chances d'une vie normale et complète dans le futur.

Les raisons suivantes peuvent provoquer une hypotension chez les bébés:

  • changements pathologiques dans le système nerveux central;
  • troubles héréditaires;
  • malformations des muscles.
  • diagnostic de myasthénie;
  • développement du botulisme;
  • la septicémie;
  • un surplus de vitamine D;
  • ataxie du cervelet.

Diagnostic de la maladie

Pour un traitement efficace, il est très important de diagnostiquer rapidement la violation. Cela nécessitera:

  • recueillir une histoire complète de toute la famille;
  • un examen approfondi du spécialiste, qui doit contrôler tous les réflexes sans faute;
  • tomographie par ordinateur;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • procédure d'électromyographie;
  • EEG;
  • livraison de tests sanguins de laboratoire (général et biochimie);
  • étude de l'alcool;
  • recherche génétique;
  • biopsie du tissu musculaire de la fibre nerveuse touchée.

Le médecin peut établir un diagnostic compétent et décrire le traitement ultérieur du patient uniquement sur la base des résultats obtenus.

Le diagnostic topique est une méthode d'étude de la cause d'une maladie. Il consiste en une étude détaillée d'un site spécifique d'un processus pathologique. Dans le cas de l'hypotonie musculaire, l'étude suivante est réalisée:

  • nerf périphérique;
  • motoneurone périphérique dans la moelle épinière;
  • cervelet.

Un traitement efficace est possible.

L'hypotonie musculaire étant une conséquence de la maladie, le traitement médicamenteux visera précisément à éliminer la maladie provoquante.

Plus tôt la maladie est détectée, plus vite vous pourrez procéder au traitement du patient. L'objectif principal du traitement de l'hypotonie musculaire est la réduction et l'élimination graduelles des symptômes qui se manifestent (faiblesse des muscles, incapacité à effectuer certaines actions et certains mouvements, difficultés respiratoires).

Parallèlement, il est très important que le traitement soit prescrit conjointement par un neurologue et un chirurgien orthopédique. Il est nécessaire de prendre en compte le moment où la thérapie en cours doit être complète et consister en de telles procédures et mesures:

  • thérapie par le mouvement (kinésithérapie);
  • physiothérapie, qui est effectuée directement dans l'eau (piscine);
  • traitement médicamenteux.

En règle générale, le traitement de l'hypotension pédiatrique est principalement axé sur la tenue d'un massage réflexe, effectué de préférence en consultation externe.

Le massage est effectué sous forme de mouvements rythmiques profonds et actifs. Cela peut être des picotements, des frottements, du pétrissage, des picotements des muscles des extrémités supérieures et inférieures, du dos. De plus, le masseur appuie sur des parties individuelles des muscles et des points bioactifs, stimulant ainsi activement le tonus musculaire.

Lors du traitement des enfants, le thérapeute, l'orthopédiste, l'orthophoniste, le cardiologue, le neurologue et le physiothérapeute doivent surveiller régulièrement l'état des jeunes patients.

Une préférence particulière est donnée aux méthodes de traitement suivantes:

  • gymnastique légère;
  • physiothérapie;
  • cours avec un orthophoniste pour la formulation d'un discours correct et correct;
  • cours de coordination de la motricité fine (modelage, découpage, pliage de mosaïque, dessin, art-thérapie);
  • cours pour la démarche et la posture de décision;
  • stricte conformité alimentaire (le menu doit être équilibré et utile);
  • prendre des médicaments (antibiotiques, myasthénie grave et raffermissement des groupes musculaires touchés).

Grâce au massage et à l'exercice, les muscles commencent à travailler activement et à se renforcer.

Complications possibles

L'hypotonie musculaire est une manifestation dangereuse de telles complications:

  • courbure de la colonne vertébrale;
  • métabolisme inapproprié;
  • gain de poids;
  • changements dans les réflexes de mastication et de déglutition;
  • incapacité à parler normalement;
  • difficulté à respirer.

