Angionévrose - une maladie des vaisseaux sanguins à la base des défaillances du système nerveux


L'angionévrose est un groupe de maladies qui se développent à la suite d'une activité vasomotrice altérée, provoquée par un trouble des vaisseaux périphériques, une forte diminution du tonus de leurs parois.

L'angionévrose affecte le plus souvent les femmes âgées de 20 à 40 ans - les symptômes négatifs se manifestent le plus souvent aux doigts, touchant moins souvent les orteils, les oreilles et le nez.

La principale caractéristique de la maladie est la symétrie des lésions et des symptômes.

Classification et causes de la maladie

Les médecins classifient les angioneuroses en groupes généraux et locaux. Les experts se réfèrent donc au groupe local:

  • acrocyanose et acroparesthésie;
  • érythromélalgie;
  • La maladie de Raynaud à ses débuts;
  • migraine et syndrome de Ménière;
  • endartérite oblitérante et angine de poitrine

L'angionévrose est souvent associée à une défaillance du système nerveux, à savoir:

  • épuisement nerveux, immaturité du système nerveux - ceci est typique chez les adolescents et les patients dont le travail est accompagné de grandes charges nerveuses et de surmenages;
  • la restructuration du système nerveux sous l'influence d'hormones pendant la puberté;
  • En raison d'un échec de la régulation hormonale ou des processus métaboliques, les patients présentant des problèmes de thyroïde diagnostiqués comme obèses sont le plus souvent à risque.

En outre, les médecins divisent les causes du développement de la maladie en facteurs exogènes (externes) et endogènes (internes).

Les facteurs externes incluent les facteurs suivants:

  • hypothermie transférée des mains et des pieds, jusqu'à leur gelure;
  • empoisonnement du corps avec de l'alcool ou des drogues, un groupe industriel de poisons ou de monoxyde de carbone - ce facteur est particulièrement fréquent chez les toxicomanes ou les patients alcooliques, ainsi que chez les personnes exposées, en raison de leur travail, à des produits chimiques et à des poisons;
  • infections et action de la microflore pathogène, traumatismes antérieurs.

Parmi les facteurs de provocation internes, les médecins incluent:

  • intoxication, empoisonnement du corps par des produits de décomposition au cours de la toxicose ou de stades sévères de l'évolution de la maladie;
  • échec dans les processus métaboliques et les troubles hormonaux.

Avec ces raisons, provoquer cette pathologie peut et:

  • travailler dans des conditions de travail dangereuses, surtout si ces dernières sont associées à des vibrations constantes;
  • blessure à la main ou au pied sur le lieu de travail;
  • la polyarthrite rhumatoïde et le lupus érythémateux disséminé, la dermatomyosite.

Symptômes caractéristiques

L'angioeurose des vaisseaux se manifeste le plus souvent par des symptômes locaux, à savoir:

  • pâleur et post - rougeur des doigts des membres supérieurs ou inférieurs;
  • une modification de la couleur du derme sur le visage, en particulier au niveau des joues, du nez et des oreilles - le plus souvent sur la peau, il y a des taches blanchâtres prononcées, qui acquièrent au fil du temps une rougeur persistante;
  • abaissement de la température sur l'une ou l'autre des peaux affectées;
  • attaques de douleur dues à une ischémie locale ou à une irritation des terminaisons nerveuses avec des poisons et des toxines;
  • engourdissement et sensation de brûlure à l'endroit touché.

Dans son cours, la pathologie comporte 3 étapes:

  1. Au premier stade, les spasmes artériels se manifestent par des accès, accompagnés d'un blanchissement caractéristique de la peau et d'une sensation de froid. Durée - de quelques minutes à une heure, après avoir été remplacé par un état normal.
  2. Dans la deuxième étape, la peau acquiert une teinte bleuâtre, des accès de douleur et des varices se manifestent.
  3. La troisième phase de la maladie se caractérise par l’apparition de vésicules remplies de liquide parsemé de sang qui, progressivement éclatées, vont former des ulcères. En outre, la nécrose peut affecter les couches profondes du derme et des muscles lors de l’infection, ce qui peut conduire à la gangrène et à la perte d’un organe.

Diagnostic et traitement

Au cours du processus de diagnostic, le médecin doit déterminer si l’angionévrose est une maladie indépendante ou si le syndrome de Raynaud se produit.

Pour établir un diagnostic précis, le médecin prescrit une capillaroscopie du lit de l'ongle et diagnostique l'état interne des veines et des vaisseaux sanguins - une étude utilisant l'échographie et le Doppler. De plus, les médecins utilisent un test à froid - dans ce cas, les mains ou les pieds sont simplement plongés pendant 2-3 minutes dans de l'eau froide, puis l'état externe du derme est évalué.

Le traitement de l'œdème de Quincke doit être complet. Les médecins prescrivent un traitement médicamenteux - il peut s’agir d’Aminazin et de Tropafen, d’Andréno et de Ganglioblokatory. En parallèle, le patient prend des médicaments antispasmodiques et vasodilatateurs, vitamines du groupe B.

Parallèlement aux médicaments, le patient subit un processus de galvanisation le long de Shcherbak et des bains d'électrolyse, d'hydrosulfure et de radon, ainsi qu'une irradiation par ultraviolets sont prescrits.

En outre, une sorte de gymnastique pour les navires donne également un effet favorable - alternance de bains chauds et froids pour les mains et les pieds. Si la pathologie s'accompagne d'une dilatation des vaisseaux sanguins - les médecins prescrivent l'utilisation de médicaments vasoconstricteurs - l'éphédrine ou la caféine, les médicaments contenant du calcium et la vitamine C et B. Pour soulager les fortes attaques de douleur - on met un blocage de Novocain.

Dans les premiers stades de la pathologie peut recourir à l'aide de la phytothérapie.

Le traitement de l'angionévrose est un processus long qui peut être complété par des méthodes et des recettes de l'arsenal de remèdes populaires:

  1. Teinture alcoolique de piment rouge. Pour sa préparation, on prend de la poudre de moutarde - 2 c. l., alcool ou vodka - environ 5 l., sel - 1 cuillère à soupe. L., 2 c. piment rouge. Tous les composants sont mélangés et laissés à infuser pendant 12 à 24 heures - les zones touchées sont lubrifiées toute la nuit avec de la teinture. Cette teinture réchauffe et augmente le flux sanguin, en réchauffant et en fournissant plus de sang, de nutriments et d'oxygène aux tissus et zones affectés du corps.
  2. Teinture de noix - pour sa préparation, ils prennent 3 litres de lait, 1 cuillère à soupe. sucre et vert, écorces de noix fraîches. Le sucre se dissout dans le lait et la peau verte d'une noix est enveloppée dans de la gaze et trempée dans un récipient avec du lait. Mettez le mélange dans un endroit sombre, laissez-le infuser pendant 2 semaines et prenez une cuillerée à thé trois fois par jour.

Mesures préventives

À des fins prophylactiques, afin de prévenir ou de ralentir l'évolution de l'angionévrose, le patient doit respecter scrupuleusement les règles et les conseils suivants.

Au tout début, vous devriez complètement renoncer aux mauvaises habitudes - tabagisme, consommation d’alcool et mode de vie sédentaire. Il est recommandé de protéger les mains et les pieds contre les blessures, les effets négatifs des vibrations et, bien entendu, l’hypothermie.

