Veines des jambes


Jambes Veny. Le flux sanguin des membres inférieurs d'une personne est réalisé par les veines, qui peuvent être divisées en deux groupes: superficiel et profond. Ces deux groupes sont composés de veines procréatrices.

LE GRAND SOUTIEN VANA EST LE PLUS GRAND CORPS DE VIN. Ses entrées s'étendent le long de la hanche et de la partie interne du corps.

Dans le même tissu, deux des principales veines de torsion du pied, la grosse et la mineure, passeront à travers.

LA GRANDE HONERABLE VENA

Plus grand voyage de la vie Il part de l'extrémité médiale (intérieure) de l'arc dorsal de l'arc et s'élève parallèlement au parachute.

NA chemin de Bolshaïa podkozhnaya vena proxodit vperedi medialnoy lodyzhki (vnutrennyaya lodyzhka) zaxodit za medialny myschelok bedrennoy kosti dans Kolene et proxodit Cherez podkozhnoe otverstie dans pax, où vpadaet dans une plus grande rigueur bedrennuyu Venu.

Petite femme

PLUS DE TRAVAIL DANS LA ZONE SURFACURIUM DE MOVRONNO MOVRONNOE Venant à la couronne, le petit papaure va tomber dans la gousse compactée profonde.

PREVENTIONS

VENAS BIG et TARD VARIABLE reçoivent le sang de nombreux petits wen, ils se «réunissent» également.

VANNES ET VAPORES

La capacité des vaisseaux sanguins en lui signifie que le sang des couronnes torsadées est profondément enraciné. Ensuite, le faux sang est rétracté dans le corps par les muscles du mollet, qui entourent les veines profondes (poids).

Contrairement aux artères, les veines ont des valves décoratives qui empêchent le reflux de sang. Ces cerfs-volants ont beaucoup à vous et ils ont une bonne retenue sur votre peau;

AVERTISSEMENT EXPANSION

Si les valves des veines proliférantes causent des dommages, la circulation sanguine peut alors reculer avec un corps très bas d'un gilet non pourrissant avec un corps démesuré, et ce sera la même chose. Les causes de l’expansion maligne du vagin incluent les facteurs perturbateurs, la grossesse, l’obésité et le tropisme (coagulation du sang) des jambes profondes.

Refuser les veines avec des valves joue un rôle clé, contribuant à la fonction du prophète. Les valves permettent au sang de passer au coeur.

Membres inférieurs: anatomie et caractéristiques de leur système veineux

La structure du système veineux humain des jambes présente un certain nombre de caractéristiques anatomiques, qui provoquent l’apparition d’un large éventail de maladies et déterminent également les possibilités de traitement par des médicaments ou par la chirurgie.

En général, chez une personne en bonne santé, le sang qui coule des jambes s'écoule sous l'influence de trois systèmes en interaction. Ceux-ci comprennent les veines de l’arrière-pays (elles fournissent 85 à 98% de la circulation sanguine totale), les veines superficielles (parfois translucides à travers la peau, elles représentent 10 à 15% du volume du flux sanguin) et les veines perforantes reliant les deux premiers systèmes (veines superficielles). ils prélèvent du sang sur les tissus et déjà par perforants il pénètre dans «l'arrière-pays»). Ce sont des violations dans le système de transport du sang des saphènes aux veines profondes et dans le flux de sang qui suit qui se dirige vers le cœur est la base de toutes les maladies veineuses des jambes sans exception.

1. Veines et parois veineuses: structure anatomique La structure des veines est directement liée aux fonctions qu'elles remplissent dans le corps humain et en premier lieu, au dépôt de sang. Une veine régulière est un tube très extensible avec des parois minces, mais dans un corps humain, cet étirement est limité. Le cadre étroit des fibres de collagène et de réticuline agit comme un limiteur. Les fibres élastiques associées aux cellules musculaires lisses assurent le maintien d'un tonus veineux normal et d'une élasticité appropriée du vaisseau lorsque la pression augmente ou diminue.

La paroi du vaisseau veineux est constituée de 3 couches complètes et de deux couches: l'adventice (couche externe) est remplacée par une membrane élastique, le média (couche intermédiaire) et la membrane interne sont situés sous celle-ci, et la dernière couche interne de la paroi veineuse constitue l'intima. Adventisia est un squelette constitué de fibres de collagène denses et d'un petit nombre de cellules musculaires longitudinales. Cependant, avec l'âge, leur nombre augmente progressivement, notamment sur les jambes.

Des veines relativement grandes sont en outre entourées par un fascia qui remplit une fonction de support.

La paroi veineuse est constituée de deux groupes structurels:

  • - support formé par le collagène et la réticuline,
  • - élastique-contractile, créé par les fibres élastiques, ainsi que les cellules musculaires lisses.
Le collagène ne participe pas à la formation de tonus dans la veine et n'affecte pas ses capacités motrices. Les fibres de collagène ont pour tâche de maintenir la configuration des veines dans des conditions normales et de la maintenir sous divers effets indésirables. Et les régulateurs de la turgescence vasculaire et des réactions vasomotrices sont les fibres musculaires lisses. La médina ou la membrane veineuse moyenne est représentée principalement par des cellules musculaires lisses disposées en spirale autour du périmètre de la veine. La couche musculaire dépend directement de la taille du diamètre - plus le diamètre est grand, plus les cellules musculaires sont grosses. Ils sont enfermés dans un réseau créé par des fibres de collagène tordues dans différentes directions, qui ne peuvent se redresser que lorsque la paroi de la veine est étirée.

Parlons maintenant des veines superficielles situées dans le tissu sous-cutané. Ils résistent à la pression, à la fois hydrodynamique et hydrostatique, en raison de la résistance élastique des parois. Par conséquent, ils sont recouverts d'une couche de cellules musculaires lisses, plus développées que les mêmes cellules des veines profondes. L'épaisseur de la paroi des vaisseaux superficiels est plus élevée dans les veines dont la couche musculaire est plus basse.

2. Système de valve veineuse. Une autre caractéristique des veines - la présence de valves, fournissant une certaine direction du flux sanguin (centripète, tendant au coeur). L'emplacement et le nombre total de valves sont déterminés par la valeur fonctionnelle de la veine - pour assurer le mouvement normal du flux sanguin vers le cœur, de sorte que la plupart des valves sont situées dans la partie inférieure du lit veineux, juste en dessous de l'embouchure centrale de l'entrée. Dans chaque ligne des veines superficielles, la distance moyenne entre les paires de valves ne dépasse pas 80-10 cm, 2 à 3 valves et des veines "adaptatrices", par lesquelles le sang circule des vaisseaux superficiels vers les veines "extérieures".

Habituellement, les valves des vaisseaux veineux sont bicuspides et leur placement dans une certaine partie du vaisseau reflète leur charge fonctionnelle. Les lambeaux forment le tissu conjonctif et

3. Anatomie du système veineux des membres inférieurs. Les veines situées dans les jambes de l'homme sont également divisées en sous-cutanées, profondes et communicatives (ou perforantes - reliant le système profond et superficiel).

I) veines superficielles
Ce groupe de vaisseaux est situé immédiatement sous la peau et comprend les veines suivantes des membres inférieurs:

  • - les veines de la peau situées sur la plante du pied et l'arrière du pied;
  • - grandes et petites veines saphènes;
  • - un grand nombre d'affluents des petites et grandes veines saphènes.

