Douleur au pied: causes et traitement


Le pied est la partie la plus basse du membre. C'est un groupe d'os qui remplit une fonction de soutien. Les douleurs émergentes dans le pied peuvent signaler diverses maladies, surcharge physique, blessures traumatiques. La nature des sensations, leur fréquence et leur gravité dépendent des caractéristiques d'âge du patient, du mode de vie et de la condition du corps dans son ensemble. Pour les douleurs occasionnelles, il n'y a pas besoin de s'inquiéter, si un inconfort douloureux est constamment ressenti, vous devez contacter un établissement médical.

Causes de douleur au pied

Important à savoir! Les médecins sont sous le choc: «Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires.» Pour en savoir plus.

Divers facteurs peuvent provoquer l'apparition de douleur. Une condition similaire peut survenir à la fois en marchant et au repos. La localisation de la douleur survient soit sur toute la surface du pied, soit sur une partie spécifique de celui-ci. Seul un spécialiste révélera la nature de la pathologie. Par conséquent, si vous vous plaignez régulièrement de douleurs aux pieds, consultez un neurologue ou un orthopédiste.

Causes courantes d'inconfort pathologique dans ce domaine:

  • les changements d'âge;
  • position debout longue;
  • malformations héréditaires et anomalies du pied;
  • excès de poids, en raison de laquelle la pression sur la zone du pied augmente;
  • lésions traumatiques (fractures complexes, entorses, luxations);
  • surabondance de charges physiques (sportives) sur les membres inférieurs;
  • chaussures inconfortables ayant des propriétés d'absorption des chocs réduites;
  • affaiblissement du tissu musculaire et des ligaments à la suite d'un manque prolongé d'activité motrice (patients alités).

Maladies

Provoquer une douleur aux pieds peut provoquer des maladies systémiques et chroniques qui affectent le travail de l’ensemble du système musculo-squelettique:

  • neurome du pied, ou le neurome de Morton. Il s'agit d'une prolifération bénigne du tissu périphérique dans la région plantaire. La pathologie se manifeste à la base des troisième et quatrième doigts. Une seule jambe est sujette à une telle défaite;
  • maladies articulaires (arthrose, arthrite). Se produisent généralement chez les personnes âgées, ce qui est associé à une usure articulaire liée au vieillissement, à une altération du flux sanguin dans les membres inférieurs, à des déformations osseuses, à une compression des terminaisons nerveuses. Les pathologies provoquent des troubles de l'activité motrice du membre affecté, des douleurs plus ou moins graves;
  • arthrite goutteuse. Une variété de maladies articulaires, a une nature inflammatoire. L'apparition de douleurs dans les membres inférieurs avec cette pathologie est associée à la formation de cristaux d'urate dans les tissus périarticulaires qui contribuent à la formation de tumeurs ressemblant à des tumeurs.
  • varices. Un symptôme tel que la lourdeur et la douleur dans la région du pied n'est pas rare avec ce diagnostic. Ces manifestations sont une conséquence de la maladie et se produisent après le développement des varices;

Une douleur au pied avec des lésions variqueuses peut indiquer le stade final de la maladie. Une attitude frivole face à une pathologie aussi grave peut entraîner une thrombose et une embolie.

  • pieds plats (héréditaires ou acquis). Il y a violation de la fonction de ressort du pied, la douleur s'étend non seulement aux os et aux articulations du pied, mais également au bas des jambes. Une douleur prononcée résulte d'une activité motrice et se trouve passivement en position verticale.
  • fasciite plantaire. Le développement de la maladie résulte de lésions ou d'étirements du fascia de la plante du pied. Un processus inflammatoire est localisé dans la zone touchée, provoquant de graves spasmes douloureux qui tourmentent une personne principalement le matin;
  • hygroma des pieds. Il s'agit d'une croissance bénigne au sein de laquelle un fluide fibreux séreux. Une telle bosse sur le pied résulte du port de chaussures inconfortables et d'un effort physique excessif sur les jambes;
  • l'ostéoporose. Les attaques douloureuses sont permanentes, quelle que soit l'activité motrice. Le foyer de l'inflammation s'étend aux os situés près de la peau. Par conséquent, même un léger toucher de la zone de dommage provoque une gêne importante;
  • endartérite oblitérante. Les sensations désagréables dans le pied ont un permanent prononcé. La maladie est accompagnée d'engourdissements dans les pieds, de sensations douloureuses accrues après une exposition à la température, de blessures ulcéreuses et de boiteries;
  • les éperons - la source de douleur dans la région du talon. L'apparition de ces excroissances osseuses sur le plant ou le dos du calcanéum est due à une charge excessive sur les tendons calcanéens. Ces excroissances irritent les tissus mous, provoquant une douleur aiguë aiguë. La particularité de la pathologie est que les pieds sont douloureux surtout le matin lorsque le patient se lève après avoir dormi;
  • La ligamentite (maladie inflammatoire de l'appareil tendon-ligament) se caractérise par la présence de sensations désagréables lors de la marche et de l'effort physique. Chaque fois qu'un patient tente de bouger un membre engourdi par la douleur, un déclic caractéristique se produit;
  • L'achillotendinite provoque une douleur pénétrante aiguë au talon et à l'arrière de la jambe. Les symptômes associés sont un œdème dans la zone touchée, une sensibilité accrue, une température locale et des contractions convulsives pendant la marche.
  • érythromélalgie ou maladie de Mitchell. La douleur aiguë est causée par des processus neurogènes dans les vaisseaux et les tissus. La maladie s'étend aux mains et aux pieds et se caractérise par de fortes attaques douloureuses et une rougeur de la région des pieds. Le plus souvent, les hommes d'âge moyen sont touchés;
  • tendinite du muscle tibial postérieur. Douleur dans le pied associée à l'étirement des tendons et se produisent dans la zone de levage du pied. Sensations douloureuses en cas de stress excessif, mais qui disparaissent rapidement après un repos;
  • bursite Les douleurs sont localisées à la cheville, mais se propagent ensuite au talon et aux orteils, affectant tout le pied. En plus du syndrome douloureux, un œdème se forme, la couleur de la peau change, la température locale augmente;
  • sésamoïdite La maladie est associée à une fracture de deux os sésamoïdes fragiles, responsables de la flexion-extension du gros orteil et du développement d'un processus inflammatoire dans les tissus rapprochés. Les symptômes caractéristiques sont un gonflement et une douleur dans la région du pouce;
  • maladies de la peau (verrues plantaires, callosités, cors, mycoses). Toutes ces conditions provoquent une douleur associée au port de chaussures inconfortables ou de mauvaise qualité. La nature de ces douleurs est douloureuse, pulsante, aggravée lors de la marche;
  • pathologies vasculaires, troubles métaboliques. Les spasmes douloureux pour de tels troubles sont assez prononcés, accompagnés d'une sensation de chaleur ou de froid dans les membres inférieurs, de la croissance du réseau vasculaire (réseau veineux). La décomposition des processus métaboliques se reflète dans la composition organique des structures osseuses, le bon fonctionnement des tissus musculaires et articulaires. Cela conduit à des sensations douloureuses dans le pied;
  • La déformation en valgus du pied se caractérise par sa déformation, qui entraîne le déplacement du pouce sur le côté. Cela conduit à une perturbation de la démarche, à la douleur et à d'autres conséquences désagréables.