Il est nécessaire d'introduire davantage dans le régime alimentaire des légumes et des fruits, des vitamines C et PP, afin de minimiser la consommation d'aliments frits et gras, ainsi que des aliments pouvant provoquer la formation de caillots sanguins et le blocage des vaisseaux sanguins, une défaillance de la circulation sanguine.

Le patient est contre-indiqué pour tout type de travail accompagné d'hypothermie et de vibrations, d'une motricité fine et de mouvements des doigts assez complexes et rapides, ainsi que de tout contact avec des produits chimiques et des poisons.

Le pronostic des médecins est le plus souvent positif, en particulier si la maladie se manifeste pendant la puberté, auquel cas il existe de grandes chances pour que la pathologie soit surmontée.

Angioneurose des membres inférieurs

L'angionévrose des membres inférieurs n'est pas une maladie distincte, mais un mécanisme pathologique de lésions résultant de troubles du système nerveux autonome. Outre les problèmes de pieds, cette maladie peut provoquer des affections concomitantes, présentées par: maux de tête sévères, endartérite oblitérante, érythromélalgie, syndrome de Raynaud Ménière.

Toutes ces maladies surviennent dans le contexte de fonctions perturbées des vaisseaux vasculaires périphériques de localisation différente. Dans ce cas, le système nerveux perd la capacité de gérer correctement le tonus vasculaire et provoque la contraction de la couche interne des artères au bon moment ou son expansion, après quoi la relaxation commence.

Pathogenèse

En ce qui concerne l'angionévrose des membres inférieurs, les médecins ont de nombreux désaccords, certains l'attribuant à une déviation nosologique locale distincte, d'autres au stade général de la maladie. Pour obtenir plus d'informations sur la maladie, il est nécessaire d'examiner la pathogenèse et la clinique.

Angioneurose des membres inférieurs

Dans le corps humain, il existe une certaine partie du système nerveux, de type végétatif. Il ne fonctionne pas en mode isolé, mais exécute simultanément la fonctionnalité qui lui est assignée, représentée par:

  • Nutrition des tissus musculaires, de la peau et des organes.
  • Constriction et expansion du réseau vasculaire.
  • Maintenir les processus métaboliques dans le corps.
  • Liaison du système endocrinien et nerveux et coordination de leur travail en commun.
  • Participation à la réaction générale du corps à des situations stressantes.

Les centres de contrôle du système autonome sont situés dans la médulla oblongée, son cortex et son hypothalamus. Ils sont constitués de noyaux. Leurs impulsions passent par les tissus nerveux et les nœuds. Ils sont situés dans le tissu nerveux crânien, qui dirige toutes les impulsions vers la tête à l'aide des nœuds rachidiens, lesquels, à leur tour, sont reliés aux membres, au cœur et aux organes internes.

Si la partie centrale du système ou le chemin de transmission par lequel les impulsions sont reçues est affecté, le système dans son ensemble sera perturbé. Les lésions peuvent être congénitales ou acquises.

Le centre responsable de la contraction vasculaire provoque une augmentation du tonus artériel périphérique, après quoi une parésie se produit, entraînant leur expansion. Cette réaction s'appelle l'angionévrose.

Les violations qui entraînent des problèmes de fonction vasculaire trophique provoquent de nombreuses affections, parmi lesquelles il existe également des troubles vasculaires aux membres inférieurs. Ils sont généralement attribués au groupe des angiotrofoneurotiques.

Le mécanisme pathologique comprend:

  • Insuffisance végétative de type inné.
  • Insuffisance fonctionnelle du cortex surrénal et de la glande thyroïde.
  • L'accumulation de produits de décomposition du type non oxydé.
  • Et des modifications vasculaires dans les membres, conduisant à une circulation sanguine altérée.

Raisons

Les causes de la maladie peuvent être exogènes et endogènes.

  • Forte hypothermie des extrémités avec des éléments de gelure.
  • Alcool, plomb, nicotine et intoxications chimiques.
  • Maladies étiologiques infectieuses.
  • Blessure.
  • Fortes situations stressantes.
  • Intoxication par les produits de carie cancéreux.
  • Violation des processus métaboliques.
  • Troubles hormonaux graves.
  • Long travail dans des conditions néfastes.
  • L'hypothermie.
  • Blessure professionnelle des doigts des membres inférieurs.

Symptomatologie

Les symptômes de la maladie sont souvent représentés par des signes locaux:

  • Blanchissement, puis hyperémie des phalanges des doigts des membres inférieurs.
  • Changer la couleur de la peau sur les pieds et les chevilles.
  • Engourdissement des pieds et gel constant.
  • Sensations de douleur.
  • Sensation de brûlure et changements de sensibilité.
  • Lésion symétrique des vaisseaux sanguins dans les deux jambes.

La maladie a un long cours clinique, se transformant en phase chronique.

Lésion ulcéreuse des membres inférieurs avec angioeurose

Cette maladie a trois étapes.

Spasme de vaisseaux paroxystiques, au cours duquel certaines parties des membres inférieurs gèlent et pâlissent, après quoi un état normal se produit. Si les attaques deviennent plus fréquentes, alors la douleur rejoint les symptômes ci-dessus.

Les doigts, les pieds ou les chevilles deviennent bleutés, ils développent des changements parastétiques, il y a dilatation des veines et inconfort.

L'épiderme est couvert de vésicules sanglantes dont l'ouverture entraîne des ulcères. En cas de maladie grave, les modifications nécrotiques affectent les couches profondes des tissus musculaires et l’ingestion de microorganismes pathogènes dans les ulcères entraîne dans la plupart des cas une gangrène, qui affecte souvent les doigts.

Les manifestations

Les patients chez qui on a diagnostiqué cette maladie se plaignent de:

  • Sécheresse de la peau sur les membres inférieurs.
  • Fissures et ulcération de la peau.
  • Gonflement de la cheville et des pieds.
  • Fragilité des ongles.
  • Le processus inflammatoire qui commence autour de l'épiderme affecté.
  • Tendance aux changements gangréneux des phalanges des doigts.

Toutes ces manifestations apparaissent à la suite d'un blocage des vaisseaux sanguins et d'une altération du flux sanguin due à une violation de la capacité contractile du réseau vasculaire dans les membres.

Diagnostics

Le stade de la maladie et la localisation des modifications pathologiques sont déterminés en fonction des manifestations cliniques, de l’observation de l’état du patient et de la manifestation des symptômes, ainsi que de la nature de la maladie.

Echographie des vaisseaux des membres inférieurs

Les contractions statiques du réseau vasculaire dans les membres sont déterminées à l'aide d'un équipement spécial lors d'une attaque. Ainsi, le spécialiste est en mesure d’identifier la gravité de la lésion des vaisseaux et les procédures de diagnostic à effectuer avant de poser un diagnostic.

Afin de voir comment les parois vasculaires et les tissus environnants sont altérés, on prescrit aux patients un angiogramme, un scanner et une échographie vasculaire.

Échographie des jambes (vidéo)

Traitement

Le traitement devrait avant tout aider à éliminer la cause de la maladie. Si le processus inflammatoire est déjà apparu sur les jambes et que l'épiderme a commencé à s'ulcérer, des médicaments anti-inflammatoires et des antibiotiques sont prescrits. Afin de renforcer le système nerveux, on administre des vitamines, des sédatifs, des anticholinergiques et des médicaments ganglioblokatornye.

En guise de traitement symptomatique, on prescrit des vaisseaux dilatants, des antihistaminiques et des corticostéroïdes, si les lésions de l'épiderme sont associées à des réactions allergiques. Également nommé et physiothérapie, consistant en une phonophorèse et l'utilisation de courants diadynamiques. Si le résultat du traitement est absent, effectuez un blocage sympathique de la novocaïne.

