Maladies des articulations des jambes


Les membres inférieurs jouent un rôle moteur et constituent également un ressort pour notre torse. Leurs maladies interfèrent avec l'exécution des fonctions, peuvent conduire à un handicap, à l'incapacité de se servir soi-même, à un mouvement indépendant. Les pathologies des articulations des jambes sont également associées à des charges inévitables, des blessures et des causes héréditaires.

Les articulations des membres inférieurs sont les articulations de la hanche, du genou, de la cheville et du pied. Il existe de nombreuses maladies: inflammation (arthrite), maladies dégénératives (arthrose), ostéomyélite, bursite, inflammation des ligaments et des tendons périarticulaires, tumeurs bénignes et malignes des articulations, chondrocalcinose, chondromatose synoviale. Sur les maladies des articulations des jambes et sur les mesures de leur prévention et racontera dans cet article.

Les maladies les plus courantes des articulations des jambes

  1. L'arthrite des jambes peut avoir différentes causes. L'arthrite peut être rhumatoïde, psoriasique, goutteuse, arthrite associée au syndrome de Reiter, lupus érythémateux disséminé et autres maladies auto-immunes. Signes courants de l'arthrite: la douleur est périodique ou constante, gonflement, rougeur de l'articulation, augmentation de la température de la peau au-dessus de celle-ci, limitation de la mobilité, peut être subfébrile ou fébrile. Dans la polyarthrite rhumatoïde, le processus est symétrique, les articulations sont déformées jusque dans les subluxations et les luxations. L'arthrite psoriasique affecte souvent les articulations des orteils, ce processus est asymétrique. Dans la goutte, l'articulation à la base du premier orteil du pied souffre principalement; pendant plusieurs jours (et parfois jusqu'à plusieurs semaines), des douleurs aiguës, un gonflement, une rougeur et une augmentation de la température locale dérangent le patient. Un épaississement sous-cutané (tophi) peut être observé sur certaines articulations touchées. Le traitement vise à éliminer la cause de l'inflammation. Dans la période aiguë du membre, le repos est nécessaire. Le médecin prescrit des médicaments antibactériens ou anti-inflammatoires. Lorsque la goutte est hors de l'aggravation, le patient prend des médicaments qui empêchent la formation de l'acide urique.
  2. Arthrose. Les articulations des membres inférieurs souffrent d'arthrose plus souvent que celles des membres supérieurs. Cela est dû à la charge accrue sur les jambes (surcharge pondérale, position debout prolongée), aux blessures chez les athlètes, aux personnes ayant un travail physique pénible. Et, bien sûr, avec l’âge, l’enrobage cartilagineux s’amincit. La prédisposition héréditaire à l'arthrose, l'hypoplasie des surfaces articulaires articulaires, des ligaments, des maladies métaboliques sont également importantes. La couverture cartilagineuse subit des modifications dégénératives, suivies du tissu osseux adjacent. Un processus inflammatoire est déclenché dans l'articulation, ce qui aggrave la dégénérescence. Signes d'arthrose: douleur dans l'articulation, en particulier lors de la marche, effort, boiterie, limitation de la mobilité, au dernier stade, la jambe dans la zone d'articulation est déformée (en particulier lors de l'arthrose du genou). L'articulation peut être enflée, la peau au-dessus se réchauffer, avec des mouvements il y a un craquement ou un clic. L'arthrose affecte souvent le genou (gonarthrose) et les articulations de la hanche (coxarthrose). La thérapie est plus souvent complexe complexe (déchargement de l'articulation du patient, anti-inflammatoire, agents chondroprotecteurs, physiothérapie, massages, physiothérapie, compresses). En cas d'inefficacité, il peut être nécessaire de remplacer l'articulation par une articulation artificielle (remplacement endoprothétique).
  3. La chondrocalcinose est le dépôt de sels de calcium dans les articulations, qui provoque une douleur, un gonflement et une restriction des mouvements.
  4. La bursite est un processus inflammatoire dans le sac périarticulaire, par exemple une bursite spitique (au niveau de l'articulation de la hanche), un prépatèle (genou), une bursite au niveau de la première articulation métatarsophalangienne. La cause de la maladie peut être un traumatisme permanent, une arthrite de l'articulation. Au niveau de l'articulation, un gonflement limité apparaît, douloureux à la palpation, des rougeurs.
  5. Pieds plats - une maladie courante qui affecte à la fois les articulations des jambes et l'appareil musculo-ligamentaire. Les arcs des pieds (longitudinaux, transversaux et dans la plupart des cas à la fois) s’aplatissent, tandis que les petites articulations supportent une charge énorme, puis les articulations de la cheville et du genou commencent à en souffrir. Une personne se fatigue rapidement en marchant, a des douleurs aux pieds, une lourdeur aux jambes.
  6. Anomalies congénitales. Maladie fréquente des jambes - dysplasie de la hanche, c.-à-d. sous-développement de ses composants. Cette pathologie doit être rapidement détectée chez le nouveau-né et traitée, car elle peut entraîner une coxarthrose. Sa forme la plus grave est la luxation congénitale de la hanche, qui perturbe considérablement le fonctionnement de la jambe. Le pied bot congénital est une maladie des pieds. Le pied est tourné vers l'intérieur, son bord extérieur est tourné vers le bas et l'arrière et la semelle vers le haut. Dans une forme sévère, le pied ne peut pas être forcé dans la position correcte. Le pied bot est traité de façon conservatrice au moyen d'attelles décalées ou d'une intervention chirurgicale.

Maladies des articulations des pieds

La liberté de mouvement commence par des pieds en bonne santé. Les dysfonctionnements dans cette partie du système musculo-squelettique affectent de manière significative la vie et l’estime de soi d’une personne, ce qui rend difficile la réussite dans divers domaines. Et souvent, les maladies des articulations sont à blâmer. Sont particulièrement touchées les personnes dont les activités professionnelles nécessitent une grande mobilité - danseurs, athlètes. Ces maladies détruisent le cours de la vie et deviennent une tragédie personnelle.

Pourquoi de telles pathologies apparaissent-elles, comment les reconnaître et les traiter?

Causes de la maladie

L'hérédité est l'une des principales conditions préalables aux troubles articulaires. Les gènes des tissus osseux et cartilagineux sont transmis des parents aux gènes du bébé. Le deuxième facteur le plus important peut être appelé charge excessive, provoquant une ligamentite, une arthrite, une périostite, une tendinite, une fasciite plantaire, des problèmes de ménisque. Par conséquent, ces maladies sont souvent diagnostiquées chez les athlètes professionnels. La plupart des autres maladies des articulations du pied sont vaincues par les représentants de nombreuses autres professions. Ainsi, les ballerines souffrent d’achillobursite, les employés de bureau courent le risque d’avoir les pieds plats et les recrues sont souvent identifiées par un «pied de marche».

