Fasciite plantaire: causes, symptômes et traitement du fascia plantaire


La fasciite plantaire est une maladie qui se forme à la suite de processus inflammatoires et dégénératifs du fascia plantaire. La maladie est accompagnée d'une douleur au talon, qui devient plus forte avec la charge exercée sur le pied. En outre, la fasciite est due à des lésions des tissus mous et à la croissance des os. Cette maladie est communément appelée "l’éperon de talon", mais ce nom n’est pas fiable, car la croissance osseuse apparaît en raison de la maladie.

Les femmes les plus vulnérables sont les femmes de plus de 40 ans. La fasciite plantaire peut également se produire chez les athlètes soumis à de fortes contraintes au niveau du talon.

Causes de la maladie

Une fasciite plantaire peut survenir en raison d'une surcharge ligamentaire prolongée et grave. Cette maladie touche principalement les personnes d'âge moyen et avancé. Les fasciites sont très souvent rencontrés chez les haltérophiles, les ballerines et les athlètes en raison de charges spéciales.

La liste des principaux problèmes à l'origine de la maladie comprend:

  • fortes et longues charges sur les jambes;
  • lorsque les chaussures sont usées, la position du pied prend une mauvaise position, également appelée pronation, c'est-à-dire rentrer le pied en marchant à l'intérieur;
  • longues chaussures étroites et à talons hauts;
  • ostéochondrose dans la colonne lombaire;
  • problèmes d'irrigation sanguine insuffisante des jambes, dus à l'athérosclérose oblitérante;
  • surpoids;
  • une voûte plantaire élevée et des pieds plats sont également des facteurs dangereux;
  • maladies inflammatoires et dégénératives (arthrose et arthrite);
  • Dans le contexte des changements liés à l’âge, un amincissement de la couche de graisse sous-cutanée peut se produire dans la région du talon;
  • la goutte et le diabète amincissent la couche de tissu dans la région du talon, ce qui provoque l'apparition de la maladie.

Facteurs provoquant le développement de la maladie

Ces facteurs peuvent contribuer au développement de la fasciite, de sorte qu'ils doivent également examiner et corriger les erreurs éventuelles.

Le premier facteur est la chaussure inconfortable et exiguë. Il est donc préférable d’utiliser des chaussures de sport ou de mettre une semelle souple.

Le deuxième facteur est la marche pieds nus. Si vous aimez marcher pieds nus, arrêtez-vous. À la maison, vous devez marcher uniquement en pantoufles.

Le troisième et dernier facteur est le surpoids. En raison de cet excès, il peut y avoir de nombreux problèmes graves, tels que des maladies du système cardiovasculaire, mais cela crée également une charge énorme sur le talon, de sorte que la maladie peut s'aggraver. Par conséquent, il vaut la peine de commencer un mode de vie sain en éliminant les aliments gras et en farine de l'alimentation et en faisant régulièrement de l'exercice.

Symptômes de la fasciite plantaire

Le symptôme le plus commun de la maladie est une douleur aiguë dans la région du talon, qui survient généralement lors de la marche. Cette pathologie présente un trait caractéristique, à savoir une douleur dans les premières étapes, immédiatement après le réveil. Ce facteur semble être dû au fait que la nuit, avec un long repos, des micro entorses des ligaments commencent à cicatriser et que, lorsqu'une personne commence à marcher, les ligaments s'étirent à nouveau et provoquent une douleur.

De plus, la douleur peut survenir après un long séjour dans une position, après un effort physique particulier et, en principe, dans la pratique de sports actifs. Selon les descriptions des patients, la douleur causée par la fasciite est semblable à la sensation ressentie lors de la perforation du pied avec une épingle. En outre, avec le développement de la maladie peut apparaître une douleur sourde. En règle générale, la douleur ne se manifeste que dans la région plantaire du talon. Mais dans certains cas, la surface arrière de l'os peut également commencer à faire mal.

Si la fasciite se présente sous une forme négligée, une personne peut alors arrêter de marcher car il est très difficile de bouger sans marcher sur le talon, elle peut également causer d'autres maladies associées aux chaussettes et à la partie externe du pied.

Diagnostic de la fasciite

Ostéophyte régional du calcanéum (éperon calcanéen) sur la radiographie du pied

Si vous rencontrez les symptômes décrits ci-dessus, vous devriez immédiatement consulter un spécialiste. Cela, à son tour, devrait examiner le pied du patient et être sûr de procéder à un examen aux rayons X. Ce n’est qu’alors que le médecin sera en mesure de déterminer avec précision la gravité de la maladie et de prescrire une méthode de traitement efficace.

Au cours de l'examen, le médecin examine les talons pour détecter les gonflements et les points douloureux. Mais sur les résultats de la radiographie seront visibles les excroissances du calcanéum. Souvent, avec des symptômes de fasciite, les patients ne savent pas à quel spécialiste s'adresser, cette maladie est traitée par des traumatologues et des orthopédistes. Toutefois, si ce spécialiste n'est pas disponible à la clinique la plus proche, vous pouvez contacter un chirurgien.

Traitement de la fasciite plantaire

Les médicaments anti-inflammatoires et analgésiques sont utilisés pour la maladie. En règle générale, utilisez une variété de massages et une thérapie physique. Dans les cas plus graves, le traitement au laser est également utilisé.

Traitement de la toxicomanie

Pour guérir la fasciite, prenez des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Des analgésiques, vous pouvez prendre:

  • Le naproxène;
  • Pommade à l'hydrocortisone;
  • L'aspirine;
  • Ibuprofène (pommades et comprimés);
  • Pommade d'indométacine.

Les remèdes élimineront l'inflammation de la jambe et réduiront la douleur. Vous avez également le choix d'utiliser des comprimés ou de la crème. Si vous décidez de vous faire soigner avec des pilules, ne les prenez qu'après un repas. Et si vous avez recours à des crèmes, alors sans aucune recette, appliquez-les simplement à la zone enflammée.

Si les symptômes deviennent gravement exacerbés, vous devez utiliser des corticostéroïdes (diprospan, phostérone). Les injections de ce médicament à ce moment-là soulageront la douleur, mais n'oubliez pas qu'il ne s'agit que d'une solution temporaire à ce problème. Les coups sont assez douloureux et même si vous en abusez, vous pouvez sérieusement endommager le talon.

Interventions chirurgicales

Avant de recourir à une intervention chirurgicale, vous devez consulter un physiothérapeute. Il vous dira quoi faire et pourra vous dire si vous devez recourir à des méthodes aussi sérieuses pour guérir la maladie. Contactez un physiothérapeute uniquement après avoir utilisé tous les autres traitements (non médicaux). Vous n’êtes pas obligé d’aller à la table chirurgicale du tout, et d’autres moyens aideront à éliminer la fasciite plantaire.

Si, malgré tout, aucune méthode ne pouvait arrêter le développement de la maladie, il était bien sûr nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale, car il ne restait que cette méthode. Cette procédure permettra d'éliminer complètement l'inflammation des ligaments et de soulager la tension. Pendant la chirurgie, certains ligaments sont enlevés, ce qui élimine la fasciite.

Mais tout ne va pas bien, vous devez vous rendre compte qu'il existe un certain nombre de risques au cours de l'opération. La liste des risques associés à la chirurgie comprend:

  • développement du neurome;
  • les infections;
  • syndrome du tunnel tarsien;
  • douleur aiguë constante et gonflement.

Il existe également un risque que la capacité de régénération des plaies ralentisse longtemps après la chirurgie.

L'opération doit être abordée avec sérieux et fera appel à de très bons spécialistes, rappelez-vous que la santé est plus précieuse que l'argent. Par conséquent, vous devez vous rendre dans une clinique de bonne réputation.

Utilisation de la thérapie par ondes de choc extracorporelles

Cette méthode est une option plus sûre que la chirurgie. Le traitement consiste à diriger les ondes sonores vers la zone touchée. La méthode vise à détendre les muscles des jambes.

Ce type de traitement n'est utilisé que si les symptômes de la fasciite ne disparaissent pas après 6 mois de traitement. La procédure a également des effets secondaires tels que gonflement de la zone traitée, engourdissement des jambes et contusions. La méthode n’est pas aussi agressive que la chirurgie, mais moins efficace.

Divers traitements alternatifs et artisanaux de la fasciite

Semelles pour chaussures

Pour réduire la charge exercée sur le pied, vous devez utiliser différents types de semelles intérieures et de talonnettes. Il est conseillé d'utiliser des semelles orthopédiques. Ce type de semelles est un support supplémentaire pour les jambes.

Vous devez mettre des semelles orthopédiques dans deux chaussures. Si vous n’avez qu’une jambe douloureuse, vous ne devez pas utiliser de semelles intérieures sur une jambe. Après tout, les chaussures doivent être équilibrées, ce qui peut prévenir l'apparition de douleurs au talon.

Pour choisir les bonnes semelles, vous devez contacter le spécialiste approprié, qui à son tour connaîtra les paramètres de vos pieds et rédigera une commande de chaussures orthopédiques spéciales.

Vous pouvez également utiliser les orthèses, les prothèses, sous forme de bottes. L'orthèse est un fixateur pour les jambes pendant le sommeil, le pied étant rigidement placé à un angle plus proche du bas de la jambe. Cette méthode aidera à développer ensemble les micro-pauses qui se forment pendant la journée.

Physiothérapie (6 exercices efficaces pour l'aponévrose plantaire)

Il existe des exercices complexes pour la prévention de la fasciite plantaire. La liste énumérera un total de 6 exercices.