Mesures préventives

Il est impossible de prévoir le développement du syndrome d'hypotonie musculaire chez un enfant, mais il est possible de faire tout ce qui est en son pouvoir pour maintenir une santé normale.

Pour ce faire, vous devez suivre des règles simples:

  • rejet de mauvaises habitudes;
  • une femme enceinte devrait surveiller attentivement leur santé;
  • visites régulières chez le médecin;
  • réussir tous les tests nécessaires et réussir diverses études;
  • massages thérapeutiques pour le bébé, gymnastique et charge;
  • avec les manifestations des symptômes d'anxiété en tant que question urgente demandant l'aide médicale.

L'hypotension se manifeste par un certain nombre de symptômes désagréables. Mais si la maladie est identifiée rapidement, toutes les conséquences négatives possibles peuvent être évitées.

Hypotonie musculaire chez les enfants

L'hypotonie musculaire chez les enfants est une diminution du tonus musculaire et se développe principalement chez les enfants. Les fibres musculaires affaiblies en réponse à la stimulation nerveuse se contractent très lentement et ne peuvent pas fournir le degré de réponse musculaire de la même manière que le tissu musculaire normal. L'hypotension musculaire chez les enfants est un symptôme pouvant être provoqué par de nombreuses maladies d'étiologies diverses.

L'hypotension chez les enfants, également appelée syndrome de faiblesse musculaire, est l'une des causes de la dystrophie musculaire. Un faible tonus musculaire peut être causé par diverses raisons. Souvent, cette condition indique la présence de troubles du système nerveux central, de troubles génétiques ou de malformations musculaires. Le tonus musculaire est une tension ou un degré de résistance au mouvement dans les muscles. L'hypotension n'est pas un analogue de la faiblesse musculaire, qui se manifeste par une diminution de la force musculaire, mais peut s'accompagner de ce symptôme. Dans un état normal, le tonus musculaire détermine la capacité des muscles à réagir à l'étirement des fascias et des fibres musculaires. Par exemple, les bras courbés d'un enfant ayant un tonus normal se redressent rapidement, les muscles fléchisseurs de l'épaule (biceps) se redressant rapidement en réponse à cette action. Dès que l'action est terminée, les extenseurs se détendent et retrouvent leur état de repos normal.

Chez un enfant avec un faible tonus musculaire des fibres, les muscles ne sont pas pressés de commencer la contraction. Ils répondent lentement à un stimulus nerveux et ne peuvent pas tenir un membre dans une certaine position pendant une longue période.

Les principaux signes d'hypotension chez les enfants

L'hypotonie des bébés affecte leur apparence. Les principaux signes d'hypotension chez les enfants sont visibles à l'œil nu. Ils reposent avec les coudes et les genoux légèrement écartés, tandis que les enfants ayant un tonus musculaire normal ont tendance à utiliser comme soutien les coudes et les genoux pliés d’amplitude suffisante. Un tel enfant depuis longtemps ne peut pas garder la tête en raison de la faiblesse des muscles du cou. La tête est constamment projetée en avant, en arrière ou sur les côtés.

Les enfants dont le tonus est normal peuvent être élevés en plaçant leurs mains sous leurs bras et les bébés hypotoniques ont tendance à glisser entre leurs bras. Dans ce cas, leurs poignées se lèvent involontairement, parallèlement au plan du corps.

La plupart des jeunes enfants, tout en dormant et en se reposant, plient les bras et les jambes aux genoux et aux coudes. Les enfants présentant des symptômes d'hypotension les pendent mollement pendant la relaxation.

Comment l'hypotonie musculaire chez les enfants

Les personnes souffrant d'hypotension ont un retard dans l'activité physique. L'hypotension musculaire chez les enfants peut se manifester sous la forme des symptômes suivants:

  • ils ne peuvent pas se déplacer indépendamment du ventre au dos;
  • ne peut pas apprendre à ramper;
  • à peine tenir la tête;
  • ne pas être capable de tenir un jouet;
  • ne gardez pas l'équilibre en position assise;
  • à peine garder leur poids sur leurs pieds.