Au cours du développement des varices, ces vaisseaux veineux subissent la transformation la plus forte, car ils ne possèdent pas de mécanismes de protection contre l'augmentation pathologique de la pression sous la forme d'un cadre de soutien dans les tissus qui les entourent.

La grande veine saphène (v. Saphena magna), qui prolonge la veine médiale marginale (v. Marginalis medialis), passe en douceur sur la partie inférieure de la jambe et s'élève le long du bord médian de l'os du tibia, le long du bord de la cheville interne. Ici, la veine se plie autour du condyle et derrière l'articulation du genou est déplacée vers la surface interne du fémur. Sur un tibia, une veine passe très près de n. Saphenus, assurant ainsi l'innervation de la surface cutanée du pied et de la jambe.

Petite veine saphène (v. Saphena parva). Voyons maintenant comment se situe la petite veine superficielle dans notre corps (v. Saphena parva). Ce vaisseau sanguin continue la veine externe marginale du pied (v. Marginalis lateralis) et passe derrière la cheville. Initialement, la veine s'écoule en dehors du tendon d'Achille (ou talon), puis le long de sa surface arrière se rapproche de la ligne médiane du tibia. Parfois, à cet endroit, les fourches veineuses, mais le plus souvent, continuent d'être à un seul canon. Sur la voie de la petite veine superficielle, n.cutaneus surae medial est constamment accompagné, ce qui innerve la peau du côté médial postérieur du tibia. Quelque part entre le tiers moyen et le tiers supérieur de la jambe, la veine s’approfondit pour pénétrer dans l’épaisseur des muscles et s’écouler entre les feuilles du fascia profond.

Sous la fosse poplitée, ce vaisseau sanguin perce le fascia et se jette dans la veine (25% des cas) et parfois dans les affluents de la veine fémorale profonde ou même dans celle-ci (dans certains cas, il se jette dans l’une des branches de la grande veine superficielle). Au sommet du tibia, cette veine interagit avec la grande veine saphène en formant de multiples anastomoses. Il existe également un vaisseau veineux fémoro-poplité ou la veine de Giakomini (v. Femoropoplitea), le plus grand afflux permanent d'une grande veine superficielle. Il est situé à l’embouchure même du VSR et le relie à une grande veine fémorale superficielle. À ce stade, le reflux dirigé depuis le côté d'un grand vaisseau veineux superficiel devient la cause de sa dilatation variqueuse. Si l'écoulement du sang passe dans l'ordre inverse (par exemple, en raison de l'insuffisance du système valvulaire de la petite veine saphène), il se transforme en varices et implique une grande veine superficielle dans ce processus.

II) Système veineux profond Les troncs veineux profonds (ou profonds) traversent la masse musculaire des jambes en étant porteurs de la partie principale de la circulation sanguine. Ceux-ci comprennent:

  • - les vaisseaux veineux passant à l'arrière du pied et à l'arrière de la semelle, formant des arcs profonds;
  • - les vaisseaux veineux fibulaire et tibial antérieur et postérieur du bas de la jambe;
  • - gastrocnémien poplité, ainsi que des veines soléeuses, situés près du genou;
  • - veines fémorales profondes, communes et sous-cutanées.
Il convient de noter que le système veineux du pied, situé dans les profondeurs, est formé de paires de veines, qui sont des satellites artériels. Ils forment les arcs dorsal et plantaire, à partir desquels ils créent ensuite: les veines tibiale antérieure et postérieure (vv. Tibiales anteriores et vv. Tibiales postérieures) et les veines réceptrices fibulaires (vv. Peroneae). De cette manière, les veines de l’arrière du pied pénètrent partiellement dans l’avant «arrière», et les veines plantaires sont la source des veines profondes du tibia postérieur. La jambe humaine est représentée par trois paires de vaisseaux veineux profonds - les vaisseaux sanguins tibiaux antérieur et postérieur et la veine fibulaire. La charge lors de la sortie du sang des zones périphériques tombe sur "l'arrière-pays" tibial postérieur, qui draine également les vaisseaux veineux fibulaires. La veine poplitée (v. Poplitea) ressemble à un tronc large et court qui s'est formé à la suite de la fusion des veines de la jambe. Une petite veine saphène et des vaisseaux veineux appariés situés au niveau de l'articulation du genou y pénètrent.

4. Le système des veines perforantes (communication) C’est donc à son tour d’examiner plus en détail le système des veines perforantes - des vaisseaux à paroi mince qui servent de "ponts" par lesquels le sang de la surface

Phlébologie (traitement des varices)

Les veines des membres inférieurs sont traditionnellement divisées en profondes, situées dans la masse musculaire sous le fascia musculaire, et superficielles, situées au-dessus de ce fascia. Les veines superficielles sont localisées par voie intracutanée et sous-cutanée.

La structure du tissu sur la coupe de la jambe.
1 - cuir; 2 - tissu sous-cutané; 3 - feuille fasciale de surface; 4 - ponts fibreux; 5 - veine saphène externe; 6 - Fascia de la jambe; 7 - veine saphène; 8 - veine communicative; 9 - perforant direct; 10 - veine perforante indirecte; 11 - Cas fascial de vaisseaux profonds; 12 - veines musculaires; 13 - veines profondes; 14 - artère profonde.

Les veines superficielles des membres inférieurs ont deux troncs principaux: les grandes et les petites veines saphènes.

La grande veine saphène (BPV) débute sur la face interne de l’arrière du pied, où elle est appelée veine régionale médiale. La structure du VGS sur la cuisse et le tibia est très variable, de même que la structure de tout le système veineux du corps. Les types de la structure du tronc du VGS sur la cuisse et le bas de la jambe sont illustrés.

1 - fistule saphéno-fémorale; 2 - Enveloppe veineuse superficielle de l'os iliaque; 3 - entrée latérale antérieure; 4 - veine profonde de la cuisse; 5 - veine fémorale; 6 - entrée frontale; 7 - veine épigastrique inférieure superficielle; 8 - Entrée médiane postérieure; 9 - la grande veine saphène; 10 - veine d'enveloppe postérieure; 11 - Arcade veineuse plantaire arrière.

Dans le tiers supérieur de la cuisse, une grosse branche veineuse s'étend souvent latéralement de la grande veine saphène. Il s'agit de la veine saphène supplémentaire antérieure, qui peut jouer un rôle important dans le développement de la récurrence des varices après un traitement chirurgical.

Localisation de la veine saphène additionnelle antérieure

La fistule saphéno-fémorale est appelée l'endroit où la grande veine saphène se jette dans la veine fémorale profonde. Il est défini juste en dessous du ligament inguinal et vers l'intérieur à partir de la pulsation de l'artère fémorale.

Schéma de l'anastomose safen-fémorale
1 - nerf fémoral; 2 - artère externe externe; 3 - Grande veine saphène.

La petite veine saphène (MPV) commence à l'extérieur du dos du pied, où elle s'appelle la veine régionale latérale; se lève postérieurement de la cheville latérale au tibia; atteint la fosse poplitée, située entre les têtes du muscle gastrocnémien. Le MPV situé au tiers médian de la jambe passe superficiellement. Au-dessus, il passe sous l'aponévrose, où il se jette dans la veine poplitée de la fosse poplitée, formant la fistule saphéno-poplitée. La transformation variqueuse concerne principalement la partie du MPV située superficiellement.

