19 causes de douleur au talon


Les maladies du calcanéum de toute genèse sont le domaine d'étude de la rhumatologie et de la traumatologie. Si l'os du talon fait mal par derrière, la condition est souvent accompagnée d'une gêne lors de la marche, de douleurs occasionnelles avec une tendance à se propager le long de la cheville à la cuisse. La proportion des causes de la maladie est déterminée par la direction du traitement. Ignorer les symptômes et l’absence d’une correction complète de la pathologie provoquent l’apparition de complications graves pouvant aller jusqu’à la gangrène, suivies d’une amputation du pied. Si le talon fait mal à l'arrière - c'est une raison d'aller chez le médecin.

Nuances anatomiques

Le talon est représenté par une structure osseuse atypique. L'os est situé derrière toutes les autres articulations du pied. Le calcanéum comprend dans sa structure anatomique le tubercule calcanéen, qui forme l’arrondi du pied et du corps. La base (corps) du calcanéum ci-dessus est liée au talus, forme la base de la cheville. Antérieurement, la base s'articule avec l'os cuboïde pour former l'articulation calcanéo-cuboïde. Les deux grandes articulations forment l'articulation tarsienne transversale - un groupe de structures osseuses de l'arrière du pied.

Le talon a 4 domaines principaux qui jouent un rôle clé dans la localisation anatomique de divers troubles:

  • plantaire;
  • zone arrière;
  • externe externe;
  • talon extérieur (intérieur).

Le talon du calcanéum est d’une importance particulière lors de la marche. Chaque pas est accompagné d'une charge énorme sur le talon. De plus, le tubercule calcanéen soutient la voûte plantaire du fait de la longueur du ligament dans la région de la plante du pied. Le tendon d'Achille se connecte au tubercule calcanéen - une combinaison des muscles soléaire et du mollet de la cheville.

C'est important! Grâce au tendon d'Achille, une personne est capable de fléchir le pied par rapport au bas de la jambe. Le calcanéum est entouré d’une épaisse couche de fibres qui absorbent les chocs physiologiques lorsqu’une personne marche. Une douleur au talon par derrière peut apparaître pour diverses raisons.

Facteurs étiologiques

La localisation de la douleur au niveau du talon et dans d’autres zones peut indiquer le développement de maladies inflammatoires ou traumatiques. De nombreux plexus vasculaires et nerveux traversent le talon, ainsi toute influence négative peut provoquer une réaction instantanée du corps. Il existe deux grands groupes de maladies par nature d'origine: interne et externe.

Facteurs internes

La douleur dans le calcanéum avec l'influence de facteurs exogènes sont caractérisées par un cours secondaire, se produisent en tant que symptôme de l'exacerbation de toute autre maladie du système osseux ou articulaire. La douleur des articulations supérieures des membres supérieurs peut irradier vers le talon, rendant difficile la mobilité du patient.

  • Spondylarthrite ankylosante La maladie se caractérise par des modifications destructrices de l'axe vertical de la colonne vertébrale, des structures articulaires des membres inférieurs. La douleur au talon dans la spondylarthrite ankylosante est un symptôme rare, mais lors du diagnostic différentiel, cette pathologie est également exclue.
  • La polyarthrite rhumatoïde. L'arthrite, quelle que soit l'étiologie ou la genèse, localisée dans les grosses articulations des membres inférieurs est toujours un risque potentiel. Les difformités dystrophiques sont souvent irréversibles, mais le calcanéum est douloureux.
  • La goutte La douleur dans les membres inférieurs avec la goutte est causée par une altération de la fonction rénale sous la forme d'un fort œdème, ainsi que par une inflammation des articulations, la formation d'ostéophytes au niveau des articulations.
  • Maladies infectieuses. Localisation fréquente d'agents infectieux - tractus urogénital et intestins. Ce sont des maladies de ce groupe de pathologies qui peuvent provoquer des douleurs au talon dues à des foyers inflammatoires.
  • Ostéomyélite de toute nature. Maladies infectieuses avec modifications nécrotiques progressives des os et des tissus mous. La maladie se complique de septicémie, de gangrène.
  • Tuberculose du système squelettique. La maladie survient en tant que complication de maladies infectieuses ou de tuberculose pulmonaire typique au cours de la maladie.
  • Bursite ou tendinite. Les maladies se caractérisent par une inflammation accompagnée de signes évidents de suppuration des tissus mous.
  • Maladie diabétique. Le diabète sucré provoque le développement de modifications nécrotiques des vaisseaux sanguins et des structures musculaires. En endocrinologie, il existe le concept de "pied diabétique".
  • Fasciite (autrement - épine de talon). Formation intradermique avec périodes d’exacerbation et douleur intense accompagnée de pulsations lors de la marche.
  • Apophysitis monte des talons. La pathologie concerne principalement les garçons de moins de 13 ans et s'accompagne d'une violation de la formation de noyaux de la structure osseuse des talons.

C'est important! Les causes internes peuvent être dues à la survenue de tumeurs et de néoplasmes de toute nature. Avec une tumeur maligne, des métastases peuvent se développer, couvrant non seulement le pied, mais également toutes les structures des membres inférieurs.

Causes externes

Les facteurs externes contribuant aux sensations douloureuses au niveau du talon comprennent tout dommage à la peau, aux os et au système articulaire du pied. Chaque situation clinique est caractérisée par un emplacement spécifique de la douleur, son intensité et la gravité des complications.

  • lésions de toutes origines (luxations, fractures, subluxations, déplacements d'os et d'articulations);
  • dommages à la peau dans la région du talon (cors, égratignures, brûlures);
  • étirement ou rupture absolue du tendon;
  • ecchymoses et augmentation de l'exercice (blessures sportives, champ d'application)

Toute violation de l'intégrité de l'os, des structures musculaires ou du système articulaire provoque une douleur pendant l'exercice, un inconfort pendant la marche ou limite la mobilité du membre.

Localisation des inflammations calcanéennes

Dans la formation de foyers purulents dans les structures du talon, la localisation du processus pathologique joue un rôle important. L'inflammation est diagnostiquée selon 4 critères cliniques: rougeur, gonflement, douleur, restriction du support au talon.

  • Tissu osseux. L'inflammation se forme à la suite d'une tuberculose, d'une ostéomyélite ou d'une fissure du calcanéum. L'arthrite, l'épiphysite et l'ostéochondropathie en développement rapide peuvent provoquer des foyers purulents.
  • Graisse sous-cutanée. Des cavités avec du pus dans le tissu adipeux sous-cutané surviennent après des blessures graves, des lésions vasculaires sur le fond du diabète sucré. Compte tenu des caractéristiques anatomiques de la fibre, on peut suspecter le développement de pratiquement toutes les maladies articulaires du pied.
  • Sacs synoviaux. L'inflammation du sac synovial articulaire en pratique clinique s'appelle une bursite.
  • Fascia et appareil ligamentaire. Les ligaments latéraux de la cheville sont sensibles aux processus dystrophiques destructeurs et à l’inflammation. Les principales raisons: coups, ecchymoses, ainsi que tout dommage à la nature traumatique.
  • Tendon d'Achille. Près de 56% de tous les cas cliniques présentant un foyer de pathogène localisé dans le talon sont associés au tendon d'Achille. Parfois, cela fait mal au-dessus du talon en raison de la tendance du processus pathologique à se généraliser à la cheville.

