Comment traiter une dermatite pendant la grossesse?


Une des conditions au cours de laquelle une dermatite peut se développer est la grossesse. La dermatite est une maladie inflammatoire de la peau caractérisée par une violation de son intégrité, un changement de couleur et pouvant également être accompagnée de démangeaisons. Pendant la grossesse, le corps de la femme se restructure, ce qui provoque l'apparition de la maladie. La dermatite pendant la grossesse inquiète la femme et nécessite une surveillance constante de la part des médecins. Jusqu'à 50% des femmes enceintes ont différents problèmes de peau.

Dermatite pendant la grossesse - Causes

La grossesse est une condition physiologique qui comporte de nombreux pièges. La dermatite peut se développer à la fois aux derniers stades et aux stades précoces et accompagner toute la grossesse avant l'accouchement. La principale caractéristique de cette maladie est qu’après l’accouchement, la dermatite se transmet d'elle-même. Il convient de noter que les causes de la maladie peuvent être multiples.

Dans le contexte de la grossesse, le corps de la femme subit des modifications hormonales, l'immunité est affaiblie, ce qui est un élément déclencheur du développement d'une dermatite au cours de la grossesse. Dans le contexte d'une réponse immunitaire réduite du corps, la flore conditionnellement pathogène est activée, la protection antimicrobienne du corps est réduite. Tous ces facteurs réunis conduisent aux premiers signes de la maladie.

Tout d'abord, le médecin doit soigneusement recueillir les antécédents du patient. Le plus souvent, la maladie survient et s'aggrave chez les femmes présentant une prédisposition héréditaire aux allergies. Pendant la grossesse, les mécanismes de protection faiblissent légèrement et, par conséquent, tout irritant raisonnablement puissant peut provoquer une réaction allergique.

Dans certaines situations, une dermatite peut survenir chez une femme enceinte n'ayant pas d'antécédents d'allergies. Cela s'explique par le fait que, dans le contexte d'une diminution de la protection immunitaire, même le plus petit allergène peut provoquer une activation du processus, qui est à l'état amorti. Il en résulte un schéma de dermatite classique.

Causes supplémentaires de la maladie:

  • maladies chroniques du tube digestif;
  • exposition aux allergènes (domestiques, saisonniers);
  • toxicose de différentes durées de grossesse;
  • stress émotionnel et excitation;
  • utilisation de divers produits cosmétiques;
  • conditions météorologiques (gel, vent, chaleur).

Le traitement de la dermatite pendant la grossesse doit être traité par un dermatologue, en collaboration avec un obstétricien-gynécologue. Cela est dû au fait que la thérapie est choisie avec prudence afin de ne pas nuire au développement du fœtus. Toute dermatite doit être surveillée par un médecin, car la maladie est à l'origine d'une réaction allergique et que ce processus peut entraîner des symptômes agressifs pouvant nécessiter l'hospitalisation du patient.

Classification des maladies

La dermatite pendant la grossesse peut être de plusieurs types. Allouer:

  1. dermatite atopique ou allergique;
  2. dermatite buccale;
  3. et polymorphe.

Toutes ces conditions vont provoquer une éruption cutanée et des démangeaisons.

La dermatite atopique pendant la grossesse est la forme la plus courante de la maladie. En règle générale, il se manifeste chez les femmes qui, avant la grossesse, avaient des problèmes d'allergie. On pense que si la mère pendant la grossesse était atteinte de dermatite atopique, l'enfant hériterait d'une prédisposition allergique et pourrait également contracter une dermatite à l'avenir. Dans cette maladie, il y a trois étapes et, en fonction de celles-ci, la thérapie est choisie.

La dermatite allergique pendant la grossesse commence par un léger pelage des articulations du coude et des genoux. Une petite éruption apparaît qui peut se propager au visage.

Les démangeaisons augmentent le soir, sur le site de l'éruption cutanée, un léger gonflement des tissus apparaît, comme dans le cas d'une réaction allergique classique. Chez certaines femmes, les zones de peau irritée changent de couleur et deviennent plus écarlates. Le plus souvent, les femmes ne font même pas attention à ces signes et ne consultent pas leur médecin. Cela conduit au fait que le traitement commence un peu tard. En général, l'état général de la femme enceinte n'est pas perturbé.

Lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent, il est nécessaire d’exclure tout contact avec tous les types d’allergènes. En règle générale, le traitement dans la première étape consiste à adhérer à un régime hypoallergénique et à l'utilisation de pommades et de crèmes apaisantes. Les plaintes ci-dessus sont caractéristiques du premier stade de la maladie.

Au deuxième stade de la maladie, les démangeaisons deviennent presque constantes. L'anxiété et l'irritation s'intensifient, ce qui affecte le fond émotionnel général de la femme enceinte. Sur fond de démangeaisons, une éruption cutanée se propage au dos, au ventre, aux bras et aux jambes. Il y a un changement de la couleur de la peau autour des yeux, elle devient sombre. La progression de la dermatite atopique au cours de la grossesse nécessite un traitement hospitalier.

Le troisième stade de la maladie est le plus dangereux pour les femmes enceintes. Si vous n'effectuez pas le traitement des deux premières étapes, le processus deviendra plus agressif. Sur fond d’anxiété constante et de démangeaisons insupportables, le sommeil et le comportement peuvent être perturbés. À tous les stades de la maladie, la peau sèche peut être la cause de l’ajout d’une infection supplémentaire qui aggravera l’état général de la femme. La dermatite allergique pendant la grossesse est le plus souvent exacerbée au cours des premier et troisième trimestres.

La dermatite périorale ne constitue pas une menace pour la santé de la femme enceinte et de son enfant à naître. La plupart des patients souffrent d'inconfort esthétique. La maladie se manifeste sous la forme d'éruptions cutanées qui peuvent apparaître sur les bords des lèvres, sous le nez, sur le menton, se propagent périodiquement autour des yeux et des tempes. Les boutons sont de couleur rose pâle ou rouge, de structure aqueuse, de petite taille. Au toucher, la peau devient rugueuse. Avec le temps, des taches pigmentaires peuvent apparaître sur le site de l'éruption cutanée.

Une éruption cutanée peut ressembler à quelques éléments imperceptibles qui, en règle générale, sont formés en groupes ou ont un caractère commun, disposés dans n'importe quel ordre. Étant donné qu'une éruption cutanée se forme sur les zones sensibles de la peau, les démangeaisons et les brûlures sont ressenties plus fortement.

Une dermatite polymorphe se développe au troisième trimestre de la grossesse, principalement chez les femmes primipares. On pense que le processus d'activation est associé à une croissance intensive du fœtus, mais cette théorie n'a pas été totalement confirmée.

Les femmes enceintes commencent à remarquer l'apparition d'une éruption cutanée ressemblant à de l'urticaire. Le processus commence le plus souvent dans des zones de la peau déjà endommagées (strie). Les éléments sont rouges avec une bordure blanche sur les bords, avec le temps, l'éruption se fusionne et des plaques se forment. L'apparition d'une éruption cutanée plus souvent sur l'abdomen, sur l'intérieur des cuisses, rarement sur la poitrine.

La zone autour du nombril reste inchangée. Les démangeaisons sont permanentes, ce qui entraîne des troubles du sommeil. Il est à noter que l'éruption cutanée apparaît quelques semaines avant l'accouchement, après son passage spontané dans la semaine sans conséquences pour la mère et l'enfant.

Traitement et prévention

Une caractéristique de cette maladie chez les femmes enceintes est qu’après l’accouchement, toutes les plaintes décrites sont résolues indépendamment. Mais la maladie peut s'aggraver aux stades précoces et, par conséquent, un traitement complexe est généralement prescrit pour que le processus ne soit pas négligé.

Tout d’abord, il convient de rappeler que les femmes qui souffrent de différents types d’allergies devraient consulter un médecin avant de planifier une grossesse. Cela est nécessaire pour mettre en œuvre des mesures préventives qui contribueront davantage à éviter une exacerbation de la maladie.