1 - Veine médiane postérieure de la cuisse; 2 - Vienne Giacomini; 3 - fistule saphéno-poplicienne; 4 - petite veine saphène; 5 - antérolatéral; 6 - flux latéral postérieur; 7 - Arcade veineuse du pied arrière.

La localisation de la fistule saphéno-poplitée est extrêmement variable. Dans certains cas, elle est absente, c.-à-d. Le MPV ne coule pas dans la veine poplitée.

Dans certains cas, le MPV est communiqué avec le BPV par une veine sus-fasciale oblique (v. Giacomini).

Une autre masse veineuse très intéressante est le plexus veineux sous-cutané latéral, décrit pour la première fois par Albanese (plexus latéral Albanese). Ce plexus provient des veines perforantes situées dans la région du fémur hypnotique externe.

Schéma du plexus sous-cutanéo-latéral.
1 - veine fémorale; 2 - veine inférieure du poumon; 3 - Perforants.

Ces veines jouent un rôle important dans le développement de la télangiectasie des membres inférieurs. Elles peuvent également subir une transformation variqueuse en l’absence de modifications significatives du GSV et du MPV.

Comme on le sait, les artères alimentent les membres inférieurs en sang et chacune des artères principales est accompagnée d'au moins deux mêmes veines, qui sont les veines profondes des extrémités inférieures et commencent par les veines digitales plantaires, qui passent dans les veines métatarsiennes plantaires, puis s'écoulent dans l'arche plantaire profonde..

Schéma de la pompe veineuse du pied.
1 - petite veine saphène; 2 - la grande veine saphène; 3 - veines tibiales antérieures; 4 - veines tibiales postérieures; 5 - voûte veineuse du pied arrière; 6 - veines plantaires; 7 - Plexus veineux du pied (plexus de Lezhar).

De là, le sang pénètre dans les veines tibiales postérieures par les veines plantaires latérales et médiales. Les veines profondes du pied arrière commencent par les veines métatarsiennes du pied, qui s’écoulent dans l’arc veineux dorsal du pied, à partir duquel le sang pénètre dans les veines tibiales antérieures. Au niveau du tiers supérieur de la jambe, les veines tibiales antérieure et postérieure, qui se rejoignent, forment une veine poplitée située latéralement et un peu en arrière de l'artère du même nom.

La structure du tissu sur la coupe de la jambe.
1 - veine iliaque d'enveloppe superficielle; 2 - écoulement externe antérieur de la grande veine saphène; 3 - veine fémorale; 4 - veine profonde de la cuisse; 5 - veine poplitée; 6 - Entrée poplitée antérieure de la grande veine saphène; 7 - veines tibiales antérieures; 8 - veine épigastrique inférieure superficielle; 9 - veine externe externe; 10 - Entrée médiale postérieure de la grande veine saphène; 11 - la grande veine saphène; 12 - Gunter Perforant; 13 - Dodd Perforant; 14 - Boyd Perforant; 15 - Veine de l'arc postérieur (Leonardo); 16 - veines perforantes de Kokket; 17 - Arcade veineuse plantaire arrière.

Dans la région de la fosse poplitée, la petite veine saphène et les veines de l’articulation du genou s’écoulent dans la veine poplitée. Ensuite, la veine poplitée monte sur le fémur dans le canal fémoro-poplité, déjà appelé veine fémorale. Les veines entourant le fémur et les branches musculaires pénètrent dans la veine fémorale. Les branches de la veine fémorale s'anastomosent largement entre elles, avec des veines superficielles, pelviennes, obturatrices. Au-dessus du ligament inguinal, ce vaisseau reçoit la veine épigastrique, la veine profonde entourant l'os iliaque, et passe dans la veine iliaque externe qui, au niveau de l'articulation sacro-iliaque, se confond avec la veine iliaque interne. Cette zone de la veine contient des valves, dans de rares cas, des plis et même un septum, ce qui provoque la localisation fréquente de thrombose dans cette zone.

Les veines du réseau superficiel ou du réseau profond seulement sont interconnectées par des veines communicatives. Les systèmes superficiels et profonds sont reliés par des veines perforantes pénétrant dans le fascia.

Les veines perforantes sont divisées en directes et indirectes. Les perforants droits relient directement les veines profondes et superficielles. Un exemple typique de perforant direct est la fistule saphéno-poplituelle. Il existe peu de perforantes directes, elles sont grandes et situées principalement dans les parties distales de l’extrémité (perforantes de Kocket le long de la surface médiale du tibia).

1 - fistule saphéno-fémorale; 2 - Perforant Gunter; 3 - Dodd Perforant; 4 - perforants de Boyd; 5 - perforantes de Kokket.

Les perforantes indirectes connectent toute veine saphène au muscle, qui à son tour communique directement ou indirectement avec la veine profonde. Il existe de nombreux perforants indirects, généralement de petit diamètre et situés dans la région de la masse musculaire. Tous les perforants, directs et indirects, sont généralement associés non à la veine saphène principale, mais à l’un de ses affluents. Par exemple, les veines perforantes de Kokket, situées à la surface interne du tibia et le plus souvent touchées par des varices, ne relient pas le tronc de la grande veine saphène, mais sa branche postérieure (veine de Leonardo) aux veines profondes. Une sous-déclaration de cette caractéristique est une cause fréquente de rechutes, malgré le retrait du tronc de la grande veine saphène. Le nombre total de veines perforantes dépasse 100. Les veines perforantes de la cuisse sont en général indirectes et se situent principalement dans les tiers inférieur et moyen de la cuisse et relient les grandes veines saphènes et fémorales. Leur nombre varie de 2 à 4. Les plus fréquemment rencontrées sont les grandes veines perforantes de Dodd et de Gunter.

La caractéristique la plus importante des vaisseaux veineux est la présence de valvules dans ceux-ci, fournissant un flux sanguin centripète unidirectionnel (de la périphérie au centre). Ils se trouvent dans les veines des membres supérieurs et inférieurs. Dans ce dernier cas, le rôle des valves est particulièrement important, car elles permettent au sang de vaincre la force de gravité.

Phases de la valve veineuse.
1 - vanne fermée; 2 - Vanne ouverte.

Les valves veineuses sont généralement bicuspides et leur distribution dans un segment vasculaire particulier reflète le degré de charge fonctionnelle. En règle générale, le nombre de valves est maximal aux extrémités distales et diminue progressivement dans la direction proximale. Par exemple, dans la veine cave inférieure et les veines iliaques, l'appareil valvulaire est généralement absent. Dans les veines fémorales communes et superficielles, le nombre de valves varie de 3 à 5 et dans la veine profonde de la cuisse, il atteint 4. Dans la veine poplitée, 2 valves sont définies. Les appareils à valve les plus nombreux ont des veines profondes de la jambe. Ainsi, dans la veine tibiale antérieure et péronière est déterminée 10-11 valves, dans les veines tibiales postérieures - 19-20. Dans les veines saphènes, on détecte 8 à 10 valves dont la fréquence de détection augmente dans la direction distale. Les veines perforantes de la jambe et de la cuisse contiennent généralement 2 à 3 valves. Les veines perforantes du pied constituent la seule exception. La grande majorité d'entre elles ne sont pas munies de valves.