C'est important! Les plexus vasculaires et nerveux sont également une zone d'inflammation fréquente dans la région du talon, ce qui explique le tableau de douleur intense lorsque vous marchez sur la jambe ou au repos du patient. Pour déterminer l'inflammation ne peut qu'un médecin sur la base d'études instrumentales et de laboratoire.

Vidéo

Vidéo - Éperon au talon

Mesures de diagnostic

Pour tout inconfort dans la région du talon lors de la marche ou au repos, contactez un chirurgien orthopédique, un traumatologue ou un rhumatologue. Dans les cas cliniques difficiles, ainsi que sur les antécédents rhumatologiques du patient, des diagnostics différentiels sont effectués pour exclure les exacerbations de maladies chroniques.

  • examen et palpation de la région du talon;
  • évaluation objective de l'anatomie de la peau, du pied et du talon;
  • examen des plaintes du patient et de ses antécédents médicaux;
  • examen aux rayons x;
  • IRM ou scanner, échographie;
  • tests sanguins (y compris biochimiques généraux, sérologiques).

En tant que méthodes de recherche auxiliaires, une biopsie du talon est réalisée pour étudier plus avant le matériel interne nécessaire au développement de l'ostéomyélite, de la tuberculose osseuse et du tissu musculaire. Avant de traiter une douleur au talon, vous devriez consulter un rhumatologue, qui vous prescrira un traitement supplémentaire.

Processus thérapeutique

La tactique du traitement est construite en fonction de l’origine de la douleur au talon. Dans les chiffres actuels, le traitement est limité aux médicaments, mais les maladies inflammatoires graves entraînent souvent une chirurgie abdominale.

  • médicaments anti-inflammatoires;
  • préparations locales (liniments, pommades, émulsions, crèmes);
  • immunostimulants;
  • blocage articulaire (pour le soulagement de la douleur intense par injection);
  • analgésiques.

Tous les médicaments ne sont prescrits que par le médecin traitant, en fonction des facteurs favorisant l'apparition d'une douleur au talon. La physiothérapie, le massage et la thérapie par l'exercice jouent un rôle important dans l'obtention de résultats thérapeutiques élevés. Pour améliorer chaque jour la fonction de soutien des membres inférieurs et atténuer la dépréciation de la zone du talon, vous devez acheter des semelles orthopédiques et des supports de pied-de-biche spéciaux.

La douleur dans l'os du talon signifie presque toujours le développement de pathologies ou de défauts de nature différente. Aujourd'hui, presque toutes les maladies du talon sont traitées avec succès avec une rémission stable, même avec des processus chroniques irréversibles.

Un accès rapide à des spécialistes vous permet d’éviter des conséquences négatives pour le patient, jusqu’à un handicap profond et à une restriction complète de la mobilité des articulations des membres inférieurs.

Pourquoi le talon fait-il mal derrière

La pathologie du pied concerne la moitié du pied. La plupart des gens se plaignent de douleurs au talon par derrière. Ce phénomène est fréquent, les raisons en sont nombreuses.

Demander l’aide d’un médecin, c’est peut-être le début de maladies graves, plus faciles à traiter au début. Le traitement vise à éliminer les symptômes. Un médecin traitant de telles maladies aidera si le patient demande de l'aide à temps. Sans y prêter attention, il existe un risque de rester invalide.

Causes de la douleur au talon

Pour découvrir les causes de la douleur, qui conduisent au développement ultérieur de la maladie, vous devez vous familiariser avec ces causes. Souvent, la douleur survient à cause d'une blessure, de chaussures inconfortables avec des talons, d'un excès de poids, sur les jambes, il y a une charge sur le talon.

  1. Si la jambe fait mal par derrière, il peut y avoir une ecchymose au talon, des entorses. Les symptômes apparaissent en fonction de la gravité de la blessure.
  2. Fasciite plantaire. Apparaît une croissance sur le pied, détectable par rayons X. Si le pied se déforme, un os sur le talon apparaîtra. La maladie est connue des femmes, est associée à une perturbation hormonale dans le corps, à la marche sur les talons, au surpoids. Le plus souvent, la douleur est perceptible en marchant, le tissu est affecté. Au repos, la douleur recule.
  3. Exostose du talon. Formé à l'arrière, sur le talon, une bosse, si le tissu cartilagineux se développe de manière disproportionnée. Il est impossible de diagnostiquer une maladie à un stade précoce par rayons X. Lorsque la maladie progresse, des dépôts de sel apparaissent, les deux jambes sont touchées. Le patient a des douleurs osseuses, une perte de sensation dans les jambes, une pression sur le plexus nerveux.

Pour déterminer la cause de la douleur dans les talons sera en mesure de faire appel à un médecin professionnel qui prescrit des tests, puis commence le traitement.

Diagnostic des maladies

Tout d'abord, le médecin entendra les plaintes, le traitement en dépend. Pour obtenir des résultats objectifs, des analyses sont effectuées:

  1. Bilan sanguin complet - aidera à déterminer l'inflammation dans le corps humain.
  2. Si l'inflammation est associée à la goutte, une augmentation de l'acide urinaire sera constatée.
  3. Examen aux rayons x. Les pathologies actives sont visibles sur le film, le médecin déterminera le lien avec cela.
  4. Analyse sérologique.
  5. Biopsie de ponction excluant la tuberculose des os et des tissus.

Demander aux médecins devrait être au premier signe de la pathologie. Si la douleur persiste longtemps, cela indique une maladie grave se développant dans le corps.

Comment traiter la douleur au talon

Si votre talon fait mal, consultez un orthopédiste traumatologue. Si le médecin ne trouve pas la cause, le patient sera dirigé vers un autre médecin (basé sur les résultats du test), un rhumatologue.

Recommandations de soulagement de la douleur:

  1. Mettez des chaussures confortables qui n'appuient pas sur le tissu doux des pieds. Assurez-vous qu'il n'y a pas de pression au-dessus de l'os du talon.
  2. Les médecins prescrivent l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens. Il est conseillé au patient de porter des semelles spéciales. Si le talon fait mal, une gymnastique spéciale est efficace.
  3. S'il s'agit d'une exostose calcanéenne, une intervention chirurgicale est proposée au patient. Parfois, cette méthode est le seul moyen le plus efficace de se débarrasser d’une douleur constante.

En plus des méthodes traditionnelles de traitement, il convient de rappeler les remèdes populaires pour traiter les maladies associées à la douleur au talon. Si la cause de la douleur n’est ni la polyarthrite rhumatoïde ni l’ostéoporose, préparez une compresse pour soulager la douleur. Prenez l'herbe de potentille, vous devez insister sur l'eau pendant trois jours, faites des compresses sur le point sensible, le traitement dure un mois.

Efficaces, avec des douleurs dans les talons, sont des bains au sel de mer. Mettez du poivron rouge dans une chaussette, portez-le toute la journée, rincez-le après le pied à l'eau tiède. Aussi efficace - pommes de terre bouillies. Pétrir les patates chaudes sur la jambe pour refroidir complètement, laver les pieds, sur le dos, sur le talon, dessiner une grille d'iode. Aussi pour le traitement de la douleur sur le talon à l'aide de l'ail. Fixez l'ail sur le fond du talon et maintenez pendant 3 heures.

