Fracture du tibia


Le tibia est un tissu trihédral tubulaire légèrement torsadé, relié au tibia par la membrane fibreuse. C'est une sorte de base osseuse de l'articulation de la cheville. Fracture du tibia - la blessure n'est pas très agréable, mais de tels dommages ne sont pas graves.

Anatomie

L'os fibulaire dans la structure est simple, a une surface postérieure, latérale et médiale. En outre, attribuez le bord du tissu osseux:

À l'étage, la tête du tibia est associée au tibia à l'aide du sac articulaire. L'extrémité inférieure (distale) forme la cheville externe, à laquelle sont attachés les tendons des muscles péroniers.

Séparément, les lésions du péroné sont rares, mais dans certaines circonstances, une telle blessure est possible, ainsi que du tibia. Une blessure courante à la jambe est une fracture de la tête du tibia.

Les symptômes

La fracture du péroné est dans la plupart des cas facile à diagnostiquer. Il existe de tels symptômes d'une fracture du tibia:

  • sensations douloureuses au site de blessure au pied, à la cheville (chez les personnes âgées, en cas de sarcome, la douleur osseuse peut être légère);
  • limitation du mouvement du membre;
  • position incurvée non naturelle, raccourcissement du membre blessé par rapport au membre sain;
  • violation ou perte totale de sensibilité de la surface externe de la jambe en cas de lésion du nerf péronier et du haut de la tête osseuse;
  • le fait que l'os est brisé est également indiqué par la présence d'un œdème, d'une hémorragie, qui peut survenir après un certain temps;
  • fragments d'os saillants dans la plaie avec fracture ouverte.

Il est possible de casser le tibia sans tomber à haute altitude, à la suite d'un accident de la route, de se frapper le tibia tout en pratiquant un sport actif. Cette fracture est courante chez les personnes souffrant de maladies osseuses telles que l'ostéomyélite, la tuberculose osseuse, l'ostéoporose, le sarcome les os.

Types de fracture

Fracture du tibia est divisé en types suivants:

  • traumatisme à la cheville latérale (à la cheville);
  • dommages à la tête osseuse proximale (à l'extrémité supérieure de l'articulation du genou);
  • avulsion (lésion osseuse au site d'insertion du tendon);
  • blessures stressantes (dommages répétés en courant ou marchant).

Les fractures de la fibula sont plus fréquentes chez les athlètes - footballeurs, coureurs, etc.

De plus, allouez:

  • fracture du péroné sans déplacement osseux;
  • fracture du petit tibia avec déplacement du tissu osseux, dans laquelle les fragments d'os seront déplacés les uns des autres pendant une blessure ou avec une contraction supplémentaire des muscles endommagés;
  • fragmentés, ou la fragmentation de l'os endommagé en fragments (plus de deux). Ce type de blessure est considéré comme l'un des plus graves. Elle s'accompagne de graves dommages à la masse musculaire environnante et à la compression et (ou) aux vaisseaux sanguins et aux nerfs.

En outre, il existe une fracture transversale oblique, une torsion (obtenue lors de sports actifs), ainsi qu’intérieure et extérieure, qui endommage également le tissu musculaire interne, les nerfs et les vaisseaux sanguins.

Diagnostic et premiers secours

Seul un médecin sera en mesure de fournir une aide qualifiée, mais les techniques de premiers soins doivent être connues pour aider la victime, le cas échéant, à éviter les complications possibles et à améliorer son état. Si la jambe est endommagée (suspect de fracture), le patient doit être posé sur une surface dure en utilisant un matériau de récupération (planches, bâtons, etc.) pour construire un pneu et l'attacher au membre blessé avec un bandage. Si une personne a une plaie irrégulière, il faut arrêter le saignement en appliquant un garrot au-dessus des lésions cutanées, traité avec une plaie antiseptique et un pansement stérile.

Lors du diagnostic, le médecin procédera tout d'abord à une inspection visuelle du membre blessé pour identifier les symptômes de dommages, la possibilité de mouvement d'une jambe cassée (par exemple, lors d'une fracture du tiers inférieur du péroné, le mouvement du membre est impossible). Le patient sera également interrogé sur les causes de l'application de l'herbe (objets blessés). Ensuite, à l'hôpital, le médecin recommande de faire des radiographies dans deux projections pour clarifier le type et la nature des dommages, la présence d'une fracture avec déplacement. La fracture de la tête du péroné peut être détectée par rayons X et imagerie par résonance magnétique ou calculée. Après l'examen, un traitement est prescrit.

Méthodes de traitement

La fracture du péroné, si elle est fermée et sans déplacement, est traitée de manière conservatrice - un plâtre est appliqué sur le site de la blessure. Le délai de port, en moyenne, est de 2 à 3 semaines, mais en cas de mauvaise accumulation du tissu osseux, il peut atteindre deux mois.

En cas de blessure avec déplacement, le médecin restaure l'intégrité de la structure anatomique de l'os en recouvrant les plaques ou les rayons osseux. La durée du traitement d'un tel dommage dépend de sa complexité et des caractéristiques individuelles de l'organisme, qui peut aller de plusieurs mois à six mois. Après une fracture du tibia, une rééducation est nécessaire.

Période de rééducation

La rééducation après une fracture du tibia est une garantie de restauration des fonctions du bas de la jambe. La durée de la réadaptation est principalement liée à la nature de la blessure, aux caractéristiques du corps à restaurer et au taux d'épissage du tissu osseux. En moyenne, la période de récupération prend six mois.

En guise de mesures de rééducation, le médecin vous prescrira un massage thérapeutique et des procédures de physiothérapie sur le lieu de la blessure. Une fois que le patient est autorisé à se lever, une marche avec une charge modérée sur la jambe cassée est prescrite. De plus, des exercices spéciaux sont recommandés, qui sont effectués tout en portant du gypse. En présence de douleur, le médecin prescrit des analgésiques.

L’un des moyens de rééducation est l’adhésion à un régime spécial riche en calcium, en produits carnés et en vitamines.

En négligeant les recommandations du médecin, ainsi que la marche précoce et longue sur la jambe endommagée, le non-respect du régime alimentaire contribue au développement de complications. Ceux-ci comprennent:

  • accrétion inappropriée et, par conséquent, raccourcissement d'une jambe cassée;
  • longue accrétion de débris tissulaires;
  • développement ultérieur de maladies articulaires telles que l'arthrite et l'arthrose.

Fracture du petit tibia

Les fractures du tibia et du tibia, en particulier les fractures du tibia, font partie des blessures les plus courantes des membres inférieurs.

Le tibia est un composant du tibia. En fonction de l’impact directionnel et du type de dommage, la fracture du tibia est souvent associée à la fracture du tibia. Si nous considérons la nature de la fracture, elle peut être divisée en directe et indirecte. Un coup direct ou pare-choc est considéré comme plus favorable, car il est beaucoup plus facile à traiter. De plus, après la fracture du tibia par le facteur direct, il n’ya plus beaucoup de fragments lors de l’écrasement du squelette.

Le facteur indirect est plus défavorable. Une telle fracture se produit lorsque la direction de l'endommagement le long de l'axe de rotation de l'os (traction). Après la fracture du tibia du facteur indirect, de nombreux fragments apparaissent dans la direction de l'impact. Les dommages se produisent dans une spirale, capturant de vastes zones de la structure de la jambe.