Une mauvaise nutrition conduit à la goutte et l'hypothermie à l'arthrite. La même maladie peut être déclenchée par une diminution de l'immunité, de l'arthrose et des foyers d'infection chroniques - par exemple, la tuberculose, la gonorrhée, la syphilis. Dommages nocifs et "inoffensifs" à la peau des jambes, comme des ampoules, des fissures aux talons.

Parmi les autres facteurs de risque, on appelle les modifications dégénératives des articulations, dues notamment à des troubles métaboliques résultant de transformations liées à l'âge. Une autre raison est les troubles auto-immuns. Ainsi, le psoriasis peut provoquer une arthrite et entraîner une invalidité.

Les maux les plus fréquents

Plus souvent que d'autres telles maladies se produisent:

  • arthrose du gros orteil, des articulations du genou (gonarthrose), de la hanche (coxarthrose);
  • nécrose aseptique de la tête fémorale;
  • dommages aux tendons d'Achille;
  • la goutte;
  • talon éperons;
  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • rhumatisme articulaire;
  • inflammation des tendons fémoraux ou trochantériose.

Le symptôme principal est l'arthralgie

L'arthralgie ou la douleur dans l'articulation est la manifestation principale. Le patient entend un resserrement pendant le mouvement. Au-dessus de l'articulation, il se produit un gonflement et une rougeur, ce qui réduit considérablement la mobilité.

Cependant, d'autres manifestations sont possibles. Par exemple, si nous parlons de la nature bactérienne ou virale de la pathologie, il existe alors un malaise général, la température corporelle augmente. Les processus malins sont accompagnés de leurs symptômes inhérents.

Traitement

Après diagnostic et clarification de la maladie au cours d’un arsenal d’outils. Ensemble, ils conduisent à une guérison, ou du moins à une amélioration durable de l'état, à des exacerbations plus rares.

Dans le cadre du traitement conservateur efficace:

  • pharmacothérapie (analgésiques, AINS, substituts hormonaux, pommades, injections intra-articulaires) ont également été envoyés pour éliminer la cause de la violation;
  • moyens de physiothérapie (thérapie au laser, thérapie magnétique, électrophorèse, traitement par ultrasons, thérapie à la paraffine, etc.);
  • cure thermale avec utilisation d'eaux minérales et de boue curative;
  • méthodes alternatives - compléments alimentaires, recettes de la médecine traditionnelle avec du raifort, du chou blanc, du miel, de la moutarde, etc.
  • porter des appareils orthopédiques.

Si vous faites de l'embonpoint, ce qui peut également causer une maladie, une thérapie par le régime est également prescrite aux patients. Les scientifiques ont constaté qu'une perte de poids de seulement 1 kg soulage l'articulation de 4 kg.

Si les méthodes conservatrices ne vous aident pas, faites appel à une intervention chirurgicale. Dans certains cas, des prothèses articulaires sont nécessaires.

Prévention

Le traitement des articulations douloureuses des jambes prend beaucoup de temps et nécessite des coûts physiques et financiers considérables. Par conséquent, dans la plupart des cas, la maladie est plus facile à prévenir.

Vous devez d’abord ajuster votre régime alimentaire. Cela devrait être assez de calcium. La dose quotidienne de cet élément est 800-1250 mg. On le trouve dans les produits laitiers, les noix, le chou-fleur.

Il est important de suivre les recommandations de sécurité, d'utiliser un équipement de protection spécial et de suivre les instructions d'utilisation de l'outil de travail.

En choisissant une profession avec une hérédité «risquée», il est important de déterminer vous-même ce qui est le plus important - une carrière ou des jambes saines.

Aidera à réduire les risques:

  • exercice modéré, en particulier le yoga, qui affecte favorablement les ligaments et les articulations;
  • éviter les mauvaises habitudes - le tabagisme et l'abus d'alcool, qui entraînent un lessivage du calcium et une mauvaise absorption des nutriments;
  • traitement rapide des infections et maintien d'un mode de vie sain en général.

Vous devriez porter des chaussures confortables et abandonner le "stiletto", qui est laissé pour des occasions spéciales, et choisir les vêtements en fonction de la météo, ne pas congeler.

Vous n'avez pas réussi à vous protéger, vous et vos proches, contre les maladies des articulations? Vous voulez savoir sur les traitements? Lisez notre rubrique «Joints des pieds» et trouvez la section dont vous avez besoin:

Nous espérons que ces informations vous seront utiles.

Pour en savoir plus sur les maladies du squelette, abonnez-vous au site d'actualités "Tout sur les articulations". Parlez de notre ressource à vos amis et connaissances: avec cela, vous pouvez les maintenir en bonne santé ou aider à vous débarrasser de la maladie.

Nous comprenons quoi faire et comment traiter la douleur aux articulations du pied?

Les patients se plaignent souvent de douleurs à la cheville et au haut du pied. Faire le bon diagnostic est difficile. La raison en est qu’il existe une grande variété de maladies dans lesquelles la cheville et le haut du pied font mal.

Les douleurs articulaires nuisent à la qualité de vie des patients.

Bursite

Description de la maladie

Par bursite des articulations des pieds, on entend le processus inflammatoire dans les poches périarticulaires. Le plus souvent, cette maladie est enregistrée chez les athlètes professionnels. Dans cette condition, les articulations des pieds font mal.

Nature de la douleur

Les douleurs aiguës dans les articulations sont caractéristiques de la bursite, elles sont particulièrement prononcées lors de la rotation dans la cheville. À la palpation de la région articulaire, la douleur est exacerbée.

Autres symptômes

En plus de la douleur, il y a gonflement, hyperémie de la peau dans l'articulation, hyperthermie, amplitude de mouvement est limitée. Le syndrome douloureux potentialise l'hypertonus musculaire.

Diagnostics

  • IRM, échographie: évaluation de l'état des tissus mous.
  • Radiographie, tomodensitométrie: est réalisée afin d’exclure les blessures traumatiques.

Traitement

  • immobilisation de l'articulation de bandages élastiques,
  • anesthésie
  • physiothérapie: thérapie par irradiation ultraviolette, électrophorèse, thérapie par ondes de choc, thérapie à la paraffine,
  • massage

L'ostéoporose

Description

L'ostéoporose est une pathologie systémique du système musculo-squelettique se manifestant par une diminution de la masse osseuse.

Nature de la douleur

Le processus se caractérise par des accès de douleur aiguë dus à des fractures dues à la grande fragilité du tissu osseux. La palpation accentue la douleur généralisée dans les os qui forment la cheville et les petites articulations du pied. La douleur permanente permanente s'explique facilement par les déformations constamment progressives des articulations.

Autres symptômes

À mesure que le processus pathologique se développe, des difficultés d’exécution des mouvements sont constatées. Le patient est rapidement fatigué, incapable de supporter un effort physique prolongé. Si vous présentez l'un des symptômes ci-dessus, vous devriez demander de l'aide à une salle d'urgence.