Si vous soupçonnez une déformation du pied, vous devez contacter d'urgence un chirurgien orthopédique ou un traumatologue pour identifier la cause et le traitement d'urgence. Les formes lancées de la maladie nécessitent une intervention chirurgicale et un suivi par un endocrinologue.

Diagnostics

Une variété de causes qui provoquent l’apparition de douleurs dans les pieds nécessite un diagnostic qualifié. L’examen qualitatif joue un rôle important dans la formulation du diagnostic correct et du choix de la méthode de traitement. Les méthodes de diagnostic initiales comprennent:

  • étude de l'histoire de la maladie. Vous permet d'identifier les causes qui pourraient affecter directement ou indirectement le développement de la pathologie;
  • examen physique. Le médecin évalue l'état général du patient et le membre blessé lui-même: l'emplacement exact de la douleur, l'intégrité de la peau (plaies, ulcères), le changement de couleur, la présence d'un œdème ou d'une tumeur au niveau du pied sont déterminés.

Activités de diagnostic spécifiques:

  • tests d'urine généraux et détaillés;
  • un test sanguin pour évaluer ses marqueurs biochimiques;
  • L'imagerie par résonance magnétique vous permet d'évaluer l'état des muscles, des os et des tissus articulaires, ainsi que des tendons des pieds. L’étude est considérée comme la plus précise car elle aide à comprendre exactement ce qui cause la douleur: dommages aux muscles, aux tendons, aux os ou aux articulations du pied;
  • L'examen radiographique est nécessaire pour la détection précise des modifications organiques et des processus pathologiques dans les structures osseuses;
  • La tomodensitométrie est conçue pour l'examen couche par couche du tissu osseux des membres inférieurs. Les résultats vous permettent d'établir avec précision le diagnostic. Par conséquent, la tomodensitométrie - la dernière étape de l'examen, confirmant les procédures de diagnostic antérieures.

Les méthodes de diagnostic sont déterminées par un spécialiste en fonction de l'état général et des caractéristiques individuelles du patient, des symptômes qui l'accompagnent et de l'historique de la maladie.

Traitement de la douleur des jambes

Lorsque les articulations du pied vous font très mal, le médecin vous dira quoi faire. Après avoir déterminé la cause de l’inconfort, il est nécessaire de commencer le traitement dès que possible. Cela évitera des complications graves et le développement de maladies concomitantes. La thérapie combinée comprend:

  • prendre des médicaments;
  • physiothérapie;
  • exercices thérapeutiques;
  • porter des orthèses;
  • intervention chirurgicale (si nécessaire).

Dr. Sperling à propos de la maladie:

Traitement médicamenteux

Le traitement consiste à prendre des médicaments qui peuvent arrêter la douleur, réduire l'inflammation, réduire l'enflure et d'autres symptômes désagréables. Les médicaments sur ordonnance sont administrés uniquement par un médecin, en tenant compte de la maladie qui a provoqué une gêne au pied:

  • les analgésiques oraux sont prescrits pour soulager la douleur;
  • les antibiotiques sont recommandés pour supprimer le processus inflammatoire ou l'infection;
  • si la douleur dans le pied est causée par une infection fongique, l'utilisation d'antifongiques (pommades, gels à usage local) est nécessaire;
  • en cas de douleur insupportable, l’injection d’anesthésiques est autorisée (solutions de lidocaïne et de novocaïne);
  • pour les tumeurs, les oedèmes, l'hyperhémie, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (Diclofenac, Ibuprofen) sont prescrits sous forme de comprimés, pommades ou gels;
  • en cas de spasmes musculaires, il est nécessaire de prendre des relaxants musculaires en combinaison avec des complexes de vitamines et de minéraux (Cavinton, Actovegin).

Si la douleur dans les pieds est apparue en raison d’un dysfonctionnement de la glande thyroïde, du foie ou des reins, il est nécessaire de diriger toutes les forces vers le traitement de la maladie sous-jacente. La consultation d'un spécialiste et un traitement selon ses recommandations sont nécessaires. Habituellement, une fois la maladie principale éliminée, l’inconfort des extrémités inférieures distales disparaît.

Même les problèmes "négligés" avec les articulations peuvent être guéries à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour.

Physiothérapie

En plus des médicaments, les médecins recommandent la physiothérapie - thérapie par ondes de choc et résonance magnétique. Ces procédures augmentent le tonus des muscles et des nerfs des membres inférieurs, rétablissent leurs capacités physiques, soulagent la douleur, améliorent la circulation sanguine, accélèrent les processus métaboliques, soulagent l'enflure et les rougeurs de la peau.

Les patients peuvent être affectés à des applications de boue, des massages, des ultrasons, des lasers et des radiothérapies. Ce traitement vise à éliminer les manifestations de la pathologie et à prévenir les complications et les rechutes.

Physiothérapie

La gymnastique thérapeutique est un remède efficace pour soulager la douleur aux pieds et prévenir de diverses pathologies du système musculo-squelettique (pied plat, neurome de Morton, arthrite, goutte et autres maladies). Une série d'exercices spéciaux visant à améliorer la circulation sanguine, en étirant l'appareil musculo-ligamentaire, ce qui augmente la force et la souplesse de la jambe. Par conséquent, lorsque les articulations sont douloureuses, les pieds nécessitent une gymnastique de loisir régulière:

  1. En position debout, montez jusqu'aux chaussettes, restez dans cette position pendant 10 secondes, revenez au support d'origine.
  2. Rester dans la même position (sur un pied complet), "déchirer" les orteils du sol. Maintenez la position pendant 10 secondes et revenez à la position de départ.
  3. Sans changer de position, inclinez vos pieds pendant 15 secondes. Répétez l'exercice 20 fois.
  4. Lorsque vous êtes assis sur une chaise, soulevez une jambe (vos doigts sont strictement levés). Effectuer 10 mouvements de pied circulaires. Répétez avec l'autre jambe.
  5. Assis sur une chaise, levez les deux jambes parallèlement au sol. Avec une force pour tirer les chaussettes vers vous, en restant dans cette position pendant 5 secondes, baissez vos jambes. Répétez 20 fois.

Produits orthopédiques

Le port de supports orthopédiques orthopédiques (orthèses) fait partie intégrante du traitement complexe de la douleur persistante aux jambes. Ils contribuent à éliminer les sensations désagréables et les gonflements, à répartir correctement les charges sur les pieds, à prévenir la formation de cors et de durillons, à faciliter le port de chaussures inconfortables.