Les principales mesures préventives comprennent:

  • passage à un régime hypoallergénique;
  • repos complet;
  • Ne pas utiliser de produits cosmétiques agressifs ou des procédures cosmétiques;
  • éliminer le contact avec tous les allergènes (domestiques, saisonniers);
  • subir un examen approfondi par un médecin pour exclure les maladies chroniques.

Comment traiter une dermatite pendant la grossesse doit être décidé par un médecin. Il ne faut pas oublier que le choix du traitement médicamenteux n’est pas si vaste, car de nombreux médicaments peuvent influer sur le développement du fœtus. Le traitement est complexe et commence immédiatement avec l'apparition des premiers symptômes de la maladie. Si le traitement ne conduit pas à une forme bénigne de la maladie, il se transformera rapidement en une forme compliquée.

Il est nécessaire de suivre un régime, exclure les fruits de mer, les épices et les assaisonnements, les produits fumés, les bonbons et les chocolats, le café, les boissons gazeuses et bien plus encore. Compte tenu de cela, le médecin peint un régime, indiquant quels aliments peuvent être consommés. Le régime alimentaire est strictement respecté, en particulier pendant la période d'exacerbation de la maladie; pendant la période de rémission, le régime peut être augmenté avec l'autorisation du médecin. Boire une quantité suffisante de liquide au moins un litre par jour.

De plus, à la maison, un nettoyage quotidien par voie humide est effectué à la maison afin d’exclure tout contact avec des allergènes domestiques. Aérer la pièce. Il est conseillé d'isoler les animaux domestiques et les plantes d'intérieur pendant un moment. Le lit doit être bien traité thermiquement, les vêtements et les draps doivent être lavés avec des poudres hypoallergéniques.

Réduisez l'utilisation de produits cosmétiques qui, dans le contexte d'une réponse immunitaire réduite, peuvent être des allergènes puissants. Dans certains cas, même le remplacement du dentifrice atténuera les symptômes de la maladie.

Les médicaments sont utilisés en association avec des agents externes (crèmes, huiles, bavards, onguents). Comme la dermatite est accompagnée de démangeaisons, des antihistaminiques sont prescrits. De plus, ils réduisent l'enflure.

Pour la normalisation de l'état émotionnel d'une femme prescrite des perfusions et des frais de sédatif, dans les situations où cela n'aide pas, nommez des sédatifs plus puissants. La réception des sorbants aide à réduire le flux d'allergènes dans le tractus gastro-intestinal. En règle générale, enterosgel ou filtré. Les probiotiques, ce sont les préparations nécessaires au maintien de la flore normale de l'intestin, sont prescrits après une cure de sorbants.

Dans des situations difficiles, le médecin peut prescrire un traitement antibactérien à sa discrétion. Cela peut être dû à l'ajout d'une infection secondaire sur la peau affectée.

En plus des médicaments qui sont pris par voie orale, des fonds sont nommés pour un usage externe. Il peut également s'agir de crèmes et de pommades qui réduisent les démangeaisons et ont un effet rafraîchissant. Les médicaments curatifs et anti-inflammatoires sont appliqués avec un film mince, qui empêche la pénétration d’infections supplémentaires.

Les moyens externes contenant des corticostéroïdes sont utilisés strictement comme prescrit par un médecin. Il ne faut pas oublier qu'avant d'utiliser l'outil, vous devez contrôler une petite zone de la peau afin de ne pas provoquer une augmentation de la réaction allergique. En complément, une photothérapie par ondes ultraviolettes est utilisée.

Les remèdes populaires visent davantage à soulager les principaux symptômes de la maladie. Une décoction d'écorce de chêne, des compresses aux herbes d'ortie, de bardane et d'achillée pour aider à hydrater la surface endommagée de la peau. La sève de bouleau diluée, l'extrait d'églantier, le jus de kalanchoe et le jus de pomme de terre fraîche ont un effet calmant. Vous pouvez attacher la feuille de chou.

La surface affectée de la peau doit être constamment hydratée, cela accélérera le processus de guérison de la zone touchée. Pour hydrater et nourrir la peau, on utilise des huiles végétales, que vous pouvez préparer vous-même ou acheter en pharmacie.

La dermatite pendant la grossesse est une affection désagréable qui assombrit les attentes d'un enfant. L’anxiété générale ressentie par une femme peut également toucher d’autres membres de la famille. La tâche principale des parents en cette période difficile est de créer une atmosphère calme dans la maison. Cela aidera à réduire les exacerbations.

Types de dermatite chez la femme enceinte, traitement, prévention

Le corps d'une femme enceinte devient vulnérable à diverses infections. Souvent, à ce moment-là, exacerbaient les maladies chroniques ou en développaient de nouvelles. La dermatite pendant la grossesse survient souvent immédiatement après la conception et accompagne la femme tout au long de la période de portage, et après l'accouchement, elle se transmet d'elle-même.

Causes et signes

Pendant la grossesse, le système immunitaire de la femme est reconstruit, des modifications affectent l'immunité humorale et cellulaire. L’augmentation de la production de cortisol, d’œstrogènes et de progestérone entraîne une immunosuppression physiologique. En raison de la réduction de la protection antimicrobienne, la flore pathogène conditionnelle présente sur la peau commence à s’activer.

Dermatite atopique

Dans 20% des cas, la maladie se développe chez les femmes enceintes souffrant de tout type d'atopie. Chez 80% des patientes, les premiers signes sont apparus pendant la grossesse, mais ils ont également une prédisposition héréditaire à cette maladie (les proches peuvent avoir des antécédents d'asthme, de pollinose).

L'atopie est une réponse inadéquate du système immunitaire aux stimuli externes et internes. Si l’immunité est réduite, même des antigènes faibles peuvent provoquer une forte réaction allergique avec des manifestations cutanées.

L'augmentation de la perméabilité de l'épiderme entraîne la pénétration d'allergènes provoquant un inconfort important.

  • démangeaisons sévères, surtout la nuit;
  • sécheresse et desquamation de la couche supérieure de la peau;
  • hyperémie et gonflement de la peau;
  • la présence de rayures conduit à une infection bactérienne secondaire et à la formation d'ulcères et d'érosion.

Les endroits où les changements cutanés se produisent sont le front, les tempes, le cou, les coudes, les cavités poplitées et les grands plis.

La maladie dans son développement passe par trois étapes:

  1. Dans la première étape, l'état général souffre légèrement. Les démangeaisons sont légères, éruption cutanée - simple, sous la forme de taches rouges. Peau sans desquamation, humidité normale. La femme ne montre pas d’anxiété à propos de symptômes discrets.
  2. Pour la deuxième étape est caractérisée par la propagation des éruptions cutanées sur le ventre, le torse, les membres. La peau est sèche avec des signes de desquamation. Les démangeaisons augmentent et deviennent douloureuses. L’état général s’aggrave: irritabilité, manque de sommeil, excoriations (égratignures) apparaissent sur la peau. Une hyperpigmentation péri-orbitaire se forme autour des yeux.
  3. Le passage à la troisième étape se produit souvent chez les femmes qui, avant la grossesse, souffraient de dermatite atopique ou de neurodermatite. Les grandes surfaces de la peau sont recouvertes de divers éléments de l'éruption cutanée: papules, bosses, abcès, érosions. Sur fond de démangeaisons sévères, troubles nerveux, insomnie, stress.

Aux deuxième et troisième stades, une femme enceinte est hospitalisée pour un traitement et une surveillance permanente de l'état du fœtus.

Dermatite de contact

Un des types de lésions allergiques, lorsque le facteur provoquant du processus inflammatoire sont des substances qui sont en contact direct avec la peau. La différence entre dermatite de contact et dermatite allergique réside dans le fait que dans le second cas, l'éruption cutanée se produit sur n'importe quelle partie du corps et, dans le premier, uniquement dans la zone de contact de la peau avec l'allergène. Les éléments en vrac sont polymorphes - des taches rouges aux ampoules. Vous pouvez voir une éruption cutanée sur la photo.

Provoquer une défaite peut:

  • les cosmétiques;
  • tissus synthétiques;
  • détergents et poudres à laver;
  • bijoux en métal et en plastique;
  • peintures, vernis.

