Crampes dans les jambes


La contraction involontaire d'un groupe musculaire, accompagnée d'une douleur aiguë et d'un engourdissement, est appelée spasme ou spasme. Les crampes aux jambes sont un problème pour beaucoup d'hommes et de femmes, nécessitant un diagnostic, un traitement obligatoire. De nombreuses causes de spasmes musculaires sont bien étudiées par la médecine, facilement corrigées, traitées rapidement. Si vous souffrez constamment de coupures de membres, consultez un médecin qui vous aidera à résoudre ce problème. Quelles sont les causes des crampes aux jambes?

Causes de crampes dans les jambes

En médecine, on distingue les spasmes musculaires toniques, caractérisés par une tension prolongée des muscles et des contractions cloniques-à court terme alternant avec la relaxation. Crampes dans les jambes appartiennent à la première catégorie, se produisent dans les pieds et les muscles du mollet. Les spasmes des membres inférieurs sont accompagnés de sensations aiguës et douloureuses de pétrification d'une partie du corps, ils apparaissent soudainement, le syndrome douloureux dure de 2 à 5 minutes et ne se dissipe que lorsque les muscles se relâchent.

Causes de crampes dans les jambes:

  • Manque de vitamines et d’oligo-éléments - magnésium, calcium, potassium, vitamine D, responsables de la transmission des impulsions nerveuses aux muscles. Le manque de micro et macroéléments peut être dû à une alimentation déséquilibrée, à un excès de substances nocives (nicotine, caféine, tanin, sucre), à ​​un régime protéiné, à la prise de médicaments empêchant leur absorption.
  • Déshydratation du corps. La transpiration active entraîne une perte importante d’oligo-éléments qui assurent le bon fonctionnement des muscles. Par conséquent, il est important de boire jusqu'à 2,5 litres d'eau par jour, en particulier pendant la saison chaude et les activités sportives actives.
  • Exercice. Tension excessive pendant les activités sportives, charge inégalement répartie, échauffement et échauffement insuffisants avant l'entraînement, un travail physique lourd et monotone entraîne la surmenage d'un groupe musculaire, un dysfonctionnement des muscles du corps, des convulsions. Pour le fonctionnement efficace de la masse musculaire, il est important d’alterner tension / relaxation pendant l’activité physique.
  • La température baisse. L'hypothermie en nageant ou par le froid provoque une forte réduction des muscles des membres, l'apparition de crampes musculaires. Par conséquent, il est important de surveiller la température du corps pour éviter des chutes de température allant jusqu'à 10 degrés.
  • La maladie. Un métabolisme incorrect, des maladies vasculaires, des blessures aux membres sont une cause fréquente de crampes musculaires. Pour l'élimination des spasmes, consultez un spécialiste (endocrinologue, neuropathologiste, phlébologue, orthopédiste) pour recevoir le traitement prescrit.
  • Le stress. Lors d'un stress émotionnel, d'une dépression nerveuse, il existe une charge intense sur tout le corps humain, principalement sur les terminaisons nerveuses responsables de la contraction musculaire. Une surabondance de l'hormone de stress (cortisol) entraîne un déséquilibre des micro et macro-éléments, entraînant un manque de calcium dans le corps, nécessaire au bon fonctionnement, au stress et à la relaxation musculaire.

Crampes musculaires

Les crampes musculaires dans les jambes sont dues à une transmission réduite de l'influx nerveux au muscle en vue d'une relaxation. Ces spasmes sont soumis aux muscles de la jambe, à la surface antérieure et postérieure de la cuisse. L'intensité des crampes peut aller d'une légère contraction à une réduction significative, accompagnée d'une douleur intense. Les muscles cramponnés sont comme la pierre: fermes, bien comprimés, se détachent nettement du corps. Une crise convulsive dure de 1 à 15 minutes, avec plusieurs répétitions de spasmes sur une période donnée.

Qu'est-ce que les crampes aux jambes disent la nuit et que faire?

Presque toutes les personnes au moins une fois dans leur vie sont confrontées à des phénomènes spasmodiques au niveau des jambes, lorsqu’il ya une contraction musculaire douloureuse et non contrôlée. Crampes dans les jambes la nuit surviennent généralement soudainement, ce qui limite considérablement la mobilité de la personne. Beaucoup se demandent dans de telles situations quoi faire si, la nuit, leurs jambes se contractent.

Les muscles des jambes et des orteils sont les plus susceptibles aux spasmes. Il existe de nombreuses causes de crampes dans les jambes la nuit, en fonction du traitement choisi dans chaque cas. Les symptômes sont le plus souvent observés pendant le sommeil.

Les spasmes dans les jambes des jambes peuvent causer des causes complètement différentes.

Variétés de crampes nocturnes

Quels que soient le type et la manifestation des spasmes, ils sont une réaction du corps à tout stimulus intérieur ou extérieur. La classification suivante des crises est commune:

  1. tonique (les muscles sont immobilisés dans la mauvaise position pendant une période suffisamment longue - à partir de 4 minutes ou plus, le contrôle du membre est bloqué et les mouvements génèrent des douleurs considérables);
  2. clonique (crampes musculaires dans les jambes du cycle court dans lequel les groupes musculaires spécifiques sont retardés).

Les autres sources de spasmes sont divisées en:

  • localisée (la manifestation convulsive est observée dans un certain muscle et la douleur est fixée à cet endroit, les autres muscles ne sont pas affectés);
  • généralisé (tout le système musculaire du membre est touché, généralement une manifestation d'une maladie grave).

Faites attention! Si les convulsions sont prolongées ou se produisent fréquemment, on peut supposer qu'il existe un dysfonctionnement grave dans le corps. Les personnes âgées souffrent souvent de crampes dans les jambes la nuit, dont la source provient de l'âge du patient.

Ce qui fait les jambes

Parmi les principales conditions préalables pouvant provoquer des spasmes des jambes la nuit, figurent les conditions suivantes:

  • déshydratation du corps (avec l'eau hors des électrolytes et des ions nécessaires);
  • transpiration accrue;
  • des impulsions motrices se forment dans le cerveau (survient lors d'un accident vasculaire cérébral, avec des lésions du système nerveux ou une intoxication par des produits contenant de l'alcool);
  • manque d'oxygène local (dans ce cas, la circulation sanguine dans les vaisseaux localisés est gravement perturbée);
  • températures élevées (surchauffe, maladie ou insolation);
  • ostéochondrose (en violation du fonctionnement des articulations, les terminaisons nerveuses individuelles peuvent ne pas fonctionner correctement, du fait de la contraction réflexe des muscles);
  • hypokaliémie (peut être observée avec l'utilisation à long terme de diurétiques ou de médicaments hormonaux);
  • névralgie (myosite, hernie vertébrale, sciatique, polio, sclérose en plaques);
  • hypomagnésie (peut se développer avec l’utilisation d’agents perturbant l’absorption normale des ions magnésium);
  • situations stressantes (le stress peut causer une carence en calcium);
  • les régimes riches en protéines (les protéines bloquent l'absorption du calcium);
  • grossesse (les crampes aux jambes pendant la grossesse sont fréquentes, car le fœtus exerce une pression sur les vaisseaux sanguins et les terminaisons nerveuses chez les femmes).
Les spasmes peuvent être des symptômes de diverses maladies, notamment des complications graves de la grossesse.