En outre, les patients atteints d'angionévrose sont dirigés vers des sanatoriums, où ils sont traités avec des bains de soufre et de radon.

Prévisions

Si un patient a été diagnostiqué avec une forme locale de la maladie, les spécialistes prescrivent un traitement à long terme, ce qui permet de transférer la maladie au stade de la rémission. Le plus souvent, cette condition peut être atteinte chez les patients à un jeune âge.

Dans ce cas, si la maladie est passée au stade chronique, le pronostic ne sera pas aussi favorable que dans le premier cas, car des maladies concomitantes joignent souvent la maladie. Pour que l'angionévrose ne progresse plus, un traitement de soutien est prescrit, associé à un traitement en spa.

Sous les conditions préalables de la maladie, il est nécessaire d'éliminer rapidement les causes pouvant provoquer la maladie. Il est nécessaire de renforcer le système immunitaire, de réaliser des exercices thérapeutiques visant à améliorer le flux sanguin dans les membres inférieurs, de manger des aliments sains et de maintenir la fonctionnalité du système nerveux à un niveau normal.

Prévention

En tant que prophylaxie de la maladie, il est nécessaire de procéder à un diagnostic vasculaire complet des membres inférieurs tous les six mois, ainsi que de prendre éventuellement des préparations vitaminées. En outre, il est nécessaire d'arrêter de fumer et de boire des boissons alcoolisées qui affectent négativement non seulement le réseau vasculaire, mais également le système nerveux végétatif. Vous ne pouvez pas être nerveux et super cool.

La prévention de la maladie doit être complète: afin de prévenir le développement d'une maladie aussi dangereuse que l'angionévrose, vous devez surveiller de près votre santé et la maladie ne vous menace pas.

Traitement de l'angioneurose

Angioneurose. La définition

Les angionévroses (névroses végétative et vasculaire, neuropathies vaso-trophiques) sont des maladies qui se développent à la suite de troubles dynamiques de l'innervation vasomotrice et nutritionnelle des organes et des tissus.

Angioneurose. Étiologie et pathogenèse

Les causes du développement de l'angionévrose incluent la prédisposition héréditaire, l'infériorité de l'innervation vasomotrice, ainsi qu'un certain nombre de facteurs externes provoquants: infections, intoxication habituelle, exposition au froid. En outre, le rôle des troubles métaboliques et endocriniens, ainsi que des troubles vasculaires et trophiques d'origine allergique, des lésions du système nerveux central et périphérique et des lésions mentales est noté.

Le mécanisme de développement de l'angionévrose est compliqué. L'innervation vasomotrice et nutritionnelle peut être perturbée à différents niveaux du système nerveux (cortex cérébral, hypothalamus, tronc cérébral, moelle épinière, plexus nerveux périphérique).

Angioneurose. Tableau clinique

L'angionévrose est la manifestation la plus fréquente du vasospasme. Il existe rarement des troubles biphasiques du type de spasme - l'expansion, encore moins souvent - que l'expansion des vaisseaux.

Les formes spasmodiques d'angionévrose comprennent l'acroparesthésie, l'acranocyanose, les formes initiales de la maladie de Raynaud, le syndrome de Raynaud avec sclérodermie systémique, la migraine et la maladie de Ménière. À la suite de l'expansion locale des vaisseaux sanguins, une érythromélalgie et une acroérythrose se développent; ces derniers se traduisent par une rougeur sans douleur des parties distales des membres (plus souvent dans les mains) en raison d'une forte expansion des artérioles et des capillaires.

Presque tous les patients présentent des symptômes de troubles circulatoires des membres. Dans le même temps, on note un blanchissement et un refroidissement (ou une rougeur) des membres blessés, une douleur, une augmentation (diminution) régionale de la pression artérielle. Chez un certain nombre de patients, en plus des troubles vasculaires, des troubles de la nutrition tissulaire sont détectés et prédominants. Ils se caractérisent par un changement persistant de la couleur des membres, une violation du flux cutané et des excrétions sébacées, la croissance des cheveux et des ongles, un œdème, une atrophie de la peau, la formation d'ulcères trophiques.

Les angionévroses froides, par exemple l'érythrocyanose froide, surviennent généralement chez les filles âgées de 16 à 19 ans. Symptômes typiques: pieds froids, couleur de peau marbrée pendant les saisons froides et chaudes. Ce groupe comprend également une maladie professionnelle - le «pied d'un mineur», qui se caractérise par des troubles vasomoteurs liés à la position longtemps forcée des travailleurs dans la mine, les jambes pliées. Un trouble professionnel qui se développe pendant la maladie des vibrations appartient également à l'angionévrose professionnelle.

Angioneurose. Diagnostics

Le diagnostic de l'angionévrose repose sur les données d'une étude complète, thermographie, oscillographie, recherche du réflexe galvanique, capillaroscopie et artériographie des vaisseaux périphériques.

Angioneurose. Traitement

Des antispasmodiques (platifilline, acide nicotinique, papavérine, dibazol), des ganglions bloquants (pahikarpin, gangleron, pentamine) et de la vitamine B2 sont utilisés dans les formes spasmodiques d'angionévrose.

On utilise la galvanisation de Scherbak, les bains d'électrolyse, de sulfure d'hydrogène et de radon, l'irradiation ultraviolette. On y montre la balnéothérapie dans les stations balnéaires avec des eaux à sulfure d'hydrogène (Matsesta, Pyatigorsk), des eaux à radon, une thérapie par la boue (Odessa, Saki, Evpatoria). Si la thérapie conservatrice n’entraîne aucun effet, une sympathectomie est appliquée lors de l’interruption de la connexion des noeuds qui innervent les organes et tissus touchés avec le système nerveux central. En cas d'acroparesthésie, il est recommandé d'alterner des bains chauds et froids pour les mains et les pieds, une sorte de gymnastique pour les vaisseaux sanguins.

Dans les angionévroses avec une prédominance de dilatation vasculaire, les préparations à action vasoconstrictrice (éphédrine, caféine), les préparations au calcium, l’acide ascorbique, la vitamine B6 sont recommandées. Parfois, l’utilisation des blocages de nœuds sympathiques par Novocain a un effet positif. Traitement de l'angionévrose accompagnant les formes initiales de sclérodermie, maladie des vibrations dans les sections correspondantes.

Rosacée: symptômes et causes de l'angionévrose chronique

Le dicton «ne buvez pas d'eau du visage» ne perdra jamais de sa pertinence, mais pour une raison quelconque, chacun de nous avec une inquiétude particulière se réfère à cette partie de notre corps. Nous avons appris à fermer les yeux sur les maux de dents douloureux et à ignorer les maladies du tube digestif. En même temps, il nous est extrêmement pénible de percevoir le moindre signe de lésion cutanée. Inutile de dire que la rosacée, dont les symptômes envahissent ce territoire sacré, réduit considérablement l'estime de soi de quiconque, même d'un représentant très réussi du genre humain.

Maladie avec beaucoup d'inconnues

Quelles sont les causes provoquent cette angioneurose - est inconnue. Pendant un certain temps, les médecins ont appelé Demodex, la cause première de la maladie, mais il s'est avéré que les personnes en bonne santé ne sont pas moins porteuses de ce parasite inoffensif que les patients souffrant de rosacée, et ont donc dû renoncer à la théorie du «porteur de tiques».