La cause d'une fracture du tibia peut être une chute ou un coup élémentaire. Surtout souvent, il y a des fractures similaires en hiver pendant la glace. Souvent, ces fractures se produisent avec le tibia. Cependant, le tibia est plus durable et s'il n'est pas cassé, le traitement sera plus fiable et plus rapide. De plus, la possibilité de développer diverses complications est considérablement réduite: ostéomyélite, déplacement de fragments osseux, etc.

Symptômes de fracture du tibia

Pour déterminer la fracture du tibia est assez facile. Tout d'abord, le symptôme d'une fracture du petit tibia est un déplacement visible des os. La victime ressent une douleur intense en essayant de se pencher sur une jambe douloureuse. En raison de la blessure, la jambe se gonfle gravement, des hématomes se produisent Visuellement, la jambe peut sembler plus courte, peut-être en relation avec une jambe en bonne santé. Si l'axe du virage n'est pas déplacé, la victime peut alors effectuer des mouvements de rotation. S'il n'y a qu'une fracture du tibia, la personne blessée peut même se pencher un peu sur la jambe affectée.

Diagnostic de fracture

Pour que le médecin puisse déterminer avec précision la nature de la fracture, le patient doit raconter comment la blessure s'est produite. Le médecin évalue la force de frappe, comment elle a été infligée et dans quelle direction la force de frappe a été appliquée. Les propriétés de la fracture dépendent directement de tous ces indicateurs.

Pour avoir une image complète de ce qui s'est passé, le médecin procède à une radiographie en deux projections. En règle générale, le diagnostic de fracture du péroné n'est pas très difficile. Le médecin peut rencontrer des difficultés s’il ya diverses complications ou si la fracture est localisée dans l’articulation tibiale. Si la fracture s'est produite dans le tiers supérieur de la jambe, le médecin doit tenir compte du fait que l'irrigation sanguine et l'innervation de cette région en souffrent souvent.

Traitement de la fracture du péroné

Si une fracture s'est produite sans déplacement, le traitement d'une fracture du petit tibia ne présente pas de difficulté particulière. Même s'il y a une fracture simultanée du tibia, les fractures sans déplacement sont plus faciles à traiter. Le médecin pose un plâtre, en partant du bout des orteils vers l’endroit à immobiliser. Cela est nécessaire pour empêcher le déplacement de fragments d'os.

Si, à la suite de l'impact, les fragments d'os sont déplacés, en particulier si les deux os ont été déplacés, le médecin doit tout d'abord rétablir leur position correcte. Pour les impacts transversaux, il peut être nécessaire de recouvrir les plaques de support. Si le déplacement ne s'est pas produit à la suite d'un impact transversal, il est alors possible d'introduire les rayons légèrement au-dessus et au-dessous du site de fracture. Ces aiguilles réparent et étirent le site de récupération.

Le moment de la guérison d'une fracture du petit os dépend de la complexité de la fracture. En moyenne, la récupération nécessite deux à trois mois. Habituellement, le cal est formé seulement un mois et demi après la fracture. Si la fracture est compliquée par le déplacement des os, la rééducation peut prendre environ six mois ou plus. La période de récupération dépend du patient. Il doit clairement effectuer des exercices musculaires, assister à des massages et à de la physiothérapie, ainsi que prendre soin du site de la blessure.

Fracture du tibia petit ou grand

La fracture du tibia occupe la troisième position dans la structure de toutes les fractures. Dans le corps humain, il y a quatre os tibiaux - deux tibiaux et deux fibulaires. Comme ces os sont assez gros, leurs blessures sont fréquentes.

La durée de la marche dans le bandage

Les lésions du péroné peuvent être traitées en ambulatoire. Sur la face arrière du membre jusqu'au milieu de la cuisse, imposer un pansement Longuet et fixé avec un bandage. Le repos au lit est prescrit pour une période de 10 jours, à la suite de quoi vous pouvez commencer progressivement à marcher. La fracture complète se développe après 4-5 semaines.

Une fracture du tibia peut ne nécessiter qu'un traitement hospitalier. Avec une simple fracture sans déplacement, un plâtre est appliqué sur tout le membre. La durée de l'accrétion de la fracture est de deux mois.

Si la blessure s’accompagne du déplacement de fragments, ceux-ci doivent tout d’abord être repositionnés. Cette manipulation est réalisée sous anesthésie locale et contrôle radiographique.

Le traitement des fractures condyliennes s'effectue de manière plus complexe - traction squelettique et ostéosynthèse (osseuse et intra-osseuse). Le fonctionnement et le temps de guérison de telles blessures dépendent du degré de dommage et varient de deux à quatre mois.

Quelle que soit la fracture, un traitement médicamenteux est prescrit pour accélérer leur guérison, notamment:

  • médicaments pour améliorer la microcirculation (pentoxifylline, trental);
  • préparations de calcium (calcium-D3-nicomède, supplément de calcium);
  • complexes vitaminiques fortifiants contenant du rétinol, du tocophérol, de l’acide ascorbique.

Regardez les vidéos

Récupération de la fonction du pied

Si un os est brisé en l'absence de fragments, il est nécessaire de commencer à développer le membre endommagé dès que possible. En période de repos au lit, vous pouvez utiliser les techniques de massage, en tournant le membre.

Les procédures physiothérapeutiques ont un effet positif:

    1. Une fois que le patient est autorisé à se lever, il est nécessaire de prescrire une marche dosée avec ou sans appui, tout en contrôlant la position de la jambe.
    2. Progressivement, la thérapie physique est incluse dans les mesures de réadaptation. Des exercices spéciaux peuvent être effectués avec un plâtre sur les membres.
    3. Tout ce temps consacré au traitement continue à utiliser des méthodes de physiothérapie.
    4. Pendant un certain temps, la douleur peut persister, des analgésiques sont prescrits pour une administration orale et topique.
  1. Les exercices de physiothérapie se poursuivent et peuvent maintenant être étendus. La dose prescrite marche sur de longues distances. Un bon effet a des cours dans la piscine - natation et aquagym.
  2. Continuer à appliquer une technique de massage adaptée au membre blessé.
  3. En tant que mesure de rééducation, vous pouvez également faire appel à un régime alimentaire spécial - des aliments riches en calcium et en vitamines, ainsi que des produits à base de viande devraient être inclus dans le régime alimentaire.

Le moment de la restauration du membre dépendra de la gravité de la blessure et des caractéristiques du corps humain. En moyenne, la fonction complète peut être rétablie dans les six mois suivant la rééducation active.

La fracture des os de la jambe est un traumatisme désagréable, mais n'entraînant pas de complications graves. Un traitement approprié et une rééducation complète restaureront pleinement la fonction du membre.

Caractéristiques anatomiques

Vous devez d’abord déterminer où ils se trouvent (vous pouvez explorer cette question sur la photo). Situé entre le fémur et les os du pied. Participer à la formation de deux articulations - le genou et la cheville. Entre eux, il y a une connexion - sous la forme de plusieurs gros paquets.

La fonction de soutien du membre est effectuée uniquement par le tibia - il est plus grand et plus massif.

Le petit os ne remplit pas une telle fonction, c'est le site de fixation des muscles de la jambe.

Espèces

Les os peuvent se briser de manière isolée - seulement le tibia ou le péroné. Il peut y avoir une fracture combinée des deux os. La violation de l'intégrité peut être localisée dans la région de l'épiphyse, de la diaphyse et des condyles de l'os. La ligne de fracture est transversale ou oblique.