Les crises nocturnes peuvent également être dues à une augmentation des impulsions cérébrales (pour l'épilepsie, la psychose, des lésions crâniennes ou cérébrales), à de faibles niveaux d'ATP (pour l'insuffisance cardiaque, les varices, le diabète).

Premiers secours en cas de crampes musculaires

En cas de spasmes, la condition peut être rapidement soulagée, soulager la douleur et l'inconfort. Pour ce faire, vous pouvez:

  1. marcher sur la surface froide;
  2. Allongez-vous ou asseyez-vous, étirez votre jambe avec un spasme et tirez le pied vers vous;
  3. masser le bas de la jambe;
  4. boire une pilule d'aspirine pour normaliser la circulation sanguine locale et réduire le tonus;
  5. Vous pouvez piquer la zone touchée avec une aiguille (surtout si le spasme est observé chez les veaux; il est préférable que la procédure soit réalisée par un spécialiste).

Vous pouvez également faire de la gymnastique légère pour les jambes et faire pivoter les orteils et les pieds avec vos mains pour améliorer la circulation sanguine. Vous pouvez plier et déplier la jambe jusqu'à ce que l'attaque disparaisse.

Astuce! S'il fait froid dans un endroit où une personne dort, il est recommandé de porter des chaussettes chaudes ou des chaussettes aux genoux après le soulagement d'une attaque.

Crampes dans les jambes pendant la grossesse la nuit - un événement fréquent et fréquent qui n’est pas dangereux.

Traitements contre les crampes

Avant de choisir la thérapie, il est nécessaire d'identifier avec précision la raison pour laquelle les jambes souffrent de crampes la nuit. Habituellement, la nature de la maladie sous-jacente est prise en compte dans le traitement. Souvent, l’adaptation du régime alimentaire est prescrite comme traitement concomitant afin qu’il contienne plus de vitamines. Une personne qui a des crampes dans les jambes a particulièrement besoin de vitamines des groupes B, D et E, qui peuvent être obtenues au moyen de pilules minérales.

Les convulsions sont dues à une circulation sanguine insuffisante dans les muscles, en particulier lors d'efforts physiques.

Traitement de la toxicomanie

Les médicaments contre les crises d'épilepsie n'ont pas encore été développés. De plus, s’il existe une maladie causant des convulsions aux mollets des jambes, la thérapie vise à éliminer la maladie principale.

Les complexes de vitamines et de minéraux peuvent agir sur un symptôme tel que les convulsions, car les spasmes sont un symptôme courant de l'avitaminose, lorsque les micro-éléments ne suffisent pas. Les préparations de magnésium (par exemple, Mydocalm, Natur Kalm, Magnerot, Solgar avec citrate de magnésium et Baclofen) peuvent prévenir l'apparition de crampes nocturnes.

Parmi les complexes de vitamines et de minéraux, Complivit, Alphabet, Calcium D3 Nycomed et Magne-B6 ont fait leurs preuves. Il est utile de les prendre avec les enfants comme moyen de prévention en cas de pénurie de substances utiles.

Faites attention. Pour supprimer la douleur, vous pouvez utiliser la pommade Finalgon. Le médicament éliminera rapidement les symptômes désagréables.

Thérapie pour les convulsions à la maison

Soulagez les secousses musculaires en suivant ces directives:

  1. Recevoir des bains de pieds à température contrastante ou frotter la peau des jambes avec de l’eau chaude et froide juste avant de se coucher. Cette procédure aidera à améliorer la circulation sanguine dans les jambes. Pour améliorer l'effet des bains de pieds, vous pouvez utiliser des décoctions d'herbes, telles que la prêle, la menthe poivrée ou ordinaire, la valériane au lieu de l'eau ordinaire.
  2. Consommer plus de légumineuses, céréales, légumes verts, fruits secs, légumes, son, foie de poisson (surtout de morue), avocat, fromage cottage et produits laitiers. Cela devrait être particulièrement pris en compte lors de la correction de la nutrition chez un enfant.
  3. Effectuer un ensemble de mouvements de gymnastique - marcher le matin sur les orteils, les talons, à l’intérieur et à l’extérieur des pieds, en remuant les orteils et les squats. Cela aidera à améliorer la condition musculaire et à réduire la fréquence des crises.

Ceci est le principe de base de la façon de traiter les crampes dans les jambes la nuit.

Le traitement des convulsions est effectué en fonction de la maladie sous-jacente. Les interventions thermiques, les massages locaux, un mode de travail clair et le repos ont un effet positif.

Traitement des remèdes populaires

Pour réduire les crises et la fréquence de leur apparition, certaines médecines douces sont efficaces. Traitement des remèdes populaires visant à soulager les symptômes. Il est préférable d’effectuer une thérapie selon les recommandations du médecin traitant.

Vous pouvez, pendant 30 minutes sur le mollet, appliquer une compresse chaude au miel et envelopper la jambe. À la fin des temps, le miel est lavé à l'eau. Eh bien aide recette pour les crampes chez un enfant.

Il est possible de lubrifier les parties plantaires des jambes avant le coucher avec du jus de citron pressé concentré et sans rinçage. Le cours d'application de ce frottement est de 7-14 jours.

Avec les varices à un âge avancé, les vaisseaux douloureux peuvent être frottés deux fois par jour avec du vinaigre de cidre dilué à raison de 2 cuillères à soupe d'acide par tasse d'eau pure. Le cours de l'application est de 30 jours.

Pour éviter les crampes nocturnes, vous pouvez appliquer une pommade de jaune d'oeuf, du thé à la térébenthine et une cuillère à soupe de vinaigre de cidre de pomme pendant votre sommeil. Le matin, vous pouvez nettoyer les fonds restants. De même, vous pouvez utiliser de la poudre de moutarde naturelle sans additifs ni exhausteurs de goût.

La pommade à la vaseline peut aider à soulager les crampes. Pour sa préparation, vous devez mélanger une partie du jus de chélidoine avec 2 parties de la base. Appliquer le mélange immédiatement avec l'apparition de spasmes à des fins médicinales.

Il a fait ses preuves dans le traitement des convulsions gastrocnémiennes. Dans un litre d'eau bouillante, on ajoute 4 cuillères à soupe d'herbes. Le mélange est cuit à feu doux pendant 5 minutes, refroidi, filtré. Le bouillon se boit par jour dans plusieurs réceptions. Vous pouvez également brasser de l'herbe dans un verre de lait (une pincée d'herbe est ajoutée à un verre). Le lait se boit chaud trois fois par jour. La crampe disparaîtra rapidement.

Exercices de crampes nocturnes

Il existe un ensemble d'exercices permettant de réduire la fréquence des spasmes et leur douleur. Les mouvements suivants aident si votre jambe est à l'étroit:

  1. En position couchée, les jambes sont tirées et les pieds sont simultanément tirés vers l'arrière.
  2. En position ventrale, vous pouvez tordre vos jambes plusieurs fois dans les deux sens, en imitant le cyclisme.
  3. Les mains tendues le long du corps. Alternativement dans une position tendue, les jambes se lèvent. Tout en faisant l'exercice, vous devriez tenir votre jambe avec vos mains et siroter sur vous-même.
  4. Plusieurs fois se lèvent alternativement sur les chaussettes et tombent (efficace en cas de convulsions chez la femme enceinte).
  5. Allongé ou assis, vous pouvez faire pivoter et plier le pied dans différentes directions.