1 exercice

Lors du premier exercice, vous devez vous appuyer sur le mur et étirer vos bras. Lorsque vous êtes sûr que la jambe est tendue aussi loin que possible, tandis que l'autre doit être légèrement en avant, transférez le poids sur votre jambe arrière. Ensuite, avancez le corps sans soulever les talons et restez dans cette position pendant 30 secondes, jusqu'à ce que vous sentiez l'étirement.

2 exercices

Dans cet exercice, vous devez étendre vos pieds autant que possible, puis utiliser vos mains pour plier tous vos orteils en arrière. Une attention particulière doit être accordée au gros orteil. Cet exercice doit être effectué en alternance, c’est-à-dire qu’il faut d’abord plier le genou, puis le faire déjà avec une jambe droite. Stop doit être maintenu dans un état de tension, pour une plus grande efficacité. L'exercice est effectué pendant 10 répétitions, 2 à 3 fois par jour.

3 exercices

Pour effectuer cet exercice, vous devez prendre un petit tabouret. Tenez-vous sur un tabouret, appuyez vos mains sur un support stable, le mur est l'option idéale. Lorsque vous êtes sûr de pouvoir maintenir l’équilibre, commencez l’exercice.

Debout sur vos orteils et tendez votre pied, vous devez rester 30 secondes dans cette position, puis revenir à la position de départ. L'exercice est effectué pendant 10 répétitions, 3 fois par jour.

4 exercices

Pour faire cet exercice, prenez une petite serviette et étendez-la sur le sol. Ensuite, essayez de le soulever en utilisant uniquement les orteils. Tenez la serviette pendant environ 30 secondes, puis relâchez doucement et détendez vos jambes. Effectuer 10 répétitions, 3 fois par jour.

5 exercices

Cet exercice consiste à étirer vos pieds afin que vos orteils soient en tension. Ensuite, appuyez doucement sur la zone du fascia et faites des mouvements circulaires.

Cet exercice doit être effectué plusieurs fois par jour, jusqu'à ce que vous ressentiez une sensation de détente dans la voûte plantaire.

6 exercices

Pour cet exercice, vous devez prendre un bocal froid, par exemple avec un soda ou une petite balle, puis appuyez dessus avec votre pied et commencez à rouler sur le sol afin de détendre la voûte plantaire. Il est conseillé de faire de 30 à 50 répétitions par jour pour garder les pieds détendus.

Autres traitements pour la maladie

Autres traitements peuvent inclure des massages, des bains de boue et minéraux et des frottements de réchauffement. Parfois aussi recourir à la thérapie gamma. La gamma-thérapie est réalisée dans des installations de radiothérapie largement utilisées dans le domaine de l'oncologie.

Prévention des maladies

Certains traitements sont également appliqués à l'avance pour prévenir la fasciite. Parmi ces méthodes, vous devez en sélectionner quelques-unes:

  • soutien du corps sous une forme appropriée;
  • porter des chaussures confortables, et mieux obtenir un orthopédique;
  • ne faites pas l’exercice excessif des jambes;

Prévision du fascia plantaire

Cette maladie a un pronostic très favorable et ne peut constituer un danger pour la santé que sous une forme négligée. En outre, avec une fracture de la formation osseuse dans le fascia, la maladie peut prendre une forme grave.

Façons de traiter la fasciite plantaire du talon

Dans cet article, nous allons parler des différentes méthodes de traitement de la fasciite au talon et des points de départ si cette maladie vous dépasse soudainement.

Comment guérir la fasciite plantaire du talon? Il existe de nombreuses façons de se débarrasser de la maladie, mais les orthopédistes appliquent souvent une approche intégrée. L'étape initiale implique l'utilisation de pommades, de gels et d'autres moyens d'exposition externe. Si la douleur dans le talon ne s'atténue pas, prescrivez en outre physiothérapie, massage et gymnastique. En combinant certaines méthodes de traitement de la fasciite plantaire, on obtient un effet positif dans 3 à 6 mois dans 90% des cas. Les procédures à un seul composant résolvent les problèmes dans les premières étapes. Si l'évolution de la maladie atteint un degré difficile et qu'une thérapie complexe ne résout pas le problème, on prescrit au patient un traitement chirurgical de la fasciite plantaire (intervention chirurgicale).

Comment traiter la fasciite plantaire avec des médicaments

En raison de sa diversité, les préparations médicales peuvent être utilisées à tous les stades de la maladie. Ce sont des pommades, des comprimés, des gels, des patchs. Leur action vise à éliminer la douleur, à soulager l’enflure, à réduire le processus inflammatoire et à restaurer l’élasticité du tissu conjonctif.

En ce qui concerne la douleur, les médicaments non-stéroïdiens ont fait leurs preuves, mais ils ont une longue période de cicatrisation, ce qui provoque chez certains patients une insatisfaction. Soulager les crises douloureuses aidera les médicaments contenant de l'ibuprofène: Motrin, Naproxen, Camelot, Nurofen, Meloxicam.

Traitement efficace de la fasciite plantaire avec des anti-inflammatoires. Ceux-ci incluent Hondroxit, Voltaren, Diclofenac, Kontraktubex et autres.

Le traitement médicamenteux comprend les injections qui agissent sur la fasciite au talon plantaire en tant que thérapie de choc médicamenteuse. Les corticostéroïdes sont injectés dans le point sensible, mais cette procédure ne produit pas d'effet à long terme.

Méthodes physiothérapeutiques

Avant la procédure, il est recommandé d'éliminer complètement les causes de la fasciite plantaire, sinon l'action sera temporaire et la maladie réapparaîtra.

Les méthodes physiothérapeutiques suivantes sont distinguées:

  • UHT extracorporel. L'action du médicament repose sur des ondes sonores à haute fréquence se propageant au point d'attache des conducteurs. La concentration des mouvements vibratoires accélère la circulation du sang dans tous les vaisseaux, accélérant ainsi le trophisme et la régénération des tissus;
  • Magnétothérapie. La fasciite plantaire, qui est traitée dans des conditions médicales, répond bien à un champ magnétique alternatif. Sous son action améliore la circulation sanguine, ce qui stimule le soulagement de l'œdème inflammatoire et de la souffrance physique;
  • Thérapie au laser En raison de la pénétration profonde des rayons laser dans les couches de tissus mous, ils soulagent parfaitement les poches;

Si la fasciite plantaire ne se prête pas aux méthodes physiothérapeutiques, une opération chirurgicale est effectuée. C'est pour cette raison qu'ils ne recommandent pas de traitement des éperons de talon à la maison.

Gymnastique - autour de la tête

La fasciite plantaire se produit en raison du processus d'auto-guérison impossible du ligament fibreux après une charge régulière. Dans la plupart des cas, les coupables sont la faiblesse des muscles du pied et l’inélasticité du fascia. Les exercices pour les renforcer sont effectués sous la supervision d'un instructeur. Procédures habituellement prescrites: rubanage (bande de bandage) de la voûte plantaire longitudinale.

Quel médecin traite la fasciite plantaire (plantaire) en utilisant du ruban adhésif? La gymnastique est nommée par un orthopédiste et la procédure est menée par un kinésithérapeute.

Rgénothérapie

Comment traiter la fasciite du talon plantaire avec une radiothérapie? L'ordre implique une exposition aux rayons X avec une longueur d'onde de 10 à 60 kV avec une thérapie à courte focalisation et de 60 à 250 kV avec une longue focalisation. Pénétrant dans les tissus endommagés par la maladie, ils inhibent la croissance des micro-organismes pathogènes, empêchent la destruction des cellules et éliminent les signes d'augmentation de la sensibilité des tissus.

Fond de coupe

Cette physiothérapie aidera également à répondre à la question de savoir comment traiter la fasciite plantaire du pied. À l'aide d'ondes ultrasonores, le médicament, appliqué préalablement sur la peau, pénètre profondément dans les tissus et les réchauffe, ce qui contribue à améliorer la circulation sanguine, à soulager la douleur et à favoriser le processus inflammatoire.

La procédure est similaire à un massage avec une épine de talon et peut être effectuée à la maison si l'appareil est portable.

Semelles orthopédiques et talonnettes

La fasciite plantaire du talon, dont le traitement est effectué dans les phases initiales, se prête bien à des dispositifs spéciaux de traitement et de prophylaxie - semelles et coussinets de talon. Ceux-ci et les autres représentent des inserts dans les chaussures quotidiennes (sans talon) sous le pied. Le choix est fait uniquement en fonction des caractéristiques anatomiques du pied et du degré de progression de la maladie.

Cette méthode ne guérit pas la fasciite du talon, mais il sera utile de soutenir le talon dans sa position physiologique pendant la marche.

Comment traiter la fasciite plantaire

Auteur: admin · Publié le 14/05/2017 · Mis à jour le 6 janvier 2018

Comprendre l'étiologie du problème et la direction du traitement, respectivement, est la clé du succès du traitement de la fasciite plantaire. Pendant l'examen et l'examen physique, une attention particulière doit être portée afin de ne pas rater d'autres causes possibles de douleur au talon. Une approche de traitement progressive, basée sur des preuves, aidera à obtenir de bons résultats. Cet article examinera comment traiter la fasciite plantaire.

Si les premiers pas du lit le matin provoquent une douleur intense au talon du pied, il est possible que vous ayez une fasciite plantaire, une lésion par excès qui affecte la plante du pied. Un diagnostic de fasciite plantaire signifie que vous avez enflammé des bandes de tissu fibreux et dures (fascia) qui relient l'os de votre talon à la base de vos doigts.

Vous êtes plus susceptible de développer cette maladie si vous êtes une femme, si vous avez un excès de poids ou si vous travaillez de manière à marcher ou à vous tenir debout sur des surfaces dures. Vous courez également le risque si vous marchez ou courez, si vous avez des muscles mollets durs qui limitent la distance à laquelle vous pouvez plier vos chevilles. Les personnes aux jambes très plates ou aux arches très élevées sont également plus sujettes à la fasciite plantaire.