Comment éviter les douleurs au talon

Pour ne pas avoir à soigner un certain nombre de maladies, il est nécessaire de prévoir les maladies, de les prévenir et de respecter les règles. Il est nécessaire de mener une vie saine. En cas d'excès de poids, vous devez suivre un régime.

Les jambes nécessitent des soins, adhérer aux normes d'hygiène. Une alimentation saine et équilibrée soulagera une personne de la douleur au talon si elle consomme plus de protéines. Ne pas donner une grosse charge sur les jambes.

Choisissez la bonne chaussure, il ne faut pas presser le pied. Portez des semelles orthopédiques, laissez vos jambes se reposer. Pour une relaxation complète, un massage des pieds jusqu'aux talons convient, portez une attention particulière aux talons.

Douleur au talon en marchant

Souvent, même une légère douleur au talon lors de la marche cause beaucoup de problèmes à une personne. Mais si le talon fait mal pendant longtemps, la douleur est vive, douloureuse, ne permet pas de bouger complètement, augmente - vous devriez immédiatement consulter un médecin. Ces douleurs peuvent indiquer des maladies graves du système musculo-squelettique humain. Besoin de contacter un traumatologue ou un chirurgien.

Habituellement, lors de la marche, la douleur augmente car le talon, qui agit comme un amortisseur, supporte de lourdes charges tous les jours. La structure du pied est telle que l'os du talon est plus durable que les autres os du pied. Cependant, il y a des muscles dans le talon, beaucoup de vaisseaux sanguins et de nerfs sont concentrés, ce qui rend cette partie du pied très sensible et vulnérable.

Toutes les maladies "du talon" surviennent en raison de:

  • Port constant de chaussures trop serrées à cause de la pression du talon de la chaussure sur la peau et le tendon d'Achille;
  • Constant marche en talons hauts;
  • Tension excessive sur le tendon (souvent observée chez les athlètes - coureurs, alpinistes);
  • Surpoids, qui comprime littéralement le tendon;
  • Pied plat;
  • La polyarthrite rhumatoïde.

Causes de douleur dans la région du talon

Achillobursite postérieure

Le talon est touché par une achillobursite postérieure, une maladie qui se manifeste par une inflammation de la bourse synoviale sous-cutanée ou vulvaire (zone située entre le tendon d'Achille, la peau et le talon).

Au stade initial, la maladie est cachée et se caractérise par un léger compactage à la jonction du talon de la chaussure avec la peau. Accompagné de l'accumulation de liquide ou de pus dans le nidus de la maladie, ce qui perturbe l'activité motrice de l'articulation. Ce sceau ne provoque pas de gêne lors de la première étape.

Souvent, le talon fait mal le matin et aussi lorsque vous essayez de vous relever. Plus tard, l'érosion se produit sur le site de compactage. Après plusieurs mois, il se développe en une couleur rose-rouge, ressemblant à un kyste d'un diamètre de 1-3 mm, et s'accompagne d'une douleur intense. Lors de l'exacerbation, le talon gonfle fortement, plus en arrière, il y a une douleur lancinante lors de la marche, il est possible d'augmenter la température à 400, la rupture du tendon.

Le traitement de l’ achillobursite dépend du degré de la maladie et comprend toujours trois étapes principales:

  • Élimination de l'inflammation;
  • Restauration du cartilage et du tissu osseux;
  • Prévention des processus inflammatoires répétés.

En fonction du type de maladie, le traitement est effectué:

  • Le stade initial ne nécessite pas de traitement médical spécial. Il suffit de changer de chaussure pour une chaussure plus ample et d'appliquer plusieurs fois des compresses de Dimexide, diluées avec de l'eau dans un rapport de 1: 1 (pour la nuit). Vous pouvez utiliser la médecine traditionnelle: une compresse de raifort râpé ou de radis noir (frotte sur une râpe avec une peau, enveloppée dans une gaze et appliquée sur le talon pendant 6 heures).
  • Dans la forme aiguë, médicaments prescrits ayant un effet antipyrétique, anti-inflammatoire et analgésique; antibiotiques et injections dans l'articulation.
  • En cas de progression chronique de la maladie - nettoyage du sac synovial du liquide accumulé, lavage aux antiseptiques par une intervention chirurgicale, traitement avec des médicaments conservateurs, comme dans la forme aiguë.
  • En cas d’achillespurite purulente, ponction et nettoyage de la plaie, retrait de la membrane muqueuse de la poche et d’une partie de l’os sont obligatoires.

L’imposition de gypse sur la zone touchée n’est pas exclue pour protéger la zone à problèmes des influences mécaniques extérieures.

Au cours de la période prophylactique, vous devez changer de chaussures: portez des chaussures plus souples et à talons plus bas (le talon aigu provoque une bursite), peut-être même sans toile de fond. Sous le talon, ils renferment un morceau de feutre ou de caoutchouc, des inserts orthopédiques spéciaux, réduisant ainsi la pression de la chaussure sur la zone touchée.

Fasciite plantaire

Fasciite plantaire ou plantaire - inflammation du ligament plantaire reliant le talon aux os métatarsiens. Il se pose en raison de sa surtension systématique. Ce paquet est le plus fort du corps. Renforcer la stabilité lors de la marche et renforcer le pied sont les fonctions principales de ce ligament (fascia).

Les principales causes d'inflammation du fascia sont les suivantes:

  • Fortes charges de poids;
  • Long séjour "sur les pieds" tous les jours;
  • Courbure du pied à l'intérieur (pronation), avec les chaussures marchant de l'intérieur;
  • La voûte plantaire haute et les pieds plats;
  • Diverses maladies des articulations (arthrite et arthrose);
  • Perturbation de l'apport sanguin dans le pied.

Talon éperon

Ceci est une conséquence de la fasciite planétaire non guérie. Une maladie qui ressemble à une achillobursite, dans laquelle le talon fait également mal en marchant. Il se caractérise par une saillie osseuse derrière la région du talon sous la forme d'une croissance en forme de pointe ou en forme de crochet. Il n’existe aucun moyen rapide de se débarrasser de l’éperon du talon. Cependant, la patience et le respect de toutes les exigences du médecin soulagent cette maladie désagréable.

Le traitement est considéré comme un traitement complexe efficace des anti-inflammatoires non stéroïdiens utilisant des onguents et des gels externes (ibuprofène, naproxène) et de la physiothérapie:

  • Thérapie par ondes de choc;
  • Échographie;
  • Thérapie au laser;
  • Applications avec la boue bioactive naturelle;
  • Bains minéraux.

Apophysite au talon

Chez le nourrisson, le talon se développe parfois lorsque l'apophysite calcanéenne se développe - une formation anormale du calcanéum.

Une nutrition équilibrée, des chaussures confortables, un repos opportun et un massage donneront aux talons l’occasion de paraître toujours en bonne santé.

Que peut blesser le talon derrière

La gêne dans la zone du talon est le résultat d'une charge excessive sur le pied, qui précède le développement du processus inflammatoire ou de la blessure. Il existe de nombreuses causes de douleur, mais les statistiques montrent que ce sont les femmes qui font souvent face à des manifestations désagréables.