Pour amener les muscles du mollet à un état plus étendu, il est utile de lever les doigts sur les pieds lors de toute projection (par exemple, des livres) et, en tenant la table ou la chaise, effectuez la combinaison suivante:

  • presser les talons sur le sol pendant quelques secondes;
  • rapprochez les chaussettes, écartez les talons et appuyez-les également sur le sol;
  • diluez les chaussettes, réduisez les talons et répétez l'action.

Astuce! Si vous sentez qu'il y aura bientôt une crampe, vous pouvez immédiatement lever vos orteils vers vous pour l'arrêter. Lorsque vous avez des crises, vous pouvez soulager le symptôme en déplaçant votre pied en arrière et en posant vos doigts sur le sol (vous devez créer une pression sur le pied avec votre propre poids). C'est le principe qui permet de se débarrasser rapidement et facilement des crampes aux jambes la nuit.

Des exercices simples réguliers aideront à éviter les sensations désagréables dans les jambes la nuit.

Mesures préventives

Afin de minimiser le risque de développer une douleur, en cas de crampes dans les jambes, des mesures doivent être prises:

  • ne chargez pas les jambes au-delà de la mesure (pour les personnes de plus de 40 ans);
  • réduire la consommation de café, de sucré et de soda;
  • arrêter de fumer (une raison fréquente pour laquelle les jambes sont étroites);
  • enrichir les aliments consommés en calcium et magnésium;
  • faire de la gymnastique et des frottements (s'il n'y a pas de varices);
  • pieds chauds pendant le sommeil;
  • prendre un bain de pieds de contraste tous les jours en soirée;
  • minimiser les situations stressantes (important pour les plus de 50 ans).

Les convulsions sont un phénomène désagréable et douloureux qui peut perturber le sommeil normal. En effectuant des exercices simples et en ajustant le régime alimentaire, vous pouvez vous débarrasser de la maladie. Avec des spasmes fréquents qui sont difficiles à supprimer par de simples gestes, vous devriez consulter votre médecin, car les crampes nocturnes peuvent être une manifestation de maladies graves. Habituellement, la cause et le traitement des crampes dans les jambes la nuit sont indissociables - ce dernier dépend du premier. Les crampes aux jambes pendant la grossesse sont courantes.

Pourquoi y a-t-il des crampes?

Se réveiller au milieu de la nuit ou le matin de douleurs insupportables à la jambe à cause des crampes qui la retenaient - la situation est familière à beaucoup de gens non par ouï-dire. Douleur et confusion, que faire pour se débarrasser des sensations douloureuses et vaut-il la peine de s’inquiéter de ce qui se passe?

Obtenez des réponses à toutes les questions, vous pouvez trouver la nature de la survenue de crises et les causes qui provoquent leur apparition.

Qu'est-ce qu'une crampe et qu'est-ce que cela pourrait être?

Les crampes sont le résultat d'une contraction musculaire aiguë et incontrôlée. Elles perturbent donc le plus souvent une personne de manière inattendue et provoquent une douleur aiguë et intense.

La seule consolation pour les victimes est la courte durée de l'attaque, généralement dans les cinq minutes. Mais même dans ce court laps de temps, une personne a le temps de ressentir une douleur intense, des picotements dans les muscles durcis, lorsqu'il fait noir dans les yeux et qu'il est impossible de déplacer la partie «réduite» du corps.

Parfois, au lieu de la localisation de la douleur, une rougeur ou un gonflement apparaît et les muscles continuent à faire mal pendant plusieurs heures ou plusieurs jours. Un spasme douloureux d'un ou de plusieurs groupes musculaires peut être perturbé à tout moment de la journée, dans n'importe quelle position du corps et à n'importe quel âge.

Les muscles impliqués dans le mouvement des articulations sont les plus vulnérables aux crampes:

Le travail des organes internes peut également souffrir de la contraction involontaire des muscles lisses de la paroi vasculaire. Plus souvent qu'autrement, les personnes âgées et les nouveau-nés, les athlètes et les personnes soumises à un stress physique important pendant une longue période sont sujettes à des convulsions.

Les contractions musculaires diffèrent. Les crampes dans les jambes, caractérisées par des douleurs prolongées et des muscles pétrifiés, sont des spasmes toniques. Les convulsions cloniques ou convulsions se présentent sous forme d'attaques, lorsque les spasmes douloureux alternent avec des périodes de relaxation.

Causes des crises

La médecine connaît des centaines de facteurs qui provoquent une contraction active et incontrôlée des muscles, même chez les personnes en bonne santé. Fondamentalement, le problème se pose pour des raisons faciles à identifier et à éliminer à temps. Classiquement, ils peuvent être divisés en groupes suivants.

Manque de minéraux et de vitamines

Pour un fonctionnement normal des muscles, une alimentation équilibrée est nécessaire: eau, protéines, magnésium, potassium, calcium, fer, vitamines B et D. Ces substances sont impliquées dans les processus cellulaires des tissus musculaires, sont responsables de la consommation de suffisamment de liquide et d'oxygène, régulent l'activité musculaire.

La vitesse d'assimilation des micronutriments contenus dans les aliments en dépend, de même que la cohérence de l'interaction de tous les systèmes vitaux humains avec le système nerveux central. Le manque de nutriments dans le corps entraîne une stimulation musculaire douloureuse.

Dans quels cas peut-il y avoir une menace de déséquilibre dans la composition électrolytique du sang?

  • Avec les médicaments à long terme (diurétiques, psychotropes, contraceptifs, pilules pour réduire le cholestérol dans le sang et la pression artérielle), le potassium, le calcium et le magnésium sont excrétés par le corps, leur absorption n’est pas totale.
  • Pendant la grossesse, les besoins en calcium et en magnésium sont doublés. L'absence de ces oligo-éléments se fait particulièrement sentir la nuit, réduisant les crampes du mollet et dérangeant les futures mères avec des pensées effrayantes au sujet de maladies inconnues.
  • Stress - amène le corps à se défendre par la production active de cortisol, une hormone. Le rôle négatif de cette hormone double est qu’elle n’est pas «amicale» avec le calcium, empêchant ainsi son absorption dans l’intestin et aidant les reins à le retirer du corps.
  • L'empoisonnement, y compris l'alcool, accompagné de vomissements et de diarrhée graves, conduit à une déshydratation musculaire et à une perte d'électrolytes.
  • Une consommation excessive de café, de thé fort, de boissons énergisantes et d'un additif biologique pour la croissance musculaire, une protéine, provoque l'apparition d'un manque de calcium en raison de son excrétion active dans l'urine.
  • À un âge avancé, le ralentissement des processus métaboliques entraîne une diminution des ions calcium et potassium dans les muscles. La plupart des personnes âgées souffrent de crampes des mollets et des pieds la nuit lorsque le flux sanguin est faible et que le nombre d'éléments nécessaires aux muscles ne correspond pas à la norme.