La maladie débute généralement progressivement avec une légère douleur dans le calcanéum, souvent appelée contusion de calculs. Vous le sentirez plutôt après l'entraînement (pas pendant). De manière classique, la douleur survient immédiatement après le lever du matin et après une période assise. Si vous ne traitez pas la fasciite plantaire, elle peut devenir une maladie chronique. Vous ne pourrez peut-être pas maintenir votre niveau d'activité et vous pourrez développer des symptômes de pieds, de genoux, de hanches et de dos, car la fasciite plantaire peut modifier les conditions de la marche. Causes de douleur intense aux pieds.

Comment traiter la fasciite plantaire

L'étirement est le meilleur traitement pour la fasciite plantaire. Essayez de garder le poids sur votre pied jusqu'à ce que l'inflammation initiale disparaisse. Vous pouvez également appliquer de la glace sur la région douloureuse pendant 20 minutes quatre fois par jour pour soulager vos symptômes. Souvent, le médecin prescrit des anti-inflammatoires non stéroïdiens, tels que l’ibuprofène ou le naproxène. Les exercices à la maison pour l’étirement du tendon d’Achille et du fascia plantaire constituent la base du traitement et réduisent le risque de rechute.

Dans un exercice, vous vous penchez en avant contre un mur avec un genou et un talon au sol. Votre autre genou est plié. Le ligament de votre talon et vos jambes plantaires s'étirent lorsque vous vous penchez. Maintenez la position pendant 10 secondes, puis détendez-vous et redressez. Répétez 20 fois pour chaque talon douloureux. Il est important que le genou soit complètement tendu du côté tendu.

Dans un autre exercice, vous vous penchez en avant sur la table, jambes écartées, un pied devant l'autre. Pliez vos genoux et asseyez-vous, en gardant les talons sur le sol aussi longtemps que possible. Les ligaments de votre talon et les arcs des jambes vont s'étirer. Maintenez la position pendant 10 secondes, détendez-vous et redressez. Répétez 20 fois.

Environ 90% des personnes atteintes de fasciite plantaire ont considérablement amélioré leur témoignage après deux mois de traitement initial. On vous conseillera peut-être d’utiliser des chaussures à semelles antichocs ou d’équiper un dispositif prêt à l’emploi à insérer dans les chaussures comme doublure en caoutchouc pour talons. Votre pied peut être collé en position.

Si votre fasciite plantaire persiste après plusieurs mois de traitement conservateur, votre médecin pourra vous injecter au talon des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Causes de douleur au pied lors de la marche.

Si vous avez toujours des symptômes, vous devrez peut-être porter un pansement pendant deux à trois semaines ou un pneu de maintien lorsque vous dormez. Dans certains cas, la chirurgie est nécessaire pour les tissus ayant des liens chroniques.

Comment traiter médicalement la fasciite plantaire

1. Prenez des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Des analgésiques, tels que l'ibuprofène, le naproxène et l'aspirine, peuvent aider à réduire l'inflammation et à soulager votre pied. Choisissez une forme de pilule ou de crème. Si vous décidez de prendre une pilule, assurez-vous de manger quelque chose à l'avance. Lorsque vous utilisez la crème, étendez simplement la zone touchée et laissez-la tremper.

2. Visitez un physiothérapeute. Avant de continuer à soulager les symptômes de votre fasciite plantaire, consultez un physiothérapeute pour déterminer si votre état peut être traité avec un programme d’étirement et de rééducation. La nomination d'un physiothérapeute doit être planifiée une fois que toutes les procédures non médicamenteuses énumérées ci-dessus sont épuisées et avant d'invoquer des procédures médicales telles que la chirurgie.

3. Injections de corticostéroïdes. Les injections de corticostéroïdes peuvent soulager les symptômes de la fasciite plantaire et réduire temporairement la douleur. Cependant, ces injections ne sont pas une solution durable pour corriger le problème. N'oubliez pas que, même si elles sont beaucoup moins invasives que la chirurgie, les injections peuvent quand même être douloureuses. Des injections excessives peuvent également causer des dommages au talon.

4. Thérapie complète par ondes de choc. Cette procédure envoie des ondes sonores à la zone douloureuse pour détendre les muscles de votre jambe. La thérapie par ondes de choc est généralement prescrite aux personnes qui ne voient aucun résultat de traitement à domicile depuis plus de six à douze mois. Les effets secondaires comprennent des ecchymoses, un gonflement, une douleur et un engourdissement.

5. Comment traiter une fasciite plantaire par une intervention chirurgicale. Chirurgie pour libérer le fascia plantaire. Si aucune des méthodes ci-dessus ne vous aide à soulager vos symptômes pendant un an, vous aurez peut-être besoin d'un traitement pour soulager le fascia plantaire et guérir vos symptômes. Ce processus chirurgical libère finalement une tension et une inflammation dans le ligament fascial plantaire, coupant une partie du ligament lui-même.

  • Soyez patient avec des procédures non chirurgicales avant de choisir une intervention chirurgicale. Accordez-vous au moins six à douze mois pour essayer de faire un traitement non invasif avant de décider de poursuivre l'opération.

L'opération de libération du fascia plantaire comporte plusieurs risques. Ceux-ci incluent: dépression nerveuse ou syndrome de tunnel, développement de névrome, douleur et gonflement persistants au talon, infection, longue période de récupération et capacité retardée à guérir une plaie.

Programme d'étirement

  • Mettez une jambe douloureuse sur l'autre jambe.
  • À l'aide de la main du côté affecté, saisissez votre pied douloureux et ramenez les orteils vers le bas de la jambe. Cela crée des tensions et des tensions dans la voûte plantaire et le fascia plantaire.
  • Vérifiez la position correcte de l'étirement en frottant doucement le côté avec votre pouce sur la voûte plantaire touchée. L'aponévrose plantaire doit être aussi solide qu'une corde de guitare.
  • Maintenez la position pendant 10 secondes. 10 répétitions.

Faites au moins trois répétitions de vergetures par jour. Mais n'abusez pas des vergetures trop fréquentes. Le temps le plus important pour s'étirer est avant de faire le premier pas le matin et après une période de longue séance.

  • Les médicaments anti-inflammatoires peuvent aider à réduire l'inflammation de la voûte plantaire et du talon de votre pied. Anti-inflammatoires externes.
  • Utilisez le médicament comme indiqué sur l'emballage. Si vous êtes bien toléré, prenez-le quotidiennement pendant deux semaines, puis arrêtez-vous pendant une semaine. Si les symptômes s'aggravent ou se reproduisent, continuez pendant deux semaines, puis arrêtez.
  • Les inserts fournissent un support supplémentaire pour l'arc et un oreiller souple.
  • Comment traiter une fasciite plantaire en fonction des besoins individuels de votre pied, vous aurez peut-être besoin d'inserts personnalisés.

Étirement supplémentaire, étirement du tendon d'Achille:

  • Placez le support à chaussures sous la jambe touchée.
  • Placez la jambe affectée derrière votre jambe intacte avec vos orteils pointés vers le talon de l'autre pied.
  • S'appuyer contre le mur.
  • Pliez le genou avant, tandis que votre jambe arrière doit être droite, le talon doit être fermement appuyé sur le sol.
  • Maintenez la position pendant 10 secondes. Répétez 10 fois.
  • Étirez-vous au moins trois fois par jour. Les semelles orthopédiques aident-elles avec les pieds plats?

NogiHelp.ru

Dans cet article, nous allons parler des différentes méthodes de traitement de la fasciite au talon et des points de départ si cette maladie vous dépasse soudainement.

Comment guérir la fasciite plantaire du talon? Il existe de nombreuses façons de se débarrasser de la maladie, mais les orthopédistes appliquent souvent une approche intégrée. L'étape initiale implique l'utilisation de pommades, de gels et d'autres moyens d'exposition externe. Si la douleur dans le talon ne s'atténue pas, prescrivez en outre physiothérapie, massage et gymnastique. En combinant certaines méthodes de traitement de la fasciite plantaire, on obtient un effet positif dans 3 à 6 mois dans 90% des cas. Les procédures à un seul composant résolvent les problèmes dans les premières étapes. Si l'évolution de la maladie atteint un degré difficile et qu'une thérapie complexe ne résout pas le problème, on prescrit au patient un traitement chirurgical de la fasciite plantaire (intervention chirurgicale).

En raison de sa diversité, les préparations médicales peuvent être utilisées à tous les stades de la maladie. Ce sont des pommades, des comprimés, des gels, des patchs. Leur action vise à éliminer la douleur, à soulager l’enflure, à réduire le processus inflammatoire et à restaurer l’élasticité du tissu conjonctif.

En ce qui concerne la douleur, les médicaments non-stéroïdiens ont fait leurs preuves, mais ils ont une longue période de cicatrisation, ce qui provoque chez certains patients une insatisfaction. Soulager les crises douloureuses aidera les médicaments contenant de l'ibuprofène: Motrin, Naproxen, Camelot, Nurofen, Meloxicam.

Traitement efficace de la fasciite plantaire avec des anti-inflammatoires. Ceux-ci incluent Hondroxit, Voltaren, Diclofenac, Kontraktubex et autres.

Le traitement médicamenteux comprend les injections qui agissent sur la fasciite au talon plantaire en tant que thérapie de choc médicamenteuse. Les corticostéroïdes sont injectés dans le point sensible, mais cette procédure ne produit pas d'effet à long terme.