La structure des veines profondes de la valve par F.Vin.
A - Direction du reflux du sang de la valve; B - Réduction de l'énergie cinétique du flux sanguin due à sa "réflexion" depuis le bord de la monture; B - Drainage du flux sanguin dans la veine sans valve; 1 - Le bord de la veine sur le dessus; 2 - vue de dessus; 3 - Base de fixation des vannes; 4 - commissaire; 5 - bord libre de la ceinture; 6 - plis; 7 - Jante de montage.

Les valves des valves veineuses sont constituées d'une base de tissu conjonctif dont le noyau est l'épaississement de la membrane élastique interne. La feuille de la valve a deux surfaces (du côté des sinus et du côté de la lumière de la veine), recouvertes d'endothélium. À la base des valves, des fibres musculaires lisses orientées dans l’axe du vaisseau changent de direction vers la transversale et forment un sphincter circulaire. Une partie des fibres musculaires lisses de plusieurs faisceaux en éventail s'étend jusqu'aux lambeaux de la valve, formant ainsi leur stroma.

La valve veineuse est une structure assez solide pouvant supporter des pressions allant jusqu'à 300 mmHg. st. Malgré cela, de minces affluents sans valve s’infiltrent dans les sinus des valves de veines de gros calibre et remplissent une fonction d’amortissement (une partie du sang s’y évacue, ce qui entraîne une diminution de la pression exercée sur les valves des valves).

Veines des mains.
1 - veine jugulaire externe; 2 - veine érectale; 3 - veine jugulaire interne; 4 - veine sous-clavière; 5 - veine d'épaule; 6 - veine axillaire; 7 - veines intercostales postérieures; 8 - veines d'épaule; 9 - veine d'épaule; 10 - veine primaire; 11 - veines de rayons; 12 - veines du coude; 13 - arcade palmaire veineuse profonde; 14 - arcade palmaire veineuse superficielle; 15 - Veines palmaires.

Le système veineux des membres supérieurs est représenté par des systèmes veineux superficiels et profonds.

Les veines superficielles sont localisées par voie sous-cutanée et sont représentées par deux troncs principaux: la veine brachio-céphalique (veine cefalica) et la veine principale (veine basilique).

Le système veineux profond est formé de paires de veines qui accompagnent les artères du même nom - radiale, ulnaire et brachiale. Veine axillaire - non appariée.

Très souvent, le système veineux superficiel a un type de structure lâche et il n’est pas possible d’isoler les troncs principaux. La veine brachiale provient de la surface externe de la main, continue le long de la surface externe de l'avant-bras et de l'épaule et se jette dans la veine axillaire dans le tiers supérieur de l'épaule.

La veine principale longe la surface interne de l'avant-bras, de la main à l'aisselle. Une des caractéristiques de cette veine est qu’au bord du tiers inférieur et du milieu de l’épaule, il plonge sous le fascia à partir de la position sous-cutanée et devient inaccessible aux ponctions dans cette localisation. La veine primaire coule dans la veine brachiale.

V. intermedia cubiti, veine intermédiaire du coude, est une anastomose située en oblique reliant la région du coude en v les uns aux autres. basilique et v. céphalique. V. intermedia cubiti revêt une grande importance pratique dans la mesure où il sert de lieu pour les perfusions intraveineuses de substances médicamenteuses, la transfusion sanguine et son utilisation pour la recherche en laboratoire.

Par analogie avec les veines des membres inférieurs, les veines superficielles sont reliées entre elles par un vaste réseau de veines communicantes de petit diamètre. Il y a aussi des valves dans les veines superficielles et profondes des mains, mais leur nombre est beaucoup plus petit et la charge physiologique sur l'appareil valvulaire est beaucoup plus faible que celle des membres inférieurs.

En règle générale, les veines des mains ne sont pas sensibles à la dilatation variqueuse, à l'exception des modifications post-traumatiques, de la présence de fistules artérioveineuses, y compris la formation de fistules artério-veineuses pour l'hémodialyse chez les patients insuffisants rénaux chroniques.

Veines profondes du membre inférieur

Veines profondes du membre inférieur, vv. profundae membri inferioris, du même nom avec les artères qu'ils accompagnent.

Commencez sur la surface plantaire du pied sur les côtés de chaque doigt avec les veines digitales plantaires, vv. digitales plantares, artères d'accompagnement du même nom.

En se fusionnant, ces veines forment les veines métatarsiennes plantaires, vv. métatarsales plantaires. Les veines protobiales s'en éloignent, vv. perforantes, qui pénètrent à l'arrière du pied, où elles s'anastomosent avec des veines profondes et superficielles.

Proximal, vv. les métatarsales plantaires s’écoulent dans l’arc veineux plantaire, arcus venosus plantaris. À partir de cet arc, le sang coule à travers les veines plantaires latérales qui accompagnent l'artère du même nom.

Les veines plantaires latérales sont connectées aux veines plantaires médiales et forment les veines tibiales postérieures. À partir de la voûte plantaire veineuse, le sang coule à travers les veines plantaires profondes à travers le premier espace métatarsien interosseux dans la direction des veines du pied arrière.

Le début des veines profondes du pied arrière sont les veines du pied métatarsien arrière, vv. metatarsales dorsales pedis, qui tombent dans l’arc veineux dorsal du pied, arcus venosus dorsalis pedis. À partir de cet arc, le sang s'écoule dans les veines tibiales antérieures, vv. tibiales antérieures.

1. Veines tibiales postérieures, vv. tibiales posteriores, appariées. Elles sont envoyées proximalement, accompagnant l'artère du même nom, et reçoivent sur leur chemin un certain nombre de veines s'étendant à partir des os, des muscles et du fascia de la surface postérieure du tibia, y compris des veines fibulaires assez grandes, vv. fibulares (péronées). Dans le tiers supérieur de la jambe, les veines tibiales postérieures se confondent avec les veines tibiales antérieures et forment la veine poplitée, v. poplité

2. Les veines tibiales antérieures, vv. tibiales antérieures, formées à la suite de la fusion des veines métatarsiennes arrière du pied. En se tournant vers la jambe inférieure, les veines sont dirigées vers le haut le long de l'artère du même nom et pénètrent à travers la membrane interosseuse jusqu'à l'arrière de la jambe inférieure, participant ainsi à la formation de la veine poplitée.

Les veines métatarsiennes dorsales du pied, anastomosant avec les veines de la surface plantaire au moyen de sondes veineuses, reçoivent du sang non seulement de ces veines, mais principalement des petits vaisseaux veineux de la pointe des doigts qui, en se fusionnant, forment le vv. métatarsales dorsales pedis.

3. Veine poplitée, v. poplitée, ayant pénétré dans la fosse poplitée, étant latérale et postérieure à l'artère poplitée, le nerf tibial passe plus superficiellement et latéralement, n. tibialis. En suivant le long de l'artère, la veine poplitée traverse la fosse poplitée et pénètre dans le canal de l'adducteur, où elle s'appelle la veine fémorale, v. femoralis.