Effort physique et stimuli externes

Selon les statistiques, 80% des personnes vivant sur Terre souffrent de crampes périodiques dans les muscles des jambes. Entrer dans ce nombre est particulièrement à risque pour les athlètes et les personnes qui, en raison de leurs activités professionnelles, sont obligées de passer le plus clair de leur temps sur leurs pieds.

Les muscles débordés, obligés de rester constamment en forme, atténueront leur excitation par des spasmes, ce qui fera se réveiller la nuit de douleurs dans les jambes, lorsque le tissu musculaire sera détendu et ne sera pas prêt pour une «attaque».

Un entraînement intense en salle de sport, une activité physique ou des mouvements actifs par temps chaud s'accompagnent d'une transpiration accrue, en particulier chez les personnes en surpoids. Dans le même temps, le corps perd fortement les sels de potassium et de liquide extracellulaire, ce qui peut être un facteur dans le développement de convulsions.

Les crampes musculaires causées par l'hypothermie - la cause de nombreux accidents lors de la baignade dans l'eau froide. La basse température de l'eau rétrécit considérablement les vaisseaux sanguins et les muscles, n'ayant pas reçu la nutrition nécessaire, se contractent. En conséquence, certaines convulsions peuvent provoquer une tragédie.

Convulsions en tant que manifestation de la maladie

Si vous n'arrêtez pas votre attention sur les maladies génétiques et auto-immunes rares (épilepsie, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, maladie d'Alzheimer), les causes du spasme convulsif peuvent être:

  • des problèmes du système musculo-squelettique (ostéochondrose, arthrite, radiculite lombaire) - des processus pathologiques de la colonne vertébrale perturbent l'apport sanguin aux muscles;
  • varices - la stagnation du sang dans les veines empêche les muscles de se nourrir; la maladie se complique souvent pendant la grossesse;
  • maladies neurologiques - les fibres nerveuses endommagées ne peuvent pas transmettre l'influx nerveux du système nerveux central aux tissus musculaires;
  • maladies du foie - des substances toxiques non transformées par l'organe malade s'accumulent dans le sang et provoquent des spasmes;
  • maladies endocrinologiques - déshydratation, déficit électrolytique, conduction nerveuse altérée et mauvaise circulation créent un déséquilibre dans le mécanisme de contraction musculaire et de relaxation;
  • pied plat - une voûte plantaire déformée crée une tension dans les muscles de la jambe et gêne la circulation sanguine normale.

En outre, les convulsions peuvent être surmontées avec des blessures aux jambes et des lésions musculaires, une forte augmentation de la pression artérielle et de la température corporelle.

Chez le nouveau-né, l’apparition de convulsions est due au système nerveux qui n’a pas été complètement formé et aux facteurs qui l’affectent (infections, maladies maternelles, intoxication médicamenteuse).

Que faire s'il y a une crampe? Comment réduire la douleur?

Rendre détendu, détendu, comprimé en une masse douloureuse de muscles facilitera les actions visant à leur relaxation et à la restauration de la microcirculation sanguine:

  1. Tout d'abord, vous devez arrêter le mouvement qui a provoqué le spasme, étirer le muscle spastique et l'étirer. Pour renforcer l'effet du massage, vous pouvez utiliser une pommade chauffante et analgésique, des huiles aromatiques de lavande, de genièvre et de romarin.
  2. L'alternance de compresses froides et chaudes améliorera et accélérera la circulation sanguine dans le muscle touché, ainsi qu'un bandage serré appliqué sur le site de durcissement.
  3. S'il y a des crampes dans les extrémités inférieures, ce qui arrive souvent la nuit, vous devriez vous lever, prendre une position verticale et tirer fortement les orteils sur le pied «aplati» ou taper le talon sur le sol.
  4. Dans le même temps, pincer, tapoter et picoter les muscles aidera à réguler le flux sanguin.
  5. Après avoir arrêté l’attaque, il est recommandé de s’allonger doucement avec les jambes surélevées pour ne pas en provoquer la répétition.

Prévenir la récurrence des crises

Sur la question de savoir quoi faire pour prévenir la récurrence des crises, tout le monde doit répondre, en fonction des caractéristiques de son corps, de son style de vie et des maladies associées.

Si vous constatez des crises convulsives fréquentes et prolongées chez vous ou votre enfant, inscrivez-vous dès que possible pour un rendez-vous avec un thérapeute ou un pédiatre. Il est probable que les crampes récurrentes aux jambes ou à d’autres parties du corps sont causées par la présence d’une maladie nécessitant un traitement ou des médicaments.

Si vous ressentez rarement des contractions involontaires et des spasmes musculaires, essayez d’éliminer les facteurs qui les déclenchent.

Cela nécessitera:

  1. Équilibrez votre menu quotidien en incluant des aliments riches en calcium, potassium, magnésium, fer, vitamines B et D: légumes verts, fruits secs, grains entiers, fruits de mer, lait, volaille. Ayant reçu les substances nécessaires à la nutrition, les muscles se «calment» et cessent de se réveiller la nuit.
  1. Pour exclure ou limiter l’utilisation du café, du thé noir fort, des boissons alcoolisées, tout en surveillant le débit d’eau suffisante pour que la composition du sang contienne des électrolytes normaux.
  2. Contrôlez la charge en renforçant progressivement les muscles et les ligaments. Avant l'entraînement, effectuez des exercices qui réchauffent les muscles et accélèrent l'apport de sang et d'oxygène.
  3. Donner aux muscles la possibilité de se détendre complètement et de réduire les tensions pendant le sommeil dans une posture confortable et des conditions de température agréables.
  4. Pour effectuer des procédures qui activent la circulation sanguine et le métabolisme: gymnastique pour les jambes, massage, appareils de physiothérapie, douche à contraste, bains de pieds avec décoctions d'herbes (menthe, prêle, valériane).

Si les mesures énumérées ci-dessus ne permettent pas de résoudre le problème, contactez votre médecin. Ne supportez pas la douleur, réduisant votre qualité de vie, vos performances et votre humeur. Prenez le temps et l'énergie nécessaires pour vous concentrer et découvrir ce qui vous empêche de dormir la nuit ou de vous déranger pendant la journée de travail.

Vous pouvez vous débarrasser des moments désagréables. Agissez et soyez en bonne santé!

Crampes dans les jambes: causes et traitement

Crampes dans les jambes - un problème commun qui cause beaucoup de problèmes. Les gens s’inquiètent des crampes aux jambes pour de nombreuses raisons. Nous parlerons du plus commun d'entre eux et vous expliquerons également comment traiter les crampes.

Que disent les crampes aux jambes

La crampe est une contraction involontaire des muscles, souvent accompagnée de douleur. Il y a des convulsions cloniques et toniques. Avec les convulsions cloniques, un mouvement soudain comme un tic nerveux se produit. Lorsque les convulsions toniques se durcissent, le muscle durcit et cette affection s'accompagne de douleur.

Le plus souvent, les crises toniques se produisent dans la région des jambes et des mollets. Les convulsions peuvent perturber des personnes d'âges différents, mais le plus souvent, elles sont affectées par des personnes d'âge moyen et avancé.