Dermatite périorale

La maladie se caractérise par des éruptions cutanées sous la forme de boutons, de vésicules, de taches rouges situées autour de la bouche. Dans des conditions sévères et des exacerbations, le processus pathologique peut se déplacer près des yeux, du nez et des joues. Les segments de peau affectés sont rugueux au toucher en raison du grand nombre d'éléments enflammés, simples ou soudés dans de grandes zones. Il y a une sensation de brûlure et des démangeaisons. En peignant et en blessant les bulles à leur place, une pigmentation persistante se forme.

Facteurs provoquant le développement de la dermatite périorale:

  • dentifrices au fluorure;
  • les cosmétiques;
  • maladies du système digestif;
  • utilisation irrationnelle de pommades hormonales;
  • l'impact négatif de facteurs naturels (vent, gel, chaleur, humidité élevée);
  • défaite des follicules pileux par la flore fongique.

Dermatite séborrhéique

Les symptômes de séborrhée se manifestent dans les zones d’accumulation de glandes sébacées produisant du sébum. Les premiers signes sont l'apparition de taches rouges qui démangent sur la peau du cuir chevelu, du cou et du dos. Sur le visage, les modifications pathologiques sous la forme de foyers d'inflammation recouverts d'écailles sont localisées à la racine des cheveux, derrière les oreilles. Plus tard, la transformation des taches en plaques à bords nets. La surface des éléments en vrac est étroitement recouverte d'une couche d'écailles grasses. Dans la zone des plaques séborrhéiques, les cheveux ont un aspect terne, fragile et sujet à la perte.

  • démangeaisons sévères;
  • sensibilité de la peau;
  • sites d'hyperhémie;
  • plaques à écailles grasses, à foyers pelés.

La conclusion sur la nature de la maladie est un médecin après l'examen. Pour confirmer le diagnostic et attribuer le traitement approprié, des études sont menées - grattage ou biopsie de la peau pour détecter la présence de champignons pathogènes.

Thérapie

Le traitement de la dermatite chez les femmes enceintes est une tâche difficile, car l'utilisation de médicaments est très limitée en raison des effets toxiques possibles sur le fœtus.

Les allergènes ne pénètrent pas à travers la barrière placentaire du fœtus, mais les médicaments prescrits à une femme enceinte peuvent être nocifs.

Lorsque des signes de maladie apparaissent, il faut limiter le plus possible le corps à l’action des allergènes. Dans un premier temps, il suffit parfois de suivre un régime hypoallergénique.

En tant que remède externe, les pommades dermatite sont prescrites:

  1. Bepantin est disponible sous forme de pommade et de crème. Ingrédient actif - dexpanthénol, huile d’amande, cire d’abeille. Soulage les irritations et les inflammations de la peau. Peut être utilisé pendant une longue période, il n'y a pas de contre-indications.
  2. La lostérine est un agent non hormonal à base de naphtalane naturel. Il a des effets analgésiques, antiprurigineux et anti-inflammatoires. Utilisé sous forme de pommade, de gel douche et de shampooing.
  3. En cas d'éruption cutanée exsudative (ampoules, ampoules), le médecin vous prescrit des pommades hormonales de courte durée: Latikort, Akriderm, Advantan. Ces médicaments ont des propriétés anti-inflammatoires et antiprurigineuses prononcées. En raison de l'action vasoconstrictrice locale, les processus d'exsudation sont réduits.

Les onguents hormonaux à faible teneur en substance active, prescrits pendant la grossesse, n’ont pas d’effet néfaste sur le fœtus et n’augmentent pas le risque de malformations.

Utilisé des médicaments internes:

  1. Si une réaction allergique de la peau est provoquée par des allergènes alimentaires, l’utilisation de sorbants pour lier les toxines de l’intestin est indiquée: Enterosgel, Polysorb, Smekta.
  2. Pour normaliser la biocénose intestinale, un groupe de préparations probiotiques est prescrit: Linex, Bifiform, Laktovit-forte, Acidolac.
  3. Traitez l’émotivité naturelle, un mauvais sommeil aidera les remèdes naturels - extrait de valériane et d’agripaume.
  4. En cas d’allergie sévère, les antihistaminiques sont indiqués pour le soulagement des manifestations cutanées: Loratadin, Diazolin.

Traitement de la dermatite périorale

Au cours du premier trimestre de la grossesse, lorsque les organes du fœtus sont fixés, toute pommade antibiotique est contre-indiquée. On utilise une suspension à base de zinc - Zindol, qui a un effet desséchant et anti-inflammatoire.

Au troisième trimestre - Elokom prescrit par un médecin. Le traitement principal commence après la naissance.

Traitement de la séborrhée

Shampooing avec des shampooings antifongiques 3 fois par semaine: Nizoral, Sebasol, Keto Plus. Ils comprennent l'étoconazole, le ciclopirox.

Lorsque contre-indications recommandé shampooing antimycotic avec goudron de bouleau et pommade Sulsen 2%. Pour usage interne, prescrire des vitamines du groupe B.

Un traitement systémique par des glucocorticoïdes ou l'utilisation de pommades à forte teneur en grossesse pendant la grossesse peuvent provoquer une insuffisance placentaire et la naissance d'un petit bébé.

Prévention

La prévention de la dermatite chez les femmes enceintes, surtout s’il existe des antécédents de telles maladies chez des membres de la famille, doit commencer dès que possible.

  • Observance d'un régime hypoallergénique: élimination des aliments à hautes propriétés allergènes (chocolat, cacao, café, miel, agrumes, poisson, caviar, poisson, crabes, noix, aliments fumés, cornichons). Il est nécessaire de limiter la consommation de produits laitiers.
  • Pour exclure le contact avec les animaux domestiques, les plantes.
  • La pièce où vit la femme enceinte devrait être libérée des livres, des tapis, des oreillers en duvet et des couvertures.
  • Ne pas autoriser l'inhalation passive de fumée de tabac par une femme.
  • Pendant la grossesse, il est souhaitable d’abandonner les produits cosmétiques décoratifs.
  • Réduisez au minimum l'utilisation de produits chimiques ménagers agressifs, faites vos devoirs avec des gants.

La dermatite chez les femmes enceintes avec un traitement adéquat, la restriction des contacts avec des allergènes possibles, une nutrition adéquate se déroulent sans complications et ne nuisent pas à l'enfant.

La dermatite est-elle dangereuse pendant la grossesse?

Selon les statistiques, 65% des femmes enceintes ont des problèmes de peau.

Les futures mères sont confrontées non seulement à des vergetures familières, mais aussi à des maladies assez graves.

Pendant cette période, la femme peut aggraver la forme chronique ou une éruption cutanée complètement nouvelle.

Tous apportent beaucoup d'inconfort et nécessitent un traitement sans danger pour le bébé.

Voici ce que la future mère peut avoir pendant la période de gestation:

Atopique

La dermatite la plus commune à laquelle les femmes enceintes sont sujettes.

La maladie est le plus souvent héritée de la mère à l'enfant.

Dans le cas où une maladie se déclare pendant la grossesse, la dermatite atopique a un effet direct sur le fœtus: des symptômes similaires peuvent être observés dès la petite enfance ou à un âge plus avancé.

Eritrema toxique

La dermatite, qui est le plus souvent observée chez les femmes enceintes au cours du dernier trimestre.

Cette forme se manifeste sous la forme d'une éruption cutanée dans l'abdomen.

L'éruption ressemble à la forme de plaques qui s'accompagnent de démangeaisons.

Cette maladie n'a aucun effet sur le fœtus.

Type périoral

Les symptômes sont de petites éruptions cutanées sur le visage:

  • rose ou rouge;
  • accompagné de démangeaisons.

La dermatite périorale ne constitue pas une menace pour la santé de la mère et du fœtus.

Striae

Apparaître sous la forme de:

  1. vergetures;
  2. atrophie de la peau;
  3. atrophoderma en forme de bande - une sorte d’atrophie cutanée sous la forme:
  • bandes étroites ondulées de différentes largeurs;
  • avec une couleur allant du blanc au rouge violet;
  • formé dans les endroits du plus grand étirement de la peau.