Lésion du péroné

Fondamentalement, cet os se brise sous l'effet d'un coup direct. Les caractéristiques de son emplacement sont telles qu'il est comme si dans la profondeur de la jambe. Extérieurement, cette fracture est difficile à remarquer - il n’y aura pas de déformation du membre.

Même à la palpation, il n'est pas toujours possible de détecter des fragments et la ligne de fracture. Le déplacement de fragments est également rarement observé.

Symptômes de fracture du tibia:

  1. Il n’ya que peu de douleur à la place de la fracture, qui peut augmenter avec la marche.
  2. Changements locaux observés - un petit gonflement de la jambe.
  3. Hématome possible sur le site de la blessure.

Lésions du tibia

La lésion survient selon le même mécanisme que dans le cas du péroné. Cependant, les manifestations cliniques seront différentes.

Étant donné que l'os est très proche de la peau, la probabilité de fractures ouvertes est élevée et le diagnostic ne fait pas de doute. Si la fracture est fermée, les fragments d'os seront toujours palpables, vous pourrez détecter leur déplacement.

Le déplacement sera observé lorsque les ligaments reliant les os du tibia se cassent. On peut le soupçonner si la longueur du membre blessé varie quelque peu par rapport à celle du membre sain. En outre, les fragments offset peuvent être palpés.

Le tibia sera tordu, un hématome apparaît sur la peau, le gonflement augmente. La fonction de soutien du tibia est altérée - la victime ne pourra pas marcher sur son pied.

En tombant d'une hauteur sur des jambes redressées, ou en sautant dans le sport, les fractures du condyle de l'os sont possibles. Le gros os a deux préservatifs - interne et externe.

Ces blessures se caractérisent par des coups de marteau ou des préservatifs. En cas de déplacement de fragments, la fonction de l'articulation est perturbée.

Le mouvement dans l'articulation devient impossible en raison du syndrome douloureux prononcé. La fonction de soutien du membre est également altérée. Gonflement rapide dans la région de l'articulation.

Action urgente

Pour les fractures du tibia, des soins d'urgence sont nécessaires pour la victime:

  1. Elle consiste à immobiliser un membre endommagé avec un pneu - échelle, bois ou pneumatique. Vous pouvez utiliser les matériaux à portée de main.
  2. En cas de fracture du péroné, aucune anesthésie n'est requise.
  3. Lorsque le tibia est blessé, il provoque des douleurs. L'administration d'analgésiques est donc nécessaire.
  4. Le patient doit être transporté en décubitus dorsal.

Vidéo utile

Diagnostiquer

La lésion du tibia n’entraîne pas de difficulté de diagnostic, c’est un examen suffisant et une radiographie. La radiographie aidera à clarifier la présence et le degré de déplacement des fragments, à identifier les fragments d'os en vrac.

Traitement conservateur

Sur l'avis d'un médecin ou en lien avec la crainte d'une intervention prochaine, une personne qui choisit un traitement conservateur s'intéresse au moment de son rétablissement. En moyenne, le temps de fusion est d'environ 3 à 3,5 mois.

Immédiatement après l'admission, il est nécessaire d'appliquer un pansement si la fracture est sans déplacement, ce qui est relativement rare. Lorsqu'il y a un décalage, l'étape du traitement conservateur ou de la préparation avant la chirurgie est la traction du squelette.

L'intervention est réalisée sous anesthésie locale ou générale, en fonction de l'état de la victime. Une aiguille spéciale est maintenue dans une certaine section (souvent le talon), à laquelle des poids sont attachés. Dans cette position, la victime passe environ 6 semaines et après 4 mois, le plâtre est appliqué.

L'inconvénient de la technique est l'absence de fixation rigide des fragments, la traction ne leur permet pas de tenir fermement. Également pour toute la période d'extension, une personne reste pratiquement alitée et il n'est pas toujours possible de mettre les fragments d'os en place, ce qui nécessite une opération.

Cependant, avant l'opération, les entorses et les tissus sont étirés, ce qui facilite grandement la comparaison.

Intervention chirurgicale

Le tibia est l'os de soutien, en raison de cette caractéristique, une personne a besoin de récupérer rapidement. L'opération aidera à résoudre ce problème. L'indication principale en est la présence de multiples fragments ou fracture avec déplacement. À l'endommagement de chaque département de l'os on utilise les propres techniques pour lesquelles les pinces correspondantes sont développées.

Si les os supérieurs ou inférieurs sont endommagés, les plaques sont affichées. Si la partie médiane est endommagée, une épingle est insérée à l'intérieur de l'os. Il y aura une intervention chirurgicale sous anesthésie générale.

Lors du réglage du verrou est utilisé un accès en ligne spécial. Lors du réglage de la plaque, la fracture est fixée par la méthode ouverte, le réglage de la goupille peut être fermé.

Les fixateurs pour une utilisation à vie sont calculés, mais environ un an après la prise, sous réserve de la consolidation d'une fracture, peuvent être supprimés. En cas de fracture ouverte, le médecin peut installer un fixateur externe ou un appareil utilisant la technique Ilizarov. De tels dispositifs permettent de fixer la fracture de manière sûre et permettent au médecin d’effectuer un traitement permanent de la plaie.

La mise en place de plaques et de fixateurs intra-osseux avec fractures ouvertes est contre-indiquée jusqu'à la guérison de la plaie. Il existe également d'autres contre-indications.

Fracture du tibia

Les os du tibia, petits et grands, constituent la base de soutien de la jambe dans la région du tibia. Malgré la charge élevée, les blessures avec fractures de ces os ne sont pas retrouvées très souvent - dans environ 10 cas sur 100 fractures. Le plus souvent, les os du tibia se cassent brutalement au centre, mais d’autres situations peuvent se présenter, telles que des fractures des condyles, le tubercule inter-musculaire du tibia et des fractures de la cheville, internes et externes. De telles fractures peuvent causer des dommages importants à la santé humaine.

Types de fractures du tibia

Une fracture du tibia, en fonction de la partie blessée, peut être:

  • Partielle. Dans ce cas, les dommages causés au corps sont minimes - seul le corps de l'os se casse, le périoste reste intact et la géométrie de la jambe n'est pas modifiée.
  • Complète. Il y a une violation complète de l'intégrité du tibia ou des deux;
  • Fermé;
  • Ouvert Les fragments d'os déplacés déchirent les tissus internes et, à l'extérieur, causent des dommages importants à la santé.

De plus, les fractures stables sont distinguées, causant un minimum de dommages à la santé et entraînant un déplacement. Dans le premier cas, les fragments conservent le rapport axial, dans le second, il est cassé. Les fragments peuvent se déplacer les uns par rapport aux autres:

  • À un angle - entre les axes longitudinaux des fragments, un autre angle que 180 ° apparaît;
  • Sur les côtés - fragments, comme s'ils divergeaient de l'axe d'origine;
  • Dans le sens longitudinal;
  • Chemin de vis - le fragment inférieur du tibia est tourné le long de l'axe. En même temps, la jambe est à droite ou à gauche.