En raison de l’hypotonie musculaire, la faiblesse musculaire se développe rapidement chez l’enfant, ce qui affecte négativement la posture et la mobilité du bébé. Le niveau des réflexes diminue, une faiblesse de l'appareil ligamentaire apparaît et des dislocations permanentes d'articulations grandes et petites peuvent être provoquées. Les luxations habituelles les plus courantes des os de la mâchoire, des hanches, des genoux et de la cheville. Dans les cas graves, des problèmes d'ingestion et de muscles masticateurs peuvent survenir. De tels enfants ne peuvent pas sucer, mâcher ou avaler des aliments de manière indépendante. Ils doivent être nourris à l'aide d'une sonde spéciale ou d'une voie parentérale.

L'incapacité prolongée de la parole chez les patients hypotendus n'est pas associée à une altération de l'intelligence et des capacités mentales. Cette affection est directement liée au faible développement des muscles pectoraux, de la glotte et des troubles respiratoires.

Quand l'hypotension se développe chez les enfants

La propagation de cette maladie n’est pas liée au sexe du bébé et au lieu de sa résidence permanente. Un lien faible est observé entre le développement de l'hypotension et le comportement de la mère de l'enfant pendant sa grossesse. En même temps, selon les observations pratiques des groupes témoins d’enfants malades, on peut affirmer que l’âge auquel les premiers symptômes de l’hypotension sont apparus est important. L'âge le plus dangereux d'un enfant est une période de 3 à 7 ans. C’est à ce stade qu’un bébé risque d’avoir des capacités physiques limitées en raison du développement d’une hypotension musculaire.

Dans la petite enfance, la maladie peut être mieux adaptée grâce à l’utilisation d’installations modernes de réadaptation médicale. L'hypotension est une affection extrêmement rare à l'âge de 7 ans et est directement liée à l'influence de la maladie sous-jacente. Dans ce cas, un traitement efficace de la maladie sous-jacente entraîne la disparition complète des symptômes de l'hypotension chez les enfants.

Causes de l'hypotension chez les enfants

Les médecins ne connaissent pas les raisons fiables du développement de l'hypotension. Les scientifiques pensent que cela peut être dû à un traumatisme, à des facteurs environnementaux défavorables ou à d'autres modifications génétiques des muscles et à des troubles du système nerveux central.

Les causes de l'hypotension chez les enfants peuvent être les suivantes:

  • Syndrome de Down, dans lequel les chromosomes de l'ADN prennent une apparence altérée, généralement due à des copies supplémentaires du vingt-et-unième chromosome.
  • Myasthénie grave: Les troubles neuromusculaires de cette maladie sont caractérisés par une faiblesse musculaire variable, qui s’améliore souvent après un bon repos et augmente en raison de l’activité physique. La condition peut être causée par des troubles immunitaires.
  • Le syndrome de Prader-Willi est une anomalie congénitale caractérisée par l’absence d’environ 7 gènes du 15ème chromosome de l’hélice de l’ADN. Accompagné d'obésité, d'hypotension grave, de déclin mental.
  • Les formes graves d'ictère réactif résultant du conflit sont le facteur rhésus de la mère et de l'enfant.
  • L'ataxie cérébelleuse accompagnée de troubles du mouvement, caractérisés par une apparition soudaine, est souvent une complication d'anciennes maladies virales infectieuses. Peut provoquer une hypotension dans les cas graves de la maladie.
  • Botulisme, dans lequel les bactéries Clostridium peuvent se multiplier dans le tractus gastro-intestinal de l’enfant. Au cours de la vie, ils produisent une toxine qui paralyse les fibres musculaires et met potentiellement la vie en danger.
  • Le syndrome de Marfan est une maladie héréditaire des cellules du tissu conjonctif entraînant la destruction des fibres de collagène qui forment les ligaments musculaires et les appareils de soutien. Cela a un effet négatif sur le système locomoteur, le système cardiovasculaire, l'état des yeux et de la peau.
  • La dystrophie musculaire est un groupe de troubles caractérisé par une faiblesse musculaire progressive et une perte de volume des fibres musculaires.
  • Achondroplasie sous la forme d’une violation de la croissance physiologique des os du squelette de l’enfant, qui est à l’origine du type de nanisme le plus répandu. Accompagné d'une hypotension modérée sévérité.
  • Sepsis et autres maladies graves pouvant mettre la vie en danger chez l'enfant, entraînant un massage de l'intoxication du sang par des toxines et des formes vivantes de bactéries.
  • L’hypothyroïdie congénitale provoque une hypotension à la suite d’une diminution du niveau de production d’hormones thyroïdiennes.
  • L'hypervitaminose D est une affection qui apparaît complètement quelques mois après avoir pris des doses excessives de vitamine D pour prévenir le rachitisme.
  • Le rachitisme provoque un ramollissement et une destruction du tissu osseux chez les enfants. Elle est causée par une carence en vitamine D, en calcium ou en phosphate. Accompagné de symptômes d'hypotension.
  • Le premier type d’atrophie musculaire de la colonne vertébrale - un groupe de maladies héréditaires à l’origine de la dystrophie musculaire progressive et de leur faiblesse entraîne la mort de l’enfant.
  • Effets secondaires de la vaccination.