Le port de chaussures inconfortables est le facteur déclencheur le plus courant de la douleur au talon.

Raisons

L'arrière du talon présente une sorte de saillie facile à blesser et sert également de point de fixation des chaussures au pied. Par conséquent, les causes suivantes peuvent causer de la douleur:

  • porter des chaussures de plusieurs tailles plus petites, ce qui entraîne des dommages mécaniques au talon;
  • la présence d'une peau durcie;
  • réduction du sébum, qui agit comme un lubrifiant et protège le talon lors d'un impact mécanique sur sa zone;
  • pathologies du pied infectieuses;
  • cors et croissances;
  • fasciite;
  • bursite;
  • la polyarthrite rhumatoïde.

Il suffit de reposer les jambes et de laisser tomber les chaussures inconfortables, car la douleur disparaîtra d'elle-même. Si la cause de la maladie, la douleur peut augmenter et son intensité peut être très gênante. Dans ce cas, il est impossible de se passer de diagnostics et d'un traitement correct.

Fasciite plantaire

Le talon est l'endroit où tous les tendons qui enveloppent le pied sont attachés. Le tendon le plus fort et le plus élastique est le fascia qui s’étend sur tout le pied, ce qui vous permet de répartir uniformément la charge sur toute la surface du pied et d’absorber les mouvements brusques. Bien que le fascia soit élastique, il est constamment dans un état de tension.

Le sommet de la charge tombe sur le point de fixation de l'aponévrose - le tubercule calcanéen. Par conséquent, tout stress excessif sur le pied, les blessures et les changements dégénératifs peuvent provoquer un fascia microtraumas, qui provoque une douleur.

En cas de croissance du tissu osseux et d’apparition d’une épine, une intervention chirurgicale est nécessaire. L'opération vise à exciser la partie supplémentaire de l'os et à fixer le fascia au bon endroit.

En tant que méthodes auxiliaires, lorsque la période aiguë est terminée, vous pouvez utiliser:

  • massage doux des pieds;
  • phonophorèse et électrophorèse;
  • hydromassage;
  • piscine
  • Thérapie d'exercice;
  • bonne nutrition, riche en vitamines et minéraux.

Exostose

Cette pathologie est associée à l'apparition d'une tumeur bénigne à la surface du calcanéum. Une mauvaise division cellulaire est déclenchée par une foule de facteurs, notamment les processus inflammatoires chroniques, les infections, les virus, les maladies endocriniennes et systémiques.

Un néoplasme en expansion rapide provoque une irritation mécanique des tissus voisins, ce qui provoque l'apparition d'un processus inflammatoire.

  1. Examen externe du pied - il y a un gonflement, la région du tubercule calcanéen a une température élevée, des os collent anormalement. À la palpation, un sceau avec des frontières clairement définies est visualisé.
  2. Rayon X - montre la taille de la tumeur et son lieu de localisation.

Pour éliminer les néoplasmes cartilagineux, on utilise une opération dans laquelle les sceaux sont retirés de la surface de l'os et les tissus endommagés sont remis dans leur position anatomique habituelle.

Une méthode de traitement peu invasive consiste à écraser la croissance à l'aide d'un laser.

Apophysite au talon

Cette pathologie se manifeste le plus souvent dans l'enfance, lorsqu'il se produit une croissance active du tissu osseux sous l'influence d'un ajustement hormonal. À l'endroit où le talon s'articule avec le tendon d'Achille, il se produit un développement anormal du tissu osseux, ce qui provoque une masse:

  • croissance rapide des os du pied, surtout chez les garçons;
  • augmentation de la charge sur le pied;
  • porter les mauvaises chaussures sans soutien de la voûte et se soulever: baskets, ballerines;
  • manque de calcium et de magnésium dans le corps ou problèmes de rétention dans le corps;
  • la présence d'une démarche tordue;
  • l'obésité.

Type de douleur
La douleur est douloureuse, lancinante, constrictive. Il apparaît uniquement lorsque vous vous déplacez et au repos, il peut disparaître complètement.

  1. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens - Nurofen, Ibuprofen et Diclofenac sous forme de comprimés et de pommades.
  2. Complexes de vitamines à haute teneur en calcium et magnésium.
  3. L'acide ascorbique à une dose d'au moins 2-3 g.

Les membres doivent assurer un repos maximal. Montrer des bains chauds aux herbes médicinales.

Achillodynie

L'achilobursite est déterminée par la présence d'un processus inflammatoire dans le tendon d'Achille, qui relie la cheville au calcanéum. L'inflammation peut être causée par des raisons telles que:

  • lésion infectieuse;
  • excès de calcinats;
  • l'arthrite;
  • blessures articulaires.

Type de douleur
La douleur est soudaine, aiguë, percutante. Accompagné d'un œdème accru de la cheville et d'hyperhémie. Manifesté après l'exercice, ainsi qu'au repos.

Si l'on soupçonne la nature infectieuse de la maladie, il peut être nécessaire de pratiquer une ponction de la bourse, ce qui permet de vérifier sa stérilité et la présence de l'agent pathogène.
Traitement
En cas d'infection, un traitement antibactérien est utilisé, en le renforçant avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Le moyen le plus efficace de combattre le processus inflammatoire est la thérapie par ondes de choc. Le tendon d'Achille est affecté par des ondes spéciales qui détruisent les agents pathogènes sans endommager les fibres qui les relient.

La chirurgie n'est indiquée que dans le cas où la maladie est chronique et ne peut pas être corrigée. Les zones enflammées du tendon sont excisées et le sac muqueux est complètement retiré.

Polyarthrite rhumatoïde

Cette maladie auto-immune est susceptible d'affecter les tissus cartilagineux du corps humain, ce qui entraîne la perte d'élasticité, la déformation et le dysfonctionnement des articulations. L'articulation du talon peut également être affectée par l'arthrite, ce qui entraîne une douleur insupportable. La maladie peut se développer à la fois dans le contexte de l'extinction de l'activité du système endocrinien, qui inhibe tous les processus de régénération, et à la suite d'une infection par la microflore pathogène.
Type de douleur
Les sensations désagréables et leur intensité sont directement liées au stade de développement de la maladie:

  1. Initiale (latente) - douleur modérée qui se produit le matin, passe rapidement si le pied est correctement dispersé ou massé. La douleur peut survenir sporadiquement, ce qui est précédé par une augmentation du stress du pied.
  2. L'amincissement progressif du tissu cartilagineux entraîne une augmentation du frottement mécanique entre les os de l'articulation, ce qui provoque une douleur intense, un gonflement du calcanéum, une hyperémie. Les symptômes désagréables surviennent principalement la nuit, lorsque la jambe est au repos.
  3. Course à pied - changements visuels visibles de l'articulation, douleur intense, constante, presque sans fin. Avec un long cours peut développer un choc de la douleur.

Localisation
Talon tubercule et cheville.
Diagnostics
La consolidation de la cheville et du tubercule calcanéen lors de la palpation, qui s'accompagne de douleurs aiguës, sert de prétexte à la radiographie. Dans l'image, vous pouvez déterminer la présence de modification du joint, ainsi que l'épuisement de la couche cartilagineuse du joint.