Il a été suggéré que la maladie est associée à la pathologie du tube digestif, à savoir les maladies du foie, de l'estomac et de la vésicule biliaire. Cependant, cette hypothèse n'était pas tout à fait cohérente. En effet, en cas de rosacée, des causes (ou, si vous préférez, des facteurs provoquants) peuvent se cacher dans la pathologie du tractus gastro-intestinal, mais la maladie du tube digestif ne suffit pas pour le développement d'un angioedème des vaisseaux du visage.

Les cliniciens ont étudié et la possibilité d'héritage de cette maladie. Les études ont été menées aux États-Unis et leurs résultats peuvent au moins être qualifiés de curieux. Il s'est avéré que 40% des patients ont des parents atteints de cette maladie et 33% ont au moins un parent d'origine irlandaise. Parmi les patients, il y a beaucoup de personnes originaires des pays de la péninsule des Balkans, de la Scandinavie (15%) et de l'Angleterre (26%). Mais en même temps, il n’était pas possible de prouver l’existence d’une prédisposition héréditaire. Un autre échec.

Quant à la théorie neurogène (le lien entre la maladie et des causes psychogènes), elle a ensuite subi un fiasco. Il s'est avéré que si la connexion existe, alors l'inverse. Autrement dit, les causes non psychogènes ne provoquent pas la maladie de la rosacée, et la maladie elle-même provoque un inconfort psychologique prononcé.

Les scientifiques ont amplement démontré que la rosacée était associée à une pathologie endocrinienne (maladie de la thyroïde, insuffisance surrénalienne, diabète sucré) et à une réponse immunologique altérée (en particulier, les taux sanguins d'immunoglobulines A, M et G sont élevés). Le problème est que cette relation ne peut pas être appelée cause à effet et que, par conséquent, les véritables causes de la rosacée restent inexpliquées.

Certaines certitudes ne concernent que des variantes spécifiques de la maladie. En particulier, l'utilisation prolongée de pommades à base de corticostéroïdes conduit à ce que les médicaments eux-mêmes deviennent la cause d'exacerbations de la maladie et cette forme d'œdème de Quincke s'appelle stéroïde rosacéoïde.

Manifestations cliniques

Le premier signe de la maladie est un érythème, une rougeur de la peau dans la région du nez, des plis nasogéniens et des joues. Initialement, la rougeur ne dure pas longtemps, mais au fil du temps, elle devient constante et l’expansion pathologique à long terme des vaisseaux entraîne l’apparition de télangiectasies.

Après la phase érythémateuse, commence la phase papuleuse. Il y a plusieurs papules sur la peau du visage, dont la surface peut se décoller. L’apparition d’éléments abdominaux de l’éruption cutanée (pustules) indique le passage de la maladie au stade pustuleux et le développement d’une hyperplasie des structures cutanées sous l’influence d’un processus inflammatoire chronique conduit à la formation de fim et la maladie passe au dernier stade infiltrant-productif.

Bien entendu, avec la rosacée, les symptômes ne se développent pas aussi rapidement. Au début, seuls un érythème mineur et bref et des télangiectasies isolées se produisent. Au fil du temps, l'érythème devient profond et la télangiectasie est multiple, des éléments éruptions cutanées apparaissent.

Souvent (chez 33% des patients), les tissus de la région orbitale sont impliqués dans le processus pathologique et une ophtalmologie se développe. Les manifestations de ceci peuvent être une kératoconjonctivite sèche, une kératite, une blépharite, une iridocyclite. Il convient de noter que le degré de dommage aux yeux peut ne pas correspondre à la gravité des manifestations cutanées. En d’autres termes, même au stade initial, la maladie cutanée due à la rosacée peut être accompagnée d’une kératite grave.

Le traitement de la maladie doit commencer au stade de l’érythème. Il est important de comprendre qu'il est très difficile de guérir l'angionévrose chronique et que, par conséquent, la patience doit être le principal remède dans l'arsenal du médecin et de son patient. Les algorithmes thérapeutiques sont choisis en fonction des caractéristiques individuelles et de la présence de comorbidités, et les médecins n’ont pas encore inventé de remède universel à cette maladie.

Angioneurose

Description

Les angioneuroses constituent un groupe important de maladies. Ils se caractérisent par des troubles vasculaires, associés à un trouble de l'innervation végétative des vaisseaux sanguins. Les angioneuroses sont classées en locales et générales. Le groupe de maladies comprend des maladies telles que la migraine, la maladie de Ménière, l'érythromélalgie et la maladie de Raynaud.

Que se passe-t-il pendant l'angionévrose? Les lésions infectieuses du système nerveux, les perturbations de la thyroïde et des glandes surrénales jouent un rôle important. Toute la cause peut être une insuffisance congénitale de certaines parties de l'AN autonome. Le tonus des vasoconstricteurs est augmenté.

Raisons

Les causes de l'angionévrose sont étendues. Tout d’abord, pourquoi les vaisseaux sont-ils dilatés? Une des raisons est la diminution du ton de l'appareil. Il contrôle la vasoconstriction.

Facteurs exogènes à l'origine du développement de la maladie:

  • Infection.
  • Intoxication à l'alcool ou à la nicotine.
  • Intoxication au plomb ou oxyde d'hydrate de carbone.
  • Blessures.
  • Causes endogènes de la maladie:
  • L'auto-intoxication.
  • Échec hormonal.
  • Troubles métaboliques dans le corps.

En 1862, M. Raynaud a estimé qu'il s'agissait d'une névrose. Et cela était dû à une excitabilité accrue des centres vasomoteurs de la colonne vertébrale.

L'angionévrose peut se développer de manière autonome ou en tant que maladie secondaire contre un certain nombre d'autres maladies.

Un certain nombre de facteurs peuvent provoquer le développement de la maladie:

  • Blessures régulières aux doigts.
  • Hypothermie permanente des mains.
  • Fortes situations stressantes.
  • Troubles endocriniens de la glande thyroïde.
  • La polyarthrite rhumatoïde.
  • Lupus érythémateux.

Les symptômes

Le plus souvent, l'angionévrose affecte la partie féminine de la population. Et à un assez jeune âge. La maladie se manifeste dans les membres supérieurs principalement au niveau des doigts. Cela se produit très rarement aux oreilles et au nez. La particularité de la maladie est la symétrie.

Les symptômes sont divisés en étapes:

  • Tout d'abord, un spasme des vaisseaux commence, la zone touchée devient froide et pâle. Diminue la sensibilité du corps dans la zone touchée. Une telle attaque dure environ une heure. Puis tout s'apaise et il semble qu'il n'y ait rien. Lorsque la maladie progresse, les attaques deviennent fréquentes avec douleur.
  • Dans la deuxième étape, la peau devient bleue, picotements et perd complètement sa sensibilité.
  • Dans la dernière phase de la maladie, la peau présente des cloques de sang. Des cloques ouvertes. La maladie chronique peut durer plusieurs années.

Diagnostics

L'angionévrose est diagnostiquée sur la base des symptômes. Le médecin doit déterminer s'il s'agit d'une maladie indépendante ou d'un syndrome du Rhin. La capillaroscopie du lit de l'ongle est terminée. Pour étudier l’état des vaisseaux sanguins, le médecin recommande l’échographie Doppler.

Pour identifier la maladie utilisée test à froid. C'est fait très vite. Les mains trempées dans l'eau froide pendant 3 minutes. Ensuite, évaluez l’état des mains et la décoloration de la peau.