Symptômes fréquents d'hypotension chez les enfants

Les symptômes d'hypotension courants chez les enfants sont les suivants: Chaque enfant peut présenter diverses manifestations de cette maladie, en fonction de la cause sous-jacente de l'hypotension:

  • diminution du tonus musculaire - la structure des muscles au toucher est douce et lâche;
  • la possibilité de reproduire des membres dans des directions opposées dépasse les limites de la norme physiologique;
  • l'incapacité d'acquérir les habiletés motrices correspondant aux étapes du développement (telles que la capacité de garder la tête sans aide parentale, l'inversion de soi, la capacité de s'asseoir sans soutien, de ramper, de marcher);
  • l'incapacité à sucer soi-même du lait ou à mâcher de la nourriture pendant une longue période;
  • respiration superficielle sans possibilité d'effectuer plus de deux respirations profondes consécutives;
  • la mâchoire inférieure peut s'affaisser, il y a perte de langue.

Quand voir un docteur

Normalement, les enfants en développement ont tendance à développer la motricité, à contrôler leur propre posture conformément aux normes médicales à un âge donné. Les habiletés motrices sont divisées en deux catégories. Les habiletés vasomotrices comprennent la capacité du nourrisson à lever la tête, couché sur le ventre, se retournant du dos au ventre. En règle générale, à un certain âge, l'enfant développe ses habiletés motrices de manière à rester assis, à ramper, à marcher, à courir et à sauter. La vitesse de réaction inclut la capacité de voir rapidement le transfert des jouets d'une main à l'autre. Le gamin pointe l’objet en regardant le jouet ou les actions d’une personne avec ses yeux. Les enfants atteints d'hypotonie musculaire ne sont pas pressés de développer ces compétences et les parents devraient consulter un pédiatre s'ils constatent de tels retards de développement.

Si leur enfant n’a pas de contrôle musculaire, en particulier si de telles conditions n’ont pas été observées auparavant, une visite chez le médecin doit être immédiate.

Comment guérir l'hypotonie chez un enfant?

L’enfant et vous étiez chez le médecin et l’avez laissé avec un diagnostic indiquant une violation du tonus musculaire du bébé? L'hypotonus chez les nourrissons n'est pas toujours le symptôme d'une maladie grave, mais vous devez bien entendu suivre les conseils du médecin traitant afin de faciliter l'adaptation de l'enfant au monde nouveau et effrayant qui l'entoure.