  1. AINS: Nurofen, Ibuprofen, Diclak - sous forme de crèmes, pommades, compresses et comprimés à usage oral. Aide à éliminer les poches, soulage la douleur et les rougeurs.
  2. Chondroprotecteurs - accélèrent le processus de régénération du tissu cartilagineux.
  3. Les antibiotiques ne sont utilisés que si la nature de l'arthrite est bactérienne.
  4. Complexes de vitamines - normalisent les processus métaboliques dans le corps.
  5. Compresse sur la base de Dimexide, permettant de réduire la manifestation de la douleur.

Les plus efficaces d'entre eux sont:

  • massage thérapeutique;
  • phonophorèse;
  • électrophorèse avec novocaïne;
  • chaleur sèche (traitement à la paraffine);
  • compresses de boue;
  • exercices thérapeutiques.

Autres raisons

La douleur au talon peut également être associée à des manifestations telles que:

  • angiopathie diabétique;
  • talon éperon, en particulier avec progression accélérée;
  • cors causés par le port de chaussures de serrage;
  • entorse au tendon;
  • la goutte et l'arthrite goutteuse;
  • tuberculose calcaneuse;
  • syndrome de tunnel, dans lequel un gros nerf enflamme;
  • talons meurtris et autres blessures;
  • ostéomyélite.

Au début, les sensations douloureuses n’ont pas une intensité de douleur prononcée, mais il ne faut pas l’ignorer. Plus le traitement est précoce, plus les chances de retrouver une activité motrice complète sont grandes.

Dans quel cas immédiatement chez le médecin?

Déterminer indépendamment ce qui a causé la douleur au talon est presque impossible. Toutes les pathologies de cette zone apparaissent à peu près également. L’anxiété vaut la peine d’être battue dans des situations telles que:

  • l'arrière du talon est compacté et lorsque le pied tourne, une douleur aiguë est constatée;
  • une rougeur et un gonflement sont apparus, la peau du tubercule calcanéen est chaude;
  • des douleurs apparaissent systématiquement et les analgésiques ne parviennent pas à les soulager complètement.

Premiers secours

Dans le cas où la douleur s'est manifestée soudainement, mais qu'il n'y a pas d'autre option que l'auto-traitement, vous pouvez utiliser les recommandations suivantes:

  1. Prenez n'importe quel médicament du groupe des AINS, qui aidera à réduire la manifestation d'inflammation et de gonflement.
  2. Tendez doucement le pied avec vos mains, puis allez au gymnase en le déplaçant alternativement dans des directions différentes.
  3. Faites un bain de pieds de contraste en alternant eau chaude et eau froide.
  4. Mettez une compresse de cette composition: 1 cuillère à soupe. l Dimexide, 2 c. l eau chaude bouillie, ampoule Novocain.
  5. Frottez un point sensible avec Diclofenac, Naklofenom, Fastum gel, Nimid gel.

Sans expérience et sans compétences, il est impossible de déterminer indépendamment la cause de la douleur. Il est donc recommandé de ne pas expérimenter avec votre propre santé et, en cas de problèmes, de contacter immédiatement un spécialiste.

Posez-nous une question dans les commentaires ci-dessousPosez une question >>

Si la douleur dans la jambe est supérieure au talon dans le dos

Le tendon d'Achille est considéré comme le plus fort du corps humain. Ce ligament est situé dans la zone située entre l'os du talon et les muscles de la jambe. Il a souvent des charges accrues qui contribuent au développement de l'inflammation et de la gêne. Si votre jambe vous fait très mal au-dessus du talon par derrière, il est important d’obtenir un diagnostic à temps et de recevoir le traitement nécessaire. Tout en progressant, la pathologie peut entraîner le développement de complications graves et la perte de la motricité complète.

Causes de la douleur

Les maladies du tendon d’Achille peuvent se présenter sous deux formes: aiguë et chronique. Dans le premier cas, la douleur apparaît brusquement avec des charges accrues. Cela peut arriver pendant l'haltérophilie, l'entraînement sportif. Au repos, la douleur diminue et disparaît progressivement. En ressentant la localisation du processus inflammatoire, on ressent une gêne. À ce stade, les microdamages croissent ensemble, mais le processus est répété après le chargement suivant.

Ignorer le problème conduit au développement d'une forme chronique de pathologie, dans laquelle les sensations douloureuses acquièrent un nouveau caractère. A ce stade, ils diffèrent:

  • intensité croissante;
  • gain avec des charges mineures;
  • présence constante pendant l'activité motrice.

La douleur ne recule pas, même dans l'état de repos, elle est ressentie immédiatement après le lever du matin, dès que la personne marche sur la jambe. Cela peut s'expliquer par le fait que pendant le sommeil, le tendon est détendu et la douleur est éteinte. Avec l'apparition de la moindre charge, il reprend, rendant impossible tout déplacement normal. Les sensations peuvent s'étendre non seulement à la région du talon, mais à tout le tendon.

Les principales causes de douleur comprennent:

  1. Processus inflammatoires.
  2. Blessures.
  3. Achillobursite.
  4. Tendinite.
  5. Paratendonite.
  6. Tendinose
  7. Rupture du tendon.
  8. Éperon de talon (déformation de Haglund).

L'inflammation du tendon d'Achille se développe souvent lorsque vous portez des chaussures de mauvaise qualité, un effort illimité chez l'homme, à la suite d'anomalies congénitales chez l'enfant, causées par une hypoxie intra-utérine pendant la grossesse de la mère. La douleur est aiguë, coupante ou tirante. Il est localisé dans la zone du talon, mais peut être ressenti sous les mollets. Parfois, son intensité ne permet pas pleinement de marcher sur le pied. Cette affection peut être accompagnée de rougissement de la peau, d’enflure des tissus mous, d’une augmentation du t corporel, d’un craquement de la cheville qui se produit pendant le mouvement du pied et d’une pulsation de la jambe.

Les blessures au tendon d'Achille sont le plus souvent favorisées par des exercices intenses, au cours desquels le risque de tirer sur le ligament augmente. Dans ce cas, la douleur devient vive et tire, peut se propager sur toute la jambe jusqu'à la cuisse. Marcher ou faire du jogging est difficile. Une partie du talon à la base devient enflée, rouge.

Les autres causes de douleur dans la région de l’Achille peuvent être un taux élevé de cholestérol et de graisse dans le sang, la goutte, le développement d’une inflammation de la voûte plantaire, des pieds plats et des caractéristiques liées à l’âge.

Maladies contribuant au développement de la pathologie

L'acillobursite est une inflammation du sac synovial située entre le tendon d'Achille et le calcanéum. Une forme aiguë de la maladie est souvent causée par une infection. A ce stade, la pathologie se développe fortement, accompagnée de douleurs sévères et d'autres symptômes désagréables. En cas d'accumulation de liquide dans la région du talon, une rougeur et un gonflement apparaissent et la mobilité de la cheville et des chevilles s'aggrave.

La tendinite est un processus inflammatoire qui provoque la dystrophie (amincissement) des ligaments. La maladie est plus susceptible aux hommes qui ne contrôlent pas l'effort physique excessif sur le corps.