La chirurgie

L'intervention chirurgicale est indiquée en cas de traitement conservateur inefficace, d'anomalies héréditaires ou acquises des pieds, de lésions traumatiques graves:

  • chirurgie pour fractures lorsque le repositionnement est nécessaire (comparaison correcte des fragments d'os cassés et déplacés);
  • implantation d'implants ou de structures porteuses dans l'os;
  • arthroscopie pour enlever les articulations endommagées ou endommagées;
  • ostéotomie

Remèdes populaires

Beaucoup de gens sont enclins aux remèdes à la maison en utilisant la médecine traditionnelle. Mais dans le cas de douleurs aux membres inférieurs, l'utilisation de ce traitement est strictement interdite, car un tel symptôme peut indiquer une maladie grave des organes internes. Bien que de nombreux médecins se félicitent de l’utilisation de médecines douces dans le traitement de la douleur dans les jambes, il reste nécessaire d’appliquer telle ou telle ordonnance à la pratique seulement après avoir consulté un médecin. Les éléments suivants sont reconnus comme les plus efficaces:

Décoction de conifères pour le bain:

  1. 100 g d'aiguilles de pin sèches versent 1 litre d'eau bouillante.
  2. Faire bouillir à feu doux pendant 5 minutes, laisser mijoter au bain-marie pendant une demi-heure.
  3. Insister pour que le refroidissement soit complet, filtrer.
  4. Verser dans le bassin et monter le pied 15 minutes.

Infusion de racine de teinture:

  1. 1 cuillère à soupe l matières premières verser 1 litre d'alcool (40% alc.).
  2. Insister dans un endroit sombre et sec pendant 3 semaines, diluer avec 2 litres d'eau.
  3. Prendre pendant 1 mois dans 1 c. l trois fois par jour 10-15 minutes avant les repas.

Infusion de soie de maïs:

Pour le traitement et la prévention des maladies des articulations et de la colonne vertébrale, nos lecteurs utilisent la méthode de traitement rapide et non chirurgicale recommandée par les rhumatologues réputés de Russie, qui ont décidé de s’opposer au chahut pharmaceutique et ont présenté un médicament qui TRAITAIT VRAIMENT! Nous nous sommes familiarisés avec cette technique et avons décidé de l’offrir à votre attention. Lire la suite

  1. 4 cuillères à soupe l matières premières sèches versez 1 litre d’eau bouillante.
  2. Insister sous le couvercle pendant une demi-heure.
  3. Filtrer et boire 100 ml toutes les 2 heures.
  4. La durée du traitement est de 1,5 mois.

Prévention de la douleur au pied

Les mesures préventives incluent le respect des règles simples d'un mode de vie sain:

  • faire de l'exercice régulièrement. Le jogging, le vélo, le ski, la natation et la marche sont idéaux à cet effet. Il est nécessaire de commencer les métiers avec les charges minimales, en augmentant progressivement leur intensité. Utilisez des chaussures de sport ou des semelles orthopédiques. Pétrir le pied, surtout avant les prochaines séances d'entraînement;
  • ne portez que des chaussures confortables, fabriquées dans des matériaux de qualité et offrant un niveau d'amortissement naturel. En aucun cas, ne portez pas de chaussures trop étroites ou trop lâches, ce qui pourrait entraîner de graves déformations du pied. Les femmes n’ont pas besoin de «s’impliquer» dans les chaussures à talons hauts, si possible, réduisez leur temps de port;
  • effectuer un auto-massage des pieds. Pour cela, il suffit de malaxer les pieds avec les doigts de la main, de faire rouler une balle de tennis de la pointe au talon. Pendant la saison chaude, vous pouvez souvent marcher pieds nus sur de l'herbe, du sable et par temps froid sur des tapis de massage orthopédiques;
  • contrôler votre poids. Les kilos superflus augmentent la charge sur le pied;
  • s'en tenir à un régime alimentaire sain. Exclure du régime des mets nocifs (épicé, gras, salé, fumé, bonbons, café, alcool). Inclure dans le menu des produits enrichis en vitamines et oligo-éléments nécessaires au fonctionnement du corps;
  • prévoir un repos au moindre inconfort et légère douleur au pied. Pour ce faire, prenez une position horizontale et soulevez les jambes en plaçant un coussin ou un oreiller sous celles-ci. La tension disparaîtra, les muscles des membres inférieurs se relâcheront, le flux sanguin se normalisera;
  • ne vous soignez pas avec des douleurs régulières au pied. Si les sensations deviennent permanentes, il est urgent de demander de l'aide. Seul un spécialiste déterminera la cause de l’inconfort et empêchera peut-être le développement de pathologies graves.

Toutes les maladies existantes des pieds entraînent une restriction de la mobilité et l'apparition de douleurs. Dans les cas avancés, les pathologies du pied provoquent un handicap. Par conséquent, vous devez faire tout votre possible pour empêcher leur développement. En observant des mesures préventives simples, il est possible d’éviter les violations éventuelles et de préserver la santé de nombreux autres organes.

Comment oublier les douleurs articulaires?

  • Les douleurs articulaires limitent vos mouvements et votre vie bien remplie...
  • Vous vous inquiétez de l'inconfort, du resserrement et des douleurs systématiques...
  • Peut-être avez-vous essayé un tas de médicaments, de crèmes et de pommades
  • Mais à en juger par le fait que vous lisiez ces lignes - elles ne vous ont pas beaucoup aidé...

Mais l'orthopédiste Valentin Dikul affirme qu'il existe un remède vraiment efficace contre les douleurs articulaires! En savoir plus >>>

Voulez-vous recevoir le même traitement, demandez-nous comment?

Douleur au pied

La douleur au pied est un symptôme qui indique un certain processus pathologique du système musculo-squelettique du pied ou une conséquence d'une blessure. Dans tous les cas, le traitement n'est prescrit que par un médecin, après l'examen et un diagnostic précis.

Étiologie

La douleur au pied peut être une manifestation des processus pathologiques suivants:

En outre, la douleur au pied peut être due à des dommages mécaniques à l'articulation - fracture, luxation, blessure grave, entorse ou rupture du ligament.

Classification

La douleur au pied lors de la marche ou au repos distingue ces types:

  • diffuse;
  • excitant tous les pieds;
  • type local.

La nature de la manifestation de la douleur et sa localisation peuvent indiquer une cause fondamentale. Toutefois, cela ne signifie pas que vous pouvez tenter indépendamment d’éliminer ce symptôme déplaisant. L'automédication peut entraîner de graves complications.

Symptomatologie

Dans ce cas, il est difficile d’isoler le tableau clinique général, car la nature des symptômes dépend de la maladie sous-jacente.

Une douleur à la plante du pied peut indiquer l'apparition d'une ostéoporose ou d'une arthrite caractérisée par le tableau clinique suivant:

  • la douleur peut perturber une personne même au repos, avec une pression sur le talon, la douleur peut augmenter;
  • le matin, il peut y avoir une raideur dans les articulations, un engourdissement des orteils;
  • fatigue accrue, même avec une activité motrice courte;
  • la douleur dans les doigts des membres inférieurs peut augmenter après un exercice prolongé ou une inactivité prolongée;
  • malaise général;
  • cycle de sommeil perturbé;
  • détérioration de la capacité de travail.

La douleur au pied d'en haut ou dans la partie plantaire est présente dans la clinique d'arthrose, de pied plat et de goutte. Avec de tels maux, les patients seront dérangés par les symptômes suivants:

  • gonflement des membres inférieurs;
  • craquements dans le pied en marchant;
  • fatigue
  • amincissement de la peau;
  • à mesure que le processus pathologique s'aggrave, la douleur peut être vive, paroxystique, même en état de repos complet;
  • les déformations du pied sont possibles;
  • le syndrome douloureux peut survenir soudainement;
  • élévation de la température locale;
  • dans le cours chronique de la maladie, la formation de croissance dans la région de l'articulation touchée est possible.