Signes de fracture des os du tibia

Pour établir un diagnostic préliminaire, vérifiez les points suivants:

  • La mobilité Lorsque vous essayez de déplacer le tibia avec un os cassé, il se produit un mouvement pathologique des fragments d'os. N'essayez pas de le faire vous-même, afin d'éviter des dommages supplémentaires;
  • Crepitus Avec une légère pression dans la zone de fracture, on entend un craquement de fragments en mouvement;
  • Symptômes douloureux - ils sont aggravés par toute pression importante sur le talon ou le tibia.

Pour le diagnostic final, les radiographies sont réalisées en plusieurs projections et, si nécessaire, déterminent quelles lésions des tissus internes sont IRM ou CT.

Premiers secours

La meilleure chose à faire en cas de suspicion de fracture de la jambe est d'appeler une ambulance, mais si vous devez transporter la victime vous-même, vous devez savoir comment le faire sans nuire à sa santé. Les règles sont les suivantes:

  • Anesthésier tout analgésique, de préférence par voie intramusculaire. En plus de soulager la douleur, cela soulagera le tonus musculaire, ce qui réduira le risque de déplacement supplémentaire de fragments dans les fractures complexes;
  • Avant de transporter, enlevez vos chaussures (réduit les poches) et appliquez une attelle. N'importe quelle assiette du talon à la mi-cuisse fera l'affaire. Tout d’abord, la jambe est tirée par le talon avant de passer à une position normale, puis elle est enveloppée d’un bandage sur le pneu afin que les articulations de la cheville et du genou soient bien immobilisées. Dans les cas extrêmes, la jambe blessée est enroulée en santé;
  • Disposez une compresse froide sur la région blessée. Il soulage en outre la douleur, réduit le gonflement et le risque d'hématomes abondants;
  • Amenez le patient à la salle d'urgence. Le transport doit être effectué en position horizontale et avec beaucoup de précautions, sans nuire à la jambe.

En cas de fracture ouverte, vous devez arrêter le saignement avec un écouvillon ou un garrot s'il est fort. Une tresse s'impose sur la jambe, légèrement au dessus de la plaie.

Traitement

Le traitement de chaque cas particulier a des caractéristiques individuelles, dépendant de la nature et de la gravité de la blessure. Décrivons les méthodes de traitement des deux principaux types de fractures - sans déplacement et avec déplacement.

Traitements de fractures fibiales sans déplacement

Les procédures sont les suivantes:

  • Premiers secours et livraison du patient chez le traumatologue;
  • Anesthésie locale de la région blessée;
  • Fixation des os avec un plâtre - du talon au tiers supérieur de la cuisse;
  • Vérifier l'exactitude de la position des os par radiographie;
  • Coup de contrôle, après une semaine de porter une attelle en plâtre;
  • Retrait du pansement - après environ 3 mois;
  • Activités de rééducation au cours des 3 à 4 prochaines semaines - physiothérapie, massage et développement des jambes.

En l'absence de complications graves, une rééducation complète de la santé est possible après 4 mois.

Traitement de la fracture du tibia avec décalage

Dans ce cas, les procédures sont quelque peu différentes:

  • Les médicaments d'anesthésie locale;
  • Conduire la traction squelettique. Une aiguille spéciale est montée dans le calcanéum, un support y est fixé et, à travers un bloc, un poids est suspendu, ce qui contribue à l’étirement des muscles ne permettant pas l’alignement des fragments osseux. Dans cette position, le repositionnement est effectué et le patient est étiré pendant la période nécessaire à la formation de durillons.
  • Le processus de formation de callosités est contrôlé périodiquement avec des rayons X et, si tout se passe bien, pendant environ 5 à 6 semaines, la traction est supprimée et un enduit de plâtre fixant la position des os est appliqué;
  • Après un contrôle préliminaire, ils retirent le gypse (après 2 à 4 mois) et commencent à mettre en œuvre des mesures de réhabilitation.

Si l'image de contrôle montre que le traitement par étirement n'apporte pas les résultats escomptés, il est possible de rétablir la santé uniquement par un traitement chirurgical.

Opération

Les principales méthodes chirurgicales de fusion des os du tibia sont les suivantes: - fixation des os avec des tiges, des vis, des plaques et un appareil Ilizarov. Nous les décrivons plus en détail.

Fixation de la tige

Une tige en acier médical à travers une incision dans la peau est insérée dans le canal osseux de sorte qu'une extrémité de celle-ci reste en dehors du canal. Ainsi, la fixation des os est réalisée. Après l'accrétion de l'os, la tige est retirée.

Fixation de la plaque

Sur l'état de blessure chez les patients matures, l'utilisation de plaques spéciales. Ils sont vissés aux os à l’aide de vis autotaraudeuses à travers les trous préalablement préparés, fixant ainsi leur position pendant le temps d’accrétion.

Cette méthode ne convient pas aux enfants chez qui elle peut provoquer des lésions du périoste et une croissance osseuse altérée.

Vis de fixation

Dans le cas de fractures angulaires longitudinales, il est possible de fixer les os en les reliant à l'aide de vis autotaraudeuses, qui sont retirées après la régénération des tissus.

Fixation avec luminaire Ilizarov

Ce dispositif (voir photo 1) est un cadre externe rigide, assemblé sur les aiguilles, inséré dans les trous de fragments d'os et mis en évidence. Ainsi, une fixation rigide est obtenue et la position des fragments peut être ajustée.

Le moment de la récupération postopératoire

Dans le cas de l'utilisation de vis, de plaques ou d'aiguilles à tricoter, vous pouvez charger le membre avec un quart du poids du corps immédiatement après l'opération, et commencer la marche avec des béquilles à la troisième semaine. Les charges, à partir de petites quantités, augmentent progressivement de 6 à 11 semaines, en fonction de la complexité de la blessure. Un traitement de contrôle intermédiaire est effectué à 5, 10 et 15 semaines et, selon son témoignage, détermine la possibilité de retirer les fixateurs et de reprendre la charge à pleine capacité. En règle générale, cela se produit dans un délai d'un an et demi à deux ans.

Dans le cas d'une opération d'installation de l'appareil d'Ilizarov sur un tibia petit ou grand, la fusion a lieu beaucoup plus tôt - une réhabilitation complète de la santé est possible après 4 mois et dans le cas du traitement d'un petit tibia, même un peu plus tôt.

Des complications

Fracture du tibia, elle se développe plutôt mal ensemble, donc des complications surviennent souvent. Le plus souvent, ils accompagnent des fractures du tibia dans la région de la cheville et du genou, mais même leur fracture au milieu entraîne souvent des complications:

  • Lésion traumatique de tissus internes - vaisseaux, terminaisons nerveuses, fibres musculaires, tendons et ligaments;
  • La pénétration, même d'une petite partie du tissu adipeux dans les vaisseaux, provoque des troubles circulatoires;
  • Raccourcissement ou dégradation des bords des fragments due à une infection de la plaie;
  • Violation des rapports naturels de membre;
  • La survenue d'un faux joint.

Si la fusion des os est réalisée à l'aide de l'appareil Ilizarov, des dommages aux terminaisons nerveuses et aux petits vaisseaux sont possibles lors de son installation. De plus, les rayons sont des foyers d'infection chroniques qui, s'ils sont mal pris en charge, peuvent entraîner des suppurations et une fixation incorrecte ou une correction intempestive de l'appareil d'Izizarov entraînent souvent une déformation du membre blessé.