En règle générale, les crampes dans les jambes surviennent en violation de la composition biochimique et électrolytique du sang. En cas de pénurie d'un certain nombre de substances régulant l'activité de l'appareil neuromusculaire, des crises peuvent survenir. Cette condition peut se développer en raison d'un certain nombre de maladies ou de malnutrition.

Symptômes associés:

Crampes dans les jambes: manque de minéraux essentiels

Le manque d'éléments clés nécessaires au fonctionnement normal des muscles peut être dû aux raisons suivantes:

  • Acceptation de certains médicaments. Les adsorbants et les antiacides empêchent l'absorption normale du magnésium et du calcium. Et lors de la prise de médicaments diurétiques, le potassium est éliminé de force par le corps. L'absence de magnésium, de calcium et de potassium entraîne un dysfonctionnement du système neuromusculaire, ce qui provoque l'apparition de convulsions.
  • La grossesse Les crampes aux jambes sont l'un des symptômes les plus fréquents chez les femmes enceintes. Cela est dû à la fois au manque de minéraux essentiels et à la détérioration de la circulation sanguine dans les jambes et les organes du petit bassin, ce qui est à l'origine des convulsions.
  • Le stress. Lorsque nous sommes nerveux, une grande quantité de cortisol, une hormone du stress, est libérée dans le sang. Cette hormone nous aide à "grouper" et à nous préparer au danger (mécanisme développé au cours de l'évolution). Cependant, cette hormone a des effets secondaires. L'un d'eux est la détérioration de la digestibilité du calcium dans l'intestin et l'augmentation de l'excrétion de ce minéral par les reins.
  • Transpiration abondante. Les personnes sujettes à la transpiration perdent avec la transpiration beaucoup de minéraux, notamment le calcium, le potassium et le magnésium. À cet égard, le nombre de crises épileptiques augmente par temps chaud, ainsi que chez les personnes en surpoids, qui transpirent même lors de travaux physiques mineurs.
  • Carence en vitamine D On sait depuis longtemps qu’une quantité suffisante de vitamine D est nécessaire à l’absorption du calcium, laquelle est produite dans le corps sous l’influence des rayons ultraviolets. Une journée ensoleillée suffit à 20-30 minutes de marche pour développer suffisamment de vitamines dans le corps. En automne-hiver, lorsque la durée de la journée est réduite, de nombreuses personnes souffrent d'un manque de vitamine D, ce qui peut provoquer des crampes aux jambes.

Maladies entraînant des crampes dans les jambes

Les crampes dans les jambes peuvent indiquer certaines maladies, notamment:

  • Les varices, ce qui entraîne une détérioration de la nutrition des muscles.
  • Troubles circulatoires chroniques des membres inférieurs et insuffisance veineuse chronique.
  • Maladies métaboliques, telles que le diabète.
  • Maladies du système endocrinien humain, par exemple maladie de la thyroïde.
  • Maladie rénale.
  • Hémorroïdes (souvent avec des hémorroïdes, des crampes dans les jambes dérangent la nuit).
  • Radiculite
  • Pieds plats et blessures du système musculo-squelettique.

Maladies connexes:

Aide d'urgence en cas de crampes dans les jambes

Si vous avez souvent des crampes aux jambes, voici quelques conseils pour vous aider à résoudre rapidement le problème:

  • Détends ta jambe. S'il ne s'agit pas de votre premier spasme, vous ressentirez sûrement son avance.
  • Pendant une crampe, tirez la chaussette vers vous, puis relâchez les fringales. Si la crampe n'est pas passée, il faut répéter la procédure.
  • Si la crampe n’est pas passée après le passage de la chaussette, il est recommandé de marcher pieds nus sur le sol (de préférence PAS sur le tapis, afin que les pieds soient froids).
  • Masser doucement le spasme musculaire. Pour améliorer l'effet, vous pouvez utiliser la pommade avec un effet chauffant. Si le massage ne vous aide pas, vous pouvez pincer le muscle ou même le piquer avec une aiguille (pré-stérilisez-le!).
  • Une fois la crampe aux jambes passée, il est recommandé de s’allonger pendant un moment, jambes en l'air, afin que le sang puisse mieux refluer. Cela aidera à prévenir la récurrence des spasmes.

Crampes aux jambes: traitement

Le traitement des crises dépend de la cause du développement de cette pathologie. Si les crampes aux jambes sont causées par un manque banal de minéraux, on prescrit alors à la patiente une alimentation équilibrée et des complexes de vitamines et de minéraux. En règle générale, cela suffit pour éviter que les crampes aux jambes ne soient dérangées par une personne.

Si la cause des crampes aux jambes est due à la prise de certains médicaments, le médecin peut remplacer le médicament par un autre ou vous prescrire un traitement de remplacement. Par exemple, lorsqu’il prend des médicaments diurétiques, on prescrit également au patient des médicaments à base de potassium pour compenser la perte.

En cas de maladies métaboliques et de troubles endocriniens, un ajustement du fond hormonal du corps est nécessaire. Dans de tels cas, il est nécessaire de consulter un endocrinologue, qui aidera à éliminer la véritable cause des crampes dans les jambes.

Pour les varices et les problèmes de circulation sanguine dans les membres inférieurs, des préparations spéciales sont utilisées (par exemple, des agents veinotoniques, des préparations qui renforcent les parois des vaisseaux sanguins et autres). Seul le médecin devrait être engagé dans un tel traitement.

Crampes dans les jambes: prévention

Si vous êtes sujet à des crampes aux jambes, veillez à ce que les spasmes vous dérangent le moins possible. Parmi les mesures préventives contre les convulsions des membres inférieurs, les plus efficaces sont les suivantes:

  • Régime équilibré. Les crampes musculaires peuvent être évitées avec un régime alimentaire équilibré. Il convient d’augmenter l’utilisation d’aliments riches en potassium, calcium, magnésium et vitamine D. Les minéraux sont présents dans de nombreux fruits et légumes. Le calcium est abondant dans les produits laitiers et le brocoli.
  • Rejet des mauvaises habitudes. L'un des éléments de la prévention des convulsions des membres inférieurs est le rejet des mauvaises habitudes. Le tabagisme et la consommation excessive d'alcool nuisent à l'absorption des nutriments essentiels et des oligo-éléments, et ont également un effet néfaste sur l'état des parois des vaisseaux sanguins.
  • Exercice modéré. Pour que les muscles fonctionnent bien, ils doivent recevoir une charge dynamique quotidienne. La marche rapide, la natation, le jogging et d'autres types de brassées vous seront utiles. Essayez d'éviter les charges statiques prolongées (par exemple, debout longtemps, être assis, etc.).
  • Bonne sélection de chaussures. Les chaussures doivent être hautes et avoir un support de cheville serré. Le beau sexe est préférable d'abandonner les talons hauts au profit de petits mais stables. Dans de telles chaussures, vos pieds ne seront pas fatigués, ce qui réduira le risque de convulsions.
  • Procédures contrastées. Si vous êtes sujet à des crampes aux jambes, il est recommandé de se coucher avant de procéder à des opérations contrastées - bain ou douche. Dans le bain de pieds, vous pouvez ajouter des décoctions d'herbes à action anticonvulsive, telles que menthe, valériane ou prêle.
  • Auto massage des pieds. Le massage des pieds doit être effectué avec des mouvements de massage légers. Commencez par des mouvements puis passez à gifler et à malaxer la zone sujette aux spasmes.