Les causes

La dermatite chez les femmes est principalement due à des dysfonctionnements dans le corps, qui surviennent le plus souvent pendant la grossesse.

Un facteur important est l’affaiblissement de l’immunité.

Il existe également une sensibilité à certains aliments et à des facteurs externes.

En conséquence, les allergies peuvent se développer même parmi ceux qui n'ont jamais rencontré un problème similaire auparavant.

Chaque type de dermatite a ses propres raisons.

Voici quelques-unes de celles qui pourraient être à l'origine de l'apparition de la maladie:

  1. les effets de divers allergènes;
  2. incompatibilité temporaire des cellules fœtales et maternelles;
  3. l'utilisation de médicaments contenant des stéroïdes;
  4. maladies du tractus gastro-intestinal;
  5. prédisposition héréditaire;
  6. conditions météorologiques défavorables (telles que pluie, vent, etc.).

Dans le cas où une femme enceinte est sujette à des problèmes de même nature, il faut:

  1. prévenir tout risque avant la grossesse;
  2. ne pas utiliser d'aliments exotiques, surtout si la future mère ne les a jamais essayés auparavant;
  3. consulter le médecin, afin d'éviter la récurrence de la maladie lors de l'accouchement.

Prévention

Principales recommandations pour prévenir les éruptions cutanées:

  1. bonne humeur
  2. calme
  3. plein sommeil sain;
  4. exotique interdit;
  5. si la future mère est allergique - il n'est pas recommandé d'utiliser de nouveaux cosmétiques ou parfums;
  6. traitement de toute maladie que sur ordonnance.

Après l’accouchement, les mères chez lesquelles cette maladie a été diagnostiquée doivent suivre un certain nombre de recommandations afin d’éviter des complications éventuelles.

Il est nécessaire de protéger le bébé et la mère allaitante du contact avec l'allergène.

Les scientifiques ne peuvent répondre sans équivoque à la question de savoir si l’allaitement empêche l’apparition de cette maladie chez un bébé.

Il existe une hypothèse selon laquelle, pendant l'allaitement, l'enfant sera en meilleure santé que sous aucun autre.

Cette façon de manger est considérée comme une priorité pour tous les enfants.

Les enfants qui se nourrissent principalement de lait maternel ont une immunité plus forte et ont donc moins de risques de tomber malade:

  1. une bronchite;
  2. la rhinite;
  3. l'asthme;
  4. dermatite atopique.

Pendant l'allaitement, la mère peut transférer le corps antiviral au bébé.

L'alimentation naturelle est un facteur important dans la prévention de cette maladie.

Selon les statistiques, plus du tiers des nouveau-nés à risque chez les mères allaitantes n'ont pas contracté la maladie.

Si l'allaitement n'est pas possible pour une raison quelconque, des résultats similaires peuvent être obtenus en consommant des mélanges hautement hydrolysés sans protéines de lait de vache.

Cet aliment a été approuvé spécifiquement pour les nouveau-nés prédisposés à la dermatite.

Le respect de ces précautions aidera la future mère à prévenir cette maladie et à donner naissance à un bébé en bonne santé.

Dermatite pendant la grossesse

Médicamenteux

Souvent, les futures mères ne guérissent pas correctement les éruptions cutanées, car elles sont convaincues que la maladie disparaît d'elle-même après l'accouchement.

Très rarement, les symptômes n'apparaissent qu'à l'extérieur, sans causer de problème à la femme.

Habituellement, les maladies de la peau sont accompagnées de:

  • démangeaisons sévères;
  • irritation;
  • sec ou aqueux.

Par conséquent, sans traitement approprié, il sera très difficile de faire face à de tels désagréments.

Le choix des médicaments pour le traitement de la dermatite chez la femme enceinte devrait s’effectuer avec un médecin.

La peau affectée nécessite des soins qui vous procurent une tranquillité d'esprit et un bien-être positif.

Habituellement, les médecins à usage interne prescrivent des antihistaminiques (qui, toutefois, ne conviennent pas à toutes les femmes enceintes) et des sédatifs.

Cependant, chaque type de dermatite chez la femme enceinte est traité individuellement.

Médecine populaire

Vous pouvez consulter votre médecin au sujet de l’utilisation de remèdes existants et, surtout, sans danger pour le fœtus:

  1. décoction de compresses à base d'écorce de chêne, d'huile de rose musquée;
  2. de la sève de bouleau diluée peut être appliquée sur la zone touchée;
  3. bandage de feuilles de chou, vous devez garder quelques jours;
  4. lotion à base d'extrait de Kalanchoe;
  5. boire une décoction de sureau et d'ortie, qui sont mélangés dans un rapport 1: 1, prenez une cuillère à soupe avant le coucher;
  6. faire des compresses de jus de pomme de terre fraîchement pressé.

Il convient de noter que les méthodes ci-dessus ne sont pas toujours efficaces dans le traitement de cette maladie.

Par conséquent, leur utilisation doit avoir lieu sous la stricte surveillance du médecin.

C'est important! La médecine traditionnelle peut également aider et nuire.

Sur cette base, vous devez suivre scrupuleusement les instructions du médecin et faire preuve de patience, ce qui vous aidera à transférer en toute sécurité cette période importante de votre vie.

Vidéo: Consultation d'un médecin

Thérapie selon le type

Atopique et allergique

Le traitement de la dermatite atopique chez la femme enceinte a pour objectif principal de soulager les symptômes, ce qui peut grandement faciliter la vie d'une femme enceinte.

Il est fortement recommandé d'utiliser des médicaments uniquement sur ordonnance d'un médecin.

  1. préparations hydratantes. Ces fonds peuvent être utilisés à plusieurs reprises tout au long de la journée. La gamme de pommades étant assez large, vous pouvez choisir l'outil qui vous convient le mieux. Ces médicaments sont conçus pour remplacer le savon habituel, afin de ne pas trop sécher la peau, d’hydrater les zones endommagées et d’apporter un peu de réconfort à la femme. Il est également déconseillé de prendre des bains trop souvent pour garder la peau tonique.
  2. crèmes stéroïdes, onguents. Ces remèdes sont également utilisés pour supprimer les symptômes. Il est recommandé de ne les appliquer que sur les zones de la peau ayant subi la maladie.

Par exemple, lorsqu'une éruption cutanée apparaît sur les bras, des agents externes sont appliqués à l'éruption cutanée.

Il est conseillé de n'utiliser que des crèmes faibles, telles que l'hydrocortisone ou des crèmes de force moyenne.

La posologie de la crème doit rester minimale et conforme à la prescription du médecin.

Et pourtant, pour les formes aiguës de dermatite atopique, utiliser une crème stéroïde plus puissante sera toujours plus sûr que de prendre des comprimés de stéroïdes.

  1. pilules stéroïdes. L'utilisation de cet outil est une méthode extrême. Il ne peut avoir lieu que dans un court laps de temps, avec une petite dose. La prednisone est prescrite en cas d’exacerbation de la dermatite chez la femme enceinte.
  2. antibiotiques. Dans les cas graves où la dermatite est infectée par une bactérie (trempage), certains antibiotiques peuvent être prescrits.

Dans certains cas, les patientes peuvent recevoir un traitement aux rayons ultraviolets qui ne nuit ni au bébé ni à la mère pendant la grossesse.

Ne pas utiliser des moyens:

  • qui n'ont pas terminé les études cliniques;
  • non autorisé à être utilisé pendant la grossesse;
  • ainsi que ceux qui sont capables de supprimer le système immunitaire de la mère.

Parmi eux, en premier lieu peut être appelé tacrolimus, pimécrolimus.

Vous pouvez soulager les démangeaisons cutanées avec des antihistaminiques.

Coffre-fort pour le foetus signifie:

  • sédatifs: clemastine, chlorphéniramine;
  • non-sédatifs: loratadine, cétirizine, etc.

L'état de la peau dépend directement du régime alimentaire de la femme enceinte.

Par conséquent, au moindre soupçon d'éruption cutanée, une attention particulière devrait être accordée aux produits qu'une femme mange.