Diagnostics

  • Radiographie: densité osseuse réduite, arthrophie observée.
  • Densitométrie osseuse: évaluation de la densité osseuse due aux minéraux à l'aide d'instruments radiographiques.
  • Densitométrie à ultrasons: évaluation de la résistance des tissus.

Traitement

  • agents réduisant la résorption (calcitonine),
  • activateurs de la formation osseuse (fluor, somatotropine),
  • vitamines du groupe D,
  • l'ostéogenone,
  • aliments riches en calcium et phosphore,
  • AINS
  • analgésiques,
  • relaxants musculaires.

Ligamentite

Description de la maladie

Sous ligamentite se réfère à une inflammation de l'appareil ligamentaire. La raison en est le processus de blessure ou d'infection.

Nature de la douleur

Il y a une douleur modérée dans la région des ligaments endommagés.

Autres symptômes

  • haut niveau de sensibilité dans le domaine de l'articulation,
  • contractures,
  • limitation de mouvement,
  • paresthésies, muet dans les orteils,
  • gonflement dans la zone d'articulation.

Diagnostics

  • Examen externe de la zone d'articulation, évaluation du volume des mouvements effectués.
  • Examen aux rayons X: diagnostic différentiel.
  • IRM, échographie: évaluation de l'appareil ligamentaire.

Traitement

  • immobilisation commune,
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, diclofénac),
  • physiothérapie (électrothérapie, thérapie UHF, phonophorèse, bains de paraffine),
  • massage,
  • Thérapie d'exercice.

La ligamentose

Description de la maladie

Pathologie des ligaments des articulations du pied de nature dégénérative-dystrophique. Le processus a un courant chronique. L'essence du processus pathologique est que le tissu cartilagineux fibreux, qui fait partie des ligaments, se dilate, puis commence à absorber les sels de calcium et à se calcifier.

Nature de la douleur

Les patients se plaignent de douleurs aiguës aux articulations des pieds. Les sentiments s'intensifient à mesure que le processus avance.

Autres symptômes

Un œdème se développe progressivement dans la zone touchée. Il peut y avoir une hyperémie modérée de la peau. La température au-dessus du joint peut être élevée.

Diagnostics

  • IRM, échographie: visualisation des signes d'inflammation des ligaments.
  • Examen aux rayons X: réalisé pour exclure d'autres pathologies présentant un tableau clinique similaire (traumatisme, arthrite, arthrose).

Traitement

  • immobilisation du membre
  • exclusion de l'activité physique
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens sous forme de comprimés et de pommades (diclofénac, nise),
  • physiothérapie (électrothérapie, thérapie UHF, phonophorèse, bains de paraffine),
  • massage,
  • Thérapie d'exercice.

Arthrose

Description de la maladie

L'arthrose doit être comprise comme un processus de dégénérescence lente du cartilage articulaire. À mesure que le processus se développe, les os et les tissus mous rejoignent la clinique.

Nature de la douleur

Les patients se plaignent de douleurs dans les articulations. La douleur est caractérisée par sa sévérité. Au fil du processus, l'amplitude des mouvements est limitée. L'activité physique augmente la douleur, au repos elle diminue. Aux dernières étapes du processus, le patient ressent une douleur insupportable.

Autres symptômes

L'amplitude des mouvements est réduite lorsque vous activez le resserrement des articulations. L'articulation est augmentée en raison du gonflement croissant des tissus mous. Progressivement, l'articulation subit des déformations, le nombre d'ostéophytes augmente. Pour obtenir des conseils, vous devriez contacter un spécialiste en traumatologie.

Diagnostics

  • Rayon X: espace articulaire réduit, ostéophytes observés, sclérose en plaques.
  • Échographie et IRM: évaluation de l'intégrité de la capsule articulaire, appareil ligamentaire.

Traitement

  • joints de déchargement, traction (extension),
  • analgésiques,
  • AINS (dikrofénak, ibuprofène),
  • physiothérapie (électrophorèse, thérapie actuelle, irradiation ultraviolette),
  • Thérapie d'exercice,
  • artiloridis,
  • mise en place de l'endoprothèse.

L'arthrite

Description de la maladie

Par arthrite articulaire du pied, on entend l'inflammation des articulations, pour laquelle il existe une série de déclencheurs. Un inconvénient important de cette pathologie est qu’il n’est pas possible de guérir définitivement de cette pathologie, vous pouvez seulement arrêter les symptômes.

Causes de l'arthrite:

  • rhumatisme articulaire aigu,
  • des blessures
  • les infections,
  • lésion goutteuse
  • diabète sucré
  • invasions helminthiques,
  • lésion syphilitique.

Nature de la douleur

Douleur dans les articulations du pied gémissant caractère, constant. La douleur peut être si forte qu'il existe un bloc d'articulations (incapacité à effectuer le mouvement).

Autres symptômes

Dans la zone des articulations du pied est visible gonflement, rougeur de la peau, hyperthermie. Au cours du développement du processus, les articulations sont déformées, des contractures se produisent. Il est nécessaire de recourir à une consultation qualifiée d'un rhumatologue.

Diagnostics

  • CBC: leucocytose, décalage des leucocytes à gauche, augmentation de la VS, protéine C-réactive, marqueurs rhumatoïdes.
  • IRM, CT, rayons X: détermination du degré de dégénérescence des articulations.

Traitement

Que faire si le pied fait mal?

  • AINS (diclofénac, ibuprofène),
  • injection de corticostéroïdes dans l'articulation,
  • ponction d'articulation,
  • sulfate de chondroïtine, sulfate de glucosamine,
  • physiothérapie (électrophorèse, magnétophorèse, application de paraffine),
  • Thérapie d'exercice.

Étirement

Description

Les athlètes professionnels souffrent souvent d’entorses. La traumatisation se produit pendant l'entraînement avec la condition de charge inadéquate.

Nature de la douleur

Le symptôme principal est une douleur vive et lancinante qui survient immédiatement après une blessure.

Autres symptômes

Dans la région de l'articulation du pied, un œdème local, un hématome sous-cutané apparaît. Le patient éprouve des restrictions de mouvement, incapable de marcher.

Diagnostics

  • Échographie, IRM: évaluation des lésions ligamentaires.
  • Radiographie: réalisée pour écarter une fracture.

Traitement

  • immobilisation avec une longue bandelette ou un bandage élastique,
  • fournir du repos,
  • analgésiques,
  • AINS (diclofénac, nise).

Luxation

Description de la maladie

Lorsque la dislocation de la configuration conjointe est cassée.

Nature de la douleur

La douleur a une nature et une intensité prononcées. Lorsque vous essayez d'activer la douleur peut être insupportable.

Autres symptômes

Le joint est fixé. Le patient fixe le pied en position forcée. La jambe semble visuellement légèrement plus longue que la santé. Il est nécessaire de contacter un traumatologue.

Diagnostics

  • Rayon X: visualisation de la luxation, exclusion des fractures concomitantes.
  • Echographie, IRM: évaluation des tissus mous.