Une douleur au pied entre le talon et l'orteil, qui donne aux côtés, peut être un signe du développement de l'éperon du talon ou d'une fasciite, qui se caractérise par le tableau clinique suivant:

  • la douleur au pied lors de la marche augmente;
  • la plus grande sévérité du symptôme est observée le matin, quand une personne commence juste une activité motrice;
  • gonflement;
  • hausse de la température locale.

Si le traitement n'est pas instauré à temps, une telle violation peut entraîner une boiterie chronique.

La douleur du pied sous les orteils lors de la marche peut indiquer à la fois un effort physique excessif et des processus pathologiques graves (arthrite, ostéomyélite, goutte, pieds plats). Le tableau clinique suivant est observé:

  • douleur intense du caractère perçant ou coupant;
  • gonflement, gonflement dans le développement du processus pathologique;
  • à mesure que le processus inflammatoire s'aggrave, la douleur traverse toute l'articulation;
  • élévation de la température locale;
  • température corporelle basse ou fébrile;
  • signes d'intoxication générale.

La présence d'un tel tableau clinique peut indiquer le développement d'un processus inflammatoire purulent, qui constitue un danger pour la santé et la vie humaines.

La cause de la douleur dans la partie supérieure du pied peut être un rhumatisme, une ligamentite et d'autres maladies du système musculo-squelettique. Dans ce cas, le symptôme est accompagné du tableau clinique suivant:

  • douleur d'être de courte durée, courte mais prononcée;
  • inflammation, gonflement de l'articulation;
  • élévation de la température locale;
  • rougissement de la peau dans la région de l'articulation touchée.

La douleur à la jambe de la hanche au pied peut être une manifestation d'ostéochondrose et de hernie intervertébrale. Cependant, seul un médecin peut déterminer l'étiologie exacte après l'examen. Dans de tels cas, le tableau clinique suivant peut être exprimé:

  • le syndrome douloureux survient lors d'une activité motrice;
  • irradiant vers la région des fesses, du dos;
  • raideur en mouvement;
  • faiblesse dans les bras et les jambes;
  • à mesure que le processus pathologique s'aggrave, la douleur peut déranger une personne même au repos.

La douleur au pied peut se manifester dans une maladie telle que le pied diabétique, les symptômes sont les suivants:

  • gonflement du pied, augmentation de la douleur, même avec des charges statiques mineures;
  • faiblesse dans les jambes, engourdissement;
  • rougeur du membre atteint, cyanose de la peau;
  • élévation de la température locale;
  • ulcération de la peau.

Dans ce cas, si le traitement ne commence pas à temps, la complication du processus pathologique peut nécessiter une amputation du membre.

En cas de maladie variqueuse des jambes, le syndrome douloureux n’est observé que dans les derniers stades de la maladie. Au stade initial du développement de la maladie, une personne ne peut ressentir qu'un gonflement, une lourdeur, une fatigue des jambes.

Il faut comprendre que la manifestation de ce symptôme peut être à la fois un signe de dommage mécanique et un processus pathologique grave. Par conséquent, l'automédication ou ignorer ce signe ne peut pas être. À la première occasion, vous devez consulter un médecin et non pas vous soigner vous-même.

Diagnostics

Pourquoi les pieds font mal, ne peut dire qu'un spécialiste médical qualifié, après l'enquête. Tout d'abord, un examen objectif approfondi du patient est effectué, avec clarification des plaintes et collecte de l'historique de la maladie et de la vie. Pour le diagnostic et la prescription du traitement correct, de telles méthodes de diagnostic peuvent être prescrites:

  • radiographie du membre affecté;
  • échographie de l'articulation;
  • IRM
  • la scintigraphie;
  • arthroscopie;
  • myélographie;
  • discographie de contraste;
  • électrospondylographie.

Le programme de diagnostic exact est prescrit par le médecin en fonction des antécédents recueillis et du tableau clinique actuel.

Traitement

Le traitement de base dépendra entièrement du diagnostic et de l'étiologie de la cause sous-jacente. Un traitement conservateur n’est pas toujours souhaitable. Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Le traitement médicamenteux peut inclure de tels médicaments:

  • anti-inflammatoire non stéroïdien;
  • des analgésiques;
  • les décongestionnants;
  • anticoagulants - pour les hématomes;
  • améliore le flux sanguin;
  • vitamines et oligo-éléments.

En plus des médicaments, le médecin peut prescrire une physiothérapie, une thérapie manuelle, une thérapie physique.

Dans certains cas, il peut être nécessaire d’ajuster le régime car l’embonpoint nuit également au fonctionnement du système musculo-squelettique.

Si le traitement est commencé à temps, des complications graves peuvent être évitées. Sinon, développement possible de maladies concomitantes pouvant éventuellement conduire à une invalidité.

Prévention

Éliminer complètement le risque de développer cette maladie est possible si les recommandations suivantes sont mises en pratique:

  • porter uniquement des chaussures confortables, correctes, en orthopédie,
  • traiter en temps voulu toutes les maladies infectieuses et autres processus pathologiques;
  • bien manger;
  • observer le régime quotidien;
  • effectuer un exercice modéré.

En outre, il convient de garder à l’esprit l’importance d’un examen médical préventif systématique.

Douleur au pied

La douleur au pied est assez courante et a un grand nombre de causes. Cela peut être causé par des problèmes dans n'importe quelle partie du pied. Les os, les ligaments, les tendons, les muscles, le fascia, le lit d'ongle, les nerfs, les vaisseaux sanguins ou la peau peuvent être des sources de douleur au pied. Les troubles de la colonne vertébrale sont souvent associés à des douleurs au pied.

Ensuite, nous examinons certaines des causes les plus courantes de douleur au pied, puis passons au sujet principal de l’article: la douleur au pied causée par une pathologie ou une maladie de la colonne vertébrale.

Causes de douleur au pied

La douleur au pied peut être associée à:

  • le processus de vieillissement;
  • de longue date;
  • surpoids;
  • malformation congénitale du pied;
  • un traumatisme;
  • des chaussures inconfortables ou des chaussures qui ne procurent pas un amortissement suffisant;
  • passion excessive pour les promenades ou autres activités sportives.

Les maladies suivantes peuvent causer des douleurs au pied:

  • arthrite ou goutte. Affecte généralement le gros orteil, qui devient rouge, enflé et très douloureux;
  • fracture des os du pied;
  • oignon: une bosse à la base du gros orteil, causée par le port de chaussures au nez étroit;
  • callosités et cors: peau épaissie par frottement ou pression.
  • orteils du pied en forme de marteau: doigts tordus dans une position en forme de griffe;
  • pieds plats;
  • neurome Morton: épaississement du tissu nerveux entre les orteils;
  • fasciite plantaire;
  • verrues plantaires: blessures sur la plante des pieds causées par la pression;
  • entorse;
  • fracture de fatigue: petites fissures dans les os causées par une surcharge répétitive.

Douleur au pied causée par des problèmes de colonne vertébrale

Bien qu'il existe de nombreuses causes de douleur au pied, il est important de noter que tous les types de douleur ne sont pas associés aux orteils ou à l'avant / l'arrière du pied. De plus, la douleur au pied ne survient pas toujours à la suite de blessures ou de dommages au pied.