Des produits tels que:

  1. gras, frit;
  2. aliments en conserve;
  3. aliments salés et marinés;
  4. boissons alcoolisées;
  5. café
  6. restauration rapide;

Il n'est également pas superflu de protéger une femme enceinte de toutes sortes de stress et de chocs.

Quelle est la toxidermie de drogue? La réponse est dans l'article.

Forme périorale (syndrome d'hydratation accrue de la peau)

Thérapie externe:

  1. crème, pommade à base de métronidazole. Application: appliquer sur la peau affectée deux fois par jour (matin et soir). Un gel contenant deux pour cent d'érythromycine sera également efficace.
  2. l'acide azélaïque a un effet bénéfique;
  3. Protopic 0,03% peut être utilisé pour le visage et 0,2% pour le reste du corps;
  4. les pommades contenant du zinc sont recommandées. Dans ce cas, vous devez utiliser un écran solaire avec au moins trente unités de photoprotection.

Les antibiotiques peuvent également faire partie du traitement:

  1. Minocycline - cent mg ​​deux fois par jour jusqu'à disparition complète de la rougeur, puis cent mg ​​une fois par jour et diminuent progressivement la dose en prenant le médicament tout au long du mois;
  2. La doxycycline est prise si la minocycline n’a pas donné de résultat positif;
  3. Tétracycline - 500 mg deux fois par jour. Prenez jusqu'à la disparition de l'éruption, puis diminuez progressivement la dose et prenez plus d'un mois;
  4. Dans les cas où les démangeaisons ont pris une forme sévère, il est conseillé de prendre des antihistaminiques;
  5. Avec les remèdes émotionnels, il faut prendre des remèdes anti-stress;
  6. Pour augmenter l'immunité, prenez des vitamines;
  7. Pour augmenter l'effet, vous pouvez utiliser un outil tel que le massage à l'azote liquide;
  8. Si possible, évitez toute exposition directe au soleil.

Avec la dermatite buccale, vous devez suivre un régime.

Il faut éviter de manger:

Assurez-vous de consulter votre médecin à propos de votre alimentation, car chaque type de dermatite nécessite des spécifications nutritionnelles.

Naturellement, vous devez exclure du régime alimentaire des aliments tels que:

Il est souhaitable d'utiliser des produits alimentaires contenant des fibres.

Quelles sont les méthodes de traitement de la toxidermie chez les adultes? Détails ici.

Comment traiter la rhinosinusite catarrhale? Détails ci-dessous.

Érythème toxique

Dans la plupart des cas, cela est facile et ne nécessite aucune intervention médicale.

Dans le cas de la forme aiguë de la dermatose polymorphe, prescrire:

  1. boire le plus de liquide possible;
  2. médicaments antiallergiques (généralement par voie orale);
  3. traiter les zones touchées avec des onguents et des crèmes antihistaminiques).

Conseils de soin de bébé:

  • évitez de trop emmailloter et de porter des vêtements trop serrés, car cela pourrait augmenter les irritations;
  • assurez-vous de laver le bébé régulièrement;
  • évitez les températures excessivement élevées afin d'éviter une transpiration importante et une évaporation lente et lente (semée d'hémorragie).

Dermatite atopique des femmes enceintes

Qu'est-ce que la dermatite atopique de grossesse?

Atopie - ce terme décrit la prédisposition au développement de la dermatite atopique, de l'asthme et / ou de la rhinite allergique.

L'eczéma atopique est une inflammation de la peau qui provoque une peau sèche et des démangeaisons. Il affecte toutes les zones de la peau, y compris le visage, mais les endroits les plus courants sont les coudes, les genoux, les poignets et le cou. Il se produit à la même fréquence chez les femmes et les hommes et commence généralement au cours des premières semaines ou des premiers mois de la vie. Survient le plus souvent chez les enfants, touchant au moins 10% des nourrissons. Peut persister chez les adultes ou après la période asymptomatique peut revenir à l'adolescence et à l'âge adulte. De nombreux facteurs environnementaux aggravent l'état de la peau causée par l'eczéma. Celles-ci incluent la fièvre, la poussière, le contact avec des irritants (savon ou détergents, par exemple), le stress et les infections. L'état de la peau pendant l'eczéma pendant la grossesse s'aggrave également (voir ci-dessous).

La dermatite atopique des femmes enceintes survient chez les femmes déjà atteintes d’eczéma et exacerbe la maladie (environ 20% des patientes atteintes de dermatite atopique chez la femme enceinte). En outre, il existe un groupe de femmes dans lequel la première manifestation de cette maladie a commencé pendant la grossesse (ceci inclut les 80% de cas restants). Ils ont souvent une peau plus sensible avec une tendance à la sécheresse et à l'irritation (diathèse dite atopique), et il est également possible qu'une personne de leur famille souffre de maladies atopiques (asthme, rhinite allergique, dermatite atopique).

La dermatite atopique des femmes enceintes se développe généralement au cours de la première moitié de la grossesse (75% - jusqu'au troisième trimestre). La BAD était auparavant connue sous le nom de «prurit enceinte», mais cette définition n'inclut pas tous les types de changements cutanés pouvant survenir avec ce type de maladie. Par conséquent, ce nom n'est plus utilisé.

Quelle est la cause de la dermatite atopique chez la femme enceinte? La raison n'est pas complètement claire. L'atopie est une maladie de nature héréditaire (voir ci-dessous) qui se manifeste au niveau génétique. Les personnes atopiques ont un système immunitaire hyperactif et une tendance à l'inflammation de la peau (rougeur et érosion). La barrière protectrice de la peau de ces personnes ne fonctionne pas comme il se doit et la peau est donc sujette à la sécheresse et au développement d'infections. Pendant la grossesse, le système immunitaire se modifie considérablement, ce qui peut entraîner une détérioration de la dermatite existante ou la manifestation des premiers signes de la dermatite atopique. Ces changements passent généralement après l'accouchement. bien qu’une rechute de la maladie puisse survenir chez certaines femmes lors d’une nouvelle grossesse.

La dermatite atopique a-t-elle un caractère familial? Oui L'eczéma atopique (ainsi que l'asthme ou le rhume des foins) se rencontre généralement dans les familles des personnes atteintes de ces maladies. Si l'un ou les deux parents sont atteints d'eczéma, d'asthme ou de pollinose, leurs enfants seront probablement sujets à ces types de maladies. De plus, en raison de l'hérédité, votre sœur ou votre mère pourrait également avoir une dermatite atopique pendant la grossesse. Il existe une forte probabilité de dermatite atopique lors de grossesses ultérieures.

Quels sont les symptômes de la dermatite atopique pendant la grossesse et à quoi cela ressemble-t-il? Le symptôme principal est une démangeaison grave pouvant causer une gêne pendant le sommeil. L'importance d'une éruption cutanée dépend du type de BAD. Si vous souffrez de la détérioration d'un eczéma existant, il est probable que votre peau sera rouge et sèche. Si l'eczéma est actif (pendant une exacerbation), vous pouvez former de petites bulles dont le contenu est transparent sur les mains et les pieds ou sur la peau et qui peut devenir suintant. Dans les zones de la peau sujettes aux grattements constants, la peau peut se durcir, ce qui se produit sous le nom de lichénification. Si vous avez développé une dermatite atopique pour la première fois pendant la grossesse, l’éruption cutanée apparaît sous une forme moins sévère. Les deux tiers des patients souffrent de plaques rouges, de démangeaisons et d'écaillement (le type dit d'ADT eczémateux). La lésion, ainsi que dans l'eczéma atopique, concerne le cou, la poitrine, les coudes et les fosses poplitées. Un autre tiers des patients présentent de petits nodules (1 à 2 mm) ou plusieurs grandes plaques (5 à 10 mm), parfois avec de petites plaies ouvertes (excoriations apparaissant à la suite de grattements cutanés) sur l'abdomen, le dos et les membres (appelés prurigo ").