Traitement

  • Réduction fermée de la luxation sous anesthésie.
  • Réduction ouverte de la luxation avec l'ouverture de la capsule articulaire.
  • Traitement fonctionnel: est effectué pour les patients âgés, l'immobilisation du pied, l'analgésie, la thérapie d'exercice, massage sont effectués.

Hématomes

Description

Les hématomes sont l'une des blessures les plus courantes.

Nature de la douleur

Le syndrome douloureux survient lorsque vous appuyez sur la zone meurtrie. Une douleur modérée peut survenir sans et sans pression.

Autres symptômes

Œdème local, rougeur de la peau, hématome dans la zone meurtrie. Des dommages aux tissus mous peuvent survenir.

Diagnostics

Radiographie, tomodensitométrie: élimination de l'entorse, de la luxation ou de la fracture.

Traitement

Il est conseillé de garder la finitude au repos. Après avoir frappé, vous devez immédiatement appliquer de la glace sur le site de la blessure. Comme il est correct dans les 10-14 jours, l'hématome disparaît indépendamment. Pour accélérer la régénération, vous pouvez utiliser la pommade Troxevasin.

Fracture

Description

La fracture est une violation de l'intégrité de l'os. Les fractures du pied résultent le plus souvent d'une catatrauma (chute d'une hauteur), d'un accident.

Nature de la douleur

Une douleur forte, aiguë, dans le pied avec l'impossibilité d'activation.

Autres symptômes

Crepitus, trouble du mouvement, difformité des membres, œdème, hyperémie, hématome sont caractéristiques.

Diagnostics

Etude radiologique: sur la photo il y a une ligne de fracture, un déplacement de fragments d'os.

Traitement

  • Réduction des fragments d'os sous anesthésie locale.
  • Traitement conservateur avec attelle en plâtre.

Comment enlever la douleur?

Que faire et comment traiter si les articulations du pied vous font mal? Le soulagement de la douleur est obtenu à l'aide d'analgésiques (par exemple, le cétonal) et d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (nise, ibuprofène) sous différentes formes posologiques.

Conclusion

Les pathologies ci-dessus ont un tableau clinique similaire: une articulation de la jambe au pied fait mal. Aux fins de la thérapie rationnelle, il est nécessaire de déterminer correctement pourquoi les articulations des pieds font mal, afin de poser un diagnostic à l'aide de méthodes d'investigation supplémentaires.

Posez-nous une question dans les commentaires ci-dessousPosez une question >>

Articulations du pied: traitement et caractéristiques des maladies du pied

Les membres inférieurs assument le poids de tout le corps, ils souffrent donc de blessures, de troubles divers, plus souvent que d'autres parties du système musculo-squelettique. Ceci est particulièrement vrai pour les pieds qui subissent quotidiennement une charge de choc lors de la marche: ils sont vulnérables. Par conséquent, la douleur qui y apparaît peut indiquer toute une liste de maladies ou de pathologies. Quelles articulations souffrent plus souvent que d'autres et comment les aider?

Pied structure

Les os de cette zone du corps humain sont tendus du talon au bout des doigts et sont au nombre de 52, ce qui correspond exactement à 25% du nombre total d’os du squelette humain. Traditionnellement, le pied est divisé en 2 sections: le devant, constitué des zones du métatarse et des doigts (y compris les phalanges du squelette du pied), et le dos, formé par les os du tarse. La forme de l'avant-pied est semblable à celle du métacarpe (os tubulaire de la main) et des phalanges des doigts, mais elle est moins mobile. Le schéma général est le suivant:

  • Phalanges - un ensemble de 14 os courts tubulaires, dont 2 appartiennent au pouce. Le reste est collecté en 3 morceaux. pour chacun des doigts.
  • Métatarse - os tubulaires courts en une quantité de 5 pièces situées entre les phalanges et le torse.
  • Tarse - les 7 os restants, dont le plus grand est l'os du talon. Le reste (talus, naviculaire, cuboïde, intermédiaire en forme de coin, latéral, médial) est beaucoup plus petit.

Que sont les articulations du pied?

Articulations mobiles - une paire de liaisons connectées qui permettent le mouvement des os du squelette, qui sont séparées par une fente, ont une membrane synoviale à la surface et sont enfermées dans une capsule ou un sac: cette définition est donnée aux articulations en médecine officielle. Grâce à eux, le pied humain est mobile, car ils sont situés dans les zones de flexion et d'extension, de rotation, d'abduction, de supination (rotation vers l'extérieur). Les mouvements sont effectués à l'aide de ces muscles qui rejoignent ces articulations.

Caractéristiques des articulations

Les phalanges qui composent les segments des orteils ont des articulations interphalangiennes qui relient le proximal (proximal) à l’intermédiaire, et l’intermédiaire au distal (distant). La capsule des articulations interphalangiennes est très fine, présente un renforcement inférieur (ligaments plantaires) et latéral (collatéral). Dans les départements du métatarse du pied, il existe 3 types d'articulations supplémentaires:

  • Talus-calcanéen (podtaranny) - est une articulation du bélier et des os calcanéens, caractérisée par la forme du cylindre et la faible tension de la capsule. Chaque os qui forme l'articulation du bélier est enfermé dans du cartilage hyalin. Le renforcement est réalisé par 4 ligaments: latéral, interosseux, médial et cheville-talon.
  • Talus-talon-scaphoïde - a une forme sphérique, assemblée à partir des surfaces articulaires de 3 os: le bélier, le talon et le scaphoïde, sont situés devant l'articulation sous-talienne. La tête de l'articulation est formée par le ramus et les autres y sont reliés par des dépressions. Fixez-le 2 ligaments: le talon-naviculaire plantaire et le ram-naviculaire.
  • Talon cuboïde - formé par la surface postérieure de l'os cuboïde et la surface cuboïde du calcanéum. Il fonctionne comme uniaxial (bien qu’il ait une forme de selle), il a une tension serrée de la capsule et une cavité articulaire isolée, il est renforcé par 2 types de ligaments: un long plantaire et un planto-talo-cuboïde. Joue un rôle dans l'augmentation de l'amplitude des mouvements des articulations susmentionnées.
  • L'articulation tarsienne transversale est une articulation des articulations calcanéo-cuboïdiennes et naviculaires, qui présente une ligne en forme de S et un ligament transversal commun (grâce auquel elles sont combinées).