Avant la procédure, il est recommandé d'éliminer complètement les causes de la fasciite plantaire, sinon l'action sera temporaire et la maladie réapparaîtra.

Les méthodes physiothérapeutiques suivantes sont distinguées:

  • UHT extracorporel. L'action du médicament repose sur des ondes sonores à haute fréquence se propageant au point d'attache des conducteurs. La concentration des mouvements vibratoires accélère la circulation du sang dans tous les vaisseaux, accélérant ainsi le trophisme et la régénération des tissus;
  • Magnétothérapie. La fasciite plantaire, qui est traitée dans des conditions médicales, répond bien à un champ magnétique alternatif. Sous son action améliore la circulation sanguine, ce qui stimule le soulagement de l'œdème inflammatoire et de la souffrance physique;
  • Thérapie au laser En raison de la pénétration profonde des rayons laser dans les couches de tissus mous, ils soulagent parfaitement les poches;

Si la fasciite plantaire ne se prête pas aux méthodes physiothérapeutiques, une opération chirurgicale est effectuée. C'est pour cette raison qu'ils ne recommandent pas de traitement des éperons de talon à la maison.

La fasciite plantaire se produit en raison du processus d'auto-guérison impossible du ligament fibreux après une charge régulière. Dans la plupart des cas, les coupables sont la faiblesse des muscles du pied et l’inélasticité du fascia. Les exercices pour les renforcer sont effectués sous la supervision d'un instructeur. Procédures habituellement prescrites: rubanage (bande de bandage) de la voûte plantaire longitudinale.

Quel médecin traite la fasciite plantaire (plantaire) en utilisant du ruban adhésif? La gymnastique est nommée par un orthopédiste et la procédure est menée par un kinésithérapeute.

Comment traiter la fasciite du talon plantaire avec une radiothérapie? L'ordre implique une exposition aux rayons X avec une longueur d'onde de 10 à 60 kV avec une thérapie à courte focalisation et de 60 à 250 kV avec une longue focalisation. Pénétrant dans les tissus endommagés par la maladie, ils inhibent la croissance des micro-organismes pathogènes, empêchent la destruction des cellules et éliminent les signes d'augmentation de la sensibilité des tissus.

Cette physiothérapie aidera également à répondre à la question de savoir comment traiter la fasciite plantaire du pied. À l'aide d'ondes ultrasonores, le médicament, appliqué préalablement sur la peau, pénètre profondément dans les tissus et les réchauffe, ce qui contribue à améliorer la circulation sanguine, à soulager la douleur et à favoriser le processus inflammatoire.

La procédure est similaire à un massage avec une épine de talon et peut être effectuée à la maison si l'appareil est portable.

La fasciite plantaire du talon, dont le traitement est effectué dans les phases initiales, se prête bien à des dispositifs spéciaux de traitement et de prophylaxie - semelles et coussinets de talon. Ceux-ci et les autres représentent des inserts dans les chaussures quotidiennes (sans talon) sous le pied. Le choix est fait uniquement en fonction des caractéristiques anatomiques du pied et du degré de progression de la maladie.

Cette méthode ne guérit pas la fasciite du talon, mais il sera utile de soutenir le talon dans sa position physiologique pendant la marche.

Le diagnostic de fasciite plantaire provoque le plus souvent des symptômes de douleur dans la région du talon. Lorsqu'une pathologie se produit chez l'homme, il se produit une inflammation du fascia plantaire, qui est le ligament fin nécessaire à la fixation de l'os du talon au pied. L'aponévrose plantaire est nécessaire au maintien de la voûte plantaire et à la capacité normale de marcher en marchant sur le talon. En cas de blessure ou d'inflammation, la personne ne peut pas bouger complètement. La fasciite plantaire est caractéristique des athlètes, des personnes dont le mode de vie est associé à une position debout constante, et on peut noter que les femmes souffrent davantage.

La maladie affecte la région du pied en raison de la charge constante qui tombe sur les jambes. En raison des caractéristiques physiologiques du pied, en particulier des talons, lors de la marche d’une personne, il existe une fonction d’amortissement et d’atténuation de la démarche qui évite les blessures et l’inconfort. La fasciite est causée par de nombreux facteurs, qui seront abordés plus en détail.

L'aponévrose plantaire peut être comparée à une corde tendue, qui peut subir des frappes, s'étire tout en absorbant et ne causant pas de dommages aux autres tissus. Mais si la charge augmente, il peut y avoir des conditions pathologiques dans la structure du fascia, telles que la rupture, la déchirure, l'étirement, et il ne peut plus protéger complètement le pied des effets de facteurs externes. Il y a un processus d'inflammation, qui peut durer plus d'une semaine, voire plus d'un mois.

Les causes de l'état pathologique du fascia plantaire sont associées à divers facteurs, mais il y a tout d'abord une augmentation des charges sur les pieds et la région du talon. Cela se produit avec l'obésité, surtout si le gain de poids se produit rapidement. Par conséquent, les facteurs de risque peuvent être identifiés:

La grossesse Au cours de la grossesse, une femme grossit de manière intensive. En outre, une augmentation de l'abdomen affecte la nature de la démarche. Il affecte les muscles et les ligaments du pied, de la cheville et le diagnostic de fasciite plantaire n’est pas rare.

Troubles métaboliques. Beaucoup de gens avec un métabolisme altéré, il y a un changement de poids - l'obésité. Le surpoids peut provoquer des perturbations hormonales, la prise de contraceptifs oraux, le stress.

Athlètes. Si, au cours de la période d’entraînement intensif, les muscles sont actifs et s’opposent aux blessures et à l’inflammation, alors, une personne cesse de faire du sport, le risque de recevoir le diagnostic de "fasciite" augmente. Souvent, les anciens athlètes prennent du poids, leur système musculaire est affaibli, ce qui nuit à la santé.

Ce ne sont pas seulement les femmes enceintes et les anciens athlètes qui peuvent souffrir de pathologie. Les personnes dont le mode de vie ou le travail est associé à une position debout prolongée sont sujettes à une inflammation de la région du pied. Vendeurs, enseignants, ouvriers d’usines et de fabriques, traiteurs, ainsi que les athlètes - athlètes, coureurs - sont assimilés à cette catégorie de personnes. Il convient de noter que la maladie survient le plus souvent après 40 ans, lorsqu'il y a des défaillances du corps liées à l'âge.

Un autre groupe de causes associées aux conditions pathologiques des pieds. La fasciite plantaire ou plantaire, comme on l'appelle aussi, peut survenir chez les personnes qui ont les pieds plats, le pied bot et des anomalies de la démarche. Les mauvaises chaussures nuisent au fascia du pied. Par conséquent, lorsque vous choisissez des chaussures, vous devez faire attention aux semelles intérieures qui ne sont pas trop molles et il y a un cou-de-pied dans les chaussures. Si la semelle commence à s'user ou à se fissurer, il est préférable de remplacer ces chaussures et de ne pas risquer votre santé.

Il est à noter que les cors, les éperons et les crevasses ne provoquent pas l’apparition d’une fasciite plantaire, mais ont en général un impact négatif sur l’hygiène et le confort lors de la marche.

Toutefois, les blessures aux pieds, en particulier au talon, peuvent entraîner une inflammation désagréable, qui devra être traitée longtemps.

Le principal symptôme de la fasciite plantaire est une douleur dans la région du talon et, le plus souvent, un talon en souffre. Si vous ne procédez pas au traitement à temps et si vous continuez à exercer une pression sur les jambes, l'inflammation peut commencer au bout d'un moment. En passant, la maladie a tendance à présenter des symptômes pendant une longue période, étant dans un état aigu, mais après un certain temps, sans attention ni traitement appropriés, la pathologie peut se transformer en une maladie chronique.

Considérez les caractéristiques de la fasciite. La douleur dans la région du talon est plus prononcée au début du chargement, c'est-à-dire au lever du lit, aux premiers pas après le repos. Les médecins ont même donné le nom d'une telle caractéristique - «la douleur de la première étape». Par conséquent, les symptômes de la douleur se manifestent le plus souvent le matin. Quand une personne se "disperse", les symptômes diminuent. Au début, la douleur disparaît complètement et ne se manifeste que lorsque la personne exerce une forte pression sur les muscles des jambes et du talon.

Avec la progression des symptômes de la douleur peuvent apparaître pendant la journée avec des mouvements brusques, depuis longtemps debout ou assis ou pas du tout, mais légèrement affaiblis. Dans les cas avancés, afin de guérir la pathologie, le patient reçoit une liste de maladie.

La douleur elle-même se manifeste dans la région de la plante du pied, plus près du talon. Outre la douleur, il existe une raideur musculaire, une sensation de brûlure ou, au contraire, un engourdissement. Dans la période de crise, il est difficile pour une personne de monter les escaliers et de marcher longtemps, ce qui a une incidence sur la qualité de la vie.

Le traitement de la fasciite plantaire est prescrit après un examen approfondi afin d'éliminer d'autres pathologies. Pour le diagnostic, le médecin examine la nature des plaintes pour lesquelles il effectue une enquête, effectue une palpation et un examen. Afin d'éviter la rupture des ligaments, le médecin demande une flexion et une extension du pied, et vérifie également l'aptitude à effectuer d'autres mouvements.

Afin de ne pas se tromper avec le diagnostic, un diagnostic par rayons X est prescrit, ce qui permet d’exclure les fractures osseuses. De plus, vous aurez peut-être besoin d'imagerie par résonance magnétique et d'électromyographie. En général, pour le diagnostic, les tests avec visualisation et l’interview du patient suffisent souvent.