Manifestations d'hypotonie musculaire chez le nourrisson

  1. Chez le nouveau-né, lorsque vous essayez de bouger les bras et les jambes, vous ne sentirez aucune résistance ni la moindre tension musculaire. Et avec un tonus musculaire normal, il sera plus difficile de se redresser, car le tonus est physiologiquement légèrement élevé.
  2. À l'examen, vous remarquerez des muscles flasques.
  3. La faiblesse des muscles entraîne une perturbation du travail des principales articulations des membres. Lors de la marche, le bébé peut plier brusquement la jambe dans le genou. Plus les muscles sont détendus longtemps, plus la charge sur les articulations (coudes, genoux) est forte, plus ils sont endommagés.
  4. En outre, l'hypotonie de l'enfant se manifeste par des difficultés à tenir la tête.
  5. Le bébé redresse les poignées lorsque vous le déposez sur le ventre, mais ne le soule pas dessus. Il n'est pas capable de garder son poids.
  6. Il se fatigue rapidement et s'endort lorsqu'il allaite. Pour lui, c'est très fatiguant.
  7. Essayez de "planter" la miette. Tirez légèrement sur les poignées. Chez les nourrissons à ton faible, les bras s'ouvrent immédiatement, le ventre est arrondi et le dos est courbé.
  8. Votre bébé «piétine-t-il» lorsque vous le tenez sous les aisselles et le laissez reposer sur une surface dure? Si oui, alors la question de l'hypotension ne peut pas tenir. Si la miette plie les jambes ou si le mouvement de marche est effectué sur les jambes pliées, vous devez contacter le neurologue.

Sous le masque de toute maladie se cache un faible tonus musculaire?

L'hypotonie musculaire chez les enfants peut être exprimée par un seul signe pathologique, ainsi que dans un groupe d'autres syndromes neurologiques.

  1. Un symptôme isolé d'hypotension se manifeste au début de l'infirmité motrice cérébrale. Mais après le développement de la maladie est remplacé par la spasticité. L'hypotension diffuse chez les enfants peut faire partie de l'atrophie musculaire de Verdnig-Hoffmann.
  2. En combinaison avec d'autres syndromes neurologiques, il se trouve dans de nombreux accidents vasculaires cérébraux. Par exemple, il n'y aura pas de mouvement, il y aura une violation de la sensibilité.
  3. Hypotonus chez les nourrissons, ainsi que des fasciculations et des atrophies musculaires, se retrouve dans l’atrophie musculaire spinale. La consultation d'un généticien est nécessaire pour clarifier le diagnostic.
  4. Si vous remarquez des troubles moteurs progressifs et des troubles de la sensibilité chez les enfants, il y a plus de paumes et de plantes, et dans d'autres parties des membres, tout est normal, très probablement, le bébé a une polyneuropathie. Un neurologue aidera votre enfant avec cette maladie.
  5. Chez les enfants en âge d'aller à l'école primaire, le trouble du tonus diffus peut être un symptôme de la sclérose en plaques.

Raisons

L'hypotension musculaire chez les enfants peut être due à diverses raisons.

  1. La première chose que l’on peut supposer est l’encéphalopathie périnatale. Un terme complexe inclut des miettes de lésions cérébrales pendant la grossesse, le plus souvent dues à un déficit prolongé en oxygène. Les enfants prématurés et immatures sont plus susceptibles à cette maladie.
  2. La deuxième cause commune est la blessure. Les muscles de l'hypotonus peuvent se développer si quelque chose a endommagé la moelle épinière dans la direction transversale. Seul un médecin peut clarifier la présence d'une blessure. Souvent utilisé l'imagerie par résonance magnétique, la radiographie.
  3. Les maladies infectieuses (méningite, encéphalite, poliomyélite) s'accompagnent de changements de ton. Il est important de savoir que les vaccins antipoliomyélitiques morts sont maintenant utilisés. Cela signifie qu'il est impossible de tomber malade après la vaccination contre la polio.
  4. Apport insuffisant de vitamine D au bébé
  5. L’hypothyroïdie congénitale se manifeste également par une hypotonie des muscles, car les hormones nécessaires manquent. En outre, il peut y avoir un retard mental et physique, un retard de développement.
  6. Les mères ayant reçu un diagnostic de "myasthénie" risquent d'avoir des enfants atteints de troubles du tonus.

L'hypotension musculaire est-elle traitée?