Si nous considérons la zone du métatarse, ici, en plus des articulations interphalangiennes déjà mentionnées, il existe interpleusus. Ils sont également très petits, nécessaires pour connecter les bases des os métatarsiens. Chacun d'eux est fixé par 3 types de ligaments: métatarsien interosseux et plantaire et dorsal. En plus d’eux dans la zone tarsienne, il existe de telles articulations:

  • Métatarse et tarse - représentent les 3 articulations, qui servent d'éléments de liaison entre les os des zones du métatarse et du tarse. Ils sont situés entre le sphénoïde médial et le 1er métatarsien, entre l’intermédiaire du sphénoïde latéral et le 2ème du 3ème métatarsien, entre le cuboïde et le 4ème du 5ème métatarsien (articulations plates). Chacune des capsules articulaires est fixée au cartilage hyalin et est renforcée par 4 types de ligaments: tarse-métatarse dorsal et plantaire, cribulus interosseux et métatarse.
  • Plus phalangienne - de forme sphérique, composée de la base des phalanges proximales des orteils et de 5 têtes des os métatarsiens, chaque articulation a sa propre capsule, qui est fixée aux bords du cartilage. Sa tension est faible, il n’ya pas de renfort à l’arrière, des ligaments plantaires sont prévus à la face inférieure et une fixation collatérale aux côtés latéraux. De plus, la stabilisation est assurée par le ligament métatarsien transversal, qui passe entre les têtes des mêmes os.

Maladies des articulations du pied

Les membres inférieurs sont soumis à un stress quotidien, même si la personne ne mène pas le mode de vie le plus actif. Par conséquent, les traumatismes des articulations des jambes (en particulier des pieds prenant du poids) surviennent avec une fréquence particulière. Elle est accompagnée de déformations et d'inflammations, conduit à la limitation de l'activité motrice, augmentant avec la progression de la maladie. Pour déterminer pourquoi les articulations du pied sont douloureuses, seul le médecin est en mesure de procéder à un diagnostic (rayons X, IRM, TDM), mais les plus fréquentes sont les suivantes:

  • Étirement - blessures aux articulations et aux ligaments, causées par un stress accru. Ce sont principalement les athlètes qui souffrent de ce problème. La douleur au pied est observée à la cheville, aggravée lors de la marche, la restriction de mouvement est moyenne. Avec un étirement faible, seul le malaise est présent avec douleur lorsque vous essayez de transférer du poids sur la jambe. La zone endommagée peut gonfler, il y a souvent un hématome étendu.
  • La dislocation est une violation de la configuration de l'articulation en laissant le contenu de la capsule articulaire à l'extérieur. Syndrome de douleur aiguë, empêche le mouvement complètement. Il est impossible de contrôler l'articulation, le pied reste bloqué dans la position qu'il avait reçue au moment de la blessure. Sans l'aide d'un spécialiste, le problème ne peut être résolu.
  • La fracture est une violation de l'intégrité de l'os, principalement due à l'impact de la force d'impact sur celui-ci. La douleur est vive, vive, conduit à une impossibilité totale de mouvement. Le pied est déformé, gonfle. Hématomes, rougeur de la peau (hyperémie) peuvent survenir. Il est possible de déterminer la fracture et sa nature (ouverte, fermée, avec déplacement) uniquement au moyen de rayons X.
  • L'arthrose est un processus dégénératif dans le tissu cartilagineux des articulations, affectant progressivement les tissus mous et les os adjacents. Dans le contexte de la consolidation progressive de la capsule d'articulation, l'amplitude du mouvement de l'articulation diminue. La douleur en cas d’arthrose des pieds est lancinante, au repos s’affaiblit. En marchant, il y a un craquement des articulations.
  • L'arthrite est un processus inflammatoire des articulations qui ne peut pas être complètement arrêté. Les blessures, les infections, le diabète, la goutte et la syphilis peuvent provoquer une arthrite. La nature allergique n'est pas exclue. Le syndrome douloureux n’est présent que pendant les périodes d’exacerbation, mais il se manifeste avec une telle force qu’une personne est incapable de bouger.
  • La bursite est une inflammation des articulations du pied dans la région des poches périarticulaires, due principalement à des charges excessives sur les jambes (elle est diagnostiquée chez les athlètes avec une fréquence élevée). Il affecte principalement la cheville, avec la rotation de laquelle la douleur augmente.
  • La ligamentite est un processus inflammatoire des ligaments du pied, déclenché par un traumatisme (pouvant se développer dans le contexte d'une fracture, d'une luxation ou d'une entorse) ou d'une maladie infectieuse.
  • La ligamentose est une pathologie rare (par rapport aux problèmes énumérés ci-dessus) affectant l'appareil ligamentaire des pieds et présentant un caractère dégénératif-dystrophique. Il se caractérise par la prolifération du tissu cartilagineux fibreux à partir duquel se trouvent les ligaments et par sa calcification ultérieure.
  • L'ostéoporose est une pathologie systémique commune affectant l'ensemble du système musculo-squelettique. Elle se caractérise par une augmentation de la fragilité osseuse due à des modifications du tissu osseux, à des lésions articulaires fréquentes (pouvant aller jusqu'à une fracture avec une charge minimale).

Quelles sont les maladies des articulations des jambes

Il existe de nombreux types de maladies des articulations des jambes, mais chaque patient ne peut pas évaluer correctement le degré et la gravité de la lésion. Parfois, pour poser un diagnostic, il est nécessaire de subir un long examen.

Et sur la façon dont le diagnostic est correct, dépend d'un ensemble de mesures pour neutraliser la maladie. Ici, je dois dire immédiatement que les symptômes de nombreuses maladies des articulations sont très similaires. C'est la principale difficulté.

Les experts subdivisent les maladies des articulations des jambes en deux groupes: arthrose et arthrite. Ils sont à leur tour subdivisés en plusieurs autres formes, telles que l'arthrose, l'arthrose et autres. Cependant, ces maladies n'en sont que des dérivés.

L'arthrite

L'arthrose est la pathologie du cartilage articulaire et des épiphyses, congénitales et acquises. En même temps que les orteils sont pliés, le patient ressent une douleur aiguë, une inflammation se produit. Sur les membres inférieurs, l'arthrose est le plus souvent parasitée, car ce sont eux qui supportent toute la charge.

Les causes de cette maladie peuvent être d’autres facteurs, tels que:

  • Charge excessive sur les articulations des jambes lors de la marche et du surpoids. Si le travail d’une personne implique de rester debout pendant des heures, il peut développer une arthrose des articulations de la cheville et du genou;
  • Blessures subies pendant le sport ou pour d’autres raisons;
  • Violation des processus métaboliques dans le corps. Dans ce cas, le dépôt de sels dans les cavités des articulations;
  • Modifications des articulations liées à l’âge - abrasion du cartilage, usure des surfaces des articulations;
  • Toute anomalie congénitale - formation incorrecte de ligaments, d'os. En conséquence, la charge lors de la marche est répartie de manière inégale entre les membres;
  • Causes héréditaires;
  • Chirurgie articulaire, à la suite de laquelle des ligaments ou des ménisques ont été enlevés;
  • Maladies chroniques des articulations.

Maladies des articulations des jambes

Les principaux symptômes des maladies des articulations des jambes sont:

  • Douleur en marchant;
  • Difficultés de mouvement.

À mesure que la maladie progresse, les jambes se déforment. Tout d'abord, les épiphyses s'épaississent, puis les muscles adjacents commencent à s'atrophier. Au fil du temps, la courbure des jambes.