Qu'est-ce qui cause les crampes dans les jambes

[caption id = "attachment_1485" align = "alignright" width = "330"] crampes dans les jambes [/ caption]

Tout au long de leur vie, de nombreuses personnes ont été confrontées (certaines à plusieurs reprises) à un phénomène plutôt déplaisant, lorsque les muscles des jambes commencent à se contracter spontanément. Tout cela s'accompagne d'une douleur intense, qui est grandement renforcée lorsque vous essayez de faire des mouvements actifs dans les membres. Il est possible que quelqu'un ne sache pas qu'il a eu une crampe.

Le spasme est toujours une contraction involontaire d'un groupe musculaire ou d'un seul muscle, accompagnée d'une douleur intense. Pratiquement tous les muscles du corps, y compris la paroi intestinale, peuvent tellement se contracter, mais le terme "crampe" est utilisé de manière active en relation avec les extrémités.

Heureusement, la plupart des gens doivent faire face à une option de pathologie simple, lorsque tout se passe en quelques dizaines de secondes et qu’il est rare. Pour certains, un tel état entraîne de nombreux inconvénients, du fait de sa gravité et de sa fréquence. En outre, une crise d'épilepsie peut mettre la vie en danger si elle dépasse une personne dans une situation inappropriée. Tout le monde à l'école était effrayé par le fait qu'une crise de convulsions pouvait survenir en eau froide et qu'il serait très difficile de rester à flot. Cependant, le danger peut aussi guetter une personne à terre: vous pouvez très facilement tomber la tête sur une surface dure et avoir de gros problèmes de santé par la suite.

Classification des saisies et leurs causes

Causes des crises non épileptiques

  • La surmenage physique est la cause la plus courante de crampes dans les jambes. Quelqu'un a vu sur l'écran de télévision comment un athlète ne pouvait pas continuer sa performance en raison d'un spasme pathologique. Beaucoup eux-mêmes, après un dur entraînement, ont expérimenté tout le «charme» de leur condition après leur entraînement intense.
  • Traumatisme cérébral - à la suite de cela, les structures cérébrales individuelles ne peuvent pas exécuter correctement leurs fonctions et envoient les mauvais signaux aux muscles.
  • Le rétrécissement marqué des vaisseaux sanguins à la suite d'une exposition à des températures froides est la principale cause du développement de spasmes des muscles gastrocnémiens dans l'eau froide.
  • La température corporelle élevée - dans la plupart des cas, provoque des crampes non seulement dans les jambes, mais vous ne devriez pas l'oublier. Les jeunes mères devraient s'en souvenir particulièrement bien, car les jeunes enfants ont un système de thermorégulation imparfait et que, plus souvent, les adultes souffrent de crises fébriles.
  • Les néoplasmes du cerveau et de la moelle épinière peuvent apporter des modifications importantes à l'état de santé du patient, notamment sous la forme de crises.
  • La gestose est une complication terrible du déroulement de la grossesse qui, dans les cas graves, peut entraîner des convulsions de différents groupes musculaires, y compris les jambes.
  • Augmentation non spécifique de l'excitabilité des neurones qui composent les segments du cerveau. Parfois, ils sont provoqués par des modifications pathologiques au niveau des arcs réflexes dans les structures du système nerveux central.
  • La perturbation de la fonction des neurones avec un manque d'oxygène peut entraîner l'apparition d'impulsions excessives et de contractions incontrôlées.
  • L'empoisonnement par certains poisons conduit souvent à l'activation pathologique de structures cérébrales individuelles. Ces convulsions sont dites toxiques et peuvent survenir lors de la prise d'un grand nombre de médicaments.
  • La violation du contenu dans le corps d'hormones individuelles (très souvent la glande thyroïde ou les glandes parathyroïdes) peut provoquer une crise convulsive.
  • Une déviation significative du contenu en ions dans le sang humain (calcium, potassium, etc.) - ils participent à la réduction du tissu musculaire et peuvent avoir un effet stimulant sur des groupes musculaires entiers.
  • Carence en vitamine B6 ou hypoglycémie.
  • Perturbation du fonctionnement des mécanismes activement impliqués dans l'organisation du sommeil et du repos du système nerveux central.
  • Malformations congénitales du système nerveux central.
  • Maladies infectieuses affectant le cerveau (méningite, encéphalite, etc.).
  • Toute maladie, en raison de la progression de laquelle beaucoup de toxines pénètrent dans la circulation sanguine du patient, est susceptible de déclencher une chaîne pathologique.
  • Facteurs psychogènes et lésions cérébrales organiques, de sorte que le système nerveux central ne peut normalement pas contrôler toutes les structures situées en dessous.
  • Des convulsions iatrogènes apparaissent à la suite de la prise de certains médicaments. La convulsion dans ce cas peut être l’un des effets secondaires et peut être due à un surdosage. Les convulsions peuvent compliquer les interventions sur les organes du système nerveux pour le traitement d'autres maladies (ablation d'une tumeur cérébrale ou d'un nerf périphérique), les structures cérébrales étant très sensibles au stress mécanique. Les neurochirurgiens, à leur tour, sont bien conscients de ce qui peut arriver à un patient et ne prennent ce risque que lorsque cela est justifié. Par exemple: un médecin effectue une opération radicale pour enlever une tumeur, sauve la vie du patient et empêche la maladie de se reproduire, mais les convulsions deviennent des complications.

Types de crampes dans les crampes aux jambes

Symptômes de crampes dans les jambes

  • Dans la plupart des cas, une personne subit des contractions involontaires des muscles de la jambe, ce qui, dans les situations les plus difficiles, peut provoquer un mouvement du membre dans son ensemble.
  • Il semble que tout le muscle entre en une petite boule et peut même se briser en morceaux. Tout est accompagné d'une douleur intense, qui s'aggrave lorsque vous essayez de plier une jambe ou d'effectuer un autre mouvement. Vous pouvez choisir une position du corps dans laquelle il ne devient ni plus facile ni plus difficile, et la douleur disparaît avec la contraction continue.
  • Progressivement, tout passe, le muscle se détend lentement et il ne reste qu'une douleur légèrement prononcée, qui disparaît aussi progressivement. En même temps, une personne peut sentir que si elle fait un certain mouvement, la crampe va revenir.
Heureusement, rarement lors de crampes aux jambes, les patients doivent faire face à des complications et à des symptômes plus graves. Cependant, ils doivent être rappelés par tous.
  • Un léger assombrissement de la conscience ou l'apparition d'hallucinations sous forme de sons, d'odeurs et d'autres phénomènes sont tous des précurseurs d'une crise d'épilepsie, dans laquelle une personne a des convulsions non seulement dans les muscles des jambes, mais également dans d'autres parties du corps. Connaître ce fait peut aider à se préparer à une attaque et à éviter de graves conséquences.
  • Incontinence d'urine ou de matières fécales - se produit avec des convulsions tonico-cloniques prononcées. Si nous parlons de simples crampes aux jambes, alors une personne n’a rien à craindre d’une telle complication.
  • Perte de conscience ou opacité - dans la plupart des cas, accompagnée de crises d'épilepsie.