Étonnamment, de nombreux types de douleurs au pied n'ont rien à voir avec le pied ou la jambe, mais sont causés par des problèmes de la colonne lombaire.

Cependant, les patients souffrant de douleurs au pied causées par des nerfs pincés dans la colonne lombaire ont tendance à souffrir de douleurs à la jambe associées à une douleur au pied. Une douleur isolée dans le pied sans douleur dans la jambe, de gravité variable, associée à des problèmes de la colonne lombaire, est très rare. Une douleur dans le pied sans douleur dans la jambe est généralement associée à des problèmes situés directement dans le pied.

Par exemple, si la racine nerveuse de la colonne lombaire est irritée ou comprimée, cette maladie de la colonne lombaire, qui peut provoquer ou non des douleurs dans le bas du dos, peut provoquer une douleur qui se propage par le nerf sciatique et se propage au pied.

Les symptômes

Symptômes courants de douleur au pied associés à la colonne lombaire

Selon le diagnostic, les types spécifiques de symptômes douloureux du pied et d’autres symptômes peuvent inclure:

  • Limiter la capacité de lever les jambes (abaisser les pieds sur le talon). Ce symptôme spécifique se caractérise par une incapacité à lever les jambes et peut s'accompagner d'un engourdissement au milieu de la jambe et du pied. Cela peut se produire si l’une des racines nerveuses rachidiennes de la colonne lombaire est innervée par le nerf sciatique.
  • Lourdeur dans le pied et "relâchement" du pied (pied suspendu). Souvent associé à la racine nerveuse rachidienne de la colonne lombaire, le pied suspendu se manifeste par une faiblesse ou une sensation de lourdeur, ce qui entraîne une difficulté ou une impossibilité de fléchir la cheville et de relever la partie antérieure du pied. Pied suspendu associé à des problèmes de racine nerveuse L5, causant généralement également des douleurs, descendant au-delà du tibia et passant par la partie supérieure du pied jusqu'au gros orteil.
  • Difficultés sur la pointe des pieds. Une douleur à la plante du pied peut survenir si la racine nerveuse spinale S1 du nerf sciatique est affectée. Les symptômes typiques de douleur dans la plante du pied peuvent inclure une faiblesse du muscle gastro-méningé, rendant difficile la marche sur la pointe des pieds, déchirer le talon du sol ou même une activité quotidienne normale (marcher ou conduire).

Comme indiqué précédemment, les problèmes de la colonne lombaire peuvent provoquer une série de symptômes provoquant des douleurs au pied, généralement associées à des douleurs à la jambe (sciatique).

Pour comprendre comment les maladies de la colonne lombaire peuvent devenir une source de douleur au pied, vous devez d’abord connaître le plus grand nerf du corps humain, appelé nerf sciatique.

Nerf sciatique et douleur au pied

Composé de cinq nerfs qui se connectent dans la partie inférieure de la colonne vertébrale, le nerf sciatique se propage à l'arrière de chaque jambe, puis se dirige vers les orteils du pied et relie la moelle épinière à de nombreux muscles des jambes et des pieds.

Lorsque le nerf sciatique est endommagé, par exemple en raison de problèmes de la colonne lombaire, qui se traduisent par des racines nerveuses qui composent le nerf sciatique en cours de compression ou de pincement, une série de symptômes appelés sciatique peut se manifester par une douleur à la jambe et au pied.

Maladies de la colonne lombaire pouvant causer des douleurs au pied

Les maladies lombaires suivantes peuvent provoquer une sciatique, qui peut à son tour entraîner des douleurs à la jambe ou au pied:

  • Hernie de la colonne lombaire: une hernie discale apparaît lorsque son contenu interne entre en éruption ou fuit à travers la membrane externe. Ce processus provoque une compression des racines nerveuses, qui peut se manifester par la propagation de la douleur le long du nerf sciatique de la jambe et du pied, avec des symptômes variables selon l’emplacement de la hernie.
    Avec cette pathologie, un traitement conservateur est généralement pratiqué, mais dans de rares cas, une opération peut être prescrite pour retirer une partie du disque (microdiscectomie) afin de réduire la pression sur le nerf et de soulager toute douleur reflétée dans le pied.
  • Sténose rachidienne. Cette perturbation de la colonne lombaire est associée à une compression des racines nerveuses de la colonne vertébrale, ce qui entraîne des symptômes de douleur reflétant le pied, notamment une faiblesse, un engourdissement et des picotements dans le pied.
    Le traitement de la sténose est généralement effectué de manière conservatrice. Dans de rares cas, une décompression chirurgicale peut être nécessaire.
  • Spondylolisthésis. Avec cette pathologie, une vertèbre "glisse" de l'autre, perturbant le fonctionnement normal de tout le segment vertébral, ce qui peut potentiellement entraîner une compression nerveuse, entraînant une douleur irradiante à la jambe et au pied.
    Le traitement par spondylolisthésis peut inclure des méthodes conservatrices et chirurgicales.

Diagnostics

Il est impératif que la cause spécifique de la douleur au pied soit correctement diagnostiquée par un médecin possédant l’instruction nécessaire. Si la douleur au pied est probablement associée à des problèmes de la colonne lombaire, il est conseillé de consulter un spécialiste de la colonne vertébrale pour diagnostiquer complètement les maladies potentielles de la colonne vertébrale pouvant causer des douleurs à la jambe et au pied.

Il est nécessaire de comprendre que la douleur dans le pied associée aux problèmes de la colonne lombaire et les symptômes qui y sont associés (par exemple, le pied tombant) indiquent une pathologie grave et nécessitent un traitement immédiat.

Traitement

Le traitement de la douleur dans le pied dépend de la cause et varie du repos habituel aux orthopédiques au traitement chirurgical.

La douleur au pied associée à une douleur à la hanche, à la jambe ou au bas du dos est le résultat de problèmes de la colonne lombaire. La cause la plus courante est la hernie intervertébrale de la colonne lombaire. Dans le même temps, la douleur au pied avec une hernie discale est un symptôme éloigné et tardif de la hernie intervertébrale, qui nécessite un traitement immédiat. Dans ce cas, il est urgent de réaliser une IRM de la colonne lombaire et de décider de la tactique de traitement. Dans notre expérience, le traitement conservateur d'une hernie avec douleur et engourdissement du pied dépasse largement le traitement chirurgical.

Article ajouté à Yandex Webmaster le 05.05.2014, 16:33

Lorsque vous copiez des documents de notre site et que vous les placez sur d'autres sites, nous exigeons que chaque matériel soit accompagné d'un lien hypertexte actif vers notre site:

  • 1) Un lien hypertexte peut renvoyer au domaine www.spinabezboli.ru ou à la page à partir de laquelle vous avez copié nos documents (à votre discrétion);
  • 2) Un lien hypertexte vers notre site www.spinabezboli.ru doit figurer sur chaque page de votre site où sont publiés nos documents.
  • 3) Il ne devrait pas être interdit aux hyperliens d'être indexés par les moteurs de recherche (en utilisant "noindex", "nofollow" ou tout autre moyen);
  • 4) Si vous avez copié plus de 5 documents (c’est-à-dire que votre site Web compte plus de 5 pages avec notre matériel, vous devez mettre des hyperliens vers tous les articles des auteurs). En outre, vous devez également mettre un lien vers notre site www.spinabezboli.ru, sur la page principale de votre site.