Comment diagnostiquer la dermatite atopique chez la femme enceinte? Il est généralement facile d'établir un diagnostic en cas d'exacerbation d'un eczéma déjà existant sur la base du tableau clinique caractéristique et en tenant compte de l'historique de la maladie. Cependant, à la première manifestation de la dermatite atopique, le diagnostic est plus difficile à établir. Il peut être confondu avec des maladies de la peau telles que la gale ou les éruptions cutanées causées par des allergies aux médicaments, ainsi que d'autres maladies de la peau spécifiques survenant pendant la grossesse. Il est préférable d'informer votre médecin de famille de la dermatite atopique chez vous ou les membres de votre famille, ainsi que de votre susceptibilité à d'autres maladies atopiques (diathèse atopique, voir ci-dessus).

La dermatite atopique d'une femme enceinte peut-elle affecter un bébé à naître? Non, l'éruption cutanée de la mère ne cause aucun préjudice à l'enfant. Cependant, dans le contexte de la dermatite atopique, un enfant peut développer une prédisposition génétique aux maladies atopiques (eczéma, asthme ou rhume des foins).

La dermatite atopique peut-elle être guérie pendant la grossesse? Pas complètement; en raison d'une prédisposition génétique à cette maladie. Mais il y a plusieurs façons de le contrôler. En particulier, les premières manifestations de la dermatite atopique répondent bien au traitement et sont facilement contrôlées.

Comment traiter la dermatite atopique pendant la grossesse? L'objectif principal du traitement est de soulager les démangeaisons et de réduire l'inflammation et les rougeurs de la peau. Pendant la grossesse, il est important d'utiliser des préparations médicales parfaitement sûres pour la santé de la mère et de l'enfant. Les hydratants, crèmes ou onguents stéroïdes les plus couramment utilisés.

Les hydratants (crèmes et onguents émollients) peuvent être appliqués plusieurs fois par jour pour prévenir la peau sèche. Il y en a beaucoup, il est donc important de choisir le remède qui vous convient. Les hydratants pour le bain et l'utilisation de substituts de savon apportent souvent un soulagement. Il n'est pas recommandé de prendre un bain ou une douche trop souvent, cela dessèche la peau.

Des crèmes stéroïdes ou des pommades grasses contenant des stéroïdes sont souvent nécessaires pour réduire les symptômes. Ils doivent être appliqués uniquement sur la peau touchée. Les crèmes stéroïdes les plus faibles (hydrocortisone, par exemple) ou de force modérée doivent être utilisées. La quantité de crème devrait être minimale. Dans le cas idéal, 1 à 2 petits tubes (15 à 30 gr.) Suffiront. Toutefois, dans les cas plus graves, il est toujours préférable d’utiliser une crème ou une pommade à base de stéroïdes plus forte que de prendre des stéroïdes sous forme de comprimés.

L’administration de comprimés de stéroïdes est la dernière étape pour contrôler cette maladie; ils ne doivent être pris qu’à petites doses et pendant une courte période. La prednisolone est un médicament prescrit pendant la grossesse en cas d'exacerbation grave de l'eczéma.

Certains patients peuvent également bénéficier de traitements supplémentaires, tels que les rayons ultraviolets (UV de type B), considérés comme sûrs pendant la grossesse.

Des antibiotiques peuvent être nécessaires pour le trempage. Cela peut signifier que l'eczéma est infecté par une bactérie.

L'utilisation de crèmes ou de pommades inhibant le système immunitaire, telles que le tacrolimus (Protopic ®) et le pimécrolimus (Elidel ®), doit être évitée car elle n'a pas été autorisée à utiliser pendant la grossesse. Bien que l'on pense que l'utilisation non officielle de médicaments sur des zones limitées de la peau ne nuit pas au bébé à naître, mais des recherches sérieuses dans ce domaine n'ont pas encore été menées.

En outre, les démangeaisons de la peau peuvent soulager les antihistaminiques. Les médicaments sécuritaires pendant la grossesse sont:

  • Sédatifs (sédatifs): clémensine, dimeinden, chlorphéniramine.
  • Non sédatif: loratadine, cétirizine.

Dans quelle mesure ce traitement est-il sûr pour la mère et l'enfant? Une observation spéciale est-elle nécessaire? L'utilisation modérée ou modérée des crèmes ou des onguents stéroïdiens avec une activité modérée est sans danger pendant la grossesse. Des crèmes ou des onguents stéroïdes puissants peuvent affecter le développement du fœtus. Dans ces cas, les enfants peuvent naître avec un poids insuffisant, en particulier lorsqu'ils utilisent des crèmes ou des onguents stéroïdiens à fortes doses (plus de 50 g - 1/2 tube de grande taille par mois ou plus de 200 - 300 g - 2 - 3 - toute la période de la grossesse). Les traitements de courte durée (environ 2 semaines) de prednisone (une pilule stéroïde), qui est le médicament de choix parmi les comprimés d'hormones stéroïdes pendant la grossesse, ne font généralement pas de mal au bébé. Cependant, l'administration orale de fortes doses (plus de 10 mg par jour) de prednisone pendant une période plus longue (plus de 2 semaines) au cours des 12 premières semaines de grossesse peut entraîner le développement d'une «fente labiale» ou d'une «gueule de loup» chez un enfant. Un traitement prolongé avec des comprimés de stéroïdes (qui n'est généralement pas nécessaire avec la BAD) peut également affecter le développement de l'enfant dans son ensemble, en particulier la croissance du fœtus.

Avec l'utilisation de comprimés de stéroïdes, la mère risque de développer un diabète (taux de sucre élevé) et une hypertension (pression artérielle élevée). Par conséquent, dans les cliniques prénatales, une pression artérielle constante et une analyse d'urine doivent être effectuées, tandis qu'une échographie peut déterminer des anomalies dans le développement de l'enfant.

Une livraison normale est-elle possible? Oui

Les femmes atteintes de dermatite atopique pendant la grossesse peuvent-elles être allaitées? Oui Même avec des pilules stéroïdes, une femme peut allaiter son bébé, car seule une petite quantité de stéroïdes passe dans le lait maternel. Cependant, ces femmes risquent de développer un eczéma au mamelon en raison d'une sensibilité cutanée accrue. Par conséquent, il est recommandé d'utiliser des hydratants pour cette partie du corps. S'il s'agit d'une crème à base de stéroïdes, elle doit être soigneusement lavée avant d'allaiter afin d'éviter que le bébé ne pénètre dans la bouche.

En dépit de tous les efforts qui ont été faits pour s’assurer que les informations fournies dans cette notice sont exactes, les traitements décrits ne sont pas tous appropriés ou suffisamment efficaces pour tous les patients. Votre médecin sera en mesure de vous fournir des informations plus détaillées.

Les informations générales de cette brochure ont été empruntées à la brochure d’information patient (BAD). Cette brochure a été préparée par le groupe de travail sur les maladies mortelles durant la grossesse de l'Académie européenne de dermatologie et de vénéréologie (EADV) et pourrait ne pas refléter les vues officielles de l'Académie.

Allergies chez les femmes enceintes - désagréable, mais vous pouvez vivre

Quel est le danger d'une allergie pendant la grossesse pour la mère et le fœtus? Existe-t-il des produits sûrs pouvant traiter efficacement cette maladie et quelles méthodes populaires pouvez-vous utiliser? Comment ajuster la nourriture et la vie hypoallergéniques?

La grossesse affecte tous les processus et systèmes du corps de la future mère. Le système immunitaire subit de graves changements, y compris le système immunitaire: le nombre, le pourcentage et l'activité des leucocytes changent, les changements hormonaux changent, une immunodépression se produit. Cela peut conduire à des défaillances du système immunitaire, notamment à l'apparition d'une nouvelle ou d'une ancienne allergie chez les femmes enceintes.

Ainsi, parfois, les allergies peuvent être considérées comme l’un des premiers signes de la grossesse.

Cependant, pendant la grossesse, la production de cortisol augmente - une hormone à effet antiallergique, qui supprime le développement d'une réaction allergique, de sorte que, dans certains cas, la maladie peut disparaître ou prendre une forme plus bénigne.

Allergie de grossesse - Double menace

En règle générale, l'allergie de grossesse se manifeste rarement pour la première fois. La plupart des femmes ont une idée claire de "leurs" allergènes et des manifestations de la maladie, mais il peut y avoir des exceptions. La grossesse agit comme un catalyseur, aggravant le problème.