Presque toujours, surtout après une fracture du tibia, le blessé souffre après le traitement de douleurs chroniques aux articulations de la jambe, de la cheville et du genou.

Pour minimiser les effets négatifs, vous devez surveiller l'hygiène et suivre scrupuleusement le mode d'immobilisation, en particulier au début du traitement. La réhabilitation d'une fracture, qu'il s'agisse d'un petit ou d'un grand os du tibia, prend une longue période - environ six mois dans les cas simples, et avec des décalages importants ou des fractures ouvertes, cela peut prendre un an, voire plus. Et pendant tout ce temps, il est nécessaire de suivre scrupuleusement toutes les recommandations de l'orthopédiste traitant. Bien sûr, cela entraîne des inconvénients importants, mais l’alternative est encore pire: l’invalidité et parfois la perte d’une partie du membre.

Fracture du tibia combien de personnes marchent dans un plâtre

Les os du tibia et du péroné sont les éléments constitutifs du squelette de la jambe humaine. Les fractures de ces os constituent un grand danger, car si elles sont en retard pour leur diagnostic ou si elles ne sont pas traitées correctement, la jambe risque de perdre complètement ses fonctions. Selon les statistiques médicales, le traitement de la plupart des fractures du tibia est efficace, mais des complications importantes peuvent survenir. Pour les éviter, vous devez suivre les recommandations du médecin.

Raisons

Les fractures du tibia, grand et petit, se produisent souvent chez les personnes qui mènent une vie active. Ce type de blessure survient lors de sports, surtout s'il s'agit d'un contact. Une fracture du tibia peut survenir à la suite d'un accident et d'une chute de hauteur. Souvent, avec le tibia, le péroné se rompt. Cela peut être une fracture en spirale, fragmentation ou oblique, ce qui rend le traitement difficile et nécessite une intervention chirurgicale.

De telles blessures surviennent chez les personnes âgées. Cela s'explique par le fait qu'en raison du vieillissement, les os perdent progressivement de leur force et même un coup très puissant suffit à violer leur intégrité.

Les symptômes

Reconnaître les symptômes d'une fracture n'est pas difficile.

En plus de la douleur et de l'enflure, il peut y avoir une déformation de la jambe inférieure, des ecchymoses peuvent être visibles. Lorsque vous exercez une pression sur la jambe, la douleur augmente. Vous ressentez un engourdissement et des picotements dans le membre. Une telle situation est caractéristique, par exemple, d'une fracture du petit tibia sans déplacement.

Dans le cas d'une fracture ouverte, l'os fera clairement saillie, endommageant la peau. Des saignements abondants apparaissent, des fragments d'os peuvent être vus dans la plaie.

La méthode exacte pour déterminer le diagnostic est la radiographie. Avec elle, vous pouvez diagnostiquer avec précision, par exemple, une fracture fermée du tibia ou une fissure en l'absence de lésions cutanées évidentes.

Premiers secours

La fracture du tibia (ainsi que du péroné) est une blessure grave. La première chose à faire est donc d'appeler une ambulance sur les lieux.

Bien que l’arrivée de médecins soit attendue, des mesures doivent être prises pour immobiliser la victime et son membre blessé. Il est possible de déplacer une personne avec une jambe cassée uniquement dans des cas extrêmes afin d'éviter toute blessure supplémentaire. En cas de fracture oblique ou hélicoïdale, vous n'avez pas besoin de réinitialiser vous-même les os. Avec une formation adéquate, une attelle peut être placée au-dessus et au-dessous des sites de fracture. Cela aidera à réduire la douleur et l'inconfort.

Si la fracture est ouverte, des mesures doivent être prises pour arrêter le saignement. Pour cela, un pansement stérile ou un garrot est appliqué sur la plaie.

Les packs de glace peuvent être utilisés pour soulager la douleur. Il est impossible de les appliquer directement sur la plaie, il est préférable d’enrouler d’abord un morceau de tissu ou une serviette.

Si vous avez des analgésiques avec vous, vous pouvez le donner à la victime. Mais vous devez faire attention, car la victime peut être allergique à certains médicaments et il est parfois impossible de le savoir en raison du choc douloureux provoqué par ce dernier.

Traitement et espèces

Lors de la détermination de la procédure de traitement, le médecin tiendra compte de la cause de la blessure, de l'état de santé général du patient, du type et de la gravité du dommage.

Les fractures, en fonction des spécificités de la blessure, sont réparties dans les types suivants:

  1. Stable: les extrémités des os brisés sont dans la plupart des cas alignés correctement et alignés, les os restant eux-mêmes en place.
  2. Avec offset: lorsque l'os se casse et se déplace, les extrémités cassées sont fendues et non alignées.
  3. Transverse: lorsque la ligne de faille est horizontale.
  4. Incliné: la faille a un motif angulaire, souvent il y a un décalage.
  5. Spirale: son résultat est une ligne de fracture spirale hélicoïdale.
  6. Fragment: l'os se sépare en deux, trois ou plus morceaux.

Les fractures sont classées et en fonction des manifestations externes:

  1. Fermé: avec cette blessure, les os cassés n'endommagent pas la peau. Cependant, bien qu'il ne soit apparemment pas touché, les tissus mous internes peuvent toujours être gravement blessés. Un gonflement excessif peut provoquer une insuffisance de l'apport sanguin et conduire à une atrophie musculaire et, dans de rares cas, à une amputation du membre.
  2. Ouvert: lorsque des os brisés traversent la peau. Ils ont un risque plus élevé de complications et nécessitent un traitement prolongé.

Avec une blessure fermée, la chirurgie peut ne pas être nécessaire. Par exemple, si une fracture du péroné est diagnostiquée sans déplacement, un pneu, un fixatif ou du plâtre est appliqué sur la jambe. Ceci est fait afin d'immobiliser au maximum le membre blessé, ce qui facilitera un prompt rétablissement. Combien vous avez besoin de marcher dans un casting, consultez un médecin. Dans la plupart des cas, pour une accrétion complète des os, il est nécessaire de 4 à 6 mois, et une rééducation complète après une blessure dépasse rarement 12 mois.

S'il y avait une fracture fermée avec un décalage, le médecin peut l'éliminer avec ou sans intervention chirurgicale (par exemple, en utilisant une stimulation électromagnétique).

Avec une fracture ouverte, la chirurgie est vitale. Le médecin va d'abord nettoyer la plaie pour éviter l'infection, puis la stabiliser avant l'opération. Pendant la chirurgie, le médecin peut utiliser des méthodes internes ou externes pour réparer la zone endommagée. La fixation interne est réalisée en utilisant des implants métalliques pour lier les fragments cassés les uns aux autres.

Les fractures ouvertes graves nécessitent une fixation externe. Dans un tel cas, lors de l'opération, la plaque, les vis ou les broches dépassent de la peau. Ceci est fait lorsque l'état du patient ne permet pas de recourir à la fixation interne.

Après l'opération, le plâtre est appliqué et le processus de guérison est surveillé en permanence.

Pour le rétablissement complet nécessitera une réhabilitation systématique.

Réhabilitation

La rééducation après une fracture du tibia ou du tibia vise le retour rapide du patient à une vie normale.

Les médecins soulignent l’importance de développer les jambes après une fracture, car cela aidera à rétablir une force musculaire, une souplesse et une élasticité normales.