Voir aussi

Nous sommes dans les réseaux sociaux

Lorsque vous copiez des documents de notre site et que vous les placez sur d'autres sites, nous exigeons que chaque matériel soit accompagné d'un lien hypertexte actif vers notre site:

Douleur au pied

Informations générales

L’arrêt de l’homme est la partie la plus basse du membre inférieur. La partie du pied en contact direct avec le sol s'appelle le pied ou la plante du pied. Le pied comporte trois points d'appui osseux, dont deux à l'avant-pied et un à l'arrière.

L'arrière du pied est le talon; l'avant est le bout du pied, qui comprend cinq doigts. Les orteils comprennent la phalange du squelette du pied. Les os du pied sont tendus du bout des doigts au talon pour s’unir au corps du pied.

Les métatarses et les phalanges ressemblent aux paturons et aux phalanges, mais sont moins développés en raison de leur mobilité réduite. Lorsque vous marchez d'abord avec la surface en contact avec le talon, puis le bord latéral du pied, les semelles et le pouce.

Selon la nature de la lésion de la voûte plantaire, il existe des pieds plats longitudinaux et transversaux. Peut-être la combinaison de ces formes les unes avec les autres et avec d’autres déformations du pied.

Douleur au pied dans les maladies

La douleur aux pieds est une cause très fréquente de plaintes de patients. Ils peuvent être généraux, diffus, excitant tout le pied ou limités à des zones spécifiques et petites du pied. Douleurs diffuses des pieds, parfois associées à une charge ou à une tension, mais pouvant apparaître au repos, sans aucune tension du pied.

La douleur de tous les os quand ils sont pressés avec le bout du doigt est incroyable. Le repos prolongé au lit dans diverses maladies provoque également une douleur diffuse des pieds, qui n'est pas associée à des os mais à une insuffisance de l'appareil musculo-ligamentaire. La même douleur liée à l'échec survient avec une augmentation rapide du poids corporel total ou une augmentation prolongée de la charge.

Fasciite plantaire

L'aponévrose plantaire est une large bande de tissu conjonctif située le long de la surface plantaire du pied, du calcanéum à la tête des os métatarsiens dans la partie antérieure du pied. La fasciite plantaire est causée par l’étirement du fascia provoqué par une pronation excessive du pied.

L'inflammation provoquée par l'étirement du fascia dans la région du talon provoque une douleur, à la fois dans la région du talon et dans la voûte plantaire. La douleur dans les pieds est particulièrement perceptible le matin, quand une personne se lève après un long repos.

Avec la tension prolongée de l'aponévrose à la place de son attachement au calcanéum se développe une saillie osseuse douloureuse, appelée l'éperon de talon. Il est donc important de commencer le traitement des modifications fonctionnelles jusqu’à l’apparition de complications.

Autres causes de douleur au pied

La douleur au pied peut aussi être causée par les raisons suivantes:

compression des nerfs entre les doigts;

déformation des os du métatarse.

Le plus souvent, cette douleur est causée par des lésions des nerfs ou par des modifications du pied liées au vieillissement, appelées métatarsalgies.

Douleur dans le pied due à des changements liés à l'âge. Avec l'âge, la fonction protectrice de la couche adipeuse absorbante diminue progressivement au niveau de la tête métatarsienne. Cette condition peut entraîner une compression des poches dans la région de la tête des os métatarsiens, ce qui entraîne leur inflammation - bursite.

L'inflammation articulaire ou la polyarthrite rhumatoïde peuvent également causer de la douleur.

La cause de la douleur dans le pied peut être la croissance bénigne du tissu nerveux - le neurome qui entoure le nerf. Le névrome se trouve généralement dans la région des bases du troisième ou du quatrième orteil du pied (neurome de Morton), bien qu'il puisse se trouver dans la région des autres doigts.

Les névromes se produisent généralement sur un pied et sont plus fréquents chez les femmes. Au début du névrome, la douleur est modérée du troisième au quatrième orteil du pied et parfois accompagnée d'une sensation de brûlure ou de picotement. Les symptômes négatifs sont aggravés lorsque vous portez certaines chaussures inconfortables, notamment avec un orteil étroit. Au fur et à mesure que le processus avance, les piqûres deviennent permanentes, quel que soit le type de chaussures qu'une personne porte.

Blessures traumatiques au pied

La luxation de l'articulation de Lisfranca est également rare, complète et incomplète. En cas de luxation complète, tous les os métatarsiens sont déplacés et en cas de luxation incomplète, les os individuels du tarse se déplacent de leur position normale. Le patient a mal au pied. La forme du pied change.

Le pied semble raccourci et se dilate dans la région antérieure. Si l'un des os du métatarse est disloqué à la surface du pied, la saillie est déterminée sous la forme d'une marche. Le diagnostic est clarifié par examen aux rayons X.

La luxation des os du tarse ou la luxation du joint Chopard est extrêmement rare. Il y a une luxation avec un coup de pied violent. Le patient s'inquiète de la douleur au pied, qui augmente généralement considérablement lors des mouvements. Ensuite, il se produit un œdème, qui augmente rapidement. Au pied au-dessous du lieu de luxation, l'irrigation sanguine est perturbée. La victime doit recevoir un analgésique et rapidement emmenée à l'hôpital pour une réduction urgente des luxations.

La luxation sous-talienne du pied est rare. Cette luxation se produit dans les articulations pilon-talon et pilo-naviculaire. Le mécanisme de la luxation coudant le pied dans n'importe quelle direction.

Le talus est déplacé de son emplacement et une rupture du ligament se produit sur le côté opposé du déplacement. Le patient se plaint de douleurs au pied. La forme du pied est modifiée. Pour exclure les fractures des os du pied, des radiographies sont effectuées.

La luxation du pied dans l'articulation de la cheville n'est pas courante et s'accompagne d'une rupture de l'articulation de la cheville et de la capsule des fractures de l'articulation et de la cheville, moins souvent d'autres fractures de l'articulation. Types d'entorses du pied: de l'extérieur, de l'intérieur, en avant, en arrière et en haut. La luxation du pied vers l'extérieur se produit lorsque le pied podtavyvanii se trouve latéralement et dehors.

Lorsque cela se produit, une fracture de la cheville externe se produit également. Lorsque le pied est plié vers l’intérieur, il se produit une fracture de la cheville interne et une luxation du pied à l’intérieur. La luxation postérieure du pied peut survenir avec un violent coup de pied dans la jambe ou une forte flexion plantaire du pied. Une luxation antérieure se produit lorsque le pied est plié vers l'arrière ou frappe la jambe par l'arrière.

De temps en temps, il y a une luxation du pied en tombant d'une hauteur. Le patient s'inquiète de la douleur au pied, de l'incapacité de se tenir sur le pied et de marcher. La forme du pied est modifiée. Le diagnostic est clarifié par examen aux rayons X. En tant que premier secours, il est nécessaire de donner un anesthésique à la victime et de la conduire à l'hôpital.