Règles d'action lors de convulsions

Diagnostic des crises

Un neurologue examine une personne, vérifie l'état de ses réflexes, effectue des tests de coordination des mouvements, etc. Sur la base de ces seules données, nous pouvons supposer que le diagnostic est correct et déterminer quelles méthodes de diagnostic seront les plus pertinentes et les plus informatives.

  • L’étude du sang et la détermination du contenu en hormones ainsi que de certains ions vous permettent d’identifier la pathologie des glandes endocrines et d’affecter ensuite le traitement approprié.
  • L'électromyographie est une méthode de diagnostic spéciale extrêmement sensible, qui permet de déterminer les muscles recevant des impulsions pathologiques et leur propension aux contractions.
  • Électroencéphalographie - étude du cerveau qui permet d'étudier l'activité de ses structures individuelles et d'identifier les foyers d'activité pathologique.
  • L'imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie sont des méthodes de diagnostic précises et modernes. Sur la base de leur image obtenue couche par couche du corps humain, qui montre clairement toutes ses structures. Ainsi, vous pouvez détecter une tumeur, en comprimant le tissu cérébral ou un seul nerf et en provoquant des convulsions.

Crampes aux jambes fréquentes

Les pathologies, qui ne sont en réalité pas une maladie indépendante, mais qui en même temps violent le mode de vie habituel du patient, sont assez courantes. Un exemple d'un tel état est, par exemple, la myoclonie, qui rapproche souvent les jambes.

Cette condition est caractérisée par la contraction involontaire ou la surmenage d'un (plusieurs) groupe musculaire. Il est particulièrement désagréable lorsque des convulsions apparaissent soudainement la nuit, ce qui nécessite un traitement obligatoire pour les conseils médicaux et le diagnostic, car parfois les crampes aux jambes peuvent être un indicateur de certaines maladies graves.

10 causes les plus courantes de crampes

Les causes des crises sont très diverses, mais l'étiologie de la maladie n'a pas été suffisamment étudiée.

Le plus souvent les provocateurs de l'état pathologique sont:

1. épuisement physique

Les muscles du mollet sont surmenés lors de longues marches, de courses longues et d'efforts physiques, ce qui entraîne l'apparition de crises d'épilepsie. Les toniques - sont caractérisés par une tension musculaire assez longue, les atoniques - contraction et relaxation à court terme. Toutefois, dans certaines maladies (intoxication, dysfonctionnement cardiaque, carence en vitamines, lésion cérébrale traumatique, etc.), les deux types de crises peuvent survenir.

2. déshydratation

La deuxième cause la plus fréquente de crampes dans les jambes est une déshydratation soudaine du corps, en particulier pendant la saison chaude, avec un entraînement sportif intense ou la visite du sauna. Dans ce cas, le travail des glandes sudoripares augmente et, avec l'humidité, le corps perd une quantité suffisante de substances minérales (magnésium, calcium, sodium) nécessaires à l'organisme, ce qui provoque des spasmes musculaires.

De plus, un état similaire peut survenir chez des patients lorsque le traitement d’une maladie implique l’administration de diurétiques, par exemple, dans l’hypertension ou une insuffisance cardiovasculaire. L'action de ces médicaments s'accompagne parfois de convulsions, surtout la nuit.

3. Violation de l'équilibre eau et électrolyte

Un autre facteur prédisposant, qui provoque des crampes dans les jambes, est considéré comme un déséquilibre entre les signaux inhibiteurs et excitateurs qui pénètrent dans le muscle gastrocnémien, ainsi que la contraction accrue du réflexe musculaire. Un tel état est noté avec une diminution de la production d'ATP (acide adénosine triphosphate), ce qui entraîne une détérioration des processus métaboliques dans les muscles des membres inférieurs et une diminution de leur relaxation. De plus, des crampes dans les jambes peuvent survenir lors de changements pathologiques dans les vaisseaux, avec par exemple une augmentation de la viscosité du sang, etc.

4. Hyperthermie et stress

À des températures supérieures à 38 degrés, il peut y avoir des crampes dans n'importe quelle partie du corps, y compris dans les jambes. Surtout souvent cette condition est observée dans l'enfance. En outre, lors de diverses situations de stress et de crises nerveuses, il se produit une forte libération d'adrénaline dans le sang, ce qui contribue à réduire la quantité de dioxyde de carbone, suivie de crampes dans les jambes.

5. Hyperparathyroïdie

Glandes parathyroïdes situées près de la glande thyroïde. Leur fonction est de réguler le métabolisme de l'acide phosphorique dans le corps du patient. Un symptôme caractéristique de la maladie est le spasme musculaire des muscles respiratoires, les contractions convulsives des muscles des jambes, des doigts et des pieds. En plus des contractions spastiques, le patient peut être perturbé par des douleurs abdominales, une insomnie et une irritabilité accrue.

6. Hypoparathyroïdie

Avec une pénurie de calcium dans le corps causée par une hypoparathyroïdie, des crampes répétitives se produisent dans les muscles du mollet. Les crampes peuvent être à court terme ou prolongées, impliquant un ou plusieurs muscles. En outre, le patient présente une diminution des forces immunitaires, une fragilité accrue des ongles, une détérioration de la structure des cheveux, etc.

Le calcium est particulièrement important pour les femmes enceintes, les adolescentes et les patients sous certains régimes. Les besoins quotidiens en calcium varient de 1 000 à 1 500 microgrammes par jour. Une quantité suffisante de cet oligo-élément se trouve dans les produits laitiers, les noix, les produits à base de soja, le chou et le persil. En outre, lorsque la réduction convulsive des muscles du mollet est due à une hypoparathyroïdie, une supplémentation en vitamine D est nécessaire, car elle contribue à une absorption maximale du phosphore et du calcium.

7. Polynévrite

Dans cette maladie, il existe une lésion multiple de terminaisons nerveuses. Les principales causes de polynévrite sont les infections virales, l'hypovitaminose, l'intoxication, le diabète et les troubles métaboliques.

La maladie est accompagnée de crampes dans les jambes, en particulier la nuit, de paresthésies (sensation de «ramper») et d'un engourdissement des membres. Le patient s'inquiète des maux de tête et des vertiges, de la perte d'audition, de la douleur dans la région du cœur et d'une irritabilité accrue.

8. Maladie variqueuse

Assez souvent, des convulsions se produisent sur le fond des varices, dans lesquelles il y a dilatation des veines et affaiblissement des valves veineuses, ce qui conduit à l'étirement des parois veineuses et à la stagnation du sang. En plus des crises, le patient s'inquiète de la lourdeur dans les jambes, de la douleur, de l'enflure et de la difficulté à marcher.

Pour améliorer la circulation sanguine au cours des varices et prévenir le développement de convulsions, vous devez utiliser un bandage élastique spécial, le rejet des ceintures et des ceintures serrées. De plus, il est recommandé de renoncer à l'habitude en position assise et de jeter une jambe sur l'autre, car une telle position du corps aggrave considérablement le flux sanguin veineux. En cas de développement sévère ou chronique du processus, une intervention chirurgicale est recommandée.