La veine poplitée reçoit les petites veines du genou, vv. géniculaires, de l'articulation et des muscles de la région, ainsi que de la petite veine saphène.

4. La veine fémorale, v. fémoral, parfois un bain de vapeur, accompagne l'artère du même nom dans le canal adducteur, puis dans le triangle fémoral, passe sous le ligament inguinal dans les lacunes vasculaires, où il passe en v. iliaca externa.

Dans le canal adducteur, la veine fémorale est située derrière et un peu en dehors de l'artère fémorale, dans le tiers médian du fémur situé derrière et dans la lacune vasculaire médiale de l'artère.

La veine fémorale reçoit un certain nombre de veines profondes qui accompagnent les artères du même nom. Ils recueillent le sang des plexus veineux des muscles de la face antérieure de la cuisse, accompagnent l'artère fémorale du côté correspondant et, anastomosant entre eux, s'écoulent dans le tiers supérieur de la cuisse dans la veine fémorale.

1) veine profonde de la cuisse, v. profunda femoris, le plus souvent avec un seul canon, possède plusieurs valves.

Les veines appariées suivantes y coulent:

a) veines perforantes, vv. perforantes, suivez les artères du même nom. Sur le dos des grands muscles afférents anastomosent entre eux, ainsi qu'avec v. glutea inférieur, v. circumflexa medialis femoris, v. poplité;

b) les veines médiales et latérales enveloppant le fémur, vv. circumflexae mediates et laterales femoris. Ces derniers accompagnent les mêmes artères et anastomosent à la fois entre eux et avec vv. perforantes, vv. gluteae inférieur, v. obturatoria.

En plus de ces veines, la veine fémorale reçoit un certain nombre de veines saphènes. Presque toutes s’approchent de la veine fémorale dans la région de la fissure sous-cutanée.

2) veine épigastrique superficielle, v. epigastrica superficialis, accompagne l'artère du même nom, recueille le sang des sections inférieures de la paroi abdominale antérieure et s'écoule dans le v. femoralis ou dans v. saphena magna.

Anastomose avec v. thoracoepigastrica (se jette dans v. axillaris), vv. epigastricae superiores et inferiores, vv. paraumbilicales, ainsi que de la même veine latérale du côté opposé.

3) veine superficielle, enveloppant l'ilium, v. La circumflexa superficialis ilium, qui accompagne l'artère du même nom, longe le ligament inguinal et se jette dans la veine fémorale.

4) veines génitales externes, vv. pudendae externae, accompagnent les mêmes artères. Ils sont en fait une continuation des veines scrotales avant, vv. scrotales antérieures (chez les femmes - veine labiale antérieure, vv. labiales anteriores), et veine pénienne dorsale superficielle, v. dorsalis superficialis penis (chez la femme, veine dorsale superficielle du clitoris, v. dorsalis superficialis clitoridis).

5) Grande veine saphène, v. Saphena Magna, est la plus grande de toutes les veines saphènes. Tombe dans la veine fémorale. Recueille le sang de la surface antéromédiale du membre inférieur.

La structure et la fonction des veines dans les jambes

L'anatomie topographique et la structure du système circulatoire humain, qui comprend les veines des jambes, sont assez complexes. L'anatomie topographique est la science qui étudie la structure ainsi que l'interposition des unités anatomiques. L'anatomie topographique est d'une importance appliquée, car c'est la base de la chirurgie opératoire. L'anatomie topographique vous permet de déterminer l'emplacement et la structure du système circulatoire, de comprendre la nature de la maladie et de trouver les meilleures méthodes de traitement.

Les veines sont les vaisseaux dans lesquels le sang circule vers le cœur, fournissant de l'oxygène et des nutriments aux tissus et aux organes. Le système veineux a une structure particulière, grâce à laquelle des propriétés capacitives sont fournies. Le système circulatoire a également une structure complexe qui cause de nombreuses maladies qui affectent les veines des jambes.

Structure de la veine et systèmes de valve

Le système circulatoire est essentiel pour une activité vitale. Le système circulatoire alimente les tissus et les organes avec de l'oxygène, transporte diverses hormones nécessaires au fonctionnement normal du corps. Le schéma topographique général du système circulatoire est représenté par deux cercles de circulation sanguine: grand et petit. Le système circulatoire comprend une pompe (cœur) et des vaisseaux sanguins.

À la sortie du sang des membres inférieurs, toutes les veines des jambes sont atteintes. Ce sont des tubes élastiques creux. Le tube de sang a la capacité de s'étirer jusqu'à une certaine limite. En raison des fibres de collagène et de réticuline, les veines des membres inférieurs ont un cadre dense. Ils ont besoin d'élasticité en raison de la différence de pression qui se produit dans le corps. En cas d'expansion excessive, vous pouvez parler d'une maladie telle que les varices.

Les parois d'un vaisseau humain sont constituées de plusieurs couches et ont la structure suivante:

  • couche externe (adventice) - il est dense, formé par les fibres de collagène pour assurer l'élasticité du vaisseau;
  • la couche intermédiaire (média) est constituée de fibres musculaires lisses, disposées en spirale;
  • couche interne (intima).

La couche médiane des veines superficielles a plus de fibres musculaires lisses que les veines profondes. Ceci est dû à la pression plus élevée qui tombe sur les veines superficielles. Toute la longueur de la veine (pour chaque 8-10 cm) sont localisées. Les valves ne permettent pas au sang de revenir sous l'action de la gravité et garantissent le bon sens du flux sanguin. Les vannes sont une ceinture assez dense et durable. Le système de vannes peut supporter des pressions allant jusqu'à 300 mmHg. Mais avec le temps, leur densité et leur nombre diminuent, ce qui cause de nombreuses maladies chez les personnes d'âge moyen et plus âgées.

Lorsque le flux sanguin touche la valve, il se ferme. Ensuite, un signal est transmis au sphincter musculaire, ce qui déclenche le mécanisme d'expansion de la valvule et le sang passe. Le schéma séquentiel de telles actions pousse le sang vers le haut et ne lui permet pas de revenir. Le mouvement du sang vers le coeur d'une personne est assuré non seulement par les vaisseaux, mais également par les muscles de la jambe. Les muscles se contractent et littéralement "pressent" le sang.

La direction correcte de la valve sanguine. Ce mécanisme fonctionne quand une personne bouge. Au repos, les muscles de la jambe ne sont pas impliqués dans le mouvement du sang. Des processus stagnants peuvent se produire dans les membres inférieurs. Le flux de sang perturbé fait qu'il n'y a pas de place pour le sang, il s'accumule dans un vaisseau et s'étend progressivement sur ses parois.

La valve, qui est une feuille, cesse de se fermer complètement et peut faire couler le sang dans la direction opposée.

Système veineux de l'appareil

L'anatomie topographique du système veineux humain, en fonction de l'emplacement, est classiquement divisée en superficiel et profond. Les veines les plus profondes sont celles qui pèsent le plus lourd puisque jusqu'à 90% du volume total du sang les traverse. Les veines superficielles ne représentent que 10% du sang. Les vaisseaux superficiels sont situés directement sous la peau. L'anatomie topographique distingue les grandes et petites veines saphènes, les veines de la zone plantaire et l'arrière de la cheville, ainsi que les branches.