La douleur dans le pied, notamment dans le talon, survient lorsque l'inflammation se développe dans les tissus mous entourant l'éperon. Les premières manifestations de l'éperon au talon sont généralement notées au moment où une personne se lève le matin et marche sur le talon ou après les premiers pas quand il était assis pendant longtemps.

Pieds plats

Un pied avec le pied à plat touche la surface avec toute la surface de la semelle et cesse d'exercer la fonction de ressort, il y a une douleur et une fatigue des pieds et des jambes lors de la marche, debout, en cours d'exécution.

Les pieds plats acquis (on observe rarement des troubles congénitaux) se développent le plus souvent en raison de diverses surcharges des pieds, en particulier pendant la croissance du corps. À l'âge adulte, les pieds plats se développent souvent avec des positions debout prolongées sur les jambes (par exemple chez les vendeurs, les coiffeurs). Cela conduit également à des pieds plats:

Longs poids de transport;

en surpoids.

Un pied plat traumatique se développe après une fracture des chevilles, des os du pied. En cas de fracture des os des membres inférieurs, des pieds plats se développent également et, du côté opposé à la fracture.

Érythromélalgie

La maladie affecte les jambes, généralement les pieds. Il survient le plus souvent chez les hommes d'âge moyen. Il se caractérise par les symptômes caractéristiques suivants:

En règle générale, la maladie est précédée d'un échauffement du membre ou de sa position forcée. La douleur est soulagée par l'utilisation de froid ou par le soulèvement du membre affecté.

Cette maladie est associée à d'autres maladies, telles que:

réaction au médicament;

Peut survenir dans les troubles myéloprolifératifs tels que la leucémie. Mais cela peut arriver sans lien avec d'autres maladies. La cause de cette maladie est inconnue.

Les brûlures dans les membres se produisent souvent en réponse à la chaleur. La douleur dans le pied peut également causer une position du membre contraint. La zone touchée devient rouge.

Prévention et traitement

Pour la prévention, les médecins recommandent:

aller nager, faire du jogging, faire du vélo, faire du ski, marcher plus;

se réchauffer avant la charge sur le pied;

faites du sport avec des chaussures de sport, changez-le tous les six mois;

reposez-vous si vous ressentez de la douleur et de la fatigue dans les jambes;

marcher pieds nus sur l'herbe;

acheter des chaussures dans l'après-midi quand la jambe gonfle un peu;

assurez-vous que les chaussures sont confortables, ne frottez pas;

moins porter des talons.

Dans chaque cas, vous aurez besoin de votre propre système de traitement de la douleur au pied. Vous devez d’abord déterminer la cause de la douleur. En cas de pied plat, la solution peut être le port systématique de semelles orthopédiques spéciales. Avec des éperons de talon, des onguents spéciaux peuvent être utilisés en combinaison avec le repos au lit.

Pourquoi le pied fait-il mal en attaquant?

La douleur dans le pied au début limite considérablement la mobilité de la personne, apporte un inconfort, peut être assez longue. N'ignorez pas ce symptôme et endurez bravement la douleur, car une telle douleur peut être un signe de changements dégénératifs de l'articulation.

Aux premières sensations désagréables, vous devriez consulter un médecin qui déterminera la cause de la douleur et vous prescrira le traitement approprié.

Le pied peut être douloureux et en état de repos, mais le patient a souvent mal à marcher sur le pied en marchant. Ce symptôme peut indiquer absolument toute nature de la maladie: des charges excessives aux néoplasmes.

Si les pieds font mal, cela n’indique pas toujours un problème local: la douleur au pied peut être de nature rhumatismale, complication de maladies systémiques complexes.

Types de douleur au pied

Selon la nature de la douleur, la cause la plus probable de la douleur peut être assumée.

Il y a ces types de douleur dans les jambes:

  • couvre tout le pied;
  • localisé dans une partie spécifique du pied (doigts, talon, élévation);
  • douloureux;
  • pointu, pointu, perçant;
  • diffuse (se produit de temps en temps, dure longtemps - pendant plusieurs mois).

Si la douleur dans le pied est accompagnée d'un gonflement et d'une rougeur de la peau, elle est causée par une inflammation ou un traumatisme.

Une douleur chronique prolongée survient souvent à la suite de blessures sous-traitées ou en cas de modification, de prolifération de tissu osseux ou de déformation des articulations.

Pourquoi, quand vous venez, vous avez mal à la jambe: les causes de la douleur au pied

Toutes les causes de douleur au pied peuvent être divisées en deux groupes:

  • non pathologique - associé à une charge importante et à d'autres facteurs qui ne sont pas des signes de maladies graves (position debout prolongée, chaussures inconfortables, obésité);
  • pathologiques - sont le résultat de maladies systémiques.

"Je ne peux pas marcher sur le pied" - une plainte fréquente des femmes qui cherchent de l'aide pour traiter ce symptôme. Cette condition est associée au port de chaussures inconfortables en talons hauts: en raison du biais de la charge, le poids est réparti de manière inégale, son maximum tombe à l'avant.

La douleur aux pieds est un problème courant chez les femmes.

Au début, il y a simplement une douleur due à la surcharge du pied. Mais au fil du temps, il y a des déformations et une croissance des tissus. À ce stade, la guérison complète est presque impossible. Par conséquent, si les chaussures sont désagréables, provoquent des douleurs - vous devez les abandonner.

Maladies causant des douleurs aux pieds

La douleur provoquée par une charge excessive disparaît généralement en 2-3 jours. S'ils persistent plus longtemps, la personne risque d'avoir une pathologie plus grave. Ce symptôme peut indiquer l'une des maladies suivantes.

Blessures

Fracture des os du pied, luxation de la cheville, entorse sont les types de blessures les plus courants. Ils se caractérisent par: une douleur aiguë, un gonflement, la formation d'hématomes. La douleur diminue au repos, aggrave au lever. Couvre uniquement le pied gauche ou droit. Mais si la blessure a été causée par un saut d'une grande hauteur, à la suite d'un accident de voiture, les deux jambes sont souvent blessées.

Pieds plats

Cette maladie est congénitale ou acquise (avec le port constant de chaussures sur une semelle plate). Absence visible de la voûte plantaire. La douleur augmente avec la marche et s'étend à tout le pied.

Types d'empreintes avec différentes formes de pieds plats au contenu ↑

Bursite

Maladie inflammatoire du sac synovial de l'articulation, qui augmente les frottements et la destruction de l'articulation. Il existe environ 10 sacs de ce type dans la région du pied, le plus souvent une inflammation se produit dans la bourse de l'articulation de la cheville et provoque ses blessures - une ecchymose ou une luxation.

La bursite est une maladie des athlètes, mais elle peut également toucher les personnes souffrant d'obésité grave et les femmes portant des chaussures inconfortables. Le patient a beaucoup de peine à marcher. Au repos, la gêne diminue mais ne disparaît pas complètement.

L'absence de traitement peut entraîner la destruction complète de l'articulation.

La goutte

Inflammation de l'articulation (généralement au niveau du pouce), associée à un excès d'acide urique. Se produit chez les patients de plus de 40 ans, les diabétiques, les alcooliques chroniques, les personnes présentant un degré élevé d'obésité. La douleur apparaît soudainement, il devient impossible de marcher sur le pied.