Les signes et symptômes de Tendinint se situent dans la zone touchée. La pathologie est accompagnée de:

  • douleur, irradiant rarement vers d'autres zones et augmentant au cours de l'activité;
  • difficulté de mouvement avec œdème articulaire;
  • rougeur de la peau, formation de nodules en dessous;
  • crunch en marchant;
  • l'apparition de gonflement;
  • hausse de la température locale.

Avec la paratendonite, le processus inflammatoire couvre une vaste zone: le ligament, le tissu conjonctif qui l’entoure, le sac tendineux. La pathologie se développe sur le fond de porter des chaussures inconfortables, provoque des douleurs prononcées, des changements dégénératifs.

La tendinose peut entraîner une rupture complète du tendon d'Achille. Avec cette violation, sur le site des microtraumatismes reçus, une zone de tissu cicatriciel est formée, le ligament est compacté, des excroissances et des irrégularités se produisent. La douleur se fait sentir au-dessus du talon.

Rupture du tendon et épine de talon

La rupture du tendon d'Achille du pied droit ou gauche n'est pas rare chez les professionnels et les amateurs de sport. De plus, de tels dommages peuvent être provoqués par des blessures, des coupures.

Les symptômes caractéristiques de la pathologie sont:

  • douleur soudaine dans le membre inférieur, se propageant directement dans la zone touchée;
  • retrait sur le lieu de la rupture;
  • palpation du défaut;
  • dysfonctionnement de la cheville;
  • Effet positif de Thompson - pression sur le mollet de la jambe, non accompagnée d'une flexion réflexe du pied.

L'éperon de talon est autrement appelé déformation de Haglund ou fasciite plantaire. C'est une croissance (exostose) qui se développe près du calcanéum, au-dessus des achilles. Dans certains cas, le diagnostic de pathologie devient problématique, car la maladie peut évoluer comme une bursite ou une polyarthrite rhumatoïde. Aux premiers stades de développement de l'éperon du talon du tendon d'Achille, il n'y a pas de douleur et la croissance osseuse est presque imperceptible. À l'avenir, la grosseur peut atteindre la taille d'un œuf, blesser les tissus adjacents et causer une douleur aiguë. La marche est aggravée le soir, après un réveil matinal et un long repos.

Le talon devient rouge, la peau grossit et se durcit. L'éperon d'achille peut avoir différentes caractéristiques. Il est cartilagineux, dur ou doux au toucher. Un frottement constant conduit souvent à la formation d'un œdème, une bulle d'eau à l'arrière du talon. En l'absence de traitement de qualité, le risque de suppuration et d'infection des tissus mous augmente.

Diagnostic et traitement

Les mesures thérapeutiques doivent être effectuées uniquement après un diagnostic détaillé. Pour ce faire, les experts ont recours aux méthodes suivantes:

  • recueil d'anamnèse (sondage auprès des patients concernant les circonstances entourant le développement de la maladie);
  • examen physique (palpation du lieu de la plus grande concentration de douleur);
  • l'imagerie par résonance magnétique (IRM), qui permet de déterminer la présence de pauses;
  • Examen aux rayons X identifiant les foyers du processus inflammatoire;
  • échographie (ultrasons), qui établit la nécessité d'un traitement chirurgical.

Dans certains cas, un diagnostic de laboratoire (prélèvement de sang) est nécessaire. Parallèlement, divers écarts par rapport à la norme (taux élevés de leucocytes, de protéines, d'acide urique) peuvent être détectés. De tels phénomènes indiquent la présence de processus infectieux et deviennent la base d'un traitement antibiotique.

Le traitement du tendon d’Achille du talon vise à réduire les processus inflammatoires et infectieux, à restaurer le cartilage et le tissu osseux et à prévenir les rechutes. En règle générale, elle est effectuée de manière exhaustive et comprend plusieurs étapes:

  1. Thérapie conservatrice.
  2. Procédures physiothérapeutiques.
  3. Recommandations supplémentaires.

Les médicaments utilisés pour les maladies du tendon d'Achille comprennent les analgésiques et les anti-inflammatoires, les antispasmodiques, les antibiotiques, les antipyrétiques, les activateurs de la circulation sanguine et les complexes multivitaminiques.

Les médecins connaissent bien les méthodes traditionnelles de traitement de la douleur au-dessus du talon, au niveau des tendons.

On prescrit souvent au patient Voltaren, Solcoseryl, Nimesil, Indomethacin, Minocycline, Dimexide. La douleur du soulagement contribue à l'utilisation de compresses avec Novocaine, Analgin, Dexamethasone. Ces médicaments peuvent être administrés par voie intramusculaire.

En cas de tendinite, le membre inférieur doit être immobilisé pendant 2 jours (en appliquant une attelle, du plâtre, des bandages élastiques spéciaux fixant les muscles). Les orthèses peuvent être utilisées la nuit (dans les cas graves - 24 heures sur 24).

Dans le processus de traitement conservateur, il est recommandé de limiter l'effort physique, utilisez des semelles orthopédiques, portez des chaussures avec le dos rigide. Les femmes doivent arrêter de marcher avec des talons hauts (ils peuvent être remplacés par des talons plus bas). Si le tendon du talon est très douloureux, il est recommandé de rester au lit jusqu'au début de l'amélioration.

Les patients présentant un excès de poids devront modifier leur régime alimentaire. Une perte de poids progressive réduira le fardeau des zones enflammées. Il est recommandé de privilégier les aliments faibles en calories - fruits et légumes frais, poisson, viandes faibles en gras, céréales, pain à grains entiers.

Afin d'accélérer la cicatrisation du tendon d'Achille, différentes procédures de physiothérapie sont prescrites aux patients. Ils sont effectués après la fin du traitement médicamenteux. Le plus souvent, les patients sont recommandés ultrasons, laser, thérapie magnétique, applications de paraffine, électrophorèse avec des médicaments anti-œdème, massage, thérapie de boue, exercices thérapeutiques.

Intervention chirurgicale

Les indications chirurgicales sont présentes dans les cas suivants:

  • avec une faible efficacité de la thérapie médicamenteuse;
  • avec de fortes lésions du tendon ou de sa rupture.

L'intervention chirurgicale consiste à coudre les extrémités d'un tendon endommagé avec un fil synthétique. En cas de syndrome de Haglund, la croissance osseuse est excisée à l'aide d'un outil chirurgical spécial (ostéotome). Les procédures sont principalement effectuées sous anesthésie locale.

Après la sortie de la clinique, une période de rééducation est nécessaire. Cela prend de 1 à 3 mois. À ce stade, il est souhaitable que le patient évite même un effort physique mineur des membres inférieurs, traite régulièrement le site chirurgical avec des antiseptiques, utilise des bandages stériles.

Au cours des 30 premiers jours après la chirurgie, vous devrez porter un plâtre de réparation. Pour normaliser la circulation sanguine, la jambe doit être maintenue aussi souvent que possible au-dessus du niveau du bassin.

Médecine traditionnelle et mesures de prévention

De simples recettes folkloriques suggèrent que la douleur est traitée au-dessus du talon et soulagent l’état inflammatoire du tendon d’Achille. Ils peuvent être utilisés en association avec la thérapie principale, cependant, ils doivent être convenus avec le médecin.