Au début, il est nécessaire de limiter la marche avec des béquilles, puis, lorsque le patient se remet, des exercices de flexion du genou, de rotation de la cheville et de massage sont associés. Progressivement, le poids est complètement transféré au pied et la fonctionnalité du membre est rétablie.

Des exercices dans la piscine et l'hydrothérapie seront également utiles pour la récupération. L'eau réduit la tension musculaire et leur permet en même temps de développer leur force.

Toutes les mesures de rééducation doivent être convenues avec le médecin, car une rééducation inappropriée peut entraîner des complications et nécessiter une réintervention.

Fracture du petit tibia

Une fracture est un dommage qui s'accompagne d'une violation totale ou partielle de l'intégrité de l'os due à une contrainte excessive. L'une des blessures les plus courantes des membres inférieurs est une fracture du tibia. Comme d’autres fractures, il peut résulter d’un choc traumatique grave, dépassant les caractéristiques de résistance de l’os, ainsi que les conséquences d’une maladie, accompagnées de modifications de la structure du tissu osseux.

Causes de fracture du péroné

Chaque jour, les jambes subissent une pression énorme. La prise de poids, une violation pour une raison ou une autre, la coordination des mouvements, la faiblesse musculaire ne font qu'exacerber cette situation. Et très souvent, les os du tibia ne résistent pas à une telle tension et commencent à s’effondrer. Le résultat est une fracture.

Le tibia fait partie des composants du tibia et, avec le tibia, participe activement au mouvement. En règle générale, un coup (direct ou indirect) ou une chute entraîne sa rupture. Une fracture peut également résulter d'une blessure par balle. Les blessures les plus graves sont combinées (combinées avec d'autres blessures, telles que des plaies ou des brûlures) et des fractures combinées (les fractures des petits et des gros os du tibia sont assez courantes).

Une fracture directe du tibia est considérée comme plus favorable que indirecte et est beaucoup mieux traitable. Cela est dû au fait qu’un coup de bélier direct n’est pas accompagné de la formation d’un trop grand nombre de fragments osseux. Le facteur indirect, agissant au contraire sur l'os le long de son axe, provoque une forte fragmentation, ainsi que le déplacement et la rotation des fragments. Les dommages ressemblent à une spirale, tout en capturant une zone assez large de la structure osseuse du membre.

Le plus souvent, une fracture du tibia devient la conséquence d'une chute banale: dans des conditions glacées ou, par exemple, dans un lit surélevé, s'il s'agit d'un enfant âgé de un an à trois ans. De plus, le risque de fracture et la cause de blessure peuvent augmenter:

  • L'ostéoporose (une maladie caractérisée par une fragilité accrue des os, apparue du fait d'une diminution de sa masse et d'une violation de la microarchitecture);
  • Le cancer;
  • Ostéomyélite;
  • Manque de calcium dans le corps;
  • Tabagisme (chez les gros fumeurs, la densité osseuse est significativement réduite par rapport à ceux qui ne fument pas; de plus, les fumeurs ont une période de récupération après une fracture du tibia est environ 2 fois plus longue que chez les non-fumeurs);
  • Mode de vie sédentaire, etc.

Symptômes de fracture du tibia

Les signes de fracture sont prononcés. Tout d'abord, malgré l'absence de récepteurs de la douleur dans le tissu osseux, le patient développe un syndrome douloureux. Cela est dû au fait que:

  • Une fracture osseuse est également accompagnée d'une fracture du périoste (périoste) et de l'endoste (une fine couche de tissu conjonctif recouvrant l'intérieur des os tubulaires et formant le canal de la moelle osseuse). Ces deux éléments structurels de l'os contiennent des récepteurs de la douleur;
  • En raison d'un saignement des vaisseaux du périoste qui s'est fracturé au moment de la fracture, l'œdème des tissus mous adjacents à la zone endommagée de l'os se développe (la personne ressent une douleur intense);
  • Des crampes musculaires surviennent lorsque vous essayez de maintenir l'os en place.

Les autres symptômes d'une fracture du tibia sont:

  • Difformité visible du bas de jambe (à la suite du déplacement de fragments d'os);
  • L'incapacité de marcher sur le membre blessé (dans les cas où une fracture du tibia est combinée à une fracture du tibia; si un os exceptionnellement petit est brisé, la personne est souvent capable de se reposer sur la jambe douloureuse);
  • Gonflement des tissus dans la zone endommagée;
  • La formation d'ecchymoses et d'ecchymoses dans la zone de dommage (s'il y avait une fracture avec le déplacement de fragments d'os);
  • Raccourcissement visible de la longueur de la jambe blessée (lorsque les fragments sont déplacés).

Il convient de noter que tous les symptômes mentionnés ci-dessus chez les enfants de moins de 6 ans ne sont pas aussi clairement exprimés que chez les adultes. Pour cette raison, très souvent, ce type de blessures est passé inaperçu, ce qui entraîne de nombreuses complications.

Traitement de la fracture du péroné

Le traitement d'une fracture du tibia n'est généralement pas difficile lorsqu'il s'agit d'une fracture sans déplacement. Il n'y a pas d'exception à la règle et les cas accompagnés d'une fracture du tibia. Le patient est enduit d'un plâtre sur la jambe blessée: des doigts à la partie de celle-ci devant être immobilisée afin d'éviter le déplacement des fragments d'os.

Dans les cas où une fracture est diagnostiquée avec un déplacement, la tâche principale du médecin consiste à rétablir l'emplacement correct des fragments de l'os endommagé. Lorsqu'une fracture résulte d'un choc transversal, le patient doit imposer des plaques de surface spéciales à la zone lésée. Si cette complication n'est pas observée, alors pour le traitement d'une fracture du petit tibia, des aiguilles sont fixées au-dessus et au-dessous de la zone endommagée afin de fixer et d'étirer le site de récupération.

La période de rééducation après une fracture du petit tibia est généralement de 2 à 3 mois. Cela est dû au fait que la formation de callosités nécessite au moins un mois et demi. Chez les patients présentant une fracture déplacée, le rétablissement peut prendre jusqu'à 6 mois (parfois plus longtemps).

Comme ce type de fracture a pour caractéristique de se développer ensemble pendant longtemps, les patients doivent suivre toutes les recommandations de leur médecin aussi clairement que possible. Afin de prévenir les complications, ils sont prescrits pour se conformer au repos au lit et il est strictement interdit de charger la jambe blessée dans les premières semaines après la blessure.

Avec le mauvais traitement, ainsi que le refus du patient de se conformer aux exigences du personnel médical, des conséquences telles que:

  • Douleur sourde persistante à la cheville ou au genou;
  • La formation de différences dans la longueur des membres;
  • L'arthrite;
  • Arthrose;
  • Échec ou mauvaise cicatrisation du site de la fracture;
  • Infection de la plaie (en cas de fracture ouverte);
  • Diverses complications vasculaires.

Rééducation après fracture

La rééducation après une fracture du petit tibia est une étape très importante du traitement qui ne peut être négligée. Il vise à prévenir diverses conséquences désagréables des blessures et à ne pas allonger la durée du traitement.

Après avoir retiré le plâtre, le patient doit rétablir l'activité musculaire et la circulation sanguine normale dans le membre blessé. Pour ce faire, il lui est prescrit un massage et des exercices de physiothérapie, sélectionnés en fonction des caractéristiques du patient et de la complexité de la fracture. Vous pouvez faire des exercices à la maison.