Fasciite

Maladie associée à la violation de l'élasticité et à des lésions du ligament. Marcher sur la semelle est très douloureux, une sensation désagréable (douleur, sensation de brûlure) est localisée dans la région du talon.

Zone touchée par la fasciite

Cette maladie survient chez les athlètes, les danseuses, les personnes obèses et les femmes qui portent constamment des chaussures à talons très hauts. La douleur s'étend également à la région de la jambe.

L'ostéoporose

Se produit en violation de la densité osseuse, lorsqu'il devient fragile et sujet aux fractures, même avec une charge réduite. La fracture survient si le patient se lève soudainement, marche fortement sur le pied.

L'ostéoporose est l'une des causes possibles de douleur au pied.

Causes de l'ostéoporose - troubles hormonaux, diabète, obésité, maladie rénale, ainsi que chez les personnes âgées de plus de 75 ans.

La douleur dans l'ostéoporose est constante, aggravée lorsque vous essayez de vous lever après le sommeil, au cours de l'exercice physique minimal.

Myélose funiculaire

Cette maladie ne survient pas indépendamment, mais en raison d'une maladie grave de la moelle osseuse, dans laquelle le métabolisme de la vitamine B12 est perturbé de manière significative. C'est souvent héréditaire.

Le diabète, l'obésité, l'alcoolisme, la présence de parasites dans l'intestin peuvent provoquer le développement d'une lésion des pieds. Des troubles intestinaux accompagnent souvent cette maladie.

La douleur au pied se produit lors de la marche. Il y a aussi une sensation d'engourdissement dans la zone touchée. Une attaque douloureuse commence généralement par un léger picotement et un engourdissement des doigts.

Neurome Morton

Inflammation du nerf, passant entre 3 et 4 doigts. Les chaussures à talons hauts et la charge accrue à l’avant du pied sont un facteur qui a provoqué la tragédie. La douleur est sévère, aggravée par le fait de marcher sur la jambe.

Zone d'inflammation du nerf dans le neurome Morton au contenu de ↑

Forme douloureuse de polyneuropathie

La maladie, qui s'accompagne de lésions systémiques du tissu nerveux, de douleurs multiples et d'une activité motrice altérée.

Polyneuropathie des membres inférieurs

Cela commence par une fatigue accrue et une sensation de lourdeur dans les muscles, puis un engourdissement apparaît. Plus tard, il y a une douleur vive et lancinante dans la jambe, qui peut être versée dans le genou. Il est difficile pour une personne de se lever, il est presque impossible de marcher.

Maladies vasculaires

Les varices s'accompagnent souvent d'une sensation de gêne et de brûlure au pied. Cela est dû à une altération de la circulation sanguine, lorsque le sang se précipite au pied, mais ne se décharge pas à temps. Douleur lorsqu'elle est accompagnée d'un gonflement des pieds.

Les varices affaiblissent les parois des vaisseaux sanguins, perturbant la circulation sanguine normale.

Dans certains cas, les varices s'accompagnent de la formation de caillots sanguins. Un thrombus dans la veine de la jambe peut bloquer sa lumière, limitant ainsi l’accès du sang au pied. Si le thrombus est petit, la douleur au pied est légère.

Si un caillot sanguin augmente et bloque complètement l'accès du sang au pied, il se produit une douleur intense, un noircissement et une nécrose des tissus.

Polyarthrite rhumatoïde

Maladie auto-immune chronique, qui s'accompagne d'une destruction des articulations. Douleur douloureuse, aggravée le soir et lorsque le temps change.

Se produit plus fréquemment à la cheville, moins souvent aux doigts. La maladie est presque incurable, le traitement est réduit au soulagement des symptômes (élimination de l'inflammation et du soulagement de la douleur).

Pied atteint de polyarthrite rhumatoïde

Que faire si la jambe au pied fait mal: à qui s'adresser et à quel test passer?

Si une douleur aiguë survient après une blessure, vous devez contacter un traumatologue. Les augmentations et les déformations du pied sont une raison suffisante pour prendre rendez-vous avec un chirurgien: il estimera le degré de déformation et saura indiquer la marche à suivre.

Pour les causes rhumatismales de la maladie, un rhumatologue ou un cardiologue s'occupe du traitement et de la neuropathie, un neurologue.

Si le pied est malade sans raison apparente et que le patient ne sait pas à quel médecin s'adresser, vous devez consulter un thérapeute. Après l'examen et l'examen minimum, il dirigera le patient vers un spécialiste capable de diagnostiquer et de prescrire le traitement avec plus de précision.

Diagnostic de douleur au pied

Si la douleur est forte et aiguë, la personne ne peut pas se lever, le pied lui-même est gravement enflé, le lieu de l'enflure est chaud ou le patient a de la fièvre, vous devriez consulter un médecin dès que possible.

Pour diagnostiquer les maladies, des tests sanguins sont prescrits pour aider à déterminer la présence d'inflammation, le niveau d'acide urique et d'autres composants. L'état du tissu osseux et des articulations est directement visible à l'aide des diagnostics aux rayons X, de la tomodensitométrie et de l'IRM. Si vous soupçonnez une thrombose de vaisseaux sanguins, une échographie est effectuée.

Traitement de la douleur au pied

Comment traiter la douleur au pied - dépend de la cause fondamentale. Dans un cas, il y aura une restriction temporaire suffisante de la mobilité, dans l'autre, le massage et l'entraînement physique sont nécessaires, dans le troisième, on ne peut pas se passer d'une grande quantité de médicaments.

Les principales méthodes de traitement sont:

  1. Réception de médicaments anti-inflammatoires.
  2. Analgésiques (pilules, injections, moyens locaux)
  3. Les pommades et les gels qui soulagent l'inflammation et la douleur améliorent la mobilité.
  4. Traitement de physiothérapie.
  5. Massages
  6. Exercice thérapeutique. La restriction de mobilité est nécessaire en cas de blessure et d'inflammation aiguë. Dans d'autres cas, une activité physique minimale aide à maintenir la circulation sanguine, à fournir de l'oxygène et des nutriments à la région articulaire touchée, nécessaires au maintien de son efficacité. Avec leur absence, le joint s'effondre plus rapidement.
  7. Bains et compresses, qui fournissent un effet anti-inflammatoire.
  8. Prendre des antibiotiques si la maladie est infectieuse.

Souvent, dans les maladies chroniques, la douleur augmente avec l'hypothermie. Dans ce cas, même au coucher, vous devez porter des chaussettes chaudes pour éviter l'hypothermie.

Si vous marchez sur un objet sans succès et que la douleur au pied est causée par une blessure, au contraire, il est nécessaire d'appliquer du froid pour soulager l'inflammation. Dans tous les cas, il est nécessaire de consulter un médecin qui vous prescrira un traitement supplémentaire pour prévenir la destruction du tissu articulaire et osseux.



Article Suivant
Hydrocortisone - Instructions pour l'utilisation, analogues, revues et formes de libération (pommade pour les yeux 0.5%, injections en ampoules de suspension injectable) médicaments pour le traitement des maladies allergiques et inflammatoires chez l'adulte, l'enfant et pendant la grossesse