Tableau: Là où les allergènes peuvent piéger une femme enceinte

Le système immunitaire d'une femme au cours de cette période fonctionne, comme on dit, "pour l'usure", de sorte que la réaction à un produit cosmétique ou à un produit alimentaire particulier peut être imprévisible.

Les allergies chez les femmes enceintes peuvent survenir à différents degrés de gravité. Pour plus de commodité, ils sont divisés en 2 groupes. Le premier comprend des symptômes bénins:

  • La rhinite allergique est accompagnée par un écoulement séreux de la cavité nasale, une congestion nasale, des éternuements.
  • La conjonctivite sur la base de l'allergie se manifeste améliorée déchirure, peur de la lumière, rougeur cornéenne. La conjonctivite allergique et la rhinite se produisent souvent simultanément.
  • Urticaire, dermatite allergique. Les manifestations de la dermatite de contact sont l'apparition d'une éruption cutanée sur l'abdomen, le dos ou la poitrine. La dermatite se manifeste par un gonflement de la peau, des démangeaisons, des rougeurs. Dans son apparence, l’urticaire ressemble à une «brûlure» provoquée par des cellules brûlantes d’ortie.

Le deuxième groupe comprend les réactions systémiques avec un cours sévère:

  • L'œdème de Quincke (gonflement des paupières, des lèvres, de la langue et de la trachée), appelé «urticaire géante», se manifeste par un gonflement soudain des muqueuses et des tissus adipeux sous-cutanés du visage et du cou. Le gonflement de la trachée et du larynx peut entraîner de graves problèmes respiratoires.
  • Le choc anaphylactique se manifeste par une altération de la conscience, une chute brutale de la pression artérielle. Si une femme n'est pas aidée, elle peut mourir.

Ce sont des réactions allergiques de type immédiat. En cas d'allergies retardées, l'allergène s'accumule dans le corps (une allergie retardée se développe souvent dans le contexte de plusieurs allergènes).

La réaction immunocomplexe peut être l’une des causes de la glomérulonéphrite, de la polyarthrite rhumatoïde et d’autres maladies.

Allergie de grossesse - effets sur le fœtus

L'allergie est particulièrement dangereuse au cours du premier trimestre de la grossesse, car les organes, les systèmes et les tissus du fœtus en sont à leurs balbutiements et le placenta, avec ses fonctions protectrices, n'est pas encore complètement formé.

Aux deuxième et troisième trimestres, une allergie n’a pas d’effet négatif sur le fœtus, puisqu’un placenta entièrement formé ne laisse pas passer les antigènes. Mais le mauvais état de santé de la femme enceinte et son moral déprimé peuvent nuire à la santé de l’enfant.

En outre, des réactions allergiques peuvent menacer la vie de la future mère et une consommation non contrôlée d'antihistaminiques peut provoquer des malformations fœtales et une interruption prématurée de la grossesse. Lorsque les médicaments auto-administrés ne permettent pas de répondre correctement à la question «Le bébé souffrira-t-il?». Par conséquent, vous devriez consulter un allergologue et un gynécologue pour connaître les doses à prendre pour traiter les allergies.

Diagnostic des allergies de grossesse

Le diagnostic comprend une analyse de sang pour les allergies, à savoir:

  • niveau total d'anticorps IgE
  • dépistage allergénique du sang, détermination d'anticorps spécifiques,
  • tests cutanés
  • prise d'histoire,
  • tenir un journal alimentaire en cas de suspicion d'allergies alimentaires.

Le médecin doit connaître la position de la patiente afin de lui prescrire des méthodes de diagnostic optimales.

Comment traiter les allergies pendant la grossesse

Le traitement des allergies chez les femmes enceintes est très diversifié. Nous décrivons ci-dessous ce qui peut être pris pour se débarrasser des principaux symptômes des allergies.

Traitement des allergies pendant la grossesse au 1er trimestre

A cette période, il n'est pas souhaitable d'utiliser des médicaments.

Si vous êtes allergique à la floraison, il est conseillé de laver les vêtements et les chaussures après chaque promenade. Si vous ne pouvez pas éviter le contact avec l'allergène, portez un masque médical.

Avec rhinite allergique

Les gouttes nasales, qui sont utilisées pour le rhume, aident bien à la rhinite allergique.

Les meilleurs pour les femmes enceintes sont les moyens avec le contenu de sel marin.

  • Drops Marimer et Aqua Maris;
  • Complexe de dauphins avec du sel de mer et des herbes;
  • Vaporiser de l'eau de mer Dr. Theiss Allergol

En plus de ce qui précède, vous pouvez utiliser:

  • Pinosol - contient des extraits de menthe et d'eucalyptus, qui améliorent la santé pendant la rhinite allergique.
  • Spray Prevalin - forme une fine mousse sur la membrane muqueuse, bloquant les allergènes.
  • Drops Salin - le principal ingrédient actif - le chlorure de sodium. Favorise le nettoyage de la cavité nasale.

Conjonctivite, larmoiement

Pour le lavage des yeux, les gouttes bleues Innoxa conviennent, elles ne contiennent que des substances naturelles.

Démangeaisons, éruptions cutanées, desquamation

Un bon outil est une pommade, ils aideront à se débarrasser des allergies cutanées durant la grossesse - éruptions cutanées, dermatite cutanée. Par exemple, la pommade au zinc a un effet desséchant prononcé.

De même, une suspension de Zindol contenant de l'oxyde de zinc peut être utilisée.

Une bonne option - des crèmes contenant des extraits de plantes médicinales. Dans la dermatite atopique, application d'une couche mince sur les zones touchées de Physiogel A.I.

Allergies alimentaires et médicamenteuses - nettoyage du corps

Ce type d'allergie est le plus souvent caractérisé par l'urticaire et d'autres éruptions cutanées. La première étape consiste à éliminer l'utilisation de l'allergène et à nettoyer ensuite le corps. Cela aidera:

En cas d’allergie grave, accompagnée de démangeaisons ou de démangeaisons, vous devez prendre, au cours des premiers jours, une double dose de tout sorbant, par exemple du charbon actif.

Comme il est facile de calculer: divisez votre poids par 5. Ce sera le nombre de pilules.

Utilisez 2-3 fois par jour pendant 1-2 jours. Vient ensuite la dose habituelle - 1 comprimé pour 10 kg de poids corporel.

Puis-je prendre des pilules pour des allergies pendant la grossesse?

En ce qui concerne les antihistaminiques, il n’existe malheureusement pas de médicament absolument sans danger pour une femme enceinte. Considérez comment traiter les allergies durant la grossesse, quels antihistaminiques peuvent être utilisés sur recommandation de ce médecin et lesquels sont totalement interdits.

Il est nécessaire de prendre en compte les indications et les contre-indications des antihistaminiques afin de choisir le bon traitement des allergies chez la femme enceinte, en particulier dans les cas graves.

H1-histaminiques bloquants

Blocage des récepteurs à l'histamine, éliminant ainsi les symptômes d'une réaction allergique. Il existe 4 générations de ces médicaments, où chaque traitement est caractérisé par moins d’effets secondaires et la force de leur manifestation, une action plus longue. Vous trouverez ci-dessous les principaux produits de tablettes de la catégorie H1 et la possibilité de les utiliser au cours des différents trimestres de la grossesse.