Douleur au genou? Découvrez dans l'article quelles sont les principales raisons et quel est le bon traitement de l'arthrose du genou.

Voici à propos de quel traitement utiliser pour le mal de dos entre les omoplates

Maladies des articulations des jambes: traitement

Le traitement de l'arthrose, exactement comme les autres maladies des articulations des jambes, doit commencer par neutraliser la source de leur déclenchement. Si la maladie se manifeste par un excès de poids, il est nécessaire de la réduire immédiatement. Si la maladie survient après de longues randonnées et debout, il est nécessaire de les neutraliser.

En particulier, moins de marche, plus de temps à consacrer aux voyages, si l'occasion se présente. Cependant, pour résoudre le problème, seules ces actions ne suffiront pas. Il est nécessaire de commencer à prendre des médicaments qui améliorent les processus métaboliques des articulations, restaurent la surface du cartilage et normalisent la circulation sanguine.

Avec l'arthrite, la thérapie par l'exercice, la thérapie manuelle et le massage sont très efficaces. Toutes ces activités visent à rétablir la mobilité des articulations et à prévenir la prolifération de l’articulation. Mais si la maladie ne recule pas et que les mesures préventives n’ont pas d’effet positif, il n’ya qu’une issue: l’arthroplastie. Il s'agit d'une opération visant à remplacer les articulations endommagées par des articulations artificielles.

La goutte est une autre maladie des articulations des jambes.

Il s'agit d'une maladie métabolique accompagnée de lésions des articulations. La lésion a ses propres particularités: dans les articulations, il se forme un dépôt de cristaux d’acide urique, qui provoque des processus inflammatoires. En même temps, la personne ressent une très forte douleur.

La goutte ne peut pas être guérie complètement. Les mesures nécessaires ne sont appliquées que lors de ses exacerbations. Le traitement de la goutte repose sur la prise d'anti-inflammatoires et d'analgésiques, ainsi que de médicaments réduisant la quantité d'acide urique dans le sang. Lors d'une exacerbation de la maladie, le patient doit se reposer. Vous devez également surveiller votre poids et la quantité d'eau que vous buvez.

Ostéoarthrose

Dans l'arthrose, des changements dégénératifs se produisent dans le cartilage. En même temps, il n’ya pratiquement pas de processus inflammatoires, ou ils ne sont pas exprimés de manière brillante.

Les symptômes et l'évolution de la maladie dépendent directement de la localisation de la lésion. Le plus souvent se produit la défaite du pouce, ainsi que des articulations de la hanche et du genou.

Rhumatisme

Cette maladie du tissu conjonctif (inflammatoire), qui se produit en raison d'infections aiguës. Le rhumatisme peut toucher n'importe quelle partie du corps où se trouvent des tissus conjonctifs.

Au début, il y a une augmentation de la température chez le "patient", après quoi une polyarthrite se développe - la lésion de grosses articulations. Il s'accompagne d'une inflammation, d'une rougeur et d'un gonflement.

L'arthrite

L'arthrite est une maladie inflammatoire qui survient à la fois à cause d'infections et pour un certain nombre d'autres raisons. L'arthrite infectieuse peut survenir indépendamment et peut se développer en tant que symptômes de maladies courantes.

Que faire lorsque le dos fait mal au dessus de la taille? Traitement efficace!

Dans cette nouvelle, quels sont les symptômes d'arthrose de l'épaule?

Par exemple, la monoarthrite peut survenir à cause d'une infection qui pénètre dans l'articulation par la peau endommagée ou par le sang. L'arthrite infectieuse peut être, par exemple, la cause des complications des cors ordinaires.

La polyarthrite rhumatoïde peut affecter les articulations des doigts et des pieds. Ceci est une maladie auto-immune. Le plus souvent, affecte les petites articulations. La polyarthrite entraîne une déformation du membre, entraînant la perte de la capacité de marcher.

L'arthrite des membres inférieurs survient pour les raisons suivantes:

  • Hypothermie des jambes;
  • Infections chroniques dans le corps;
  • Réduire les fonctions de protection du corps. En conséquence, l'infection peut se propager rapidement dans le corps. Il arrive souvent que le système immunitaire commence à «mener» des attaques sur ses propres tissus et organes;
  • Dommages à la peau sur les jambes.

Les symptômes de l'arthrite sont les suivants: inflammation, rougeur, douleur, gonflement, augmentation de la température de la peau près de la lésion. Selon la force de la réaction inflammatoire, une personne peut présenter de la fièvre, une intoxication. Dans l'arthrite chronique, le patient peut avoir des articulations cassées.

Le traitement de l'arthrite est fondamentalement différent du traitement de l'arthrose. Lors d'exacerbations aiguës, il est nécessaire d'assurer le reste du membre «malade».

Nécessaire pour arrêter tout mouvement. Dans l’arthrite infectieuse, les médecins prescrivent des antibiotiques, des hormones et des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Des injections hormonales sont effectuées dans les zones touchées. Cela soulage la douleur et facilite le sort du patient.

Dans l'arthrite chronique, il est nécessaire de maintenir les articulations en état de mobilité grâce à une thérapie manuelle, à la gymnastique, à des massages et à des traitements thermiques.

Pourquoi traiter une maladie quand on peut la prévenir?

Il suffit d'adhérer à certaines règles et habitudes pour que la maladie vous contourne. Donc:

  • HLS. Exercice dans le sport pour que le lubrifiant inter-articulaire soit produit en quantité suffisante et que le surplus de poids ne se «fasse pas sentir»;
  • Nutrition rationnelle. Mangez plus d'aliments contenant de nombreuses substances bénéfiques pour les articulations.
  • Verser de l'eau froide. Une telle thérapie augmentera la résistance du corps et améliorera l'irrigation sanguine.
  • Gymnastique thérapeutique. Dès que la maladie commence à se manifester, inscrivez-vous pour une thérapie par l'exercice. L'instructeur vous dira à quel point de tels exercices sont utiles.

Faites en sorte que votre mode de vie soit votre compagnon fidèle, ne soyez pas partial envers votre corps, vous éviterez ainsi de nombreux problèmes.

Qu'est-ce qu'une douleur dangereuse dans l'articulation des pieds au pied?

Des sensations douloureuses dans la zone des articulations osseuses des jambes sont source d'inconfort et d'inconfort. La principale cause de ces affections est l’irritation des fibres nerveuses et des terminaisons, à la fois dans les tissus de l’articulation et à proximité. La nature et l'intensité des sensations dépendent du facteur causalement inflammatoire. Il existe de nombreux facteurs de ce type. Le diagnostic consiste à les découvrir et le traitement à éliminer.

Qu'est-ce qui fait mal aux articulations?

Les causes des lésions douloureuses dans la région des articulations osseuses sont une inflammation. La réaction inflammatoire se développe à la suite d'une blessure, d'infections, de pathologies auto-immunes, de troubles métaboliques.