La grande veine saphène est la plus longue du corps humain et peut avoir jusqu'à dix valves. La grande veine saphène commence dans la veine interne du pied, puis rejoint la veine fémorale dans la région de l'aine. Son schéma topographique est tel que, sur toute sa longueur, il inclut les branches veineuses du fémur et du tibia, ainsi que huit grands troncs. La petite veine saphène commence par la zone externe du pied. Plié autour du tibia par derrière, sous le genou, il se connecte aux veines du système profond.

Dans le pied et la cheville, deux réseaux veineux sont formés: le sous-système veineux de la partie plantaire et le sous-système de la partie arrière du pied. Les veines superficielles des jambes humaines se trouvent dans la couche adipeuse et ne bénéficient pas du type de soutien musculaire dont disposent les vaisseaux les plus profonds. C'est pour cette raison que les veines superficielles sont plus susceptibles de souffrir de maladies. Mais les veines profondes des jambes humaines sont complètement entourées de muscles qui les soutiennent et favorisent le mouvement du sang. Le diagramme topographique des arcs dorsaux forme les veines tibiales antérieures et l'arc plantaire - les vaisseaux veineux fibulaires tibiaux postérieurs et récepteurs.

Les veines superficielles et profondes sont interconnectées: à travers les veines perforantes, il y a une libération constante de sang des veines superficielles vers les profondes. Cela est nécessaire pour éliminer l'excès de pression imputable aux veines superficielles. Ces navires ont également des vannes qui, pour diverses maladies, peuvent cesser de se fermer, s’effondrer et provoquer divers changements trophiques.

La disposition topographique des veines définit les zones suivantes: zones perforantes médiale, latérale et postérieure. Les veines du groupe médial et latéral sont appelées droites car elles combinent les veines superficielles avec les veines tibiales et péronées postérieures. Le groupe de veines postérieures n'est pas inclus dans les gros vaisseaux - on parle donc de vaisseaux veineux indirects.

Les deux systèmes veineux, profond et superficiel, sont connectés et se transforment l'un en l'autre. Ces vaisseaux sont appelés perforants.

Maladies des veines des membres inférieurs

Les problèmes de vaisseaux sanguins des jambes sont plus fréquents chez les personnes d'âge moyen et avancé. Mais récemment, ces maladies sont devenues très jeunes et se manifestent même chez les adolescents. Les maladies sont plus courantes chez les femmes que chez les hommes. Mais anatomiquement, les vaisseaux des hommes et des femmes ne présentent pas de différences.

Varices dans les jambes

Les varices sont la maladie la plus répandue parmi les membres inférieurs. Bien que les femmes en souffrent plus souvent, cette maladie n’est pas rare chez les hommes âgés. En cas de varices, les parois des vaisseaux perdent leur élasticité et s’étirent, ce qui fait que les valves à l’intérieur du vaisseau cessent de se fermer.

Les facteurs provoquant l'apparition de varices incluent:

  • prédisposition génétique;
  • mauvaises habitudes
  • surpoids;
  • activité associée à des charges sur les jambes.

Une autre maladie courante des vaisseaux dans les jambes est la thrombophlébite. Il y a d'autres maladies.

Vous pouvez empêcher l'apparition de problèmes avec les navires. Pour cela, vous devez suivre des recommandations simples et bien connues: manger sainement, faire du sport, marcher au grand air, renoncer aux mauvaises habitudes. Une vision positive de la vie et de l'optimisme aidera également à préserver votre santé et votre beauté.

Anatomie du schéma des veines des membres inférieurs

La figure 1 montre la structure schématique de la paroi vasculaire du système veineux des extrémités inférieures. 17.1.

Les veines intimes de tunica sont représentées par une monocouche de cellules endothéliales, qui est séparée du média tunique par une couche de fibres élastiques; le milieu mince de tunica est constitué de cellules musculaires lisses orientées en hélice; tunica externe est représentée par un réseau dense de fibres de collagène. Les grandes veines sont entourées d'un fascia dense.

Fig. 17.1. La structure de la paroi de la veine (diagramme):
1 - coque interne (tunica intima); 2 - coquille moyenne (tunica media);
3 - coque externe (tunica externe); Valve veineuse (valvula venosa).
Modifié selon l'atlas de l'anatomie humaine (Fig. 695). Sinelnikov R.D.,
Sinelnikov Ya.R. Atlas de l'anatomie humaine. La formation manuel en 4 volumes. T. 3. La doctrine des vaisseaux. - M.: Medicine, 1992. C.12.

La caractéristique la plus importante des vaisseaux veineux est la présence de valves semi-lunaires, qui interfèrent avec le flux sanguin rétrograde, bloquant la lumière des veines pendant sa formation, et s'ouvrant, appuyant contre le mur avec une pression sanguine et un écoulement vers le cœur. À la base des feuillets valvulaires, les fibres musculaires lisses forment un sphincter circulaire; les valvules veineuses sont constituées d'une base de tissu conjonctif dont le noyau est l'éperon de la membrane élastique interne. Le nombre maximal de valves est noté aux extrémités distales, dans la direction proximale, il diminue progressivement (la présence de valves dans les veines fémorales communes ou iliaques externes est un phénomène rare). En raison du fonctionnement normal de l'appareil à valve, un flux sanguin centripète unidirectionnel est fourni.

La capacité totale du système veineux est beaucoup plus grande que celle du système artériel (les veines réservent environ 70% de tout le sang en elles-mêmes). Cela est dû au fait que les veinules sont beaucoup plus grandes que les artérioles. De plus, les veinules ont un diamètre interne plus grand. Le système veineux a moins de résistance au flux sanguin que le sang artériel, de sorte que le gradient de pression nécessaire pour faire circuler le sang à travers lui est beaucoup moins important que dans le système artériel. Le gradient de pression maximal dans le système d'écoulement existe entre les veinules (15 mmHg) et les veines creuses (0 mmHg).

Les veines sont des vaisseaux capacitifs à paroi mince capables de s'étirer et de recevoir de grandes quantités de sang lorsque la pression interne augmente.

Une légère augmentation de la pression veineuse entraîne une augmentation significative du volume de sang déposé. Lorsque la pression veineuse est faible, la paroi mince des veines s’effondre et à haute pression, le réseau de collagène devient rigide, ce qui limite l’élasticité du vaisseau. Cette limite de compliance est très importante pour limiter la pénétration de sang dans les veines des membres inférieurs de l'orthostase. En position verticale d'une personne, la pression de la gravité augmente la pression artérielle et veineuse hydrostatique dans les membres inférieurs.

Le système veineux des membres inférieurs est constitué de veines profondes, superficielles et perforantes (Fig. 17.2). Le système de veines profondes des membres inférieurs comprend:

  • la veine cave inférieure;
  • veines iliaques communes et externes;
  • veine fémorale commune;
  • veine fémorale (artère fémorale superficielle accompagnante);
  • veine profonde de la cuisse;
  • veine poplitée;
  • veines sural médiales et latérales;
  • veines des jambes (appariées):
  • fibule,
  • tibial avant et arrière.