Si vous ne commencez pas le traitement et ne ressentez pas la douleur, elle peut durer jusqu'à un an et demi, tout en diminuant et en réapparaissant périodiquement. Plus vous ne traitez pas la fasciite, plus vous risquez de vous rendre à la table d'opération. L'objectif du traitement est d'éliminer le processus inflammatoire et la cause de la pathologie.

En dépit de l'option de traitement choisie, la gymnastique pour les pieds et la cheville doit être prescrite. Donc, vous pouvez faire de l’étirement - de la gymnastique, qui vise à étirer les muscles du pied, les mollets. À la maison, vous devriez effectuer d’autres types de thérapie par l’exercice, exercices pour lesquels le médecin choisira.

La première étape du traitement consiste à calmer les pieds, il faut réduire la charge et appliquer des compresses au moins 3 fois par jour.

Efficace pour le traitement des plateaux de prescription de fasciite avec pelures de lin et de pommes de terre. On prend 2 poignées de graines de lin et on les mélange avec des épluchures de pommes de terre, après quoi on verse le mélange avec un demi-litre d'eau et on fait cuire jusqu'à épaississement. Une fois la bouillie refroidie, vous devez y garder les pieds pendant 15 à 20 minutes. La procédure se termine par le rinçage des pieds à l'eau tiède et vous devez gratter la peau cornée. Vous pouvez appliquer votre recette à partir de la médecine traditionnelle, s'il n'y a pas de contre-indications.

Pour réduire la manifestation de la douleur, vous pouvez utiliser la nomination d'un traitement médicamenteux AINS - Diclofenac, Ibuprofen, Meloxicam. Appliquez également la pommade sur la base des AINS. Pour améliorer l'irrigation sanguine et réduire l'inflammation, un cours de massage est prescrit, qui doit être associé à la gymnastique.

Si nous prenons les méthodes modernes de traitement, nous distinguons le bandage kinésiologique. La méthode consiste à recouvrir la région du talon avec un ruban adhésif kinesio respirant qui réduit les douleurs musculaires. L'essence du traitement consiste à étirer le ruban avec les muscles, ce qui réduit la charge, augmente la circulation du liquide lymphatique et intercellulaire et stimule également l'irrigation sanguine du pied.

Voici quelques traitements populaires pour la fasciite plantaire. La méthode de porter une semelle orthopédique - orthèse - est très répandue. Afin de les faire, vous avez besoin d'un coup de pied. L'action des semelles intérieures est de réduire la douleur, d'améliorer l'irrigation sanguine et d'éliminer l'inflammation. Si vous le souhaitez, vous pouvez réaliser vous-même des semelles orthopédiques à l'aide de vieilles semelles, de boules de coton et d'un pansement, en suivant les instructions.

À la fois séparément et dans un complexe avec des semelles intérieures, vous pouvez utiliser un pneu de nuit sous la forme d'une botte en plastique. Porte un pneu la nuit et empêche le fascia plantaire de s'étirer. En utilisant cette méthode de traitement, vous pouvez réduire la douleur le matin. Parmi les inconvénients peuvent être notés une gêne lors de l'utilisation.

Traitement populaire de la thérapie par ondes de choc. De même, en cas de douleur intense, des blocages peuvent être prescrits à l'aide d'hormones et d'analgésiques. Dans les cas extrêmes, il est nécessaire d'effectuer une opération dans laquelle une partie du fascia est excisée ou d'autres manipulations nécessaires.

Tout le monde ne le sait pas, mais il est très dangereux d'ignorer une douleur mineure au pied. Il est nécessaire de commencer à s'inquiéter dès que vous ressentez une gêne au lever du lit le matin.

Dans la plupart des cas, la douleur aux pieds est causée par une fasciite plantaire. Cette maladie inflammatoire peut entraîner des boiteries et, dans les cas avancés, les patients sans aide ne peuvent même pas se lever.

Vous pouvez indépendamment suspecter le développement de cette maladie si vous remarquez des douleurs matinales sur la plante des pieds dans la région du talon. Habituellement, le malaise disparaît et disparaît souvent complètement à la fin de la journée. Mais ils peuvent être renouvelés après un long repos des jambes. Ne sous-estimez pas la maladie, telle que la fasciite plantaire. Les symptômes, dont il est souhaitable de commencer le traitement immédiatement, deviennent chaque jour plus perceptibles. En conséquence, le lever du matin devient un véritable supplice et la douleur ne s’apaise pas tout au long de la journée.

Aux premiers problèmes, il est conseillé d'aller chez le médecin. Le chirurgien examinera la jambe douloureuse, l’enverra aux rayons X pour identifier l’éperon de talon et éliminer d’autres problèmes éventuels. Il sera également à l'écoute de toutes vos plaintes et clarifiera exactement quand la douleur se produira. Selon la description, l'examen visuel et les données radiographiques que vous avez soumis, le diagnostic final sera établi.

Dans la plupart des cas, la fasciite plantaire se développe pour une raison. Les personnes les plus exposées à cette maladie sont les personnes ayant les pieds plats, les pieds levés et le surpoids. En outre, des problèmes de fascia peuvent apparaître en raison de la coupure intense de la charge, du port régulier de talons hauts et d’autres chaussures inconfortables pour les pieds.

La fasciite de la semelle est due au fait que la mauvaise répartition du poids est due à la marche et aux autres charges sur le pied. Normalement, une personne devrait se pencher sur le bord extérieur du pied, puis se déplacer vers son côté intérieur. Mais avec le surpoids, le pied à terre et d'autres causes connexes, ce mécanisme est brisé. Il en résulte un étirement excessif du fascia, suivi de ses micro-fractures. Ils causent de la douleur.

En raison de la charge excessive sur l'aponévrose plantaire, qui relie le calcanéum à la partie antérieure du pied et soutient sa voûte longitudinale, tous les problèmes se posent. Les ligaments le plus souvent blessés à la place de leur fixation au talon. En conséquence, il se produit des micro-pauses qui constituent des moyens de guérir par eux-mêmes. Mais le traumatisme constant de ces zones fait qu’il ya à la place une inflammation accompagnée de douleur. Dans la plupart des cas, la fasciite plantaire s'accompagne également de la croissance des os du talon. En radiographie, croissance visible sous forme d'éperon.

Il convient de noter que les femmes sont le plus souvent touchées par la maladie et que les personnes de plus de 40 ans y sont principalement exposées. Le groupe à risque comprend tous les patients en surpoids, atteints de problèmes de la colonne vertébrale, de maladies des articulations, de lésions du talon, de la goutte, de troubles circulatoires, de la flat-footedness et d’autres problèmes similaires.

Tout le monde veut savoir comment éviter des maladies telles que la fasciite plantaire. Le traitement des premiers stades de la maladie et les méthodes préventives sont très similaires. Ainsi, pour empêcher le développement du processus inflammatoire, vous pouvez utiliser une gymnastique simple et des exercices d'étirement. Mais il ne faut pas moins se préoccuper du choix des chaussures et des semelles intérieures. Il est conseillé d'utiliser des options orthopédiques dans lesquelles le pied est bien soutenu.

N'oubliez pas les exercices pour étirer uniformément le fascia plantaire. Chaque jour, il est souhaitable de rouler avec la pression du pied à travers tout seuil intérieur. Une bouteille ordinaire convient également à cette fin. L'étirement est un autre exercice qui peut prévenir la fasciite plantaire. Pour ce faire, étirez vos pieds quotidiennement pendant 10 secondes. Ceci doit être répété 20 fois pour chaque jambe. Une méthode efficace est également l'extension du muscle gastrocnémien.

Si vous avez négligé les méthodes préventives et que vous n'êtes pas allé chez le médecin lorsque les premiers symptômes se sont manifestés, vous aurez probablement besoin de méthodes médicales. Bien sûr, le médecin recommandera d’abord d’utiliser des méthodes simples pour aider la majorité des patients atteints de fasciite plantaire. Les symptômes, pour lesquels un traitement sera efficace, ne doivent pas être exprimés trop clairement. C'est-à-dire que le patient peut avoir des problèmes de pieds pendant le lever du lit le matin. Mais pendant la journée, les sensations disparaissent et disparaissent complètement le soir. Dans ce cas, vous pouvez utiliser le froid: pour cela, vous pouvez rouler vos jambes avec une bouteille en plastique avec de la glace ou tout simplement de l'eau bien refroidie pendant 10 minutes plusieurs fois par jour. Cette méthode peut soulager l'enflure et réduire l'inflammation.

En outre, dans la plupart des cas, les médecins recommandent de réduire la charge sur les jambes, par exemple, pour cesser de marcher longtemps et de courir. La nuit, le médecin peut vous conseiller de porter des bottes spéciales qui empêchent le fascia de se contracter pendant le repos. Dans les conditions d'un hôpital, diverses procédures physiothérapeutiques peuvent être effectuées, ce qui donne également un effet notable, l'inflammation diminue après quelques séances.

Si des méthodes simples ne donnent pas le résultat souhaité et que la fasciite plantaire ne fonctionne pas, les chirurgiens peuvent alors recommander d'autres moyens pour se débarrasser des problèmes. Le médecin peut recommander des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ce groupe comprend des produits comprenant l'ibuprofène, le naproxène ou l'aspirine ordinaire. Ceux-ci peuvent être des médicaments tels que Motrin, Advil, Alive, Diclofenac, Indomethacin.

Dans les cas plus avancés, des injections de corticostéroïdes peuvent être administrées. Ce sont des préparations hormonales spéciales dotées d'un mécanisme d'action anti-inflammatoire prononcé. Seul un médecin peut les administrer, car la moindre erreur lors de l’introduction de ces médicaments peut causer des lésions au fascia. Et cela provoque des pieds plats et des douleurs chroniques.