Infusion de branches de pin

Il sera nécessaire de remplir un récipient de 5 litres avec des branches à moitié sèches et de les remplir d'eau. Cuire l'outil pendant au moins une demi-heure, puis reposer et appliquer chaque jour pour les bains de pieds. De même, est faite et utilisée infusion de branches de sureau.

Mélange d'huiles végétales

Différentes huiles sont combinées (options: sapin, tournesol, lavande; géranium, girofle, lavande, tournesol, lavande). Deux fois par jour, ils traitent la zone enflammée.

Compresse d'argile

Mélangez 0,5 kg d’argile sèche, une petite quantité d’eau et du vinaigre de cidre. La masse homogène résultante est appliquée sur le tendon sous la forme d’une compresse avant de se coucher, enveloppée d’un bandage sur le dessus.

Pour prévenir le développement de processus inflammatoires dans le tendon d’Achille, les recommandations suivantes doivent être observées:

  1. Utilisez des chaussures confortables faites de matériaux naturels.
  2. Adhérez aux principes de la saine alimentation.
  3. Contrôler le poids corporel.
  4. Évitez les blessures.

Avant l'entraînement sportif, il est important d'organiser un échauffement. En cas de blessure à la région du talon ou d'inconfort, vous devez immédiatement consulter un médecin. Un diagnostic et un traitement précoces éviteront la progression de la pathologie et la survenue de complications indésirables.

4 causes de la douleur dans le tendon sur le talon - comment et quoi traiter?

Navigation de l'article:

Les nombreuses maladies du système musculo-squelettique sont à l'origine des douleurs, localisées à l'arrière de la jambe au-dessus du talon.

Cependant, les facteurs qui déclenchent le développement de déviations peuvent également avoir une nature différente. Afin de comprendre les raisons pour lesquelles la jambe est au-dessus du talon, il est important de comprendre les caractéristiques fonctionnelles et le rôle du tendon d'Achille.

Quel est le tendon d'Achille?

Le tendon d'Achille (talon), nommé d'après le mythologique talon d'Achille, est le plus grand et l'un des tendons les plus importants du corps humain. Il est formé par la fusion de trois muscles de la jambe et est attaché à l'extérieur de l'os du talon. Grâce à cela, la mobilité et la stabilité des articulations sont assurées, le travail musculaire et la dépréciation ont lieu. Le développement de pathologies du tendon du talon s'accompagne de problèmes de flexion du pied, de limitation des fonctions motrices de la jambe en raison de la détérioration de l'élasticité et de l'étirement, généralement dans le contexte du développement du syndrome douloureux.

Causes de la maladie

Parmi les nombreuses raisons pour lesquelles le tendon fait mal à la surface arrière de la cheville - au-dessus du talon, il en existe plusieurs principales. Peut causer de la douleur:

  • maladies des tissus périarticulaires;
  • lésions traumatiques (entorses, ruptures);
  • caractéristiques structurelles du pied;
  • augmentation de la charge sur les jambes.

Les maladies des tissus péri-articulaires mous sont particulièrement sensibles aux personnes dont l'activité est associée à un effort physique intense ou à des mouvements stéréotypés prolongés (athlètes, danseuses), ainsi qu'aux femmes ménopausées, particulièrement susceptibles de souffrir d'obésité, de maladies du foie et des voies biliaires. L'hypothermie, l'humidité, les infections focales ou une combinaison de plusieurs facteurs négatifs peuvent également provoquer des violations.

Surcharge

Les dommages aux tissus mous chez l'adulte peuvent causer une fatigue physique. Ce type de douleur survient lorsque:

  • augmenter la charge fonctionnelle sur des muscles faibles et non préparés;
  • séances d'entraînement intenses;
  • mauvaises chaussures

Des douleurs au tendon peuvent également survenir chez les enfants en raison de douleurs dites de croissance. Des douleurs similaires dans les jambes, associées à la tension des tendons et des muscles due à l'augmentation rapide de la longueur des os, sont notées la nuit, le plus souvent après l'exercice.

Changements d'âge

Différentes variantes de déformations pathologiques congénitales et acquises des pieds au fil du temps peuvent être grevées de maladies inflammatoires et dégénératives. Le développement de pieds plats provoque également des phénomènes atrophiques courants qui se produisent dans la vieillesse.

Les changements liés à l'âge associés à une diminution de l'élasticité entraînent souvent des blessures aux tendons et le risque de micro-déchirures augmente. La fréquence des inflammations secondaires d’Achille en présence d’arthrite chronique est en augmentation.

Maladies des tissus périarticulaires

L'étiologie des maladies est principalement associée à un stress excessif et à une surcharge fonctionnelle. Les pathologies du tendon calcanéen peuvent être de type primaire (dégénératif) ou secondaire (inflammatoire). Les principales violations sont les microtraumatismes pendant le mouvement (course à pied, marche), associés à une tension tendineuse importante. Un processus tendineux se développe lorsque le processus dégénératif est affecté par un sac à tendon (séreux) à proximité.

Environ un tiers des patients présentent des dépôts de calcium dans les foyers nécrotiques d'un tendon blessé (calcification) et / ou des formations denses se développent dans la région du tendon se joignant au calcanéum (tendopériostite).

Tendinite

En cas de surcharge grave pendant une longue période, une lésion des ligaments peut expliquer pourquoi le tendon fait mal au talon. La traumatisation (par exemple, en cas de travail physique pénible ou d'amélioration de l'entraînement) conduit à une tendinite (myotendinite) - lésion isolée du tendon à la place de sa pénétration dans le muscle, accompagnée d'une légère inflammation secondaire. La cause de la pathologie peut aussi être un désordre métabolique, un rhumatisme ou un processus auto-immun. La propagation de l'inflammation avec tendinite provoque souvent une bursite ou conduit à la rupture des ligaments en raison de la perte d'élasticité du tissu conjonctif.

Achillobursite

Parfois, les douleurs s'accompagnent de la formation d'une tumeur douloureuse arrondie à la jonction du tendon d'Achille et du calcanéum. Au début, le gonflement peut être insignifiant, mais petit à petit il augmente de taille, il devient une rougeur perceptible. Le plus souvent, cette affection est causée par une inflammation du sac séreux - bursite. Le processus pathologique est généralement le résultat de blessures et se développe en raison d'un contact avec le tendon blessé (tendobursite). L'œdème peut être observé des deux côtés du talon. En touchant les tissus des ligaments et des muscles adjacents, l’achillobursite se propage plus largement.

Souvent, l’achillobursite postérieure est appelée déformation de Haglund (ostéophyte du calcanéum) au cours de la microtraumatisation chronique du tendon. Lorsque cela se produit, la formation de croissances osseuses et cartilagineuses dans la région suprapicae et l'augmentation de la croissance et des modifications du tendon d'Achille entraînent le développement du processus inflammatoire et de la douleur.

Paraténonite

La surface postérieure de la cheville peut être douloureuse à cause d'une inflammation ou d'une lésion dégénérative de la partie moyenne du tendon du talon et de son vagin (fibres d'un tissu conjonctif dense recouvrant le tendon), appelée paraténonite ou tendovaginite. La maladie peut se présenter sous trois formes:

  • doux, caractérisé uniquement par l'hyperémie;
  • exsudatif-séreux, avec formation de gonflement arrondi;
  • sténose chronique, accompagnée de changements sclérotiques.