Le syndrome d'hypotonie musculaire chez le nouveau-né est un traitement. Dans un premier temps, il est nécessaire d’examiner le bébé afin d’en identifier la cause. Si vous n’avez pas identifié de problèmes graves liés à la santé du bébé, vous pouvez procéder au traitement d’un syndrome isolé.

La physiothérapie ou la gymnastique, les massages, l'acupuncture, la physiothérapie, l'aromathérapie et les jeux éducatifs sont à la base des traitements non médicamenteux.

Le point d’application de la gymnastique thérapeutique sera l’affaiblissement des muscles des miettes. Il est nécessaire que les muscles des bras et des jambes, ainsi que ceux du cou et du dos soient renforcés et habitués au travail.

Pour cette gymnastique est préférable de passer le matin et l'après-midi, c'est-à-dire au moins deux fois par jour et de préférence trois.

Exercices que vous pouvez faire avec vos enfants

  • L'enfant est couché sur le dos et vous écartez les bras sur les côtés et vous les ramenez. N'oubliez pas de parler au bébé. Répétez l'exercice environ 5 à 10 fois.
  • Modifier le premier exercice. Maintenant nous apportons les poignées à la tête en alternance, d'abord à gauche et en bas à gauche et vice versa.
  • "Shoot" avec les mains du gamin. Dans cet exercice, les extenseurs sont contractés.
  • Se lever pour un bébé est un bon entraînement des muscles fléchisseurs. Saisissez les poignées et tirez l'enfant pour qu'il soit presque accroupi.
  • Mettez le bébé sur le ventre. Alors il apprend à garder la tête. C'est un exercice naturel qui entraînera les muscles.
  • Les «squats couchés» sont des exercices qui tonifient les muscles des jambes. Prenez le pied, tirez les jambes vers le ventre. Laissez le bébé se tendre les jambes et essayer de les repousser. Répétez l'exercice trois fois.
  • Saut d'obstacles Prenez le bébé par les aisselles, tenez la tête s'il ne la tient pas. Laissez les pattes miettes se pencher et faire de petits pas. Dans cet exercice, les muscles des jambes, du dos et du cou sont entraînés.

Massages

Massage avec hypotoneus devrait être effectué cours de dix séances plusieurs fois par an. Commencez par frotter. Ils améliorent le flux sanguin vers les muscles, stimulent les récepteurs de la peau grâce à un léger effet irritant et contribuent à la formation d'arcs réflexes de réflexes tactiles et osmotiques. Les mouvements de frottement commencent du bout des doigts aux grandes articulations. Si vous vous frottez le dos, les mouvements vont des fesses le long du dos jusqu'au cou et vont par-dessus les épaules jusqu'au haut des bras.

Maintenant, continuez à pétrir. Dépensez tout avec soin, ne faites pas souffrir le bébé. Le plus souvent, le bébé sera capricieux durant cette étape. Il vaut la peine de partager le cri d'un enfant quand il est mal à l'aise et que ça fait mal. Vous pouvez attacher progressivement de légers tapotements sur les muscles et les picotements.

Autres méthodes

La physiothérapie et l’acupuncture ne sont pratiquées que sur rendez-vous chez le médecin et dans la plupart des cas lors d’une hospitalisation.

Autres types d'hypotension

Si tout est clair avec l'hypotonie musculaire générale, que faire si votre bébé souffre d'hypotension de la vésicule biliaire ou d'une dyskinésie de type hypotonique?

Chers parents, l'hypotonie de la vésicule biliaire chez un enfant est un diagnostic assez courant. Le plus souvent, vous en saurez plus après avoir lu le protocole d'examen par ultrasons des organes abdominaux du bébé. Ne pas immédiatement avoir peur et essayer de guérir cette maladie avec des médicaments.

Les dyskinésies sont une maladie fonctionnelle du système biliaire, elles ne sont pas associées à un trouble anatomique de la vésicule biliaire et de ses canaux. La dyskinésie entrave la digestion, car les substances se divisent mal en composants pour une absorption normale par le corps.