Traitement

Le traitement doit être complet. Le médecin prescrit des médicaments. Appliquez de la chlorpromazine, du tropafen, des adrénobloquants et des gangliobloquants. En outre, vous devez boire des vasodilatateurs antispasmodiques. Si le traitement conservateur ne vous aide pas, optez pour la chirurgie.

Le traitement de l'angionévrose associe des techniques traditionnelles, un traitement médicamenteux, une physiothérapie et un traitement de boue. La médecine n'est pas capable de vaincre la maladie, mais tente de soulager l'état du patient.

Remèdes populaires

Le traitement de l'œdème de Quincke dure longtemps. La médecine traditionnelle peut augmenter les chances de guérison. La phytothérapie aidera dans les premiers stades.

  • Teinture de piment rouge. Un remède tout à fait efficace pour la maladie. Pour le faire cuire, vous devez prendre 2 cuillères à soupe. poudre de moutarde, 0,5 litres de vodka, 1er. sel granulaire, 2e piment Les ingrédients sont bien mélangés. Laisser insister 12 heures dans un endroit chaud. Il est nécessaire de répandre de la teinture dans les endroits affectés pour la nuit.
  • Noyer Teinture amour à appliquer à la maison. On prélève 3l de lait, un verre de sucre, des feuilles et un zeste de noix. Le sucre est dissous dans le lait. On plie la peau dans un sac de gaze et on la met dans du lait, on met la boisson au bain-marie. Bien mélanger le tout. Nous l'avons mis dans un endroit sombre pendant 14 jours. Boire 1 c. 3 fois par jour après les repas.

Des complications

Le pronostic est souvent bon. Si la maladie a dépassé la puberté, il est alors possible de se débarrasser complètement de la maladie. En raison de l’incapacité de travailler dans une profession, des groupes de personnes handicapées peuvent être créés. Travaux contre-indiqués associés à une hypothermie, à des mouvements complexes des doigts, au contact de produits chimiques.

Prévention

Afin de prévenir et de ralentir le développement de l'angionévrose, il est nécessaire de respecter les recommandations strictes du médecin. Pour commencer, vous devriez abandonner vos mauvaises habitudes, telles que fumer. Gardez les mains à l'écart des vibrations et de l'hypothermie. Protégez-vous des situations stressantes. Mangez des aliments riches en vitamines PP et C. Le traitement de la maladie doit être complet et régulier. Nous ne devons pas l'oublier. Tout cela contribuera à réduire la fréquence des attaques.

Causes, diagnostic et traitement de l'angionévrose

L'angionévrose est le nom de tout un groupe de maladies caractérisées par divers degrés de troubles vasculaires causés par un trouble d'innervation des vaisseaux périphériques. Il existe deux catégories de maladies qui entrent dans la définition de l'angionévrose. Ce sont des maladies courantes. On peut les attribuer, par exemple, à l'hypertension et aux infections locales, telles que la maladie de Raynaud, l'acrocyanose et plusieurs autres.

Les causes

La dilatation vasculaire dans cette maladie résulte d'un dysfonctionnement des mécanismes vasoconstricteurs. Cela peut se produire pour diverses raisons, à la fois introduites de l'extérieur et du caractère interne. Les causes externes incluent:

  • intoxication par la nicotine, l'alcool, le monoxyde de carbone, les composés du plomb,
  • diverses maladies infectieuses;
  • membres d'hypothermie;
  • stress sévère;
  • blessures.

Les causes internes sont presque toujours des troubles métaboliques et hormonaux.

La maladie peut se développer indépendamment, mais elle peut aussi être une complication de maladies chroniques graves telles que la sclérodermie, le lupus érythémateux systémique, la syringomyélie.

La maladie commence à se développer non pas spontanément, mais après un effet indésirable grave. Les lésions professionnelles persistantes aux doigts, les conditions de travail néfastes associées à la vibration constante dans la production, l’hypothermie régulière des membres et bien plus encore peuvent être des facteurs provoquants.

L'angionévrose touche souvent les femmes âgées de 20 à 40 ans, se manifeste dans le haut des doigts, beaucoup moins souvent dans les membres inférieurs et encore moins dans le bout des oreilles et du nez. Une caractéristique de la maladie est la symétrie des zones touchées.

Les symptômes

Les symptômes de la maladie peuvent être divisés en trois phases.

  1. Dans le premier cas, il y a un spasme aigu des vaisseaux sanguins avec blanchiment de la région lésée. La sensibilité dans cet endroit est réduite, la peau devient froide au toucher. La durée de cette affection est d'environ une heure, puis l'attaque cesse, la peau reprend son aspect habituel. Le développement de la maladie se caractérise par une augmentation des attaques, se joignant à eux du syndrome douloureux prononcé.
  2. Dans la deuxième phase, la zone touchée devient bleue, jusqu'à l'apparition d'une teinte violette de la peau, il se produit un fort picotement et une douleur provoquée par une irritation des terminaisons nerveuses par des toxines résultant d'une ischémie.
  3. La troisième phase est caractérisée par l’apparition sur la zone touchée de vésicules à contenu sanguinolent, après dissection, dont subsistent des tissus nécrotiques. Dans les cas graves, la nécrose de la maladie capture les tissus mous plus profonds sous-jacents. Après un certain temps, les zones de nécrose se cicatrisent. La gangrène dans ce cas ne se produit que dans de rares cas et affecte la phalange des ongles.

Diagnostic, traitement et pronostic

L'angionévrose a un cours chronique et dure plusieurs années, parfois toute la vie. Le pronostic de récupération complète est défavorable. Ce n'est que parfois que les personnes qui tombent malades au cours de la puberté amélioreront considérablement leur état de santé ou leur rétablissement complet.

Le diagnostic est simple. Pour confirmer le diagnostic est le test à froid. Les membres sont immergés dans de l’eau froide pendant trois minutes, puis le médecin détermine la présence et le stade de la maladie en fonction du changement de couleur de la peau et du gonflement. L'état des vaisseaux périphériques est évalué par les résultats de l'échographie Doppler.

La maladie est traitée avec toute une gamme de mesures. Le traitement médicamenteux comprend l'utilisation de bloqueurs adrénergiques, de ganglioblokatorov, de tranquillisants. En tant que médicaments auxiliaires prescrits antispasmodiques, vasodilatateurs.

Cures efficaces de bains chauds, médicaments améliorant la microcirculation, analgésiques, médicaments enrichissants en vitamines.

Il est nécessaire de refuser les travaux qui entraînent souvent un refroidissement des extrémités, il est également nécessaire d'exclure les travaux liés à la motricité fine - jeu d'instruments à cordes et à clavier, dactylographie. Il est interdit de travailler avec des vibrations, une humidité élevée ou des contacts avec des composés chimiques.

Pour réduire la fréquence des attaques, il est nécessaire de suivre les recommandations suivantes:

  • arrêter de fumer complètement;
  • garder les mains à l'écart des effets indésirables;
  • inclure dans le régime alimentaire des aliments contenant des vitamines C, PP;
  • effectuer tous les rendez-vous chez le médecin.

L'angionévrose est une maladie vasculaire chronique qui ne peut jusqu'à présent être complètement vaincue, mais son développement peut être considérablement ralenti par un traitement complexe, des médicaments prescrits par un médecin, une thérapie par la boue, une physiothérapie et une médecine traditionnelle.