La maladie associée à une inflammation des muscles, des tendons et des ligaments du pied - fasciite au talon. Les symptômes et le traitement de cette maladie doivent être connus pour résoudre le problème rapidement et efficacement.

Un fait intéressant! De manière différente, la fasciite au talon est appelée fasciite plantaire (plantaire) ou épine à talon. Bien que ce dernier nom soit erroné car ce n'est pas la même chose.

Les raisons suivantes expliquent le développement de la fasciite au talon:

  • diverses blessures au talon (entorses, ecchymoses, fractures, etc.);
  • pieds plats;
  • maladies systémiques (spondylarthrite ankylosante, polyarthrite rhumatoïde, goutte);
  • surcharge des pieds (marche longue dans des chaussures inconfortables, cours de lumière et d'haltérophilie);
  • maladies infectieuses (chlamadia, gonorrhée, ureaplasmose, dysenterie, salmonellose, tuberculose osseuse, ostéomélite du calcanéum);
  • diabète sucré;
  • l'athérosclérose;
  • la vieillesse (dans ce cas, les vaisseaux des jambes perdent leur élasticité et la circulation sanguine est perturbée);
  • surpoids;
  • susceptibilité génétique à la fasciite plantaire.

Fascite au talon - symptômes et manifestations (le traitement en tient nécessairement compte):

  • sensations douloureuses d'une nature intense;
  • courbure du pied;
  • rougeur et gonflement du fascia touché;
  • gonflement du pied;
  • l'éducation croît dans la région du talon.

Pour la fasciite aiguë du talon, une douleur sourde et douloureuse du pied est caractéristique, ce qui se produit à chaque soulèvement des pieds. En outre, il s'accompagne souvent de gonflement, de fièvre dans le pied, de gonflement lors d'efforts prolongés et d'altération de la mobilité du pied.

Si la fasciite aiguë n'est pas traitée, elle passe à un stade chronique. Pour la fasciite plantaire, ce stade est caractérisé par une boiterie lors de la marche; les premiers pas après le réveil sont alors douloureux et pénibles. La douleur est aiguë et se transforme souvent en une fusillade.

Pour diagnostiquer une maladie, il vous faut:

  1. Signalez au médecin tous les symptômes désagréables afin qu'il puisse établir un diagnostic (fasciite au talon) et prescrire un traitement.
  2. Afin de confirmer la maladie, un spécialiste peut prescrire une radiographie, une IRM ou une échographie des tissus mous du pied.

Le fascia au talon, qui présente des symptômes et des manifestations désagréables, nécessite un traitement approprié comprenant les éléments suivants:

  • traitement de la toxicomanie;
  • physiothérapie;
  • thérapie par résonance magnétique;
  • phonophorèse;
  • traitement au laser;
  • radiothérapie;
  • thérapie par ondes de choc;
  • médecine traditionnelle;
  • opération.

Élimination des symptômes et traitement de la fasciite au talon avec UHT

En outre, avec la fasciite du talon, vous devez suivre les règles du régime alimentaire, qui réduit l'inflammation et favorise l'élimination des sels en excès du corps. Il faut donc augmenter le volume de fluide consommé, à savoir l’eau, à 3 litres. Les concombres et les pastèques doivent faire partie de l'alimentation quotidienne, car ils aident à réduire les poches et à éliminer l'excès de liquide du corps.

Avec la fasciite, les talons ne peuvent pas manger d'aliments épicés, boissons au café, viandes fumées, bonbons et chocolat.

Pendant le traitement, vous devez boire des jus fraîchement préparés (par exemple, du chou, de la betterave, de la pomme, de la canneberge). Les experts conseillent également de boire de l'eau minérale avec un alcali.

En ce qui concerne les chaussures, les personnes souffrant de fasciite, vous ne pouvez pas marcher pieds nus. Même à la maison, il est nécessaire d'utiliser des chaussures et des semelles orthopédiques spéciales. Le plus souvent, ces produits peuvent être trouvés dans les magasins spécialisés en orthopédie.

Les chaussures doivent répondre aux exigences suivantes:

  • les talons doivent être bas et stables;
  • dans les chaussures orthopédiques doit être un fond solide;
  • vous devez choisir uniquement des chaussures en cuir de grande qualité;
  • la présence du cou-de-pied;
  • Lorsqu'il est porté, il ne devrait y avoir aucune gêne.

Le choix des chaussures spécialisées doit faire appel à un orthopédiste qui, après avoir examiné les caractéristiques individuelles et la gravité de la maladie, choisira le bon modèle.

Le traitement à base de fasciite au talon vise à réduire la douleur et l’enflure, et devrait donc contribuer à améliorer la circulation sanguine.
Habituellement, les médecins prescrivent le traitement médicamenteux suivant:

  1. Agents non hormonaux dotés de propriétés anti-inflammatoires sous forme de comprimés, de pommades ou d'injections (Voltaren, Diclafenac, Fleksen).
  2. Hondoprotecteurs (Artiflex, Chondrocerin, Artradol).
  3. Blocage avec un effet thérapeutique (utilisation d'injections de corticostéroïdes).
  4. Médicaments hormonaux anti-inflammatoires (Diprospan, Hydrocartisone, Betameson).

Avec la fasciite des talons pour éliminer les symptômes et la douleur, un traitement complexe est nécessaire. Par conséquent, les médecins recommandent de prendre des bains de pied en plus du traitement médicamenteux.

Un bain de sel aidera à soulager les symptômes de la fasciite.

Après la procédure, les pieds sont essuyés, mis sur des chaussettes chaudes, fixez la jambe douloureuse avec un bandage élastique à un angle de degrés.

Recettes pour le bain de pieds le plus efficace:

  1. Il est nécessaire de prendre 2-3 cuillères à soupe de sel de mer (ou de table) et à diluer dans de l'eau chaude (1l). Après cela, le membre malade est immergé dans un bain préparé pendant une demi-heure.
  2. Il est nécessaire de dissoudre 15 gouttes d'iode dans 1 litre d'eau chaude. Après cela, la jambe douloureuse est placée dans le bain et maintenue pendant environ 40 minutes.
  3. Il est nécessaire de préparer une décoction d'herbes dans le rapport suivant: prendre 1 cuillère à soupe. l mélange haché d'herbes (ortie, bardane, absinthe) dans 1 litre d'eau. Porter à ébullition et conserver au bain-marie pendant 20 minutes. Le bain avec ce bouillon doit être pris environ 10-15 minutes.
  4. Il est nécessaire de préparer le récipient approprié et de le remplir d'eau en ajoutant de la glace pilée. Prendre un bain pendant 10 minutes. Afin de ne pas geler les doigts, ils portent des doigts en néoprène.
  5. Pour préparer le bain, vous devez prendre 2 récipients. Remplissez l'un avec de l'eau froide et l'autre avec de l'eau chaude. Plonger alternativement les membres inférieurs dans l'un ou l'autre réservoir en tenant environ une demi-minute chacun, le temps total de la procédure est de 10 minutes. Avec des sensations douloureuses aiguës, ces bains sont contre-indiqués.

Pour les bains chauds, il est impératif de maintenir la température de l’eau afin qu’elle ne refroidisse pas.

Attention! Vous ne pouvez pas utiliser de bouillottes ni de compresses chaudes, car elles ne font qu'accroître l'inflammation et les sensations douloureuses de la fasciite.

Pour le traitement de la fasciite au talon et l’élimination des symptômes désagréables, l’utilisation de la médecine traditionnelle est considérée comme efficace. Avant d'utiliser la compresse, vous devez préparer la peau, la pré-passer à la vapeur dans le bain. Il est préférable de faire la procédure la nuit.

Compresses - traitement traditionnel de la fasciite

  • Compresse de pomme de terre. Pour préparer, vous devez prendre les pommes de terre lavées et les moudre râpées. Après cela, transférez le mélange sur une gaze pliée en plusieurs couches (5-6). Appliquez la compresse préparée sur le talon douloureux, enveloppez-la dans du cellophane et enfilez une chaussette chaude.
  • Compresse de radis. Pour préparer cette application, vous devez prendre un radis noir pur. Sans hacher la pelure, hachez-la finement (tournez deux fois avec un hachoir à viande ou râpez avec une râpe fine). Le mélange préparé est mis dans du cellophane, appliqué sur le point sensible et enveloppé avec un chiffon, ou mis sur une chaussette chaude.
  • Compresse de Bardane. Nous devons prendre une grande feuille de bardane lavée et un morceau de savon à lessive. Le savon doit être râpé et dilué avec de l’eau pour former une boue. La bardane est frottée avec cette bouillie et appliquée sur le talon cuit à la vapeur, fixée avec du ruban adhésif ou un chiffon.
  • Compresse au raifort. Vous devez prendre quelques racines de raifort, laver et nettoyer, hacher avec un hachoir à viande. Le gruau de cuisson doit être conservé dans un endroit froid dans un récipient en verre. Sur la peau cuite à la vapeur, appliquer le mélange préparé, envelopper dans du cellophane et porter une chaussette chaude.

Selon les médecins, la gymnastique corrective est une méthode efficace pour combattre et prévenir la fasciite au talon. Il contribue à l'étirement du fascia calcanéen à la longueur normale, tout en réduisant la douleur.

L'avantage de cette méthode est qu'elle n'a pas de contre-indications ni de conséquences négatives.

Pour l'efficacité de la gymnastique, vous devez suivre les recommandations suivantes:

  1. Effectuez des exercices régulièrement et suivez les instructions pour leur mise en œuvre.
  2. Avant la gymnastique de se réchauffer pour préparer les muscles pour la charge.
  3. Après l'exercice, assurez-vous de faire un massage.