Fracture du tibia

Les blessures au tibia sont souvent le résultat d'une fracture du tibia de la personne touchée. La raison en est une force dépassant la force du tissu osseux. Les raisons de cet état peuvent être nombreuses, mais le plus souvent c'est le coup porté au tibia, au saut ou à la chute qui est le plus souvent à blâmer. Les statistiques sur les dommages augmentent considérablement en hiver et sont souvent associées aux sports extrêmes.

La particularité de cet os est qu'il est recouvert d'un petit nombre de tissus, en particulier de l'avant. Avec le tibia est souvent endommagé et petit. Avec l'âge, l'os perd des minéraux et devient fragile, ce qui augmente le risque de blessure.

Caractéristiques anatomiques

La jambe humaine est une formation unique qui comprend les grands et les petits tibias. L'os a un corps triangulaire, le bord avant, ses surfaces externe et interne peuvent être facilement ressentis sous la peau.

Au sommet se trouvent les condyles tibiaux, dont les surfaces articulaires constituent l'articulation du genou. La tubérosité tibiale est située à l'avant et le tendon du muscle quadriceps de la cuisse y est attaché. La zone articulaire du péroné est située sous le condyle externe.

Dans la partie inférieure du tibia a une extension qui forme la zone articulaire de l'articulation de la cheville. Sur le côté intérieur du site est limité à la cheville du même nom, et derrière le bord. Ce sont ces formations qui sont sujettes aux blessures et souvent avec déplacement.

Types de dommages

Chaque cas de dommage est unique à sa manière, ce qui affecte les caractéristiques du traitement et de la rééducation. Vous pouvez sélectionner les types de dommages suivants:

  • avec offset;
  • pas de décalage;
  • touché;
  • hélicoïdal;
  • broyé.

Dans le tiers supérieur, il y a des blessures dans la zone des condyles. Dans le tiers moyen, les fractures sont plus souvent fragmentées, en forme de spirale et avec déplacement. Les fractures sans déplacement dans cette section sont extrêmement rares. Dans le tiers inférieur, le corps peut être endommagé, fractures touchées dans un tel cas. Également dans le tiers inférieur de la cheville interne endommagée ou le bord arrière, qui font partie de l'articulation de la cheville.

Une attention séparée mérite des dégâts ouverts ou fermés. Coffre-fort est considéré comme une blessure fermée, dans laquelle il n'y a aucun dommage à la peau. Avec une fracture ouverte, l'os et les tissus mous environnants deviennent infectés, l'ostéomyélite peut en devenir une conséquence. La fracture peut également devenir ouverte secondairement, dans une telle situation, les fragments osseux endommagent la peau. Cela se produit de la sorte lorsque la victime est mal transportée, essayant de redresser la déformation.

Symptomatologie

En règle générale, établir le diagnostic correct n'est souvent pas difficile, surtout si la fracture avec le déplacement du tibia. Pour poser un diagnostic correct, il est nécessaire de prendre en compte les symptômes caractéristiques. Vous pouvez souligner parmi eux:

  1. Douleur au site de la blessure, aggravée lorsque vous essayez de vous tenir sur le pied, de le déplacer ou après un léger tapotement du talon.
  2. À la palpation de la crête antérieure de l'os, la douleur augmente.
  3. De plus, lors de la palpation, il est facile de remarquer la déformation de l'os, des fragments peuvent être fixés.
  4. Lorsque l'inspection visuelle de la déformation de la jambe est perceptible à l'œil nu.
  5. Les fractures ouvertes sont caractérisées par la présence de fragments d'os dans une plaie.
  6. Quand une fracture oblique ou en spirale survient, un hématome sous-cutané sur le site de la blessure.

Les fractures dans le tiers supérieur de la tête du péroné peuvent provoquer des lésions nerveuses. Dans une situation où le petit nerf tibial est endommagé par des fragments, le pied se bloque.

Le diagnostic comme confirmation de devinette

Mais malgré la simplicité du diagnostic, des questions demeurent parfois. En particulier, l’ampleur du déplacement, la présence de fragments, que la fracture soit ou non liée à la cavité articulaire, qu’un examen supplémentaire soit indiqué. Le plus souvent, les médecins prescrivent un examen aux rayons X et une imagerie. La technique permet de diagnostiquer une fracture du tibia gros et petit. Si les lésions nerveuses se produisent, l'électromyomyographie est présentée.

Si une fracture dans la zone des condyles ou comminute, une IRM est indiquée. La technique vous permet de spécifier le type de fracture, en particulier si la fracture du tibia est sans déplacement, invisible sur la radiographie.

Caractéristiques premiers secours

Pour que la fracture du tibia entraîne un minimum de complications, il est important de fournir à la victime les premiers soins. Immédiatement après la blessure, le membre doit être immobilisé. Cela peut être fait en utilisant un pneu spécial ou tout autre outil disponible. Les premiers soins correctement rendus consistent à fixer les articulations du genou et de la cheville.

Avant tout diagnostic, toute autre action est interdite, notamment celles liées au repositionnement de fragments ou de déformations. Pour réduire l'intensité de la douleur, le froid sera appliqué au site de la blessure. Vous pouvez envelopper dans une serviette n’importe quel article du congélateur, fixez-le pendant 15 à 20 minutes avec une pause de 10.

S'il y a une plaie, un pansement stérile est appliqué sur elle chaque fois que possible. Et en cas de saignement, un garrot doit être appliqué sur la hanche. La durée d'application du harnais en été ne dépasse pas 2 heures, et en hiver 1,5. Après cette période, si la victime ne pouvait pas être emmenée à l'hôpital, le garrot est quelque peu affaibli. En particulier en termes de saignement, une fracture hélicoïdale du tibia est dangereuse, car non seulement la peau, mais également les grosses artères sont blessées par des fragments tranchants.

Traitement de fracture

Comme pour les autres blessures du squelette, le processus de traitement peut aller de deux manières: conservatrice et opérationnelle. Mais en tenant compte du fait que l'os est en appui et que s'il est endommagé, un décalage est observé, la préférence est donnée à l'opération. Le médecin vous aidera à déterminer plus en détail une fois que tous les examens auront été effectués. Il est logique de considérer tous les avantages et inconvénients de chaque méthode.

Option conservatrice

Sur l'avis d'un médecin ou en lien avec la crainte d'une intervention imminente, une personne qui choisit un traitement conservateur pose la question de savoir combien de temps il faut pour marcher dans un casting. Répondez, cela ne fonctionnera certainement pas, en moyenne, le temps de fusion est d'environ 3 à 3,5 mois.

Immédiatement après l'admission, il est nécessaire d'appliquer un pansement si la fracture est sans déplacement, ce qui est relativement rare. Lorsqu'il y a un décalage, l'étape du traitement conservateur ou de la préparation avant la chirurgie est la traction du squelette. L'intervention est réalisée sous anesthésie locale ou générale, en fonction de l'état de la victime. Une aiguille spéciale est maintenue dans une certaine section (souvent le talon), à laquelle des poids sont attachés. Dans cette position, la victime passe environ 6 semaines et après 4 mois, le plâtre est appliqué.

L'inconvénient de la technique est l'absence de fixation rigide des fragments, la traction ne leur permet pas de tenir fermement. Également pour toute la période d'extension, une personne reste pratiquement alitée et il n'est pas toujours possible de mettre les fragments d'os en place, ce qui nécessite une opération. Cependant, avant l'opération, les entorses et les tissus sont étirés, ce qui facilite grandement la comparaison.