Parfois, la douleur dans l'articulation du pied est causée non seulement par les processus internes de l'articulation, mais également par

et d'autres structures anatomiques à proximité. Par conséquent, toutes les pathologies sont divisées en lésions de l'articulation elle-même et en pathologie des parties du pied situées à proximité, mais sans lésion des articulations.

Étirement du ligament dû à une blessure;

  • Rhumatisme;
  • Difformités dues à l'arthrose;
  • Goutte ou polyarthrite;
  • Arthrose lorsque le sang pénètre dans la cavité;
  • L'arthrite s'est développée sur le fond de la tuberculose;
  • Arthropathie due au diabète;
  • Sinovit.
  • Entorses et tendons;
  • Foyer inflammatoire des gaines synoviales;
  • Périostite ou ostéomyélite;
  • Pathologie musculaire;
  • Rhumatisme de nature psychogène.

Ce ne sont là que quelques-uns des principaux facteurs à l'origine des douleurs dans l'articulation du pied. En fait, il y en a beaucoup plus.

Pathologie articulaire

La capsule articulaire est renforcée des côtés par des ligaments. Lorsque, en raison d'une blessure traumatique, ils s'étirent ou se rompent, l'enveloppe externe de la capsule est endommagée. Cela provoque une douleur, un gonflement et une focalisation inflammatoire se produisent simultanément. L'œdème comprime et irrite les terminaisons nerveuses douloureuses. Les impulsions pénètrent dans le cerveau, plus la fréquence des impulsions est grande, plus la douleur est grande.

Rhumatismes

Le rhumatisme se développe en raison de facteurs auto-immuns. L'immunité humaine recueille en permanence des données sur d'autres protéines qu'il rencontre au cours de sa vie. Parfois, il existe une grande similitude entre les protéines étrangères et les tissus de leurs propres organes. Pour cette raison, le système immunitaire développe une agression envers ses propres cellules.

Parmi ces maladies, on connaît la polyarthrite rhumatoïde. Cette maladie touche les petites articulations des orteils et des mains.

Déformation due à l'arthrose

La lésion du cartilage avec modifications dégénératives est appelée arthrose déformante. Parfois, un grand appareil articulaire change, mais si la maladie est trop avancée et que les lésions sont graves, les articulations des pieds peuvent être endommagées.

Dans le même temps, le cartilage réagit plus mal aux tremblements lors de la marche, car ils sont comprimés. En conséquence, les capillaires sont compressés, cela aggrave la nutrition de la zone touchée, un centre permanent d'inflammation se forme, la forme de l'articulation osseuse se modifie.

La forme affecte la distribution de la charge, il y a une redistribution de la gravité du corps à d'autres parties anatomiques. En relation avec cela, l'inflammation augmente encore plus, des changements dégénératifs du tissu cartilagineux se produisent.

Goutte et hémarthrose

Lorsque la goutte forme un surplus d'urée, elle se cristallise sous forme de nodules. Dans une évolution typique de la maladie, l'articulation du pied du premier doigt est affectée, son œdème se développe et une douleur est ressentie.

L'hémarthrose est une affection au cours de laquelle la cavité d'articulation se remplit de liquide sanguin. Il y a une condition dans laquelle la capsule articulaire peut se rompre, un étirement complet ou partiel des ligaments qui le renforce se produit.

Les facteurs provocateurs sont des maladies telles que l'hémophilie, l'hypovitaminose C. Les sensations douloureuses sont expliquées par l'étirement de la capsule articulaire.

Polyarthrite (arthrite) due au psoriasis et à la tuberculose

En raison de l'évolution à long terme de la maladie (psoriasis), après les symptômes cutanés, les articulations sont touchées. Environ 10% des cas d’arthrite psoriasique, lorsque les symptômes articulaires sont en avance sur la peau. Un symptôme typique de cette arthrite est l’asymétrie des troubles et la teinte bleutée de la peau.

Au cours de la tuberculose, les articulations osseuses sont touchées en raison de 2 points. Au début, l'agent pathogène pénètre directement dans la cavité articulaire. Cela est dû à une blessure: un œdème apparaît, ce qui crée un environnement favorable à la croissance et à la survie de l'agent pathogène. Dans ce cas, une articulation est plus souvent touchée, mais en cas de blessures multiples, des situations sont connues lors du développement de la polyarthrite tuberculeuse.

Dans le second cas, la sensibilisation du corps humain se produit lorsque le système immunitaire améliore la réponse à un type d'irritant. Dans cette situation, un micro-irritant est la mycobactérie tuberculeuse. Dans ce cas, les anticorps du corps affectent non seulement l'agent pathogène, mais aussi ses propres tissus articulaires. Dans cette arthrite, la douleur est localisée au genou, à la cheville et aux articulations interphalangiennes.

Arthropathie dans le diabète et la synovite

La douleur dans les articulations du pied se développe dans les derniers stades du diabète, le squelette osseux et articulaire est brisé, en particulier les pieds et les orteils. Les changements dans le métabolisme des glucides et les taux de sucre élevés augmentent l'épaisseur des vaisseaux, ce qui réduit leur clairance, le passage du sang devient difficile. L'apparition de cette complication dépend de la manière dont la patiente maintient le taux de sucre toute la journée.

En ce qui concerne la synovite, la membrane synoviale s’enflamme parfois pour diverses raisons. La capsule articulaire gonfle, une irritation mécanique se produit, les récepteurs de la douleur réagissent à la douleur du pied.

Structures près du joint

Plusieurs ligaments, tendons ajustés aux articulations, produisent un mouvement du pied. En cas de blessures aux doigts ou à d'autres parties du pied, le tendon s'étire, une douleur se développe. Puisque les ligaments avec les tendons ne se connectent pas à la cavité articulaire, cette douleur ne concerne pas les fuites inflammatoires de l'articulation elle-même.

Foyer inflammatoire des gaines synoviales

Les muscles fléchisseurs des orteils travaillent avec les tendons, situés sur la plante du pied. Lors de la marche et d'autres charges, ils sont soumis à des frottements et le poids de tout le poids du corps exerce une pression sur eux. Afin de réduire les frottements, des gaines synoviales sont apparues au cours de l'évolution près des tendons. En eux, les tendons se déplacent sans obstacles.

Cependant, les espaces synoviaux deviennent parfois enflammés lorsqu'une extrémité est blessée en raison de la pénétration de microbes dans les tissus. Cela peut survenir à la suite d'une pédicure mal exécutée ou de mouvements uniformes prolongés des orteils.

Périostite

Il s'agit d'un processus inflammatoire aigu du périoste, lorsque les articulations du pied font mal. Le périoste recouvre l'os de l'extérieur, il est abondamment alimenté en nerfs et en vaisseaux sanguins. Parfois, le périoste est enflammé, alors que la douleur dans le pied est suffisamment prononcée et intense, il n'est pas possible de déterminer l'emplacement exact de la douleur, surtout si les orteils sont touchés.

Ostéomyélite

Lorsqu'un foyer inflammatoire dans la moelle osseuse augmente la pression intra-osseuse, il provoque une pression sur le périoste, abondamment innervé, ce qui provoque des douleurs aux articulations du pied.