9. Courbure de l'articulation de la cheville

Les causes des convulsions sont souvent dues à un défaut articulaire tel que le pied bot, lorsque la région du talon se penche constamment vers l’intérieur, ce qui provoque une courbure de la cheville. Ce défaut est particulièrement évident chez les femmes portant des chaussures à talons hauts.

En marchant, les jambes se fatiguent rapidement, des douleurs apparaissent dans les muscles et les genoux du mollet, et les veines du bas des jambes et des pieds se dilatent, ce qui entraîne le développement d'un syndrome convulsif et, en l'absence de traitement correctif, une violation grave de la posture.

10. Grossesse

En raison de l’ajustement hormonal du corps de la femme pendant la grossesse, le flux sanguin est perturbé en comprimant le plexus veineux par l’utérus. L'effet des hormones aide à adoucir les parois veineuses, souvent endommagées par les changements brusques de pression, en particulier pendant le travail.

En règle générale, les crises se produisent la nuit. Chez les femmes, vers le soir, la partie supérieure des jambes, des pieds et du bas des jambes gonfle et les muscles du mollet sont engourdis et lourds. Ces symptômes nécessitent une surveillance attentive du médecin traitant, ainsi qu'une surveillance constante et des caractéristiques comparatives des modifications en cours. Le cas échéant, une décision est prise sur le traitement thérapeutique éventuel, en tenant compte de la gravité de l’état de la femme et du danger encouru par l’enfant.

Traitement médicamenteux

Il ne faut pas oublier qu'il n'existe pas de médicaments spéciaux pour le traitement des convulsions. Tous sont nommés en fonction du diagnostic établi, de la fréquence des crises et de la présence de maladies chroniques chez le patient.

Les médicaments, qui contiennent un complexe équilibré de vitamines et de minéraux, constituent le seul remède courant contre les convulsions. En outre, le médecin peut également recommander l’utilisation de relaxants musculaires et de magnésium qui ont un effet relaxant sur les tissus musculaires.

Les complexes de minéraux et de vitamines les plus efficaces contre les crampes aux jambes incluent:

  • Magne-B6, Alphabet;
  • Calcium-D3 Nicomède;
  • Alfadol-Sa, Complivit, etc.
  • Les médicaments à base de magnésium utilisés pour prévenir le développement de crises convulsives sont:
  • Calme naturel, magnerota;
  • Diasporal; Magnistad;
  • Asparkam, Magnelis B6;
  • Solgar avec citrate de magnésium, etc.

Le groupe de relaxants musculaires comprend:

  • Baclofène, tolpérisone;
  • Sirdold, Mydocalm et d'autres

Ces fonds arrêtent les convulsions et les symptômes pathologiques dus au réchauffement et aux effets anti-inflammatoires des vaisseaux des membres inférieurs.

Traitement des convulsions avec des remèdes populaires

En plus du traitement médicamenteux, l'état pathologique peut être traité avec l'aide de la médecine traditionnelle. Grâce à ces recettes, l'incidence des crises d'épilepsie peut être réduite de manière significative, voire supprimée dans certains cas.

Les plus efficaces sont les recettes suivantes:

  • Pour soulager une contraction convulsive, il est nécessaire d’appliquer du miel légèrement chauffé sur la région du mollet, sur lequel une couche de film alimentaire est appliquée, puis un appareil de chauffage. Le temps nécessaire pour maintenir une telle compresse sur la jambe ne dépasse pas une demi-heure, après quoi les restes de miel sont lavés à l'eau tiède;
  • en cas de convulsions sur fond de varices, il est recommandé de frotter les pieds avec du vinaigre de cidre de pomme, ainsi que de prendre du vinaigre de cidre par voie orale 2 fois par jour, après avoir dissous 2 c. à soupe de vinaigre dans 200 ml d'eau légèrement tiède. Le traitement général dure au moins un mois.
  • Pour éviter les crampes dans les jambes, il est recommandé de mélanger 1 jaune d'oeuf avec 1 cuillère à soupe. cuillère de vinaigre de cidre et 1 cuillère à café de térébenthine. Après un bon mélange, cette solution est appliquée sur les veaux au coucher;
  • pour éviter le développement de convulsions, vous pouvez frotter le pied avec de la poudre de moutarde ou du jus de citron fraîchement pressé;
  • le jus de chélidoine (1 partie) est mélangé à 2 parties de vaseline et appliqué sur les pieds au début d'une attaque convulsive, ce qui permet de l'arrêter au stade initial.

Malgré l'efficacité et la sécurité suffisantes des recettes traditionnelles, vous devez consulter votre médecin avant de les utiliser, car des cas d'intolérance individuelle à certains ingrédients à base de plantes sont possibles.

Premiers secours

Avec des crampes dans les jambes fréquentes, vous devez savoir quoi faire en cas d'urgence pour vous débarrasser de ces symptômes:

  • Il est recommandé de tirer vos doigts avec une jambe à l'étroit vers vous et si vous avez du mal à les atteindre, vous pouvez utiliser une serviette ou une ceinture pour vous relever les doigts.
  • au cas où rien ne pourrait vous aider, vous pouvez vous tenir sur les orteils avec tout votre pied, de manière à ce que le pied soit plié le plus possible, après quoi vous pourrez vous détendre et étirer le mollet;
  • Il est nécessaire de masser les muscles des jambes en partant du bout des doigts vers le genou, en pinçant et en tapotant la jambe.

Pour certains patients, un bon bain de pieds aide à éliminer les spasmes musculaires très forts.

Régime alimentaire

À ce jour, il n’existe pas de produit unique susceptible de provoquer le développement d’un symptôme convulsif avec un degré de probabilité élevé. Néanmoins, il n’est pas nécessaire d’éliminer complètement l’effet de la nutrition, car bien souvent les jambes spasmodiques peuvent entraîner l’obésité et l’athérosclérose. En conséquence, un régime spécial devrait être élaboré, qui empêche autant que possible le développement d'un tel état.

Le régime doit remplir les conditions suivantes:

  • le menu du jour devrait contenir le nombre de calories nécessaires pour conserver sa force, y compris les oligo-éléments et les vitamines,
  • Il est important de s'assurer qu'un tiers de la nutrition totale est constitué de produits végétaux;
  • La quantité quotidienne de nourriture doit être divisée en 5-6 portions égales. Dans le même temps, 1-2 portions de nourriture devraient être de la bouillie, afin d'améliorer la digestion;
  • Il est recommandé de dîner au plus tard 2 heures avant le coucher, le dîner devant être le plus léger possible.

Il faut se rappeler que la tactique de traitement dépend du diagnostic de la maladie. Avec des crises fréquentes qui ne peuvent pas être traitées par un traitement médicamenteux, une intervention chirurgicale est parfois indiquée. En outre, le choix des bonnes chaussures, la normalisation de l'effort physique sur les jambes et le traitement rapide des maladies chroniques sont importants. Avec une approche intégrée pour traiter l'apparition de crampes dans les jambes, le pronostic de récupération est favorable.



Article Suivant
Sceaux et bosses après des injections sur les fesses, que faire?