L'échauffement s'effectue comme suit: vous devez vous tenir devant le mur à bout de bras et vous appuyer contre celui-ci. Une jambe en bonne santé est placée à l'avant et le patient à l'arrière. Sans vous lever du sol, vous devez commencer à vous accroupir.

Bien exécutés, les muscles de la jambe malade seront tendus. Il faut rester dans cette position pendant 15 secondes. L'exercice doit être effectué 15 fois.

Après la fin des exercices thérapeutiques, il est nécessaire de fixer le pied verticalement au bas de la jambe avec un pansement pendant quelques secondes (15–20).

Afin d'éviter les médecins recommandent d'adhérer aux règles suivantes:

  • n'utilisez que des chaussures confortables et de grande qualité (surtout lorsque vous faites du sport);
  • Il est nécessaire d’étirer le fascia de la plante du pied et le tendon d’Achille avant les séances d’entraînement;
  • augmenter l'activité physique progressivement;
  • évitez les surfaces dures lorsque vous marchez pieds nus;
  • en cas d'excès de poids, veillez à le ramener à la normale.

La fascite au talon (les symptômes et le traitement sont discutés dans l'article) est une maladie accompagnée de manifestations désagréables. Pour rétablir la santé des talons, il est nécessaire d’aborder de manière exhaustive leur traitement, d’utiliser les méthodes de la médecine traditionnelle et traditionnelle.

Elena Malysheva parlera de la fasciite au talon, des symptômes et du traitement de la maladie:

Le fascia au talon est l’une des 7 causes de douleur à la jambe:

La fasciite plantaire est l'une des maladies inflammatoires du pied, qui s'accompagne de la formation de micro-déchirures du fascia du pied. Cette maladie provoque une douleur brûlante grave et est la cause de boiterie.

Si vous vous levez à peine tous les matins et qu’il vous est difficile de marcher normalement, il est trop tard pour parler des moyens de prévenir ce problème. Dans une telle situation, il est important de confirmer la maladie de la fasciite plantaire. Les symptômes, la prévention et le traitement de ce problème est le lot des chirurgiens. Vous ne devriez pas vous engager dans l'autodiagnostic, et encore moins essayer de soulager votre état Même avec les premiers et seuls symptômes, il est préférable de consulter un spécialiste.

Le chirurgien doit diagnostiquer et prescrire le traitement de la fasciite plantaire. Bien que chacun puisse se douter de ces problèmes. Le premier signe est une douleur matinale dans les jambes au niveau de la voûte plantaire, qui diminue le soir. Un médecin peut confirmer le diagnostic après avoir examiné le tendon d’Achille et le triceps. Les patients atteints de fasciite plantaire ne peuvent pas plier le pied au-delà de la position droite habituelle, ils ne peuvent pas le rapprocher. En outre, le chirurgien confirme les hypothèses sur la maladie après l'étude du pied, la palpation de l'aponévrose plantaire.

Le plus précis est le diagnostic par IRM. Avec des pathologies de l'aponévrose plantaire, on voit un œdème sur les images. En outre, cette étude vous permet de voir les fractures cachées, les fibromes ou le névrome du nerf de Baxter. Cela aide à éviter de faire un mauvais diagnostic.

Ne pas abandonner les médicaments prescrits par un médecin s’il confirme que vous avez une fasciite plantaire. Les médicaments modernes peuvent réduire la douleur et empêcher le développement ultérieur de la maladie. À ces fins, le médecin vous prescrira des semelles orthopédiques spéciales et vous expliquera comment faire de la gymnastique. Si ces recommandations ne sont pas respectées, l’espoir de récupérer n’en vaut pas la peine. L'utilisation de pneus orthopédiques spéciaux, superposés à la nuit, donne également de bons résultats. Pas mal influence les procédures physiothérapeutiques.

Dans de nombreux cas, ne vous passez pas d’anti-inflammatoires. Souvent, les médecins prescrivent des médicaments "Diclofenac" ou "Ibuprofen", ou leurs analogues. Si la maladie est allée si loin qu’une personne ne peut pas se lever le matin et que les médicaments ordinaires n’aident pas, des injections de glucocorticoïdes peuvent être prescrites.

Dans les cas les plus difficiles, le médecin peut même recommander une intervention chirurgicale. Mais cela ne sera discuté que lorsque toutes les méthodes de traitement conservateur auront été essayées.

Pour prévenir les problèmes et au début de la maladie, il est important d’étirer le tendon d’Achille et l’aponévrose plantaire. Cela peut être fait à l'aide d'exercices simples dans lesquels le pied doit être tiré sur lui-même. À la maison, vous pouvez masser le pied avec vos mains ou avec un petit seuil entre les pièces. Pour ce faire, il suffit de rouler sur son pied. Les premiers jours, les sensations seront douloureuses, mais avec le temps, elles commenceront à s'estomper. Avec l'aide d'un tel massage, le traitement de la fasciite plantaire est effectué, car lorsqu'il est effectué, les ligaments vont travailler et l'aponévrose plantaire va s'étirer. Il est également utile de soulever les petits objets du sol avec les orteils. Ils peuvent également collecter une serviette étirée.

En plus de l'exercice, le médecin peut vous conseiller de faire un massage sur glace. Pour ce faire, il est nécessaire de congeler l'eau dans un sac en papier et de la conduire le long du pied pendant 5 minutes chaque soir. Vous pouvez appuyer doucement sur la peau pour étirer le fascia plantaire.

Des anti-inflammatoires peuvent également être prescrits pour soulager rapidement l’état du patient. Ils aident à soulager rapidement la douleur causée par la fasciite plantaire. Le traitement, qui peut également être prescrit, vise à réduire l'inflammation et à prévenir les micro-ruptures. La nuit, il peut être recommandé d’appliquer des crèmes à la cortisone ou à l’Ortofen sur le pied.

L'ibuprofène, le diclofénac ou le naproxène peuvent soulager la maladie. Dans les cas avancés, seules les injections de corticostéroïdes aident. Mais ils n'apportent qu'un soulagement temporaire, avec le temps, la douleur peut revenir. Souvent, vous ne pouvez pas faire de telles injections, car cela peut conduire à la rupture du fascia plantaire.

Avec l’aide d’analgésiques et d’anti-inflammatoires, le traitement de la fasciite plantaire ne sera pas efficace. Il doit être associé à des exercices d'étirement, des semelles correctes pour les chaussures et des procédures de physiothérapie.

Elle est considérée comme la thérapie par ondes de choc la plus efficace. Le plus souvent, il est prescrit aux personnes atteintes de fasciite plantaire chronique. Le traitement, dans lequel la pilule n'est connectée que pour soulager temporairement l'état du patient, devrait entraîner un étirement du fascia. Mais une approche globale des médicaments et de la physiothérapie peut rapidement résoudre le problème. En outre, il préviendra les futures déchirures du fascia, ce qui signifie que le patient ne ressentira plus de douleur le matin.

Une thérapie par ultrasons peut également être prescrite. Avec cette méthode, les tissus affectés par le capteur sont bien chauffés. En conséquence, l'inflammation diminue et la douleur disparaît.

En plus du traitement médicamenteux, vous pouvez essayer vous-même les possibilités offertes par la médecine alternative. Il est conçu pour réduire l'inflammation et prévenir les micro-fractures qui accompagnent la fasciite plantaire. Le traitement des remèdes populaires consiste à imposer des compresses aux zones à problèmes.

Vous pouvez les fabriquer à partir de graines de lin (vous aurez besoin de 2 poignées) et de pelures de pomme de terre lavées. Pour ce faire, ces composants sont mélangés, remplis avec 2 tasses d'eau et cuits jusqu'à la formation d'une boue épaisse. Le traitement de la fasciite plantaire peut être commencé dès que le mélange cuit a légèrement refroidi. Il faut tenir les jambes pendant 20 minutes. Après avoir rincé et essuyé vos pieds, vous pouvez étirer et masser les tissus chauffés affectés par la fasciite plantaire. Le traitement avec des remèdes populaires donnera des résultats assez rapidement, si vous n’oubliez pas de faire des compresses et de pétrir intensément après ce pied.

Lors de la marche et de l'exercice, les muscles et le système squelettique sont soumis à une pression énorme. La plupart des jambes souffrent, ce qui pèse tout le poids d'une personne. Il est donc possible de développer une maladie aussi désagréable, comme la fasciite plantaire ou plantaire. C'est l'une des pathologies les plus courantes diagnostiquées par un chirurgien orthopédiste - plus de 10% de toutes les maladies du système musculo-squelettique. Avec l'aggravation du cours de la maladie, il devient la cause de la croissance du périoste - la formation d'ostéophytes, des excroissances épineuses, appelées éperons de talon.

Fasciite plantaire et épine de talon

Mécanisme de développement et symptômes

L'aponévrose plantaire est fixée à la protubérance du talon et soutient la voûte longitudinale du pied. Avec des charges systématiques ou accrues, le ligament subit une traumatisation mécanique, ce qui provoque le développement du processus inflammatoire. Avec le fonctionnement normal du corps et l'absence de pathologies graves, dans la plupart des cas, une auto-guérison se produit. Les capacités régénératives compensent les micro-pauses, le tissu fascia est restauré et la maladie disparaît sans même commencer.

Cependant, avec l'instabilité du travail des systèmes d'organes individuels, l'immunité réduite ou d'autres perturbations, il n'y a pas de régression du processus inflammatoire. Le tissu du ligament plantaire est progressivement remplacé par le connectif, l'élasticité de l'aponévrose diminue, la douleur apparaît.