Angioneurose - quelle est cette maladie

L'angionévrose n'est pas une maladie distincte, mais fait partie du mécanisme pathologique de lésion dans les troubles du système nerveux autonome. Le groupe comprend ces maladies:

Les désaccords entre les tendances scientifiques concernent l'angionévrose en tant que nosologie locale distincte ou en tant que stade d'une maladie générale. Après tout, étant donné le rôle du spasme, l'hypertension peut être incluse dans ce groupe.

Considérez la pathogenèse et les formes cliniques des maladies les plus connues.

Pathogenèse

Chez l’homme, il existe une partie du système nerveux appelée végétative. Il ne fonctionne pas isolément, mais remplit uniquement ses fonctions, il fournit:

  • nutrition des muscles, de la peau et des organes internes;
  • dilate et rétrécit les vaisseaux sanguins;
  • soutient le niveau requis de métabolisme;
  • connecte les systèmes nerveux et endocrinien et coordonne leur interaction;
  • impliqué dans l'organisation des réactions au stress.

Les centres de contrôle supérieurs sont situés dans le cortex cérébral, l'hypothalamus, la médulla. Ils forment le noyau. Les "commandes" à la périphérie font partie des fibres nerveuses, des nœuds. Ils font partie des nerfs crâniens dirigés vers la tête (muscles du visage, vaisseaux, peau, glandes lacrymales et salivaires), par les nœuds de la moelle épinière et se dirigent vers les extrémités supérieures et inférieures, le cœur, les organes du thorax et la cavité abdominale.

La défaite de la partie centrale ou des voies de transmission d’impulsions (certains scientifiques attachent une importance particulière aux nœuds de la moelle épinière) d’une nature innée ou acquise conduit à une perturbation de l’utilité fonctionnelle de tout le système.

Le centre vasculomoteur provoque une augmentation du tonus des artères à la périphérie, puis sa parésie se produit avec une dilatation prononcée des vaisseaux (dilatation). Une telle réaction s'appelle l'angioneurose.

Un certain nombre de maladies se manifestent par une violation prédominante prononcée de la fonction trophique (nutrition). Il a été proposé de les affecter au groupe des angiotrofoneuroses. Cela inclut la maladie de Raynaud, la sclérodermie.

Le mécanisme pathologique impliqué:

  • fonctions perturbées de la glande thyroïde, les glandes surrénales;
  • accumulation de produits de décomposition oxydés;
  • insuffisance congénitale du système végétatif.

Causes et facteurs provoquants

Les causes de l’angionévrose sont classiquement divisées en externes (exogènes) et internes (endogènes).

Exogènes comprennent:

  • hypothermie sévère des membres inférieurs et supérieurs, gelures;
  • intoxication à l'alcool, sels de plomb, nicotine, pesticides industriels, monoxyde de carbone;
  • agents causatifs des maladies infectieuses;
  • les blessures;
  • situations stressantes graves (des angioneuroses accompagnent souvent l’état névrotique général).

Les causes internes sont généralement associées à:

  • intoxication par les produits de décomposition au cours de la toxicose, stades sévères des maladies;
  • troubles métaboliques;
  • pathologie hormonale.

Provoquer l'apparition de symptômes cliniques peut:

  • long travail dans des conditions de travail dangereuses;
  • blessures professionnelles des doigts;
  • hypothermie en marchant, en se baignant.

Symptômes et évolution clinique de l'angioneurose locale

Le plus souvent, les symptômes sont exprimés en signes locaux:

  • blanchiment puis rougeur des doigts ou des orteils;
  • décoloration de la peau du visage (oreilles, bout du nez, lèvres, joues) sous la forme de points pâles et aigus se transformant en une rougeur persistante;
  • diminution de la température de la peau;
  • douleur associée à une ischémie locale, irritation des terminaisons nerveuses sensibles avec des substances toxiques;
  • engourdissement, sensation de brûlure - une sorte de sensibilité altérée.

Certains auteurs qualifient ces symptômes d’acroparesthésie.

Pour les violations locales symétrie caractéristique de la lésion.

Le cours clinique est long, chronique.

Il est de coutume de distinguer trois étapes:

  • I - le spasme des vaisseaux artériels est de nature paroxystique, accompagné de zones isolées de blanchissement de la peau, de frissons, dure environ une heure, cède la place à un état normal, la douleur s’ajoute aux attaques fréquentes;
  • II - la peau devient bleuâtre, elle développe des paresthésies, des douleurs, une dilatation des veines se rejoignent;
  • III - des cloques avec du liquide sanglant apparaissent sur la peau, après les avoir ouvertes, les ulcères sont visibles, la nécrose dans les cas graves peut se propager profondément dans les muscles, le résultat de la cicatrisation est considéré comme positif, l’ajout de l’infection conduit à la gangrène (habituellement les phalanges finales des doigts).

Caractéristiques trophanevroz

Trophonurose accompagnée de manifestations plus sévères:

  • sécheresse accrue et amincissement de la peau en raison d'une transpiration et d'une salivation insuffisantes;
  • perte de cheveux;
  • ongles cassants;
  • gonflement dans différentes parties du corps;
  • fissures et plaies douloureuses sur la peau;
  • par l'ajout d'infection et de signes inflammatoires autour des ulcères;
  • penchant pour la gangrène des doigts.

Dans trophangiosis peut aller avec cours sévère:

  • Maladie de Raynaud
  • endartérite oblitérante,
  • la sclérodermie,
  • Gonflement de Quincke,
  • lipodystrophie

Caractéristiques de la clinique des maladies du groupe des angioneuroses

Il y a suffisamment de maladies qui commencent par des manifestations d'angionévrose. Nous considérons que le plus commun.

Sclérodermie

La maladie est incluse dans le groupe trophonévrose. La perturbation de l'alimentation de la peau et du tissu sous-cutané entraîne l'apparition de zones oedémateuses alternant avec des taches brunes brillantes sur une peau dense. Possible sous une forme limitée et commune.

Avec la défaite du visage, l'apparence ne peut plus être reconnue: les lèvres deviennent minces, les muscles sont en forme de masque, la parole et la déglutition sont difficiles.

Des modifications similaires peuvent se propager aux organes internes (œsophage, intestins, tissus pulmonaires).

Maladie de Raynaud

La maladie se manifeste par des attaques de blanchiment et une perte de sensation plus souvent sur les doigts. Il a tous les signes de l'angionévrose. Après avoir enlevé le spasme reste une sensation de brûlure dans les doigts, des picotements.

La migraine

Appelé pathologie paroxystique vasculaire. Accompagné de douleurs aiguës dans une moitié de la tête. Dans le cerveau, les stades du spasme, de l'œdème, de l'ischémie et de la dilatation hyperémique des vaisseaux passent. Avant les attaques, il y a une période d'aura, exprimée en:

  • somnolence;
  • sensation de lourdeur dans la tête;
  • changements d'humeur;
  • l'apparition de points lumineux devant les yeux;
  • violation de la sensibilité dans les bras et les jambes;
  • chaleur ou des frissons.

Les douleurs sont localisées dans la moitié du front, des orbites, de la nuque, irradiant vers la mâchoire, les tempes, le cou. Le visage devient pâle ou rouge. Possible:

  • des nausées;
  • vomissements;
  • déséquilibre;
  • omission du siècle;
  • changement dans la taille de l'élève;
  • perte de champs visuels.

Les neurologues distinguent plusieurs formes de migraine par le tableau clinique préférentiel.