Fig. 17.2. Veines profondes et sous-cutanées des membres inférieurs (schéma). Modifié selon: Sinelnikov RD, Sinelnikov Ya.R. Atlas de l'anatomie humaine. La formation bénéfice dans 4
Tomah. T. 3. La doctrine des vaisseaux. - M.: Medicine, 1992. S. 171 (Fig. 831).

Les veines de la jambe forment les arches plantaires dorsales et profondes du pied.

Le système de veines superficielles comprend les grandes veines saphènes et les petites veines saphènes. La zone d'entrée de la grande veine saphène dans la veine fémorale commune s'appelle l'anastomose saphéno-fémorale, la zone de confluence de la petite veine saphène dans la veine poplitée - anastomose parvo-poplitialny, dans la région de l'anastomose les valves ostéales. Dans la bouche de la grande veine saphène, de nombreux affluents affluent, recueillant le sang non seulement du membre inférieur, mais aussi des organes génitaux externes, de la paroi abdominale antérieure, de la peau et du tissu sous-cutané de la région glutéale (v. Pudenda externe, v. Epigastrica superficialis, v. Circumflexa ilei superficial, v. saphena accessoria medialis, v. saphena accessoria lateralis).

Les troncs des routes sous-cutanées sont des structures anatomiques assez constantes, mais la structure de leurs affluents est d'une grande diversité. Les plus significatives sur le plan clinique sont la veine de Giacomini, prolongement de la petite veine saphène et s’écoulant dans la veine profonde ou superficielle à n’importe quel niveau de la cuisse.

Les veines superficielles communiquent avec les veines profondes par le biais de perforations veineuses. La principale caractéristique de ce dernier est le passage à travers le fascia. La plupart de ces veines ont des valves orientées de telle manière que le sang circule des veines superficielles vers les veines profondes. Il y a des veines perforantes sans valve, situées principalement sur le pied. Les veines perforantes sont divisées en directes et indirectes. Les lignes droites relient directement les veines profondes et superficielles, elles sont plus grandes (par exemple, les veines de Kocket). Les veines perforantes indirectes relient la branche saphène à la branche musculaire, qui se connecte directement ou indirectement à la veine profonde.

En règle générale, la localisation des veines perforantes n'a pas une orientation anatomique claire. Cependant, elles identifient les zones où elles sont le plus souvent projetées. Ce sont le tiers inférieur de la surface médiale de la jambe (perforants de Kokket), le tiers médian de la surface médiale de la jambe (perforateurs de Sherman), le tiers supérieur de la surface médiale de la jambe (perforants de Boyd), le tiers inférieur de la surface médiale de la cuisse (Günther perforateur) et le tiers moyen de la surface (Dodod). ).

Partager la publication "Anatomie normale du système veineux des membres inférieurs"

Anatomie des vaisseaux des membres inférieurs: caractéristiques et nuances importantes

Les réseaux artériel, capillaire et veineux sont un élément du système circulatoire et remplissent plusieurs fonctions importantes pour le corps. Grâce à cela, l'apport en oxygène et en nutriments aux organes et tissus, les échanges gazeux, ainsi que l'élimination des déchets.

L'anatomie des vaisseaux des membres inférieurs est d'un grand intérêt pour les scientifiques car elle permet de prédire l'évolution d'une maladie. Chaque pratiquant doit le savoir. Sur les caractéristiques des artères et des veines qui nourrissent les jambes, vous apprendrez de notre critique et de la vidéo dans cet article.

Comment l'apport de sang aux jambes

En fonction des caractéristiques de la structure et des fonctions exercées, tous les vaisseaux peuvent être divisés en artères, veines et capillaires.

Les artères sont des formations tubulaires creuses qui transportent le sang du cœur vers les tissus périphériques.

Morphologiques ils se composent de trois couches:

  • externe - tissus mous avec les vaisseaux et les nerfs de l'alimentation;
  • milieu constitué de cellules musculaires, ainsi que de fibres d'élastine et de collagène;
  • interne (intimal), qui est représenté par l'endothélium, constitué de cellules de l'épithélium squameux et de sous-endothélium (tissu conjonctif lâche).

Selon la structure de la couche intermédiaire, l’instruction médicale identifie trois types d’artères.

Tableau 1: Classification des vaisseaux artériels:

  • aorte;
  • tronc pulmonaire.
  • somnolent a.
  • sous-clavier a.;
  • poplité a..
  • petits vaisseaux périphériques.

Faites attention! Les artères sont également représentées par des artérioles - de petits vaisseaux qui continuent directement dans le réseau capillaire.

Les veines sont des tubes creux qui transportent le sang d'organes et de tissus jusqu'au cœur.

  1. Musculaire - avoir une couche myocytaire. Selon leur degré de développement, ils sont sous-développés, moyennement développés et très développés. Ces derniers sont situés dans les jambes.
  2. Sans bras - composé d'endothélium et de tissu conjonctif lâche. Trouvé dans le système musculo-squelettique, les organes somatiques, le cerveau.

Les vaisseaux artériels et veineux présentent un certain nombre de différences significatives, présentées dans le tableau ci-dessous.

Tableau 2: Différences dans la structure des artères et des veines:

Artères des jambes

L'approvisionnement en sang des jambes se fait par l'artère fémorale. A. femoralis continue le iliaque, qui, à son tour, est dévié de l'aorte abdominale. Le plus grand vaisseau artériel des membres inférieurs se situe dans le sillon antérieur de la cuisse, puis descend dans la fosse poplitée.

Faites attention! Avec une forte perte de sang en cas de blessure au membre inférieur, l'artère fémorale est pressée contre l'os pubien au site de sa sortie.

Fémoral a. donne plusieurs branches représentées par:

  • épigastrique superficiel, atteignant la paroi frontale de l'abdomen presque jusqu'au nombril;
  • 2-3 organes génitaux externes, nourrissant le scrotum et le pénis chez l'homme ou la vulve chez la femme; 3-4 branches minces, appelées inguinales;
  • une enveloppe superficielle allant à la surface antérieure supérieure de l'Ilium;
  • fémoral profond - la plus grosse branche, commençant à 3-4 cm au-dessous du ligament inguinal.

Faites attention! L'artère fémorale profonde est le vaisseau principal qui permet à l'O2 d'accéder aux tissus de la cuisse. A. femoralis après sa décharge descend et fournit un apport de sang à la jambe et au pied.

L'artère poplitée part du canal de l'adducteur.

  • les branches médiales supérieure et médiane passent sous l'articulation du genou;
  • latéral inférieur - directement à l'articulation du genou;
  • branche moyenne du genou;
  • branche postérieure de la région tibiale.

Dans la région de la jambe poplitée a. se poursuit dans deux gros vaisseaux artériels, appelés tibiaux (postérieur, antérieur). Distal d'eux sont les artères qui alimentent les surfaces dorsales et plantaires du pied.

Veines des jambes

Les veines fournissent un flux sanguin de la périphérie au muscle cardiaque. Ils sont divisés en profond et superficiel (sous-cutané).

Les veines profondes, situées sur le pied et la jambe, sont doubles et passent près des artères. Ensemble, ils forment un seul tronc, V.poplitea, situé légèrement en arrière de la fosse poplitée.