La fasciite plantaire est une pathologie secondaire qui se développe dans le contexte d'autres maladies qui contribuent à sa progression. Les symptômes se manifestent généralement à un rythme croissant. Au début, le patient ne s'inquiète que de la douleur ressentie lors d'une longue marche ou d'une course, ce qui augmente la fatigue. Ensuite, le malaise est aggravé, se produire lorsque toute tentative de se lever ou de marcher. Avec un traitement insuffisant de la fasciite plantaire, la douleur devient permanente. De nombreux patients comparent son caractère à un clou coincé au talon. Elle ne laisse pas une personne même au repos.

Microfractures dans la formation de fascia et d'hématome

La maladie provoque la dégénérescence de la structure du fascia plantaire, ce qui conduit à

  • Changer de démarche;
  • Pieds club;
  • L'émergence des éperons de talon;
  • Lame.

Le tableau clinique est assez brillant:

  • Douleurs matinales;
  • Déterminé par une nette localisation de la douleur avec recul dans le muscle gastrocnémien et les orteils;
  • La nature de la douleur est aiguë, coupante.

Douleur aiguë comparable à un clou dans le talon

La fasciite plantaire touche principalement les personnes de plus de 40 ans, lorsque des changements corporels liés à l'âge affectent le déroulement normal des processus standard. Les dysfonctionnements périodiques du système cardiovasculaire apparaissent, les os deviennent moins forts, il y a un développement de pathologies liées à l'âge - diabète sucré, thrombose.

Dans la classification internationale des maladies de la 10e révision, la maladie porte le code M72.2 et est liée aux pathologies du tissu conjonctif et du système musculo-squelettique. Les causes de la fasciite plantaire sont variées, mais comprennent principalement divers troubles du système squelettique:

  • Changements dégénératifs des articulations;
  • Pieds plats;
  • Défauts congénitaux du calcanéum.

Dans la CIM-10, le développement de la pathologie découle de la perte de capacité du fascia à se régénérer. En plus de ce qui précède, les experts soulignent les raisons suivantes:

  • Porter longtemps des chaussures inconfortables ou à l'étroit, abuser de chaussures à talon haut et instable;
  • Troubles circulatoires dans les jambes;
  • Thrombose, varices;
  • Longues charges sur les jambes, travail lié au sport ou effort physique intense;
  • Dépôts de sel;
  • Surpoids;
  • Pied bot;
  • La goutte;
  • Élévation du pied;

Élévation du pied

Une inflammation prolongée du fascia entraîne la formation de l'éperon de talon, qui intensifie tous les symptômes et se prête moins au traitement.

La fasciite plantaire du pied se développe en raison d'un style de vie irrationnel, de mauvaises habitudes et de charges excessives. Ce complexe de facteurs peut ne pas conduire à l'apparition d'une maladie, mais au fil du temps, l'accumulation de toxines, scories, débris alimentaires, graisses, sur fond d'hypodynamie et le béribéri entraînera nécessairement un certain nombre de perturbations dans l'activité normale du corps.

Habituellement, un examen visuel et une collection d'anamnèse suffisent pour le diagnostic, mais si le patient présente des pathologies associées présentant des symptômes identiques, elles doivent être différenciées de l'inflammation du ligament plantaire. La fasciite plantaire, dans ses manifestations et ses signes, peut ressembler à la polyarthrite rhumatoïde ou au syndrome de Reiter. Afin de prescrire le schéma thérapeutique correct, vous devez connaître exactement la nature de la maladie, ses causes profondes et ses voies de développement.

Pour diagnostiquer un éperon sur le talon, une radiographie du pied est réalisée pour déterminer la formation osseuse, mais au stade initial, lorsque le processus inflammatoire vient de commencer, il peut ne pas y avoir de croissance en forme de coin. Dans ce cas, le patient est envoyé pour des tests sanguins généraux et biochimiques. Une augmentation des taux de leucocytes indiquera la présence d'inflammation dans le corps. En outre, des talons pour IRM et ultrasons peuvent être prescrits, une pondération et des tests du taux de sucre.

Palpation du pied et radiographie - procédures obligatoires pour le diagnostic

Pour clarifier la cause, l'orthopédiste recueille soigneusement des informations sur la nature de la douleur, les manifestations associées, la durée des sensations désagréables. Les symptômes et le traitement de la fasciite plantaire sont inextricablement liés: le spécialiste choisit un schéma d’élimination de la pathologie, faisant référence à ses symptômes, qui détermine le stade de son développement et l’intensité de sa dynamique négative.

La pratique médicale standard implique le traitement conservateur de la fasciite. Des méthodes d'élimination radicales sont appliquées si le traitement économe n'a abouti à aucun résultat. Il existe une longue liste de techniques possibles pour se débarrasser du diagnostic de fasciite du talon: traitement médicamenteux, physiothérapie, massage, thérapie par l'exercice, remèdes populaires. La possibilité d'utiliser l'une des options est déterminée par le médecin dans chaque cas.

Avant de décider comment traiter une fasciite plantaire, il est nécessaire d'étudier toutes les méthodes d'intervention en physiothérapie. Le plus populaire est la méthode de thérapie par ondes de choc. En plus de cela, il existe les capacités matérielles suivantes de la médecine moderne:

  • Thérapie par ultrasons;
  • Balnéothérapie;
  • Thérapie magnétique;
  • Électrophorèse;
  • Rayonnement infrarouge et ultraviolet;
  • Radiothérapie.

Phonophorèse avec hydrocortisone

Toutes ces méthodes aident à améliorer la circulation sanguine dans le fascia, à soulager la douleur et à détendre les muscles du pied. Si vous suivez systématiquement les conseils du médecin concernant le nombre de procédures, leur durée et la durée du cours général du traitement, le résultat souhaité peut être atteint très rapidement.

Avec l'aide d'un massage, il est devenu possible de traiter la fasciite plantaire à la maison. Outre le fait que cette méthode est agréable en elle-même, elle peut être appliquée en dehors des murs de l’hôpital et sans changer l’environnement familier, ce qui a un effet positif sur la condition du patient et son attitude à l’égard du problème sur le plan psychologique.

Le massage aide à réduire les poches, le sang afflue aux jambes, ce qui permet de le rendre plus élastique. L'afflux de lymphe dans les tissus endommagés les enrichit en oxygène et en nutriments.

Le ralentissement de la régénération avec des éperons est dû à la perte d’extensibilité du ligament plantaire, qui est nécessaire lors du déplacement, quelle que soit l’action effectuée. Le traitement de la fasciite plantaire au moyen d'exercices spéciaux aide à développer le tissu musculaire et à réduire le risque de blessure.

Les orthopédistes ont mis au point toute une gamme de formations pour se débarrasser d’une maladie désagréable et réduire le risque de récurrence. Les exercices peuvent être effectués à la maison après avoir consulté un spécialiste. La fréquence et le nombre d'approches sont également discutés avec le médecin en fonction des caractéristiques individuelles du patient.

Si des agents non pharmacologiques sont incapables de faire face à la maladie, la question se pose de savoir quels médicaments aident à traiter la fasciite plantaire. En raison de la nature de la maladie et des principaux symptômes, les médicaments oraux comprennent des analgésiques qui soulagent l’état du patient et lui permettent de restaurer partiellement sa capacité de travail et sa mobilité.

Les médicaments utilisés spécifiquement pour le traitement de la fasciite sont une variété de pommades. L'application locale de médicaments au niveau des pieds procure un effet directionnel aux médicaments et un effet plus rapide. Parmi les pommades les plus courantes - Hydrocortisone, Prednisolone, Pommade de Vichnevski.

Les onguents spécialisés pour la fasciite plantaire sont:

  • Golden nous;
  • Crème oeil tigre ortho;
  • Graisse de requin;
  • Miel de croco;
  • Crème balsam ShporNet;
  • Arrête Spur.

Avant de traiter la fasciite plantaire à l’aide de méthodes de médecine alternative, vous devez consulter un spécialiste de son efficacité et de ses composants autorisés. Les onguents, les compresses et les lotions à base d'ingrédients naturels sont très populaires. Une telle thérapie ne peut pas nuire au patient, mais son efficacité n'est pas toujours suffisante. Aux stades avancés de la maladie, le patient ne peut être soigné que par une chirurgie radicale.

Le traitement de la fasciite plantaire donne un résultat rapide et visible uniquement à temps. Lorsque la maladie n’est pas encore devenue la cause de la déformation et de la dégénérescence de la structure du ligament plantaire, les herbes médicinales et les médicaments, associés à la thérapie par l’exercice et au massage, auront un effet positif. Cependant, si un patient refuse obstinément de contacter un spécialiste et espère avoir ses connaissances et sa force, le processus peut être retardé pendant longtemps.

Pour éviter l'apparition d'une pathologie, il convient de suivre des règles simples et quotidiennes. Les mesures de prévention de la fasciite plantaire comprennent:

  • Bonne nutrition;
  • Utilisez des chaussures confortables;
  • L'adéquation de l'activité physique;
  • Maintenir un poids normal;
  • Étirement avant l'entraînement sportif, effectué pour préparer tous les groupes de muscles à la charge à venir.

Une maladie telle que la semelle de fasciite peut survenir chez toute personne. Il est impossible d'assurer à 100% ce phénomène désagréable, mais le fait de suivre les recommandations prophylactiques et d'éliminer la plupart des causes possibles du développement de la maladie réduira les risques de sa survenue.

La chose la plus importante est de surveiller attentivement l'état de votre système squelettique et de réagir avec sensibilité aux signaux du corps. Dans ce cas, il est possible de prévenir les processus destructeurs et de se débarrasser de la maladie au tout début. Prévenir l'inflammation plantaire est toujours plus facile que guérir.



Article Suivant
Que peut démanger entre les fesses, comment soulager les démangeaisons