On distingue trois variantes de la dyskinésie biliaire: hypotonique, hypertonique et mixte.

Les causes de l'hypotonie de la vésicule biliaire chez les enfants sont différentes.

Causes nutritionnelles ou nutritionnelles.

  • pour les nourrissons - nutrition déséquilibrée d'une mère allaitante;
  • pour les enfants plus âgés - l'absence et la nourriture irrégulière plats chauds (soupes, céréales);
  • manque de petit-déjeuner;
  • consommation quotidienne d'aliments gras;
  • utilisation fréquente d'aliments savoureux mais «indésirables» par un enfant. Nous y incluons des croustilles, des gâteaux, des chewing-gums, des fast-foods et des boissons sucrées.

Violation des voies biliaires par le système nerveux. Dans ce cas, l'enfant a une régulation incorrecte de la fréquence de contraction des fibres musculaires de la vésicule biliaire elle-même et du sphincter principal d'Oddi. Outre les manifestations intestinales, il est possible de noter une violation du tonus vasculaire et une pression artérielle basse, une violation des actes respiratoires.

Les parasites. Giardia - Protozoaires qui infectent les enfants par des objets contaminés par des kystes (jouets, cuillères, tasses, crayons), des aliments mal nettoyés et de l’eau sale non bouillie.
Causes psychologiques.

Vous pourriez penser que le gamin n'a pas de problèmes psychologiques, car il n'a pas besoin de résoudre «les problèmes importants des adultes». Très souvent, la cause de problèmes psychologiques, exprimés en pathologie organique chez un enfant, sont des querelles et des conflits au sein de la famille, des conflits avec des pairs. Les symptômes de JVPP sur type hypotonique peuvent être divisés en spécifiques et supplémentaires.

Pour préciser nous inclurons:

  • plaintes de douleur, souvent vives, qui apparaissent après que l'enfant a mangé et passé dans la demi-heure;
  • manque d'appétit, mais avec le désir de manger. C'est parce que l'enfant a un goût d'amertume dans la bouche (généralement le matin);
  • après les aliments sucrés et gras peuvent être des vomissements qui soulagent et ne sont pas accompagnés de fièvre et des selles molles avec du mucus;
  • tummus ballonnements, excréments "pois" ou selles molles, sans mucus, généralement légers ou verdâtres.

Des symptômes supplémentaires sont exprimés:

  • maux de tête fréquents;
  • douleur en touchant l'abdomen;
  • violation du rythme respiratoire (il est souvent superficiel, excluant la participation de l'abdomen lors d'une inhalation).

La présence de tels symptômes dans les miettes nécessite des conseils d'experts. Il peut être nécessaire de passer une série d'examens (échographie des organes abdominaux dans différentes positions du corps; analyse sanguine biochimique, y compris ALT, AST, bilirubine avec fractions; coprogramme; pour les enfants plus âgés, intubation duodénale avec tests de provocation, radiographie de contraste).

Comment aider le bébé?

  1. Suivre un régime. Pas d'aliments frits gras, il est nécessaire de réduire les sucreries, d'augmenter la quantité de légumes et de fruits dans les versions bouillies ou déchiquetées.
  2. Puissance fréquente et fractionnée. Vous n'avez pas besoin de forcer l'enfant à manger tout le bol de soupe ou de porridge à la fois, il est préférable de diviser la portion en deux doses.
  3. Cholérétique peut être administrée en cas de sortie de bile sans obstruction après consultation du médecin. Dans ce cas, il sera préférable d’appliquer à la fois l’origine végétale cholekinétique (Gapabene) et synthétique (Allohol).
  4. Seul le régime alimentaire et les médicaments ne peuvent pas atteindre un résultat stable. Cela nous aidera à faire de la physiothérapie et des massages. Le massage devrait viser à tonifier le tonus musculaire global.

Le mode de vie actif du bébé le sauvera de l'amertume de la bouche, car la fonction de drainage s'améliorera. Vous pouvez faire de la thérapie physique sur les balles, nager.



Article Suivant
Qu'est-ce qu'un collant et un legging?