1ère génération
  • Diphénhydramine Il est strictement contre-indiqué pendant toute la grossesse, car il affecte la contractilité de l’utérus lorsqu’il est pris à une dose de plus de 50 mg. Dans les cas extrêmes, il est possible d'utiliser uniquement au deuxième trimestre.
  • Suprastin. Ce médicament est contre-indiqué pendant la grossesse, bien qu’il n’existe aucune information fiable sur ses effets sur le fœtus. Le médicament n'est pas prescrit dans le premier trimestre de la grossesse et dans les périodes ultérieures.
  • Tavegil. Le médicament est utilisé uniquement en cas d'absolue nécessité, lorsqu'il n'est pas possible d'utiliser un autre outil. Au cours du premier trimestre, le médicament n'est pas utilisé. Des expériences sur des animaux ont montré la présence de malformations chez le fœtus.
  • Pipolfen (pipéracilline, diprazine). Les données cliniques sur l'utilisation de ce médicament ne sont pas, par conséquent, son utilisation est contre-indiquée. Si nécessaire, la prise de médicaments pendant l'allaitement doit être interrompue.
2e génération
  • Claritin. Aucun effet négatif sur le fœtus et l'organisme maternel n'a été identifié, mais dans le même temps, la réaction d'une femme enceinte à la drogue peut être imprévisible. Pour cette raison, la claritine n'est prescrite à une femme enceinte qu'en dernier recours.
  • Terfénadine. Indésirable pendant la grossesse, peut entraîner une perte de poids du nouveau-né. Il est utilisé si l'effet de l'utilisation dépasse le risque pour le fœtus.
3ème génération
  • Feksadin. Ces pilules contre la allergie pendant la grossesse sont contre-indiqués.
  • Zyrtec (le deuxième nom est cetirizine). Effet tératogène de l'utilisation de la drogue n'a pas été identifié, mais il est capable de pénétrer dans le lait maternel.
  • Allertek - peut être utilisé en 2 et 3 trimestres selon les directives du médecin

Corticostéroïdes

Disponible sous forme de comprimés, d'injections, ainsi que de pommades et de crèmes. Le mécanisme d'action des corticostéroïdes repose sur l'inhibition des cytokines Th-2, «responsables» de la survenue d'une réaction allergique.

Il a été établi que l'utilisation de médicaments comme la dexaméthasone, Metipred, réduit considérablement la résistance du corps de la femme à diverses infections et a donc également un effet négatif sur le fœtus. C’est pourquoi les corticostéroïdes sont prescrits à la femme enceinte si les médicaments anti-allergiques traditionnels ne donnent pas l’effet recherché.

Traitement d'allergie dans les remèdes traditionnels pour femmes enceintes

Les remèdes populaires sont principalement utilisés dans le traitement des allergies cutanées chez la femme enceinte.

Toux

En cas de toux, l'inhalation avec de l'eau minérale, à partir de laquelle tout le gaz est pré-libéré, aide. Vous pouvez utiliser Borjomi, Essentuki (№4, №17) ou Narzan. Une heure après cette procédure, en outre, les inhalations avec des huiles - eucalyptus, pêche ou olive.

Urticaire pendant la grossesse

Du prurit soulager l'acide salicylique ou le menthol. Utilisez un disque ou un coton-tige pour essuyer les zones touchées. Les sensations désagréables disparaissent en quelques minutes.

Avec un prurit grave, une infusion de feuilles de plantain et de graines d'aneth aidera. Le mélange (une cuillère à soupe de graines d’aneth et les mêmes feuilles de plantain broyées) est versé avec de l’eau bouillante (0,22 l), infusé pendant environ deux heures et utilisé pour essuyer les zones touchées.

Dermatite allergique

Pour essuyer la peau avec une décoction de camomille, calendula, millepertuis et sauge. Mélanger une cuillère à soupe de chaque composant. Ensuite, une cuillère à soupe du mélange est brassée avec un verre d'eau bouillante. L'infusion peut également être prise à l'intérieur (1/3 tasse, trois fois par jour).

Well aide les feuilles de plantain broyées, mélangées dans des proportions égales avec des fleurs de calendula et de camomille. Quatre cuillères à soupe du mélange infuser 0,5 litre d'eau bouillante. Appliquer pour essuyer la peau et les compresses. Une bonne option pour les lotions est la décoction d’écorce de chêne.

La décoction d’écorce de chêne et l’extrait d’huile de rose musquée traitent également la dermatite allergique.

  • On fait bouillir 100 grammes d'écorce de chêne pendant 30 minutes dans 1 litre d'eau; utilisé sous forme de frottement et de compresses.
  • L'huile est extraite de graines de rose sauvage; utilisé à l'extérieur et à l'intérieur de 1 c. par jour

Eczéma Allergique

Faire face à de telles manifestations de cette maladie aide les feuilles de chou fraîches, qui sont liées à l'endroit touché. La feuille est changée une fois par jour, jusqu'à la disparition des symptômes. Vous pouvez également utiliser des compresses avec du chou haché et du blanc d'œuf (3 cuillères à soupe pour 1 protéine).

La cueillette des herbes vous sera également utile: mélangez l’argousier, le fenouil (en 2 parties) avec des racines de pissenlit, la chicorée et la feuille de surveillance (partie 1). Une cuillère à soupe de la collection verser un verre d'eau bouillante, faire bouillir pendant une demi-heure. Prenez deux fois par jour pour ¾ tasse.

De plus, je peux utiliser du vinaigre en bloc ou de la sève de bouleau:

  • Du vinaigre de cidre, de l'eau et un œuf cru sont mélangés dans un rapport de 1: 1: 1, utilisé comme une compresse.
  • La sève de bouleau essuie la peau.

Succession d'allergies pendant la grossesse

La décoction du train soulage les démangeaisons et les rougeurs, a un effet apaisant. Le cours peut durer plusieurs années, mais une pause de 20 semaines doit être effectuée pendant 20 semaines.

Une application: 1 c. les herbes dans un verre d'eau bouillie, utilisez à la place du thé / café. La même solution à partir de 3 c. un verre d'eau bouillante peut être traité peau.

Avant d'utiliser des remèdes populaires et des vitamines devrait consulter un allergologue.

Antihistaminiques naturels pour les femmes enceintes

Les substances naturelles peuvent-elles aider à prévenir les allergies ou à en atténuer les symptômes? Nous décrivons ci-dessous la possibilité de réduire les allergies sans l'aide d'antihistaminiques.

Vitamine C ou acide ascorbique

Minimise les manifestations allergiques telles que bronchospasme ou nez qui coule.

La dose quotidienne recommandée est de 1 à 3 g.

Il doit être pris progressivement, en commençant par 500 mg / jour, puis en augmentant progressivement la dose à 3-4 g.

Huile de poisson et acide linoléique

Prévient les symptômes tels que les éruptions cutanées, les démangeaisons, les rougeurs des yeux et les larmes excessives. L'acceptation de ces médicaments dépend des caractéristiques de l'organisme.

Vitamine B12

C'est un antihistaminique naturel universel. Cela vous aidera à réduire les symptômes d'asthme ou de dermatite allergiques. Prendre 500 mcg pendant 3-4 semaines.

Préparations de zinc

Le zinc aide à réduire les allergies à divers composés chimiques. Il est nécessaire d'accepter à l'intérieur que sous une forme complexe en tant que partie de la drogue.

Huile d'olive

L'acide oléique, qui fait partie de l'huile - un excellent agent anti-allergique. Par conséquent, il est utile d'utiliser ce type d'huile végétale pour la cuisson.

Prévention des allergies

Pour prévenir le développement d'allergies chez les femmes enceintes, ils prennent les mesures préventives suivantes:

  • Le contact avec tous les animaux est exclu;
  • La maison effectue régulièrement un nettoyage humide, la poussière est aspirée avec un filtre à eau, les pièces sont ventilées et les tapis, rideaux et oreillers sont nettoyés de la poussière au moins une fois par semaine pour prévenir le développement d'allergies aux acariens.
  • Dans le menu, il est nécessaire d'exclure les produits pour lesquels une réaction allergique a été identifiée; l'utilisation d'aliments hautement allergènes (agrumes, chocolat, arachides) est limitée et l'utilisation de nouveaux produits exotiques devrait également être abandonnée;
  • Il est nécessaire d'abandonner les mauvaises habitudes, car elles peuvent provoquer l'apparition d'allergies chez l'enfant. Par exemple, fumer une mère peut entraîner une pneumonie ou un asthme bronchique chez un enfant.

Pendant le traitement sous la surveillance d'un spécialiste, l'allergie chez la femme enceinte ne présente aucun danger pour le fœtus, et le recours à des mesures préventives et le refus de l'auto-traitement permettent d'éviter des complications pendant la grossesse.



Article Suivant
Comment déterminer la taille des chaussettes?