Maladie vasculaire commune NK

Les nuances anatomiques et physiologiques de la structure du système circulatoire de NK déterminent la prévalence des maladies suivantes:


L'anatomie des vaisseaux de la jambe est une branche importante de la science médicale, qui aide le médecin à déterminer l'étiologie et les caractéristiques pathologiques de nombreuses maladies. La connaissance de la topographie des artères et des veines est d'un grand intérêt pour les spécialistes, car elle vous permet de poser rapidement le bon diagnostic.

Phlébologie

Rubriques

Sujets récents

Populaire

  • Anatomie des veines de jambe humaine - 56.157 vues
  • Traitement au laser pour les varices - 18 607 vues
  • Vinaigre de cidre de pomme pour les varices - 18,519 vues
  • Traitement des veines au laser endoveineux (EVLO) - 14,467 vues
  • Les veines variqueuses du petit bassin - 12,800 vues
  • “Phlébologue personnel: 100% de garantie de la victoire sur les varices” - 10.951 vues
  • Des saignements de varices des membres inférieurs - 10.763 vues
  • Tricots de compression: caractéristiques de choix - 8 804 vues
  • Sclérothérapie de compression - 8 099 vues
  • Les varices peuvent-elles être traitées avec des sangsues? - 7,560 vues

Anatomie des veines humaines

L'anatomie du système veineux des membres inférieurs se distingue par une grande variabilité. La connaissance des caractéristiques individuelles de la structure du système veineux humain joue un rôle majeur dans l'évaluation des données d'examen instrumentales dans le choix de la méthode de traitement appropriée

Dans le système veineux des membres inférieurs, on distingue un réseau profond et superficiel.

Le réseau veineux profond est représenté par une paire de veines qui accompagnent les artères des doigts, des pieds et du bas des jambes. Les veines tibiales antérieure et postérieure se confondent dans le canal fémoro-poplité et forment une veine poplitée non appariée, qui passe dans le puissant tronc de la veine fémorale (v. Femoralis). Même avant la transition dans la veine iliaque externe (v. Iliaca externe), 5 à 8 veines perforantes et la veine profonde de la cuisse (v. Femoralis profunda), qui transporte le sang des muscles de l'arrière de la cuisse, se déversent dans la veine fémorale. Ce dernier présente en outre des anastomoses directes avec la veine iliaque externe (v. Iliaca externa), au moyen de veines intermédiaires. En cas d'occlusion de la veine fémorale à travers le système de la veine profonde de la cuisse, elle peut s'écouler partiellement dans la veine iliaque externe (v. Iliaca externa).

Le réseau veineux superficiel est situé dans le tissu sous-cutané au-dessus du fascia superficiel. Elle est représentée par deux veines saphènes - la grande veine saphène (v. Saphena magna) et la petite veine saphène (v. Saphena parva).

La grande veine saphène (v. Saphena magna) part de la veine marginale interne du pied et reçoit tout au long de nombreuses branches sous-cutanées du réseau superficiel de la cuisse et du tibia. Devant la cheville interne, il se lève sur le tibia et longe le condyle postérieur de la cuisse, monte jusqu'à l'ouverture ovale dans la région de l'aine. A ce niveau, il coule dans la veine fémorale. La grande veine saphène est considérée comme la plus longue veine du corps. Elle comporte 5 à 10 paires de valves et son diamètre est compris entre 3 et 5 mm. Dans certains cas, la grande veine saphène de la cuisse et de la jambe peut être représentée par deux, voire trois troncs. Dans la partie la plus haute de la grande veine saphène, dans la région inguinale, 1 à 8 affluents affluent, il s'agit souvent de trois branches qui n'ont pas beaucoup de signification pratique: le sexe externe (v. Pudenda externa super ficialis), l'épigastre superficiel (v. Epigastica superficialis) et veine superficielle entourant l'os iliaque (v. cirkumflexia ilei superficialis).

La petite veine saphène (v. Saphena parva) part de la veine marginale externe du pied, qui recueille le sang principalement de la plante du pied. Après avoir arrondi la cheville externe par derrière, il se soulève au milieu du dos de la jambe jusqu'à la fosse poplitée. À partir du milieu de la jambe, la petite veine saphène est située entre les feuilles du fascia de la jambe (canal de NI Pirogov), accompagnée du nerf cutané médial du mollet. La dilatation variqueuse de la petite veine saphène est donc beaucoup moins commune que la grande saphène. Dans 25% des cas, la veine de la fosse poplitée traverse le fascia profondément dans la veine poplitée. Dans d'autres cas, la petite veine saphène peut s'élever au-dessus de la fosse poplitée et tomber dans la fémorale, la grande saphène ou dans la veine profonde de la cuisse. Par conséquent, avant l'opération, le chirurgien doit savoir exactement où la petite veine saphène tombe dans la veine profonde pour pratiquer une incision de visée directement au-dessus de la fistule. Les deux veines saphènes s'anastomosent largement en anastomoses directes et non directes et sont reliées par de nombreuses veines perforantes à veines profondes du bas de la jambe et de la cuisse. (Figure 1).

Fig.1. Anatomie du système veineux des membres inférieurs

Les veines perforantes (communicatives) (vv. Perforantes) relient les veines profondes au superficiel (Fig.2). La plupart des veines perforantes ont des valves sus-fasciales sur lesquelles le sang se déplace des veines superficielles aux profondes. Il existe des veines perforantes directes et indirectes. Des lignes droites connectent directement les troncs principaux des veines superficielles et profondes, indirectement connecte les veines sous-cutanées indirectement, c’est-à-dire qu’elles s’écoulent d’abord dans la veine musculaire, puis dans la veine profonde. Normalement, ils ont des parois minces et ont un diamètre d'environ 2 mm. Lorsque les valves sont insuffisantes, leurs parois s'épaississent et leur diamètre augmente de 2 à 3 fois. Les veines perforantes indirectes prédominent. Le nombre de veines perforantes sur un membre varie de 20 à 45. Dans le tiers inférieur de la jambe, en l'absence de muscles, prédominent les veines perforantes situées le long de la face médiale du tibia (zone de Coquette). Environ 50% des veines communicantes du pied ne sont pas munies de valves. Le sang du pied peut ainsi s'écouler des deux veines profondes vers le superficiel, et inversement, en fonction de la charge fonctionnelle et des conditions physiologiques du flux sortant. Dans la plupart des cas, les veines perforantes s’écoulent loin des affluents et non du tronc de la grande veine saphène. Dans 90% des cas, les veines perforantes de la surface médiale du tiers inférieur de la jambe sont défaillantes.

Fig.2. Variantes de connexion des veines superficielles et profondes des membres inférieurs selon S.Kubik.

1 - peau; 2 - tissu sous-cutané; 3 - feuille fasciale de surface; 4 - ponts fibreux; 5 - tissu conjonctif vagin veines saphènes externe; 6 - fascia propre de la jambe; 7 - veine saphène; 8 - veine communicative; 9 - veine perforante directe; 10 - veine perforante indirecte; 11 - vagin du tissu conjonctif des vaisseaux profonds; 12 - veines musculaires; 13 - veines profondes; 14 - artère profonde.


style = "display: block"
data-ad-format = "fluid"
data-ad-layout = "text-only"
data-ad-layout-key = "- gt-i + 3e-22-6q"
data-ad-client = "ca-pub-1502796451020214"
data-ad-slot = "6744715177">



Article Suivant
Encéphalomyélite