Artérite temporale

La maladie initiale est associée à un spasme vasculaire dans la zone d'approvisionnement en sang de l'artère temporale. Sa particularité est:

  • défaite des personnes âgées;
  • symptômes unilatéraux, mais, contrairement aux migraines, sans précurseurs;
  • des accès de douleur surviennent la nuit;
  • pulsation de la douleur;
  • une forte augmentation tout en mâchant de la nourriture;
  • violation des expressions faciales;
  • gonflement et rougeur de la peau sur le vaisseau scellé.

Angioedema (Quincke)

Développe chez les personnes présentant une hypersensibilité sujette à des réactions allergiques.

Une défaillance du système nerveux autonome entraîne dans ce cas une réactivité accrue du corps aux stimuli. Les symptômes incluent:

  • gonflement de la peau et des tissus sous-cutanés souvent sur le visage (lèvres, paupières, moitié du visage);
  • développe rarement un œdème laryngé, entraînant une asphyxie mécanique;
  • prurit;
  • enrouement;
  • nausées et vomissements.

En plus de suffoquer, un gonflement dangereux du cerveau et de ses membranes, qui est accompagné de:

  • mal de tête;
  • des convulsions;
  • somnolence;
  • vision tombante;
  • troubles vestibulaires.

Comment se fait le diagnostic?

Le stade d'angionévrose ou de changements locaux peut être supposé sur la base des symptômes cliniques, de l'observation des crises, de la clarification du caractère typique du cours.

Tous les patients ne peuvent pas résoudre les contractions spastiques avec des dispositifs. Si la crise se termine, le débit sanguin vasculaire devient normal.

En cas de maladies courantes, on peut voir sur l’angiogramme des modifications de la paroi vasculaire et des tissus environnants.

Traitement

Le traitement contre le système nerveux autonome devrait permettre d’éliminer la cause de la maladie.

Les antibiotiques ou anti-inflammatoires sont indiqués lorsqu'ils sont associés à l'infection.

Pour renforcer la régulation nerveuse autonome prescrire:

  • Vitamines B;
  • les sédatifs;
  • les gangliobloquants (hexonium, pentamine);
  • anticholinergiques (atropine, signifie avec belladone).

Le traitement symptomatique consiste à utiliser:

  • les vasodilatateurs de différents groupes pharmaceutiques (acide nicotinique, No-shpa, Trental, Verapamil);
  • les antihistaminiques, les corticostéroïdes allergiques.

Un traitement de physiothérapie en cours (courants diadynamiques, phonophorèse) est présenté.

En l'absence de résultat, blocage de la novocaïne, extraction chirurgicale des ganglions sympathiques.

Les patients sont recommandés des bains de soufre et de radon, une thérapie de boue dans les stations balnéaires de Matsesta, Evpatoria, Pyatigorsk.

Chaque forme clinique d'angionévrose nécessite un schéma thérapeutique individuel.

Que signifie la prévision?

Des rémissions à long terme peuvent être obtenues chez les patients présentant des formes locales, tout en suivant les recommandations du médecin et en suivant un traitement de soutien. Cela est particulièrement vrai des maladies à l'adolescence.

Avec le cours chronique des manifestations communes, se transformant en différentes maladies, le pronostic est moins favorable. Nécessite un traitement d'entretien constant, en combinaison avec des procédures de spa.

Pour prévenir l'angionévrose, il est nécessaire d'éliminer rapidement les causes et les facteurs qui stimulent la pathologie. Renforcant l'immunité de l'exercice, une nutrition adéquate vous permet de maintenir la fonctionnalité du système nerveux au bon niveau.

Angionévrose des membres inférieurs, vaisseaux faciaux: symptômes, traitement

Publié par admin dans Maladies et traitement 18.06.2018 0 0 vues

L'angionévrose n'est pas une maladie distincte, mais fait partie du mécanisme pathologique de lésion dans les troubles du système nerveux autonome. Le groupe comprend ces maladies:

Les désaccords entre les tendances scientifiques concernent l'angionévrose en tant que nosologie locale distincte ou en tant que stade d'une maladie générale. Après tout, étant donné le rôle du spasme, l'hypertension peut être incluse dans ce groupe.

Considérez la pathogenèse et les formes cliniques des maladies les plus connues.

Chez l’homme, il existe une partie du système nerveux appelée végétative. Il ne fonctionne pas isolément, mais remplit uniquement ses fonctions, il fournit:

  • nutrition des muscles, de la peau et des organes internes;
  • dilate et rétrécit les vaisseaux sanguins;
  • soutient le niveau requis de métabolisme;
  • connecte les systèmes nerveux et endocrinien et coordonne leur interaction;
  • impliqué dans l'organisation des réactions au stress.

Les centres de contrôle supérieurs sont situés dans le cortex cérébral, l'hypothalamus, la médulla. Ils forment le noyau. Les "commandes" à la périphérie font partie des fibres nerveuses, des nœuds. Ils font partie des nerfs crâniens dirigés vers la tête (muscles du visage, vaisseaux, peau, glandes lacrymales et salivaires), par les nœuds de la moelle épinière et se dirigent vers les extrémités supérieures et inférieures, le cœur, les organes du thorax et la cavité abdominale.

La défaite de la partie centrale ou des voies de transmission d’impulsions (certains scientifiques attachent une importance particulière aux nœuds de la moelle épinière) d’une nature innée ou acquise conduit à une perturbation de l’utilité fonctionnelle de tout le système.

La comparaison avec la partie du système nerveux qui contrôle les muscles nous permet de considérer la division végétative plus compliquée.

Le centre vasculomoteur provoque une augmentation du tonus des artères à la périphérie, puis sa parésie se produit avec une dilatation prononcée des vaisseaux (dilatation). Une telle réaction s'appelle l'angioneurose.

Un certain nombre de maladies se manifestent par une violation prédominante prononcée de la fonction trophique (nutrition). Il a été proposé de les affecter au groupe des angiotrofoneuroses. Cela inclut la maladie de Raynaud, la sclérodermie.

Le mécanisme pathologique impliqué:

  • fonctions perturbées de la glande thyroïde, les glandes surrénales;
  • accumulation de produits de décomposition oxydés;
  • insuffisance congénitale du système végétatif.

Il est possible que les hormones sexuelles affectent le développement de l'angionévrose car elle affecte les femmes âgées de 20 à 40 ans cinq fois plus souvent que les hommes.

Les causes de l’angionévrose sont classiquement divisées en externes (exogènes) et internes (endogènes).

Exogènes comprennent:

  • hypothermie sévère des membres inférieurs et supérieurs, gelures;
  • intoxication à l'alcool, sels de plomb, nicotine, pesticides industriels, monoxyde de carbone;
  • agents causatifs des maladies infectieuses;
  • les blessures;
  • situations stressantes graves (des angioneuroses accompagnent souvent l’état névrotique général).

Les causes internes sont généralement associées à:

  • intoxication par les produits de décomposition au cours de la toxicose, stades sévères des maladies;
  • troubles métaboliques;
  • pathologie hormonale.

La particularité de l'action de la vibration - la destruction de l'innervation des vaisseaux sanguins

Provoquer l'apparition de symptômes cliniques peut:

  • long travail dans des conditions de travail dangereuses;
  • blessures professionnelles des doigts;
  • hypothermie en marchant, en se baignant.