La tendovaginite primaire est généralement causée par des anomalies de la structure du pied, une charge statique prolongée, des traumatismes, des varices, une thrombophlébite ou une lymphostase. Secondaire se produire sur le fond des lésions des articulations, les infections, peuvent être le résultat de processus allergiques. Si elle n'est pas traitée, la maladie peut se répandre dans la forme chronique.

Périarthrite

Les dommages causés à l'appareil tendineux lors de la périarthrose (épine calcanale) conduisent au développement d'un processus pathologique pouvant aller au-delà des limites du tendon touché. Une bursite se produit lorsque l'inflammation se propage aux poches séreuses voisines. Le tendobursit supratepylé peut causer une douleur intense au tendon d’Achille.

Vidéo

Inflammation du tendon d'Achille

Nature de la douleur

La douleur peut différer par son caractère, son intensité et peut aussi être accompagnée d'autres phénomènes: l'absence ou la présence de rougeur, de gonflement.

Après une charge fonctionnelle accrue, on observe la nature douloureuse de la douleur prolongée dans la région du muscle gastrocnémien.

Lorsque la déformation des pieds, il y a une douleur, une lourdeur dans les jambes, un gonflement. Parfois, il peut y avoir des crampes, des engourdissements.

La douleur dans les maladies des tissus périarticulaires ne survient que lorsque la gaine du tendon et les poches séreuses sont impliquées. En règle générale, un inconfort douloureux ne se manifeste que par le travail acharné du tendon lors de mouvements actifs. Cependant, avec le temps, la jambe commence à se faire de plus en plus mal, les fonctions motrices sont limitées.

Les principaux symptômes de la paraténonite (tendovaginite), outre la douleur ressentie lors du mouvement de l'articulation, sont l'enflure et la sensibilité du tendon d'Achille dans son ensemble. Parfois, une atrophie musculaire est possible.

La bursite superficielle est accompagnée de petites douleurs ou de leur absence, douleur lors du sondage d'une tumeur dans la région du tendon enflammé. Une fois que l'infection est associée à la formation de pus, les poches deviennent hyperémiques, chaudes, une pression intense provoque une douleur vive.

Les signes de myotendinite se caractérisent par une douleur intense lors des mouvements actifs des jambes et une douleur au début du tendon d'Achille.

Le premier et le signe obligatoire de la périarthrose devrait être une douleur au talon qui se produit pendant l'attaque. Une tumeur douloureuse (achillobursite) peut être retrouvée sur le site de fixation du tendon. Le tendon lui-même est épaissi et douloureux lorsqu'il est pressé.

Méthodes de traitement

Les tactiques thérapeutiques dépendent de la raison pour laquelle le tendon fait mal derrière la jambe et au talon. Il est presque toujours nécessaire de limiter la charge ou d'immobiliser le membre au moyen de pneus et de pansements pour les formes bénignes de la maladie ou d'attelles en plâtre pour les plus lourdes. Les déformations des pieds à l'âge adulte sont presque impossibles à corriger. Le traitement vise donc à soulager l'inflammation et à améliorer la fonctionnalité des pieds (massage, semelles intérieures, gymnastique). La périarthrite et les tendovaginites nécessitent un traitement complexe pendant une longue période.

Traitement de la toxicomanie

En règle générale, le traitement par la drogue repose sur l'utilisation de:

  • médicaments anti-inflammatoires et analgésiques;
  • corticostéroïdes - avec bursite, tendinite et tendovaginite;
  • antibiotiques en présence d'une infection.

Le traitement symptomatique dans les cas bénins peut permettre un rétablissement complet ou un soulagement significatif de la maladie. Avec les formes négligées de la maladie, le développement de contractures et une diminution de la capacité de travail sont possibles.

Physiothérapie

En plus de prendre des médicaments, la physiothérapie est prescrite, ce qui a un effet positif dans le traitement des maladies du tendon d’Achille. La physiothérapie, en fonction du type de maladies des tissus périarticulaires, est réalisée:

  • échographie;
  • phonophorèse d'hydrocortisone;
  • électrophorèse de calcium;
  • courants sinusoïdaux (thérapie par amplipulse);
  • diathermie (réchauffement profond dû aux courants à haute fréquence);
  • méthodes balnéologiques;
  • applications de paraffine;
  • radiothérapie.

Les procédures de physiothérapie ont un effet analgésique et améliorent la circulation sanguine. Nommé avec la rémission de l'inflammation aiguë.

Exercice

En cas de maladies du tendon, il est indiqué le massage et la physiothérapie, mais en raison du risque de complications, ils doivent être utilisés avec une extrême prudence. Par exemple, dans le cas d'une tendovaginite, le massage est effectué autour de la zone touchée et la gymnastique au cours de la période aiguë est effectuée en utilisant uniquement des mouvements passifs. Les actifs ne sont introduits qu’après élimination de l’exacerbation et de la douleur.

Lorsque le pied plat rôle important joué par des exercices visant à maintenir la voûte plantaire. Avec la surcharge musculaire, la myorelaxation devient la base.

Intervention chirurgicale

Traiter avec succès un tendon qui fait mal n'est pas toujours possible avec des méthodes conservatrices. Si l'état du talon continue à se dégrader, utilisez des méthodes de traitement chirurgicales. L'opération peut être réalisée pour enlever les formations qui se lèvent et la poche séreuse, disséquer le tendon ou reconstruire le pied en cas de déformations graves.

Médecine populaire

Aider le corps à faire face à la maladie peut également utiliser des méthodes de médecine alternative.

Infusion de branches de pin

Un bon effet donne une infusion de branches de pin ou d'épicéa. Le nombre de branches lors de la cuisson à l'eau froide doit être supérieur à la moitié de la poêle émaillée. Cuit pendant une demi-heure, ce mélange est ensuite utilisé pour les bains thérapeutiques et les bains de pieds.

Mélange d'huiles végétales

L'huile de lavande, son mélange avec du sapin (deux gouttes d'huile végétale) ou du clou de girofle et de l'huile de géranium (cinq gouttes d'eau végétale) peuvent être utilisés pour frotter la région blessée à la jambe.

Compresse d'argile

À une livre d'argile diluée avec de l'eau pour obtenir une pâte épaisse, ajoutez 4 cuillères à soupe de vinaigre de cidre de pomme, puis humidifiez une serviette de table avec le mélange obtenu et appliquez-la à l'endroit touché. Nouez une écharpe pendant une heure et demie. Après avoir retiré la plaie, la plaie est étroitement bandée. La procédure est effectuée jusqu'à cinq à six fois.

Prévention

Réduire le risque de lésions du tendon d’Achille par les mesures préventives suivantes:

  1. rejet des chaussures inconfortables.
  2. Augmentation progressive de la quantité d'activité physique et de l'échauffement obligatoire avant d'effectuer des exercices complexes.
  3. Reposez-vous aux premiers signes de fatigue.
  4. Visite en temps opportun chez le médecin si vous ressentez une gêne, une douleur dans la région du tendon.

Il est également important de faire attention à votre régime alimentaire.

Le corps doit recevoir suffisamment de vitamines et de minéraux des aliments. Le contrôle de l’alimentation est donc une autre étape vers la santé des pieds.



Article Suivant
Étirement gastro-intestinal du mollet