Opération, solution au problème

Comme déjà mentionné, le tibia est l'os de soutien, en raison de cette particularité d'une personne, vous devez être mis sur vos pieds dès que possible. L'opération aidera à résoudre ce problème. L'indication principale en est la présence de multiples fragments ou fracture avec déplacement. À l'endommagement de chaque département de l'os on utilise les propres techniques pour lesquelles les pinces correspondantes sont développées.

Si les os supérieurs ou inférieurs sont endommagés, les plaques sont affichées. Si la partie médiane est endommagée, une épingle est insérée à l'intérieur de l'os. Il y aura une intervention chirurgicale sous anesthésie générale. Lors du réglage du verrou est utilisé un accès en ligne spécial. Lors du réglage de la plaque, la fracture est fixée par la méthode ouverte, le réglage de la goupille peut être fermé. Cependant, s'il y a un grand nombre de fragments, un affleurement de la zone de fracture est affiché avant le positionnement de la broche.

Les fixateurs pour une utilisation à vie sont calculés, mais environ un an après la prise, sous réserve de la consolidation d'une fracture, peuvent être supprimés. En cas de fracture ouverte, le médecin peut installer un fixateur externe ou un appareil utilisant la technique Ilizarov. De tels dispositifs permettent de fixer la fracture de manière sûre et permettent au médecin d’effectuer un traitement permanent de la plaie.

La mise en place de plaques et de fixateurs intra-osseux avec fractures ouvertes est contre-indiquée jusqu'à la guérison de la plaie. Il existe également d'autres contre-indications.

Contre-indications pour le traitement chirurgical

Il y a toujours des situations où une opération peut faire plus de mal que de bien. Ils doivent toujours être pris en compte par le médecin traitant avant de prendre une décision chirurgicale. La contre-indication est:

  • une blessure ou une abrasion sur le site de l'intervention envisagée;
  • troubles mentaux du patient;
  • la présence d'une pathologie chronique décompensée du cœur, des poumons, du foie et des reins;
  • diabète grave;
  • problèmes de coagulation du sang (par exemple, hémophilie);
  • coups transférés, crises cardiaques;
  • si la personne ne s'est pas déplacée de manière autonome jusqu'à la blessure.

Utilisation de médicaments

Pour que le corps puisse faire face à une fracture, il a besoin d’un peu d’aide. À cet effet, des préparations médicales sont utilisées à la fois au stade du traitement conservateur et du traitement chirurgical.

Les premiers dans la liste sont des préparations de calcium (Calcium D3, Nycomed, Osteogenon, Kalcemin, Struktum). Ils favorisent la minéralisation osseuse avec le calcium et, grâce à la vitamine D, l’oligo-élément est mieux absorbé par le corps.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) vont soulager la douleur. Les drogues souvent utilisées sont:

Le médicament et la dose optimaux permettront au médecin d’en prendre une, car l’automédication peut nuire à l’état de santé. Les additions sont des chondroprotecteurs, surtout si la fracture est connectée à la surface de l'articulation ou si cette dernière est immobilisée pendant une longue période. Parmi les représentants de ce groupe de médicaments peuvent être identifiés:

  • Mukosat;
  • Complexe de chondroïtine;
  • Protecon et autres.

La durée du traitement est de trois mois, puis une pause est prise pendant un mois, après quoi le traitement se poursuit. Les médicaments ont un effet cumulatif. Par conséquent, même après le retrait du médicament, son effet continue.

Récupération des dommages

Une étape importante est la rééducation après la fracture du tibia, qui comprend plusieurs étapes. Rappelez-vous simplement que la précipitation dans le processus de réhabilitation n'est pas le meilleur choix. Par conséquent, son intensité devrait augmenter progressivement. Lors de la marche, les béquilles sont utilisées en premier, et après une marchette, une canne suivie d'une charge complète.

Massage et gymnastique

Toute procédure est effectuée sous la supervision du médecin traitant, d'un instructeur de thérapie par l'exercice ou d'un massothérapeute. Le massage permet de réchauffer les muscles, d’accélérer la circulation sanguine dans les tissus. Au début, les caresses sont effectuées, suivies d'un frottement, d'un pétrissage. Les techniques peuvent être différentes, tout dépend du niveau et de la qualification du massothérapeute.

La gymnastique contribue au fait que la rééducation après une fracture du tibia est plus rapide en raison de la mise en place d'une série d'exercices spéciaux. Au stade initial, les exercices doivent être effectués uniquement sous la supervision d'un spécialiste, initialement sans charge. Après la recommandation de l'instructeur, une thérapie par l'exercice peut être ajoutée à la charge.

Série d'exercices

Avant d'utiliser une gymnastique thérapeutique, vous devriez consulter votre médecin ou un instructeur de thérapie d'exercice. Vous devez commencer par le fait que vous êtes assis sur le lit et que vous suspendez la jambe, elle devrait se plier à l'articulation du genou. Peu à peu, sous la forme d'une charge, une jambe en bonne santé peut agir, ce qui exerce une pression sur les personnes opérées. Pliez la jambe, vous pouvez essayer avec vos mains. Le mouvement doit être effectué dans l'articulation de la cheville, la flexion et l'extension sont répétées 20 fois.

Après vous être allongé sur le dos, essayez de vous asseoir avec l'aide d'un instructeur, d'un médecin ou d'un inconnu. Lorsque l'exercice est effectué, vous devez à nouveau prendre la position horizontale. L’accent est mis sur l’aide des mains qui s’enroulent autour du lit. Dans cette position, une jambe tendue doit être levée, puis la seconde. Pour que le résultat ne tarde pas à attendre 6 à 8 répétitions. Si la douleur commence à déranger, la formation doit être immédiatement arrêtée.

Physiothérapie

La physiothérapie est une étape importante du traitement de rééducation. A l'instar des techniques de gymnastique, un nombre important et une procédure optimale permettront au médecin de se relever.

Après blessure montre la nomination de l'électrophorèse. La procédure permet d’utiliser le courant électrique pour assurer la pénétration des médicaments dans les tissus. La thérapie magnétique permet d'accélérer la fusion en raison de l'accélération du flux sanguin. En outre, la procédure permet d'augmenter le métabolisme dans les cellules.

Les gels et les onguents anesthésiques pénètrent mieux dans les tissus grâce aux ultrasons. Accélérer la régénération permet des courants alternatifs, ce qui vous permet d’obtenir la dynamique de la procédure.

Après le réglage, la physiothérapie des métaux est limitée, en particulier ceux dans lesquels des courants sont appliqués. Après la chirurgie, l'effet produit un rayonnement ultraviolet. La technique favorise la formation de vitamine D, elle permet une meilleure absorption du calcium.

La fracture de la jambe est une blessure grave, car si le traitement et la rééducation ne sont pas corrects, une personne risque d'être invalide et de perdre sa capacité de marcher. Dans la plupart des cas, la cause de l’invalidité peut être une fracture du tibia, car il s’agit du support, et le péroné procure une stabilité supplémentaire à la cheville. Vous ne devez pas vous attendre à un résultat rapide après une blessure. Cependant, avec la bonne approche, il ne vous fera pas attendre.



Article Suivant
Tailles des chaussettes pour enfants