Symptômes et évolution clinique de l'angioneurose locale

Le plus souvent, les symptômes sont exprimés en signes locaux:

  • blanchiment puis rougeur des doigts ou des orteils;
  • décoloration de la peau du visage (oreilles, bout du nez, lèvres, joues) sous la forme de points pâles et aigus se transformant en une rougeur persistante;
  • diminution de la température de la peau;
  • douleur associée à une ischémie locale, irritation des terminaisons nerveuses sensibles avec des substances toxiques;
  • engourdissement, sensation de brûlure - une sorte de sensibilité altérée.

Certains auteurs qualifient ces symptômes d’acroparesthésie.

Pour les violations locales symétrie caractéristique de la lésion.

Le cours clinique est long, chronique.

Il est de coutume de distinguer trois étapes:

  • I - le spasme des vaisseaux artériels est de nature paroxystique, accompagné de zones isolées de blanchissement de la peau, de frissons, dure environ une heure, cède la place à un état normal, la douleur s’ajoute aux attaques fréquentes;
  • II - la peau devient bleuâtre, elle développe des paresthésies, des douleurs, une dilatation des veines se rejoignent;
  • III - des cloques avec du liquide sanglant apparaissent sur la peau, après les avoir ouvertes, les ulcères sont visibles, la nécrose dans les cas graves peut se propager profondément dans les muscles, le résultat de la cicatrisation est considéré comme positif, l’ajout de l’infection conduit à la gangrène (habituellement les phalanges finales des doigts).

Trophonurose accompagnée de manifestations plus sévères:

  • sécheresse accrue et amincissement de la peau en raison d'une transpiration et d'une salivation insuffisantes;
  • perte de cheveux;
  • ongles cassants;
  • gonflement dans différentes parties du corps;
  • fissures et plaies douloureuses sur la peau;
  • par l'ajout d'infection et de signes inflammatoires autour des ulcères;
  • penchant pour la gangrène des doigts.

Dans trophangiosis peut aller avec cours sévère:

  • Maladie de Raynaud
  • endartérite oblitérante,
  • la sclérodermie,
  • Gonflement de Quincke,
  • lipodystrophie

Caractéristiques de la clinique des maladies du groupe des angioneuroses

Il y a suffisamment de maladies qui commencent par des manifestations d'angionévrose. Nous considérons que le plus commun.

La maladie est incluse dans le groupe trophonévrose. La perturbation de l'alimentation de la peau et du tissu sous-cutané entraîne l'apparition de zones oedémateuses alternant avec des taches brunes brillantes sur une peau dense. Possible sous une forme limitée et commune.

Au stade du durcissement, la peau devient plus fine, prend une teinte cireuse.

Avec la défaite du visage, l'apparence ne peut plus être reconnue: les lèvres deviennent minces, les muscles sont en forme de masque, la parole et la déglutition sont difficiles.

Des modifications similaires peuvent se propager aux organes internes (œsophage, intestins, tissus pulmonaires).

La maladie se manifeste par des attaques de blanchiment et une perte de sensation plus souvent sur les doigts. Il a tous les signes de l'angionévrose. Après avoir enlevé le spasme reste une sensation de brûlure dans les doigts, des picotements.

Appelé pathologie paroxystique vasculaire. Accompagné de douleurs aiguës dans une moitié de la tête. Dans le cerveau, les stades du spasme, de l'œdème, de l'ischémie et de la dilatation hyperémique des vaisseaux passent. Avant les attaques, il y a une période d'aura, exprimée en:

  • somnolence;
  • sensation de lourdeur dans la tête;
  • changements d'humeur;
  • l'apparition de points lumineux devant les yeux;
  • violation de la sensibilité dans les bras et les jambes;
  • chaleur ou des frissons.

Les douleurs sont localisées dans la moitié du front, des orbites, de la nuque, irradiant vers la mâchoire, les tempes, le cou. Le visage devient pâle ou rouge. Possible:

  • des nausées;
  • vomissements;
  • déséquilibre;
  • omission du siècle;
  • changement dans la taille de l'élève;
  • perte de champs visuels.

Les neurologues distinguent plusieurs formes de migraine par le tableau clinique préférentiel.

La maladie initiale est associée à un spasme vasculaire dans la zone d'approvisionnement en sang de l'artère temporale. Sa particularité est:

  • défaite des personnes âgées;
  • symptômes unilatéraux, mais, contrairement aux migraines, sans précurseurs;
  • des accès de douleur surviennent la nuit;
  • pulsation de la douleur;
  • une forte augmentation tout en mâchant de la nourriture;
  • violation des expressions faciales;
  • gonflement et rougeur de la peau sur le vaisseau scellé.

Développe chez les personnes présentant une hypersensibilité sujette à des réactions allergiques.

Une défaillance du système nerveux autonome entraîne dans ce cas une réactivité accrue du corps aux stimuli. Les symptômes incluent:

  • gonflement de la peau et des tissus sous-cutanés souvent sur le visage (lèvres, paupières, moitié du visage);
  • développe rarement un œdème laryngé, entraînant une asphyxie mécanique;
  • prurit;
  • enrouement;
  • nausées et vomissements.

Le gonflement des paupières est clairement visible, mais le gonflement de la langue, le larynx manifeste des signes de suffocation

En plus de suffoquer, un gonflement dangereux du cerveau et de ses membranes, qui est accompagné de:

  • mal de tête;
  • des convulsions;
  • somnolence;
  • vision tombante;
  • troubles vestibulaires.

Le stade d'angionévrose ou de changements locaux peut être supposé sur la base des symptômes cliniques, de l'observation des crises, de la clarification du caractère typique du cours.

Tous les patients ne peuvent pas résoudre les contractions spastiques avec des dispositifs. Si la crise se termine, le débit sanguin vasculaire devient normal.

En cas de maladies courantes, on peut voir sur l’angiogramme des modifications de la paroi vasculaire et des tissus environnants.

Le traitement contre le système nerveux autonome devrait permettre d’éliminer la cause de la maladie.

Les antibiotiques ou anti-inflammatoires sont indiqués lorsqu'ils sont associés à l'infection.

Pour renforcer la régulation nerveuse autonome prescrire:

  • Vitamines B;
  • les sédatifs;
  • les gangliobloquants (hexonium, pentamine);
  • anticholinergiques (atropine, signifie avec belladone).

Le traitement symptomatique consiste à utiliser:

  • les vasodilatateurs de différents groupes pharmaceutiques (acide nicotinique, No-shpa, Trental, Verapamil);
  • les antihistaminiques, les corticostéroïdes allergiques.

Un traitement de physiothérapie en cours (courants diadynamiques, phonophorèse) est présenté.

En l'absence de résultat, blocage de la novocaïne, extraction chirurgicale des ganglions sympathiques.

Les patients sont recommandés des bains de soufre et de radon, une thérapie de boue dans les stations balnéaires de Matsesta, Evpatoria, Pyatigorsk.

Chaque forme clinique d'angionévrose nécessite un schéma thérapeutique individuel.

Des rémissions à long terme peuvent être obtenues chez les patients présentant des formes locales, tout en suivant les recommandations du médecin et en suivant un traitement de soutien. Cela est particulièrement vrai des maladies à l'adolescence.

Avec le cours chronique des manifestations communes, se transformant en différentes maladies, le pronostic est moins favorable. Nécessite un traitement d'entretien constant, en combinaison avec des procédures de spa.

Pour prévenir l'angionévrose, il est nécessaire d'éliminer rapidement les causes et les facteurs qui stimulent la pathologie. Renforcant l'immunité de l'exercice, une nutrition adéquate vous permet de maintenir la fonctionnalité du système nerveux au bon niveau.



Article Suivant
Comment appliquer Lioton 1000 pour le traitement des varices