L'ostéomyélite isolée dans l'os n'a aucun lien direct avec l'articulation osseuse, mais le tissu cartilagineux est souvent érodé par le foyer inflammatoire et l'exsudat purulent pénètre dans la capsule articulaire. Cette qualification de maladies peut inclure l'ostéomyélite, comme pour la manifestation statutaire, ainsi que les maladies extra-articulaires. Dans tous les cas, des mesures urgentes sont nécessaires pour identifier les causes et le traitement doit commencer immédiatement, car les conséquences sont graves et entraînent une invalidité et la mort.

Douleur musculaire

Si les articulations des pieds font mal au pied, parfois il s’agit d’une douleur dans les fibres musculaires, c’est très similaire à une douleur articulaire. Les myosites peuvent être infectieuses ou d’autres origines. La douleur augmente avec le mouvement du pied et des orteils. Lorsqu'un patient tente de faire un mouvement dans le membre, une douleur survient, la première chose à laquelle une personne pense, c'est qu'elle a mal aux articulations des pieds et aux muscles.

Rhumatisme psychogène

Parfois, lorsque les articulations des jambes dans le pied sont douloureuses, aucune lésion organique des tissus articulaires ou périarticulaires n’est observée. Les douleurs vives dans les membres sont accompagnées de symptômes inhabituels tels que maux de tête, changements de sommeil, endormissement important, engourdissement des pieds, fatigue rapide pendant la journée, diminution de la concentration.

Qui contacter?

Les articulations des pieds sont douloureuses pour diverses raisons. Un médecin ne traitera pas toutes ces maladies. Pour commencer, vous pouvez contacter le chirurgien ou le traumatologue si la douleur était après une ecchymose ou des entorses près des tendons.

  • Maladie infectieuse - si la douleur a été provoquée par une maladie infectieuse telle que la brucellose, la rougeole, l’infection à VIH, la scarlatine, l’érysipèle;
  • Rhumatologue - s’il existe des lésions systémiques du tissu conjonctif;
  • Hématologue - si l'hémarthrose est due à un trouble de la coagulation du sang, par exemple, l'hémophilie;
  • Endocrinologue - lorsque l'arthrite est apparue dans les cas de diabète, d'hyperthyroïdie ou d'hyperthyroïdie;
  • Phthisiatrician - La consultation de ce docteur est nécessaire pour l'arthrite tuberculeuse.

Un traitement chirurgical est nécessaire en cas d'arthrose avec déformation, lorsque le processus inflammatoire au niveau des articulations des orteils apparaît avec l'âge. En outre, les méthodes chirurgicales permettent de guérir des complications telles que la suppuration, la rupture de ligaments et de tendons, l'ostéomyélite purulente et d'autres pathologies.

Enlèvement de l'inflammation

La douleur dans les articulations du pied est causée par divers facteurs, de sorte que les mesures correctives seront également différentes. Ils comprennent la pharmacothérapie, la physiothérapie, les méthodes traditionnelles et le traitement chirurgical.

Des médicaments

  • PVA non stéroïdien - ibuprofène, indométhacine ou diclofénac;
  • Hormones - Prednisolone ou Hydrocortisone ou Dexaméthasone ou Triamcinolone;
  • Antibiotiques pénicilline et céfazoline;
  • Préparations pour la restauration des structures tissulaires - Chondroïtine ou Glucosamine;
  • Médicaments contre la douleur - lidocaïne, novocaïne ou kétorolac (Ketanov);
  • Correcteurs des acides et des alcalis dans le sang - bicarbonate de sodium 4%, Regidron;

Certaines lésions articulaires nécessitent des médicaments antiviraux, des préparations hormonales pour corriger les fonctions de la thyroïde et du pancréas, ainsi que de l'iode, de l'insuline et des médicaments antituberculeux.

Physiothérapie

  • Magnétothérapie - pendant la procédure, les tissus mous sont chauffés par un champ magnétique. Après de telles actions, la microcirculation de la zone touchée s'améliore, la restauration du cartilage et du périoste se fait plus rapidement, le gonflement disparaît;
  • UHF-Therapy - à l’aide des ultra-hautes fréquences, il a un effet bénéfique sur les tissus des extrémités. L'énergie des impulsions à haute fréquence aide à améliorer le métabolisme dans la zone enflammée, augmente la régénération des tissus;
  • Ultrasons - cette méthode implique l’impact de l’énergie des vagues à haute fréquence. L'énergie augmente l'apport d'oxygène aux tissus et produit la microvibration de la zone touchée, ce qui conduit à la guérison des défauts du cartilage.
  • Électrophorèse - les médicaments utilisant cette méthode sont administrés dans les couches sous-cutanées profondes. Là, le médicament s’accumule, puis se consomme peu à peu, agit sur la région autour de la lésion.

La physiothérapie aide au traitement des maladies, ces méthodes sont utilisées en association avec des médicaments. Cependant, il ne faut pas oublier que pour certaines maladies du système cardiovasculaire, différents types d'arythmie, les tumeurs malignes, cette méthode est interdite. Les contre-indications comprennent également l'âge du patient de plus de 65 ans et les troubles mentaux.

Manières folkloriques

Les méthodes traditionnelles sont autorisées dans le traitement symptomatique d’une légère inflammation des articulations. Dans d'autres situations, les méthodes ci-dessus sont utilisées car elles sont plus efficaces. La préférence est donnée à la médecine traditionnelle à usage externe sous forme de compresse, mélange pour pommades, lotions, bains.

  • Racine de bardane;
  • Fleurs de camomille;
  • Hypericum fleurs et feuilles;
  • Feuilles de calendula;
  • Fleurs lilas;
  • Racine de raifort

Pour que les substances bénéfiques de ces plantes pénètrent mieux dans la peau, elles utilisent des épaississants, tels que le miel, diverses graisses et huiles végétales, de la vodka ou de l'alcool, de la vaseline, de l'huile de ricin, de l'argousier.

Quand une intervention chirurgicale est-elle nécessaire?

Ils ont recours à la méthode opératoire lorsque d'autres méthodes thérapeutiques ne donnent pas de résultats ou ne sont pas efficaces à l'avance (avec rupture complète des ligaments). L'intervention du chirurgien est réalisée en association avec des médicaments, un peu plus tard, une physiothérapie est prescrite.

Lorsque des lésions inflammatoires au niveau des articulations du bas des jambes surviennent au fond de maladies extra-articulaires, l'opération est utilisée pour les traiter.

Par exemple, dans l'hyperthyroïdie, une partie de la glande thyroïde est retirée et, lors de récidives fréquentes de polyarthrite rhumatoïde, les glandes sont retirées en tant que colporteur d'infection à streptocoque.

Vidéo

Vidéo - Physiopratique avec problèmes de jambes



Article Suivant
Que faire si les talons sont secs et craquelés sur les jambes?